Télécharger le fichier GPX de cet article
4340.983333Map mag.png

Eurasie > Europe > Caucase > Abkhazie

Abkhazie

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abkhazie
​((ab)Аҧсны
(ka) აფხაზეთი
(ru) Абхазия)
Nov afon monastyr.JPG
Drapeau
Flag of the Republic of Abkhazia.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Monnaie
Électricité
Fuseau
Localisation
Clause de non-responsabilité L'exclusion de l'Abkhazie de la hiérarchie régionale de la Géorgie ne peut en aucun cas être considérée comme un appui politique à l'une des parties du conflit relatif à leur souveraineté.

Cette distinction purement pratique est due au fait que les conditions de voyage dans ces régions sont très différentes de celles du reste du pays.

L'Abkhazie une entité dont le statut est disputé située entre les montagnes du Caucase et la mer Noire dans le Sud-Ouest de l'Asie.

Comprendre[modifier]

Statut[modifier]

L'Abkhazie est une république auto-proclamée ayant déclaré son indépendance de la Géorgie en 1992. Cette indépendance n’a, à ce jour, été reconnue que par six États : la Russie, le Nicaragua, le Venezuela, Nauru, Vanuatu et Tuvalu ; le Vanuatu et les Tuvalu se sont toutefois rétractés par la suite. Pour l'ONU, l’Abkhazie est située dans les frontières internationalement reconnues de la Géorgie qui la reconnait comme étant la République autonome d'Abkhazie. Cependant, les autorités géorgiennes n'exercent aucun contrôle sur le territoire abkhaze.

Géographie[modifier]

L'Abkhazie est située entre les montagnes du Caucase et les bords de la mer Noire, au sud-ouest de l'Asie.

L'Abkhazie a une superficie d'environ 8 600 km2. Elle est située à l'extrême ouest de la Géorgie, sur la côte Nord de la Mer Noire. Les monts du Caucase, au nord et au nord-ouest, séparent l'Abkhazie de la Circassie (en Russie). La rivière Psoou marque la frontière avec le kraï de Krasnodar et la ville de Sotchi. Au sud-est, elle est limitée par la Mingrélie et au sud-ouest par la mer Noire.

La république est très montagneuse (presque 75 % de sa superficie est considérée comme montagnes ou piémont). Les installations humaines sont pratiquement confinées sur la côte et dans les vallées bien irriguées. Les montagnes abkhazes abritent actuellement (depuis 2004) la cavité naturelle la plus profonde du monde : le gouffre Krubera-Voronja, dont la profondeur dépasse les 2 000 mètres. Les spéléologues du monde entier participent à l'exploration de ce gouffre, notamment des Russes et des Ukrainiens.

Elle possède 215 kilomètres de façade maritime, 98 kilomètres de frontières terrestres et 39 kilomètres de frontières fluviales.

Climat[modifier]

Le climat est très doux (climat subtropical humide), ce qui fit de l'Abkhazie une destination populaire connue par les Soviétiques sous le nom de « Riviera géorgienne ». Elle est aussi réputée pour sa production agricole : thé, tabac, vin et fruits.

Histoire[modifier]

L'Abkhazie russe[modifier]

Les historiens abkhazes et turcs contemporains affirment que cet exil massif a laissé de nombreuses régions inhabitées et que ces dernières se sont ensuite peuplées d'Arméniens, de Géorgiens, de Pontiques venus d'Anatolie et de Russes. En revanche, pour les historiens géorgiens, grecs et européens, les Abkhazes actuels sont les descendants des Adyguéens et des Abazes descendus du versant nord du Caucase lors de la conquête russe, pour peupler l'Abkhazie où, depuis l'époque du royaume de Colchide, vivaient déjà des Géorgiens, principalement des Mingrèles et des Svanes. Quoi qu'il en soit, les Abkhazes sont minoritaires dans la région au début du XXe siècle et en 1990, ils ne composent que 17 % de la population abkhaze (contre 44 % de Géorgiens).

Sous l'Empire russe, l'Abkhazie fait partie du district géorgien de Koutaïs.

