Thaïlande

De Wikivoyage
Eurasie > Asie > Asie du Sud-Est > Thaïlande
Aller à : navigation, rechercher


Thaïlande
Sukhothai.jpg
Drapeau
Flag of Thailand.svg
Information
Capitale :
Superficie :
Population :
Densité :
Monnaie :
Électricité :
Préfixe téléphonique :
Suffixe Internet :
Fuseau :
Localisation
LocationThailand.png
Site touristique

La Thaïlande est un pays d'Asie du Sud-Est à l'industrie touristique florissante, frontalier de la Birmanie au nord-ouest, du Laos au nord-est, du Cambodge au sud-est et de la Malaisie au sud.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

Climat[modifier]

Histoire[modifier]

Population[modifier]

Fêtes et jours fériés[modifier]

1er janvier Nouvel an Wan Pee Mai

6 avril Journée du roi Chakri Wan Chakri Célèbre le roi Rama Ier, fondateur de la dynastie Chakri

13 avril Nouvel an Thaï Songkran Début de la saison des pluies

1er mai Fête du travail Wan rang kjang Fermeture des banques

5 mai Journée du couronnement Wan chattra mongkhon Célèbre le couronnement du roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX) en 1950

Régions[modifier]

La Thaïlande comprend 77 provinces regroupées en 5 régions géographiques et culturelles :

Carte de la Thaïlande
Thaïlande septentrionale
Chiang Mai, les minorités montagnardes et le Triangle d'or.
Isaan
Le nord-est encore peu développé et hors des sentiers battus, avec de belles ruines khmères.
Plaines centrales
Bangkok, les plaines et la Thaïlande historique.
Thaïlande orientale
Des îles et des plages facilement accessibles depuis Bangkok, comme Pattaya, Ko Samet et Ko Chang.
Thaïlande méridionale
Un littoral qui s'étend sur des centaines de kilomètres et d'innombrables îles dans la mer d'Andaman et le golfe de Thaïlande ; Phuket, Krabi, Ko Samui, Ko Pha Ngan, Ko Tao et plein d'autres plages qui ont fait la renommée du pays. Également une culture musulmane dans les provinces de l'extrême-sud.

Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

Aller[modifier]

Visa[modifier]

Les détenteurs d'un passeport ordinaire ressortissants de 41 pays, dont la France, n'ont pas besoin de visa, si le tourisme est le motif de leur visite et si le séjour n'excède pas 30 jours.

Attention, si d'ordinaire les touristes détenteurs de passeports valides obtiennent systématiquement 30 jours auprès des checkpoints situés dans les aéroports, la durée ne sera que de 15 jours auprès des checkpoints des frontières terrestres. Ceci est vrai depuis le mois de novembre 2008. (cf Ministère des affaires étrangères Thaï.

Attention, le passeport doit être valable pendant encore au moins 6 mois après la date de retour. Pour les ressortissants de 14 autres pays dont l'Inde, la Chine et la fédération de Russie peuvent obtenir un visa-à-l'arrivée à certains points d'entrée. Vérifiez la mise à jour de ces conditions auprès du Ministère des affaires étrangères Thaï.

Billet retour ou de continuation[modifier]

Un billet de retour ou de continuation est officiellement requis par les compagnies aériennes à destination de tout aéroport international thaïlandais, dès lors que vous débarquez dans le royaume depuis un pays étranger. Une antique loi d'immigration Thaï exige que les passagers doivent posséder un billet de retour ou de continuation valable pour pouvoir pénétrer dans le pays sans visa, mais en pratique les refus sont rares et les fonctionnaires de l'immigration Thaï contrôlent rarement la présence des fameux billets. Des centaines de milliers de personnes arrivent chaque année à Suvarnabhumi avec un aller simple et l'intention de sortir du pays par une une frontière terrestre.

Néanmoins, d'après cette loi rarement appliquée, la compagnie aérienne qui vous transporte avec un aller simple devra payer le billet retour ainsi qu'une amende si votre entrée est refusée pour cette raison, un certain nombre de compagnies ne vous laisseront pas embarquer sans billet retour (bien qu'étrangement ils vous aient vendu un aller simple initialement).

Les compagnies qui peuvent vous poser problème à ce sujet sont très inconstantes, et souvent cela dépend simplement de l'humeur du personnel au comptoir d'enregistrement. Il semble que ce soit principalement les compagnies occidentales qui posent problème sur ce point, mais il est en vérité impossible de lister les compagnies qui pratiquent cette politique ou non. Essayer de joindre votre compagnie par téléphone sera sûrement sans effet, votre interlocuteur se contentera de citer la politique officielle et vous apprendra ce que vous savez déjà. Le meilleur conseil si l'on vous refuse l'embarquement pour cette raison, est simplement d'acheter un aller simple remboursable de Bangkok vers la capitale d'un pays limitrophe (par exemple Vientiane) sur place, pour, une fois arrivé à Bangkok, vous le faire rembourser. Assurez-vous d'arriver suffisamment à l'avance à l'aéroport d'embarquement pour le faire.

