Télécharger le fichier GPX de cet article
37.956126.677Map mag.png

Eurasie > Asie > Asie de l'Est > Corée > Panmunjeom

Panmunjeom

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Panmunjeom
DMZ seen from the north, 2005.jpg
Informations
Pays
Fuseau
Localisation

Panmunjeom (판문점/板門店), est le nom d'un village abandonné de la zone démilitarisée (DMZ) situé en Corée du Nord à moins de 500 mètres de la frontière inter-coréenne, dans la province de Hwanghae du Nord. La ville importante la plus proche est celle de Kaesong en Corée du Nord qui se trouve à 10 km à l'ouest, tandis que la zone industrielle de Kaesong est à environ 5 kilomètres au sud-ouest.

Comprendre[modifier]

La JSA (Joint Security Area) vue du Nord

Relique unique de la Guerre Froide, Panmunjeom est un petit village qui s'est trouvé proche du dernier front de la Guerre de Corée. La trêve qui mit fin aux hostilités fut signée ici en 1953, mais comme la paix ne fut jamais signée, les deux camps sont toujours officiellement en guerre soixante ans après, et un million d'hommes montent la garde de part et d'autre de la Zone Démilitarisée (DMZ). Il n'y a pas de troupes dans la DMZ elle-même, excepté la Joint Security Area (JSA), bien que les deux côtés de cette bande de terre de 4 km de large séparant les deux Corée soient les plus lourdement armés au monde: casemates, mines, barbelés, et barrages antichars s'alignent tout au long de la frontière, et s'étendent jusqu'à mi-chemin de Séoul au Sud et de Pyongyang au Nord. Cette partie est souvent appelée la Zone Militarisée. En Corée du Sud il y a également des zones dites Zones de Contrôle des Civils où l'accès public est limité.

Un kilomètre à l'est du village dont il ne reste désormais plus rien (hormis le bâtiment dans lequel l'armistice fut signé), se trouve la Zone de Sécurité Conjointe (JSA, Joint Security Area), lopin de terre à peu près circulaire d'environ 800 mètres de diamètre. La zone est contrôlée par les deux polices du Nord et du Sud, et les deux parties se rencontrent occasionnellement pour des discussions (ou des échanges de coups de feu). La plupart du temps les soldats se regardent en chiens de faïence et ne sont pas autorisés à franchir la frontière depuis l'incident dit du "meurtre à la hache" (Axe Murder Incident) en 1976 (voir plus bas). Panmunjeom se trouve sur la Ligne de Démarcation Militaire (DML), qui est l'exacte frontière entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. La DMZ est une zone-tampon de 2 km de large des côtés nord et sud de la DML (deux kilomètres en Corée du Nord et deux kilomètres en Corée du Sud).

Aller[modifier]

L'accès à la DMZ est occasionnellement restreint lorsque les tensions montent entre les deux Corée, comme en mai 2010 comme conséquence du torpillage du Cheonan. Depuis juillet 2010 les excursions ont repris normalement.

Les visites de Panmunjeom depuis le côté sud-coréen doivent être préparées à l'avance au sein d'un voyage organisé, bien que pour les étrangers un préavis de trois jours suffise d'ordinaire (c'est plus long pour les week-ends). Beaucoup d'agences annoncent des excursions "quotidiennes", mais généralement les excursions vers la DMZ n'ont lieu que certains jours, mieux vaut donc vérifier au préalable. En fonction du jour les excusions comprendront des visites de Panmunjeom, au troisième tunnel, etc.

Ce sont les Nations Unies et les États-Unis qui fixent les règles d'accès, pas la Corée du nord. Actuellement, les citoyens de Chine et de Corée du sud doivent s'y prendre très en avance (au moins deux mois), alors que les citoyens d'Afghanistan, du Pakistan, de Cuba, d'Iran, d’Irak, de Corée du Nord, du Soudan, de Syrie et de Libye n'y ont tout simplement pas accès.

  • USO Logo indiquant un lien vers le site web +82-2-795-3028 – L'Organisation des Militaires Américains (USO) propose deux fois par semaine des excursions incluant la DMZ et la JSA. Coût: Le règlement doit être effectué au moins quatre jours avant (les places sont vite prises). Compter 77 $ US pour les civils, repas non compris (apportez le vôtre ou prévoyez 10.000 ₩ supplémentaires par personne pour manger à la cantine). Les excursions partent du complexe de l'USO au centre de Séoul, près de la station de métro de Samgakji, de h jusqu'à 15 h 30. Elles n'ont jamais lieu les jours fériés US et sont annoncées au début de chaque mois.
      • Calendrier des excursions Logo indiquant un lien vers le site web
  • Panmunjom Tour Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +82-2-7715593 – Une agence spécialisée proposant des excursions de la JSA (à partir de 70.000 ₩) et de la DMZ (60.000 ₩, 120.000 ₩ pour les deux). Les excursions partent tôt le matin, comprennent le déjeuner, et vous ramènent à Séoul dans l'après-midi.
  • International Cultural Service Club Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +82-2-755-0073
  • Tour DMZ Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant des tarifs excursion JSA: 77.000 ₩. – Propose des excursions de la JSA, de la DMZ, ou des deux. Elles partent de l'hôtel Lotte à Sogong-dong, près de la station de métro Euljiro 1(il)-ga. L'inscription se fait au cinquième étage, les bus partent du second étage. On peut payer par carte ou en liquide le matin du départ, le repas est inclus.

