Télécharger le fichier GPX de cet article
-24.225555555556-66.319166666667Map mag.png

Amérique > Amérique du Sud > Cône Sud > Argentine > Nord-Ouest argentin > San Antonio de los Cobres

San Antonio de los Cobres

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

San Antonio de los Cobres
Informations
Pays
Population
Localisation
Site officiel
Site touristique

San Antonio de los Cobres est une ville au nord-ouest de l'Argentine dans la province de Salta.

Comprendre[modifier]

Aller[modifier]

La seule manière d'arriver c'est par la route car le train ne prend plus de voyageurs à proprement parler. Il ne prend que des touristes qui font l'aller-retour avec repas dans la journée et il n'est pas prévu de descendre car l’arrêt à San Antonio ne dure que le temps de la manœuvre.

  • Si vous venez de Salta vous emprunterez la Ruta Nacional 51 qui est goudronnée sur une bonne partie du chemin. Attention certaines parties sont encore à voie unique, avertisseur sonore obligatoire à chaque virage ! Des travaux sont en train d'améliorer la route dans sa partie la plus au sud. Il n'y a pas de poste d'essence sur le trajet.
  • Si vous arrivez de Humahuaca et de Salinas Grandes vous emprunterez la Ruta Provincial 79 (Ex RN 40). La RP 79 part de la RN 52 au niveau de la rive Est de Salinas Grandes. La RP 79 ne présente aucune difficulté particulière. Sur la RP 79 pas de poste d'essence.
  • En venant de Susques vous prendrez la RN 40 (Nouveau trajet) La route est parfois en assez mauvais état, attention au franchissement des gués en saison pluvieuse. Vous passerez sous le viaduc de La Polvorilla, cette section peut être difficile si le rio est en cru car la route emprunte le lit de la rivière. Après quelques kilomètres vous rejoindrez la RN 51, tournez à gauche et San Antonio est à une vingtaine de kilomètres
  • Vous pouvez aussi arriver de la Cordillère par la RN 51 qui est une route non revêtue mais en bon état.

Circuler[modifier]

Il est préférable d'avoir un véhicule 4x4 pour pouvoir circuler dans les alentours de la ville, avant de partir sur les routes il faut se renseigner pour savoir si celle ci sont praticables (pluie, neige, éboulement) et éviter ainsi d'avoir à faire demi tour. De même si vous devez franchir certains cols parfois fermés ou quitter le pays vers le Chili renseignez vous pour savoir si la frontière est ouverte. l'Escadron 22 de la gendarmerie Nationale de San Antonio de los Cobres vous donnera toutes informations utiles à ce sujet.
Gendarmería Nacional avenue Belgrano tel +54 387-490 9188 & +54 387 490 9040
e22scobres@gendarmeria.gov.ar

Le carburant est une denrée rare dans le département de Los Andes, La seule station service se situe à San Antonio, mais il est possible de se procurer du carburant dans la plupart des villages, (comme par exemple à Tolar Grande), les habitants en stockent pour leur usage personnel, ainsi que certains commerces, et peuvent consentir à vous en vendre un quantité plus ou moins limité à un prix plus ou moins élevé.
Ayez toujours un jerrycan et au moins 20 litres de carburant et un entonnoir.

Si vous quittez le département et la province en passant par la Puna, vers le sud vous trouverez une station à Antofagasta de la Sierra (à 300 km de San Antonio), mais son approvisionnement n'est pas régulier.
Si vous quittez le pays par la RN 51, pour aller au Chili par le puerto de Sico ou celui de Huayquitina, il n'y a pas d'essence entre San Antonio de los Cobres et San Pedro de Atacama au Chili. La RN 51 est équipée de téléphone solaire de secours tout les 15/20 km.
Si vous allez au Chili par le Puerto de Jama via la RN 40 puis la RN 52 aucun problème il y a de l'essence à Susques, puis à San Pedro au Chili.

Voir[modifier]

  • Fête nationale de la Pachamama le 1er août
  • 1 Salinas Grandes Logo indiquant un lien vers le site web La RN 52 traverse le salar (prendre au nord de la ville la RP 38 (exRN 40).) – 120 km2 de sel à 3 350 mètres d'altitude, un bar boutique construit en sel sur le bord de la route
  • 2 Salar de Pocitos dit aussi de Quiron Logo indiquant un lien vers le site web le Salar est traversé par la RP 27 qui va à Tolar Grande (Prenez la RN 51 pour puerto Sico et tournez sur la RP 27 à Cauchari.) – au bord de la route de superbes résurgences d'eau (Ojos del mar)
  • 3 Salar d'Arizaro Logo indiquant un lien vers le site web Après Tolar Grande, le salar est traversé par la RP 27 (Allez à Tolar Grande par la RP 27 puis continuez en direction de Caipe) – Immense, 1 600 km2 de sel à plus de 3 500 mètres d'altitude, au sud le cône d'Arita dont l’ascension est interdite
  • 4 Viaduc de la Polvorilla Logo indiquant un lien vers le site web  – Prenez la RN 51 en direction du Chili, passez sous le pont du train puis à 5 kilomètres après le pont, tournez vers la droite la route passe à côté des anciennes thermes de Pompeya (complètement en ruine car abandonnée quand l'analyse de l'eau montra une forte teneur en sels d'arsenic). Ensuite vous passerez à côté de la mine Concordia puis la route passera sous le viaduc. Boutique au pied du pont. Il existe une autre route qui relie la Polvorilla à la RN 51 elle se situe plus loin de San Antonio, attention elle est à proscrire car certains passages sont inondés et même en 4x4 il y a risque d'embourbement.

