Télécharger le fichier GPX de cet article
46.7686.639Map mag.png

Eurasie > Europe > Europe centrale > Suisse > Jura suisse > Yverdon-les-Bains

Yverdon-les-Bains

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yverdon-les-Bains
La place Pestalozzi
La place Pestalozzi
Informations
Pays
Région
Lac
Cours d'eau
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Code postal
Préfixe téléphonique
Localisation
Site officiel

Yverdon-les-Bains est une commune et une ville du canton de Vaud en suisse, située dans le district du Jura-Nord vaudois, dont elle est le chef-lieu.

Comprendre[modifier]

Histoire[modifier]

Yverdon-les-Bains compte parmi les plus anciennes villes de Suisse. Elle possède un riche patrimoine témoignant d’un passé de plus de 6 000 ans. L'origine de la ville remonte au Néolithique et peut être située aux alentours de l'an 4000 avant notre ère. Au cours du IIe siècle av. J.-C., les Helvètes s’installent sur le plateau suisse et la région d’Yverdon-les-Bains fait dès lors partie de leur territoire. Sous domination romaine dès la fin du Ier siècle av. J.-C., Eburodunum, le nom gallo-romain d'Yverdon-les-Bains, connaît un développement et un essor dus essentiellement à sa situation géographique aux abords d’un carrefour routier et fluvial d’importance européenne. Les Burgondes s’y installent au Ve siècle et l’occupation du site se poursuit sans discontinuité. Au cours du XIIIe siècle se développe un nouveau noyau urbain entre le lac et la cité gallo-romaine. Le futur comte Pierre II de Savoie décide d’y construire un château et une ville neuve. Après plus de trois siècles de régime savoyard, la cité est conquise en 1536 par les troupes bernoises.

Haut lieu de l’imprimerie et de l’édition, la ville resplendit au XVIIIe siècle d’un faste que reflète l’architecture de ses édifices publics et de ses plus riches demeures. Sa source thermale suscite de nouvelles constructions, attire une clientèle cosmopolite et participe au rayonnement de la cité qui devient vaudoise après la révolution de 1798. L’esprit du siècle des Lumières se répand avec Johann Heinrich Pestalozzi qui enseigne au château de 1805 à 1825. L’industrialisation et l’arrivée du chemin de fer en 1855 modifient le paysage urbain. La ville s’étend et connaît un accroissement continu de sa population. Deuxième ville du canton de Vaud, Yverdon-les-Bains compte de nos jours plus de 30 000 habitants.

Aller[modifier]

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

Lieux historique[modifier]

  • 1 Menhirs (Alignement de Clendy) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires accessible en tout temps. Logo indiquant des tarifs gratuit. – Classé comme bien culturel d'importance nationale en Suisse Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Les menhirs d'yveron, plus anciens témoignages du passé, se situent à proximité des rives du lac, entre la plage et le Centre Pro Natura de Champ-Pittet. Il s’agit de 45 statues-menhirs érigées dès l’âge du Néolithique, soit entre 4500 et 4000 av. J.-C. Mis au jour en 1878 suite à l’abaissement du niveau du lac consécutif à la première correction des eaux du Jura, les menhirs de la baie de Clendy n’ont cependant été redécouverts et identifiés comme tels qu’en 1975 et replacer dans leur position originelle en 1986. Placé sous protection de la Confédération suisse, le site est depuis lors classé monument historique.

Musées[modifier]

  • 2 Maison d'Ailleurs Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Place Pestalozzi 14, Logo indiquant un numéro de téléphone +41 24 4256438 Logo indiquant des horaires mar.- dim. : 11 h - 18 h. Logo indiquant des tarifs adulte : 12 Fr. ; senior, étudiant, chômeur : 10 Fr. ; enfant (à partir de 6 ans) : Fr.. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Musée dédié à la science-fiction, l'utopie et les voyages extraordinaires. C'est une fondation à but non lucratif qui poursuit une double vocation de musée grand public et de centre de recherche spécialisé. Les archives du musée comportent environ 70 000 documents liés à la science-fiction ou à l'utopie (livres, œuvres d'art, jouets, etc.), dont certains anciens (dès le XVIe siècle) ou uniques. Ces collections sont utilisées dans des buts iconographiques, ou de recherche (littérature, histoire des idées, design, etc.). La Maison d'Ailleurs constitue ainsi un important centre de recherche et de documentation.

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

  • 1 Double R Rue du Collège 4, Logo indiquant un numéro de téléphone +41 79 4647795

Boire un verre / Sortir[modifier]

Bars[modifier]

  • 1 Intemporel Café Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Rue du lac 8, Logo indiquant un numéro de téléphone +41 24 4255090, courriel :  – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite (1 marche à l'entrée). Petit café très sympa, jeux de société, et une belle sélection de thés et de bières suisses ou importées dans une atmosphère confortable et accueillante. Petite restauration. Petite terrasse.

Se loger[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Jura suisse