Télécharger le fichier GPX de cet article
40.8333314.25Map mag.png

De Wikivoyage
Aller à la navigation Aller à la recherche

Naples
​(Napoli)
Vue de Naples
Vue de Naples
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Code postal
Localisation
Site officiel

Naples (en italien : Napoli) capitale de la Campanie, est la troisième plus grande ville d'Italie. Elle se situe dans le Sud du pays, en bordure de la mer Méditerranée. Sa région métropolitaine est la deuxième plus peuplée d'Italie après Milan.

Fondée il y a plus de 2800 ans (VIIIe siècle avant JC), c'est l'une des villes les plus anciennes du monde et un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le comité d'évaluation de l'UNESCO décrit le centre historique comme étant de valeur exceptionnelle, et que la position de Naples sur la baie de Naples lui donne une valeur universelle exceptionnelle qui a eu une influence profonde.

Née comme une colonie grecque de Cumes et pratiquement positionnée au centre géographique du bassin méditerranéen, elle possède un patrimoine incomparable étant un lieu d'échange entre les cultures. On le constate dans la structure et dans les monuments de la ville, un mélange d'architectures grecque, romaine, normande, angevine, espagnole, française et piémontaise. De même, la langue napolitaine est un témoignage de la diversité de ses origines culturelles, composée de mots français, espagnols et arabes, insérés dans une structure grecque, osque et latine. Naples a été la capitale de duchés et de royaumes.

Témoignage de son histoire extraordinaire, la région de Naples compte une concentration inégalée de sites patrimoniaux : le centre de Naples lui-même, les sites romains archéologiques de Pompéi, Herculanum, Oplontis et Stabiae, le palais royal de Caserte, le site royal de San Leucio et l'aqueduc de Vanvitelli. La ville est également située à proximité du Vésuve, le seul volcan actif d'Europe continentale, lui-même classé réserve de biosphère de l'UNESCO (Somma-Vésuve et le Golden Mile).

À une courte distance de Naples se situent des sites mondialement connus : les îles de Capri, Ischia et Procida ; la côte de Sorrente, les temples grecs de Paestum et la côte amalfitaine (deux autres sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO).

Comprendre[modifier]

Naples [1] est une ville méditerranéenne, bénéficiant d'un climat assez chaud.

Les problèmes de sécurité et de pickpockets sont moins présents qu'il est souvent dit, mais il faut toujours se méfier des ventes illégales.

Les infrastructures urbaines sont assez vieillissantes, et il existe en particulier de sérieux problèmes de voirie. Cependant, les lignes de métro sont très modernes, et elles sont le moyen le plus pratique de visiter la ville.

La chaleur, la menace volcanique associées aux problèmes de voirie engendrent une ville anarchique, anachronique, moderne et ancienne, parfois sale, qui peut ne pas plaire à tout le monde. Cependant, la ville possède un charme unique, et ses spécificités en font une ville qui paraît n'être plus tout à fait en Europe : Naples et sa baie, ainsi que les sublimes paysages méditerranéens qui l'entourent, ne sont en effet pas sans rappeler les modes de vie grecs voire orientaux. Bref, Naples, c'est le dépaysement assuré !

La baie de Naples compte trois îles : Capri au sud (la plus touristiques et la plus connue) et Ischia et Procida au nord. Ces îles sont accessibles par bateau au départ du port de Naples, de Mergellina et de Pozzuoli. Procida, la plus petite des trois îles, reste la plus authentique et quelque peu préservée du tourisme de masse.

À noter qu'il existe à Naples un métro maritime qui dessert 17 stations entre Bacoli et Sorrente.

Aller[modifier]

Par avion[modifier]

  • 1 Aéroport de Naples-Capodichino (IATA : NAP, OACI: LIRN, Aeroporto di Napoli-Capodichino) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (km au nord-nord-est de Naples)

Compagnies aériennes à bas prix[modifier]

Plusieurs compagnies aériennes à bas prix proposent des vols vers l'aéroport de Naples :

Par la route[modifier]

Naples est à moins de deux heures d'autoroute de Rome. La route est toute droite et une fois Rome derrière vous, vous ne devriez pas vous tromper ! Les aires d'autoroute sont peu nombreuses.