Il est à noter que lors d'une demande de visa de plus d'un mois (tourisme ou business), certains consulats thaïlandais demanderont à voir ce billet de retour ou de départ pour un autre pays.

En avion[modifier]

Aéroport Don Muang[modifier]

Ancien aéroport de Bangkok, il a été remplacé par Suvarnabhumi depuis septembre 2006. On y trouve encore des vols nationaux, ainsi que quelques vols Low Cost, notamment à destination des pays proches. Depuis le milieu de l'année 2012, les vols du principal voyagiste low-cost de la région (air asia) partent de Don Muang.

Aéroport Suvarnabhumi[modifier]

Situé 30 kilometres à l'Est de Bangkok, Suvarnabhumi est le principal aéroport de Thaïlande. Il remplace presque complètement Don Muang depuis septembre 2006.

Certains vols internes et Low Cost internationaux, à destination de pays proches notamment, partent toujours de Don Muang.

Il existe des vols internationaux au départ et à destination de Chiang Mai, Hat Yai, Ko Samui, Phuket, et Pattaya U-Tapao. La compagnie nationale est THAI Airways, Bangkok Airways assure des vols moyen courrier à destination des pays limitrophes. Bangkok Airways propose un accès internet gratuit durant l'attente à la porte d'embarquement.

Il existe de nombreuses compagnies low-cost qui desservent la Thaïlande voir Compagnies aériennes à bas prix en Asie pour une liste à jour.

Pour la liste complète des compagnies basées en Thaïlande, voir la section Thai airlines (plus bas).

En bateau[modifier]

Les trajets en bateau à direction de la Thaïlande sont difficiles à trouver/négocier pour certaines destinations (Cambodge, Viêt Nam, Indonésie, Myanmar). Ils sont assez fréquents depuis la Malaisie, avec, notamment, des trajets quotidiens depuis Langkawi ou Penang.

Il faut être conscient qu'un trajet en bateau depuis ces destinations n'est pas la solution la plus rapide ; les interconnexions entre les différentes lignes maritimes obligeant souvent à passer une nuit sur une île ou une autre. Durant la saison des pluies, de avril à octobre, certaines liaisons sont fermées.

En train[modifier]

L'arrivée en Thaïlande depuis certains pays limitrophes par voie ferroviaire est théoriquement possible (Myanmar, Laos, Cambodge) mais dans les faits, seule la Malaisie possède une entente avec le State Railways of Thailand, permettant aux voyageurs de continuer leur trajet de l'autre côté de la frontière une fois passée les formalités douanières.

Il est possible d'acheter des billets de train à destination de Singapour, incluant donc le trajet en Malaisie.

En autocar[modifier]

On peut très facilement arriver en autocar de Malaisie, de Singapour, du Laos et depuis peu (2012) du Myanmar (ex-Birmanie). Les cars en provenance de Singapour s'arrêtent souvent dans le sud de la Thaïlande, par exemple à Hat Yai ou Phuket. On trouve à Singapour des compagnies de bus "VIP" qui font le trajet Singapour-Bangkok.

Arriver en Thaïlande depuis le Cambodge était une expérience assez éprouvante, mais la route s'est maintenant améliorée. Le trajet entre Siem Reap (Angkor) et Poi Pet (à la frontière) prend 3-4 heures pour 200 km (au lieu de 8 heures auparavant).

En voiture[modifier]

Faire entrer son propre véhicule en Thaïlande peut s'avérer assez laborieux.

Outre la possession obligatoire du carnet de passage en douane, on vous demandera certainement le paiement d'une caution (rendue à la sortie si vous quittez le pays avec le même véhicule...) fluctuante suivant son âge et sa valeur marchande.

Circuler[modifier]

En bateau[modifier]

En avion[modifier]

4 compagnies aériennes low cost ont fait leur apparition... ce qui met les destinations lointaines à l’intérieur du pays accessibles en temps et en prix.

