Aller au contenu

Télécharger le fichier GPX de cet article
53.7864-77.6173
De Wikivoyage

Route Billy-Diamond

​(James Bay Road (en) ou Route de la Baie James (fr))
Information
Départ
Étapes
Arrivée
Longueur

Pays
Région
Bureau d'information touristique
Localisation
<maplink> : Le contenu JSON n’est pas compatible avec « GeoJSON+simplestyle ». La liste ci-dessous montre toutes les possibilités pour l’interpréter selon le schéma JSON. Toutes ne sont pas des erreurs.
  • /0/ids : Does not match the regex pattern ^Q[1-9]\d{0,19}(\s*,\s*Q[1-9]\d{0,19})*$
  • /0/ids : String value found, but an array is required
  • /0/ids : Failed to match exactly one schema
  • /0/service : Does not have a value in the enumeration ["page"]
  • /0 : Failed to match exactly one schema
  • /0/geometries : The property geometries is required
  • /0/type : Does not have a value in the enumeration ["GeometryCollection"]
  • /0/type : Does not have a value in the enumeration ["MultiPolygon"]
  • /0/type : Does not have a value in the enumeration ["Point"]
  • /0/type : Does not have a value in the enumeration ["MultiPoint"]
  • /0/type : Does not have a value in the enumeration ["LineString"]
  • /0/type : Does not have a value in the enumeration ["MultiLineString"]
  • /0/type : Does not have a value in the enumeration ["Polygon"]
  • /0/coordinates : The property coordinates is required
  • /0/geometry : The property geometry is required
  • /0/type : Does not have a value in the enumeration ["Feature"]
  • /0/features : The property features is required
  • /0/type : Does not have a value in the enumeration ["FeatureCollection"]
[ Site officiel]
Site touristique

La route Billy-Diamond (désignée jusqu'en 2020 route de la Baie-James) relie Matagami et Radisson, sur une longueur de 620 km. Cette route du nord-ouest de la province de Québec (Canada) traverse la Jamésie dans le sens nord-sud. Son tracé s'avère le prolongement vers le nord de la route 109 laquelle débute à la route 117 à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Val-d'Or. La route Billy-Diamond est pavée sur toute sa longueur; elle est déneigée et entretenue même en hiver.

La route Billy-Diamond est de plus en plus fréquentée par les touristes qui aspirent à des aventures inusitées et à un voyage de dépaysagement au "bout du monde".

Comprendre

[modifier]

La Route du Nord a perdu en 2002 son statut de route provinciale; cette route de la Jamésie est maintenant administrée par la Société de développement de la Baie-James.

Toponymie

[modifier]

Dans le cadre du 45e anniversaire de la signature de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois, l'Assemblée nationale (Québec) a adopté une motion pour renommer la route de la Baie-James d'après Billy Diamond (né 17 mai 1949; décédé 30 sept. 2010 à Waskaganish soit sa communauté d'attache), l'un des principaux artisans de la convention et l'un de ses signataires. Il a été un homme politique, éducateur et homme d'affaire cri. Billy Diamond a été le chef de bande de la communauté crie de Waskaganish de 1970 à 1976. Il a été Grand chef des Cris de 1974 à 1984.

Histoire

[modifier]
Vue aérienne des travaux de construction de la route de la Baie-James, en 1972.

La route de la Baie James a été conçue dans le but premier de permettre à la machinerie, au matériel et aux travailleurs d’accéder par voie terrestre aux grands chantiers des projets hydroélectriques entrepris au cours des années 1970. La construction de la route a débuté en 1971 et a été complétée en octobre 1974, ce qui a constitué une durée particulièrement courte compte tenu de l’ampleur des travaux à réaliser. La route, qui possède un empattement plus large qu'à l'ordinaire, a été conçue de manière à pouvoir supporter des poids aussi lourds que 500 tonnes.

Le premier jalon de sa construction a été posé en juin 1971 dans la petite ville minière de Matagami, située à 630 km au sud de la Grande Rivière. La firme d'ingénieurs Desjardins, Sauriol et Associés (Dessau) reçoit le mandat de construire une route carrossable vers La Grande Rivière et ensuite vers le village de Fort George, sur la côte de la baie James. Le délai imparti est particulièrement court : 450 milles (750 km) en 450 jours[1].

