Télécharger le fichier GPX de cet article
18.25547-66.41787Map mag.png

Amérique > Amérique du Nord > Antilles > Grandes Antilles > Porto Rico

Porto Rico

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Porto Rico
​((es)/(en) Puerto Rico)
San Juan, capitale de Porto Rico
San Juan, capitale de Porto Rico
Drapeau
Flag of Puerto Rico.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Forme de l'État
Autres langues
Monnaie
Religions
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Porto Rico est une île des Caraïbes. C'est un État associé aux États-Unis. Situé dans la mer des Caraïbes, à l'est d'Hispaniola et à l'ouest des îles Vierges américaines, Porto Rico se trouve sur une importante voie de transport maritime, venant du canal de Panama, le Passage Mona.

Comprendre[modifier]

Politique[modifier]

Porto Rico est un état associé aux États-Unis. Son système politique ressemble à celui d'un état américain, avec certaines différences. En particulier, si les Portoricains participent aux primaires présidentielles, ils ne votent pas aux élections correspondantes. Alors qu'ils ont des élus à la Chambre des représentants, ils n'en ont pas au Sénat. La population se divise en deux parties à peu près égales, l'une favorable à l'indépendance, l'autre au rattachement aux États-Unis. En l'absence de majorité claire, le statut actuel perdure.

Géographie et fréquentation touristique[modifier]

Porto Rico est une île essentiellement montagneuse, avec une plaine côtière dans le nord. Les montagnes tombent à pic dans la mer sur la côte ouest. Il y a des plages de sable fin le long de la plupart des côtes. L'île est arrosée par beaucoup de petites rivières, alimentées par les hautes montagnes centrales. La côte sud est relativement sèche. La plaine côtière, dans le nord, est fertile. Le point culminant de Porto Rico est le Cerro de Punta, à 1 338 m au-dessus du niveau de la mer.

La fréquentation touristique se concentre sur les côtes. Il est cependant aisé de disposer de plages vides d'occupants, il suffit de marcher le long du rivage sur quelques centaines de mètres à partir du parking, pour que disparaissent les baigneurs. Les Portoricains ont tendance à se regrouper et les zones qu'ils occupent sont fort bruyantes.

Il n'y a pratiquement pas de touristes dans l'intérieur, à l'exception notable du Parc d'El Yunque, très fréquenté. Ailleurs, il n'est pas rare de passer une journée dans la nature sans rencontrer un être humain.

Culture[modifier]

Porto Rico est culturellement latine et catholique. L'influence américaine est cependant très sensible, surtout dans les grandes villes.

Régions[modifier]

Les différentes régions de Porto Rico
Côte Nord portoricaine
Porta del Sol
Porta Caribe
Côte Est portoricaine
La Montaña
Îles Vierges espagnoles (Culebra, Vieques)
Archipel situé à l'est de Porto Rico qui lui y administrativement rattaché, mais qui est situé dans les îles Vierges.

Villes[modifier]

  • San Juan - la capitale possède le plus grand port naturel des Antilles. Le Site historique national de San Juan (angl. San Juan National Historic Site), comprend les forts San Cristóbal, San Felipe del Morro et San Juan de la Cruz, également appelé El Cañuelo, ainsi que les bastions, les entrepôts de poudre et les trois quarts de la muraille de la ville. Toutes ces fortifications entourent la vieille partie coloniale de San Juan et sont parmi les fortifications espagnoles les plus anciennes et les mieux conservées des Amériques.
  • Aguadilla - surf et nourriture thaï
  • Arecibo - la commune héberge le plus grand radio-téléscope du monde
  • Barceloneta
  • Caguas
  • Camuy
  • Canovanas
  • Carolina - aéroport Luis Muñoz Marin, hôtels et casinos
  • Fajardo - marina, baie bio-luminescente et départ des ferries pour Culebra et Vieques
  • Guaynabo
  • Luquillo
  • Mayaguëz
  • Ponce - la seconde ville de Porto Rico abrite de nombreux musées, comme le Musée d'art de Ponce (Ponce Art Museum ) et le Musée de la musique portoricaine (Museum of Puerto Rican Music). Au nord, on trouve un site des Amérindiens Taïno, le Centre cérémoniel indigène de Tibes (Tibes Ceremonial Indigenous Center)
  • San Germán - Porta Coeli est la plus ancienne église catholique des Antilles.
  • Yauco

Autres destinations[modifier]

