Télécharger le fichier GPX de cet article
18.45-66.066666666667Map mag.png
Amérique > Amérique du Nord > Antilles > Grandes Antilles > Porto Rico > Côte Nord portoricaine > San Juan

San Juan

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

San Juan
SanJuanPRC11.png
Informations
Pays
Superficie
Population
Densité
Code postal
Localisation
Site officiel
Map of Puerto Rico highlighting San Juan.svg
Une poivrière du fort El Morro, qui gardait, autrefois, le port de San Juan.

San Juan est la capitale de Porto Rico.

Comprendre[modifier]

San Juan est la plus grande ville de Porto Rico et concentre plus de la moitié de la population de l'île, avec plus d'un million d'habitants. La ville est très étendue.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

  • 1 Aéroport international Luis-Muñoz-Marín (IATA: SJU, OACI: TJSJ, Aeropuerto Internacional Luis Muñoz Marín) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata à Carolina (km à l'est-sud-est de San Juan)

San Juan est desservie par l'aéroport international Luis Muñoz Marín. Compter une vingtaine de dollars pour le trajet, en taxi, de celui-ci au centre de San Juan.

En bateau[modifier]

En train[modifier]

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Circuler[modifier]

Voiture de location[modifier]

Les grandes agences sont toutes présentes à l'aéroport Luis Muñoz Marín.

La circulation en voiture dans San Juan est difficile, comme dans toute grande ville. Certains quartiers sont très embouteillés (Condado, Rio Piedras). Il est déconseillé de tenter de circuler en voiture dans le Vieux San Juan. La circulation y est extrêmement lente, à cause de l'étroitesse des rues, et il est pratiquement impossible de stationner. Il est préférable de laisser son véhicule dans un parking payant (mais très bon marché), au port, et de se déplacer à pied.

En bus[modifier]

Le système de bus publics, à San Juan, est peu coûteux. Le trajet coûte seulement 75 cts. Seules les pièces de monnaies sont acceptées à bord, il est impératif de s'en procurer avant d'embarquer. Les arrêts de bus sont marqués "PARADA", et le système est en cours de restructuration, pour s'adapter à une future ligne de train. Pour se déplacer dans San Juan, les transports publics constituent le système le plus pratique. Pour arrêter un bus, il faut faire signe au conducteur.

Attention, contrairement à ce qu'affirment certains horaires d'autobus (même ceux affichés aux arrêts de bus eux-mêmes), à savoir que les navettes de l'État passent toutes les 15 min environ, le service peut être intermittent et très imprévisible. On peut attendre de 10 à 90 min l'arrivée d'un bus. Les bus des heures de pointe peuvent être très remplis, et, tandis que certains autobus ont été rénovés, d'autres montrent un certain manque d'entretien. En outre, le trafic devient très dense en direction du Vieux San Juan. Le bus n'est pas toujours la garantie d'un trajet rapide. Pour aller au Vieux San Juan, les lignes de bus utiles sont la A-5 (à partir de Isla Verde, via Mirimar) et la B-21 (à partir de Condado). Près de l'avant-port, le Vieux San Juan dispose d'une importante station d'autobus, avec les départs de nombreuses lignes.

Les visiteurs peuvent constater qu'il n'y pas de lignes de bus reliant directement les centres d'intérêt de San Juan et que des transferts, avec des délais supplémentaires, sont nécessaires. Il est nécessaire de planifier les déplacements, en tenant compte du fait que les bus, en général, s'arrêtent autour de 20 h. Pour ceux qui ne disposent que de peu de temps, il est conseillé d'utiliser un taxi ou de louer une voiture.

Lors d'un trajet en bus en direction de l'aéroport, certains chauffeurs peuvent ne pas laisser monter les passagers avec des bagages. On peut réserver à l'avance un taxi pour se rendre à l'aéroport, si l'hôtel ne dispose pas navette. Le transport des bagages dans les bus de la ville tend à être moins un problème quand on arrive de l'aéroport.

On peut se renseigner sur les itinéraires et les horaires auprès de l'AMA [1] (en espagnol seulement).

Il y a une ligne de trolleybus gratuite autour du Vieux San Juan. Les arrêts sont signalés par des panneaux numérotés.

Pour se déplacer dans le reste de l'île de Puerto Rico, il n'y a aucun bus reliant San Juan au reste de l'île. Il y a des camionnettes, appelées «guagua», qui font office de taxis collectifs, avec des itinéraires spécifiques. On peut se renseigner sur les trajets en dehors de San Juan au terminal guagua, à Rio Piedras. Les guaguas peuvent faire plusieurs arrêts, afin de de maximiser les revenus, et celà peut prendre énormément de temps pour se rendre en un endroit précis de l'île.

