Télécharger le fichier GPX de cet article
48.5638888888897.5655555555556Map mag.png

Eurasie > Europe > France > Nord-Est de la France > Grand Est > Alsace > Bas-Rhin > Ernolsheim-sur-Bruche

Ernolsheim-sur-Bruche

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ernolsheim-sur-Bruche
Esb piste cyclable 02.jpg
Informations
Pays
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Localisation

Ernolsheim-sur-Bruche est une commune française située dans le département du Bas-Rhin en Alsace. Elle compte plus de 1 700 habitants et se situe à environ 20 km de Strasbourg et 8 km de l'aéroport le plus proche. Son blason représente une rame de batelier, souvenir de l'ancien flottage sur le canal de la Bruche.

Un peu d'Histoire[modifier]

La commune est une ancienne possession de l'évêché de Strasbourg et un certain nombre d'institutions religieuses y possèdent des biens. Le village sera détruit par les Strasbourgeois en 1262, puis en 1280, il est vendu à l'évêque de Strasbourg : Henri IV par le Comte Henri de Veldenz. À partir du XVème siècle, le village devient le fief-gage des Seigneurs de Pfettisheim, jusqu'à l'extinction de leur lignée en 1516. En 1603, les Lorrains et Brandebourgeois vont se livrer bataille près de la localité qui se situe sur le rebord sud du plateau de l'Ackerland et qui domine la dépression de la Bruche. Le village va atteindre son maximum de population au XIXème siècle. Celle-ci va diminuer puis croître à nouveau lors de l'urbanisation des campagnes. Le Canal de la Bruche a été construit en 1681 sous le règne de Louis XIV. Il est au départ conçu pour être un canal militaire. Désormais il fait le bonheur des promeneurs qui longent son cours grâce à la piste cyclable.

Voir[modifier]

Le Château des Urendorf[modifier]

Une inscription figurant sur un cartouche du mur-pignon oriental donne la date de construction de l'édifice : 1554. En 1636, la famille d'Urendorf s'éteint et le château revient à la noblesse de l'Empire. Au cours du XVIIIème siècle, il appartient aux Cléry puis aux Winpfen. Après quoi il sera converti en exploitation agricole. La tourelle d'escalier circulaire desservant la façade nord est à moitié dissimulée par une aile plus basse, également flanquée de tourelles à ses deux extrémités. Bien que d'apparence plus récente, l'aile parallèle à la rue est dotée d'encadrements de fenêtres. Renaissance, en pierre au rez-de-chaussée et en bois aux niveaux supérieurs. C'est un domaine privé qui ne se visite pas.

Le "Canal Vauban"[modifier]

Sur l'ancien chemin de halage du canal de la Bruche est aménagée une piste cyclable partant de Strasbourg, et permettant de gagner Molsheim ou Marlenheim. Il a été construit en 1681 par Vauban dans le but d'acheminer les matériaux nécessaires à la construction de la citadelle de Strasbourg. Long d'une vingtaine de kilomètres environs, le canal de la Bruche est composé de 11 écluses et part du hameau de Wolxheim-le-Canal pour arriver à Strasbourg.

Église Saints-Cosme-et-Damien[modifier]

Cet édifice datant de 1838-1839 a été construit à l'emplacement d'une église ou d'une chapelle dédiée à Saint Cosme et à Saint Damien. À l'origine l'église paroissiale, placée depuis 1711 sous le patronage de la Vierge, dépend de la cour domaniale de l'évêque de Strasbourg, appelée Oberhof. En 1498, les droit patronaux et la dîme sont dus à la prévôté de Haslach. À partir de 1694, la paroisse devient la filiale de celle de Kolbsheim, qui tient un presbytère. Jusqu'en 1802, Ernolsheim fait partie du chapitre rural de Molsheim.

La Mairie-École[modifier]

Située au cœur du village, la maison communale est construite selon un plan en L. Sobre et fonctionnel, ce bâtiment municipal surprend par son parement en briques. Il accueille également la classe unique de l'école de garçons jusqu'en 1978.

Le Bildstock[modifier]

Relativement sobre cette croix à niche datant de 1865 a été érigée par Antoine Fiechsteiner, un habitant du village revenu indemne de la guerre de Crimée. Ce monument serait le plus vieux Bildstock d'Alsace.

Le corps de garde[modifier]

Situé à l'emplacement de l'ancienne mairie, ce bâtiment abrite le corps de garde et le dépôt d'incendie. L'édifice néo-Renaissance se distingue par son petit pignon à volutes. Les différentes ouvertures présentent une grande variété de formes, fenêtres à meneaux et linteaux en accolade notamment.

Se restaurer[modifier]

  • Restaurant La Fontana : 34, rue de la Gare 03 88 96 00 96.

cuisine italienne.

Se loger[modifier]

  • Chambres d'hôtes Catheric : 9, rue principale - kteric@estvideo.fr [www.gîtes-alsace-catheric.fr Chambre d'hôtes Catheric] - 03 82 01 38 86

Dans un corps de ferme de 1820, à l'étage d'une grange rénovée attenante à la maison du propriétaire, entrée indépendante, 3 chambres doubles (dont une avec deux lits séparés). Possibilité d'utilisation d'une kitchenette pour les séjours d'une durée supérieure à trois jours.

  • Chambres d'hôtes Un soir d'été : 19, rue Haute - contact@unsoir-d-ete.com [www.unsoir-d-ete.com Chambres d'hôtes Un soir d'été] - 06 07 96 90 67

Dans une maison à colombages du XVIIIème siècle indépendante, 2 chambres doubles au style contemporrain.

Liens Utiles[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Bas-Rhin