En train[modifier]

Le train en Thaïlande est un bon moyen de transport, surtout sur de longues distances comme le Sud de la Thaïlande, le Nord et l’extrême Nord-Est (Nong Khai). À noter que les trains sont lents et toujours en retard (sauf au départ). Dans les gares, le personnel aux guichets parle anglais. À la gare, procurez-vous les horaires des trains en anglais (c'est gratuit et très pratique). Partir de Bangkok n'est pas trop un problème, y revenir est plus aléatoire, donc réservez vos billets 3/4 jours à l'avance. Le meilleur marché est le train ordinaire (classe unique), ensuite il y a les rapides et les express, et les special express auxquels vous devez ajouter un supplément au prix du billet. [1][2] Il y a trois types de classes :

  • la troisième classe surpeuplée, avec souvent des banquettes en bois... c'est très bon marché mais ne pas l'utiliser pour des trajets de plus de six heures, sinon votre dos s'en souviendra, par contre, ça peut être l'occasion de faire des rencontres, surtout si vous parlez un peu le thaï.
  • la deuxième classe, c'est mieux avec le choix entre un wagon avec ventilateur ou air conditionné (avec supplément), sièges rembourrés... certains trains ont des couchettes étonnamment confortables (avec supplément bien sûr), là il vous faudra choisir entre une couchette "lower" et "upper"... la moins chère est la "upper" (moins large et sans fenêtre), mais pour à peine plus chère, il vaut mieux prendre une "lower"... en saison chaude, les wagons sont vite étouffants... Par contre, pour les wagons à air conditionné, les nuits sont glaciales. Surtout quand vous êtes en "upper" : vous avez la clim' en plein sur le visage (et les rideaux ne cachent pas de la lumière). Attention, les trains couchettes (sleepers) étant rares, ils sont très demandés, réservez au moins une semaine à l'avance pour Chiang Mai (ceci est valable en saison touristique), pour le Sud et le Nord-est, 2 ou 3 jours suffisent. De plus, des policiers de la State Railways voyagent dans les trains de nuit, donc pas de soucis de sécurité.
  • enfin la première classe est très confortable, mais beaucoup plus chère. Ce sont des cabines pour deux personnes, avec air conditionné, etc. Seules les lignes pour le Sud et celles allant sur Chiang Mai en sont équipées.

Pour tous renseignements sur les horaires, vous pouvez vous renseigner ici. 1 Rongmuang Road, Rongmuang, Pathumwan, Bangkok 10330 Téléphone : 0-2222-0175, 0-2220-4272, 0-2220-4268 E-mail : info@railway.co.th

En taxi[modifier]

La plupart des taxis officiels sont d'un bon rapport qualité/prix. Ils sont même souvent moins cher que les "tuk-tuk" car ils ont un compteur et ne peuvent pas le modifier à la tête du client.

Certains chauffeurs vous diront que le compteur est en panne ou vont commencer à marchander un prix ; si vous marchandez : vous paierez sûrement plus cher. Donc demandez lui d'utiliser le compteur. Donc n'avoir qu'un mot en entrant dans la taxi: "Meter".

En tuk-tuk[modifier]

Bien pratique pour les courtes distances. Négociez toujours le prix à l'avance. Parfois on vous proposera de vous transporter pour rien mais de vous arrêter chez un ami. Il suffit alors de descendre dans le magasin (en général de costume) faire un tour et s'apprêter à expliquer qu'on n'a pas un rond pour le costume. Ca peut être une solution très économique si on n'est pas pressé.

En autocar[modifier]

Les bus circulent à travers tout le pays et l'entreprise publique BKS (บขส Baw Kaw Saw), Transport Company, possède une gare routière dans chaque ville quelle que soit sa taille.

En général, les bus BKS restent le meilleur choix, du point de vue du prix comme de de celui du confort. Il existe aussi ne nombreuses compagnies privées, se battent principalement sur les prix mais sont moins fiables en termes d'horaires ou de sécurité. En particulier prenez garde aux bus "VIP" non gouvernementaux qui n'ont rien à voir avec le qualificatif. Dans une sous-catégorie à part on trouve ceux proposé aux alentours de Khao San Road, ciblant les backpackers. Vous risquez de découvrir, après avoir payé d'avance, que votre supposé bus VIP est en fait un minibus étriqué.

La qualité du réseau d'autocar thaïlandais est tout bonnement stupéfiante, à tel point qu'on finit par n'utiliser que ce moyen de transport. Le confort est irréprochable (climatisation et sièges inclinables), les routes en très bon état, les prix dérisoires, et toutes les grandes villes sont desservies. De plus, acheter un ticket de bus (et entrer tout simplement dans un terminal d'autocar) est une expérience à ne pas manquer.

En voiture[modifier]

La conduite se fait à gauche de la chaussée. Le permis de conduire français est valable durant trois mois à compter de votre entrée en Thaïlande. Au delà, le permis de conduire international est indispensable pour conduire un véhicule. La location est possible dès 21 ans (parfois 25 ans suivant les compagnies).

La signalisation routière est rédigée en thaï (mais plus rarement en anglais) et reproduit les normes internationales.

Conduire soi-même une voiture n'est pas toujours la bonne option, c'est généralement la moto qui lui sera préférée, et plutôt pour un usage local. Les petites routes ne sont pas toujours goudronnées et la conduite respecte rarement les normes de sécurité occidentales. Elle reste pourtant représentative de la mentalité thaïlandaise, calme et appliquée. Si on ne vous demandera pas votre permis pour une location de moto, une solide expérience reste nécessaire, surtout pour la ville et les longues distances hors des grand axes routiers.

