Aller au contenu

Télécharger le fichier GPX de cet article
-2.4310.42
De Wikivoyage

Parc National de Moukalaba-Doudou
Information
Pays
Région
Catégorie UICN
Superficie
Localisation
[ Site officiel]

Le Parc national de Moukalaba-Doudou est l'un des treize parcs nationaux du Gabon. Situé dans la région de plaine côtière gabonaise au sud-ouest du pays, il se situe en milieu forestier et côtier.

Il est réputé avoir une des plus fortes densités de primates du Gabon.

Comprendre[modifier]

Ce parc d’une superficie de 449.548 hectares est particulièrement connu pour ces habitats variés :

  • Forêts humides de montagne aux marécages de papyrus ;
  • Rivières de la lagune Ndougou, vallées de la Moukalaba et de la Nyanga ;
  • Savanes herbeuses.

Ces écosystèmes abritent la présence de nombreuses espèces :

  • Premier site au Gabon, et second en Afrique centrale, pour la conservation des grands singes (gorilles et chimpanzés), espèces en danger critique de disparition ;
  • Une des densités les plus importantes d’hippopotame au Gabon (Rietman, 2012);
  • Eléphants particulièrement abondants en saison sèche dans les papyrus de la Nyanga ;
  • Observation des dernières populations de Cobes defassa, dans les plaines du Parc National de Moukalaba-Doudou ;
  • Le Picatharte du Cameroun dans les nombreuses grottes situées le long de la Nyanga.

Au niveau floristique, les monts Doudou, considérés comme refuge du pléistocène, abritent plus d’une centaine de plantes endémiques ou quasi endémiques (Wilks, 1990).

Histoire[modifier]

Le territoire de Moukalaba-Doudou, situé au sud-ouest du Gabon, a été classé pour la première fois comme aire d’exploitation rationnelle de faune le 17 novembre 1962. Cette aire comprenait la réserve de faune de Moukalaba-Dougoua (80.000 hectares) et le domaine de chasse de Moukalaba (20.000 hectares).

En 1990, des recommandations de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) permettent de placer les Monts Doudou dans la liste des sites critiques pour la conservation au Gabon (Wilks, 1990).

En juin 1998, le gouvernement gabonais prend la décision de classer l’aire d’exploitation rationnelle de faune du massif des Monts Doudou (332.000 hectares) pour combler le vide entre l’aire d’exploitation rationnelle de faune de Setté-Cama et celle de Moukalaba-Dougoua. Cette action a donné naissance au Complexe d’Aires Protégées de Gamba.

Aller[modifier]

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Aux environs[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de ce parc est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Plaine côtière gabonaise