Quelques agences de Séoul, comme Cosmojin Travel et Grace Travel ne demandent qu'un préavis de 24 h , mais leurs tarifs sont nettement plus élevés. Leurs trajets sont également variables et peuvent ne pas comprendre l'entrée dans la DMZ.

Le voyage de 62 km jusqu'à Panmunjeom vaut à lui seul le détour. La "Route de la Liberté" à 12 voies se vide étrangement à l'approche de la frontière, son but initial étant de pouvoir y amener des chars aussi rapidement que possible au cas où la guerre se déclencherait. Afin de repousser une invasion, les deux côtés de l'autoroute, en particulier celui faisant face à la rivière Imjin et aux eaux libres vers la Corée du Nord, sont couverts de fils barbelés, et parsemés de postes de guet toutes les quelques centaines de mètres. Les collines environnantes abritent des batteries, la bande centrale des groupes de sacs de sable pour la défense, et certains ponts surplombant l'autoroute comportent d'énormes blocs de béton pouvant être dynamités pour bloquer l'autoroute. De grands panneaux lumineux proclamant la Liberté et la Démocratie en hangeul, font face au Nord.

Circuler[modifier]

Depuis le Sud, les déplacements à l'intérieur de la DMZ ne sont possibles que dans les véhicules des Nations-Unies, et vous serez transféré dans un bus des Nations-Unies au camp Bonifas, où un soldat vous servira de guide dans la DMZ.

Voir[modifier]

Salle de conférences à cheval sur la Ligne de Démarcation

À la réservation de votre excursion, assurez-vous de ce qui vous est exactement proposé. Les points d'intérêt principaux des visiteurs venant du Sud sont la JSA et le troisième tunnel, mais toutes les agences n'ont pas l'agrément pour ces visites et vous aurez à payer un petit supplément auprès de celles qui l'ont.

Dans la DMZ et la JSA[modifier]

  • Camp Bonifas (à l'entrée sud de la DMZ.) – C'est la base militaire US/Corée du sud "leur faisant face" ("in front of them all") en cas d'attaque. C'est ici que les visiteurs de Panmunjeom changent de bus et sont briefés.
  • Maison de la Liberté (JSA.) – Maison de propagande de la Corée du sud faisant face à la Ligne de Démarcation. Les visiteurs sont généralement amenés à la Pagode de la Paix, juste après. Elle permet de beaux points de vue de la JSA et des environs. N'est accessible que depuis le Sud.
  • Panmun-guk (JSA.) – Maison de propagande de la Corée du nord faisant face à la Ligne de Démarcation. N'est accessible que depuis le Nord.
  • T1 jusqu'à T3 (JSA.) – Ce sont les salles de conférence à cheval sur la frontière: les lignes nettes de micros et, à l'extérieur, la barre basse en béton marquent la position exacte de la ligne de démarcation. Les soldats nord-coréens et sud-coréens montent la garde dans et autour des salles, dans des poses volontairement intimidantes. Vous êtes libre de marcher autour des salles de conférences et même de faire un bond du sud vers le nord si vous le souhaitez. Seulement, ne vous trompez pas de sortie!
  • Pont de non-retour (JSA.) – Après la guerre de Corée, certains prisonniers eurent le choix soit de traverser le pont, soit de rester du côté de ceux qui les avaient capturés, d'où le nom. Le , une tentative US de couper un peuplier obstruant la visibilité vers le pont conduisit à une bataille avec les forces nord-coréennes où périrent le Capitaine Arthur Bonifas et le Lieutenant Mark Barrett dans ce qui fut plus tard connu comme l'incident du "meurtre à la hache" (Axe murder incident). Le pont est désormais fermé et vers le nord, un nouveau pont est utilisé. On ne visite le "pont de non-retour" que depuis le Sud.
  • Musée de la Paix de Corée du Nord (À 500 m au nord de la JSA.) – C'est le bâtiment où fut signé l'armistice. Les documents originaux sont conservés ici, gardés par un drapeau US passé et en lambeaux, et un drapeau nord-coréen miraculeusement préservé. La hache de l'incident du "meurtre à la hache" est également conservée ici. Accessible du Nord uniquement.
  • Taesong-dong (DMZ.) – "Village de la Liberté", vitrine de la Corée du sud dans la DMZ, abritant un peu plus de 200 fermiers travaillant sous garde militaire 24 h/24, et au pied d'un mât de 100 mètres de haut. Le seul moyen de devenir membre du village est d'y être né ou de s'y marier (pour les femmes uniquement). L'entrée du village n'est pas autorisée, mais vous passerez non loin en allant vers la JSA depuis le Sud.
  • Kijong-dong (DMZ.) – Du côté nord-coréen, il s'agit d'un ancien village construit avec des blocs d'appartements chics et un mât de 160 mètres entré dans le Livre Guinness des records comme le plus haut du monde; mais personne ne vit ici, d'où son nom usuel de "Village de Propagande". L'entrée dans le village n'est pas autorisée, mais on le voit clairement depuis la JSA (encore mieux avec des jumelles).

