Télécharger le fichier GPX de cet article
37.137315.0285Map mag.png

De Wikivoyage
Aller à la navigation Aller à la recherche

Nécropole de Pantalica
​((it) Necropoli rupestri di Pantalica)
Pantalica - un tratto della necropoli.jpg
Information
Pays
Région
Catégorie UICN
Catégorie UNESCO
Label(s)
Date de création
Administration
Cours d'eau
Superficie
Localisation
Site officiel

La nécropole de Pantalica est un parc archéologique situé dans la commune de Sortino en Sicile et repris sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Comprendre[modifier]

La nécropole de Pantalica est un affleurement rocheux situé à 40 km au nord-ouest de Syracuse, qui comprend plus de 5 000 tombes taillées dans le rocher, à proximité de carrières à ciel ouvert. Les tombes, qui s’étendent le long d’un éperon sur près de 1 200 m dans le sens nord-est sud-ouest et 500 m suivant l’axe nord-ouest sud-est, datent pour la plupart du XIIIe au VIIe siècle av. J.-C. D’autres éléments associés aux tombes sont les traces d’habitations datant de la période de la colonisation grecque et d’autres vestiges de l’époque byzantine, notamment des églises troglodytes et les fondations de l’Anaktoron.

La zone centrale classée par l'UNESCO a une superficie de 2,58 km2 avec une zone périphérique de 36 km2 qui correspond à la réserve naturelle de Pantalica est, de la vallée de l'Anapo et du torrent de Cava Grande.

Informations touristiques[modifier]

  • Bureau d'informations de Pantalica (Ufficio informazioni Pantalica), Logo indiquant un numéro de téléphone +39 329 5866515 – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Pour des informations sur la nécropole et sur la réserve naturelle.
    • 1 Entrée occidentale strada regionale Strada Regionale 11 Italia.svg Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h 00 - 19 h. Logo indiquant des tarifs gratuit. – À partir de là, il vous faudra encore rouler environ 4,750 km jusqu'au 2 parking de Filiporto pour être réellement dans la nécropole.
    • 3 Entrée orientale strada regionale Strada Regionale 11 Italia.svg Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h 00 - 19 h. Logo indiquant des tarifs gratuit.

Histoire[modifier]

Le site a été fouillé scientifiquement pour la première fois en 1890 puis en 1895 et encore en 1897 par l'archéologue Paolo Orsi, avec l'accord des propriétaires de l'époque, les frères Nava. Paolo Orsi a identifié quatre zones : au nord-ouest, 600 caveaux ; au nord, 1 500 tombeaux ; au sud et au sud-est, deux secteurs avec moins de sépultures. Dans les années 1950, c'est Luigi Bernabò Brea qui poursuit les campagnes de fouilles.

Le , conjointement avec l'Île d'Ortygie et le parc archéologique de Néapolis, la nécropole est classée par l'UNESCO au patrimoine mondial sous l’appellation de « Syracuse et la nécropole rocheuse de Pantalica ».

Bibliographie[modifier]

  • Vincenzo Consolo (trad. de l'italien par Maurice Darmon), Les pierres de Pantalica : récit [« Le pietre di Pantalica »], Paris, Le Promeneur,‎ , 179 p. (ISBN 978-2-8765-3088-1) (OCLC 31951429)
  • (it) Paolo Orsi, Accademia dei Lincei, Monumenti antichi : Pubblicati per cura della R. Accademia dei Lincei, vol. 9 : Rendiconti (archéologie), Milan, Accademia dei Lincei,‎ , chap. 4 à 11 (« Pantalica ») (OCLC 961330660)

Aller[modifier]

  • Au départ de Sortino : rejoindre la route provinciale Strada Provinciale 29 Italia.svg jusqu'au panneau directionnel Italian traffic signs - icona grotte.svg pantalica puis emprunter la route régionale Strada Regionale 11 Italia.svg jusqu'à l'entrée orientale de la zone protégée.
  • Au départ de Cassaro : rejoindre la route provinciale Strada Provinciale 40 Italia.svg jusqu'au panneau Porta Pantalica Italian traffic signs - icona albergo o motel.svg Italian traffic signs - icona ristorante.svg puis emprunter la route régionale Strada Regionale 11 Italia.svg jusqu'à l'entrée occidentale de la zone protégée.