Voir[modifier]

Condado[modifier]

  • Plages

Ile de San Juan[modifier]

  • Castillo de San Jerónimo (Traverser le Canal Saint Antoine sur le pont G. Esteves et suivre la direction de l'hôtel Caribe Hilton) – C'est un petit fort, situé à l'entrée de ce qui est aujourd'hui Condado, le lagon de San Juan. Le fort a défendu San Juan contre les attaques de Sir Francis Drake, en 1595, de Sir George Clifford, comte de Cumberland, en 1598 et de Sir Ralph Abercromby. Il ne se visite pas.
  • Musée du sport portoricain (angl. Puerto Rican Sports Hall of Fame Museum, esp. Pabellón de la Fama del Deporte Puertorriqueno) - Situé Parc Sixto Escobar, ce musée présente les sportifs de l'histoire portoricaine. Entrée gratuite.
  • Parc Luis Muñoz Rivera (esp. Parque Luis Muñoz Rivera).
  • Capitole - Avenue Ponce de León. Bâtiment en marbre surmonté d'une imposante coupole. Sur le trottoir d'en face sont alignées une dizaine de statues en bronze de présidents des États-Unis (F. D. Roosevelt, H. Trumann, J. F. Kennedy...). Se faire photographier à côté de celle de Barack Obama est une occupation extrêmement populaire chez les jeunes visiteurs de la ville.
  • Athénée portoricain - Avenue Ponce de León.

Vieux San Juan[modifier]

Le quartier est constitué de maisons à deux ou trois étages, peintes de couleurs pastel. Il faut le visiter à pied, car les rues pavées, étroites et pentues, sont peu adaptées à la circulation automobile. On peut observer les balustrades en bois des balcons. On admirera particulièrement, au 1707 avenue Ponce de León, le siège de la loge maçonnique n° 37 des Chevaliers de la Vérité.

  • Fort Saint Christophe (esp. El Castillo de San Cristóbal) Avenue Muñoz Rivera, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 787-729-6960 Logo indiquant des horaires Ouvert tous les jours, de h - 18 h. Logo indiquant des tarifs Entrée payante. Il peut être avantageux de prendre le billet combiné permettant de visiter les forts San Felipe et San Cristóbal. – Ce fort a été construit par les Espagnols pour se protéger contre les attaques terrestres sur la ville de San Juan. Il fait partie du Site historique national de San Juan. Il couvre 27 hectares et a 150 mètres de hauteur. On peut y voir la reconstitution d'un casernement espagnol, des collections d'armes à feu et des piles de boulets de canon. Belle vue sur l'île de San Juan.
  • Cimetière de San Juan.
  • Place des casernes de Ballajá (esp. Plaza del Cuartel de Ballajá) - Sculpture en bronze de Victor Ochoa Alegórico al rescate del barrio de Ballaja por el pueblo puertorriqueño.
  • El Castillo San Felipe del Morro "El Morro" Logo indiquant des tarifs Entrée payante. Il peut être avantageux de prendre le billet combiné permettant de visiter les forts San Felipe et San Cristóbal. – Cette citadelle du XVIe siècle se trouve au nord-ouest de l'îlot de San Juan. Elle fait partie du Site historique national de San Juan et a été déclarée site du Patrimoine mondial par les Nations Unies, en 1983. En haut de la citadelle, à côté du phare, la vue est dégagée sur le Vieux San Juan et l'île de Cabras. Les anciens casernements présentent des reconstitutions de dortoirs. Des canons sont également exposés, ainsi que leurs affûts et les instruments nécessaires à leur maniement. L'esplanade (Campo del Morro), devant le fort, est un lieu de promenade très fréquenté. Très ventée, elle se prête idéalement au maniement des cerfs-volants.
  • Parc de Beneficencia - Sculpture en bronze d'Eugenio María de Hostos, par José Buscaglia.
  • La cathédrale Saint-Jean-Baptiste (esp. Catedral de San Juan Bautista) Logo indiquant des horaires tous les jours de h 30 - 16 h. Logo indiquant des tarifs La visite est libre. – La cathédrale abrite le tombeau de l'explorateur espagnol Juan Ponce de León. Elle a été construite dans les années 1520. Détruite, peu de temps après, par un ouragan, elle reconstruite en 1540. Elle est pillée à la fin des années 1500, avant d'être endommagée par un ouragan, en 1615. En 1917, le bâtiment est restauré et profondément modifié. Tenue correcte de rigueur et comportement respectueux à l'intérieur.
    ​La petite place située en face de l'entrée propose des bancs fort bien venus au visiteur fatigué.

Rio Piedras[modifier]

Le quartier présente une grande rue commerçante, très animée, et un marché couvert.

