Télécharger le fichier GPX de cet article
48.5697222222227.5269444444444Map mag.png

Eurasie > Europe > France > Nord-Est de la France > Grand Est > Alsace > Bas-Rhin > Ergersheim

Ergersheim

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ergersheim
Erg chapelle saint michel 01.jpg
Informations
Pays
Régions
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Localisation
Site officiel

Ergersheim est une commune française située dans le Bas-Rhin en Alsace. Le village de tradition viticole compte environ 1 045 habitants.

Comprendre[modifier]

Histoire[modifier]

Le site est occupé dès l'époque mérovingienne, ce dont témoignent quelques découvertes faites au sud de l'actuel cimetière. Dans sa donation de vignes et de terres en faveur de l'église Saint-Thomas de Strasbourg vers 920, l'évêque Richwin (913-933) fait mention de la localité alors appelée "Argeresheim marca". Plusieurs autres institutions religieuses possèdent des biens dans le village, où une léproserie est attestée en 1387, dans une charte au bénéfice de la collégiale de Haslach. En tant qu'ancienne possession épiscopale, Ergersheim est particulièrement touché lors de la guerre des Evêques. Une estimation des dégâts dressée en 1593 par le bailli de Dachstein y recense le destruction de 63 maisons, 46 granges, 37 pressoirs et 161 étables. En 1662, le village est à nouveau pillé et les maisons incendiées. À la suite de ces évènements, les finages des localités disparues d'Altbronn et de Rimlenheim sont incorporés au ban communal. Situé sur la rive gauche du canal de la Bruche, le village fait partie de l'Ackerland, mais son vignoble et son type d'habitation lui confèrent les caractéristiques des communes du vignoble de Molsheim.

Aller[modifier]

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

  • Église Notre-Dame d'Altbronn  – Le nom vient du village d'Altbronn qui était autrefois situé entre Ergersheim et Dahlenheim. Altbronn a été dévasté à la fin du XIVe ou au début du XVe siècle, et son ban est assimilé à celui d'Ergersheim en 1664. La Chapelle, ancien lieu de pèlerinage à la Vierge, dépend de l'église de Dachstein. La nef unique, percée de grandes baies en tiers-point, date de l'époque médiévale, alors que le clocher est reconstruit en style néo-gothique à la fin du XIXe siècle. Le chœur de l'église, de petite taille, contient difficilement ce maître-autel de style baroque. La niche centrale abrite une Vierge à l'Enfant en bois du XVe siècle curieusement revêtue d'un manteau du XVIIIe siècle. À la fin du XIVe siècle, cette église est élevée au rang de pèlerinage par la volonté de l'évêque de Strasbourg. Cet évènement est relaté sur une dalle scellée sur le côté sud du bâtiment. En caractères gothiques, l'inscription annonce : " En l'an 1397, cette chapelle fut restaurée par l'évêque Guillaume de Diest en l'honneur de la Vierge, grâce aux aumônes données par tous.". Elle est accompagnée d'une prière à Marie afin que les plus humbles puissent regagner le ciel avec elle. Le maître-autel date du début du XVIIIe siècle. Le chœur de l'église, de petite taille, contient difficilement ce maître-autel de style baroque. La niche centrale abrite une Vierge à l'Enfant en bois, assise et curieusement revêtue d'un manteau du XVIIIe siècle.
  • Source Sainte-Anne  – À quelques pas du pèlerinage se trouve un petit édicule qui abrite une source. Il s'agit de la fontaine qui est à l'origine de la naissance du village d'Altbronn, dont le nom signifie vieille fontaine. Les miracles recensés par les jésuites dès la fin du XVIe siècle parlent des vertus de l'eau du « Annabrünnlein », la Source Sainte-Anne. Ce sont en particulier des femmes qui, dans la perspective d'accouchements difficiles, venaient demander de l'aide à la Sainte-Vierge.
  • Chapelle Saint-Michel  – Cette chapelle est le seul témoin du village disparu de Rimlenheim. Mentionné dès 884, le hameau est détruit par les Armagnacs en 1444 et il n'en reste que cinq maisons au début du XVIIe siècle siècle. La chapelle était jadis ornée d'un retable de 1741, à la gloire de la Vierge, réalisé par le sculpteur Ostermeyer, de Soultz-les-Bains. Une messe à la mémoire des habitants disparus est célébrée dans cette chapelle le 29 septembre, jour de la Saint-Michel.
  • Église Saint-Nicolas  – L'église paroissiale est composée d'un unique vaisseau et d'un chœur polygonal. Le clocher latéral, dont la partie inférieure remonte à l'époque médiévale, s'achève par un dernier niveau octogonal coiffé d'un toit à bulbe. La façade principale possède un portail néo-roman de 1873. À l'intérieur se trouve un mobilier baroque, comme par exemple : la chaire et les autels latéraux avec colonnes, statues et angelots.
  • Couvent des Trappistines  – Venue d'Italie, la famille Simonis s'installe à Wolxheim et Ergersheim. Elle va s'enrichir et fera construire, en 1826, une demeure appelée « le Château ». Plusieurs membres de cette famille s'illustrent dans les rangs du clergé et se dévouent pour les œuvres charitables et sociales. En 1895, le château des Simonis est cédé aux cisterciennes d'Oelenberg, qui le transforment et y ajoutent une église et des bâtiments conventuels pour y installer un couvent de trappistines, il sera baptisé « abbaye Notre-Dame d'Altbronn » par la suite. Le bâtiment a été racheté par la mairie.
  • Ancienne blanchisserie  – Le long du canal de la Bruche se trouve un groupe de bâtiments connus sous le nom de « Bleiche » (blanchi) qui désigne cet endroit consacré au blanchiment des draps écrus qui sont ensuite séchés sur les prés alentour. La tour carrée, désormais, propriété privée, est souvent considérée comme un édifice médiéval, sa forme rappelant celle d'un donjon.
  • Maison d'éclusier  – Sur le chemin de halage, le long du canal de la Bruche, se trouvent quelques anciennes maisons d'éclusiers. Celle d'Ergersheim est coiffée d'un toit mansardé, et son pavillon est prolongé vers l'est par une aile de plein-pied, parallèle à l'écluse du canal.

Faire[modifier]

Dégustations[modifier]

  • Maxime Brand 15, rue principale, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 3 88 38 18 87, courriel : Logo indiquant des horaires Visite de cave lun.- sam. : h - 12 h et 14 h - 18 h. Dimanche et jours fériés sur RV.. – Caveau : dégustation de vins gratuite pour particuliers et payante pour groupe jusqu'à 50 personnes. Langue parlée : allemand.
  • Domaine Brand & Fils Logo indiquant un lien vers le site web 71, rue de wolxheim, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 3 88 38 17 71, courriel : Logo indiquant des horaires Visite de cave lun.- sam. : h - 12 h et 13 h - 18 h. Initiation à la dégustation les samedis après midi sur rendez-vous.. – Domaine familial en mode de culture biologique. Caveau : dégustation de vins gratuite pour particuliers et payante pour groupe jusqu'à 30 personnes. Langues parlées : allemand, Anglais.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

  • Restaurant au Canal 35, rue principale, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 3 88 38 11 31

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Communiquer[modifier]

Aux environs[modifier]

France road sign ID33b.svg Route des vins d'Alsace
Ergersheim


Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Bas-Rhin