Distances, durées et routes[modifier]

Tableau de distance et de durée à partir de la nécropole de Pantalica
(de l'entrée orientale à centre)
Destination Distance Temps
par la route orthodromique en voiture
(environ)
en bus*
Syracuse (Île d'Ortygie) Strada Statale 124 Italia.svg Strada Provinciale 36 Italia.svg Strada Provinciale 28 Italia.svg Strada Provinciale 28 Italia.svg Strada Provinciale 28 Italia.svg Strada Regionale 11 Italia.svg 36,5 km 26,6 km       55 min h 15 min**
Sortino Strada Regionale 11 Italia.svg   4,1 km   2,1 km       10 min
Catane Italian traffic signs - raccordo autostradale 15.svg Strada Statale 114 Italia.svg Strada Provinciale 2 Italia.svg Strada Provinciale 60 Italia.svg Strada Provinciale 30 Italia.svg Strada Regionale 11 Italia.svg 63,1 km 41,7 km h 00 min h 15 min***
Pozzallo Strada Provinciale 46 Italia.svg Autostrada A18 Italia.svg Strada Statale 114 Italia.svg Strada Statale 124 Italia.svg Strada Provinciale 36 Italia.svg Strada Provinciale 28 Italia.svg Strada Provinciale 28 Italia.svg Strada Provinciale 28 Italia.svg Strada Regionale 11 Italia.svg 83,7 km 49,1 km h 25 min
* jusque Sortino.
** depuis la gare de Syracuse.
*** depuis l'aéroport de Catane.
Routes via Nécropole de Pantalica
Cassaro (Strada Provinciale 40 Italia.svg) SO route régionale no 11 N  Sortino (Strada Provinciale 29 Italia.svg)
ScoglittiCassaro SO ATS no 31b NO  SortinoMarsala


Circuler[modifier]

Localisation des aires de stationnement et de pique-nique
  •      Aire de stationnement
  •      Aire de pique-nique

L'entrée est gratuite et ne demande aucune autorisation sauf en ce qui concerne la circulation à vélo sur la piste cyclable de l'ancienne voie ferrée de la vallée de l'Anapo qui exige une approbation écrite de la part du gestionnaire.

Département du développement rural et territorial (Dipartimento dello sviluppo rurale e territoriale) Logo indiquant un lien vers le site web Servizio 16 - Servizio per il territorio di Siracusa, via San Giovanni alle Catacombe 7, 96100 Siracusa, SR, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 0931 67450, courriel :  – Pour accéder à vélo au tracé de l'ancienne voie ferrée, certaines prescriptions sont nécessaires : les vélos doivent être équipés de feux avant et arrière même de jour, en raison du transit dans les tunnels. La demande doit indiquer le nom d'un responsable ainsi que la liste de tous les participants avec dates de naissance. L'autorisation peut être demandée au bureau de Syracuse ou en ligne par e-mail. Un formulaire vous sera envoyé pour indiquer tous les membres du groupe. Cette autorisation est délivrée pour les heures d'ouverture du site et celle-ci peut être envoyée en ligne.

Il n'existe aucun horaire d'accès, il site est donc accessible en permanence sauf pour la piste cyclable qui peut être fermée à cause des éventuels éboulements en cas de fortes pluies.

Le long de l'ancienne voie ferrée

Voir[modifier]