La guerre en Abkhazie[modifier]

La Géorgie proclame son indépendance le , et l'ancien dissident soviétique Zviad Gamsakhourdia devient président en mai. Gamsakhourdia défend une ligne nationaliste et centralisatrice à l'égard des minorités nationales (Ossètes, Abkhazes, Adjares, Avars, Russes). En décembre, la Garde nationale géorgienne, sous le commandement du chef de guerre Tenguiz Kitovani, assiège les bureaux de Gamsakhourdia à Tbilissi. Après deux mois de combats et de paralysie de l'État, Gamsakhourdia quitte le pouvoir et se réfugie dans sa région, la Mingrélie voisine de l'Abkhazie.

Les Abkhazes rejettent les forces géorgiennes hors d'une grande partie du territoire de la république. Le gouvernement de Chevardnadze accuse la Russie d'apporter un support logistique aux indépendantistes dans le but de « détacher de la Géorgie un territoire historique et de déplacer la frontière russo-géorgienne ». Les indépendantistes contrôlent finalement l'Abkhazie à l'ouest de Soukhoumi. Près de 100 000 Géorgiens et environ 200 000 Abkhazes, Russes et Arméniens quittent l'Abkhazie pendant la guerre.

L'après-guerre[modifier]

Carte des opérations militaires de la seconde guerre d'Ossétie du Sud en aout 2008

La position des dirigeants abkhazes a changé avec les gouvernements : une partie des dirigeants souhaite une indépendance complète et une autre, une association avec la Russie. Le gouvernement russe a toujours éludé cette dernière proposition, craignant l'effet négatif d'une telle action sur ses relations avec la Géorgie. Le , le parlementaire russe Jirinovski a proposé une telle résolution à la Douma, mais elle est rejetée. Néanmoins beaucoup de citoyens d'Abkhazie possèdent la citoyenneté russe, et les Abkhazes, au contraire des Géorgiens allant en Russie, n'ont pas besoin de visa.

Saakachvili a aussi essayé de représenter le litige abkhaze comme une affaire entre la Géorgie et la Russie, à la suite de l'aide de cette dernière aux séparatistes. Il a présenté le gouvernement séparatiste comme une marionnette soumise aux Russes. Il a poussé à un retrait complet des soldats russes de la mission CISPKF de la force maintien de la paix de la CEI, ou au moins à une redéfinition de son mandat, ainsi qu'à la fermeture des bases militaires russes du territoire abkhaze. En 2003, les Russes ont fermé leurs bases, ne laissant que la force de maintien de la paix.

Le gouvernement abkhaze et l'opposition parlementaire abkhaze s'opposent résolument à une réunification avec la Géorgie, quels qu'en soient les termes.

Depuis août 2004, l'État géorgien tente de reprendre le contrôle de l'Abkhazie en tirant sur tout navire s'approchant des côtes abkhazes et du port de Soukhoumi. En octobre 2004, le candidat de l'opposition Sergueï Bagapch remporte l'élection présidentielle face à Raul Khadjimba avec 50,8 % des voix. Khadjimba conteste cette élection et le , une nouvelle élection a lieu : Bagapch est élu président et Khadjimba vice-président.

Lors des affrontements russo-géorgiens en août 2008, l'Abkhazie récupère militairement les gorges de Kodori à l'armée géorgienne.

Le , un accord pérennise la présence de l'armée russe, 1 700 militaires à cette date, pour 49 ans. Le , le président Bagapch meurt à Moscou, le vice-président Alexandre Ankvab assure alors l'intérim avant d'être élu président le 26 août suivant.

Villes[modifier]

Abkhazia regions map.png
  • 1 Soukhoum (Soukhoumi) – La capitale. Anciennement Soukhoumi en Géorgien. Il vaut mieux utiliser Soukhoum qui sonne moins géorgien!
  • 2 Gagra – Destination touristique populaire, offrant un large éventail d'activités.
  • 3 Novi Afon – Une destination intéressante pour les voyageurs est de visiter Novi Afon ou New Athos (Новый Афон), une cathédrale chrétienne orthodoxe, qui se trouve à 20 min en voiture de Soukhoumi. Elle est célèbre non seulement comme une cathédrale et héritage vivant du christianisme, mais aussi comme une grotte, où il y a 7 à 8 énormes salles avec des milliers de stalactites et de stalagmites. Un train spécial vous emmène dans les profondeurs. Il y a aussi des lieux historiques comme le village de Moqua avec sa magnifique cathédrale, et l'église Ilor près d'Ochamchira.
  • 4 Pitsunda – Destination touristique populaire, offrant un large éventail d'activités.