  • Plaza del mercado 1348 calle Roberts, Saturce (autocar) – marché des fermiers

Miramar[modifier]

  • Chapelle Notre-Dame de Lourdes Calle Miramar, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 787-722-6310 – Monument historique. Messes : du lundi au vendredi, à 12 h 10 ; le samedi, à 16 h. Fermée en dehors des horaires des services religieux.
  • Centre des Beaux-arts Luis A. Ferré Calle Figueroa (A l'angle de la Calle Las Palmas) – Centre de spectacle, avec quatre salles. Concerts, opéras, théâtre.
  • Académie du Sacré-Cœur Avenue Juan Ponce de León – Curieuse chapelle bleu turquoise.
  • Musée d'art contemporain de Porto Rico – Petit musée présentant des œuvres d'artistes portoricains contemporains.

Faire[modifier]

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Acheter[modifier]

  • The Butterfly People Logo indiquant un lien vers le site web 257 Calle de la Cruz, Old San Juan, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 787-723-2432 – Papillons en inclusion dans une résine acrylique.
  • Plaza las Américas – Le plus grand centre commercial des Antilles, contenant plus de 300 magasins, dont le plus grand JC Penney du monde, Macy, Lacoste, American Eagle, A/X et Sears. Il dispose d'un cinéma et de restaurants comme Chili's, Macaroni Grill, Margarita's et Tierra del Fuego. C'est un bon exemple de centre commercial fermé moderne du continent américain.
  • Vieux San Juan – Dans le Vieux San Juan, les boutiques sont éparpillées dans de nombreuses rues étroites. Il y a de nombreuses bijouteries de luxe, des galeries d'art et d'artisanat, au moins un drugstore, et quelques points de vente de marques. On trouve également de nombreux cafés et quelques restaurants. Pour les marcheurs, l'humidité et le soleil tropical peuvent rendre les températures de l'après-midi un peu oppressantes. Il est conseillé de faire ses achats tôt le matin. Les magasins sont ouverts généralement à 10 h , en semaine. On peut se déplacer dans toute la zone en trolleybus gratuit, avec la possibilité de descendre librement aux arrêts fixes. Le trolleybus a tendance à être très bondé l'après-midi, lorsque le port accueille des bateaux de croisière. ​Parmi les objets d'artisanat, les plus typiques sont les masques en papier mâché et les santons (esp. santos). Les santons anciens sont assez chers.

Manger[modifier]

Bon marché[modifier]

Prix moyen[modifier]

Luxe[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

  • BUNS Burger Shop 1214 Ashford Avenue (en face de l'hôtel Marriott) Logo indiquant des horaires 11 h 30 - 16 h. Logo indiquant des tarifs 8 - 12 $. Plus de quarante types de bières.
  • Club Laser 251 Calle del Cruz, à l'angle de Calle Fortaleza Logo indiquant des horaires 22 h - h, du jeudi au dimanche. Logo indiquant des tarifs 8 - 12 $, entrée gratuite pour les femmes le samedi, avant minuit.
  • Logan's Irish Pub 496 Calle Bori, Río Piedras Logo indiquant des horaires 11 h 30 - h, fermeture à h 30 les vendredis et samedis. Bar avec récepteurs de télévisions branchés sur les chaînes sportives et musique rock' n' roll à haut volume.
  • Ristorante Pinoli Logo indiquant un lien vers le site web 404 De Diego Avenue, Puerto Nuevo (juste à côté de Roosevelt Avenue, sur la droite), Logo indiquant un numéro de téléphone +1 787-273-1611 Logo indiquant des horaires 12 h - 15 h et 18 h - 22 h. Logo indiquant des tarifs 30 $.

Se loger[modifier]

Bon marché[modifier]

Prix moyen[modifier]

  • At Wind Chimes Inn Logo indiquant un lien vers le site web 1750 McLeary Avenue, Condado, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 800-946-3244
  • Le Consulat 1149 Magdalena Avenue, Condado, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 787-289-9191, fax : +1 787-723-8665
  • Embassy Suites Isla Verde
  • Hampton Inn Isla Verde
  • Hôtel Miramar
  • Palm View Realty 5970 Isla Verde Avenue, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 888-268-5281, fax : 727-1415 Location de courte durée d'appartements meublés.
  • San Miguel Plaza Hotel Logo indiquant un lien vers le site web Petit déjeuner continental inclus, parking, Internet, centre d'affaires et salle de gymnastique.
  • Tu Casa Boutique Hotel, Logo indiquant un lien vers le site web 2071 Calle Cacique, Ocean Park, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 787 727-5100

Luxe[modifier]

Communiquer[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Sécurité[modifier]

Les zones touristiques, comme la vieille ville, Condado et Isla Verde sont très sûres. La présence policière est très visible, 24 h sur 24, dans la Vieille Ville.

Les déplacements à vélo dans la ville nécessitent de la prudence, car les rues sont souvent bondées et certaines ne sont pas goudronnées.

