Bénin

De Wikivoyage
Aller à : navigation, rechercher
Bénin
Benin village.jpg
Drapeau
Flag of Benin.svg
Information
Capitale :
Superficie :
Population :
Autre langue :
Monnaie :
Électricité :
Préfixe téléphonique :
Suffixe Internet :
Fuseau :
Localisation
LocationBenin.png

Le Bénin est un pays d'Afrique de l'Ouest.

Le Bénin se trouve à l'extrême ouest du continent africain, au bord de l'Océan Atlantique. Il est limité à l’Est par le Nigeria, à l’Ouest par le Togo, au Nord-ouest par le Burkina Faso, au Nord-est par le Niger et au Sud par l’Océan Atlantique.

Comprendre[modifier]

Régions[modifier]

Carte du Bénin
Bénin septentrional
Bénin méridional
La capitale, la côte et la majorité des sites touristiques.

Villes[modifier]

Au Nord :

Au Centre :

Au Sud:

Autres destinations[modifier]

Aller[modifier]

La voie aérienne est la principale voie d'entrée pour les étrangers, sauf la voie terrestre pour les pays limitrophes. Le seul aéroport actuellement en service est l'aéroport international Bernardin Gantin de Cotonou. Un second aéroport plus grand est prévu sur un autre site, mais le projet n'avance pas vraiment. La plupart des compagnies européennes francophones desservent le Bénin (Air France, Brussels Airlines, etc.), de même que la quasi-totalité des compagnies sous-régionales (Air Sénégal, Air Côte d'Ivoire, Air Burkina, etc.) et régionales (Royal Air Maroc, Air Mauritanie, etc.).

Quelques horaires indicatifs

  • Air France : Paris -- Cotonou: lundi, mercredi, jeudi, vendredi, dimanche (Départ: 13 h 45 / Arrivé: 20 h).
  • Brussels Airlines: Bruxelles -- Cotonou: mardi, samedi (Départ: 14 h 5 / Arrivé: 20 h 35).

Circuler[modifier]

Le plus simple pour se déplacer dans les grandes villes, surtout dans Cotonou, est d'utiliser les taxi-motos, communément appelés "zémidjans" (ou "kèkènon", dans le dialecte local), en abrégé "zém". Ils sont pratiques, facilement reconnaissables grâce à leur chemise jaune, et se faufilent presque partout. Attention tout de même, il faut parfois avoir le cœur bien accroché, se munir de son casque et ne pas trop s'offusquer de quelques infractions plus ou moins osées au code de la route! Les prix varient souvent entre 100 et 500 F CFA (moins de ), en fonction de la distance parcourue et de l'accessibilité de la destination. Le transport interurbain est l'apanage des taxis-brousse. Prix très attractifs, mais attention à bien négocier!

En voiture[modifier]

On peut circuler librement soit avec sa propre voiture soit avec celle d'une agence de location. Les permis de conduire étrangers ne posent pas de problème pour un court séjour. Mais pour des raisons de sécurité, il est prudent d'éviter les voyages interurbains de nuit, et même la circulation en pleine ville dans des zones sensibles ou peu fréquentées, en raison du risque d’attaque nocturne par les « coupeurs de route » les bandits locaux. Il faut éviter de s’aventurer sur les routes secondaires non goudronnées, ou les pistes, surtout pendant la saison des pluies de juillet à septembre, en raison des risques d’enlisement, de ponts rompus et de routes submergées par le débordement des fleuves. La route au Bénin, est particulièrement dangereuse, en raison du mode de conduite, de la mauvaise qualité des véhicules et de la voie (nids de poule). Il faut donc être particulièrement vigilant au volant notamment lors de la traversée des villages. En cas d’accident, ne pas s’arrêter, mais rejoindre le poste de police ou de gendarmerie le plus proche afin d’informer celles ci de l’accident.

En autocar[modifier]

On peut faire appel à des tour-opérateurs ou des agences spécialisées, notamment à Cotonou, qui proposent souvent un service de qualité avec guides et chauffeurs en option.

En train[modifier]

Il existe une ligne de chemin de fer construite du temps de la colonisation française, qui devait rejoindre Cotonou à Niamey au Niger. Elle s’est arrêté à Parakou. Les trains de voyageurs ne rejoignent plus depuis longtemps Parakou. Les projets de rénovation de la ligne, restent dans les cartons, et seuls de rares trains de marchandise circuleraient encore, entre le port de Cotonou, et la gare de Parakou Ne comptez donc pas monter en train à Parakou !

Parler[modifier]

La langue officielle au Bénin est le français, mais la langue la plus utilisé est le fon, notamment à Cotonou et dans le Sud du pays. Il existe de nombreuses langues et dialectes dont les plus importants sont outre le Fon, le Yoruba, parlé dans le Sud -Est du pays, à la frontière du Nigéria, le Peuhl, parlé par les bergers nomades qui sillonnent le pays avec leurs troupeaux de bœufs de chèvres et de moutons, le Bariba, parlé dans le département du Borgou autour de Parakou, et et de nombreuses autres langues locales dont celles des montagnards de l’ Atakora etc .

