Télécharger le fichier GPX de cet article
45.2477.927Map mag.png

De Wikivoyage
Aller à la navigation Aller à la recherche

Piémont
​((it)Piemonte, (pms) Piemont)
Vue vers Castelnuovo Calcea avec les Alpes centrales en arrière-plan
Vue vers Castelnuovo Calcea avec les Alpes centrales en arrière-plan
Information
Pays
Chef-lieu
Lac
Cours d'eau
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Le Piémont est une région du nord-ouest de l'Italie.

Comprendre[modifier]

Le Piémont se situe aux pieds des Alpes et dans la haute plaine du fleuve Pô.

Le climat est très varié selon la proximité avec la mer et la montagne. En plaine, dans la région de Turin, il présente une certaine continentalité, avec des hivers assez froids et des étés chauds. Près de la côte, le climat est méditerranéen. Enfin la zone montagnarde présente une variété de climats liés à l'altitude et à la plus ou moins grande proximité avec la mer.

Climat[modifier]

Le Piémont a un climat typiquement tempéré à caractère continental, qui dans les Alpes devient progressivement tempéré-froid et froid au fur et à mesure que l'on monte en altitude. Dans les zones situées à basse altitude, les hivers sont relativement froids mais peu pluvieux et souvent ensoleillés, avec possibilité de chutes de neige, parfois abondantes, dans les zones le long du Pô, sur les zones vallonnées comme les Langhe et le Monferrato et dans les contreforts. Les chutes de neige, en revanche, sont moins fréquentes et occasionnelles dans les régions du nord-est. Les étés, par contre, sont chauds et humides avec une possibilité locale de forts orages, en particulier dans les régions au nord du Pô, tandis que dans les régions au sud du Pô, les précipitations estivales représentent les précipitations minimales avec celles d'hiver (la plus faible les précipitations en été sont dues au fait qu'elles sont moins exposées aux perturbations atlantiques, qui apportent pluie et orages). Les pluies tombent principalement au printemps et à l'automne sur la majeure partie du territoire, en été dans les zones alpines hautes et intérieures : les quantités annuelles sont considérables sur la montagne et les contreforts du nord de la région, alors qu'elles sont plus rares dans les plaines au sud de le Po. surtout dans la province d'Alexandrie.

La direction d'origine des masses d'air a une grande influence sur les précipitations. S'ils sont humides et viennent du sud, du sud-est ou de l'est, la chaîne des Alpes leur barre le chemin (c'est le phénomène appelé stau) : dans ce cas, les précipitations peuvent aussi être très abondantes, surtout sur les premiers versants des montagnes, parfois provoquant des inondations. Si, par contre, les courants d'air viennent du nord, du nord-ouest ou de l'ouest, l'humidité est évacuée du côté ouest des Alpes et donc l'air qui atteint la région est sec, provoquant l'absence de précipitations même pour semaines. . Par ailleurs, dans les zones de montagne et de piémont, notamment dans la province de Turin, les phénomènes de foehn sont fréquents. La neige en hiver est un météore relativement fréquent, compte tenu de l'effet de bassin des Alpes et des Apennins, plus important au sud-ouest, qui rend difficile les échanges d'air et en hiver favorise l'accumulation d'un coussin d'air froid au sol.

Sur les rives du lac Majeur, il existe un microclimat particulier, avec des hivers plus doux que dans le reste de la région et des étés plus frais et orageux. Même dans les vallées et les collines exposées au sud, il y a des climats plus doux et plus ensoleillés.

Régions[modifier]

Les régions naturelles du Piémont
Arc alpin piémontais
Les frontières ouest et du nord du Piémont sont occupées entièrement par les Alpes, divisées du sud au nord par les Alpes Maritimes, cottiennes, Grées et Pennines. Les Alpes piémontaises comptent parmi les plus importants sommets alpins, notamment le Mont Rose, le Grand Paradis (partagé avec le Val d'Aoste) et le Mont Viso, source du Pô.

Le tourisme hivernal est assuré par des stations de ski de renommée internationale, dont beaucoup ont accueilli les Jeux Olympiques d'hiver de Turin en 2006. Les Alpes sont une destination pour toutes les saisons: les Alpes piémontaises abritent, entre autres, le parc naturel des Alpes Maritimes et le parc national du Grand Paradis, ainsi que quelques-uns des monuments les plus importants de l'histoire de l'art.

