Patrimoine mondial de l'UNESCO > Patrimoine mondial en Ukraine

Patrimoine mondial en Ukraine

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article recense les sites inscrits au patrimoine mondial en Ukraine.

Comprendre[modifier]

Liste[modifier]

Site Type Critère Description Illustration


Arc géodésique de Struve

1 point n°30 : Katerinowka, Antonivka
2 point n°31 : Felschtin, Hvardiiske
3 point n°32 : Baranowka, Baranivka
4 point n°34 : Stara Nekrasivka, Nekrasivka

Culturel (ii)(iii)(vi) L’arc de Struve est un réseau de triangulations qui s’étend de Hammerfest en Norvège jusqu’à la mer Noire et traverse 10 pays sur plus de 2 820 km. L’arc est formé par les points d’une triangulation réalisée entre 1816 et 1855 par l’astronome Friedrich Georg Wilhelm Struve et représentant la première mesure exacte d’un long segment de méridien. Cette triangulation a contribué à définir et mesurer la taille et la forme exactes de la Terre ; elle a joué un rôle essentiel dans le développement des sciences de la Terre et l’établissement de cartes topographiques précises. C’est un formidable exemple de collaboration scientifique entre chercheurs de différents pays et de coopération entre des monarques pour une cause scientifique. À l’origine, l’arc était constitué de 258 triangles principaux et de 265 points fixes principaux. Le site inscrit sur la liste comprend 34 des points fixes d’origine, avec différents marquages – trous percés dans la roche, croix en fer, cairns ou obélisques. Дуга Струве1.jpg


Tserkvas en bois de la région des Carpates en Pologne et en Ukraine
5 Tserkva Saint-Georges de Drohobych Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
6 Tserkva de la Synaxe de la Sainte Vierge Marie de Matkiv
7 Tserkva de la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie de Nijni Verbij (Nyzhniy Verbizh)
8 Tserkva de la Descente-du-Saint-Esprit de Potelych Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
9 Tserkva de la Descente-du-Saint-Esprit de Rohatyn
10 Tserkva de la Synaxe de l'archange Michel d'Oujok (Uzhok) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
11 Tserkva de l'Ascension de Yasinia (Yasynia)
12 Tserkva de la Sainte-Trinité de Jovkva (Zhovkva) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
Culturel (iii)(iv) Situé aux confins orientaux de l’Europe centrale, ce bien transnational se compose d’une sélection de 16 tserkvas (églises). Elles ont été construites en rondins de bois disposés horizontalement entre le XVIe et le XIXe siècle par des communautés de confessions orthodoxe et grecque-catholique. Les tsverkvas témoignent d’une tradition de construction distincte ancrée dans la tradition ecclésiastique de l’Eglise orthodoxe imbriquées avec des éléments de la tradition locale et des références symboliques à la cosmogonie de leurs communautés. Les tserkvas sont construites sur un plan en trois parties surmontées de coupoles et de dômes ouverts sur un espace quadrilatère ou octogonal. Elles se caractérisent également par la présence d’iconostase, de décoration intérieure polychrome ainsi que d’autres éléments de mobilier historique. Certaines comportaient également des clochers en bois, des enclos paroissiaux, des loges et des cimetières.  


Cité antique de Chersonèse Taurique et sa chôra Culturel (ii)(v) Il s’agit des vestiges d’une cité fondée au 5e siècle avant J-C par les Doriens sur les côtes nord de la Mer noire. Le site comprend six parties correspondant aux vestiges de la cité et à l’arrière-pays agricole divisé en plusieurs centaines de chôra, des parcelles rectangulaires de taille égale. Dans ces parcelles se pratiquaient une viticulture dont la production était exportée par la ville. Ce commerce a perduré jusqu’au 15e siècle. Le site comprend plusieurs bâtiments publics, des quartiers résidentiels, ainsi que des monuments chrétiens du début du christianisme, des restes d’établissements de l’âge de pierre et de l’âge du bronze, des fortifications romaines et médiévales, des systèmes d’alimentation en eau et des exemples très bien préservés de culture de la vigne et de murs de séparation. Au 3e siècle avant J-C, l’endroit était considéré comme le plus productif centre viticole de la Mer noire et il est longtemps resté un nœud commercial entre les empires grec, romain, byzantin et les populations du nord de la Mer noire. Il s’agit d’un exemple remarquable d’organisation démocratique des terres associé à une polis antique, reflétant l’organisation sociale au sein de la cité.  