Limitations de vitesse :

  • Autoroute et route : entre 90 et 120 km/h
  • Ville : 60 km/h

Le taux d'alcoolémie autorisé est de 0,5 g/l de sang.

Parler[modifier]

Le thaï est une langue tonale, ce qui la rend particulièrement difficile à apprendre et à parler pour certains francophones. La même syllabe peut avoir jusqu'à 5 tons distincts (6 en réalité, mais le dernier est utilisé pour des mots scientifiques et techniques rarement utilisés par la population "commune"), auxquels sont associés autant de significations différentes.

En taxi, pour indiquer la route au chauffeur : à gauche : saï. à droite : kouha. tout droit : tong paï. Très pratique, surtout quand le chauffeur fait mine de ne pas trouver votre hôtel et essaie de vous envoyer dans un autre (avec une commission pour lui), si évidemment vous connaissez par cœur la route qui mène à votre hôtel.

Les thaïlandais apprécieront que vous ayez appris quelques mots de leur langue. Même si vous n'êtes pas à même de converser avec eux, un simple "sawatdi khrap" (bonjour) ou "khop koun khrap" (merci) peuvent faire la différence entre un accueil poli et un accueil chaleureux.

La langue thaïe utilise un suffixe de différenciation en fonction du sexe de la personne qui s'exprime. Ainsi les femmes (ainsi que les transsexuels et certains homosexuels) termineront souvent leurs phrases par "kha", alors que les hommes (ainsi que certaines lesbiennes ou certaines femmes âgées) termineront leurs phrases par "khrap". Ces deux mots, aussi, sont souvent utilisés en tant que réponse affirmative.

Acheter[modifier]

Monnaie[modifier]

La monnaie de la Thaïlande est le baht (฿, บาท, THB). L'euro vaut environ 39,6 bahts (juin 2012).

Taux de change THB actuel
Google Finance: CAD CHF EUR GBP USD
Yahoo! Finance: CAD CHF EUR GBP USD
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

Achats[modifier]

Vous pourrez tout acheter sur place et à petits prix, dans la rue, dans les boutiques, ou dans les grands marchés à thèmes (vestimentaire, alimentaire, etc.) qui sont à voir même sans achat prévu.

Les achats les plus prisés sont les vêtements (le textile est une industrie de base du pays), les arts (le travail manuel en Thaïlande est d'une qualité exceptionnelle) et l'électronique (les prix sont sensiblement les mêmes qu'en Europe mais serrés dès la sortie du produit).

Marchander[modifier]

Attention, les prix annoncés sont parfois aberrants mais parfois étonnamment serrés. Il est généralement de mise de faire baisser le prix par deux dans les zones touristiques mais de ne pas trop pinailler ailleurs. La bonne humeur et le respect des règles (du jeu) sont ici plus qu'ailleurs le meilleur moyen d'être gagnant, au-delà du prix. Si vous demandez un prix, cela veut dire que vous comptez acheter, donc préparez-vous à négocier.

Prix[modifier]

On trouve des distributeurs de billets et de "money changer" un peu partout dans toutes les villes. Ce sont des "ATM" (nos DAB).

Quelques prix de référence : - un repas : 20 bahts (pad thaïlandais en campagne) 60 bahts (un plat dans un petit restaurant) 250 bahts (repas dans un restaurant touristique) - une chambre : 300 bahts (chambre simple rustique à Khao San Road à Bangkok) 1500 bahts (chambre en bord de mer) - une brochette : entre 5 et 15 bahts selon le vendeur - un voyage en train/bus : 300-800 bahts selon les distances/options

Manger[modifier]

La gastronomie thaïlandaise est sans conteste une des plus raffinées au monde. Elle repose sur une variété d'herbes (basilic thaï, ciboule, citronnelle, gingembre), fruits et légumes tout à fait stupéfiante, dont une grande partie est inconnue en France, cuits au wok et assaisonnés la plupart du temps avec de la sauce d'huître et de poisson, du sucre, de la sauce de soja. Prudence néanmoins, les plats sont en général extrêmement épicés. Voici une petite liste des grands incontournables de la cuisine thaïlandaise:

  • Pad Thaï : Un plat tout simple à base de pâtes de riz sautées avec du poulet. Ce plat est en général servi avec de la poudre de piment (rouge, et à utiliser avec beaucoup de modération) et des cacahuètes pilées.
  • Salade de papaye : Très épicée une fois de plus, cette salade a un goût complètement inédit. Tout le secret est dans la sauce, élaborée avec de l'ail, de la sauce de poisson, des long beans, du jus de citron et beaucoup de piment.
  • Soupe de poulet Tom Ka Kai : La cuisine au lait de coco a une place très importante dans la cuisine thaïlandaise. Cette soupe tire sa saveur de la citronnelle, combinée avec le gingembre thaï qui apporte un peu de piquant.
  • Curry thaïlandais : Le vrai petit trésor à essayer absolument. Totalement différent du curry indien, la pâte de curry thaï est assez longue à préparer et les ingrédients sont assez compliqués à rassembler. On grille en général du poulet dans un peu de pâte de curry, que l'on noie ensuite dans du lait de coco qui va adoucir le piment. L'ajout de basilic thaï à la fin de la préparation est probablement l'acte d'intelligence humaine le plus fulgurant depuis l'invention de la roue.
  • Khaô Pat Khaï : Du riz frit avec du poulet : Dans les restaurants le tout est melangé avec généralement un œuf au plat, dans la rue vous aurez du simple riz bouilli (non frit, pourtant Pat signifie frit) avec du poulet à côté.
  • Végétarisme : La nourriture végétarienne est dite "Jay" ou "Mang Sawilat", elle est RARE et souvent monotone.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Les boissons sont moins chères qu'en France. Evitez la glace pilée, les glaçons en forme de tube sont fabriqués par une entreprise externe et ne posent pas de problème.

Pour sortir à Bangkok : indiquez juste au chauffeur de taxi au choix : "Patpong" "Sukumvit Soi 4" "Soi Cow Boy" et vous allez découvrir les quartiers festifs.

Soi cowboy était historiquement le quartier des Gogo-bar. Si vous ne désirez pas voir cet aspect de la Thaïlande, il existe d'autres lieux de festivités.

Un haut lieu, et incontournable, de la musique "live" à Bangkok est le bar/pub "Le saxophone", situé en bordure de la place Victory Monument. On y joue beaucoup de jazz mais différents groupes thaïs et internationaux y ont aussi fait des passages. L'entrée est gratuite et les consommations à des prix raisonnables.

Dans la plupart des villes touristiques, et/ou de moyenne importance, vous trouverez des bars accueillant des groupes locaux. Les thaïlandais sont friands de musique et ces lieux sont souvent les plus faciles d'accès pour se lier à la population locale.

La musique fait partie de la vie thaïlandaise. On l'écoute lors des évènements officiels, lors des mariages, des funérailles, des anniversaires, etc.

On trouve aussi des salles/bars réservés au karaoké (et même des cabines de karaoké dans certains centres commerciaux).

Malheureusement pour les adeptes de cette pratique, les "karaokés" proposant des titres en anglais sont rares, et en français presque introuvables.

En Thaïlande, un arrêté interdit la vente d'alcool aux mineurs de moins de 20 ans et à tout le monde en dehors des horaires officiels qui sont : de 11 h à 14 h et de 17 h à minuit !
Dans les faits, seuls les magasins 7/11, Lotus et Big C appliquent cette règle. Dans la plupart des autres magasins, petites échoppes locales, on vend de tout et à toute heure ; d'ailleurs, dans certaines zones touristiques comme Pattaya, même les 7/11 vendent de l'alcool quel que soit l'heure.

Se loger[modifier]

Une multitude de Guesthouses permettent de se loger à peu de frais.

Il faut savoir que, hors de la saison touristique (mi-décembre à mi-mars), vous trouverez des chambres libres dans toutes les villes de Thaïlande.
Un bon guide (lonely, routard, futé ou autre) vous indiquera des adresses en fonction de votre budget. Même si leurs informations sont rarement à jour, certains incontournables restent valables.
Un appel pour réserver depuis la France, ou simplement vérifier les informations du guide, ne grévera pas votre budget vacances outre mesure, alors qu'une nuit dans un hôtel miteux risque de vous gâcher les vacances...

Soyez circonspect sur les hôtels/guest-house que vous pourrez trouver grâce à des sites comme Booking.com, Tripadvisor.com et autres intermédiaires en ligne. L'hôtellerie en Thaïlande n'utilise que très peu ces systèmes, mis à part en zone extrêmement touristique. Le meilleur moyen de trouver un bon hébergement reste le bouche à oreille (et les forums de voyageurs).
Dans tous les cas, n'hésitez pas à ne réserver que pour une seule nuit et à chercher ensuite votre "chambre au paradis".