Par le train[modifier]

La gare centrale (Napoli Centrale) est toute proche du centre de la ville. Les liaisons avec Rome sont assurées et très nombreuses.

Par la mer[modifier]

Des Ferry font la navette Toulon (Brégaillon) vers Rome (Civitavecchia). Puis, une navette (Bus), vous amène à Naples. Des Ferry, font la navette Marseille ou Toulon vers la Corse, puis changement vers Rome (Civitavecchia) ou Naples. Réservation navires et ferries Naples sur iTraghetti.com

Circuler[modifier]

Voiture[modifier]

Le réseau routier est plus fonctionnel qu'avant grâce aux nouvelles autoroutes, en partie à cause d'une urbanisation importante et de la masse du Vésuve. Dans le cas où vous souhaiteriez vraiment utiliser votre voiture, préférez l'autoroute : certaines routes ne mènent nulle part ! (si, vraiment). Le plus souvent, les routes mènent à l'autoroute et les sites touristiques sont indiqués.

Les deux axes de circulation principaux pour circuler dans la région de Naples sont l'autoroute et la '"tangenziale"', une autoroute urbaine payante qui dessert entre autres l'aéroport de Capodichino.

Transports en commun[modifier]

Il y a six lignes de métro.

La Circumvesuviana, ligne de chemin de fer, est très pratique et d'un coût modique.

Il faut compter environ h pour aller de la gare centrale Garibaldi a Sorrente, en passant par les gares desservant Herculanum (Hercolano) et Pompéi (Pompei Scavi). La très large majorité de ses trains sont omnibus. Environ un train toutes les demi-heure, sans compter certains trains très locaux.

La tarification est fonction de la distance entre les deux points : fascia 2, fascia 3 etc selon l'éloignement du centre.

Attention, le bus spécial alibus pour aller à l'aéroport (), qui a un arrêt près du MacDo près de la gare centrale Garibaldi, ne peut pas être pris avec un ticket journée ( aussi) pour circuler librement dans Naples.

Voir[modifier]

Églises et édifices religieux[modifier]