Les piétons doivent faire preuve de prudence dans le Vieux San Juan. Bien que le trafic soit généralement lent, les rues sont étroites et les trottoirs très étroits, parfois bondés, avec des risques de chutes occasionnelles.

Aux environs[modifier]

  • Ile aux Chèvres (esp. Isla de Cabras) - Cette île, située à l'entrée de la baie de San Juan, abrite le fortin Saint Jean de la Croix (esp. San Juan de la Cruz).

Forêt nationale d'El Yunque[modifier]

Cette forêt tropicale humide est le plus gand espace protégé de Porto Rico. Un certain nombre d'itinéraires bien balisés permettent de pénétrer un peu dans la forêt. C'est une destination extrêmement fréquentée, il est conseillé d'y venir tôt le matin, ou en fin d'après-midi. En dehors de ces plages horaires, ne pas escompter être seul, ce qui rend l'observation de la faune impossible. Il est impératif de stationner dans les parkings situés au départ des sentiers, car les gardes de la Forêt verbalisent les véhicules garés le long de la route. En période d'affluence, prendre son mal en patience et attendre q'une place se libère sur le parking convoité. Ceux desservant les sentiers de La Mina et de Big Tree sont les plus fréquentés.

Fruit de l'ardre à pain (Artocarpus altilis).

L'observation de la végétation permet de découvrir de nombreuses espèces : fougère arborescente, épiphytes, arbre à pain, bananier, strelitzia, croton, bambous, hibiscus, champignons, coleus... Comme il s'agit d'une forêt tropicale humide, il pleut très souvent (en moyenne, deux à trois fois par jour). Il est impératif de se munir d'un parapluie et de chaussures ne craignant pas la marche dans la boue, qui est le revêtement habituel des sentiers. Prendre également suffisamment d'eau, car la chaleur est importante, et il n'existe guère d'endroits où remplir une gourde.

Accès : à partir de San Juan, par la route à péage PR 66 ou l'interstate PR 3, en direction de l'est (Fajardo-Luquillo). Emprunter ensuite la route PR 956 vers le sud. L'accès par le sud n'est pas possible car la route PR 956 est barrée bien avant le pic El Yunque.

Sentiers[modifier]

  • El Portal - Ce sentier en boucle se parcourt en une demi-heure environ. Très peu fréquenté, il permet, aux visiteurs silencieux, d'observer l'avifaune, qui, ailleurs, fuit l'afflux des touristes. Un petit centre d'interprétation (entrée gratuite) permet de se familiariser avec la forêt d'El Yunque. On peut s'y procurer un dépliant (peu précis) indiquant les principaux sentiers.
  • La Coca - La cascade éponyme, haute d'une dizaine de mètres, étant située au bord de la route 956, la majorité des visiteurs se contente de la prendre en photo, sans parcourir le sentier, ce qui assure une faible fréquentation à ce dernier.
  • Tour Yokahu - Ce sentier, horizontal, mène, en un quart d'heure, à une tour en maçonnerie d'une vingtaine de mètres de hauteur. L'entrée est libre. La vue, de son sommet, ne porte pas très loin, car les sommets voisins (pic El Yunque) accrochent les nuages. Ce sentier, très fréquenté, se parcourt en aller-retour.
  • Big Tree - Ce sentier, extrêmement fréquenté, conduit, par une descente d'environ une demi-heure, aux cascades de La Mina. Ces dernières sont envahies par les baigneurs. Pour éviter le retour par le même chemin, on peut rejoindre la route par le sentier de La Mina, en pente assez raide. Compter une demi-heure pour atteindre la route. La fin de l'itinéraire n'est pas très évidente, il faut prendre le sentier le plus à droite en arrivant aux emplacements de barbecue. On retrouve le parking de départ en un quart d'heure, en descendant la route Pr 956.
  • La Mina - Ce sentier, très fréquenté, conduit, par une descente d'une vingtaine de minutes, avec des passages glissants, aux cascades de La Mina. On peut se baigner en-dessous des chutes, ce que font de nombreux visiteurs. Pour éviter le retour par le même chemin, on peut rejoindre la route par le sentier de Big Tree, en demi-heure. De là, la remontée au parking prend une vingtaine de minutes.
  • El Yunque - Le point de départ de ce sentier se situe au parking placé à la fin de la route Pr 956. L'ascension du pic El Yunque, qui prend h 30 - h, conduit à un groupe d'antennes, où l'on retrouve la route goudronnée, qui monte sur quelques dizaines de mètre pour rejoindre le sommet, surmonté d'un petit fortin en maçonnerie. Il ne faut pas s'attendre à un paysage grandiose, les nombreux nuages accrochés par le pic empêchant généralement toute visibilité. La descente peut se faire par le même itinéraire, ou, plus rapidement, mais moins agréablement, par la route goudronnée, en une heure.


Stars305.svg
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Côte Nord portoricaine