Collines piémontaises
La zone comprend une grande partie du sud du Piémont et s'étend de la partie orientale de la province de Coni à la partie sud-ouest de la province d'Alexandrie. D'ouest en est, la région collinaire piémontaise comprend les territoires des Langhe, Roero et Monferrato. La typicité des paysages vallonnés du Piémont inférieur, caractérisée par une interaction séculaire entre les cultures anthropiques (la vigne en premier), les forêts et les petits pays riches en histoire, a récemment permis de reconnaître les paysages viticoles des Langhe-Roero et du Monferrato comme patrimoine de l'Humanité en 2014. Les principaux centres urbains de la région sont Bra, Alba, Canelli, Nizza Monferrato, Asti et Casale Monferrato.
Apennins piémontais
La section piémontaise des Apennins s'étend dans la région sud de la province d'Alexandrie. Les vallées de l'Erro et de la Scrivia constituent son épine dorsale. Acqui Terme et Ovada sont les principaux centres urbains la région qui, dans sa partie sud, est limitrophe de la ville métropolitaine de Gênes.
Plaîne du Pô
Novare et Verceil au nord du Pô, Alexandrie, Casale Monferrato et Tortona au sud de la rivière sont les principales villes de la plaine piémontaise.

Villes[modifier]

  • 1 Turin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Logotype du Patrimoine mondial Chef-lieu de la région, elle fut la première capitale de l'Italie. Aujourd'hui importante ville industrielle (Fiat, Aeritalia), culturelle et touristique, environ un million d'habitants. À voir: musée national du cinéma, musée égyptien (le deuxième du monde après celui du Caire), musée de l'automobile, galerie de Savoie, pinacothèque Agnelli.
  • 2 Novare Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Basilique de San Gaudenzio, musée municipal, dôme.
  • 3 Alexandrie Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Citadelle, cathédrale, Marengo muséum, musée du Palazzo Cuttica, musée municipal, place de la Liberté.
  • 4 Asti Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Avec ses monuments baroques et du Moyen Âge. Palazzo Mazzetti ( pinacothèque), musée des Tapisseries Scassa, cathédrale. Outlet de Serravalle.
  • 5 Coni (Cuneo) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Centre-ville. Aux environs: Villar San Costanzo, vallées.
  • 6 Verceil (Vercelli) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Basilique de Sant'Andrea, cathédrale de Sant'Eusebio, place Cavour, musées dont Borgogna.
  • 7 Biella Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Basilique San Sebastiano, Cittadellarte-Fondation Pistoletto, quartier du Piazzo, itinéraire de l'archéologie industrielle. Aux environs: Sanctuaire d'Oropa, Ricetto di Candelo, parc Burcina à Pollone.
  • 8 Casale Monferrato Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Casale Monferrato possède l'une des plus importantes parmi les synagogues baroques du Piémont. Duomo, cloître, palais.
  • 9 Verbania Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Plus grande ville sur les bords du lac Majeur

Autres destinations[modifier]

Lacs[modifier]

  • 1 Lac Majeur (Lago Maggiore) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – situé à cheval sur le Piémont, la Lombardie et le canton du Tessin, le Lac Majeur est célèbre par ses hauts-lieux touristiques comme les îles Borromées et les Îles de Brissago et les stations du rivage comme Stresa, Arona, Verbania, Cannobio, Pallanza, Luino
  • 2 Lac d'Orta Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Situé entre la Lombardie et le Piémont, le lac d'Orta est un des plus romantiques et tranquilles de la plaine du Pô.
  • 3 Lac de Viverone Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Le troisième plus grand lac de la région piémontaise
  • District des 5 Lacs (Sirio, Pistono, Nero, Campagna, San Michele)

Stations de ski[modifier]

