Télécharger le fichier GPX de cet article
46.6705-1.426Map mag.png

Eurasie > Europe > France > Nord-Ouest de la France > Pays de la Loire > Vendée > La Roche-sur-Yon

La Roche-sur-Yon

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Roche sur Yon
Place Napoléon Eglise Saint-Louis.JPG
Informations
Pays
Régions
Cours d'eau
Superficie
Population
Code postal
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

La Roche-sur-Yon est la préfecture de la Vendée en France.

Comprendre[modifier]

Histoire[modifier]

La Roche-sur-Yon est une ville Napoléonienne: en effet elle fut construite par Napoléon, pour apaiser les guerres de Vendée. Mais son histoire est beaucoup plus ancienne. Les premières preuves de l'occupation humaine remontent à la préhistoire. Puis, sous l'ère romaine, un camp fut construit sur un promontoire rocheux surplombant l'Yon, pour surveiller les mines de fer de la Ferrière. D’ailleurs, le nom de la ville vient de là: La Roche (le promontoire rocheux) sur (l')Yon (la rivière). Durant le Moyen Age, un Château Fort se construit sur la butte rocheuse. À l'est de la forteresse se construit un petit bourg avec son église Saint Hilaire (de style roman, elle fut détruite au XIXe siècle), sa Porte des Vieilles Prison, sa chapelle Saint Lienne, sa Tour de l'Horloge et ses halles médiévales (tous ces bâtiment n’existent plus). Aujourd'hui, seules quelques vieilles maisons en pierre, la Maison des Compagnons et la Maison Renaissance subsistent autour de la Place de la Vieille Horloge.

Le château de la ville fut assiégé et repris aux Anglais par Olivier de Clisson lors de la guerre de Cent Ans. Il fut en partie détruit lors des Guerres de religion qui secouèrent le Poitou, et finalement incendié au cours des guerres de Vendée. En 1793, le Nord de la Vendée se révolte contre la République. La Roche-sur-Yon reste républicaine, mais le les insurgés vendéens prennent la ville. Après les Guerres de Vendée et le passage des colonnes infernales, la ville n'était plus qu'un petit bourg en grande partie détruit. Le décret impérial du (5 prairial de l'an XII) pris par Napoléon Bonaparte alors premier consul de la République, prévoit le transfert de la préfecture de la Vendée de Fontenay-le-Comte, ancienne capitale du Bas-Poitou, à la Roche-sur-Yon. Naît alors une ville moderne dessinée par les ingénieurs Cormier et Valot, dont la singularité première réside en son tracé géométrique en forme de pentagone, son maillage en forme de grille (ou damier) et sa division en quatre quartiers organisés autour d'une grande place centrale.

Citation amusante: le , face à la lenteur de la construction de « sa » ville, Napoléon, devenu empereur des Français, s'y rend et devant les travaux dira : « J'ai répandu l'or à pleines mains pour édifier des palais, vous avez construit une ville de boue » (car beaucoup de bâtiment furent construits en pisé).

L'arrivé du chemin de fer le donna un coup de boost à la ville, après une naissance difficile, avec la construction des quartiers de la gare et du Sacré-Cœur.

Aller[modifier]

La Roche sur Yon est desservie par le TGV depuis 2008 et reliée par voie ferroviaire à Bressuire, Nantes, La Rochelle et Les Sables d'Olonne.

Il y a 2 gares routières: une au nord-est, rue Léon Gauvrit; et une à au nord-ouest, à coté de la gare ferroviaire. Le réseau routier vendéen est organisé en étoile autour de la Roche-sur-Yon. La ville est donc au croisement de plusieurs routes départementales telles que :

  • La RD 160 (ex-RN160) : Les Sables-d'Olonne ↔ La Roche-sur-Yon ↔ Cholet, Angers
  • La RD 746 : Luçon ↔ La Roche-sur-Yon
  • La RD 747 : La Tranche-sur-Mer ↔ La Roche-sur-Yon
  • La RD 937 : Nantes ↔ La Roche-sur-Yon
  • La RD 948 : Noirmoutier, Challans ↔ La Roche-sur-Yon ↔ Bournezeau, Fontenay-le-Comte

La Roche-sur-Yon est également desservie par une autoroute :

  • La A87 (Angers ↔ La Roche-sur-Yon) : sortie 30 La Roche-sur-Yon Est

Circuler[modifier]

Le réseau de bus de la ville baptisé Impulsyon et dessert les 15 communes de La Roche sur Yon Agglomération. Le ticket coûte 1,3  et s'achète à bord du bus.