La section suivante traite (uniquement) de Pattaya :
Les premiers hôtels datent du début des années 1960, il en reste au moins 2 établissements de cette période, situé sur beach road, le Nautical inn, soi 11, rénové en 2011 et le Basaya resort, ouvert comme Nipa Lodge en 1964 et qui dispose du premier bar de la ville. Au milieu des années 1970 il y a déjà une belle infrastructure sur beach road avec le Pattaya Palace, premier 5 étoiles, aujourd'hui Selection, le Holiday Inn, aujourd'hui hard Rock, le Montien, l'Orchid lodge, actuellement Amari Orchid et le Siam bayshore, sur walking street, tous dispose de grands jardins contrairement au nouveaux établissements construit sur beach road. Jomtien a aussi vu le début de l'infrastructure hôtelière dans les années 1970 avec, entre autres l'arrivée du Royal Cliff et l'Asia. Wong Amat, au nord de la ville avait déjà le Wong Amat resort, aujourd'hui l'emplacement du Centara Mirage.-

En 1980 il y avait environ 500'000 touristes et en 1995 environ 2 millions, c'est donc à la fin des années 1980/début des années 1990 que la construction de nombreux hôtels à commencer comme le Grand Palace, actuellement Dusit Thani, VC, Pattaya Centre, Lek, Peace resort, Flipper Lodge, Sport Garden resort, actuellement Thai Garden resort, sur Jomtien l'Ambassador avec près de 5000 chambres, soit un des plus grand du monde a aussi ouvert dans les années 1990. -

Comme le nombre de touristes a été multiplié par 4 depuis 1995 par rapport en 2012, il y a aussi énormément de nouveaux hôtels qui ouvert depuis le milieu des années 2000, il y a également le retour des grands groupes hôteliers comme Sheraton, Hilton, Holiday Inn, Marriott et de nombreux établissements du groupe Accor, Mercure, Ibis, sur la plage de Wong Amat de nombreux établissements design ont ouvert comme le Zign, The Way ou TSIX 5. Actuellement le choix est pratiquement illimité avec environ 1000 établissements hôteliers si on additionne les hôtels, guesthouses et autres condos et encore plusieurs hôtels vont ouvrir durant les 2-3 prochaines années.

Luxe[modifier]

Voilà une petite liste d'établissements originaux.

  • Sugar Hut, sur la colline dans un grand jardin, vraie maison thai, douche avec jarre, 3 piscines-
  • A-one, sur beach road, hôtels en forme de bateau-
  • Idyll, très design, certaines chambres avec eau qui coule sur les murs-
  • Hilton, les chambres deluxe plus proposent des baignoires sur la terrasse avec vue la baie-
  • Centara Grand Mirage, design surprenant et accès direct à la plage de wong Amat-
  • Royal cliff, à Jomtien, accès à la plage par un ascenseur, 3 ailes dont l'exclusive Royal wing.-
  • Sheraton, Jomtien, considéré par beaucoup comme le meilleur hôtels de la ville, suite avec piscine privée-
  • Eravana, Jomtien, tous les bungalows avec piscine privée, la Villa Pool Kuu dispose d'un espace de 1000 M2 !-
  • Golden Cliff, des suites dans un château, 2 piscines, dont une dans la mer-
  • Birds and Bees, des suites originales certaines directement sur la plage, restaurant connu Cabbages and condoms-
  • Dusit D2, certaines suites en Duplex avec un lit qui semble suspendu-
  • Pent house, chambres avec barre de danse et jacuzzi-
  • Hard rock, très grande piscine tropicale, accessibilité en payant une entrée pour les non-résidents-
  • Moonlight on sea, Wong Amat, des maisons directement sur une plage pratiquement déserte et vue sur le sanctuaire de la vérité-
  • Napalai pool, Wong Amat, bungalows avec piscine privée-
  • Rabbit resort, Jomtien, des jolis bungalows avec accès plage directe, 2 piscines-
  • Ruenjai boutique, proche de la 3ème rue, des lits à baldaquin-
  • The Cottage, derniers établissements avec de nombreux bungalows dans un grand jardin au centre ville, 2 piscines-
  • Sunset Village, Jomtien nord, des très jolis bungalows directement sur une belle plage, 2 piscines-

Il y a également un vaste choix de Love motel- des établissements pour 3 heures ou plus environ 3-400 bahts 3 heures/6-700 bahts jour-

  • Full love Inn, certaines chambres avec lit rond- Red Horse, chambre à thèmes, TK resort, Sweet love inn, Love 24 inn

Il y a donc 3 plages à Pattaya et quelques bungalows sur l'île de Koh Larn et voici quelques hôtels par plage :

Wong Amat, au nord de Pattaya[modifier]

Luxe[modifier]

  • Zign, Centara Mirage, Pullman, Garden Cliff, Dusit Thani

Avec bungalows[modifier]

  • Sea Lodge, Garden lodge, East sea resort et Paradise, Marina Inn, The Beach Garden, Moonlight on Sea-

Pattaya centre[modifier]

Bon marché[modifier]

Prix moyen[modifier]

De belle qualité et bien situé, beach road ou pas trop loin

  • Sandalay resort, Nantra de Boutique, Page 10, la plupart des LK hôtels, Summer Spring, Baywalk residence, Aya Boutique, Sea Me Spring 1 et 2, Baan Khun Nine, Vista, les Sabai hôtels, Mayatara, All season, Mercure, Citin Loft, Intimate by Tim Boutique, Agust suites
  • New Star, Ice inn, BR Inn, Classic, Midtown Inn, Tune, Sutus Court

