Télécharger le fichier GPX de cet article
16.466666666667107.58333333333Map mag.png

Huê

De Wikivoyage
Aller à : navigation, rechercher

Huê
​(Huế)
Ngomon2.jpg
Informations
Pays
Superficie
Code postal
Localisation
Site officiel

Huê est l'ancienne capitale historique du Viêt Nam au centre du pays.

Comprendre[modifier]

Hué (du vietnamien Huế) est l'ancienne capitale impériale du Viêt Nam (1802-1945). Elle est située au centre du pays, juste au sud du fameux 17e parallèle, non loin de la mer. Le fleuve Sông Hương (rivière des Parfums) la traverse et sépare la vieille ville au nord de la cité moderne au sud.

Hué est aujourd'hui la capitale de la province de Thừa Thiên et vit essentiellement de la pêche et du tourisme. Sa population est d'environ 340 000 habitants. Elle est desservie par l'aéroport international de Phú Bài et la gare de Hué.

Le fait qu'elle ait été capitale impériale du Viêt Nam, l'aristocratique culture de la cour mandarinale, la finesse de sa poésie et son agilité intellectuelle donnent à Hué un caractère particulier.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

La ville est relíee à Hanoi et Saigon,

En bateau[modifier]

Aucune communication maritime

En train[modifier]

Hue est sitúe sur la grande ligne Hanoi-Saigon et est donc particulìerement bien desservie; De grand inttéret est le train de nuit partant de ou arrivant à la magique baie d'Along terrestre de Ninh Binh,un des grands centres touristiques du pays.

En autocar[modifier]

Innombrables solutions, notamment en open bus. Toutefois, la portion entre Hanoi et Hue (10 h de trajet)est très monotone; il est donc préférable de la faire en train de nuit ou en avion

En voiture[modifier]

Même réponse que pour les bus.

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

  • 1 Cité impériale Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  L'ancienne cité impériale (Đại Nội en vietnamien1) se situe dans l'enceinte de la Citadelle Royale (Hoàng Thành en vietnamien1). Construite au bord de la Rivière des Parfums à partir de 1805, celle-ci est entourée de larges douves qui délimitent sensiblement un carré sur un périmètre de plus de 10 km ainsi que de murs de 6 m de haut sur un périmètre de 2,5 km. La largeur des murs atteint par endroit 20 m. La citadelle est accessible par 10 portes fortifiées, chacune munie d'un pont. À l'intérieur de l'enceinte constituée par la citadelle, se trouve les deux ensembles de la Ville Impériale et de la Cité Pourpre Interdite, séparée par sept barrières. Le site a souffert de l'attaque de 1968 et a perdu plusieurs bâtiments. C'est essentiellement la Cité Pourpre Interdite, c'est-à-dire les bâtiments où vivait l'empereur et sa famille, qui a été anéantie. On y trouve la porte Ngo Môn (Porte du Midi) percée de 5 entrées, où l'empereur faisait part de ses décisions ; le Palais de la Suprême Harmonie, salle du trône aux 100 colonnes laquées de pourpre et jaune ; et le Musée Impérial qui abrite les vêtements royaux, des meubles et de la porcelaine. Le tout se situe dans un parc. La Cité Pourpre Interdite regroupe également de nombreux pavillons et palais reliés par nombreuses longues galeries, ainsi que le Théâtre Royal où sont encore donnés aujourd'hui des spectacles de la musique traditionnelle de la Cour de Hué (Nha Nhac) reconnue comme Patrimoine Culturel Immatériel du Monde en 2003. Depuis 1993, cet ensemble de monuments est classé patrimoine mondial de l'Unesco.
  • 2 Pont Trang Tien (Cầu Trường Tiền ou Cầu Tràng Tiền en vietnamien) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Le pont Trang Tien enjambe la rivière des Parfums au cœur de la ville d'Hué. Il est composé de 6 arches en acier de 67 mètres ce qui en fait un pont de 403 mètres de longueur pour 6 mètres de largeur. Historiquement, au même endroit, un pont en rotin a d'abord été conçu à l'époque du roi Lê Thánh Tôn, puis il a été remplacé par un pont en bois. À l'époque du roi Thành Thái (1897), sous le protectorat français, la construction d'un nouveau pont en métal a été confiée à Gustave Eiffel. Après deux ans de construction, le nom du roi lui a été donné : pont Thành Thái. En 1904, le pont a été gravement endommagé par une tempête, puis a été réparé deux ans plus tard en utilisant du béton armé. Après l'exil du roi Thành Thái, le pont a été rebaptisé « pont Clémenceau », d'après le nom de Georges Clémenceau qui était premier ministre français à ce moment. Le pont a été rénové en 1937 et rebaptisé en 1945 « pont Nguyễn Hoàng » d'après le nom du roi contemporain. Pendant la guerre d'Indochine, le pont fut miné et détruit en 1946, puis réparé en 1953. Lors de l'attaque du Têt de 1968, les troisième et quatrième arches furent détruites, le pont Trang Tien n'a été réparé qu'en 1991. Depuis 2002, le pont Trang Tien est doté d'un système d'éclairage coloré pour le Festival de Hué.

Le long de la rivière[modifier]

Sur une colline de la rive droite de la rivière des Parfums, se trouve la pagode de Thien Mu. C'est une tour octogonale de 7 étages et 21 mètres de haut construite en 1844 par l'empereur Thiệu Trị. Chaque étage représente une apparition humaine de Bouddha. Les bâtiments abritent actuellement 5 bonzes et 7 novices.

