Patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO > Patrimoine culturel immatériel en Ukraine

Patrimoine culturel immatériel en Ukraine

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article recense les pratiques inscrites au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO en Ukraine.

Comprendre[modifier]

Le pays compte deux pratiques reprises sur la « liste représentative du patrimoine culturel immatériel » de l'UNESCO ainsi qu'une pratique reprise sur la « liste de sauvegarde d'urgence »

Aucune pratique supplémentaire n'est reprise dans le « registre des meilleures pratiques de sauvegarde de la culture » .

Listes[modifier]

Liste représentative[modifier]

Pratique Année Domaine Description Illustration
1 La peinture décorative de Petrykivka, expression de l’art populaire ornemental ukrainien 2013 savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel Les habitants du village de Petrykivka décorent leurs habitations, leurs objets domestiques et leurs instruments de musique de peintures ornementales où prédominent des fleurs imaginaires et autres éléments naturels inspirés d’une observation méticuleuse de la flore et de la faune locales. Cet art est riche de symboles : le coq symbolise le feu et l’éveil spirituel, tandis que les oiseaux représentent la lumière, l’harmonie et le bonheur. Dans la croyance populaire, les peintures protégeaient du chagrin et de tous les maux. Les personnes vivant sur place, en particulier les femmes de tous âges, participent à cette tradition artistique populaire. Chaque famille compte au moins un praticien, la peinture décorative faisant ainsi partie intégrante de la vie quotidienne de la communauté. Les traditions picturales, et notamment les éléments ornementaux symboliques, sont transmises, renouvelées et perfectionnées au fil des générations. Les bases de la peinture décorative de Petrykivka sont enseignées dans les écoles locales à tous les niveaux, des institutions préscolaires aux écoles supérieures, où chaque enfant peut les apprendre, et la communauté est prête à transmettre son savoir-faire à tous ceux qui montrent un intérêt pour cet art. La tradition des arts décoratifs et des arts appliqués contribue au renouvellement de la mémoire spirituelle et historique et signe l’identité de toute la communauté. Таріль дерев'яна "Серпень".jpg


2 La céramique peinte traditionnelle de Kossiv 2019 La tradition de la céramique peinte de Kossiv, qui concerne la vaisselle, les objets cérémoniels, les jouets et le carrelage, est née au XVIIIe siècle et a connu son âge d’or au milieu du XIXe siècle. Les objets sont fabriqués à partir d’argile grise locale, puis recouverts d’une argile blanche à la texture crémeuse. Une fois secs, le contour des dessins est créé en grattant la surface des objets à l’aide d’une tige métallique. Ils sont ensuite cuits et peints avec des oxydes métalliques afin de produire les coloris vert et jaune traditionnels, une caractéristique indispensable de ces céramiques. Parfois, les maîtres ajoutent un peu de cobalt, tout en veillant à préserver les couleurs traditionnelles. Pendant la cuisson, le colorant vert s’étale pour créer un effet d’aquarelle, que l’on appelle généralement les « larmes ». Les dessins figuratifs des décors sont la principale caractéristique des céramiques de Kossiv. Ils illustrent l’histoire, la vie, les traditions, les croyances et les coutumes des Houtsoules ainsi que la faune et la flore environnantes. Les céramiques sont utilisées dans la vie quotidienne et ont une valeur pratique et artistique. Les maîtres travaillent dans des ateliers familiaux et de petites échoppes et la pratique constitue un marqueur identitaire ainsi qu’un signe d’appartenance à la communauté. Le Département de céramique d’art de l’Université de Kossiv assure la continuité des générations de maîtres et de détenteurs et assume la responsabilité de faire vivre la tradition et de préserver le cycle technologique traditionnel (tours de potier, argile, outils et fours). Defaut d'image UNESCO Immatériel.png


Registre des meilleures pratiques de sauvegarde[modifier]

L'Ukraine n'a pas de pratique inscrite dans le registre des meilleures pratiques.

Liste de sauvegarde d'urgence[modifier]

Pratique Année Domaine Description Illustration
3 Les chants cosaques de la région de Dnipropetrovsk 2016 arts du spectacle Interprétés par les communautés de la région de Dnipropetrovsk, les chants cosaques racontent la tragédie de la guerre, mais aussi les relations personnelles entre soldats cosaques. La tradition est pratiquée par trois groupes différents d’interprètes : Krynycya, Boguslavochka et Pershocvit. Les praticiens chantent pour le plaisir et pour maintenir un lien avec le passé (leurs ancêtres et l’histoire de leur communauté). Aujourd’hui septuagénaires ou octogénaires, beaucoup de chanteurs, hommes et femmes, ont pratiqué l’élément presque toute leur vie. Les groupes sont organisés autour de deux interprètes principaux : le premier connaît toutes les paroles de la chanson et commence un chant en solo, le second chante seul avec la voix du dessus et le reste du groupe les rejoint (voix médiane ou grave). En l’absence de chanteurs masculins, des membres féminins du groupe prennent leur place en chantant d’une voix plus grave. Les chanteurs se réunissent régulièrement. Ils ne se produisent pas forcément en public mais peuvent parfois donner des concerts. Cette tradition se transmet des plus expérimentés aux plus jeunes au sein des familles. Sa survie est compromise par le vieillissement de la population de détenteurs et le manque de formateurs pour les nouvelles générations. ОЙ, БІДА, БІДА ЧАЙЦІ-НЕБОЗІ.jpg


Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
Ces conseils de voyage sont utilisable. Ils présentent les principaux aspects du sujet. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles du thème : Patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO