Télécharger le fichier GPX de cet article
30.007531.5571Map mag.png

De Wikivoyage
Aller à la navigation Aller à la recherche

Le Caire
​((ar) القاهرة)
Panorama depuis le minaret de la mosquée d'Ibn Tulun
Panorama depuis le minaret de la mosquée d'Ibn Tulun
Informations
Pays
Région
Cours d'eau
Altitude
Superficie
Population
Densité
Superficie de l'agglomération
Population de l'agglomération
Gentilé
Code postal
Préfixe téléphonique
Fuseau
Localisation
Site officiel

Le Caire est la capitale de l'Égypte.

Comprendre[modifier]

Le Caire, capitale de l'Égypte mais aussi capitale intellectuelle et culturelle du monde arabe est bâtie au bord du Nil à la pointe sud du delta.Cette mégalopole compte, dit-on, 15 millions d'habitants le matin et 18 millions le soir en raison de l'affluence quotidienne de travailleurs et marchands venant du delta et de la vallée du Nil.

Le Caire n'est pas une cité de l'antiquité, les premières traces d'occupation datent de l'époque romaine puis devint une riche cité du monde musulman par la création de la ville de Fustat au VIIe siècle. Plus tard en 929 les Fatimides fondèrent la ville de Al-Qahira - du mot arabe Al-Qahir, la planète mars - nommée Le Caire en français.

La ville ne cesse de s'étendre, d'abord bâtie sur la rive Est du Nil aujourd'hui elle a allégrement traversé le fleuve vers l'Ouest pour venir buter contre le désert en englobant le quartier de Gizeh à une dizaine de kilomètres du centre ville, elle s'appuie également à l'Est sur des collines désertiques qui elles-mêmes commencent à se construire. Comme beaucoup de villes son développement est plutôt anarchique, aussi depuis quelques années l'État s'emploie à créer des villes nouvelles, principalement dans le désert au Nord-Est.

Le Caire est composée de nombreux quartiers aussi différents les uns que les autres, Le Caire islamique, ses ruelles et innombrables minarets, le vieux quartier Copte, le plus ancien quartier du Caire, Le Caire moderne, actuel centre-ville à l'urbanisme européen, Héliopolis, ville nouvelle de début du XXe siècle, Agouza et Zamalek sur une île et sur la rive Ouest du Nil, quartiers branchés par excellence. Bref Le Caire est un immense patchwork d'ambiances et d'urbanismes.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

  • 1 Aéroport international du Caire Logo indiquant un lien vers le site web  – De nombreuses compagnies internationales desservent l'aéroport du Caire, à partir duquel il est possible de rejoindre la ville en taxi.

En train[modifier]

  • 2 Gare Ramsès Logo indiquant un lien vers le site web Al Fagalah, Al Azbakeya – De cette gare ferroviaire partent des trains en direction des principales villes égyptiennes. Elle est reliée aux lignes de métro 1 et 2 de la ville du Caire.

En voiture[modifier]

Le Caire dispose d'un réseau routier dense et souvent congestionné. Les conditions de conduite sont déroutantes pour des personnes non habituées, le code de la route étant très peu respecté et l'avertisseur sonore utilisé de façon permanente pour indiquer sa position par rapport aux autres véhicules.

Location de voiture[modifier]

Pour louer une voiture en Égypte, il est nécessaire d'avoir un permis de conduire international. Attention, il faut négocier sur le modèle et l'état de la voiture que l'agence met à disposition. Les standards des véhicules de location sont très différents de l'Europe. Les prix de location sont sensiblement plus élevés qu'en Europe, mais l'essence y est nettement moins chère.

Circuler[modifier]

  • Taxi  – De très nombreux taxis sillonnent le Caire à toute heure du jour et de la nuit. Il suffit de faire un signe de la main pour qu'un taxi libre s'arrête. Les taxis officiels sont blancs avec des carreaux noirs sur le côté. Quelques rares chauffeurs mettent le compteur en route lors de la prise en charge. Pour les autres, il est nécessaire de négocier le tarif au moment de la montée (on compte environ EGP par kilomètre lorsque la circulation est fluide, avec un minimum de 20 EGP pour la course).
  • Métro Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant des tarifs Ticket pour un voyage : jusqu'à 9 stations : EGP, jusqu'à 16 stations EGP, au-delà : 10 EGP. – Le métro du Caire compte actuellement 3 lignes interconnectées. Les billets s'achètent à l'unité au guichet et doivent être conservés jusqu'à la fin du voyage afin de pouvoir sortir de la station.
  • Bus  – Les bus publics sont de couleur bleue avec le sigle CTA (Cairo Transport Authority).

Voir[modifier]

Des pharaons à nos jours[modifier]

L'Égypte est connue dans l'imaginaire collectif pour sa civilisation pharaonique de l'Antiquité. De nombreux trésors de cette époque peuvent être admirés au Caire.

  • 1 Musée égyptien Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien facebook place Tahrir, Logo indiquant un numéro de téléphone +20 2 25796948, courriel : Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h - 17 h. Logo indiquant des tarifs adulte : 200 EGP ; étudiant : 100 EGP ; permis photo (sans flash, non nécessaire si photographies avec smartphone) : 50 EGP. – Ouvert en 1902 et situé en plein centre-ville, ce musée regroupe plusieurs dizaines de milliers d'objets retraçant les périodes de l'ancienne Égypte. La mise en valeur des collections est très aléatoire suivant les salles, certaines pièces étant rangées dans des étagères en bois non directement éclairées, avec une description sommaire. Pourtant les objets exposés sont d'un intérêt unique et couvrent les périodes allant de la première dynastie (3050 avant Jésus-Christ) à l'époque romaine (IIIe siècle).. Au rez-de-chaussée, de nombreuses statues de diverses tailles sont exposées, à l'étage se trouve la pièce maîtresse du musée : le trésor de Toutankhamon, ainsi que des animaux momifiés, des bijoux royaux, et les sarcophages et momies de Yuya et Thuya, parents de la reine Tiye.
  • Musée national de la civilisation égyptienne
    2 Musée national de la civilisation égyptienne Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien facebook Logo indiquant un lien twitter Ain Elsira - El-Fustat, Logo indiquant un numéro de téléphone +20 2 7412273, courriel : Logo indiquant des horaires sam.- jeu. : h - 17 h ; ven. : h - 17 h et 18 h - 21 h. Logo indiquant des tarifs adulte : 200 EGP ; étudiant : 100 EGP. – Ouvert en avril 2021, ce musée à la présentation moderne et interactive (nombreux écrans) retrace l'histoire des civilisations égyptiennes de l'Antiquité à nos jours. Au rez-de-chaussée se trouvent 22 momies royales exposées auparavant au musée égyptien, dont celles des Seqenenre Tâa, Hatchepsout et Ramsès II. À l'étage se trouve un parcours à travers les différentes civilisations égyptiennes sous forme d'objets exposés dans une salle unique par périodes et thématiques.

Le Caire copte[modifier]

Environ 10 % de la population égyptienne est chrétienne orthodoxe (appelée à tort copte, étant donné que le mot copte signifie égyptien). Le quartier situé autour de la station de métro Mar Girgis (ligne 1) concentre les édifices remarquables liés à l'histoire du christianisme dans le pays.

  • 3 Musée copte Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia 3 Mari Gerges, Kom Ghorab, Logo indiquant un numéro de téléphone +20 2 23628766 Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h - 17 h ; durant le Ramadan : lun.- dim. : h - 15 h. Logo indiquant des tarifs adulte : 40 EGP ; étudiant : 20 EGP. – Sur près de 8 000 m2 Ce musée rassemble près de 16000 œuvres d'art marquant l'histoire chrétienne de l'Égypte, en particulier des sculptures des IVe siècle et Ve siècle, des vestiges du monastère de Saint-Jérémie à Saqqarah, des fresques et des boiseries peintes. Le bâtiment hébergeant le musée dispose de plafonds en bois remarquables, ainsi que des jardins aménagés de palmiers et fontaines traditionnelles.
  • Église Sainte-Marie
    4 Église Sainte-Marie Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Kom Ghorab Logo indiquant des tarifs gratuit. – Cette église, aussi appelée église suspendue ou Al-Moallaqa, est située en hauteur car elle a été construite au-dessus des vestiges de la forteresse romaine qui entourait le Caire. Elle a servi de résidence aux patriarches coptes du VIIe siècle au XIIIe siècle. Son toit en bois a la forme d'un bateau qui a pour but de rappeler l'arche de Noé. Le mur en bois constituant l'intérieur de l'édifice est orné d'icônes précieuses représentant la vierge Marie et de nombreux Saints (un total de 110 icônes est conservé dans l'église). La chaire date du Ve siècle, elle est soutenue par 15 piliers. Plusieurs sanctuaires sont situés sur les côtés Est et Sud-Est de lédifice, ainsi qu'un baptistère. Dans la chapelle montrant la Nativité, une fresque orne le mur Est.
  • Église Saint-Georges
    5 Église Saint-Georges Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Mari Gerges Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h - 15 h. – Cette église orthodoxe grecque est de forme ronde, la coupole centrale étant soutenue par 8 colonnes. Il est fait mention du bâtiment dès le Xe siècle, il a servi au fil du temps d'église, couvent, hôpital, maison de retraite, école. L'édifice actuel a été largement reconstruit au début du XXe siècle à la suite d'un incendie.
  • Église Abu Sarga
    6 Église Abu Sarga (église Saint-Serge et Saint-Bacchus) Mari Gerges – Plus ancienne église d'Égypte (elle date du Ve siècle, ce bâtiment serait construit au-dessus de la crypte où la Sainte-Famille aurait séjourné durant trois semaines lors de son voyage dans le pays. Le bâtiment a larchitecture d'une basilique, avec une nef centrale et deux bas-côtés séparés par 12 colonnes. Les murs sont couverts de nombreux pans de bois et d'icônes représentant des scènes de la vie du Christ, de la Vierge Marie et de nombreux saints. Le toit en bois est l'un des éléments les plus remarquables de l'édifice, avec une forme rappelant l'arche de Noé.

Le Caire islamique[modifier]

Depuis plusieurs siècles, l'Égypte est un pays dont la population est majoritairement musulmane. Le Caire compte plusieurs centaines de mosquées, dont certaines à l'architecture remarquable peuvent être visitées.

  • 7 Musée d'art islamique Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien facebook Port Said, Ghayt Al Adah, El-Darb El-Ahmar, Logo indiquant un numéro de téléphone +20 2 23901520, courriel : Logo indiquant des horaires sam.- jeu. : h - 17 h ; ven. : h - 11 h 30 et 13 h 30 - 17 h. Logo indiquant des tarifs adulte : 120 EGP ; étudiant : 60 EGP. – Ce musée, rénové en 2016 suite à une attaque à la bombe, héberge plus de 100 000 pièces illustrant toutes les facettes de l'art islamique à travers l'histoire. Les pièces exposées sont regroupées par périodes dans la première partie du musée (en entrant à droite) et par thématiques dans la seconde partie (à gauche de l'entrée). En plus des traditionnelles poteries et céramiques, on pourra admirer des tapis, ustensiles de médecine, armes et pièces d'or.
  • Mosquée Ibn Tulun
    8 Mosquée Ibn Tulun Logo indiquant un lien wikipédia rue Al-Saliba Logo indiquant des tarifs adulte : 60 EGP ; étudiant : 30 EGP (billet combiné avec le musée Gayer-Anderson). – Cette mosquée, construite entre 876 et 879, n'est plus que rarement utilisée pour le culte musulman, mais elle a conservé en grande partie son aspect originel. Le centre de la cour intérieure dispose d'une fontaine surmontée par un dôme reposant sur des colonnes de marbre. À l'intérieur, l'édifice contient six mihrab, niches dans le mur qui indiquent la direction de la Mecque. Il est possible de monter au sommet du minaret, qui offre une vue dégagée sur le Caire, en particulier sa Citadelle.
  • 9 Musée Gayer-Anderson Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia rue Ahmed Ibn Tulun Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h - 15 h. Logo indiquant des tarifs adulte : 60 EGP ; étudiant : 30 EGP (billet combiné avec la mosquée Ibn Tulun). – Ce musée est constitué de deux maisons des XVIe siècle et XVIIe siècle reliées par des passerelles, ayant en commun une cour intérieure, adossées au mur d'enceinte de la mosquée Ibn Tulun. Au début du XXe siècle, alors que les maisons individuelles prenant appui sur ce mur d'enceinte commencèrent à être détruite afin de dégager l'édifice constituant la mosquée, l'ancien officier anglais Gayer-Anderson a demandé à ce que ces deux maisons soient préservées pour qu'un musée d'art y prenne place. Sa demande ayant été acceptée, il a orné les chambres d'une vaste collection d'antiquités pharaoniques, islamiques et asiatiques (meubles, tapisseries, sarcophages, vases, vaisselle). La visite suit un parcours dans ces deux maisons et se termine par une grande salle de réception visible en différents points de vue depuis l'étage. Une visite guidée de ce musée (pourboire apprécié) permet de découvrir un passage secret.
  • Mosquée Al-Azhar
    10 Mosquée Al-Azhar Logo indiquant un lien wikipédia Gohar Al Kaed Logo indiquant des tarifs gratuit. – Cette mosquée est l'une des plus ancienne du Caire, sa construction ayant débuté en 970. En activité quasiment sans interruption depuis, elle fait partie d'un complexe abritant aussi un centre universitaire. Depuis 2012, elle est indépendante du pouvoir égyptien et permet à de nombreuses idées progressistes de s'exprimer. Le bâtiment possède aujourd'hui trois minarets dont le plus ancien date du XVe siècle. L'édifice abrite aussi un mihrab, niche indiquant la direction de la Mecque.