  • 4 Macugnaga Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Proche du Mont Rose, Macugnaga est située au pied de l'imposante paroi rocheuse du Cima di Jazzi, au fond de la Valle Anzasca.
  • 5 Bardonèche (Bardonecchia) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La station de ski de Bardonèche est située au cœur de la Haute Vallée de Suse, à 20 km de la frontière française. En 2006, elle a été choisie comme site olympique pour les épreuves de snowboard des Jeux olympiques de Turin.
  • 6 Sauze D'Oulx Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Sauze d'Oulx fait partie du domaine skiable franco-italien de la Voie lactée. Elle a accueillie l'épreuve de ski acrobatique pendant les jeux olympiques de Turin en 2006
  • 7 Sestrières  – à partir de 1934 la famille Agnelli, propriétaire de la FIAT, fit construire cette station de ski. Ses hôtels en forme de tour ont été conçus par Vittorio Bonadè-Bottino, architecte représentatif de l'architecture totalitaire rationaliste.
  • 8 Limone Piemonte Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – A la frontière entre la France et l'Italie. La Riserva Bianca est très fréquentée par les skieurs piémontais, ligures et français. Ses remontées ont été améliorées à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver de 2006
  • 9 Prato Nevoso Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – station de ski construite dans les années 1960 sans aucun plan d'ensemble et de manière plutôt anarchique en termes d'architecture et d'urbanisme.

Petites villes[modifier]

  • Alba
  • Suse
  • Ivrée
  • Acqui terme : Les sources chaudes d'Acqui Terme sont célèbres depuis l'époque romaine

Autres[modifier]

  • 10 Résidences de la famille royale de Savoie Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Tout un ensemble de monuments classés au patrimoine mondial, dont le Château de Venaria Reale et ses jardins (XVII° et XVIII° siècles), le Château de Rivoli ou le pavillon de chasse de Stupinigi
  • 11 Abbaye Saint-Michel-de-la-Cluse (Sacra di S. Michele) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ancien monastère sur un mont qui domine la basse vallée de Suse.
  • 12 Parc National du Grand-Paradis Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • Lurisia : Thermes prés de Mondovi

Aller[modifier]

En avion[modifier]

  • Aéroport de Turin Caselle  – prés de la ville (trains, taxis, autocars)
  • Coni Levaldigi  – à 35 km env

Hors de la Région:

  • Malpensa  – Aéroports de Milan à 70 km
  • Linate  – A 90 km de Turin
  • Aéroport Cristoforo Colombo de Gênes  – à 90 km de Turin

En train[modifier]

Le TGV français arrive tous le jours de Lyon à la gare de Turin Porta Susa (liée par le metro à la gare principale de Turin Porta Nuova) de la quelle partent aussi des trains à grande vitesse (TAV) pour Milan avec liens pour Rome (De Milan). Lignes principales (en depart de la gare de Turin Porta Nuova: de Turin à Gênes ou Bologne via Alexandrie et de Turin a Vintimille (Un train presque chaque heure et demie)

En voiture[modifier]

De la France, outre le tunnel du Fréjus, la route du Montgenèvre (RN 94/ SS 24) qui passe de Briançon vers Cesana Torinese en Italie est très bonne (surtout du côté italien) et gratuite. Autant gratuite est la route du Mont-Cenis qui mène de Lanslebourg (vallée de la Maurienne) à Susa et puis à Turin (D1006/ SS25).

Vers le sud de la région (province de Coni) il y a les Cols de la Maddalena/Larche (D900/ SS21) et de l'Agnello (D205T/ SP 251) (tous les deux sont fermés en hiver) puis le Col (tunnel très étroit) de Tende (vers Nice):

Circuler[modifier]

Le réseau local de transport en autocar (autocars bleus avec bande jaune) est très dense et économique: demandez renseignements aux syndicats d'initiative locaux.

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Produits de la gastronomie locale: vins, alcools, truffes, riz, saucisses sèches, jambons, fromages, gâteaux, biscuits, gressins, noisettes, miels, confitures, conserves, herbes, essences, tisanes ); chocolat, glaces et marrons glacés (A Turin et à Novi Ligure-AL-).

Produits de l'artisanat local: dentelles, broderies, scapins(pantoufles traditionnelles de la Valsesia), objets en bois sculptés, outils en pierre ollaire, céramiques, bijoux, parfums.

A Turin, chaque quartier a son marché (une soixantaine en tout), dont les principaux sont Balôn et Gran Balôn, Crocetta, Piazza Benifica, Mercato Porta Palazzo, Oasi dei Prodotti Tipici et Oltremercato. Eatitaly est le premier grand supermarché spécialisé en aliments de qualité, où l'on peut acheter, manger et apprendre. On peut acheter un borsalino dans la boutique turinoise de la célèbre fabrique de chapeaux d'Alexandrie.

