Télécharger le fichier GPX de cet article
-17-67.16666667Map mag.png

Amérique > Amérique du Sud > Bolivie > Cordillère Royale

Cordillère Royale

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cordillère Royale
Cordillera Real e Isla de la Luna en el Lago Titicaca - La Paz - Bolivia.jpg
Information
Pays
Localisation

La cordillère Royale est une chaîne de montagnes bolivienne qui va de Sorata au nord (massif Illampu – Ancohuma) jusqu’à l’Illimani au sud.

Comprendre[modifier]

Climat[modifier]

Bonne saison : d’avril à septembre (voir mi-octobre), grand ciel bleu en général sur le versant Titicaca et pluies irrégulières sur le versant amazonien (ensoleillé la journée, -15/-20° la nuit en altitude). Nuits fraîches en altitude. Le reste de l’année (de novembre à fin mars), pluies fréquentes, beaucoup de neige et du brouillard en altitude, les rares refuges sont fermés. Cependant, les ascensions demeurent possibles (fenêtres de 5/6 jours de beau temps non rares) et les voies classiques sont vides.

Lire[modifier]

  • Sommets Incas, Edition Glénat, 2005, Fabrice Pawlak (associé de Terra Andina) et Patrick Wagnon
  • Topos sur la Cordillère Royale, Occidentale, Apolobamba (en espagnol !): Los Andes de Bolivia, Guia de escaladas, Alain Mesili, , 2002, Producciones Cima, le meilleur guide d’escalade de la Cordillère. Très complet et disponible à La Paz.
  • Topos sur les sommets classiques boliviens (en anglais !) : Bolivia a climbing guide, Yosi Brain, , 1999, bonnes fiches techniques. Complet et disponible à La Paz.
  • Topos sur les sommets les plus courus des cordillères sud-américaines : Les Andes, guide d’alpinisme, par John Biggar, Nevicata, 2000.

Cartes[modifier]

  • Illimani, IGM 6044 III, 6043 IV ou Cordillera Real, Sur, Illimani, Club Alpino Aleman.
  • Huayna Potosi, IGM Milluni 5945 II, Walter Guzman Cordova.
  • Janko Laya, IGM Lago Khara Khota 5945 IV ou Walter Guzman Cordova Negruni-Condoriri.
  • Condoriri, WALTER Guzman Condoriri-Negruni (mais certains noms de sommets sont erronés), ou 4 cartes IGM : Milluni 5945 II, Penas 5945 III, Zongo 5945 I, Lago Khara Khota 5945 IV.
  • Ancohuma, DAV Cordillera Real Nord (illampu) ; ou IGM Sorata 5846 I et Warizata 5846 II.

Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

  • Laguna Huyana Khotia  – En 4x4, prenez la route du lac Titicaca depuis La Paz. Puis dirigez-vous vers le village de Penas (carte indispensable) et suivez la piste qui monte vers la cordillère. Vous passerez de lagunes en lagunes multicolores, dans un des plus beaux décors de la cordillère. Excursion hors sentiers battus qui vous donnera une saveur d’aventure et une réelle approche de la grande cordillère sans avoir à porter votre sac à dos et votre tente. Vous ne pouvez pas être déçus tout en vous acclimatant.
  • Laguna Mururata  – Encore plus hors des sentiers battus. Prenez la piste de Ventilla (vers l’Illimani) et passez le col avant Lambate. Le premier village à la descente s’appelle Tutural Pampa. Partez à pied vers les lagunes que vous aurez vues à la descente. Les bons marcheurs atteindront la dernière lagune, au pied du glacier Mururata. On a vu des gens pleurer à l’arrivée, éblouis par la beauté des lieux traversés qui n’ont rien à envier à la Patagonie et à ses fjords? Ou alors, c’était la fatigue…

Aller[modifier]

  • Pour le massif Illampu-Ancohuma, rejoindre Sorata :

en 4x4, prendre depuis La Paz la direction du lac Titicaca et à Huarina, prendre vers Sorata et la cordillère. Ensuite, il n’y a qu’une seule piste.

  • Pour le massif du Condoriri, rejoindre Tuni :

en 4x4, prendre depuis La Paz la direction du lac Titicaca et au village Patamanta, prendre la route vers Tuni (via Chunawi). Arrivé à Tuni, poursuivre à droite du lac puis rejoindre le camp de base de la laguna Chiar Khota à pied (h de marche – eau claire, plateau herbeux).

en 4x4 depuis La Paz, aller au barrage de Milluni-Zongo ou se trouve le refuge du Huyana Potosi (confortable). Il existe un autre refuge, juste avant le barrage, le refuge San Calixto (plus simple)

  • Pour le massif de l’Illimani :

en 4x4 depuis La Paz, prendre la direction de la zone sud de La Paz, Calacoto, la Cumbre puis après le col, poursuivre la seule piste jusqu’à Ventilla et prendre à droite (vers le sud) pour Pinaya (h de trajet depuis La Paz). Attention, la piste est mauvaise bien que superbe et le chauffeur doit être expérimenté.

  • Pour le Jankho Laya :

- Aucun bus public. Trajet à faire en 4x4 depuis La Paz. Prendre la route du lac Titicaca. Au village de Penas, prendre en direction de la vallée Hichukhota, face à la Cordillère. La piste passe le long de la lagune Khara Khota puis d’autres lagunes. L’itinéraire est impressionnant et splendide parvient au haut de la vallée. Là, prendre la route la plus récente qui part vers la gauche (à droite vers l’ancienne mine Fabulosa). Arrivés au col (4 980 m), rejoignez le bas du chemin en zigzag, sous le lieu-dit du « Paso Mullu Apacheta » (h 30 de trajet depuis La Paz)

Circuler[modifier]

Manger[modifier]

Se loger[modifier]

La cordillère Royale est un vaste terrain de jeux encore vierge. Conséquence la plus immédiate, les structures d’accueil sont quasi inexistantes. Il n’y a pas de refuge (excepté au Huyana Potosi), pas de nuit chez l’habitant possible (sauf cas très rares), peu de villages et bien sûr aucun commerce le long des sentiers. D’ailleurs, très souvent, les sentiers ne sont pas clairement indiqués et il est toujours rassurant d’avoir avec soi un muletier du cru ou un guide, autant pour sa connaissance de la région que pour ses services. Sans parler des moyens de secours en cas de problème. Tout cela rend la cordillère Royale incroyablement attirante pour le randonneur/alpiniste en quête de solitudes.

Sécurité[modifier]

La Paz ne dispose d’aucun hélicoptère de secours. Il faudra donc laisser votre itinéraire et programme au refuge et si pas de refuge, au village le plus proche ou dans une agence de La Paz. Les téléphones portables (en achat ou location à La Paz, calle Guachalla) fonctionnent sur le versant Altiplano de toute la Cordillère Royale. Sur le versant Yungas, cependant, aucun signal. La plupart des voies classiques se font coté Altiplano.

Insécurité : éviter scrupuleusement de camper près de la Laguna San Francisco (massif Illampu), vous risquez de vous faire dépouiller par les Aymaras de la localité voisine. Et pour les randonneurs, seul le Choro Trek peut poser des problèmes. Pour le reste, la Cordillère Royale est vraiment tranquille.

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette région est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Bolivie