Voir[modifier]

  • Pentagone  – Ceinturé de boulevards plantés de platanes et de tilleuls, le centre de la ville concentre tous les principaux monuments. La conception particulière des rues et du plan est due au fait que ce fut une ville nouvelle conçue pour être un symbole de modernité. En effet, les rues parallèles et perpendiculaires bordées de maison toutes sages du centre sont étranges pour le visiteur non avisé. Mais au détour d'une rue on peut tomber sur quelques fantaisies dans ce monde si géométrique, comme de grandes et élégantes maisons néo-classiques ou néo-renaissances. La ville est organisée autour d'une vaste esplanade civique de 2,8 hectares, la place Napoléon, d'où partent quatre routes qui sillonnent en étoile le département de la Vendée. Partez à la découverte de cet immense damier, construit sur le modèle des villes romaines.
  • Haras de la Vendée Logo indiquant des horaires du 1er avril au 30 juin et du 1er septembre au , les mercredis, samedis et dimanches, de 14 h - 18 h du 1er juillet au 31 août, tous les jours de 10 h - 19 h. Logo indiquant des tarifs . – Il vous fera découvrir le monde équestre et partage sa passion du cheval avec les visiteurs. Le Haras de la Vendée offre des démonstrations équestres, des visites guidées, des ateliers pédagogiques pour petits et grands mais également des balades en attelage. Construit entre 1843 et 1846, il s'étend sur 4.5 hectares d'un parc arboré au cœur de la ville de La Roche-sur-Yon. Il se compose de la maison du directeur, la sellerie d’honneur, la maison du sous directeur, les deux écuries sud, et cinq autres écuries qui permettent de stationner jusqu’à 220 étalons. L’architecture du Haras de la Vendée est de style néo-classique. Le Haras de la Vendée est un site culturel et touristique du Conseil général de la Vendée. Ces activités sont proposées . Davantage d'activités sont proposées . Pendant l'été, tous les jeudis soir, le haras ouvre ses portes pour un spectacle équestre nocturne. En hiver, sur une dizaine de jours en décembre, le Haras propose son spectacle et ses animations de Noël, de 14 H à 19 H.
  • Autour de la Préfecture  – La Préfecture, construite entre 1806 et 1818, est entouré de Parcs et de Jardins: la Place François Mitterrand, jardin entouré de grands arbre centenaires et d'immeubles identiques; et le cour Bayar, agréable lieux avec ses allés de tilleuls, ses parterres de fleurs, ses aires de jeux pour les enfant, son jet d'eau et son skate park. L’Hôtel de Préfecture, lui est un élégant bâtiment en forme de C avec ses lucarnes son horloge et ses nombreuses fenêtres. L'intérieur n'est pas ouvert à la visite (sauf durant les journées du patrimoine). A noter que, depuis la Préfecture, on à une très belle perspective sur le Théâtre (et vice-versa).
  • Musée Municipal Logo indiquant des horaires du mardi au samedi de 13 h - 18 h.. Logo indiquant des tarifs gratuit. – Avec sa grande façade en pierre de taille et ses grandes fenêtres ce petit musée construit en 1877, possède une riche collection constituée autour de ses trois domaines de prédilections que sont la peinture et les arts graphiques depuis le XIXe siècle, et la photographie contemporaine. Le musée abrite 175 tableaux du 17e au XXe siècle. Il est principalement utilisé pour les expositions temporaires.

Faire[modifier]

Pour découvrir la ville en toute tranquillité, l’association Patrimoine Yonnais propose des visites de la ville en calèche. Au son des sabots ferrés battant le pavé, la ville se révèle sous un autre jour... Des circuits sont proposés durant l'été. Renseignements auprès de l'association Patrimoine Yonnais 02 51 46 14 47

Le circuit Napoléon vous invite à découvrir, le temps d'une balade, le patrimoine architectural et urbain du centre historique de La Roche-sur-Yon à travers trois parcours : les sites naturels et l'ancienne ville, la ville napoléonienne et l'extension de la ville de 1870 à 1940. Des «plaques d'interprétation» sont installées sur les sites et monuments qui définissent l'identité de la ville (théâtre du XIXème siècle, l'ancien palais de justice, le lycée impérial, les anciens hôpitaux, église Saint-Louis, caractéristique de l'architecture impériale, place de la Vieille Horloge, datant du Moyen-âge, etc.) Visite libre.

Acheter[modifier]

La principale rue commerçante de la ville est la rue Clemenceau. Le quartier des Halles est aussi très dynamique sur ce point avec beaucoup de restaurants. À la périphérie de la ville les centres commerciaux de Sud Avenue (sur la D747, au sud de la ville) et des Flâneries (sur la D763, direction Nantes, au nord).

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

  • Le Grand Café rue Clemenceau – Café, bar et brasserie qui dispose d'une terrasse dans le jardin de la mairie, en face.
  • Café de la Poste rue Jean Jaurès (En face du Musée.) – Bar restaurant et sandwicherie qui propose restauration rapide le midi, plat du jour, grillades, tartines, sandwichs et repas de groupe.
  • Globe Trotteur Place de la Vendée – Bar, restaurant qui propose aussi des sandwiches et des salades.
  • Le Rétro (Quartier des Halles.) – Bar.
  • La Cigale (Quartier des Halles.) – Bar.

Se loger[modifier]

Aux environs[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Vendée