Aller au contenu

Télécharger le fichier GPX de cet article
47.0833-70.7833
De Wikivoyage

Sault-au-Cochon
Informations
Pays
Régions
Lac
Cours d'eau
Altitude
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Code postal
Préfixe téléphonique
Fuseau
Localisation
Site officiel

Le Sault-au-Cochon constitue un territoire non organisé, dans la municipalité régionale de comté (MRC) de La Côte-de-Beaupré, dans la région administrative de la Capitale-Nationale, au Québec, au Canada.

Ce territoire non organisé couvre essentiellement l'escarpement rocheux entre Cap Tourmente (au sud-ouest) et le Cap du Salut lequel est situé à la limite sud-ouest de la municipalité de Petite-Rivière-Saint-François; et dans l'autre sens, entre la rive du fleuve Saint-Laurent et la limite de Saint-Tite-des-Caps laquelle est située en haut du promontoire.

Les deux principales activités économique de ce territoire non organisé sont la sylviculture (pour les zones ou le relief terrestre est accessible) et les activités récréotouristiques (randonnées pédestres, raquettes à neige, observation de la nature, de la flore et de la faune). Le Sentier des Caps est un incontournable.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

Sault-au-Cochon partage une limite intermunicipale de:

  • 17,1 km avec Saint-Tite-des-Caps. Cette dernière limite se situe plus ou moins sur le rebord en haut de la grande falaise. Le dénivelé entre le fleuve et cette limite intermunicipale se situe à 397 m (à la hauteur de la rivière Lombrette), 341 m au lac St-Joachim et un maximum de 580 m près de la limite de la Petite-Rivière-Saint-François. En somme, l'altitude de l'arrête supérieure de cette grande falaise est plus élevé vers l'Est;
  • 3,1 km avec la Réserve nationale de faune du Cap Tourmente. La limite intermunicipale coupe la montagne de Cap Tourmente en passant à 581 m au sud-ouest du sommet;
  • 4,2 km avec Petite-Rivière-Saint-François. Dans cette dernière municipalité, près de la limite de Sault-au-Cochon, une route forestière permet de relier la route 138 à l'escarpement face au Cap du Salut.

Les principaux caps sur l'escarpement rocheux et anses en bordure du fleuve sont (en partant du sud-ouest): Cap Tourmente, anse de la Montée du Lac, Cap Brûlé, anse aux Cenelliers, Cap Rouge, La Grande Anse, Anse Gribane, Cap Gribane, Pointe du débarquement, Anse aux Bardeaux, Pointe d'Alliance, Anse aux Vaches, Cap d'Éboulis, Sault-au-Cochon et Cap du Salut. Les principaux sommets de montagne sont situé sur le rebord de l'escarpement rocheux en surplomb du fleuve Saint-Laurent (en partant du sud-ouest): Cap Tourmente (580 m), Colline de l'Anse de la Montée du Lac (457 m) (près de Cap Brûlé), Cap Rouge (599 m), Cap Gribane (666 m), sommet non identifié (700 m) et Cap d'Éboulis (718 m).

Les principaux cours d'eau de Sault-au-Cochon sont: le ruisseau de la Friponne, la rivière Lombrette et quelques torrents qui dévalent l'escarpement qui fait face au fleuve.

Le lac Saint-Joachim (altitude: 341 m; longueur: 1,34 km) chevauche la limite entre Saint-Tite-des-Caps et le territoire non organisé du Sault-au-Cochon; ce lac est localisé sur un plateau élevé, à demi encaissé entre les montagnes (ex.: Colline de l'Anse de la Montée du Lac qui a une altitude de 495 m) qui forment la grosse falaise en surplomb de Cap Brûlé, sur le littoral du fleuve Saint-Laurent. La rive nord-ouest du lac, soit la partie dans Saint-Tite-des-Caps comporte une trentaine de chalets; la partie du lac dans Sault-au-Cochon est non habité. La décharge de ce lac se déverse vers le nord en traversant le village de Saint-Tite-des-Caps où elle se déverse dans la rivière Lombrette.

Considérant que le territoire de la MRC La Côte-de-Beaupré couvre jusqu'au milieu du fleuve, le territoire de Sault-au-Cochon inclut des récifs fluviaux, des bancs de sables (banc du Cap Brûlé, banc des Îlets), des brisants (brisants du Cap Brûlé) et des cayes (caye du Père-Édouard, caye de la Prairie, caye du Cap Brûlé). Ces hauts-fonds et ces îlots de sable ou de roches s'avèrent des obstacles à la navigation.