Le maître d'œuvre doit d'abord déployer des équipes d'arpenteurs et de bûcherons afin de délimiter le tracé de la route permanente. Ces quelques centaines d'hommes seront déployés au milieu de la forêt boréale en hydravion ou en hélicoptère. Ils devront d'abord aménager des campements de fortune avant de se mettre au travail. Les conditions de vie des travailleurs, qui passent des périodes de 45 à 60 jours dans le bois, sont difficiles. Selon la saison, ils doivent affronter la présence des mouches noires (simuliidae) ou le froid intense. Malgré les salaires, « il faut engager en gros 1 500 hommes pour en avoir 500 sur le terrain ».

Parallèlement à ce tracé, une route de glace est construite pour déplacer les équipements et le matériel nécessaire vers le nord. Le projet atteint son premier objectif avec la mise en service, le 11 février 1972, d'un pont de glace de 555 m qui traverse la rivière Rupert. La route temporaire atteint la Grande Rivière en décembre 1972 et permet de répondre aux besoins logistiques minimaux nécessaires pour commencer les travaux ainsi que la construction des infrastructures nécessaires afin de loger et de nourrir les milliers de travailleurs qui se succéderont au cours des dix prochaines années.

La route permanente, temporairement recouverte de gravier, sera officiellement ouverte le . Elle sera complètement asphaltée au cours des deux années suivantes. L'ensemble des travaux a coûté 348 millions $.

Étapes

[modifier]

La route Billy-Diamond est connecté à quelques routes forestières menant à des infrastructures d’Hydro-Québec (centrales hydroélectriques, barrage de retenu, tours électriques à haute tension, postes de relais) et à quatre villages cris Waskaganish, Eastmain, Wemindji et Chisasibi. Ces routes forestières ont été aménagées depuis l'inauguration de la route. La jonction de la route Transtaïga est au kilomètre 544; construite en 1979, elle permet d’atteindre Caniapiscau et donne accès à plusieurs routes secondaires menant aux installations du complexe hydroélectrique La Grande. En sus, la jonction de la route du Nord au kilomètre 275 permet de relier vers l'est Nemaska ainsi que Chibougamau.

Les premiers 38 km (à partir de Matagami) comportent l'accès à plusieurs routes forestières secondaires servant surtout à la sylviculture, la villégiature autour du lac Matagami, ainsi que les activités récréotouristiques (ex.: chasse, pêche, sentiers de motoneiges...). Hormis quelques campements de membres des communautés cries, les voyageurs ne croisent aucune zone habitée le long de la route Billy-Diamond.

Le seul relais routier est situé au kilomètre 381; ce relais comporte la seule station-service pour véhicules automobiles aux abords de la route et les voyageurs peuvent s'approvisionner en denrées de base. Pour des fins de sécurité, la route Billy-Diamond compte des téléphones d’urgence qui sont installés en bordure de la route.

Considérant que la route Billy-Diamond traverse un territoire isolé et que les distances sont grandes entre les points services routiers, les voyageurs doivent s’inscrire à un kiosque d’enregistrement situé à 6 kilomètres au nord-est de Matagami. Sur le trajet, les aires de repos sont bien aménagées et plusieurs d'entre eux permettent le camping sauvage.

Numéro du kilomètre Notes
Matagami km 0 Situé à la jonction de la route 109 (boul. Industriel), du boulevard Matagami et de la route Billy-Diamond
Rivière Bell km 2 Cette rivière passe du côté Est de Matagami. Une halte routière est située voisin du golf et en bordure du pont de la route Billy Diamond (côté ouest de la rivière Bell).
Kiosque d'enregistrement km 6 Les voyageurs doivent s'inscrire au registre par souci de sécurité. Une arche routière enjambe la route. Les voyageurs peuvent se procurer une carte géographique indiquant les haltes, campings sauvages, points d'intérêt et points d'observation.

Le km 6 correspond à la jonction de la route forestière R-1005 menant à Lebel-sur-Quévillon (distance: 106 km).