Sur la rive ouest de la rivière des Parfums, on trouve les mausolées des empereurs Nguyễn (1802-1954); les plus grands (Ming Mang, Khai Dinh, Tu Duc, Gia Long) étaient en fait une résidence d'été de l’empereur qui l'avait construit, ce qui explique qu’ils incluent de nombreux bâtiments (salle de réception des mandarins, salle du trône, logements de l’empereur et de sa famille (et des nombreuses concubines), pagodes, temples, etc. A la mort de l'empereur, il était enterré dans le complexe (mais pas où se trouve sa tombe pour éviter les pillages - on ne sait pas où ils ont été ensevelis) et le mausolée était définitivement fermé, le nouvel empereur commençant la construction de son propre mausolée.

  • 3 Tombeau de Tự Đức (Lăng Tự Đức) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  un très grand complexe avec pavillons sur pilotis, bâtiments en dur, cour funéraire possédant des statues de Mandarins civils et militaires, des chevaux et des éléphants en pierre grise.
  • 4 Tombeau de Khải Định (Lăng Khải Định) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  premier tombeau en béton, un mausolée qui se distingue par son architecture et intérieurs très kitsch.
  • 5 Tombeau de Minh Mạng (Lăng Minh Mạng) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  rappellent les tombeaux Mings chinois par ses pavillons, bassins et superbes jardins.
  • 6 Tombeau royal de Đồng Khánh (Lăng Đồng Khánh) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 7 Tombeau royal de Gia Long (Lăng Gia Long) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Ce dernier est le pus grand (il couvre 4000 ha) mais beaucoup de bâtiments ont été détruits par des bombardements américains pendant la guerre du Vietnam ; il est plus loin au sud et difficile d'accès sans voiture et surtout guide.

Ailleurs[modifier]

  • Pagode Tu Hieu (Chùa Từ Hiếu) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Y vivent environ 80 moines, dans un beau cadre paisible de forêt et étangs. Le superbe pont couvert de Than Toan, l'un des 5 restant au Vietnam est de loin le plus beau; il est à l'écart au nord de la ville, au milieu des rizières.

Faire[modifier]

Adopter le vélo (condition physique bonne sans plus car peu de montées) et les bateaux sur le fleuve pour se promener et visiter les monuments. Pour une journée, aller tout d'abord en vélo à la citadelle (2-h de visite) et ensuite à la pagode Thien Mu, prenez ensuite un bateau qui vous embarquera avec les vélos jusqu'au tombeau de Minh Mang (discuter le prix, h de navigation, environ 250 000 VND par personne); puis à partir de ce tombeau, traverser le fleuve et remonter les petites routes de campagne allant du pont au centre de Hue, en visitant des mausolées en route (notamment Khai Dinh et Tu Duc). L'idéal pour bien visiter Hue est d'y séjourner 2 jours pleins.

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Acheter[modifier]

C'est la région des producteurs d'encens à 2 parfums, cannelle et santal: vous verrez probablement de nombreux fabricants faire sécher les bâtons d'encens sur la route. S'y ajoutent les chapeaux coniques à poème qui invitent les voyageurs à venir visiter Hué. Les tableaux tissés de XQ sont aussi des cadeaux significatifs.

Manger[modifier]

Hue est célèbre pour sa « Cuisine impériale », que l'on ne peut trouver que dans certains restaurants de prix moyens et luxe.

Bon marché[modifier]

Nombreux restaurants de rue,notamment autour du marché central

Prix moyen[modifier]

La spécialité de Húe sont les restaurants-jardins ; les Jardins de Y-Tao à l'intérieur de la cité Impériale, la Carambole Garden juste à l'extérieur, la Carambole et Ushi dans le centre

Luxe[modifier]

Le magnifique Ancient Hue dans Kim Long, l'ancien quartier aristocratique de Hue.

Boire un verre / Sortir[modifier]

  • Peut-être pas le plus traditionnel, mais le Cafe On Thu Wheels est un bar sympa, rempli de routards et tenu par Thu, une petite Vietnamienne survoltée. Demandez-lui si elle peut vous montrer sa méthode toute originale pour décapsuler les bières. Ce bar propose également un tour en moto.

Se loger[modifier]

Bon marché[modifier]

Prix moyen[modifier]

Luxe[modifier]

Communiquer[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Sécurité[modifier]

Comme partout au Vietnam, un des pays les plus sûrs du monde, où les crimes violents sont pratiquement inexistants et jamais envers des touristes, aucune crainte à avoir sauf des pickpockets dans les endroits où il y a foule (marchés, surtout de nuit)

Aux environs[modifier]

Il est possible de louer des motos avec chauffeur pour visiter une partie des sites des environs. Le tour se fait dans la journée.

  • La pagode Thiên Mụ (Chùa Thiên Mụ : la dame céleste) : une belle pagode située près au pied d'un temple dans lequel vivent de nombreux moines. Le parc du temple est très bien entretenu et très zen. Vous avez certainement vu la photo d'un moine bouddhiste s'immolant par le feu : c'est de ce temple qu'il est parti en 1963 et on peut voir l'Austin Mini qu'il a utilisé pour se rendre à Saïgon.
  • Le tombeau de Minh Mạng (Lăng Minh Mạng) sur la montagne Cấm Kê. Minh Mạng était le deuxième empereur de la dynastie Nguyễn.
  • Le tombeau de Tự Đức (Lăng Tự Đức), le quatrième empereur de la même dynastie.
  • La pagode Từ Hiếu (Chùa Từ Hiếu) : un peu défraîchie, mais aussi sympa.
  • Le belvédère Van Canh, à droite juste avant d'arriver au mausolée de Tu Duc, avec ses bunkers français et américain, et d'où l'on jouit d'une très belle vue sur la rivière des parfums et les montagnes de l'intérieur


Stars305.svg
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Côte centrale vietnamienne