Autres destinations[modifier]

  • lac Ritsa (Datcha de Staline) — Une autre attraction est le lac Ritsa, dans les montagnes à environ h de route de la route principale (M-27). De l'autre côté de la du lac la datcha de Staline peut être trouvée. Le chemin le plus court est par bateau, mais l'accès est possible par la route (5 km). La datacha est ouverte pour les touristes en haute saison. Encore plus loin dans les montagnes est le lac Msui, certains voyagistes proposent des voyages dans cette région. Des vols intérieurs hebdomadaires de l'aéroport de Soukhoumi peuvent vous emmener au village de Pskhu, où les touristes peuvent profiter d'une vue imprenable sur les montagnes et déguster des produits locaux comme le miel et la viande.

Aller[modifier]

Postes frontières[modifier]

Depuis 2012, il y a deux points de passage terrestres possible pour aller en Abkhazie: l'un à partir de Sotchi, via Adler, en Russie, l'autre est le pont Enguri (près de Zougdidi) en Géorgie.

Le passage depuis la Russie est plus "amical". Cette frontière est traversée par des centaines de personnes chaque jour. Cependant, vous aurez besoin d'un visa russe à double entrée.

De la Géorgie, prendre un taxi de Zougdidi pour le pont d'Enguri (GEL 10), faire contrôler votre passeport par le point de contrôle militaire de la Géorgie et marcher les quelques centaines de mètres du pont délabré d'Enguri au poste de contrôle militaire russe de la partie abkhaze. Des calèches circulent aussi entre les deux points de contrôle (GEL 1). Du côté abkhaze, vous trouverez des taxis, marchroutkas et des bus pour Gal et Soukhoum.

Un point de passage maritime depuis la Russie à Gagra a également été ouvert en 2011.

Vous devez quitter l'Abkhazie par l'État d'où vous êtes venu, c'est-à-dire qu'il n'est pas autorisé de transiter par l'Abkhazie depuis la Russie vers la Géorgie ou vice versa. Certains voyageurs ont rapporté qu'une visite de l'Abkhazie depuis la Géorgie et une poursuite du voyage vers la Russie est possible mais clairement déconseillé. Les visiteurs qui vont en Géorgie après leur visite de l'Abkhazie depuis la Russie peuvent être soumis des sanctions et à des amendes par les agents de police géorgiens pour ce qu'ils considèrent être une violation des frontières géorgiennes.

Formalités[modifier]

Il y a trois types de visas : une entrée (10 jours pour 10 $, 30 jours pour 20 $ et 1 an pour 30 $), multiple entrée (à partir de 40 $) et transit.

  • 1 Ministère des affaires étrangères abkhaze Logo indiquant un lien vers le site web Lakoba street 21, Sukhum, Logo indiquant un numéro de téléphone +7 840 226 70 69, courriel :  – Les informations officielles sont disponible sur le site (en anglais).
  •      Abkhazie
  •      Exemption de visa
  •      Exemption de visa pour les détenteurs d'un visa russe multi-entrée
  •      Visa requis
  • Demande[modifier]

    Les demandes de visa sont présentées et traitées par courriel ou par télécopieur. Les visas sont délivrés par le service consulaire du ministère des Affaires étrangères (21 Oulitsa Lakoba, Soukhoum, +7 840 226 39 48). Téléchargez le formulaire de demande, une fois complété, envoyez le à midraconsul@gmail.com. Dans les cinq jours ouvrables, vous devriez recevoir un permis d'entrée par courriel ou par télécopieur. Le personnel consulaire peut-être lent et vous devrez peut-être accélérer les choses par un coup de téléphone, il ne faut donc pas faire sa demande à la dernière minute.

    Réception[modifier]

    Dans les trois jours ouvrables suivant votre arrivée en Abkhazie, vous devez vous rendre au ministère des Affaires étrangères (21 Oulitsa Lakoba, Soukhoumi, +7 840 226 70 69) pour payer les frais et recueillir votre visa.

    Vous pourriez être invité à payer les frais de visa via la Sberbank (à ne pas confondre avec la banque russe du même nom) - qui est cachée près de la Tzentralnaya Jolka. Il y a un panneau minuscule. Le personnel est serviable. Vous pourriez tout aussi bien y aller d'abord, payer les frais et ensuite aller au ministère au lieu de faire des aller retour. Cependant, depuis l'été 2012, les fonctionnaires consulaires au ministère vous permettent de payer les frais de visa sur place en roubles russes.

