Télécharger le fichier GPX de cet article
-43.983333170.45Map mag.png

Océanie > Nouvelle-Zélande > Île du Sud

Île du Sud

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Île du Sud
​(South Island, Te Wai Pounamu)
Tramping or hiking in Aoraki Mount Cook National Park..jpg
Information
Pays
Capitale régionale
Superficie
Population
Densité
Fuseau
Localisation
Site touristique

L’île du Sud de la Nouvelle-Zélande est caractérisée par de larges paysages ouverts et un sentiment important de liberté. Elle est relativement peu peuplée, surtout en dehors de Christchurch et Dunedin, qui sont les grandes agglomérations de la côte Est.

Divisée en deux du nord au sud par la chaîne de montagne appelée les Alpes du Sud (Southern Alps), l'île du Sud est connue pour ses sommets enneigés, ses fjords, ses grandes forêts de hêtres, ses plages de sable doré et ses plaines larges et fertiles. Contrairement à l'île du Nord, il n'y a pas de volcans même si on y trouve des sources chaudes.

L'île du Sud peut se résumer simplement à une infinie variété de paysages somptueux que l'on appréciera le mieux à pied, à vélo, en kayak...

Comprendre[modifier]

L’île du Sud est la plus grande des deux îles principales, et c'est pourtant la moins peuplée. Elle est dominée par une chaîne de montagne, les Alpes du Sud (Southern Alps), qui affecte le climat et la flore. La plupart des parcs nationaux sont situés sur cette chaîne montagneuse.

Christchurch, Dunedin, Invercargill et Nelson sont les agglomérations principales.

Climat[modifier]

L’île du Sud est globalement plus fraîche que sa sœur septentrionale, mais n'en est pas moins ensoleillée. Nelson détient le record d'ensoleillement en Nouvelle-Zélande, et la température peut atteindre plus de 30 °C en été. La météo est assez changeante. On dit que l'on peut vivre quatre saisons en un jour. Les littoraux ont généralement un climat plus doux que l’intérieur des terres. Ainsi, la région de Central Otago est la plus froide en hiver, mais aussi la plus chaude en été.

Régions[modifier]

Les régions de l'île du Sud sont :

Nz south island map2.png
Baies de Nelson (Inclut la baie de Tasman et la Golden Bay ainsi que trois parcs nationaux : Abel Tasman, Kahurangi et lacs Nelson)
Soleil, sable doré, vignes, modes de vie alternatifs.
Marlborough (inclut Kaikoura)
Les innombrables baies reculées des Marlborough Sounds et le sauvignon blanc de Blenheim
Côte Ouest
Glaciers et espaces sauvages humides ainsi que de magnifiques paysages côtiers.
Canterbury (Inclut Christchurch, la plus grande ville)
Les Alpes du Sud dans toute leur majesté surplombant des plaines fertiles.
Queenstown et les grands lacs (Wanaka, Cromwell et Queenstown)
Grands lacs glaciaires entourés de montagnes aux sommets enneigés.
Otago (Inclut la région Central Otago et la ville universitaire de Dunedin)
Plaines arides, surprenantes formations géologiques et paysages côtiers déchiquetés abritant des colonies de manchots.
Southland (Inclut les Catlins et le Fjordland)
Lacs d'altitude, montagnes aux sommets enneigés plongeant dans des fjords et le célèbre Milford Sound.

Villes[modifier]

L'île du Sud, bien que moins peuplée que celle du Nord, offre également quelques villes intéressantes. La plus connue, Christchurch était une ville au passé historique et à l'architecture anglaise renommée et la deuxième ville du pays. Malheureusement, une série de graves séismes en 2010 et 2011 a détruit une grande partie de son centre historique et de son patrimoine ancien. Située en bordure de plaque tectonique, elle est devenue le symbole de l'activité sismique du pays, et sa destruction partielle est un traumatisme pour l'ensemble de la Nouvelle-Zélande. La ville est également un excellent port d'attache pour visiter l'île. Arrivée et départ des routes qui mènent à Arthur Pass et à Lewis Pass, Christchurch est aussi à quelques heures de Kaikoura, de la Banks Peninsula et de Dunedin qui est l'autre localité importante de l'île . Si Christchurch est clairement sous influence anglaise, Dunedin est très attachée à son identité écossaise. Plus secrète et plus austère, la ville reste une bonne base pour découvrir le Southland, le Mac Kenzie Country, ainsi qu'Otago Peninsula. Enfin, Invercargill, sorte de localité pionnière située à l'extrême-sud, ne semble pas présenter d'autres avantages que d'être le port de départ pour l'Île Steward. À noter qu'elle est la ville natale du héros du film The Fastest Indian, joué par Anthony Hopkins.