A l'extérieur de la DMZ[modifier]

Côté sud-coréen, les sites en dehors de la zone démilitarisée peuvent être visités à moindre coût et avec moins de tracas. Un train assure la navette entre Séoul et Imjingak pour environ 1.300 ₩ dans chaque sens. Les bus franchissant les second et troisième tunnel coûtent 8.000 ₩. C'est une excellente alternative aux excursions à la DMZ, bien qu'elle ne permette pas la visite de Panmunjeom.

  • Imjingak (Paju.) – Musée de quatre étages et observatoire, à 7 km au sud de la DMZ, avec vue sur la rivière Kaesong en direction de la DMZ et de la Corée du nord. La ligne de train vers Pyongyang passe non loin. C'est le plus près que vous puissiez approcher de la DMZ sans contrôle de sécurité. Musée ouvert de h à 18 h tous les jours.
  • Second & troisième tunnel Logo indiquant un lien vers le site web  – Deux des quatre tunnels creusés secrètement par les nord-coréens, à avoir été découverts jusqu'à présent.

Acheter[modifier]

"Le monastère" au Camp Bonifas, en réalité un club d'officiers en retraite, dont les membres portent des robes brunes pour les cérémonies et s'appellent eux-mêmes "joyeux moines fous de la DMZ" — comprend une boutique proposant tout un attirail lié à la DMZ, y compris des morceaux de fil de fer barbelé rouillé de la ligne de démarcation d'origine (25.000 ₩) et même du vin de myrtille de Corée du nord parvenu ici après un long détour par la Chine.

Manger[modifier]

La cantine au Camp Bonifas n'est désormais plus ouverte aux visiteurs civils, aussi la plupart des tours vous emmèneront déjeuner ailleurs.

Boire un verre / Sortir[modifier]

La consommation d'alcool est interdite dans la DMZ, seulement autorisée pour des occasions spéciales.

Se loger[modifier]

Pas de logements disponibles pour le grand public à Panmunjeom, Les chambres et la pension au Camp Bonifas sont réservés aux soldats US en service. La plupart des visiteurs venus du sud choisissent une excursion à la journée depuis Séoul.

Respecter[modifier]

Depuis le Sud, un strict code vestimentaire s'applique à tous les visiteurs: des vêtements extrêmes, déchirés, en lambeaux, effilochés, trop provocateurs ou inapproprié de quelque manière ne sont pas autorisés. Les vêtements de sport (y compris les survêtements), les vêtements militaires, surdimensionnés, chemises sans manches / tops, débardeurs, tout ce qui met à nu le ventre ou des fesses, et les tongs sont expressément interdits; à l'opposé, des jeans propres et un T-shirt propre sont acceptés. Le but proclamé est double: l'un pour s'assurer que les hippies dépenaillés ne finissent pas sur les affiches de propagande en Corée du Nord, et l'autre pour éviter aux dames en minijupes et talons hauts de trébucher et tomber si quelqu'un commence à tirer...

À l'intérieur de la DMZ, il n'est pas autorisé de photographier l’extérieur, même depuis le bus touristique. Les appareils photo et caméras sont sujets à inspection par la police militaire sud-coréenne. Les objectifs jusqu'à 90 mm de focale sont autorisés, bien qu'en pratique des longueurs légèrement plus grandes ont été autorisées. Les trépieds sont interdits. Vous ne devez pas vous écarter du groupe et vous conformer à tout moment aux instructions de votre guide. Dans la JSA des comportements tels que pointer du doigt, s'agiter, gesticuler sont tous prohibés. Il sera demandé à votre groupe de marcher en deux files, visibles de Corée du Nord.

Sécurité[modifier]

Depuis le Sud, entrer dans la DMZ/JSA suppose la signature d'une décharge de blessure ou décès comme résultat direct de l'action de l'ennemi. N'oubliez pas que bien qu'elles soient en état d'animation suspendue, les deux parties ont la gâchette facile et que vous êtes dans une zone de guerre. Les agences de voyage peuvent suspendre les excursions au dernier moment si la situation dégénère, et il est peu probable que vous soyez autorisé à entrer dans la DMZ s'il y a réellement un risque quelconque.

Avertissement de voyage ATTENTION : À moins que vous n'ayez l'intention de risquer votre vie pour tenter de faire défection, c'est le pire endroit au monde où tenter de franchir une frontière. Soyez conscient que vous risquez la vie de soldats, comme cela s'est produit par le passé. N'ESSAYEZ PAS de vous faufiler à travers la frontière. Ceux qui l'ont tenté ont ÉTÉ ARRÊTÉS, condamnés à de courtes peines de prison et expulsés du pays. De chaque côté il y a également le risque de mines antipersonnel, de chars et de soldats, et la frontière est fortement bordée de barbelés.
Stars305.svg
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Corée