À Cherasco (Coni), une dimanche par mois, marché de meubles anciens et autres objets. voir www.cherasco2000.com/6_mercati.htm Tel. 0172.48.93.82 - Fax 0172.48.92.18

À Serravalle Scrivia (Province de Alessandria, sur l'autoroute A7 entre Alessandria et Gênes) il y a le "Serravalle Outlet" un très grand nombre de magasins où acheter des produits (vêtements, chaussures etc.) moitie prix. voir www.mcarthurglen.it

A Mondovi il y a aussi le "Mondovicino Outlet", immense espace pour les bonnes occasions, avec plus de 100 boutiques, un supermarché et même un mini-golf.

Langues et dialectes[modifier]

Le Piémont possède une richesse linguistique enviable mais souvent méconnue. Outre l'italien, qui est la langue officielle ainsi que la plus répandue parmi la population depuis la seconde moitié du XXe siècle, cinq langues historiques du Piémont sont reconnues sur le territoire par la loi régionale du 9 avril 1990 : le piémontais de une variété occidentale et orientale très similaire, l'occitan parlé dans les vallées occitanes de Cuneo, Val Pellice, Val Chisone et Germanasca et Alta Val Susa, le franco-provençal parlé à Coazze, autour de la ville de Susa, dans les vallées de Lanzo, en la vallée du Piantonetto, dans la haute vallée de l'Orco et dans toute la vallée de Soana ; Le français, qui n'est pas une langue indigène, mais a une valeur historique dans la communauté vaudoise, et enfin le walser, qui résiste dans les communes de Macugnaga, Rimella, Alagna Valsesia et Formazza, et était la langue germanique des colons alémaniques du canton de Valais.

Selon les linguistes, les langues reconnues par la Région Piémont manquent dans deux autres langues : le ligure parlé dans l'extrême sud-est du Piémont, dans le Val Borbera et autour de Novi Ligure et Ovada, ainsi que l'alpin ligure du Alta Val -Tanaro (de Pievetta di Priola inclus) et Briga Alta, et le Lombard occidental, au type linguistique dont appartiennent presque toutes les variétés gallo-italiques de la Province de Novare (sauf quelques communes sur la rive Sesia) et tous les romans variétés du VCO. Le tortonique est un dialecte de transition qui, à partir de la classification de Bernardino Biondelli au milieu du XIXe siècle, est attribué à l'émilien, dont il constituerait l'extrémité la plus occidentale ; si d'une part les classifications standard voient le continuum dialectal émilien s'étendre en partie de l'Alexandrin à la rivière Scrivia, ces dernières années la position de ce dialecte par rapport au Lombard, avec lequel il partage également de nombreux traits (dans chaque cas est pas considérée comme faisant partie de la langue piémontaise, malgré sa situation dans le Piémont administratif).

Ces langues, après des années de peu d'intérêt (voire d'entrave) du monde politique et culturel (auxquelles a correspondu un renforcement symétrique et ultérieur de l'italien), ont fait l'objet de quelques projets de valorisation à l'initiative d'organismes publics depuis les années 90. . , associations et groupes folkloriques.

L'occitan, le franco-provençal, le français et le walser sont reconnus comme minorités linguistiques et protégés par la loi de l'État n. 482/1999.

Les Piémontais, ainsi que les Liguriens, Lombards et Emiliens, ont jusqu'à présent été arbitrairement exclus de toute forme de protection par la loi 482/99. Cette loi, excluant ces langues des mesures de protection et utilisant les auto-déclarations des conseils municipaux pour identifier les minorités linguistiques, a fait que de nombreuses communes piémontophones des basses vallées de Cuneo et de Pinerolo se sont déclarées occitanes sans l'être ( aucune preuve avant la loi de 1999). De même, certaines communes de Valsusa, Val Sangone, Canavese et même la commune de plaine de Castagnole Piemonte se sont déclarées partie des Vallées piémontaises de l'Arpitan, de langue franco-provençale, et un cas similaire s'applique à de nombreuses communes déclarées Walser dans les provinces de Vercelli. et VCO. De nombreux linguistes ont soulevé l'affaire, dont Tullio Telmon, Fiorenzo Toso et Riccardo Regis. Fiorenzo Toso a notamment souligné que s'il n'y avait pas eu d'exclusions sensationnelles des mesures de protection, et si une procédure différente avait été choisie pour l'identification des minorités, sur la base des nombreuses études réalisées avant la loi, cette polémique n'aurait pas surgi. .