  • Ile Caja de Muertos Island (angl. Caja de Muertos Island), ou Caja de Muertos, pour faire court - île inhabitée au large de la côte sud de l'île principale. L'île est protégée en raison de sa fréquentation par les tortues indigènes. Les randonneurs et les amateurs de plage ne peuvent se rendre dans l'île que par ferry ou par l'intermédiaire des agences de plongée, du secteur La Guancha Boardwalk, à Ponce Playa.
  • Culebra
  • Forêt d'État de Guánica (angl. Guánica State Forest, esp. Bosque Estatal de Guánica) - cette petite réserve protége une forêt sèche, à l'est et l'ouest de la ville. C'est la plus grande zone restante de forêt côtière sèche tropicale au monde. Elle a été classée Réserve internationale de biosphère en 1981. Le parc comprenant la majeure partie de la forêt sèche est appelé Forêt sèche de Guánica (esp. Bosque seco de Guánica).
  • La Parguera - baie bio-luminescente.
  • Ile Mona (angl. Mona Island) - au large de la côte ouest de l'île principale, à mi-chemin d'Hispaniola, cette île isolée n'est habitée que par des animaux. On ne peut se rendre sur l'île que sur réservation.
  • Grottes du Rio Camuy (angl. Rio Camuy Caverns) - au nord/nord-ouest de l'île. La grotte principale, Cueva Clara, se parcourt à pied en 45 min. On y voit le "troisième plus grand fleuve souterrain au monde" et un énorme gouffre.
  • Vieques

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

Visa[modifier]

  •      Les États-Unis et ses territoires
  •      Pays ne nécessitant pas de visa pour se rendre aux États-Unis et à Porto Rico
  •      Pays éligibles au programme d'exemption de visa

Les règles de visa pour Porto Rico sont les mêmes que pour le reste des États-Unis.

Douanes[modifier]

Sur les vols de Porto Rico à destination des États-Unis, les bagages sont inspectés par le ministère américain de l'agriculture avant le départ. En général, les règles qui s'appliquent sont les mêmes que lors de l'arrivée aux États-Unis à partir d'un pays étranger. Certains fruits locaux, tels que l'avocat, la papaye, la noix de coco et la banane plantain peuvent être emportés, mais ce n'est pas le cas des mangues, des fruits de la passion, et des plantes en pot. En tout état ​​de cause, tous les produits agricoles seront contrôlés, afin de vérifier qu'ils ne transportent pas de maladie [1].

Pour le transport des médicaments délivrés sur ordonnance (prescriptions de stupéfiants, notamment), il faut avoir l'ordonnance originale, ou une attestation du médecin.

Les passagers de navires de croisière avec des étiquettes à bagages de navires sont exemptés d'inspections douanières.

En avion[modifier]

L'aéroport international Luiz Muñoz Marin est la plus grosse plateforme de la zone caraïbes. Vols direct vers quasi toute la zone via des vols moyens courriers réguliers ou charters. Toutes les grosses compagnies américaines desservent l'ile avec une trentaine de liaison direct vers/depuis le continent américain.

Le transfert, en taxi, entre l'aéroport Luis Muñoz Marin et le centre de San Juan, coûte une vingtaine de dollars.

En bateau[modifier]

Circuler[modifier]

Tous les modes de transports existent à PR sauf le train mais il n'est pas si facile de trouver un transport en commun pour aller où vous voulez. Quant à San Juan, si on trouve des bus, il faut être patient car les horaires ne sont pas vraiment respectés et il faut aussi avoir la monnaie exacte pour payer le ticket. Il existe aussi un Tren Urbano qui conduit de Bayamón à Sagrado Corazón mais c'est une seule ligne. Il n'existe pas de métro à San Juan. Au pire il reste le taxi, mais préférez les taxis turistico (blanc avec le logo de l'office du tourisme, el morro del viejo san juan) car leur prix sont règlementés et fixes. La plupart des Portoricains ont une voiture et c'est encore le moyen le plus pratique de circuler dans l'île.

En bateau[modifier]

San Juan est la destination croisièriste des Caraïbes, tous les jours les super-paquebots déversent leurs flots de touristes dans les rues du vieux San Juan (zone franche, produits de luxe obligent !).

Ne pas hésiter à visiter les îles alentours très bien desservies à des prix très abordables pour celles qui sont habitées. Au pire, vous allez négocier le prix d'une traversée dans un vilage de pêcheurs (n'oubliez pas votre gsm dans ce cas !).