Jonction de la route forestière 1005 (venant du sud) km 9
Jonction du chemin de la Baie Dunlop (reliant la rive sud du lac Matagami) km 11 Ce secteur du lac Matagami offre de la villégiature et des activités nautiques
Mont Laurier (du côté nord) et en bordure de la baie Est du lac Matagami et le James Bay Pink Moss Hill. km 27 Les visiteurs peuvent emprunter un sentier pédestre de montagne débutant en bordure de la route Billy-Diamond. Le sommet du Mont Laurier atteint 452 m; tandis que la route à la base est à 292 m.
Rivière Waswanipi km 37 Jonction du chemin du Camping du Lac Matagami
Jonction du chemin (allant vers le nord) de la Baie Anita km 38 Cette baie réputée pour la navigation de plaisance est située à l'extrême Est du lac Matagami
Rivière Canet km 49
Rivière Muskeg km 99
Halte routière km 135 Halte routière municipale saisonnière.
Téléphone d'urgence km 201
Rivière Broadback km 232 Halte routière
Jonction avec la route vers Waskaganish102 km) km 237 Halte routière
Téléphone d'urgence km 247
Rivière Rupert km 257 Halte routière
Jonction avec la route du Nord et Halte des Passages. km 275 Cette route va vers l'est, soit vers Nemaska117 km) et Chibougamau440 km).
Rivière Pontax III km 294
Téléphone d'urgence km 301
Rivière Pontax I km 307
Rivière Pontax II km 312
Halte du Lac Mirabelli km 323
Rivière Jolicœur km 326
52e parallèle nord km Une pancarte routière signale le 52e parallèle nord.
Jonction avec la route vers Eastmain103 km) km 351
Relais routier municipal km 381 Ce relais comporte une station d'essence. Il offre des denrées de base, de l'eau potable et le service de repas.
Rivière Eastmain km 395 Halte de la Rivière Eastmain.
Rivière Opinaca km 411 La halte routière est située sur la rive est près du pont. Près de la halte, une route forestière mène vers le nord-est jusqu'à l'aérodrome Opinaca et au Poste Mukeg (barrage hydroélectrique) sur la rivière Opinaca.
Halte de la chaine de lacs km 440
Téléphone d'urgence km 444
Halte du Vieux Comptoir km 467
Halte du Lac Biron km 503 Halte routière municipale saisonnière
Téléphone d'urgence km 504
Jonction avec la route vers Wemindji96 km) et Halte du chemin de Wemindji km 518 Halte routière municipale saisonnière.
Halte du Lac Yasinski km 542
Jonction avec la route Transtaïga km 544 Route menant vers le nord-est jusqu'à Caniapiscau soit 665 km
Halte de la Rivière Castor km 561 Halte routière municipale saisonnière.
Jonction avec la route menant au lac Duncan km 574 Jonction avec la route forestière (allant vers le sud-ouest) menant au terrain de camping du lac Duncan.
Camping des Pins km 582 Terrain de camping situé près du pont de la rivière Pontax II.
Camp Cri km 584 Gîte touristique
Camp Cri km 586 Lac Noisette ouvert à la baignade
Aéroport de Radisson Grande-Rivière km 590 Les vols commerciaux et cargo sont assurés par Air Inuit. Les vols nolisés sont organisés pour les employés d'Hydro-Québec.
Jonction avec la route vers Chisasibi90 km) km 600
Jonction avec la route vers Radisson5 km) via l'avenue des Groseillers km 617
Fin de la route. km 620 Un chemin se poursuit jusqu'à l'aménagement Robert-Bourassa via la route du Barrage, chemin de La Grande 2-A et la route de l'Évacuateur

Voir

[modifier]
  • 1 Pont haubané de la rivière Rupert et rapides Kaumwakweyuch route Billy-Diamond – La halte routière est aménagée sur la rive est de la rivière Rupert face aux rapides Kaumwakweyuch et au pont haubané. Un chemin d'accès (menant vers le nord) permet d'accéder au terrain de camping de la rivière Rupert; ce terrain fait face au rocher Kapaschisikanuch et à deux îles dont l'île Peat. Les adeptes de la nature peuvent se rendre jusqu'au lac Mezières oû des tables de pique-nique sont aménagés.
  • 2 Installation hydroélectriques de La Grande Rivière route Billy-Diamond, Radisson – Belvédère aménagé face au gigantesque dévidoir du Réservoir Robert-Bourassa. Vu sur la vallée de La Grande Rivière.

