Télécharger le fichier GPX de cet article
30129.40Map mag.png

Eurasie > Asie > Asie de l'Est > Japon > Kyūshū > Kagoshima (préfecture)

Préfecture de Kagoshima

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Préfecture de Kagoshima
​(鹿児島 (ja))
La ville de Kagoshima et le volcan Sakurajima.
La ville de Kagoshima et le volcan Sakurajima.
Information
Pays
Région
Préfecture
Superficie
Population
Densité
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Kagoshima est une préfecture japonaise, la plus au sud de la région et île de Kyūshū, au Japon.

Comprendre[modifier]

La préfecture de Kagoshima est située à l'extrémité sud de Kyūshū, qui est la plus méridionale des quatre îles principales du Japon. Ici vous pouvez y décrouvrir les forêts de cèdres majestueuses de Yakushima, des volcans actifs tels que le Sakurajima, des sources d'eau chaude en abondance, l'histoire des samouraïs, et une nature riche. La préfecture se compose de deux péninsules, à l'origine des domaines séparés appelés Satsuma (薩摩), à l'ouest, et Ōsumi (大隅), à l'est, ainsi que les chaînes d'îles qui s'étendent au sud vers Okinawa.

Outre le site web du Bureau de visiteurs de la préfecture de Kagoshima, la préfecture a un autre site officiel présentant diverses attractions sous forme de vidéos.

Histoire[modifier]

Saigo Takamori au Parc d'Ueno, Tōkyō

Kagoshima était autrefois connue sous le nom de Satsuma (薩摩) et a été l'une des plus puissantes provinces japonaises, dirigeant à son apogée un empire dont le domaine effectif s'étendait d'Okinawa au sud jusqu'au nord de Kyūshū. Farouchement réactionnaire, la ville de Kagoshima fut bombardée par des navires de guerre anglais en 1863 en représailles à l'assassinat d'un commerçant anglais, un événement encore connu chez les Japonais comme la guerre Satsuma-Angleterre (薩英戦争, Satsu-Ei sensō).

Si elle était au départ en faveur de la restauration Meiji de 1868 et fut un contributeur-clé de la défaite militaire des forces du shogun, Satsuma résista ensuite aux tentatives du nouveau gouvernement de faire reculer les privilèges des samouraïs. En 1877, la province avait fait un complet demi-tour et était maintenant à la pointe de la rébellion de Satsuma (西南戦争 Seinan-sensō), menée un peu à contrecœur par Saigō Takamori (西郷 隆盛) un personnage quasi-mythique dont l'histoire a été (très vaguement) adaptée pour le film «le dernier samouraï». Surpassés en nombres et en armes, les rebelles échouèrent à prendre le château de Kumamoto et furent bientôt traqués, Saigō mourant dans la bataille finale de Shiroyama à Kagoshima.

Avec la fin de la rébellion, le port de Satsuma fut transformé en une forteresse navale impériale qui donna naissance à l'amiral japonais Tōgō Heihachiro.

Climat[modifier]

La partie sub-tropicale de Kagoshima est la zone la plus pluvieuse du Japon, connaissant non pas une mais deux saisons des pluies qui s'étendent presque sans interruption de mai à juillet. Des parties de Yakushima reçoivent près de 9 000 mm de précipitations (9 m, environ sept fois plus que Tōkyō!).

Peu après la saison des pluies viennent les typhons, avec un pic en août et en septembre. La saison qui suit est l'un des meilleurs moments pour visiter, tout comme le printemps et ses cerisiers en fleurs à la fin de mars. L'hiver peut être étonnamment froid, avec des températures moyennes sur la côte autour de 7 °C et de la neige dans les montagnes.

Régions[modifier]

Péninsule de Satsuma[modifier]

Les péninsules Satsuma (薩摩) et d'Ōsumi offrent des côtes pittoresques, parsemée de minuscules îlots.