L'Anaktoron sous la super lune d'août 2014
Plan de l'église de San-Micidiario
  • 1 Église du Crucifix (Chiesa del Crocifisso)  – À l'intérieur on reconnaît une abside rectangulaire avec les restes d'une fresque de la crucifixion ainsi que la représentation de saint Nicolas et d'un saint anonyme.
  • 2 Anaktoron Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Le terme « anaktoron » provient du grec ancien ἀνακτόρῐος signifiant « appartenant à un seigneur ». Totalement isolé d'autres constructions, du moins autre qu'en bois, et situé au sommet de la colline, c'est un bâtiment cyclopéen constitué de gros blocs polygonaux de 37,5 sur 11,5 cm, avec plusieurs pièces rectangulaires. Il appartient à la première période de Pantalica (XIIe au XIe siècle av. J.-C.) et il s'agit probablement d'une imitation des palais mycéniens dont seuls les blocs de fondation restent. Modifié plusieurs fois au cours des siècles, il fut définitivement abandonné suite à un incendie qui coïncide avec l'arrivée des arabes en Sicile.
  • 3 Village et église San-Nicolicchio (Villaggio e oratorio di San Nicolicchio)  – Situé au pied de l'Anaktoron, le petit village de San-Nicolicchio tient son nom de l'oratoire, malheureusement assez ruiné, orné de traces de fresques. Cependant, les figures de sainte Hélène et de saint Étienne sont reconnaissables. La datation des traces semble être du VIIe siècle.
  • 4 Village et église San-Micidiario (Villaggio e chiesetta di San Micidiario)  – En venant du parking de Filiporto, via le sentier no 4, on accède d'abord à un fossé de défense directement creusé dans la roche et probablement érigé vers le Ve siècle av. J.-C., puis au village troglodyte, qui compte environ 150 habitations, et, enfin, au bord du gouffre à la petite église. Des traces de fresques et d'inscriptions en mauvais état sont encore visibles à l'intérieur de l'oratoire. On y reconnaît la figure du Christ pantocrator flanqué de deux anges et une autre figure, peut-être un saint Mercure en raison d'une inscription grecque qui devrait confirmer l'identité. Le plafond a une forme à double pente. De l'oratoire on entre, sur la droite, dans une deuxième salle avec des tombes à même le sol tandis que la troisième salle aurait pu servir de prison ou d'abri pour les animaux car elle possède des anneaux de pierre où il était possible d'attacher quelque chose. L'ouverture la plus à droite face à la falaise pourrait être une ancienne toilette.
  • 5 Grotte des pipistrelles (Grotta dei pipistrelli)  – Après une entrée monumentale et un couloir d'un douzaine de mètres, on accède à une salle d'environ 250 m de long pleine de chauves-souris. Cette présence demande de prendre certaines précautions vestimentaires et respiratoires car les déjections de chauve-souris sont vecteur de maladies et contiennent de nombreux virus et bactéries pathogènes.
  • 6 Grotte Trovata (Grotta Trovata) – Grotte karstique avec une entrée étroite demandant une position accroupie pour y accéder ainsi que du matériel d'éclairage fiable. L'accès se fait par un sentier situé sur la droite après le parking de Pantalica ouest.
  • 7 Ancienne gare de Pantalica (Ex stazione di Pantalica) Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h - 19 h. Logo indiquant des tarifs gratuit. – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. Présence de toilettes publiques hommes et femmes C'est une des gares de l'ancienne ligne à vapeur et à voie étroite de Syracuse-Raguse-Vizzini définitivement fermée le . Aujourd'hui ses salles abritent un petit musée d'objets de la vie paysanne.

Nécropoles[modifier]

Localisation des cinq nécropoles
  •      Cavetta
  •      Nord
  •      Nord-Ouest
  •      Filiporto
  •      Sud

Le site funéraire de Pantalica perdure environ cinq siècles, jusqu'à l'époque de la colonisation grecque de Syracuse. Les sépultures sont toutes datées sur une période allant du XIIIe au VIIe siècle av. J.-C., ce qui correspond à une époque allant de l'âge du bronze récent au premier âge du fer. Toutes les tombes sont à hypogée avec un plan circulaire puis quadrangulaire. Le plafond, d'abord curviligne, devient rectiligne, suivant probablement le schéma évolutif des habitations. Les tombes sont souvent destinées à plusieurs individus, parfois avec plusieurs chambres identifiant une famille ou un rang. À l'âge du bronze final, les tombes sont devenues des cellules à un seul carré et à toit plat, et elles abritaient des couples familiaux tels que mari et femme ou enfants. Un gradin sur lequel reposaient les têtes des corps est apparu.