  • 1 Christchurch Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La plus grande localité, actuellement en reconstruction après les séismes de 2010 et 2011. Surnommée la « cité-jardin », la ville comptait l'un des patrimoines architecturaux les plus anciens du pays. Mais une série de séismes de très forte intensité en 2010 et 2011 a détruit de nombreux édifices, dont la célèbre cathédrale et fait plus d'une centaine de morts. Suite à cette catastrophe, une mobilisation nationale et internationale de grande ampleur cherche à faire renaître la ville meurtrie de ses cendres. Outre la reconstruction ou la consolidation des bâtiments pouvant être sauvés et la destruction de ceux considérés comme dangereux, Christchurch voit aujourd'hui apparaître une mouvance artistique underground cherchant à insuffler un nouveau dynamisme à la cité. Christchurch est aussi le point de départ des circuits à moto dans l'Île du Sud et des vols vers l'Antarctique.
  • 2 Dunedin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Seconde plus grande ville et très estudiantine.
  • 3 Nelson Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ville assez culturelle pour les standards néozélandais. Point de passage obligé pour Golden Bay et le parc national Abel Tasman.
  • 4 Blenheim Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Capitale de la vigne, à deux pas des Malbourough Sounds.
  • 5 Queenstown Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Lovée dans les montagnes, cette ancienne ville de chercheurs d'or a trouvé son renouveau dans le tourisme. Une bonne base de départ pour de nombreuses randonnées.
  • 6 Wanaka Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La petite sœur de Queenstown, beaucoup plus calme, plus petite, mais tout aussi somptueusement située.
  • 7 Picton Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Passage obligé pour les voyageurs souhaitant franchir le détroit de Cook en Ferry. Deux compagnies assurent plusieurs aller-retours par jour entre Picton et Wellington.
  • Alexandra et Cromwell  – N'attireront guère que les amateurs de pinot noir produit dans la région.
  • Ashburton et Timaru  – Au cœur des plaines agricoles du Canterbury, les travailleurs saisonniers s'y arrêteront peut-être un temps, les autres passeront leur chemin.
  • 8 Invercargill Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Tout au sud, c'est une étape obligée avant de s'embarquer pour l’île Stewart.

Autres destinations[modifier]

  • 1 Golden Bay Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Par son isolation, elle est devenue un refuge pour les gens en quête d'une vie alternative. On y trouve de splendides paysages côtiers avec le Farewell Spit et le parc national Abel Tasman. On accède aussi au parc national de Kahurangi qui marque les contreforts des Alpes du Sud.
  • Malbourough Sounds  – C'est un dédale de fjords, d'îles et de baies reculées souvent accessible à pied ou en bateau.
  • 2 Parc national des lacs Nelson (Nelson Lakes National Park) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Un parc national moins connu qu'Arthur's Pass ou les Fjordlands mais qui cache pourtant des paysages montagneux magnifiques.
  • 3 Arthur's Pass Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – L'un des trois cols permettant de traverser les Alpes du Sud d'est en ouest, c'est le point de départ de nombreuses randonnées.
  • 4 Banks Peninsula Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Péninsule juste au sud de Christchurch formée par deux anciens volcans dont les cratères sont aujourd'hui remplis d'eau de mer.
  • 5 Aoraki Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Aoraki/Mont Cook est le point culminant de la Nouvelle-Zélande qui surplombe trois glaciers. Un pur paradis pour amateur de paysages montagneux.
  • 6 Les Catlins Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Petite région très peu peuplée ou la forêt vierge rencontre la mer.
  • Fjordlands  – Vallées glaciaires sinueuses, fjords inaccessibles et lacs immenses.