En raison de l'installation de colons piémontais à l'époque médiévale, le rôle de la langue piémontaise dans la naissance des dialectes gallo-italiques de la Basilicate (encore parlés aujourd'hui à Potenza, Picerno, Tito, Vaglio et d'autres communes du Lagonegrese) a été déterminant, et les dialectes gallo-italiques de la Sicile (parlés à Aidone, Piazza Armerina, Nicosie, San Fratello et d'autres petites villes du centre-est de la Sicile).

Manger[modifier]

La nature diverse du Piémont: les collines des Langhe, les collines du Monferrato et du Canavese, la plaine autour de Novare et Verceil, les fleuves, les montagnes, se retrouve dans la variété de sa cuisine, qui utilise des viandes bovines, gibier, légumes, poissons d'eau douce, champignons et truffes. Les deux éléments fondamentaux de la gastronomie piémontaise sont le beurre et les produits apparentés tels le lait, la crème, le fromage, et le vin qui ne paraît pas sur la table seulement, mais qui entre souvent dans la marmite pour donner saveur aux viandes, aux risotti, aux sauces.

Braisé au barolo (viande marinée dans le vin rouge); Fritto misto alla piemontese (frit a la piemunteisa : viandes avec semoule et légumes frits et même pommes); Bollito misto con bagnetto (Bujì cu bagnet: Sorte de pot au feu avec sauce rouge à la tomate et verte au persil); Agnello sambucano (agneau élevé dans la région de Sambuco, désossé et roulé aux herbes); Brasato al barolo (bœuf braisé au vin barolo); Tapulone (viande d'âne hachée et cuite avec du vin rouge, des légumes et de la polente); Camoscio in salmi (viande de chamois cuite au vin, épicée et relevée aux anchois); Carne fassone (bœuf ou veau d'appellation locale, parfois accompagné de 8 ou 9 légumes différents); Lievura an civet (Lepre in civet: lièvre mariné dans le vin rouge) ; Finaziera (plat riche à base d'abats de volaille); Rabattons a la lisandreina (sorte de gnocchis aux épinards); Paniscia vercellese (haricots, riz et saucisses); Bagna caoda [sauce chaude à l'ail, au beurre (ou huile de noix) et aux anchois dans laquelle on met des chardons, des carottes, etc.] ; Ris e coj (riz avec choux) ; Agnulot (sorte de raviolis avec viande); Tajarin (pâtes aux œufs), Gnocchi (à base de pommes de terre) Carne cruda (viande crue marinée avec de l'ail, de l'huile d'olive, du citron et de la truffe blanche en saison); Vitel tonné (tranches de rôti de veau servies très fines , avec une sauce mayo, du thon et des câpres): saucisses de Bra; Tomino in salsa verde (petit fromage de lait de vache accompagné d'une sauce au persil); Lumache alla piemontese et Lumache al barbera (aux escargots de Cherasco).

Gâteaux : Torta alle nocciole (gâteau ou tarte aux noisettes des Langhe): Torta di mele (gâteau ou tarte aux pommes ou aux courgettes!) ; Amaretti (petits gâteaux souples aux amandes) ; Bunet (crème aux œufs et aux amandes); Sambajon (Zabaglione: un mélange de rouges d'œuf, marsala ou liqueur, sucre et parfois cannelle, cuisson au bain-marie, sans jamais atteindre le point d'ébullition); Panna cotta( flan à la crème fraîche caramélisé).

Fromages: neuf fromages piémontais possèdent une A.O.P., le gorgonzola de Novare, variante le gorgonzola mascarponato (mélange de gorgonzola et de mascarpone), le fromage de Bra, le Castelmagno, le Murazzano ou tome des Langhe, le Raschera, le Robiola di Roccaverano, la toma piemontese, le Grana Padano et le Taleggio.

Douceurs: Amaretti de Mombaruzzo, Torcetti de Biella, Gianduiotti (petits chocolats à la crème de noisette), Krumiri de Casale Monferrato, Margheritine de Stresa, Biscottini di Novara, Brutti ma Buoni, la célèbre Nutella, Ciocolato (Turin capitale du chocolat made in Italy).

