Aller au contenu

Télécharger le fichier GPX de cet article
49.04302-68.45825
De Wikivoyage

Parc Nature de Pointe-aux-Outardes
Information
Pays
Région
Catégorie UICN
Date de création
Administration
Cours d'eau
Superficie
Bureau d'informations touristiques
Localisation
Site officiel

La Parc Nature de Pointe-aux-Outardes est un territoire de conservation, de mise-en-valeur et de pratique des activités récréatives. Son territoire est situé dans la pointe sud-ouest de la municipalité de Pointe-aux-Outardes, dans la municipalité régionale de comté (MRC) de MRC Sept-Rivières, dans la région administrative de Côte-Nord, au Québec au Canada.

Depuis sa création en 1969, la mission de ce parc est de protéger la richesse et la biodiversité faunique et floristique de son territoire tout en éduquant les gens à l’importance de les connaître et de les préserver. Cette mission est harmonisée à la mission des parcs nationaux du Québec telle qu’énoncée dans la Loi sur les parcs : « … assurer la conservation et la protection permanente de territoires représentatifs des régions naturelles du Québec ou de sites naturels à caractère exceptionnel, notamment en raison de leur diversité biologique, tout en les rendant accessible au public pour des fins d’éducation et de récréation extensive. »

Comprendre[modifier]

Ce parc municipal est administré par une corporation à but non lucratif.

Histoire[modifier]

En 1969, le ministère du Tourisme de la Chasse et de la Pêche (MTCP) a fait l'acquisition des lots 1, 2 et 3-1 du rang Pointe-aux-Outardes en prévision d’en faire un parc provincial. Plus de 3 millions de dollars sont alors investis jusqu'en 1981, en équipements et divers travaux d'aménagements, notamment bloc sanitaire, stationnement et chemin d’accès. À partir de 1981, les nouvelles orientations du MTCP sont à l'effet de d'aménager des infrastructures dans la perspective de les céder aux municipalités.

En 1983, un professeur et un finissant du groupe de techniques en aménagement cynégétique et halieutique (TACH) du Cégep de Baie-Comeau ont travaillé bénévolement à cerner le potentiel réel de protection et la mise en valeur du parc. De 1983 à 1986, 160 000 $ ont été octroyés par le gouvernement fédéral et provincial pour la réalisation d’études concernant la protection et la mise en valeur du parc de Pointe-aux-Outardes.

En 1988, le MTCP transfère au ministère de l’Énergie et des Ressources ses droits sur les lots 1, 2, 3A1, 3A2 et 3B du rang Pointe-aux-Outardes ainsi que les constructions, améliorations et ouvrages qui y sont situés.

En 1990, le ministère des Ressources naturelles du Québec cède les lots à la Corporation municipale de Pointe-aux-Outardes ainsi que toutes les infrastructures et aménagements.

De 1990 à 1995, divers aménagements ont été réalisés:

  • Trottoir de bois;
  • Pavillon principal d’accueil;
  • Réparation des tours d’observation;
  • Aires de jeux récréatifs (jeune et adulte);
  • Clôture pour empêcher la circulation des VTT;
  • Amélioration des sentiers;
  • Panneaux d’interprétation faunique et historique;
  • Pont de 97 mètres facilitant l’accès au boisé.

Entre 1996 et 1998, divers aménagements paysagers se sont ajoutés. En 1997 s’est tenu le 1er souper-bénéfice organisé par le Parc Nature et un fonds pour la protection du parc, le « parrainage d’oiseaux» est créé.

Géographie[modifier]

Ce Parc Nature occupe toute la pointe sud-ouest de la péninsule de Manicouagan, dans la municipalité de Pointe-aux-Outardes. Cette zone comporte sept écosystèmes dinstinctifs.

Aller[modifier]

En voiture[modifier]

  • De Québec (409 km, h 53 min), prendre la route 138 (rive Nord) vers l'est, via le traversier de Tadoussac, jusqu'au rond-point de Chute-aux-Outardes; prendre le chemin Principal (vers le sud-ouest); prendre la rue Labrie (vers l'ouest) jusqu'au chalet d'accueil du parc.

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

Le parc comporte notamment:

  • kiosque d'accueil;
  • centre d'interprétation à vocation écologique, éducative, récréotouristique, culturel et scientifique disposant d'équipements, d'espaces aménagés et de services pour les visiteurs;
  • des sentiers d'observation de la nature;
  • deux tours d'observation de la nature;
  • un trottoir de bois longeant le marais salée (300 mètres);
  • aire de jeux récréatifs (enfants et adultes).