Luxe[modifier]

  • Hilton, Amari orchid, Holiday inn, Montien, Siam Bayshore et Bayview, Selection, Hard rock, Seven zea chic, Dusit D2, Marriott-

Economique[modifier]

Jomtien[modifier]

Luxe[modifier]

  • Sheraton, Royal Cliff, Birds and Bees, Golden Cliff, Grand Heritage, Jomtien Palm beach, Rabbit resort, Eravana, Avalon beach, Sugar hut, Sunset park, Sunset village, Ambassador Bungalow Siam Garden Village, Golden beach resort -

Splendid resort, Nirvana boutique, Costa village pool, Grand Jomtien palace, Sea breeze, The Now, Sarita Chalet, RS seaside, Natural park, Sigma resort, Pinnacle grand, Ocean marina

Apprendre[modifier]

Se loger[modifier]

Travailler[modifier]

Travailler en Thaïlande quand on est "farang" (occidental) peut se révéler être un vrai parcours du combattant sauf si un patron généreux délègue un de ses employés pour faire les démarches à votre place. Première chose à savoir: il existe une liste des métiers résérvés exclusivement aux thaïs et donc interdits aux étrangers. Elle est disponible aux ministéres du travail mais, pour résumer, les seuls métiers autorisés aux étrangers sont ceux des affaires et de l'enseignement. Une fois passée ce premier obstacle, les choses sérieuses commencent. D'abord, il faut avoir un visa de type B (non immigrant) pour pouvoir faire la demande d'un permis de travail, le seul moyen d'obtenir ce fameux visa étant de posséder une attestation de l'employeur décrivant en détail votre futur poste.

Avec le bon visa en main, vous pouvez vous rendre au ministère du travail (qui se situe près de Victory Monument, sachant que si vous demandez cette destination à un taxi, il vous regardera certainement d'une maniére pensive et vous dira "ok", même s'il n'a aucune idée de l'endroit où vous voulez alle!).

Une fois arrivé au ministère, rendez vous au 1er étage (enfin au 2e pour les thaïs) pour faire la queue pendant de longues heures pour faire la demande du permis.

On vous dira de revenir dans une semaine, le temps de faire le permis.

N'oubliez pas de revenir à ce même endroit tous les 3 mois, sinon adieu le permis. Et si pensez sortir du territoire, demandez un "re-entry permit" à l'immigration sinon, même punition. Bon courage et surtout, gardez toujours le sourire, ça peut débloquer pas mal de situations!

Vous pouvez également penser à faire des missions de volontariat. Plusieurs organismes de volontariat international proposent des missions en Thaïlande: protection de l'environnement, humanitaire, enseignement, etc...

Communiquer[modifier]

On trouve des cyber-cafés partout en Thaïlande pour en moyenne 60 bahts par heure (à peine 1,5 €). Petite remarque : si vous voyez un tas de chaussures devant la porte du cyber-café (surtout en province), déchaussez-vous.

Le courrier met en moyenne 15 jours pour arriver en Europe, mais c'est fiable, idem pour les paquets... seulement bien vous renseigner sur le port. Le port par avion est très cher. La poste : vous pourrez acheter des enveloppes, cartons d'emballage pour vos envois; la colle et la ficelle vous seront fournies.

Notez que le personnel parle anglais dans beaucoup de bureaux. En thaï, le timbre se dit "stamp" et le bureau de poste "sathani paesani". En province, l'usage de la "queue" est une notion abstraite; donc attendez-vous à vous faire passer devant.

Sécurité[modifier]

  • Attention à ceux qui souhaitent faire du jet ski sur la plage de Pa Tong, une terrible arnaque opère depuis quelques années. On vous donne un jet ski qui est déjà mis à l'eau et vous montez dessus précipitamment (car les vagues sont conséquentes) sans en avoir inspecté l'état de la coque qui s'avère bien évidemment fendue. Au retour, on vous demande 200  par jour d'immobilisation du scooter (sisi, vous avez signé un petit papier avant de monter dessus) qui doit soit disant être envoyé à bangkok pour réparation pdt 3 jours. Rien ne sert d'appeler la police (ils sont dans le coup), sauf s'ils deviennent violent (parce que vous refuser de payer) afin de vous protéger (on a croisé d'autres touristes à l'aéroport qui étaient couvert d'echymoses et qui ont finalement dus payer car menacés à la machettes dans leur hotel)

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) lien web
  • Canada Canada (Gouvernement du Canada) lien web
  • France France (Ministère des Affaires étrangères) lien web
  • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) lien web

Santé[modifier]

Il reste des consignes de sécurité visant à éviter la propagation du SRAS, mais elle concerne le contact avec les poulets vivants, et seulement le nord-est du pays. Hormis cela, il n'y a pas de risque sanitaire particulier.