Faune[modifier]

Histoire[modifier]

Toponymie

L'appellation "Sault au Cochon" (et la forme au pluriel) identifie une dizaine d'entités géographiques le long des rives du fleuve Saint-Laurent, visitées par les marsouins depuis des siècles. Ce toponyme évoque la présence de marsouins, appelés cochons ou cochons de mer dans le langage populaire.

Tragédie aérienne de 1949

Sault-au-Cochon a été rendu célèbre dans l'histoire du Québec à cause de la tragédie aérienne de Sault-au-Cochon survenue le 9 septembre 1949, faisant 23 morts. Un avion DC-3 de la Canadian Pacific Airlines (faisant la liaison Montréal-Baie-Comeau) explosa en plein ciel à 104,6 km à l'est du centre-ville de Québec et s'écrasa sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent à Sault-au-Cochon. Cette tragédie aérienne est le résultat du premier attentat à survenir contre l'aviation civile en Amérique du Nord. Une bombe avait été dissimulée dans un colis qui a été déposé à bord de l'avion avant son départ. En 2019, les débris étaient encore sur place, 70 ans plus tard; ils reposent à flanc de montagne à 150 mètres au-dessus du niveau du fleuve Saint-Laurent.

Petit-Débarquement (La Petite-Gribane)

La désignation toponymique Petit-Débarquement (jadis désigné La Petite-Gribane par des navigateurs) évoque un débarcadère délimitant au sud-ouest l'Anse aux Bardeaux, entre le Cap Gribane (au sud-ouest) et la Pointe d'Alliance (au nord-est). Le Petit-Débarquement est située à 2 km au nord-est de Cap Bribane, à 17,4 km au nord-est de l'Île d'Orléans, à 10 km au nord-est de Cap Tourmente et à 28,8 km au sud-ouest du Cran des Guay qui marque l'entrée de la Baie Saint-Paul.

Entre Cap Tourmente et le Cap d'Éboulis (soit un segment riverain de 14,8 km), le grès est variable et relativement étroit à marée basse; ainsi, le débarquement des embarcations est plus facile que pour le segment riverain d'environ 24 km, entre Cap d'Éboublis et l'entrée de la baie Saint-Paul. Par exemple, à la Pointe du Débarquement, le grès s'étire sur 98 m à marée basse, à l'anse aux Bardeaux sur 198 m, à La Grande Anse sur 389 m et zéro à Cap Gribane. Par ailleurs, ce segment riverain entre Cap Tourmente et le Cap d'Éboulis s'avère la partie la plus à pic de l'escarpement riverain entre Beaupré et Baie-Saint-Paul.

La gribane est une espèce de barque à fond plat, sans quille et équipée d'un mât, pouvant transporter généralement de 30 à 50 tonneaux. Jadis, plusieurs embarcations frêles étaient utilisées par plusieurs navigateurs sur le Saint-Laurent entre Québec et les quais de Baie-Saint-Paul, La Malbaie (Pointe-au-Pic), Saint-Siméon, Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac.

Grand-Débarquement (La Grande-Gribane)

Le Cap Gribane est situé à 2 km au sud-ouest de la Pointe du Débarquement (La Petite-Gribane) et à 7,6 km au nord-est de Cap Tourmente. Le cap Gribane délimite au nord-est La Grande Anse et l'anse Gribane.

Le Petit-Débarquement et le Grand-Débarquement aurait pu aussi servir au XVIIIe siècle pour le transbordement du bois vers de plus gros navire en vue de l’exportation du bois vers Les Antilles ou vers l'Angleterre. L'anse aux Bardeaux évoquerait l'empilage de cages de bardeaux en attendant l'arrivée des navires. Ces deux sites ont longtemps servi de lieu de refuge pour les navigateurs en cas de mauvaise mer, pour y faire une halte (ou relais) ou pour chasser notamment les marsouins à l'Anse aux Bardeaux et à la Grande Anse.

Aller[modifier]

En voiture[modifier]

  • De Tadoussac (162 km, h 24 min), prendre le traversier Tadoussac-Baie Sainte-Catherine; prendre la route 138 (direction Ouest), jusqu'à Saint-Tite-des-Caps; tourner à droite à la rue Leclerc, jusqu'au poste d'accueil.
  • De Québec (52 km, h 37 min), prendre la route 138 (direction Est), jusqu'au village de Saint-Tite-des-Caps; tourner à gauche à la rue Leclerc, jusqu'au poste d'accueil.