Aller[modifier]

Par avion à Christchurch ou Queenstown. Sinon, il faudra emprunter le Ferry à Wellington sur l'île du Nord qui vous déposera à Picton.

Circuler[modifier]

En voiture[modifier]

Seuls les grands axes et les routes des coins très touristiques sont goudronnées. Pour explorer tous les joyaux secrets de l'île, il ne faudra pas avoir peur de salir son véhicule sur les chemins de terre. À quelques exceptions près, ils sont toutefois bien praticables avec un véhicule standard. Nul besoin de circuler en véhicule tout-terrain.

À vélo[modifier]

Le gouvernement crée sans cesse de nouvelles pistes cyclables dans les endroits les plus touristiques.

En stop[modifier]

Même si les néo-zélandais sont généreux, il peut s'avérer difficile d'obtenir un stop tant des régions sont isolées et le trafic faible. En revanche, il n'y a pas de problème pour les grands axes et les régions très touristiques.

À pied[modifier]

L'île regorge de sentiers et de chalets, si bien qu'il est possible pour un randonneur confirmé de parcourir de très grandes distances, parfois sans même croiser de route ou de village. Il existe notamment un itinéraire de grande randonnée qui relie Picton, au nord, à Bluff, au sud, en traversant les plus beaux parcs nationaux.

Parler[modifier]

Il y a très peu de Maoris sur l'île du Sud. La langue parlée est l'anglais.

Voir[modifier]

  • Paysages de montagne  – On en trouve partout.
  • Les fjords  – Malbourough ou Fjordlands.
  • Animaux  – Baleines à Kaikoura, manchots, lions de mer et otaries dans le Sud-Est, keas dans les montagnes et la Côte Ouest, dauphins à Curio Bay. Pour les kiwis, il vaut mieux se rendre sur l'Île Stewart.
  • Les grands lacs glaciaires  – Les lacs Tekapo et Pukaki sont d'un bleu particulier qui vaut le détour.

Faire[modifier]

C'est à pied que l'on apprécie le mieux la beauté et la variété des espaces sauvages qui présentent le principal intérêt de l'île du Sud. Les possibilités de grandes randonnées ou de simples balades sont innombrables, et ce, pour tous les niveaux sportifs et tous les budgets dans toutes les régions.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

La Nouvelle-Zélande est connue principalement pour ces kiwis de la marque Zespry ou Zespry-Gold pour les moins acides, que ce soit les fruits voire même les animaux (même s'ils ne mangent pas ces derniers). Il ne faut pas non plus oublier les mini-kiwis, de la taille des tomates cerises, que l'on peut manger sans avoir à les éplucher. Ensuite, les producteurs locaux produisent de nombreuses sortes de fromages, d'huiles, de miels, de glaces et autres pour le marché local et international.

Parmi leurs fromages, voici les les variétés les plus typiques : le double-crème, le bleu et le cheddar. Mais le plus surprenant est sans aucun doute le camembert à l'abricot. La marque de fromage la plus servie dans les grands restaurants est celle de Kapiti.

Vient ensuite l'anguille séchée qui est un aliment de base pour le peuple Maori.

Le barbecue pendant les fêtes de Noël où l'on déguste de fondantes côtelettes d'agneau.

Le hangi qui est une méthode de cuisine traditionnelle polynésienne constituée d'un four creusé dans la terre dans lequel sont cuits les aliments à la vapeur grâce à la chaleur dégagée par des pierres chauffées (généralement pour nourrir beaucoup de personnes).

Le kumara qui est une variété de patate douce cultivée en Nouvelle-Zélande, souvent intégrée dans les recettes de cuisine actuelle, et parfois mangée en frites salées.