  • Nécropole de la Cavetta (Necropoli della Cavetta)  – Nécropole du IXe au VIIIe siècle av. J.-C. avec la présence de maisons troglodytes dont certaines sont accessibles depuis la 8 SR 11
  • Nécropole Nord (Necropoli Nord)  – Datant du XIIe au XIe siècle av. J.-C., c'est la nécropole la plus dense de Pantalica.
  • Nécropole Nord-Ouest (Necropoli di Nord-Ovest)  – Date du XIIe au XIe siècle av. J.-C..
  • Nécropole de Filiporto (Necropoli di Filiporto)  – Composée d'un millier de tombes, elle s'étend sur les pentes et dans le bassin de l'Anapo du côté sud-ouest. Les tombes rupestres appartiennent à la dernière phase de la ville qui est va du IXe au VIIIe siècle av. J.-C..
  • Nécropole Sud (Necropoli Sud) – Date du IXe au VIIIe siècle av. J.-C., c'est la nécropole la plus étendue.

Points de vue panoramiques[modifier]

Le panorama depuis San-Nicolicchio vers l'ancienne gare.
  • 9 Belvédère de Pantalica – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Panorama
  • 10 Point de vue de la Calcinara – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. Panorama
  • 11 Belvédère du Crucifix – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. Panorama Avec vue plongeante sur la grotte des pipistrelles.
  • 12 Belvédère de la Cavetta (Panoramico della Cavetta)  – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. Panorama
  • 13 San-Nicolicchio  – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. Panorama
  • 14 Parking de Filiporto – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. Panorama
  • 15 San-Micidiario  – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. Panorama

Faune terrestre et aviaire[modifier]

Une tortue d'Hermann

Du côté des mammifères, on pourra observer des martes (Martres), des porcs-épics communs (Hystrix cristata) et, plus rarement et surtout dans la zone très boisée à l'ouest de la nécropole Nord-Ouest, des chats sylvestres (Felis silvestris silvestris). Les chauves-souris sont bien présentes grâce aux nombreuses cavités dont la grotte des pipistrelles qui accueille le grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum), le petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros) et le rhinolophe de Mehely (Rhinolophus mehelyi), une espèce menacée.

Chez les reptiles, outre les lézards et trois espèces de serpents, on pourra croiser la route nonchalante d'une tortue d'Hermann (Testudo hermanni hermanni) ainsi que, chez les batraciens, entendre la rainette italienne (Hyla intermedia).

Dans les airs, hormis les chauves-souris, de nombreux rapaces diurnes et nocturnes sont présents et dont le plus grand et le plus spectaculaire des diurnes est certainement l'aigle de Bonelli (Aquila fasciata) tandis que chez les nocturnes, c'est la chouette effraie (Tyto alba). Ici, dans le sud-est de la Sicile, la huppe fasciée (Upupa epops) a un des ses habitats permanents ; on pourra surtout la rencontrer, en compagnie de perdrix rouges (Alectoris rufa), sur le plateau de l'Anaktoron.

Faune aquatique[modifier]

Grâce à la qualité du biotope aquatique, on peut observer dans les zones les plus vives la truite fario (Salmo trutta fario) ainsi que la truite sicilienne (Salmo cettii), tandis que sur le lit de la rivière, au endroits plus calmes, on peut voir la tanche (Tinca tinca). Il est également possible de voir des anguilles communes (Anguilla anguilla) et des crabes d'eau douce (Potamon fluviatile).

Attention que l'article 3 du décret du gouvernement régional de Sicile concernant la réserve naturelle de Pantalica est, de la vallée de l'Anapo et du torrent de Cava Grande, dont fait partie la nécropole de Pantalica, interdit la pêche dans les cours d'eau de cette réserve.

Faire[modifier]

Promenades[modifier]

  • Ancienne voie ferrée de la vallée de l'Anapo Logo indiquant un lien vers le site web (balisée Antica Trasversale Sicula.jpg) Logo indiquant des horaires accès libre sauf en cas de forte pluie. Logo indiquant des tarifs gratuit. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite promenade cyclo-pédestre le long de l'ancienne voie ferrée de la vallée de l'Anapo. Il s'agit de la section 31b (SortinoCassaro) de la randonnée longue distance Antica Trasversale Sicula. Avertissement de voyage même à pied, il faut prévoir un éclairage portable car certains tunnels sont tellement longs qu'il y fait toujours complètement obscur.

