Télécharger le fichier GPX de cet article
41.63888942.986111Map mag.png

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Akhaltsikhé
​((ka) ახალციხე)
La mosquée Ahmediyye dominée par la citadelle.
La mosquée Ahmediyye dominée par la citadelle.
Informations
Pays
Région
Population
Code postal
Fuseau
Localisation
Site officiel

Akhaltsikhé est une ville de Samtskhé-Djavakhétie.

Comprendre[modifier]

Akhaltsikhé (géorgien: ახალციხე, « nouvelle forteresse ») est une petite ville d'environ 50 000 et la capitale de la région de Samtskhé-Djavakhétie. La ville a été fondée depuis au moins 800 ans. Elle a été un centre administratif régional pour les Ottomans à partir du XVIe siècle jusqu'à la guerre russo-turque. Jusqu'au XXe siècle, Akhaltsikhé est peuplée majoritairement par des Arméniens. Aujourd'hui, contrairement au reste de la province, elle est majoritairement géorgienne. C'est une ville plutôt paisible, mais sa vieille ville vaut le détour, et c'est une base idéale pour explorer les régions environnantes, y compris le monastère de Sapara et la forteresse de Khertvisi dans le voisinage immédiat.

Aller[modifier]

En voiture[modifier]

Le principal accès par route pour Akhaltsikhé est l'autoroute Est-Ouest de la Géorgie (E60), avec sortie à l'échangeur de Khashuri (direction Bordjomi). Des marchroutki (taxis collectifs) relient la gare routière/grand marché de Akhaltsikhé au marché Didube de Tbilissi ainsi qu'aux gares routières de Koutaïssi et Khashuri.

Il est préférable d'embarquer tôt le matin, pour éviter de changer de marchroutka en arrivant à Khashuri.

Il n'est pas très difficile d'attraper une marchroutka reliant Akhaltsikhe à Khashuri avant l'heure du dîner.

En train[modifier]

Akhaltsikhé est reliée à l'axe principal de chemin de fer Batoumi-Tbilissi-Bakou, par l'embranchement de Bordjomi avec terminus à Akhaltsikhé. Environ un train par jour à partir des gares de Batoumi, Kutaisi et Tbilissi.

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

Monastère de Sapara caché dans les forêts de montagnes
  • 1 Château de Rbati (რაბათის ციხე) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h - 19 h. Logo indiquant des tarifs gratuit, guide (en français) : jusque 5 personnes 20 GEL, plus de 5 personnes 30 GEL.
  • 2 Église Sainte-Marine (რაბათის წმ. მარინეს ეკლესია) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Communiquer[modifier]

Aux environs[modifier]

Les murs de la forteresse de Khertvisi
  • 1 Monastère de Sapara (საფარის მონასტერი) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Le monastère a été créé au Xe siècle, mais l'église principale, Saint-Sabas, a été construite au courant du XIIIe siècle. Jusqu'au XXe siècle, le monastère était parfaitement conservé grâce à sa situation le protégeant de sa découverte par les ottomans durant les trois siècles pendant le contrôle de l'empire sur le sud-ouest de la Géorgie. Hélas, le monastère fut maltraité durant l'époque soviétique mais pas dans la même mesure que de nombreux autres établissements orthodoxe géorgien. Les murs ornés de fresques n'ont pas été blanchis à la chaux, et restent en bon état (surtout après une restauration récente). Lors d'une visite, assurez-vous de gravir les pentes voisines vers un affleurement rocheux pour obtenir de belles vues sur le monastère et les vallées des environs. Assurez-vous également de ne pas utiliser le flash dans les églises, sauf si vous voulez voir quelques moines sérieusement en colère. Si vous pouvez vous faire comprendre, vous peuvent vous faire passer la nuit dans les chambres du monastère.
  • 2 Forteresse de Khertvisi (ხერთვისის ციხე) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (domine le village de Khertvisi) – L'affleurement a été utilisée comme une forteresse au deuxième siècle avant JC et est réputé avoir été détruite par Alexandre le Grand. Une forteresse "moderne" a cependant été construit autour des XIIIe et XIVe siècles. Elle a connu la lutte lors de l'invasion ottomane (et l'occupation subséquente) au XVIe siècle. Les murs du côté le plus éloigné donnent directement sur une falaise tombant à pic sur la Koura au-dessous. Si vous avez envie d'un accès de vertige, hissez-vous et regardez vers le bas.
Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Samtskhé-Djavakhétie