Acheter[modifier]

La monnaie officielle est le franc CFA aussi utilisé par le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo qui forment l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), dont l'institut d'émission est la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO). Le franc CFA est arrimé à l'Euro par le biais du Trésor Français, avec un taux de change fixe : 1 € = 655,957 F CFA.

Taux de change XOF actuel
Google Finance: CAD CHF EUR GBP USD
Yahoo! Finance: CAD CHF EUR GBP USD
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

Presque tout s'achète à Cotonou, principalement au marché de "Dantokpa", le deuxième plus grand marché d'Afrique de l'Ouest. Bien sûr, il est d'usage de négocier fermement lors d'un achat!

Beaucoup de plats sont à base de riz, de légumes, de farine de maïs, d'igname, de manioc ou de pâtes alimentaires. La viande (mouton, porcs, gibier) est souvent servie mélangée à une sauce assaisonnée et relativement pimentée. Dans les villages de pêcheurs, on trouve essentiellement du poisson séché (l'odeur est forte, mais le goût l'est moins).

Les fruits tropicaux sont délicieux, et peu chers selon la saison.

Boire un verre / sortir[modifier]

Il existe de plus en plus de restaurants "à l'occidentale" au Bénin, principalement à Cotonou. L'usage local est cependant de manger dans des "maquis", des restaurants moyen de gamme. On y propose principalement du poisson et du riz à un prix très raisonnable (environ 2 à par repas).

Beaucoup de bars et de boites de nuit à Cotonou, moins dans le reste du pays.

L'alcool local est appelé Sodabi. C'est un alcool de palmier peu coûteux. Beaucoup de villages distillent leur propre alcool. La qualité du Sodabi est donc très variable suivant l'endroit de l'achat. On peut boire également de la bière de mil. C'est une bière fermentée, qui chauffe de longues heures et qui se boit tiède. Là aussi, la qualité est très variable.

Se loger[modifier]

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Sécurité[modifier]

Les Béninois n'aiment pas les voleurs et vous aideront volontiers si vous criez. Cependant, cela peut-être dangereux pour le malfaiteur, à cause de "la justice du peuple". En journée, il n'y a que peu de risque concernant la sécurité, mis à part les coupeurs de route. Néanmoins, sur certains lieux touristiques, certaines bandes de quartier se montrent menaçantes pour tenter de faire payer un droit de passage aux voyageurs. Le ton peut alors facilement monter.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) lien web
  • Canada Canada (Gouvernement du Canada) lien web
  • France France (Ministère des Affaires étrangères) lien web
  • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) lien web

Santé[modifier]

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire. Le carnet de vaccination est demandé à la douane à l'entrée du pays.

Le paludisme est très présent au Bénin surtout pendant la saison des pluies. Il est nécessaire de se protéger (moustiquaire, produits répulsifs) dès la tombée du jour et la nuit, et de prendre un traitement anti-paludéen préventif à se faire prescrire par un médecin. Sur la côte cependant (Grand-Popo), un brise quasi-permanente fait fuir les moustiques.

Respecter[modifier]

Le Benin est le berceau du Vaudou. Les "objets" sacrés sont variés suivant les lieux (rochers, arbres, poissons, forêt, ...).

Il est important de se présenter au chef d'un village et de demander l'autorisation avant d'y pénétrer.

Au Bénin, regarder quelqu'un de plus vieux ou de plus respectable dans les yeux est un signe d'affront. Vous verrez donc souvent les enfants vous parler les yeux baissés vers le sol. Vouvoyer ses parents, ses ainés est aussi de rigueur.

Si l'on vous invite à prendre un verre, n'oubliez pas de verser un peu de son contenu sur le sol, pour honorer les ancêtres (qui sont souvent enterrés sous la maison.)

Mais les Béninois sont très accueillant et ne s'offusqueront que rarement des maladresses des touristes. Prendre les gens en photos n'est cependant pas accepté partout.

Communiquer[modifier]

Liens[modifier]

  • Office de Tourisme d'Abomey et Région - Site officiel de l'Office de Tourisme d'Abomey et Région avec beaucoup d'information sur l'histoire, le vodun, les circuits en ville, des excursions, des hôtels, etc. avec la possibilité de réserver tout les produits en ligne.
  • Parc National de la Pendjari et Maison Pendjari - Site officiel de la Parc National de la Pendjari et système de réservation en ligne via la Maison Pendjari.
Stars305.svg
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de ton aide. Lance-toi et améliore-le !
Liste complète des autres articles de la région : Afrique de l'Ouest
Destinations situées dans la région