Activités aquatiques[modifier]

Que ce soit dans l'Anapo ou dans la Calcinara, les endroits pour faire « trempette » voir nager sont nombreux et notamment aux aires de pique-nique.

L'Anapo
La Calcinara

Manger[modifier]

Il n'y aucun lieu de restauration dans le parc. Les plus proches sont situés à Sortino. Cependant, trois endroits sont aménagés en aires de pique-nique

Boire un verre / Sortir[modifier]

Il n'y aucun débit de boisson dans la nécropole. Les plus proches sont à Sortino. Cependant, il existe dans la vallée de l'Anapo, le long de la piste cyclable, mais en dehors de la nécropole, 1 point d'eau potable gratuit constitué par une fontaine d'eau de source.

Se loger[modifier]

Il n'y a aucun lieu d'hébergement dans la nécropole. Les plus proches sont situés à Sortino où, à défaut, à Cassaro et à Palazzolo Acréide.

Communiquer[modifier]

Il est possible qu'aucun réseau téléphonique ne soit captable et notamment dans le canyon de la Calcinara ainsi que dans les parties encaissées et les tunnels de la vallée de l'Anapo.

Gérer le quotidien[modifier]

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Tous services d'urgence : 112
Police : 113
Ambulance : 118
Pompier : 115
S.O.S. Forêt : 1515
Protection civile : 800 404040

Il n'y a aucun risque par rapport aux animaux sauvages. Attention cependant aux tiques (Ixodida) ainsi qu'aux venimeuses vipères aspics (Vipera aspis) et aux rares et non venimeux serpents de Riccioli (Coronella girondica) et couleuvres léopards (Zamenis situla) ; il sera donc précautionneux de porter des vêtements longs (jambes et bras), de bonnes chaussures de marche et, en été, un couvre-chef. De même, l'été, attention à la température de contact des zones rocheuses exposées au sud qui peut atteindre la cinquantaine de °C.

Il est aussi plus que recommandé de s'hydrater abondamment. Il faut boire dès que l'on sent la soif et comptez environ 1/2 litre d'eau par heure et plus pour les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes. Attention toutefois qu'au-delà de cinq litres d'eau par jour, le sang se dilue, perdant alors toute sa concentration en sodium. Emporter avec soi des légumes ou des fruits riches en eau est un bon complément à l'eau liquide. Même si leur eau est cristalline, les cours d'eau ne sont pas potables et doivent uniquement servir à se rafraichir l'extérieur du corps.

En période hivernale, en cas de pluies torrentielles, la zone peut devenir dangereuse en raison de glissements de terrain ou de chutes de pierres depuis les points les plus élevés. De plus, la présence de boue ne facilite pas la marche dans les pentes, avec des risques de chute.

Aux environs[modifier]

  • 1 Environnement rupestre de Specchi (Ambienti rupestri Specchi) (au sud-ouest)
  • 2 Grotte de l'étoile (Grotta della Stella) (au sud-ouest)
  • Giarranauti (à l'ouest)
    • 3 Tannerie byzantine
    • 4 Église byzantine
  • 5 Nécropole de San-Martino (Necropoli di San Martino) (à l'ouest)

Sites UNESCO[modifier]

  • 6 Palazzolo Acréide (Palazzolo Acreide) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (au sud-ouest) – Logotype du Patrimoine mondial Une des huit villes du Val di Noto reprises au patrimoine mondial.

Les deux autres sites, repris conjointement avec la nécropole, par l'UNESCO au patrimoine mondial sous l’appellation de « Syracuse et la nécropole rocheuse de Pantalica ».

Logo représentant 2 étoiles or et 1 étoile grise
L'article sur ce parc est un guide. Il contient des informations détaillées couvrant l'ensemble du parc. Développez-le et faites-en un article étoilé !
Liste complète des autres articles de la région : Sortino