Faire[modifier]

Tren a la nubes
  • Train des nuages (Tren a las Nubes) Logo indiquant un lien vers le site web  – Attention ce train qui part de Salta puis va jusqu'au viaduc de la Polvorilla, fait demi-tour et retourne à Salta dans la journée ne circule pas tout les jours ni tout les mois. Se renseigner sur le site internet.
  • Élevage de vigognes – Renseignez vous à l'information touristique qui se trouve calle Avellaneda en entrant en ville en venant de Salta sur la gauche après la station d'essence et avant le pont. l'élevage se situe à plus d'une heure de San Antonio sur la RP 129.
  • 1 Ascension du Tuzgle Logo indiquant un lien vers le site web (Prendre la route qui mène à la Polvorilla, continuer sur 19 km et sur votre droite un petit chemin vous mènera sur un parking 2,5 km plus loin. Si le chemin est fermé faites le trajet à pieds.) – Si vous êtes en bonne forme sans être un athlète vous pourrez atteindre le sommet du Tuzgle 5 486 mètres. L'ascension est facile car il y a sur le flan ouest une ancienne route qui mène à une vieille mine de soufre abandonnée. Compter la journée pour faire l'aller retours (le soleil se couche vite sous les tropiques ! Attention s'il suffit d'une bonne paire de chaussure pour gravir le Tuzgle n'oubliez pas qu'après 5 000 m la marche devient pénible. Pensez à prévenir quelqu’un que vous êtes parti faire cette balade, car sinon en cas de problème personne n'ira vous chercher. Il est possible d'aller au sommet en moto, mais pas en voiture. Si au départ du parking l'ancienne route de la mine parait praticable, plus loin elle est jonchée d'éboulis et le demi tour est impossible. Le sommet peut être enneigé en toute saison, le chemin disparaît alors sous la neige, attention ! Seul wikimapia, ou OSM vous montrent la route du sommet ou alors la carte de l'Instituto Geografico Nacional.
  • Ascension du LLullaillaco – Contactez à Salta une agence spécialisée. Des guides en 4x4 vous conduisent à Tolar Grande puis ensuite au pied du volcan. Il est recommandé d’être en bonne forme physique car bien que les guides apportent de l'oxygène en cas de problème, pensez qu'au de là de 5 000 mètres chaque pas devient difficile.
La gare de Tolar Grande
  • 2 Tolar Grande Logo indiquant un lien vers le site web  – Si ce n'est pas le bout du monde cela y ressemble, après h d'une route splendide vous arriverez dans ce petit village perdu. Pour y dormir, soit chez l'habitant, soit au refuge de l'amitié Franco-Argentine où se trouvent 2 dortoirs de 20 et 18 places -parfois complet si un groupe arrive !-et une cuisine . Pour manger allez au parador LLullaillaco. Tolar est une base de départ pour aller voir le cone d'Arita, la mine de la Casualitad, faire l’ascension du LLullaillaco. À Tolar pas de station de carburant, mais certains habitants vous vendront de l'essence, une épicerie qui vend de l'alcool, un médecin, un dentiste, un loueur de quad, un poste de police, un gymnase. Pour vous y rendre quittez San Antonio par la RN 51 direction puerto de Sico, après Olacapato Grande, tournez à gauche sur la RP 27, à Pocitos si le salar est inondé la route est fermée par une barrière alors renseignez vous avant de partir. Après le salar vous roulerez dans le LLano de la Paciencia, puis les montagnes rouges de Los Colorados, ensuite il y aura une bifurcation ne figurant pas sur toutes les cartes prenez du côté que vous voulez les routes se rejoignent. À droite la route est déconseillée aux camions à cause des virages.

Acheter[modifier]

Pour acheter il faut de l'argent, à San Antonio il n'existe qu'un seul distributeur de billet. Il se situe sur Belgrano un peu plus au nord que l'église sur la gauche.

  • Artisanat : dans le local abritant aussi l'info touristique sur Avellaneda à côté du pont. Articles en laine de lama, onyx rose taillé, etc...
  • Épicerie : entre autres Avenida de las Vicunitas et aussi sur Belgrano proche de l'église.
  • Quincaillerie :sur Belgrano pas loin du restaurant Huayra Huasi. Si vous cherchez un jerrycan à essence ils n'en ont pas.

Manger[modifier]

  • Huayra Huasi angle Irigoyen et Belgrano – Plats de viande de lama

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

  • El Amanecer Andino Logo indiquant un lien vers le site web 16 Viviendas Manzana (dans une rue parallèle à l'avenue de las Vicuñitas), Logo indiquant un numéro de téléphone +54 387 490 9237, courriel :  – Impossible de le rater, la façade est orange, ainsi que la déco intérieur et la voiture de la patronne ! Accueil sympa. Possibilité de se faire servir à manger, mais ce n'est pas de la gastronomie ! L'hôtel possède internet, chauffage, climatisation, une table de ping-pong, un vélo d’intérieur, la télé dans les chambres, et 2 ou 3 places de parking fermées dans un garage.
  • El Palenque (au sud de l'avenue de las Vicunitas tournez à droite et cherchez !)
  • De las Nubes Logo indiquant un lien vers le site web (sur la RN 51 à l'entré de la ville en venant de Salta), Logo indiquant un numéro de téléphone +54 387 432 0790 (Central de reservas), +54 387 154 137 544, fax : +54 387 490 9059, courriel :  – hôtel beaucoup plus chic que les autres de la ville, mais le prix est en conséquence.
  • Hostal del Cielo calle Belgrano, Logo indiquant un numéro de téléphone +54 387 490 9912 – style auberge de jeunesse

Aux environs[modifier]

Stars305.svg
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Nord-Ouest argentin