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

Faire[modifier]

  • 1 Sentier des Caps de Charlevoix Logo indiquant un lien vers le site web Corporation du Sentier des Caps de Charlevoix inc: 2, rue Leclerc, Saint-Tite-des-Caps, QC, G0A 4J0, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 418 823-1117, courriel : Logo indiquant des horaires Tous les jours, de 8h30 am à 16h. – Le Sentier des Caps comporte 51 km (ou 49 km en hiver) de randonnée pédestre (ou en raquette) entre Cap Tourmente et le village de Petite-Rivière-Saint-François. Ce sentier présente une nature splendide et des points de vue sublimes sur la grandiosité du fleuve Saint-Laurent. Ce sentier est composé de deux secteurs: le secteur de Saint-Tite-des-Caps (avec 6 refuges) et le secteur du Massif (avec 3 refuges); chaque secteur a son propre poste d'accueil. Les randonneurs peuvent se procurer leur droit d'accès en ligne; il suffit de se présenter à l'Accueil de Saint-Tite-des-Caps pour valider l'accès. La location de raquettes est offerte à l'accueil principal de Saint-Tite-des-Caps.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Campings[modifier]

Aux environs[modifier]

Destinations limitrophes de Sault-au-Cochon (TNO)
  • 1 Réserve nationale de faune du Cap Tourmente Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia – Créée en 1978, cette réserve est constituée de marais, de plaines et de forêts. Sa mission est de protéger un marais à scirpe d'Amérique qui est l’habitat principal de la grande oie des neiges durant sa migration. Cette réserve est traversée en contrebas (sur la rive nord-ouest du fleuve Saint-Laurent) par le chemin de fer du Train de Charlevoix. Elle fait face aux battures de la Pointe aux Prêtres. Elle comporte plusieurs sentiers pédestres permettant l'ascension par le Cap Tourmente. Cette réserve abrite plus de 180 espèces d'oiseaux, 30 espèces de mammifères, 22 types de peuplements forestiers et 700 espèces de plantes. De nombreux groupes scolaires et des touristiques viennent y faire des visites éducatives sur la flore et la faune.
  • 2 Saint-Tite-des-Caps Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Saint-Tite-des-Caps est une destination de vacances et de villégiature, grâce à ses attraits naturels à proximité de la ville de Québec. Ce milieu champêtre et forestier présente des paysages majestueux sur des Laurentides et le fleuve Saint-Laurent. Le célèbre Sentiers des Caps attire annuellement des dizaines de milliers de visiteurs.
  • 3 Saint-Ferréol-les-Neiges Logo indiquant un lien vers le site web  – Localité touristique en zone montagneuse dont le village est en surplomb du canyon de la rivière Sainte-Anne. Traversée par la route 360, cette municipalité est doté d'attraits naturels (chute Jean-Larose, mont Ferréol (791 m), lac du Faubourg), d'infrastructures de loisirs (centre de ski de fond Mont-Sainte-Anne, club d'Auto-Neige Le Sapin d'Or, Golf Le St-Ferréol, piste multifonctionnelle, sentier Mestachibo, sentiers de vélo de montagne du Mont Sainte-Anne et piste cyclable Jean-Larose, Villéa nature & Nordique Spa, les fresques de l'église de Saint-Ferréol-les-Neiges) et d'activités récréotouristiques (randonnées pédestres, canyoning). En sus, la municipalité a une grande capacité d'hébergement et de restauration. Les touristes y trouvent des produits du terroirs, ainsi que les oeuvres des artistes et artisans.
  • 4 Beaupré Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Située en bordure du fleuve Saint-Laurent, face à l'île d'Orléans, la ville de Beaupré est surplombée par le mythique mont Sainte-Anne et son célèbre centre de ski. La ville compte plus de 1000 unités d'habitation haut de gamme dont quatre établissements classés quatre étoiles, deux terrains de golf dix-huit trous, un centre commercial. En sus, les touristes y trouvent un vaste choix de restaurants, pubs et salles à manger de divers types: familiale à la fine gastronomie. Les citoyens ont accès à une vie animée : sociale, culturelle, sportive, éducative... avec de grands événements. Beaupré bénéficie de la proximité de nombreux attraits. Une ville avec une grande histoire.
  • 5 Saint-Joachim Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Municipalité côtière à vocation résidentielle et touristique, centrée sur les activités récréotouristiques. Les principaux attraits sont la Réserve nationale de faune du Cap Tourmente et le Canyon de la rivière Sainte-Anne. Les visiteurs peuvent y faire de nombreuses activités récréotouristiques: sentiers pédestres, ski de fond, raquettes à neige, vélos de montagne, activités nautiques sur le fleuve...
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de ce parc est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques arriver, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Capitale-Nationale