Télécharger le fichier GPX de cet article
-49.3036469.51050Map mag.png

Archipel des Kerguelen

De Wikivoyage
Aller à : navigation, rechercher

Îles Kerguelen
Albatros fuligineux.
Albatros fuligineux.
Information
Capitale
Superficie
Forme de l'État
Langue officielle
Monnaie
Fuseau
Localisation
Site officiel

Les Îles Kerguelen font partie des Terres Australes et Antarctiques Françaises et réservées aux recherches scientifiques, portant sur la météorologie et la sismologie notamment.

Comprendre[modifier]

120 hivernants (aucun habitant permanent).

Villes[modifier]

Aller[modifier]

En avion[modifier]

Aucune infrastructure n'est prévue pour permettre l'atterrissage d'avions, un tel projet pourtant entamé il y a quelques années est aujourd'hui retombé dans l'oubli.

En bateau[modifier]

Le célèbre Marion Dufresne 2 effectue des rotations, transportant le matériel ainsi que les hivernants eux-mêmes. Certaines cabines peuvent être accordées à de simples touristes moyennant un tarif tout de même élevé.

La traversée dure environ 3 semaines avec une escale aux Îles Crozet, le navire poursuit en direction des Îles Kerguelen puis vers Saint-Paul-et-Amsterdam.

L'embarquement et le débarquement se font à une certaine distance de l'archipel, face à la base de Port aux Français. L'absence de port et le fort tirant d'eau du navire rendent obligatoire le recours à des chalands, permettant la liaison terminale à la terre ferme aussi bien pour les marchandises (vivres, bagages, instruments, outillage, véhicules de fonction...) que pour les passagers. Ces opérations peuvent durer de quelques heures à plusieurs jours, suivant le taux de transbordement à réaliser et la météo du moment qui est difficilement prévisible.

Circuler[modifier]

En bateau[modifier]

En voiture[modifier]

Ce mode de transport existe par exception dans les TAAF. La voiture (généralement de type utilitaire...) est cependant réservée aux chefs des agents hivernants de la base de Port aux Français, la marque au fameux losange représente l'immense majorité du parc automobile. Notez l'existence de plaques minéralogiques dont le système est propre à l'archipel.

Les axes de communication n'existent qu'à l'intérieur de la base scientifique ainsi qu'aux alentours, desservant les différents pôles de travaux de recherches. Le revêtement des chaussées se résume à un système de dalles en béton quand il ne s'agit pas de piste tracée à même la terre, le code de la route français (panneaux à l'appui...) s'applique normalement y compris la possession obligatoire d'un permis de conduire valable.

Sauf autorisation expresse, il est impossible de conduire soi-même aux Îles Kerguelen si l'on est pas hivernant (les véhicules appartenant officiellement à l'administration des TAAF...).

Parler[modifier]

La langue française est la seule à être pratiquée, l'anglais étant réservé à certains travaux de recherche.

Acheter[modifier]

L'euro () a cours sur l'archipel mais la monnaie en tant que telle n'est que rarement utile.

Manger[modifier]

Le district de Port-aux-Français dispose de son propre réfectoire.

Les mets préparés par les soins de cuisiniers qualifiés sont généralement variés même si le choix est de toute évidence restreint, la simplicité des préparations est de mise sauf à l'occasion de fêtes organisées sur place (relèves, évènements...). Il est toutefois recommandé de signaler vos restrictions alimentaires au moment de votre inscription, que ce soit pour des raisons médicales et / ou religieuses.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Il existe un bar attenant au réfectoire en cas de petite soif ou de besoin d'un café bien chaud.

Se loger[modifier]

Des dortoirs à un ou deux lits sont établis dans la base.

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Des postes d'agent de recherche et de logisticien sont disponibles chaque année.

Il faut savoir que le futur hivernant est soumis à une batterie de tests et d'entretiens, vu la durée de mobilisation à envisager loin de son entourage.

Sécurité[modifier]

Aucun problème de sécurité des biens et des personnes n'est à signaler, vu la vocation de ce lieu relativement isolé.

Un administrateur est présent sur le district afin de régir les règles de vie à l'intérieur de ces terres, ayant l'équivalence de police judiciaire.

Santé[modifier]

Un médecin est présent dans la base et dispose d'un matériel conséquent pour les soins les plus courants, même pour la dentition.

Il est à signaler que les cas pathologiques les plus graves nécessitent généralement une évacuation sanitaire, une opération déléguée à des navires présents sur le secteur au moment de la survenue des faits. Le temps de transport vers un lieu médicalisé est donc assez variable.

Respecter[modifier]

S'agissant d'un lieu confiné et non d'un club de vacances, tout visiteur désirant séjourner sur les lieux est prié de faire des efforts, ne serait-ce que pour le plus grand respect des hivernants exposés à l'éloignement familial ainsi qu'à l'absence relative de toute vie privée.

De ce fait, il est demandé de surseoir à tout commentaire dit de "touriste" à plus forte raison s'il s'agit d'un problème de confort ou de relation. Toute situation portant à conflit doit être bannie quel que soit le problème rencontré. Inutile de préciser que le travail déjà laborieux des hivernants ne doit être en aucun cas perturbé par des intervenants extérieurs, observez simplement puis posez vos éventuelles questions plus tard.

Concernant les promenades à travers l'archipel, il est obligatoire de demander l'avis du chef de district qui statuera suivant vos intentions sur les possibilités et les restrictions en vue de respecter scrupuleusement l'écosystème des lieux, sans compter sur les problèmes climatiques pouvant engendrer toute situation à risque.

Communiquer[modifier]

Il existe un bureau central de radio (BCR...) dans chaque district afin d'accéder aux services de téléphonie et de correspondance électronique.

Journaux[modifier]

Radio[modifier]

Aucune station de radio n'émet depuis l'archipel, il est possible de recevoir les stations du monde entier à condition de disposer d'un appareil permettant la recherche de fréquences en ondes courtes (OC en français ou SW en anglais...) ou via satellite.

Télévision[modifier]

L'ensemble du territoire des TAAF ne diffuse pas de programme et ne permet pas en outre de recevoir toute chaîne de télévision extérieure.

Téléphonie[modifier]

Les réseaux de téléphonie grand public (fixes ou mobiles...) ne sont pas accessibles sur ces îles quelque soit leur gamme de fonctionnement. Seul un service de type VSAT est proposé à titre onéreux afin de pouvoir téléphoner ou envoyer des fax vers vos interlocuteurs.

Internet[modifier]

L'usage du web est généralement réservé aux hivernants afin d'envoyer et de recevoir leurs mails.

Stars310.svg
L'article de ce pays est utilisable. L'article contiennent des informations suffisantes en ce qui concerne la monnaie, la langue, la cuisine et la culture. Il liste les principales villes et destinations du pays qui ont au minimum le statut d'article utilisable. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Îles de l'océan Antarctique