Le Caire moderne[modifier]

Le centre ville moderne est bâti principalement d'immeubles «à l'européenne» du XXe siècle. L'animation y est très vive et la circulation absolument chaotique, c'est un véritable spectacle de se poster sur Midan Tahrir et de contempler la circulation tel un magma en perpétuel mouvement dans un bruit continu de klaxons !

En flânant dans ce quartier on trouve énormément de restaurants pour toutes les bourses ainsi qu'un grand nombre de cafés où l'on fume traditionnellement la chicha. Ne pas hésiter à y entrer pour boire un café ou fumer une chicha, c'est probablement dans ces cafés que l'on va pouvoir sentir une part de l'âme du Caire.

En étant un peu curieux on peut y voir, passé un porche, ici ou là quelques joyaux architecturaux du début du siècle, malheureusement souvent en mauvais état.

  • 11 place Talaat Harb  – Cette place est entourée d'immeubles haussmanniens dont les façades sont entièrement rénovées. Dans les rues adjacentes se trouvent d'autres témoins de cette architecture, dont certains en état de détérioration plus ou moins avancée.

Heliopolis[modifier]

Première «Ville nouvelle», Heliopolis a été édifiée au début du XXe siècle a une dizaine de kilomètres du centre du Caire. Aujourd'hui l'urbanisation l'a rattrapée et elle est englobée dans l'agglomération Cairote. La ville a été voulue comme une oasis dans le désert, calme et verdoyante. L'architecture y est souvent majestueuse, faite de petits palais de tous les styles, arabe, khmer, moderne.

Faire[modifier]

Spectacle de derviches au Caire[modifier]

Un spectacle de derviches est proposé gratuitement au Caire Islamique (wakéla el Gouri). La représentation a lieu 2 fois par semaine, en début de soirée. Pour rappel, les derviches tourneurs sont issus d'un mouvement soufi turc. Ce spectacle s'en inspire sans être un spectacle traditionnel soufi. Vous trouverez plus d'informations sur le spectacle de derviches au Caire ici.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Une large gamme d'Hôtels existe au Caire, du palace au modeste boui-boui. Pour un confort acceptable en centre ville compter environ 70 à 80 EGP par nuit. Octobre 2006. On peut négocier une remise pour un séjour suffisamment long. Depuis la dégringolade de la monnaie, les tarifs des hotels augmentent légèrement.

Il est également possible de se loger dans certains hôtels à des tarifs encore plus avantageux mais en s'éloignant du centre ville.

Par exemple, il existe des chambres d'hôtel tout à fait correctes à 25 EGP la nuit du côté de Tahrir (juste à côté de Gizeh) qui est un quartier très agréable du Caire profitant de larges avenues et d'une certaine végétation.

Bon marché[modifier]

Le Dahab Hotel proche de midan Talat Harb en centre ville est incontestablement le meilleur rapport qualité/prix. De plus il est très bien situé. Ambiance Backpacker garantie.

Sécurité[modifier]

La conduite automobile[modifier]

Comme précisé plus haut, la vigilance s'impose lorsqu'il s'agit de conduire un véhicule en Égypte : dans les villes il est recommandé de faire très attention aux petis bus privés qui s'arrêtent et déboitent sans prévenir ainsi qu'aux personnes susceptibles d'en descendre, sur les routes le trafic est moins intense et la conduite plus aisée, toutefois beaucoup de conducteurs égyptiens n'allument pas leurs codes à la tombée de la nuit ! la conduite de nuit est donc peu conseillée. Comme toujours, en conduisant à vitesse réduite on diminue les risques, cela est vrai ici plus qu'ailleurs.

Gérer le quotidien[modifier]

Représentations diplomatiques[modifier]

Aux environs[modifier]

  • Gizeh  – Située sur l'autre rive du Nil, la ville de Gizeh est principalement connue pour le Sphinx et les pyramides.
Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Égypte