Le paua (Haliotis iris) est le coquillage le plus remarquable de Nouvelle-Zélande. Proche de l'abalone du Pacifique nord, il tenait une place de choix dans le régime maori. Il est aujourd'hui très répandu et sa chair est très appréciée à l'exportation. Sa coquille aux reflets irisés est très largement utilisée dans la culture maorie. Elle sert d'ornement (notamment pour les yeux des personnages sculptés dans le bois) et de bijoux, largement présents dans les boutiques de souvenirs.

Le pavlova est un dessert meringué du nom de la danseuse classique russe Anna Pavlova, venue en tournée dans les années 1920. La recette originale se compose de meringue, de crème fouettée nature recouverte de fruits frais. En Nouvelle-Zélande, le kiwi est un élément de décoration essentiel. C'est la spécialité pâtissière du pays et, pour les amateurs de meringue, le must absolu.

La Nouvelle-Zélande est une île et jouit de conditions idéales pour la pêche de loisir, sportive et commerciale. Il faut aussi compter sur ses rivières. L'île du Sud et les alentours du lac Taupo sont mondialement réputés pour leur abondance de truites. En mer, le snapper est souvent au bout de la ligne. Il se cuisine de multiples façons : en filet, en fish'n chips ou fumé. Partout, des fumoirs permettent de préparer en quelques minutes le produit d'une belle journée de pêche. Enfin, la pêche et la friture d'alevins (whitebait) sont des spécialités dans l'île du Sud.

La vegemite est le nom d'une étrange pâte noirâtre, faite à partir d'extraits de levures, d'épices et de légumes. Le goût est difficilement descriptible, très salé, très intense et, à peu de chose près, similaire au Marmite anglais. Le produit est très populaire en Australie et en Nouvelle-Zélande. L'usage veut qu'il se déguste étalé en fine couche sur un toast beurré pour en adoucir le goût. Il est parfois utilisé en cuisine comme complément d'épices, par exemple dans la marinade d'un barbecue. Grâce à sa forte concentration en sel, le produit peut être conservé extrêmement longtemps. Mais sa vertu principale est sa forte teneur en vitamine B.

Pour ce qui est des boissons, il y a de l'alcool où on pourrait vous demander une pièce d'identité à chaque achat quelque soit votre âge, du thé, du café, du vin (où les régions de Marlborough, Hawke's Bay et Gisborne dominent l'industrie viticole du pays) et des bières dont plusieurs sont produites localement, notamment dans l'île du Sud : les Speights, Steinlager, Monteights et Macs & Tui pour les plus connues (mais de nombreuses microbrasseries proposent leurs propres décoctions et beaucoup d'autres marques moins connues se laissent goûter à travers tout le pays).

Boire un verre / Sortir[modifier]

Ce n'est plus la même chose à Christchurch depuis les séismes de 2010 et 2011. Cependant, les villes de Dunedin et Nelson, certes de plus petites taille, sont tout de même assez vivantes. Pendant la saison de ski, Queenstown est l'endroit où l'ambiance nocturne est la plus folle.

Il y a deux grandes régions de vin sur l'île du sud : Malbourough et Otago. La première, autour de Blenheim, est connue pour son sauvignon blanc, mais fait un peu de tout. La seconde, autour des villes de Cromwell et Alexandra ainsi que dans la vallée de Gibbston, produit presque exclusivement du pinot noir, qui y est réputé de meilleur qualité.

Sécurité[modifier]

Le principal danger sur cette île est incarné par une petite bestiole qui fera de votre voyage un vrai calvaire : la sandfly (mouche des sables (Austrosimulium)). La piqûre de ce genre de petite mouche grise provoque des démangeaisons horribles qui peuvent durer plusieurs jours. Elles arrivent en bandes organisées pendant la journée et ne craignent pas les répulsifs. Il existe néanmoins deux solutions : porter des manches longues et rester en mouvement. On en trouve dans toutes les régions sauvages de l'île (autant dire à peu près partout) et en particulier à proximité des cours d'eau.

Aux environs[modifier]

  • 7 Île Stewart Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – On y accède par transbordeur depuis Bluff à l'extrême sud.
Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette région est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Nouvelle-Zélande
Destinations situées dans la région