Pour se rendre à Vieques et Culebra, les départs ont lieu chaque matin de Fajardo. Il y a un seul ferry par jour. En voiture, il faut réserver le passage sur le ferry au moins une semaine à l'avance. Pour les piétons, la réservation n'est pas nécessaire, mais, afin d'être sûr d'avoir une place, il faut se rendre au terminal avant h pour Vieques, et avant h pour Culebra.

En train[modifier]

Il n'y a aucun chemin de fer sur l'ile.

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Le réseau routier est très dense. Les autoroutes, concentrées dans les zones côtières, sont bien entretenues.

Dans les montagnes du centre, les routes sont étroites et sinueuses. Dès qu'on s'éloigne des grands axes, l'état de la chaussée se dégrade, avec de nombreux nids-de-poule.Les dépassements sont pratiquement impossibles et les croisements parfois délicats, notamment avec les camions.

Hors des autoroutes, les indications de direction sont pratiquement inexistantes. Il est très difficile de s'arrêter, car les routes ne possèdent pas de bas-côtés et il n'y a pas d'aires de stationnement. Le touriste qui espère prendre des photographies sur la route panoramique risque d'être très déçu.

Les Portoricains conduisent comme les Français, ni mieux, ni moins bien. Sur autoroute, la limitation de vitesse n'est jamais respectée. La circulation est complexe dans les grandes villes, en l'absence d'indications de direction, notamment à San Juan, Ponce et Arecibo.

La location d'une voiture est très aisée. La plupart des grandes agences de location est présente à l'aéroport Luis Munoz Marin. Il est recommandé de prendre toutes les assurances et de se munir d'un terminal GPS.

Le stationnement est impossible dans le vieux San Juan, il est conseillé de se garer au port. Les parkings payants sont très bon marché.

Parler[modifier]

Depuis 1993, deux langues sont désormais officielles à Puerto rico: l'espagnol parlé par 95% de la population et l'anglais parlé par 20%. Privilégiez l'espagnol si vous cherchez un contact amical avec les gens, l'anglais n'est pas très bien perçu (c'est la langue du colon), beaucoup de jeunes notamment refusent de le parler en dehors de l'école. Même si vous parlez mal, faites un effort vous serez toujours mieux accueillis.

Faire[modifier]

Baies bioluminescentes[modifier]

Les baies bioluminescentes près de Fajardo et Vieques sont une expérience à ne pas manquer. Les organismes microscopiques, qui vivent dans l'eau de ces baies émettent de la lumière lorsqu'ils s'éloignent des eaux en mouvement. Les meilleurs observations ont lieu lors de sorties en kayak ou en bateau, pendant une nouvelle lune. Les micro-organismes sont difficiles à voir pendant une pleine lune et impossible à voir en plein soleil. La baie bioluminescente de Lajas est de loin la plus célèbre. À côté des excursions en bateau, le voyageur y trouvera de nombreux restaurants et stands de restauration rapide.

Plages[modifier]

Le programme Pavillon Bleu, lancé en Europe en 1987, a été modifié pour être mis en œuvre dans les Antilles. Il s'agit d'un programme volontaire qui s'est révélé, au fil des années, être une stratégie très efficace pour garantir la meilleure qualité des services de plage aux baigneurs, dans différentes parties du monde.

Casinos[modifier]

Dans la région métropolitaine de San Juan, les hôtels de luxe ont des casinos semblables à ceux de Las Vegas. Pour les joueurs, San Juan est un endroit idéal pour séjourner lors de vacances à l'île.

El Yunque[modifier]

El Yunque, la forêt tropicale de Porto Rico est un must. Elle s'étend à flanc de montagne. En marchant en amont de la route, on plonge dans une forêt tropicale extraordinaire. À n'importe quelle altitude, on peut observer la vie végétale et animale. On y rencontre le perroquet portoricain (Amazona vittata), en voie de disparition, et on peut entendre le chant du coqui (Eleutherodactylus coqui), la grenouille arboricole locale. Il y a de nombreux sentiers de randonnée et la tour Yokahu est un endroit idéal pour observer la forêt d'en haut. Deux sentiers conduisent aux cascades de la Mina. On peut se baigner sous les chutes, mais l'eau est froide. Les sentiers de petite randonnée et de grande randonnée s'entrecroisent et il est important d'être attentif au balisage.

