Télécharger le fichier GPX de cet article
48.5222227.528333Map mag.png
Eurasie > Europe > France > Nord-Est de la France > Grand Est > Alsace > Bas-Rhin > Altorf

Altorf

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Altorf
Altorf 092.JPG
Informations
Pays
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Localisation

Altorf est un petit village d'Alsace, situé dans le Bas-Rhin près de Strasbourg, il compte environ 1 155 habitants. La commune est surtout connue pour son église abbatiale. Son blason représente un crampon de piège à loup accroché à un anneau.

Comprendre[modifier]

À l'origine Altorf signifie : "dans les champs aux alentours de Molsheim". Il faisait partie du domaine des Comtes d'Eguisheim, l'une des plus puissantes familles du Saint Empire. Le village est à cette époque, plus un groupement de fermes qu'une véritable commune. Il va prendre de l'importance car il longe l'ancienne voie romaine menant de Strasbourg au Donon. Cette importance va s'intensifier en 940 quand le Comte Eberhard décide de fonder le couvent des Moines Bénédictins. En 1228, la localité se rattache à l'évêché de Strasbourg. La Juridiction des Abbés va permettre aux habitants de fonder une véritable communauté. On constate un premier soulèvement, vite maîtrisé par les autorités, contre les Seigneurs, puis en 1789 la Révolution Française va permettre une réorganisation de la vie des habitants. Au XIXème siècle, l'activité économique tourne autour de la culture du chanvre et du tabac. On trouvait également dans le village deux féculeries et une usine de brique et de chaux. La révolution industrielle va marquer Altorf, car elle annonce la fin d'une société essentiellement basée sur l'agriculture et l'artisanat.

Voir[modifier]

  • 1 Abbatiale Saint-Cyriaqu (L'Église Saint Cyriaque) Place Saint-Cyriaque – L'église St Cyriaque est une ancienne abbaye bénédictine fondée en 974 par Hugues III, un des Comtes d'Eguisheim. En 1049, le Pape Léon IX fait don de l'abbatiale et de son reliquaire. Altorf deviendra un lieu de pèlerinage et les annales du monastère font état de nombreux miracles depuis 1280. Au cours des siècles, l'abbaye va connaître quelques catastrophes : elle fut brulée plusieurs fois entre 1262 et 1648 (fin de la guerre de 30 ans). Différents travaux d'architecture vont être réalisés sur l'église entre 1724 et 1991. Les plus importants sont la destruction du transept, du cœur et de la chapelle en 1724 pour reconstruire l'Église Romane, l'ajout en 1727 de statues et d'antépendiums qui représentent l'exorcisme de la princesse Arthémie, et en 1730, année où l'église fut dotée d'un orgue Silbermann. C'est au XVIIIème siècle que l'abbaye fut reconstruite pour la 6ème et dernière fois. Plus tard en 1821, on y installe le presbytère, la mairie et l'école. En 1960 on y reconstruit le clocher. Côté architecture, l'église possède plusieurs caractéristiques : sa nef centrale est très haute, en comparaison avec ses bas-côtés qui sont surbaissés. Une tourelle octogonale en bois surmonte la croisée et marque la fusion des deux styles: le Baroque et le Roman. Les pignons du transept réalisés tardivement par Peter Thumb, marque aussi par son style baroque. Bâtie en grès rose sur une partie de la nef, elle possède d'un autre côté un transpet en maçonnerie enduite. C'est aussi la richesse intérieure de l'église, original mélange de ces divers styles, qui attire, avec l'ensemble de son mobilier et de ses raretés, tels que le buste reliquaire de St Cyriaque, l'orgue Silbermann, le maître-Autel, le monument funéraire de Conrad de Gougenheim, une magnifique Chaire, le vitrail de St Léon IX, et bien d'autres encore.
  • Grange Dîmière – Au nord-ouest de l'abbaye s'élevaient les dépendances économiques. La grange dîmière, amputée du tiers de sa longueur primitive au XVIIIème siècle, subsiste. La forme des combles permet de penser qu'il s'agit d'un édifice remontant peut être à la fin de l'époque gothique. Il servait à entreposer le produit de la dîme en céréales, redevance en nature due à l'église depuis le haut Moyen Âge.
  • Maison Abbatiale – Les bâtiments de l'abbaye sont démolis vers 1800, à l'exception de l'aile des abbés et de leurs hôtes, qui abrite la cure. Cette longue construction de trois niveaux s'élève parallèlement à l'église, à laquelle elle est reliée par un passage couvert. Le monument se distingue par des réminescences de la Renaissance tardive, en particulier son pignon incurvé à volutes et sa façade étroite flanquée de pilastres.
  • Château de Jaegerhof – Dépendance de l'abbaye bénédictine d'Altorf, ce domaine situé au nord de la localité est vendu à la Révolution comme bien national. Pendant la Première Guerre Mondiale, la ferme est convertie en hôpital pour chevaux, tandis qu'un camp de prisonniers russes est établi à côté de Molsheim. À la même époque, les champs environnants sont transformés en aérodrome pour avions d'observation ; une vocation délaissée quarante ans plus tard au profit de la base militaire d'Entzheim. C'est une propriété privée.
  • Le Corps de Garde – Avec ses arcades en bois, l'ancienne "Wachstub" rappelle le service de la garde de nuit. Le veilleur passait à deux reprises dans les rues pour annoncer l'heure et surveiller les habitations, où toute lumière devait être éteinte. Il était interdit aux mineurs et aux personnes âgées de sortir dans la rue, et les femmes se trouvaient obligées de porter une lanterne afin de se signaler. Cette institution est supprimée vers 1900, lorsque la municipalité estime que la sécurité peut être assurée par la bonne conduite des personnes.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

  • Le Bénédictin 27, rue principale, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 3 88 38 83 02, courriel :  – Cadre de vieille ferme alsacienne. Terrasse d'été. Spécialités Alsaciennes, plat, menu du jour, menu enfant, carte, banquet. Service de 12 h - 14 h et 19 h - 21 h. Fermé le mardi soir, le mercredi toute la journée, la 1ère quinzaine de janvier et tout le mois d'août. Ce restaurant est accessible aux personnes à mobilité réduite. 2 salles de 40 et 80 couverts.

Faire[modifier]

  • En vélo : Il existe une piste cyclable qui relie les différents villages autour d'Altorf
  • ~À pied : Vous pouvez profiter du charme du village en vous y promenant.

Communiquer[modifier]

Stars305.svg
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Bas-Rhin