Galerie

[modifier]

Faire

[modifier]

Le long de la Route Billy-Diamond, les amoureux de la nature peuvent, notamment:

  • faire du camping sauvage;
  • pique-niquer et relaxer dans des haltes routières;
  • apprécier l'immensité du territoire et la forêt boréale;
  • admirer le cours des principales rivières (ou affluents) du versant hydrographique de la Baie James;
  • quitter la route principale pour voir les attraits des villages cris;
  • admirer les infrastructures grandioses d'Hydro-Québec (ex.: rivière La Grande);
  • observer sa grande variété d'écosystèmes, la flore, la végétation, la faune ailée, la faune terrestre et la topographie du territoire. Faire de la chasse photographique;
  • cueillir de petits fruits sauvages.

Acheter

[modifier]

Manger

[modifier]

Les épiceries sont disponibles à Matagami, Radisson et généralement dans les villages cris; toutefois, il n'y a aucun point de services entre ces villages, hormis au relais routier du kilomètre 381.

En partant de Matagami, les voyageurs sont priés de s'approvisionner notamment en denrées alimentaires, en essence, en téléphone satellites, instrumentation GPS et divers équipements (camping sauvage).

Se loger

[modifier]

Santé - Sécurité

[modifier]

Le réseau cellulaire ne fonctionne pas entre Matagami et Radisson. Néanmoins, un service Wi-Fi est disponible au relais routier du kilomètre 381.

Voici quelques conseils aux voyageurs de la route Billy-Diamond en mode véhicules routiers:

  • documentez-vous sur la Jamésie: ses grandes infrastructures hydroélectriques, l'histoire des cris, sa flore boréale, ses attraits...; prévoyez vos points d'arrêt et vos visites;
  • réservez à l'avance votre hébergement. Malgré les réservations dans les auberges, motels, hôtels, les voyageurs routiers devraient être équipés proactivement en cas de nécessité de faire du camping sauvage (tente, sac de couchage, réchaud, bougies, briquets, gamelle, trousse de premiers soins, insecticide, parapluie, etc.). Le but être d'être autonome, en cas de nécessité.
  • disposez d'une réserve suffisante en eau potable et de nourriture pour être autonome;
  • ayez des vêtements chauds et adaptés aux intempéries;
  • informez-vous de la météo anticipée et des alertes de feu de forêt. La météo peut générer des surprises, selon les saisons;
  • importez les cartes géographiques sur votre téléphone cellulaire ou tablette numérique (ex.: map.me) pour usage après avoir quitté la zone des réseaux cellulaires;
  • ayez un véhicule en bon état;
  • restez sur la route Billy-Diamond; il s'agit de la route principale. Un voyageur qui quitte cette route, doit avoir une bonne raison, tels les visites vers les villages cris, vers les installations hydroélectriques, vers les terrains de camping, vers les haltes routières...;
  • faites le plein d'essence chaque fois que vous en avez l'opportunité; ayez au besoin des bidons d'essence en réserve;
  • utiliser les services de téléphones satellites (à base altitude);
  • ne vous approchez pas des animaux sauvages; et ne les nourrissez pas;
  • dans les communautés cries, prenez contact avec les responsables touristiques afin de vous renseigner sur les opportunités de visite, d'hébergement et d'activités.

Liens externes

[modifier]

Consultez également ces pages dans d’autres projets Wikimedia :

Ressources multimédia sur Commons.

Aux environs

[modifier]
  • 1 Eeyou Istchee Baie-James Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La municipalité de Eeyou Istchee Baie-James se situe en Jamésie dans la région administrative du Nord-du-Québec. Elle est la municipalité ayant le plus vaste territoire à administrer au monde. Elle compte 1 261 habitants, excluant les 20 000 habitants des communautés Cris qui vivent dans des villages autochtones.
  • 2 Matagami Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Matagami est une ville animée sur le plan des loisirs, des activités récréotouristiques (ex.: chasse, pêche, activités nautiques, randonnées pédestres, excursions en motoneige), de services aux voyageurs de la Route Billy-Diamond, d'hébergement, de restauration... Sa nature villageoise reflète la grande histoire de la Jamésie.
  • 3 Radisson Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité près de la rivière La Grande, du côté Est de la Baie James, de la municipalité d'Eeyou Istchee Baie-Jame, en Jamésie.
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article sur cet itinéraire est utilisable. Il explique comment s'y rendre et cite tous les points importants le long du chemin. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Nord-du-Québec
  1. Lacasse 1983, p.242-246