  • Duomo di Napoli, dont la construction s'est étendue du XIIe au XIXe siècles, est bâti sur les fondations de deux basiliques paléochrétiennes dont on peut toujours voir les vestiges. Le Duomo est la cathédrale de Naples, et abrite les reliques du patron de la ville, Saint Janvier (San Gennaro). L'une des reliques, une ampoule contenant le sang du saint, se liquéfie habituellement plusieurs fois par an. Selon la légende, un désastre menacerait Naples si le sang du saint ne se liquéfiait pas.
  • Gesù Nuovo, était initialement un palais construit en 1470 pour Roberto Sanseverino, prince de Salerne. Confisqué à la suite d'intrigues politiques, ce palais fut racheté dans les années 1580 par l'ordre des Jésuites, dont l'église originelle fut dès lors renommée Gesú Vecchio. L'ordre fit alors transformer le palais en une somptueuse église, construite sur les plans de l'architecte Valeriano. La façade très singulière et austère, bâtie en pierre volcanique taillée en pointes de diamant, est un héritage du palais primitif, tandis que l'intérieur regorge de décors baroques, et de chefs d'œuvres de l'art napolitain (Belisario Corenzio, Paolo de Matteis, Francesco Solimena, Giovanni Lanfranco, Massimo Stanzione...).
  • San Francesco di Paola, l'une des principales églises de Naples, est située sur la piazza del Plebiscito, la monumentale place du palais royal. Cette place, voulue par le roi de Naples Joachim Murat (beau-frère de Napoléon), fut achevée dans un style néoclassique par Ferdinand de Bourbon, lorsqu'il fut restauré sur son trône. La physionomie de l'église rappelle le Panthéon de Rome pour le dôme central soutenu par son portique à colonnes, tandis que les colonnades qui l'encadrent évoquent celle du Bernin sur la place Saint-Pierre de Rome.
  • 1 Basilique San Domenico Maggiore (Basilica di San Domenico Maggiore) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant un lien facebook Piazza San Domenico Maggiore 8A, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 333 8638997 Logo indiquant des horaires lun.- dim. : 10 h - 18 h. – Elle est l'une des plus importantes églises de la ville. De style gothique, elle enveloppe à l'origine une plus petite église construite au Xe siècle, San Michele Arcangelo a Morfisa. Siège originel de l'université de Naples, l'une des plus vieille d'Europe, elle accueillit saint Thomas d'Aquin, qui y enseigna la théologie, ou encore le moine philosophe Giordano Bruno. La sacristie abrite par ailleurs les tombes de 45 membres de la famille royale aragonaise.
  • 2 Monastères et basilique Santa Chiara (Basilica di Santa Chiara) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant un lien facebook Via Santa Chiara 49/C, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 081 5526277 Logo indiquant des horaires lun.- sam. : h 30 - 17 h 30, dim. : 10 h - 14 h 30, basilique seule : lun.- dim. : h 30 - 13 h et 16 h 30 - 20 h. Logo indiquant des tarifs adulte : , plus de 65 ans et étudiants : 4,5 , basilique seule : gratuit. – Le sanctuaire est un monastère double qui comprend l'église Santa Chiara proprement dite, un monastère de frères mineurs, un couvent de clarisses, une nécropole royale et un musée archéologique. Construit entre 1313 et 1340 par la reine Sancha et son mari le roi Robert de Naples, on peut y voir les influences du gothique provençal, autant que du style architectural angevin. La nécropole royale abrite les tombeaux de Robert de Naples, ainsi que des rois de la maison de Bourbon. Le cloître des clarisses, transformé en 1742 par Vaccaro dans un style rocaille, ainsi que les fresques de Giotto, sont parmi les plus importants atouts de ce complexe religieux situé au cœur de Naples.
  • 3 Église San Gregorio Armeno (Chiesa di San Gregorio Armeno) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Via San Gregorio Armeno – Incarnant le triomphe du baroque napolitain, l'église est dédiée à saint Grégoire d'Arménie.
  • 4 Chapelle Sansevero (Cappella Sansevero) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant un lien facebook Via Fransesco de Sanctis 19-21, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 081 5524936 Logo indiquant des horaires ven.- dim. : h - 19 h. Logo indiquant des tarifs adulte : , entre 10 et 25 ans : , moins de 10 ans : gratuit, audioguide : 3,5 . – Construite en 1590 et repensée ultérieurement dans un style baroque, la chapelle contient les plus grands chefs d’œuvre de la sculpture napolitaine du XVIIIe siècle, et notamment l'extraordinaire Cristo velato (le Christ voilé) de Giuseppe Sanmartino, un gisant de marbre couvert d'un très fin voile de marbre translucide.

Musées[modifier]

  • Le Musée Archéologique National, un des plus importants musées du monde d'art grèc de la Magna Grecia.
  • Le palais royal (avec le plus grand escalier en marbre du monde et des salons d'incomparable beauté) et son musée.
  • Le Musée de Capodimonte avec une magnifique collection des fameuses céramiques connues dans le monde entier.
  • Le château de l'Œuf (Castel dell'Ovo), grand fort, sur le rivage, qui pouvait contenir jusqu'à 10 000 personnes, avec un excellent panorama sur la ville. De nombreux restaurants et bars tout autour sur la presqu'île.
  • Naples souterraine. Il est possible, sous condition, de visiter les nombreux souterrains de la ville. Il est préférable de se renseigner à l'Office du Tourisme.
  • La chartreuse de San Martino sur la colline du Vomero.