Pour rester en bonne santé durant son séjour, aucun vaccin n'est nécessaire, il suffit d'éviter de boire de l'eau courante, même sous forme de glaçon. Les glaçons fournis par des entreprises sont soumis à des contrôles sanitaires, on les reconnait à leur forme tubulaire. Dans les enseignes connues (Starbuck, Fuji, MK, etc.), le risque est pratiquement inexistant.
Aucun vaccin n'est obligatoire pour la Thaïlande, toutefois pour un séjour prolongé (3 mois ou plus), certains vaccins peuvent s'avérer utiles (encéphalite japonaise, hépatite ...).

Le paludisme est présent en Thaïlande. Les médicaments que vous conseillera votre médecin n'empêcheront pas la maladie mais en diminueront les effets. Le risque est, dans ce cas, de contracter la maladie sans le savoir puis de subir une crise plusieurs semaines après votre retour en France...
Le meilleur moyen de se protéger contre cette maladie est de se protéger contre son vecteur : le moustique.

Pour ce faire, pensez à vous protéger les bras et les jambes au lever/coucher du soleil ou lors de séjours en zone à risque (forêt, proximité de plans d'eau douce, fermes, ...). Sachez toutefois que les périodes de lever/coucher de soleil sont celles ou l'activité des moustiques en général est la plus importante, ceci n'exclue pas les autres périodes de la journée.

Utilisez des crèmes/sprays anti-moustiques efficaces. Les systèmes anti-moustiques à base d'ultrasons/ultraviolets sont une escroquerie (y compris votre super appli iPhone 12).

Si vous êtes plutôt "écolo", vous trouverez des lotions anti-moustiques écologiques à base de plantes locales dans de nombreux marchés. Si utilisez du Deet (un défoliant puissant) ne vous pose pas de problèmes particuliers, des anti-moustiques en crème (moins agressive pour la peau et à l'odeur plus agréable) et vaporisateur sont disponibles dans de nombreuses boutiques en Thaïlande, pour un prix moitié moindre de celui que vous payeriez en France.

Respecter[modifier]

Quelques notions de savoir vivre à la thaïlandaise:

  1. Retirer ses chaussures quand vous entrez dans un temple ou une maison
  2. Ne jamais s'énerver en public, vous passerez pour un grossier personnage
  3. Quand vous rencontrez un thaïlandais, ne lui tendez pas votre main, mais saluez-le d'un signe de tête pour ne pas faire d'erreur.
  4. N'embrassez pas votre compagne ou compagnon en public
  5. Ayez une tenue convenable pour visiter les temples, en particulier pour les femmes : pas de bermudas ou minijupes, ni de grands décolletés, couvrez-vous les épaules et mettez un pantalon. Pour les hommes, le pantalon est parfois obligatoire
  6. Ne jamais toucher la tête d'une personne, car on dit que c'est le siège de son âme
  7. En Thaïlande on fait le "wai" pour dire "sawatdii khrap" (hommes) et "sawatdii kha" (femmes), "kopkhoune khrap" ou "kha" pour les femmes (merci) et "khotot khrap/kha" (pardon)
  8. En principe, quand deux personnes se rencontrent, c'est à la plus jeune d'initier le "wai". Un Thaïlandais vous répondra toujours par un "wai", même rapide.
  9. Avant de prendre des gens en photo ou de prendre des photos dans un temple, demandez la permission aux personnes concernées.
  10. Ne jamais montrer délibérément le dessous des pieds, c'est considéré comme malpoli.

En Thaïlande, à h et à 18 h dans tous les lieux publics retentit l'hymne national thaïlandais. Il faut se lever et arrêter toute activité le temps de l'hymne; donc ne soyez pas surpris si dans la rue vous voyez des gens s'arrêter brusquement vers les heures citées, et faites de même. De plus au cinéma, l'hymne national est joué avant la projection du film : il faut aussi se lever.

Deux choses sont sacrées en Thaïlande : Buddha et le roi (pas forcément dans cet ordre).

Ne désignez jamais du pied et ne marchez jamais sur une représentation du roi ou de Buddha. Cela comprend les effigies du roi sur les pièces de monnaie ou les billets de banque.

Le "lése-majesté" est un crime en Thaïlande. Avec la situation politique actuelle, il est revenu de manière plus forte sur le devant de la scène, et donc dans les esprits des thaïlandais qui supportent de moins en moins de voir tourné en dérision leur roi et/ou leur religion d'état.

Stars305.svg
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de ton aide. Lance-toi et améliore-le !
Liste complète des autres articles de la région : Asie du Sud-Est
Destinations situées dans la région