Télécharger le fichier GPX de cet article
36.41666625.433333Map mag.png

Eurasie > Europe > Grèce > Îles de Grèce > Cyclades > Santorin

Santorin

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Santorin
Vue de Santorin
Vue de Santorin
Information
Pays
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Localisation
Site officiel

Santorin (Θήρα), ou Thira, est une île volcanique des Cyclades appartenant à la Grèce. Elle est réputée pour ses paysages superbes, pour ses couchers de soleil surprenants depuis la ville de Oia, pour ses étranges aubergines blanches. La ville de Thira, sa capitale, est également remarquable, ainsi que son volcan encore actif. Il y a également de superbes plages telles que celle de sable noir de Kamari.

Comprendre[modifier]

La caldera a été noyée par un événement cataclysmique il y a de cela plusieurs milliers d'années, laissant derrière elle les falaises de Santorin entourant un lac débouchant sur la mer. Les villes de Thira et Oia s'accrochent aux falaises orientées vers la baie de la caldera. Les excursions au centre du volcan sont nombreuses (sur les deux îlots de Néa Kaméni et Paléa Kaméni) et il est possible de voir et de sentir les fumées du volcan, ainsi que les récentes coulées de lave (1950).

Villes et villages[modifier]

  • Thira, la capitale, perchée sur la falaise.
  • Oia, à la pointe nord de l'île est réputé pour ses couchers de soleil
  • Kamari et sa plage de sable noir
  • Thirasia, île et village à l'Ouest de l'archipel accessible seulement en bateau
  • Akrotiri, son musée archéologique et sa plage rouge

Aller[modifier]

En avion[modifier]

  • 1 Aéroport de Santorin (IATA: JTR, OACI: LGSR, Κρατικός Αερολιμένας Σαντορίνης) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata à Kamari (km au sud-est de Thira) – L'aéroport de Santorin est desservi par des vols nationaux et internationaux.

En bateau[modifier]

Le port de Santorin, généralement appelé Thira, est accessible depuis de nombreuses îles des Cyclades, ainsi que depuis le Pirée.

Circuler[modifier]

L’île est largement desservie par des bus indépendants. Les tickets s'achètent dans le bus. Le terminal des bus se trouve au centre de la ville de Thira, à environ un kilomètre du camping. On trouve aussi beaucoup de locations de véhicules : voitures, scooters, quads… Accessoirement, des bateaux assurent des liaisons entre les principales villes côtières de l’île.

Voir[modifier]

  • La caldera, cratère recouvert par les eaux.
  • La ville de Oia (ou Ia), à l'architecture cycladique préservée, très commerçante et orientée luxe. Moins de monde qu'à Thira.

Plages[modifier]

  • Les plages de sable noir de Kamari et Perissa, sur la côte est.
  • La plage rouge ("Red Beach") d'Akrotiri.

Sites archéologiques[modifier]

  • La vieille Thira, entre Kamari et Perissa. Entrée à 4 euros.
  • Les fouilles du site Minoen d'Akrotiri. Se renseigner à l'avance, elles sont souvent fermées

Faire[modifier]

Marche[modifier]

Sentier reliant Oia à Thira
  • Un sentier relie Oia et Thira en longeant la caldera. Compter trois bonnes heures. Départ de Oia par un chemin dallé. Traverser l'héliport. Le début est magnifique, avec un sol en pierre volcanique, véritable festival de couleurs. Puis il contourne une colline par la gauche, en offrant une vue imprenable sur la côte extérieure de l'île. S'ensuit un passage qui longe les hôtels et appartements de luxe donnant sur le cratère. Enfin, le sentier traverse Imerovigli avant de dévoiler soudainement la pente sur laquelle s'étend la ville de Thira.
  • Depuis Thira, prende le bus pour Kamari. Monter à la vieille Thira (400 m d'altitude, 45 min à pied. On peut monter en bus mais l'aller-retour coûte et on n'utilisera que l'aller. On peut aussi monter à dos d'âne.). De là, un sentier facile mène en 45 min au sommet de l'île, pas très sauvage (de nombreuses antennes) mais la vue est remarquable. Redescendre au pied de la vieille Thira, puis emprunter le chemin qui mène rapidement à la plage de Perissa. Retour à Thira en bus depuis Perissa. Moins de trois heures de marche en tout.

Manger[modifier]

  • L'aubergine blanche est une spécialité locale.
  • Les saucissons et les fromages de chèvres locaux sont difficiles à trouver.
  • Le raisin local est recherchée à cause du sol volcanique.
  • Les mini tomates locales au goût très concentré qui se déclinent en jus local nommé "bertés". Elles sont difficile à trouver.
  • Les "vesce", légume sec de la taille d'un petit pois.

Boire un verre / Sortir[modifier]

  • Attention, il n'y a pas de réseau d'eau potable sur Santorin. Il faut acheter de l'eau en bouteille. Par contre, l'eau du robinet dans certains hôtels est potable

Aux environs[modifier]

Possibilité d'aller en Crète ou à Ios.


Stars305.svg
L'article de cette région est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Cyclades