Faire[modifier]

Été[modifier]

En période estivale, le parc offre diverses activités d’animation à des fins de sensibilisation, scientifiques et récréatives du parc. Différents thèmes scientifiques et écologiques sont mis de l’avant et sont animés par un biologiste/astronome, une biologiste spécialisée en milieu marin et des guides-interprètes du patrimoine :

Activités offertes Notes
1 Soirées d’astronomie Le site permet une observation du ciel, avec un minimum de pollution lumineuse, notamment la lune, les planètes visibles du système solaire, les étoiles, les aurores boréales, certains gros satellites (en mouvement)...
2 Sorties cueillette et dégustation de champignons; Selon les endroits, les principaux fruits sauvages permettant la cueillette sont: la canneberge, la camarine noire (que les gens du lieu appellent baie noire), le pain de perdrix (aussi appelé airelle ou baie rouge), le bleuet et la framboise
3 Visite ornithologique (Festival Envol d’automne) Les ornithologues amateurs peuvent découvrir la variété d'oiseaux (pas moins de 200 espèces) qui y niche ou y font escale.
4 Fouilles archéologiques Le premier village de Pointe-aux-Outardes était localisé sur le site du parc au début de la colonisation (vers 1850). Un parcours sous le thème « Alice au Parc nature » a été créé pour les familles sous forme de chasse aux énigmes. Grâce à des fonds du ministère de la Culture et des Communications, le Parc Nature procède à la mise en valeur du patrimoine historique, notamment par: fouille, recherche, entrevue et capsule vidéo historique avec des jeunes et des ainés du village.
5 Journée des sciences
6 KiteFest Organisé en collaboration avec un comité organisateur
7 Panneaux d’interprétation faunique et historique Cette tournée est éducative pour tous les âges
8 Géocaching de chasse aux trésors Usage de l'application Internet de géocaching.
9 Baignade Le pourtour de la péninsule de Manicouagan (de Pointe-aux-Outardes à Pointe-Lebel) comporte 22 km de plages. La plage est accessible aux visiteurs; l'eau est généralement peu profonde, sécurisante et chaude grâce à la stratification inversée. À marée basse, les usagers peuvent circuler sur les battures en suivant les consignes de prudence.
  • Sentiers pédestres – Ce Parc Nature comporte 5,7 km de sentiers qui parcourent une sapinière pessière, un marais salé, une aulnaie, une tourbière, des dunes, des plages et une pinède.

Hiver[modifier]

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Chalets[modifier]

  • Nichoirs géants – Cinq nichoirs de style prêt-à-camper portant des noms d'oiseaux sont disponibles à la location: Le Balbuzard, la Chouette lapone, le Grand pic, l'Hirondelle de rivage et le Merle bleu.

Camping[modifier]

  • Camping rustique en tente
  • Espaces pour motorisés

Aux environs[modifier]

Destinations limitrophes de Parc Nature de Pointe-aux-Outardes
Rose des vents Baie-Comeau,
Ragueneau
Baie-Comeau Baie-Comeau,
Pointe-Lebel
Rose des vents
Ragueneau N Pointe-Lebel,
Golfe du Saint-LaurentCours d'eau
O    Parc Nature de Pointe-aux-Outardes    E
S
Golfe du Saint-LaurentCours d'eau Golfe du Saint-LaurentCours d'eau Golfe du Saint-LaurentCours d'eau
  • 1 Baie-Comeau Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une ville industrielle et récréotouristique située à l'embouchure de la rivière Manicouagan. Principaux attraits: son littoral rocheux et bucolique, barrage de Manic 5, tour guidé patrimonial, sentiers pédestres, vélo, baignades, événements culturels, restauration, hébergement...
  • 2 Chute-aux-Outardes Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette municipalité côtière située en "banlieue" de la ville industrielle de Baie-Comeau, est axée sur l'hydro-électricité, la sylviculture, ainsi que les services aux voyageurs et touristes: sentiers de randonnée pédestre, ancienne centrale Outardes I, golf, parcs et aires de jeux, chasse et pêche et la navigation de plaisance sur le golfe du Saint-Laurent et la rivière aux Outardes.
  • 3 Pointe-Lebel Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Pointe-Lebel occupe la partie Est de la Péninsule de Manicouagan qui est délimitée entre le cours de la rivière aux Outardes (à l'ouest) et rivière Manicouagan (à l'est). L'aéroport de Baie-Comeau est situé sur dans la partie est du territoire. À marée basse, les battures de Manicouagan s'étirent jusqu'à 8.5 km vers l'est à partir de la Pointe-Lebel. Les grandes zones de marais sur la péninsule sont propices à l'observation de la faune aviaire.
  • 4 Ragueneau Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette municipalité riveraine de la MRC Manicouagan située à l'embouchure de la rivière aux Outardes est la porte d'entrée de la péninsule Manicouagan. Principaux attraits: quai marin pour l'observation de la faune marine et ailée, parcs, Parc Nature de Pointe-aux-Outardes, sentiers pédestres, chasse & pêche, camping, quai...
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de ce parc est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques arriver, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Côte-Nord