Comme il s'agit d'une forêt tropicale humide, il faut s'attendre à ce qu'il pleuve tous les jours et fréquemment. Emporter un parapluie et ne pas se munir d'objets craignant l'humidité.

Équitation[modifier]

Il est possible de faire des randonnées à cheval sur la plage d'Aguadilla.

Surf[modifier]

Tennis[modifier]

Kayak[modifier]

Des excursions en kayak sont possibles sur le lac Guajataka.

Plongée[modifier]

En apnée ou en scaphandre autonome, elle se pratique essentiellement sur la côte Caraïbe de Porto Rico, ainsi qu'à ​​Fajardo. Pour le pratique de la plongée en apnée, il est indispensable de s'assurer que l'agence prévoit une sortie sur de vrais sites de plongée en apnée. Certaines agences, comme Sea Ventures, proposent des excursions d'une journée associant plongeurs en apnée et pratiquants du scaphandre autonome et amènent tous les plongeurs sur des sites en eaux profondes, adaptés uniquement à la plongée en scaphandre.

Planche à voile[modifier]

Randonnée[modifier]

De nombreuses petites entreprises touristiques familiales proposent des randonnées guidées des montagnes centrales, notamment à Utuado, près du Rio Tanama, et à Arecibo. Certains d'entre eux proposent également un hébergement gratuit ou à faible coût.

Festivals annuels[modifier]

Ils figurent dans les guides touristiques disponibles dans les deux aéroports principaux.

Visite d'une plantation[modifier]

Le café, la canne à sucre et le tabac étaient, anciennement, les trois principaux produits agricoles exportés par Porto Rico . La canne à sucre était produite dans les basses terres chaudes, près de la mer, tandis que le tabac et le café ont été cultivées dans l'intérieur montagneux de Porto Rico. Quelques plantations de café sont toujours actives ou ont été transformés en musées. La plupart d'entre elles est située dans la région des montagnes juste au nord de Ponce et peut être visitées.

Acheter[modifier]

Billets de US$100, US$50, US$20, US$10, US$5, US$2 et US$1

La monnaie de Porto Rico est le dollar américain ($, USD).

Taux de change USD actuel
XE.com: CAD CHF EUR GBP
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP
  • Rhum (Bacardi, notamment), appelé ron.
  • Cigares
  • Panamas
  • Sculptures de saints (santos). Les sculptures anciennes sont très chères.

Manger[modifier]

Poisson accompagné de bananes plantains frites (tostones) et de salade

L'avantage de la triple culture (créole, espagnole, us) fait qu'il y en a pour tous les gout et toutes les bourses. Du KFC au restaurant gastronomique [2], le meilleur rapport qualité/prix c'est la criollo (créole) que l'on peut deguster partout (au resto, dans un camion bar le long d'une route, au marché, etc...). Cuisine très gouteuse et très parfumée, attention aux kilos c'est un peu gras des fois!!!

La spécialité locale est le mofongo, un plat de bananes plantain.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Les bars sont fermés à l'heure de la sieste, entre midi et 16 h.

Sans aucun doute l'île la plus festive de toute les caraïbes. De nombreux festivals et concerts y sont organisés. Paradis des salseros ou reggaetonners du monde entier, le nombre de clubs, bars y est impressionnants.

Se loger[modifier]

Il est difficile de se loger, à Porto Rico. Hors de San Juan, les hôtels sont rares ou inexistants. En particulier, Arecibo, ville de plus de 100 000 habitants, n'en possède aucun.

Tous les hôtels sont chers. Il n'existe pas de chambres pour une personne. Un voyageur seul devra louer une chambre double.

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Mêmes exigences de visas qu'aux USA, impossible de trouver un job sans être sur place et sans piston!!! Ne cherchez pas d'annonces sur le web ou ailleurs c'est pas la culture locale. On préfère le contact humain au blabla d'un cv.

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Tous services d'urgence : 911

Pas de problème particulier de sécurité.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Logo représentant le drapeaux du pays Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web

Santé[modifier]

Les pluies sont quotidiennes, il est recommandé de se munir d'un parapluie. Dans les forêts humides, un répulsif contre les moustiques est utile. Dans les forêts sèches, il est conseillé d'emporter beaucoup d'eau, lors des randonnées.

Le principal risque sanitaire est constitué par les erythèmes solaires.

Respecter[modifier]

Communiquer[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Grandes Antilles
Destinations situées dans la région