    Retour en Russie[modifier]

    Un voyage en Abkhazie depuis la Russie vous demandera de ré-entrer en Russie lorsque vous quittez l'Abkhazie. Par conséquent, votre visa russe doit être à entrées double ou multiple. Il est possible d'obtenir un visa de transit russe à Soukhoum mais ne pas avoir le visa russe correct peut vous faire refuser l'entrer en Abkhazie. Les gardes russes ne tamponnent pas votre passeport à cette frontière et ils peuvent vous interroger au sujet de l'utilisation de votre visa double entrée. Cela ne devrait pas vous poser de problèmes et ne doit pas être une raison pour une demandes de bakchich.

    En avion[modifier]

    L'aéroport de Soukhoum est fermé à l'exception des vols des Nations-Unies et de forces de pacification russes. Néanmoins les vols privés peuvent atterrir. Par ailleurs rappelons que l'aéroport d'Adler (Sotchi) parfaitement desservi par les vols intérieurs russes est à 30 km de la frontière russo-abkhaze.

    En bateau[modifier]

    Un service de bateau quotidien saisonnier à grande vitesse(entre le 10 juin et le 1er octobre) a été introduit en 2011. Celui-ci relie Sotchi à Gagra, où il est possible d'entrer en Abkhazie. Soyez en possession d'une autorisation indiquant poste frontière de Psou. Le bateau part à h de Morskiy vokzal de Sotchi (port de mer) (heure d'embarquement: h) et arrive à 10 h 30. Dans l'autre sens, il quitte Gagra à 19 h (embarquement à 18 h), un billet aller-simple coûte 500 RUB à Sotchi. Il doit être acheté au moins un jour avant le départ mais pour le chemin du retour, il peut être acheté à bord. Du port Gagra, marcher 100 m sur la route principale pour prendre un bus pour quitté la ville.

    L'Abkhazie est partiellement sous blocus naval des Garde-côtes géorgiens et ses eaux sont patrouillées par les Garde-côtes russes. Si vous êtes arreté par les Géorgiens, les autorités géorgiennes vont probablement enquêter si vous êtes impliqué dans une activité économique et s'ils constatent que vous l'êtes, vous pourriez être poursuivi pour l'activité économique non autorisée avec l'Abkhazie. Cette infraction peut être sanctionnée par une peine de prison et une lourde amende.

    En train[modifier]

    Les trains locaux (Elektritchka) partent deux fois par jour d'Adler mais ils ont leurs terminus à Gagra. Il y a un train journalier toute l'année de Moscou - Gare de Koursk à Soukhoumi. Le trajet dure un peu moins de deux jours et passe par Adler à environ h et arrive à Soukhoumi environ deux heures plus tard. Il commence le voyage de retour vers 14 h. Il est également possible prendre une marchroutka pour la frontière à partir de la gare Adler, qui est beaucoup mieux connectée.

    En autocar[modifier]

    Des bus pour Soukhoum circulent au moins en été depuis Sotchi et Rostov-sur-le-Don. Des bus et marchroutkas circulent entre le pont d'Engouri, près de la frontière géorgienne et Gali ou Soukhoum. Un aller pour Soukhoum ne devrait pas coûter plus de 150 RUB, bien que les chauffeur peuvent essayer de vous faire payer le double.

    À pied[modifier]

    Si vous traversez la frontière russe à pied, préparez vous à de longues files d'attentes en été (2-h ne sont pas rares) et apporter suffisamment d'eau. De fréquent bus (d'anciens Ikarus) et des marchroutkas partent du parking une fois que vous avez passé la douane. L'entrée depuis la Géorgie impliquera au moins 15 min de marche entre les deux points de contrôle militaires mais, en dehors de la paperasse qui peut être un peu longue, c'est assez simple.

    Circuler[modifier]

    Bus[modifier]

    Il y a des bus fréquents et de nombreux marshrutkas le long de la route côtière entre Psou et Soukhoumi. Vous trouverez un planning détaillé des horaires des bus à la gare routière de Soukhoumi (en face de la gare). Il y a deux fois par jour des trains circulant de Gagra à Psou jusqu'à Adler.