Vins: Barolo (le roi des vins), Barbaresco, Dolcetto, Nebbiolo, Barbera, Carema, Freisa, Gattinara (rouges); Gavi, Erbaluce, Cortese, Trebbiano, Moscato, Pinot bianco, Riesling, Roero d'Arneis (blancs); Asti (blanc, doux et mousseux); Bonarda et Brachetto D'Acqui (rouges et mousseux).

Bières: Menabrea et une des nombreuses bières artisanales "La Farinèla" au ris ("Birrificio artigianale Abbà" via Conti della Rocchetta 39 13040 Livorno Ferraris -VC-).

Comme apéritifs essayez les "vermouths" (vins aromatisés) et comme alcools la "grappa" piémontaise, la "grolla" et le "barolo chinato".

À Turin essayez le "Bicerin", café avec eau de vie et chocolat, la "Ciocolata" et les "Grissini", invention turinoise.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Sécurité[modifier]

Police:113,112.

Pompiers: 115.

Assistance routière: 116.

Urgences sanitaires en Italie:118.

Le Piémont est une région beaucoup plus sûre que la moyenne en Italie, évitez quand même, la nuit, certains quartiers de Turin (Porta Palazzo), si vous êtes seuls.

Hôpitaux à Turin[modifier]

San Giovanni Battista « Molinette » : (011) 633.16.33 ou 52.48.

C.T.O : (011) 693.31.11

Se loger[modifier]

Comme partout en Italie, l'offre d'hébergement est très diversifiée: -campings plus rares qu'ailleurs et deux fois plus chers qu'en France, en général, -quelques auberges de jeunesse, -refuges de montagne à des prix raisonnables, -chambres d'hôte "B&B" chez l'habitant, d'un bon rapport qualité-prix, -fermes-auberges "Agriturismo", aussi d'un bon rapport qualité-prix, -hôtels , de 1 à 5 étoiles italiennes (cette classification est très surfaite par rapport à la française, de plus les prix sont très supérieurs, pour un confort et un service souvent discutables), -pensions "Pensioni", très répandues en Italie. Ce sont des hôtels familiaux qui ne répondent pas aux standards de catégorie, à l'ambiance chaleureuse agréable. -location d'appartements et de maisons, solution pratique et économique pour plusieurs jours. Consulter les sites internet bien connus internationalement et nationalement.

NorthItaly.eu Location de vacances en Piémont

Initalia.it (aussi en français): site de reservation de chambres d'hotels.

Agriturismo Inn Choisissez parmi les chalets, appartements et maisons dans le Piémont, la disponibilité de la demande. Une bonne adresse de ferme-auberge près de Turin:"La Bedina" Via Levone à Rivara (TO) 0124306205 341258357 info@agriturismocanaveselabedina.it www.agriturismocanaveselabedina.it demi-pension 45 euros par jour et par personne, en 2017, tout inclus.

Prés de Cortazzone (AT) village naturiste et camping "Villaggio del Sole" via per Viale 5; voir Assonatura.it et aussi Villaggiodelsole.org.

Respecter[modifier]

Les (vrais) Piémontais sont réservés et respectueux des autres, parfois un peu renfermés, mais si vous gagnez leur confiance vous pouvez compter sur eux.

Le Piémont conserve un superbe patrimoine naturel surtout dans les Alpes. Il est donc de bon sens de continuer à préserver la nature.

Aux environs[modifier]

  • 13 Parella Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (entre Turin et le val d'Aoste) – château du XIIIe siècle enrichi d'un jardin et de fresques remarquables

En Italie:

  • Vallée d'Aoste: Aoste, parc national du Grand-Paradis, stations de ski de Courmayeur, de Breuil-Cervinia, de Pila, de Torgnon, de La Thuile, de Gressonney et de Cogne,
  • Lombardie: lac Majeur, Milan, Pavie et sa chartreuse,
  • Ligurie: riviera du Ponant, Gênes.

En Suisse:

  • Zermatt, Martigny, Sion, Brig.

En Principauté de Monaco.

En France:

  • stations de ski des Alpes du Nord et du Sud,
  • Côte d'Azur: Tende, Sospel, Mercantour, Menton, Nice, Grasse, Antibes,Cannes,
  • Briançon, Chambéry, Grenoble, Gap, Barcelonnette, Digne-les-Bains.


Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette région est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Italie du Nord-Ouest
Destinations situées dans la région