  • 1 Kagoshima (鹿児島)  – La capitale et la plus grande ville de la préfecture, avec une atmosphère détendue, et de superbes vues et l'accès à un volcan très actif, le Sakurajima.
  • 1 Chiran (知覧)  – Abrite le Musée de la paix de Chiran, un lieu pour découvrir les histoires émouvantes des souvent très jeunes pilotes kamikazes de la Seconde guerre mondiale. Aussi un l'emplacement de nombreuses maisons de samouraïs.
  • 2 Ibusuki (指宿)  – Un coin très calme où se détendre; l'endroit pour essayer fameux «bains de sable» du Japon. Près du Mont Kaimon, la montagne emblématique au bord de l'océan, où les voyageurs les plus actif peuvent grimper et être récompensée par une vue imprenable au sommet.
  • 2 Izumi (出水)  – Des maisons de samouraïs ouvertes au public, et en hiver un refuge pour les volées d'oiseaux appartenant à des espèces vulnérables, et des grues assez grandes à cou blanc.
  • 3 Kirishima (霧島)  – Une chaîne de montagnes avec des volcans actifs, des lacs-cratères et toute l'année des paysages qui sont parfois d'un autre monde. La source de certains des premiers mythes du Japon. Nombreuses sources thermales.
  • 3 Satsumasendai (薩摩川内)

Péninsule d'Ōsumi[modifier]

  • 4 Sakurajima (桜島)  – Le volcan actif bordant Kagoshima.
  • 4 Kanoya (鹿屋)  – Lieu au bord d'une baie hébergeant une célèbre roseraie.
  • 5 Cap Sata (佐多岬, sata misaki)  – Le point le plus méridional de Kyūshū.

Îles[modifier]

Kagoshima comprend aussi un chapelet d'îles subtropicales ouvertes aux voyageurs en quête d'aventures insulaires, s'étendant au sud et culturellement fortement influencés par Okinawa. Le groupe le plus septentrional est connu sous le nom d'îles Ōsumi (大隈諸島 Ōsumi Shotō):

  • 6 Kuchinoerabu (口永良部島, Kuchinoerabu-jima)  – Volcans actifs, sources chaudes et pêche
  • 7 Îles Mishima (三島)  – Trois petites îles volcaniques, mais à un petit saut de Kagoshima
  • 8 Île de Tanegashima (種子島) (à h 40 de bateau depuis Kagoshima) – Abrite le plus grand centre spatial du Japon.
Forêt de Shiratani Unsuikyō sur l'île de Yakushima
  • 9 Île de Yakushima (屋久島) (à h 40 / h 30 de bateau depuis Kagoshima) – Une île subtropicale, patrimoine mondial de l'UNESCO, aux forêts de cèdres géants intemporels; a sa propre variété unique de cerfs et de singes, et quelques-uns des plus hauts sommets de montagne de la région de Kyūshū.

On trouve ensuite:

  • 10 Îles Tokara (トカラ列島)  – Des îles minuscules, isolées et peu prisées

Elles sont suivies par d'autres, beaucoup plus grandes, mais également peu peuplées:

  • 11 Îles Amami (奄美諸島)  – L'île la plus importante, tant en superficie qu'en population.
  • 12 Kikai (喜界)
  • 13 Tokunoshima (徳之島)
  • 14 Okinoerabujima (沖永良部島)  – Petite île hébergeant des centaines de grottes et des côtes impressionnantes.
  • 15 Yoron (与論)  – Île minuscule et tranquille aux plages paradisiaques.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

L'aéroport de Kagoshima, à environ h de vol de Tokyo, a de bonnes liaisons avec le reste du Japon et des connexions avec Séoul et Shanghai. Il y a également des vols directs pour Amami Oshima depuis Tokyo Haneda et Osaka-Itami.

By train[modifier]

Kagoshima est le terminus sud de la ligne Shinkansen Kyūshū. En mars 2011, un nouveau service de train à grande vitesse reliant Kagoshima à Shin-Osaka en h 45 a été lancé. Avec cette mise en service, l'île principale du Japon et la pointe sud de Kyūshū sont maintenant reliées, même si l'on doit changer de train pour faire le trajet depuis Tokyo.

Alternativement, la ligne principale JR Nippō (日豊本線 Nippō-honsen) va de Fukuoka à Kagoshima par la côte est de Kyūshū, en passant par Oita et Miyazaki.

En ferry[modifier]

Pratiquement tous les ferries en direction du sud vers les îles Amami ou d'Okinawa passent par Kagoshima. Les principaux opérateurs sont A-Line Ferry, alias Maru-A (マルエー) et Marix Line, les deux circulant entre Kagoshima et Naha (Okinawa) en alternance un jour sur deux. Le voyage complet depuis Naha prend environ 24 h et coûte 14 200 JPY en 2e classe et — on n'économise pas beaucoup par rapport à un billet d'avion.

Circuler[modifier]

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Aux environs[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette région est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Kyūshū
Destinations situées dans la région