Télécharger le fichier GPX de cet article
16.06-61.764444444444Map mag.png

Amérique > Amérique du Nord > Antilles > Petites Antilles > Îles du Vent > Antilles françaises > Guadeloupe > Vieux-Habitants

Vieux-Habitants

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vieux-Habitants
​((gcf) Zabitan)
Vue vers le quartier Nord depuis l'embouchure de la Grande Rivière des Vieux-Habitants
Vue vers le quartier Nord depuis l'embouchure de la Grande Rivière des Vieux-Habitants
Informations
Pays
Région
Mer
Cours d'eau
Altitude
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Code postal
Localisation

Vieux-Habitants est une ville de Guadeloupe.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

La commune s'étend sur 58,7 km2 et compte 7 324 habitants.

Entourée par les communes de Bouillante, Baillif et Pointe-Noire, Vieux-Habitants est située à 8 km au nord-ouest de Saint-Claude la plus grande ville aux alentours. Vieux-Habitants est une commune du parc national de la Guadeloupe. Ses habitants sont appelés les Habissois et les Habissoises.

Histoire[modifier]

La paroisse Saint-Joseph-des-Vieux-Habitants est fondée en 1636, dans l'année qui suit l'arrivée des français sur l'archipel. Les habitations s'y développent rapidement. Les premiers colons y exploitent d'abord le tabac ou pétun, ainsi que le coton et l'indigo. Au XVIIIe siècle venait s'y ajouter, la canne, le cacao,la vanille, et avant de se consacrer surtout au café, introduit sur l'île en 1726. Pendant plus d'un siècle, la culture du café est florissante, à la fin du XVIIe siècle, la Guadeloupe exporte plus de 6000 tonnes de café sous le nom de "café bonifieur".

Jusqu'en 1922, le seul moyen de communication avec l'extérieur dont bénéficie la commune est la voie maritime, au départ de l'Anse à la Barque. Ce port naturel a d'ailleurs été à plusieurs reprises le théâtre de combat contre les Anglais en 1691, 1703, 1746 puis en 1809.

Vieux-Habitants de nos jours[modifier]

Après la crise du café, puis du roucou, Vieux habitants reste une commune à dominante agricole, consacrée à des cultures essentiellement vivrières. La banane, introduite au 19e siècle, était à l'origine, destinée à ombrager les caféiers et les cacaoyers. C'est après le passage du cyclone 1928, et la mise en place d'une ligne maritime avec la France que la culture pris son essor. les subventions accordées aux planteurs de bananes accentuèrent sa progression au détriment des caféiers, des cacaoyers et des vanilliers qui disparurent pratiquement des habitations.

Aujourd'hui, le Bonifieur La Guadeloupe connaît une renaissance et est maintenant disponible grâce à une coopérative de producteurs de café sur la Basse Terre. L'objectif est de faire revivre la culture du café et d'organiser en Guadeloupe. Bien que seulement 30 tonnes de Guadeloupe Bonifieur est produit chaque année, il est recherché en raison de sa rareté et de bonne qualité. Guadeloupe Bonifieur est le seul café autre que Blue Mountain jamaïcain à être exportés en fûts.

Vieux-Habitants c'est aussi et toujours une commune très agricole. Entre les terres sèches à proximité du littoral, et les hauteurs en milieu humide, les agriculteurs cultivent toute sorte de produits, du maréchage aux arbres fruitiers, en passant par les nombreuses racines. Vieux-Habitants est toujours considérée comme le grenier de la Guadeloupe.

Bien qu'implanté en zone rurale et à seulement 20 min du chef lieu, Basse-Terre, Vieux-Habitants, possède un centre-bourg très commerçant et très dynamique où l'on peut trouver de tout, même pharmacie et médecin.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

On se rend en Guadeloupe essentiellement en avion, via l'aéroport international Pôle Caraïbe situé en Grande-Terre sur la ville Les Abymes.

En bateau[modifier]

Outre les bateaux de croisière qui font halte essentiellement à Pointe-à-Pitre, des compagnies de Ferry assurent des liaisons avec les îles proches anglophones que sont La Dominique, Antigua, plus rarement Montserrat et Sainte-Lucie. Depuis la France métropolitaine, les cargos acceptant des passagers se font de plus en plus rares. La traversée de l'Atlantique dure près de 2 semaines et reste coûteuse. Le principal port est celui de Pointe-à-Pitre, certaines liaisons se font occasionnellement depuis celui de Basse-Terre.

Circuler[modifier]

Si le réseau de transport en commun est bien présent sur tout le territoire de la Guadeloupe, il reste adapté essentiellement aux horaires de travail et aux scolaires, hors matins et soirs, il faudra patienter parfois longtemps pour prendre un bus. De plus, aucun bus ne circule le dimanche. La pratique du stop est aussi peu efficace, là aussi il faudra être patient. Les taxis sont bien présents mais restent à des prix de courses élevés. La solution la plus recommandée et fortement conseillée reste la location d'un véhicule de tourisme, vous trouverez beaucoup de loueurs sur l'ensemble de la Guadeloupe, aux prix variants de 15 à 30  jour selon le temps de location. Aucune location de bicyclettes et scooters n'est présente sur l'île.

Voir[modifier]

Nature[modifier]

Parmi les plus beaux sites à visiter de Vieux-Habitants, se trouvent ses deux vallées uniques en Guadeloupe, Beaugendre et Grand-Rivière, depuis laquelle on accède au Bassin Paradis. De belles plages vous attendent aussi, la plage de Simaho, vaste étendue de sable dans le bourg, et ses restaurants créoles, la plage de Rocroy, avec ses beaux fonds marins et ses carbets, la plage de l'Etang, grande étendue naturelle avec une partie rivière et mangrove en arrière et la plage de la Voûte, de l'autre coté de la Pointe Dibuque après l'Anse à la Barque, avec de très beaux fonds marins également.

Le café[modifier]

Terre de Café, à Vieux-Habitants, vous pouvez tout savoir du bonfieur et de ses producteurs.

  • 1 Habitation de la Grivelière Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – la plus belle et grande habitation restaurée de la Guadeloupe
  • 2 Musée du Café Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – vous pourrez y assister à la torréfaction du Café Chaulet
  • 3 Domaine de Vanibel  – une visite guidée passionnante de la plantation et de la production.

Les Kassaveries[modifier]

Les Kassaveries sont un lointain héritage des Améridiens, transmis au premiers européens colons, qui leur a permis de ne pas mourir de faim. Ce savoir-faire traditionnel est toujours bien présent à Vieux-Habitants où l'on dénombre plusieurs kassaveries. Peu ouvertes aux touristes, il faudra se faire emmener par un habitant. Les kassaveries transforment la racine de manioc en farine suivant un procédé bien particulier : après la récolte, les racines de manioc sont "gragées" (broyées) puis pressées afin de séparer la farine sèche de la "graisse" appelée moussache. La farine subie deux cuissons différentes où elle est brassée en permanence; pendant cette étape, on joue du tambour et chante des chansons traditionnelles pour motiver le travail. Si les kassaveries sont peu accessibles, elles viennent toutefois au public lors des journées festives de la commune et fabriquent devant vous les galettes de manioc salées ou sucrées.

Archéologie[modifier]

Vieux-Habitants a la particularité de se situer entre deux sites archéologiques importants de l'histoire de la Guadeloupe. Au sud, les gravures rupestres dans le lit de la rivière du Plessis -site des Roches gravées- attestent de la présence d'occupations amérindiennes anciennes. Au nord, l'Anse à la Barque, fût l'un des plus grands ports naturels utilisés dès le début de la colonisation européenne. Témoin de nombreuses batailles franco-anglaises, elle possède au moins 22 épaves en ses fonds, dont 9 localisée, seulement 1 formellement identifiée.

Toutefois, les autorités nationales et locales de la Guadeloupe, mettent trop peu de moyens dans la recherche archéologiques, les sites ont été peu fouillés, encore moins les sites sous-marins.

  • 4 Les roches gravées  – Le site des Roches Gravées est situé dans le lit de la Rivière du Plessis à Vieux-Habitants mais accessible depuis la commune voisine de Baillif. Le site comporte une petite dizaine de gravures rupestres ainsi qu'une exposition pédagogiques sous un carbet. Le chemin d'accès est aménagé, court, mais très abrupte. Pour y accéder, prendre la direction de Saint-Robert à Baillif depuis la RN2, prendre la 3e route à gauche qui descend. Au panneau "Chemin des Avocatiers" prendre à droite et remonter jusqu'au stade où l’on se gare. Le chemin débute le long du stade.
  • 5 L'Anse à la Barque  – Les vestiges terrestres et marins de l'Anse à la Barque témoignent de l'intense activité du site, depuis la colonisation française jusqu'aux années 1960. Malheureusement, les fortes pluies sur les pentes abruptes du site ont recouvert d'alluvions la partie terrestre comme les fonds marins; le site est d'environ 1,50m plus élevé aujourd'hui qu'à l'époque coloniale. Les vestiges sur terre sont partiellement enterrés, les épaves en grande majorité complètement ensevelies. Cependant, il est possible de voir quelques épaves dans l'anse, cannons, fonds de bateaux, anciennes ancres, et sur terre les bassins servant à la fabrication de la teinture indigo.

Agrotourisme[modifier]

  • 6 Visite de la collection fruitière de l'Assofwi Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Le Bouchu, Logo indiquant un numéro de téléphone +590 590 60 43 92, courriel :  – Pas moins de 150 variétés de fruits tropicaux du monde entier forment la collection de cette association d'agriculteurs. Comme la collection est aussi un site expérimental pour l'amélioration des cultures pérennes et naturelles en milieu tropical, la visite ne se fait que les mercredis, elle est guidée et gratuite. C'est aussi l'occasion de faire son marché de produits locaux sur place.

Faire[modifier]

Activités en milieu naturel[modifier]

  • Habiss Plongée Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Anse à la Barque, Logo indiquant un numéro de téléphone +590 590 95 79 49, +590 690 95 01 90 (téléphone portable), courriel :  – Plongée sous-marine à la carte sur de magnifiques jardins de corail, peu explorés et très bien préservés, sur réservation afin de choisir les horaires qui vous conviennent. Recommandé par le Parc National, ouvert toute l'année.

Festivités[modifier]

  • Noël Kakadò Logo indiquant un lien vers le site web  – Le noël Kakado est une grande fête traditionnelle de Vieux-Habitants, qui marque la fin de la récolte du café, et le début des festivités de Noël. L'événement a lieu tous les vendredis de l'avent (tous les vendredis du mois de décembre précédant le jour de Noël). Chaque soirée dans un lieu différent de la commune où le village Kakadò avec sa crèche et ses artisans est installé. Sur l'ensemble de ses soirées, des processions particulières débutent chacune des soirées : déboulé au flambeaux, couronnement de la famille royale, chants et musiques terminent les nuits. La dernière soirée du Noël Kakadò, se termine par son grand Bèlè, une grande fête de bon esprit.
  • Le Carnaval de Vieux-Habitants  – Le Carnaval de Vieux-Habitants rencontre toujours beaucoup de succès ! Le Carnaval en Guadeloupe s'étend entre le mois de janvier et de mars, sa durée est très variable selon les années. Vieux-Habitants fait son Carnaval en janvier, une journée de défilée, terminée par une fête populaire. L'occasion de voir les plus grandes formations carnavalesques de la Guadeloupe, et sa formation locale, le groupe Pikan, qui remporte toujours des prix au niveau régional.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Restaurants[modifier]

Les restaurants de Vieux-Habitants ont très bonne réputation pour leur cuisine créole, et leur rapport qualité/prix. Vous les trouverez essentiellement dans le bourg, et surtout sur la plage de Simaho à la sortie sud du bourg. Ils servent généralement entre 12 et 15h. Seul un restaurant est ouvert en soirée les vendredis et samedis en centre-bourg. Le soir vous trouverez plutôt une restauration de type snack, poulet grillé ou pizzas dans les camions du bourg, de Schoelcher, l'Etang ou Marigot.

Tables d'hôtes[modifier]

Les tables d'hôtes de Vieux-Habitants rivalisent de créativités en cuisinant finement les produits locaux :

  • 1 Verte Vallée Logo indiquant un lien vers le site web Vallée de Grand-Rivière, Logo indiquant un numéro de téléphone +590 590 98 34 14, +590 690 33 18 51 (téléphone portable) – L'association Verte Vallée qui gère l'Habitation La Grivelière, propose tous les midis une table d'hôtes où les repas sont confectionnés avec les produits de l'Habitation. Délicieusement créative, la cuisine y est une véritable découverte gustative.
  • 2 La Verdoyante Vallée de Beaugendre, Logo indiquant un numéro de téléphone +590 690 59 25 03 (téléphone portable), courriel :  – La table d'hôte de La Verdoyante est nichée dans un îlot de végétation, un jardin créole, et accueille de 2 à 8 personnes. Tous les produits proviennent du jardin naturel et de la pêche traditionnelle. Pensez à réserver au moins 48 h l'avance, repas végétariens possibles.

Restauration Rapide[modifier]

Outre les boulangeries, vous trouverez sur tout le territoire des camions proposant des sandwichs, grillades, pizzas, etc.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

  • Gîtes Les Cocotiers Logo indiquant un lien vers le site web Hauteur de Géry, Logo indiquant un numéro de téléphone +590 590 98 33 18, +590 690 61 72 37 (téléphone portable), courriel :  – Gîte écotouristique situé sur la plage naturelle de l'Etang, 2 bungalows pour 2 personnes, bivouac du jardin. Recommandé par le Parc National
  • Domaine de Vanibel Logo indiquant un lien vers le site web Cousinière, Logo indiquant un numéro de téléphone +590 590 98 40 79, +590 690 50 63 39 (téléphone portable), courriel :  – L'Habitation caféière du Domaine de Vanibel propose ses hébergements en son site arboré. Le gîte possède une piscine. Recommandé par le Parc National
  • Gîtes du Soleil Levant Logo indiquant un lien vers le site web Hauteur de l'Anse à la Barque, courriel :  – Gîtes avec piscine, les bungalows tout confort ont une vue unique sur l'Anse à la Barque.
  • Résidence de la Cousinière Logo indiquant un lien vers le site web Cousinière, Logo indiquant un numéro de téléphone +590 590 98 52 71, courriel :  – Villas créoles de standing et de charme, spacieuses, aérées, finement décorées, avec spa individuel.
  • Habitation Dieudonné Logo indiquant un lien vers le site web Vallée de Beaugendre, Logo indiquant un numéro de téléphone +590 590 99 57 20, +590 690 72 05 58 (téléphone portable) – Authentiques cases créoles entièrement rénovées; au cœur de la vallée, à coté de la rivière, le gîte est implanté dans un paradis végétal.
  • Gîte Les Quenettiers Logo indiquant un lien vers le site web Géry, Logo indiquant un numéro de téléphone +590 590 99 18 36, courriel :  – Cases créoles de charme avec terrasses privatives et belle vue mer dans un secteur très calme, l'une des case possède sa piscinette privée.
  • Gîte Taïnaco Logo indiquant un lien vers le site web Morne Tararre – Le gîte propose ses studios indépendants chez l'habitant, tout équipés, terrasses vue mer et montagne, proche de l'Anse à la Barque et de la plage de la Voûte.

Communiquer[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Aux environs[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Guadeloupe