Kiev : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et laure de Kievo-Petchersk Culturel (i)(ii)(iii)(iv) Conçue pour rivaliser avec l'église Sainte-Sophie de Constantinople, la cathédrale Sainte-Sophie de Kiev symbolise la « nouvelle Constantinople », capitale de la principauté chrétienne créée au XIe siècle dans une région évangélisée après le baptême de saint Vladimir en 988. Le rayonnement spirituel et intellectuel de la laure de Kievo-Petchersk contribua largement à la diffusion de la foi et de la pensée orthodoxes dans le monde russe aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.  


Lviv – ensemble du centre historique Culturel (ii)(v) La ville de Lviv, fondée à la fin du Moyen Âge, sest épanouie en tant que centre administratif, religieux et commercial pendant plusieurs siècles. Elle a conservé virtuellement intacte sa topographie urbaine médiévale, et en particulier la trace des communautés ethniques distinctes qui y vivaient, ainsi que de magnifiques bâtiments baroques et plus tardifs.  


Résidence des métropolites de Bucovine et de Dalmatie Culturel ii)(iii)(iv) La résidence des métropolites de Bucovine et de Dalmatie (Ukraine) représente une synergie magistrale de styles architecturaux créée par l'architecte tchèque Josef Hlavka entre 1864 et 1882. Exemple remarquable de l'architecture historiciste du XIXe siècle, le site comprend également un séminaire et un monastère dominé par une église cruciforme à coupoles du séminaire, avec un jardin et un parc. L'ensemble représente des influences architecturales et culturelles de la période byzantine et incarne le rôle puissant joué par l’Église orthodoxe lors du règne des Habsbourg, tout en reflétant la politique de tolérance religieuse de l'empire austro-hongrois.  


Forêts primaires de hêtres des Carpates et d’autres régions d’Europe Naturel (ix) Le site est une extension transnationale des Forêts primaires de hêtres des Carpates et forêts anciennes de hêtres d’Allemagne (Slovaquie, Ukraine et Allemagne) qui s’étend désormais sur douze pays. Depuis la fin du dernier âge glaciaire, les Forêts de hêtres d’Europe se sont rapidement répandues à partir de quelques refuges isolés dans les Alpes, les Carpates, la Méditerranée et les Pyrénées en quelques milliers d’années, un processus qui se poursuit encore aujourd’hui. L’expansion réussie du hêtre s’explique par sa flexibilité et sa tolérance à différentes conditions climatiques, géographiques et physiques.  


Légende des critères
(i) Représenter un chef-d’œuvre du génie créateur humain.
(ii) Témoigner d'un échange d'influences considérable pendant une période donnée ou dans une aire culturelle déterminée, sur le développement de l'architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification des villes ou de la création de paysages.
(iii) Apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue.
(iv) Offrir un exemple éminent d'un type de construction ou d'ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une ou des périodes significative(s) de l'histoire humaine.
(v) Être un exemple éminent d'établissement humain traditionnel, de l'utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer.
(vi) Être directement ou matériellement associé à des événements ou des traditions vivantes, des idées, des croyances ou des œuvres artistiques et littéraires ayant une signification universelle exceptionnelle.
(vii) Représenter des phénomènes naturels ou des aires d'une beauté naturelle et d'une importance esthétique exceptionnelles.
(viii) Être des exemples éminemment représentatifs des grands stades de l'histoire de la Terre.
(ix) Être des exemples éminemment représentatifs de processus écologiques et biologiques en cours dans l'évolution et le développement des écosystèmes.
(x) Contenir les habitats naturels les plus représentatifs et les plus importants pour la conservation in situ de la diversité biologique.
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
Ces conseils de voyage sont utilisable. Ils présentent les principaux aspects du sujet. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles du thème : Patrimoine mondial de l'UNESCO