Spaccanapoli[modifier]

C'est le quartier le plus ancien, au centre de la ville, dont le tracé des rues suit le plan romain. Vous y trouverez de magnifiques églises, des rues étroites et typiques, pleines de boutiques, d'artisans et des pizzas succulentes.

Les quartiers espagnols[modifier]

Quartiers assez anciens (XVe siècle), issus d'un ancien camp militaire espagnol, ses rues se coupent souvent à angle droit. Ces quartiers très typiques, semblent cependant organisés de manière anarchique du fait de rues étroites et d'une importante dénivellation. Attention aux vols, les Napolitains eux-mêmes ne recommandant pas ce quartier. Préférez Spaccanapoli. À noter : il existe une pizzeria réputée comme l'endroit où la première pizza "moderne" fut inventée, en l'honneur de la reine Marguerite (Margherita).

La galerie Umberto Ier[modifier]

Grande galerie du XIX° siècle dont le dôme en verre culmine à 50 m de hauteur. Elle rivalise, voire surpasse les grandes galeries parisiennes. Il s'agit en fait de deux rues assez larges et hautes, couvertes de verre, assez lumineuses sans pour autant être chaudes.

Ne cherchez pas de boutiques typiques : allez plutôt dans Spaccanapoli tout proche. Mais l'atmosphère napolitaine est néanmoins là. Il y a des cafés, et aussi une poste, au cas où vous en chercheriez une.

La Solfatara di Pozzuoli[modifier]

Situé au nord du petit port de pêche de Pozzuoli, ce volcan est le plus actif de tous les massifs volcaniques qui entourent Naples. On y observe des fumerrolles sulfureuses. La Solfatara a été un lieu d'exploitation d'eau minérale, une mine ainsi qu'un site thermal réputé pour son sauna. Ce volcan est accessible par les bus urbains. Son entrée se repère grâce à un hôtel qui porte son nom. La visite est payante.

Acheter[modifier]

Spaccanapoli et les rues alentours proposent des santons et décors de crèches magnifiques. Les crèches napolitaines sont une spécialité ancestrale de la ville et de nombreux touristes se déplacent dans la vieille ville à la période de Noël pour admirer ces crèches et acheter des santons. La via Toledo et le Corso Umberto I sont des artères commerçantes ou on peut faire de bonnes affaires. Pour la mode et le commerce de luxe, on se dirigera ver la via Chiaia et le quartier de Chiaia.

Il est possible de soutenir les commerçants et les entreprises qui ont dénoncé le racket en faisant ses achats dans leurs magasins: Guide pizzo-free de Naples (en italien)

Manger[modifier]

Naples est la capitale de la pizza, les références absolues sont le "Trianon" et "Da Mario"; pour les passionnés d'histoire je vous conseille "Da Brandi", le lieu ou la pizza Margherita est née en honneur de la Reine Margherite. On peut également citer la pizzeria antique "Da Michele". Sinon, Naples est une ville à la gastronomie variée, le plat typique napolitain est "Spaghetti allo scoglio", un plat succulent aux coquillages, sans oublier les célébres "Spaghetti aux vongoles" et toutes sortes de poisson très frais. Les pâtes napolitaines sont généralement cuites "Al dente".

C'est la grande occasion pour manger la reine de la mozzarella: la Bufala, n'hésitez pas à la déguster avec une bonne salade ou comme entrée... un vrai régal.

Il existe aussi d'assez bonnes pâtisseries, absolument à savourer la "Sfogliatella" et la "Pastiera", deux spécialités de la ville, sans oublier le baba au rhum qui se déguste à toute heure de la journée. On ne quittera pas Naples sans goûter les spécialités à base de citron comme la célèbre "granita di limone" (existe aussi en version café).