    Taxi[modifier]

    Les visiteurs peuvent également utiliser les taxis pour les déplacements à l'intérieur du pays. Beaucoup de compagnies de taxi proposent des visites. Il y a un certain nombre d'agences de voyages qui offrent des excursions dans les montagnes en utilisant des jeeps. On peut utiliser un taxi pour se rendre de l'aéroport d'Adler (Russie) à n'importe quelle ville. Le meilleur moyen est de prendre un taxi russe jusqu'à la frontière, de passer la frontière à pied et de prendre un taxi abkhaze une fois la frontière passée. Cela vous fera gagner du temps, les voitures sont minutieusement inspectées et de l'argent, les taxis abkhazes sont moins chers que les taxis russes. Comptez environ 300 Roubles pour aller d'Adler à la frontière et 2000 Roubles de la frontière à Soukhoum (Juin 2016).

    Parler[modifier]

    L'Abkhaze est une langue caucasienne du groupe abkhazo-adygien. L'Abkhaze est langue officielle avec le russe qui sert de langue pour la communication inter-culturelle. Pour les voyageur, le russe est la langue la plus pratique pour le voyageur. Dans les villes, on peut aussi utiliser l'anglais pour la communication de base.

    Acheter[modifier]

    La monnaie utilisée en Abkhazie est le rouble russe (RUR). Les cartes de crédit sont acceptées mais pas partout. Les distributeurs existent mais sont rares. Les dollars et les euros sont acceptés dans les bureaux de change officiels qui peuvent être facilement trouvés dans la plupart des zones touristiques.

    Manger[modifier]

    Les plats locaux sont les suivants: Akud (sauce de pois) et l'Abista (porridge de maïs avec du fromage). Ils mangent beaucoup de yaourt et de fromages, de fruits (orange, grenade, mandarine, raisin), légumes, de la viande et un peu de poisson. Au lieu du pain, ils utilisent une pâte de mais. Il le trempe dans une sauce épicée fait avec le sel abkhaze (ajika). C'est un mélange de poivre, d'une douzaine d'herbes et de sel. Ils mangent trois repas par jour, le plus important étant celui du soir.

    Boire un verre / Sortir[modifier]

    Les vins locaux sont a essayer : Apsny, Ashta, Buque, Dioskuria (le nom grec de Soukhum), Gumsta, Lykhni, Psou, and Radeda.

    Se loger[modifier]

    Il y a beaucoup de possibilités pour se loger: hôtels, "pensionnats" et "sanatorii" hérités de l'Union Soviétique, ou chez l'habitant. Les sites comme booking.ru proposent des réservations mais elle sont parfois plus chères que le site de l'hôtel. Airbnb propose aussi un certain nombre de logements. L'Abkhazie est une destination très bon marché particulièrement comparée aux prix pratiqués à Sotchi. Attention pendant l'été, se loger peut être problématique.

    Faire[modifier]

    L'Abkhazie offre une grande variété d'activités comme l'écotourisme, le tourisme gastronomique, le rafting et les sports extrêmes, la randonnée en montagne, le snowboard,la plongée sous-marine, le parapente, la chasse et le tourisme culturel et religieux.

    Exemple :

    • Visitez le Abkhazian State drama theatre, le jardin botanique et Monkey Park à Soukhoumi.
    • Dînez au célèbre restaurant "Gagripsh" à Gagra.
    • Faites une excursion en bateau à partir de Gagra à Soukhoumi.
    • Visitez la petite grotte de Saint-Simon le Zélote.
    • Visitez le village de Kaman près de Soukhoumi.
    • Visitez le village de Lykhny avec ses églises historiques et le dôme des rois de l’Abkhazie.

    Apprendre[modifier]

    Travailler[modifier]

    Communiquer[modifier]

    Sécurité[modifier]

    Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
    Police : 102
    Ambulance : 103
    Pompier : 101

    Il n'existe pas de problèmes de sécurité majeurs en Abkhazie.

    Les Abkhazes comme les Géorgiens, leurs frères ennemis, sont une société très traditionnelle et très hiérarchisée, avec le chef de famille comme potentat. Il est vivement déconseillé d'avoir des familiarités avec les femmes et d'avoir des plaisanteries déplacées. L'homosexualité est très mal tolérée.

    Santé[modifier]

    Respecter[modifier]

    Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
    L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
    Cet article reprend du contenu de l'article Abkhazie de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.
    Liste complète des autres articles de la région : Caucase
    Destinations situées dans la région