Se loger[modifier]

  • B&B Naples B&B Del Corso, Corso Garibaldi, 340/C Telefono 081/204087. les chambres sont nouvelles, confortables et au centre de Napoli. Les prix partent de 35  (chambre double à usage individuelle) bnbdelcorso@gmail.com

Bon marché[modifier]

Prix moyen[modifier]

  • Hôtel résidence Villa Medici, Via Nuova Bagnoli, 550, Tel. + 39 081 762 3040 [6]
  • Bed Breakfast Napoli Le b&b Naples Residenza la Rose est une villa d’art exceptionnelle vouée au bed and breakfast, située à Posillipo, un promontoire suggestif qui se cale entre le Golfe dans Naples et le Golfe de Pozzuoli.

Luxe[modifier]

Environs[modifier]

Communiquer[modifier]

En général, les Napolitains sont doués pour les langues et seront toujours prêts à vous aider, parfois en français ou sinon en anglais. Même s'ils ne parlent aucune de ces deux langues, la ville et la région sont assez cosmopolites et en tant que touriste vous ne vous sentirez pas isolés !

Sécurité[modifier]

La réputation de malhonnêteté des napolitains (mafia, vol à la sauvette, etc.) est assez surestimée, mais il convient toutefois de faire attention à ne pas venir avec des objets de valeur. La vigilance reste toujours de mise dans une destination inconnue. Les vendeurs à la sauvette sont très nombreux, en particulier dans le secteur de la gare principale. Évitez les contrefaçons puisque les carabinieri veillent.

De plus, certains quartiers périphériques de la ville sont à éviter à toute heure de la journée, comme Scampia et Secondigliano. Dans le centre historique, il faut un peu de prudence à Forcella, Sanità et Quartiers Espagnols.

Comme partout ailleurs, il est indispensable de vérifier sa monnaie.

Aux environs[modifier]

Géographiquement, et par les moyens de transport, on peut séparer cette baie en trois zones: la Baie de Naples, les îles de cette baie et la côte amalfitaine. En venant de Naples, il faut passer par la pointe de Sorrente (par Meta) pour prendre un bus ou en scooter (ne pas sous-estimer la difficulté).

La Baie de Naples[modifier]

  • Les Ruines romaines au pied du vesuve
  • le Vésuve
  • Sorrente, et deux villages liés : Meta et S. Angello
  • Les ruines romaines et la ville au nord-ouest du centre-ville

Les îles de cette baie[modifier]

La Baie de Naples comporte différentes îles d'origine principalement volcaniques. Ces îles sont assez bien reliées au continent (depuis Naples, Sorrente et Amalfi) et entre elles par un système de ferries et de bateaux plus rapides.

La côte amalfitaine[modifier]

Il faut compter une journée pour parcourir, en voiture, bus, ou scooter, aller et retour, la côte amalfitaine au départ de Naples ou Sorrente. En venant de Naples, il faut passer par la pointe de Sorrente (par Meta) pour prendre un bus et suivre l'unique route qui longe cette côte. Certains tronçons, en particulier entre Amalfi et Positano, peuvent se faire en bateau (110  pour un aller simple, 40 min; h en bus, pour 16 km !). Pour ceux rebutés par le scooter, le bus est sans doute préférable à la voiture car il est presque impossible de se garer à Amalfi ou Positano.

Au nord de Naples: le palais royal de Caserte[modifier]

À moins d'une heure de Naples par le train ou en voiture, la ville de Caserte est à visiter pour la Reggia, l'immense palais royal des Bourbons de Naples, dessiné par l'architecte Vanvitelli et destiné à rivaliser avec Versailles. On peut visiter l'intérieur de la Reggia et le très grand parc avec sa perspective, son jardin anglais, ses lacs, rivières, pavillons, statues et fontaines. Le week-end, les Napolitains aiment se prélasser dans ce grand espace de verdure. À proximité de Caserte, le village de Caserta Vecchia perché sur les hauteurs est également intéressant et s'anime l'été l'espace d'un festival de musique.


Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Campanie