Télécharger le fichier GPX de cet article
41.113920.7946Map mag.png

Eurasie > Europe > Balkans > Macédoine du Nord > Macédoine du Nord occidentale > Ohrid

Ohrid

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ohrid
​((mk) Охрид)
Vue générale de la vieille ville surplombée par la forteresse du tsar Samuel.
Vue générale de la vieille ville surplombée par la forteresse du tsar Samuel.
Informations
Pays
Région
Lac
Cours d'eau
Superficie
Population
Densité
Code postal
Préfixe téléphonique
Localisation
Site officiel

Ohrid (en macédonien : Охрид) est une ville du sud-ouest de la Macédoine du Nord située sur les rives du lac Ohrid. Cité riche en histoire et en patrimoine, elle a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1980. Nichée entre des hautes montagnes culminants à 2 800 m et le lac d’Ohrid, c’est un lieu d’importance historique mais également d’une beauté naturelle exceptionnelle, surnommée la « perle des perles des Balkans », Ohrid est le joyau de la Macédoine du Nord.

Comprendre[modifier]

Climat[modifier]


Ohrid
Diagramme des précipitations en mm
J F M A M J J A S O N D
Diagramme des températures en °C
6.2
-1.5


7.6
-0.9


11.0
1.2


15.1
4.6


20.4
8.7


24.8
12.0


27.6
14.0


27.7
14.2


23.6
11.2


17.7
7.2


11.6
3.1


7.2
0.0



54 60 56 56 57 34 30 31 48 76 91 71
Temp. max. annuelles moyennes en °C
16.7
Temp. min. annuelles moyennes en °C
6.2
Précipitations annuelles en mm
662
Légende: Temp. maxi et mini en °CPrécipitation en mm
Source:World Meteorological Organisation World Weather

Ohrid est situé dans la partie sud-ouest de la Macédoine du Nord, sur les rives du lac d'Ohrid, à une altitude de 695 m.

Ohrid a un climat méditerranéen modéré par son altitude, la température moyenne du mois le plus chaud étant légèrement supérieure à 22 °C et recevant moins de 40 millimètres de précipitations par mois d'été. Le mois le plus froid est janvier. Le mois le plus chaud est août. Le mois le plus pluvieux est novembre, avec 90,5 mm de précipitations en moyenne. Les mois de juin, juillet et août reçoivent le moins de précipitations de pluie.

Histoire[modifier]

Les découvertes archéologiques font d'Ohrid l'un des plus anciens établissements humains d'Europe. Le lac lui-même a plus de trois millions d'années. La ville d'Ohrid est mentionnée pour la première fois dans des documents grecs datant de 353 av. J.-C., alors qu'elle était connue sous le nom de Lychnidos ou «la ville de lumière». Ce n'est que beaucoup plus tard, en 879 de notre ère, qu'elle fut renommée Ohrid. Le nom provient probablement de l'expression «vo hridi» - signifiant en gros «dans la falaise». Il vient du temps où la ville était limitée dans une petite zone au bord du lac, qui est en fait une énorme falaise s'élevant au-dessus des rives du lac. La ville telle que nous la connaissons aujourd'hui a été construite principalement entre le VIIe siècle et le XIXe siècle. Au cours de la période byzantine, Ohrid devint un centre culturel et économique important, servant de centre épiscopal de l'Église orthodoxe et de site de la première université slave gérée par les Saints Kliment et Naum à la fin du IXe siècle. Au début du XIe siècle, Ohrid devint brièvement la capitale du royaume gouverné par le tsar Samuel, dont la forteresse préside toujours la ville aujourd'hui.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

  • 1 Aéroport Saint-Paul-l'Apôtre (IATA: OHD, OACI: LWOH, Аеродром „Свети Апостол Павле“ Охрид, Aerodrom „Sveti Apostol Pavle“ Ohrid) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (km au nord-ouest d'Ohrid), Logo indiquant un numéro de téléphone +389 46 252 820 – L’aéroport est ouvert toute l’année, mais la plupart des compagnies aériennes ne volent qu’en été. Consultez votre agent de voyage ou votre compagnie aérienne pour obtenir les informations les plus récentes. C'est un très petit aéroport et il voit au plus quelques vols par jour. Il existe deux options de restauration à l’aéroport: un café sur le parking et une sandwicherie aux portes de l’aéroport. Les deux sont assez chers.
Compagnie aérienne Destinations

Logo représentant le drapeaux du pays Roumanie Air Bucharest

Vol nolisé : EAP Bâle/Mulhouse/Fribourg

Logo représentant le drapeaux du pays Serbie Air Serbia

Vol saisonnier : BEG Belgrade

Logo représentant le drapeaux du pays Israël Arkia Israel Airlines

Vol saisonnier : TLV Tel Aviv-Ben Gourion

Logo représentant le drapeaux du pays Belgique Brussels Airlines

Vol saisonnier : BRU Bruxelles-National

Logo représentant le drapeaux du pays Pays-Bas Corendon Dutch Airlines

Vols nolisés : AMS Amsterdam-Schiphol, MST Maastricht - Aix-la-Chapelle

Logo représentant le drapeaux du pays Suisse Edelweiss Air

ZRH Zürich-Kloten

Logo représentant le drapeaux du pays Allemagne Germania Flug

Vol nolisé : ZRH Zürich-Kloten

Logo représentant le drapeaux du pays Suisse Helvetic Airways

Vol saisonnier : ZRH Zürich-Kloten
Vol nolisé : SOF Sofia-Vrajdebna

Logo représentant le drapeaux du pays Turquie Onur Air

Vol saisonnier : IST Aéroport d'Istanbul

Logo représentant le drapeaux du pays Pologne Small Planet Airlines

Vol nolisé : KTW Katowice-Pyrzowice

Logo représentant le drapeaux du pays Pays-Bas TUI fly Netherlands

Vols saisonniers : AMS Amsterdam-Schiphol, EIN Eindhoven

Logo représentant le drapeaux du pays Hongrie Wizz Air

BSL Bâle-Mulhouse-Fribourg, DTM Dortmund (débute le )
Vol saisonnier : LTN Londres-Luton

Information dernière mise à jour : avr. 2019

En bateau[modifier]

Il y a un bateau quotidien pour Pogradec en Albanie, quittant Ohrid à 10 h.

En bus[modifier]

  • 2 gare routière (Автобуска станица) (environ 2 km en dehors du centre-ville, à environ 30 min à pied. Prendre un taxi pour aller au centre est assez facile, car ils sont nombreux à attendre à l'extérieur de la gare, mais assurez-vous de vous mettre d'accord sur un prix avant de monter dans le taxi, car les chauffeurs peuvent essayer d'arnaquer les touristes. Pour une course vers le centre, il faut compter 100 MKD. Pour l'ouest de la ville autour de la rue Goce Delchev, où de nombreux logements sont regroupés, comptez 120 MKD.), Logo indiquant un numéro de téléphone + 389 46 260 339 – À la gare, il y a plusieurs (au moins trois) guichets de différentes compagnies de bus, vendant des billets pour des bus longue distance dont Skopje et des bus de banlieue vers des villes comme Sveti Naum et divers villages

Le moyen le plus facile de se rendre à Ohrid est de Skopje, où des bus circulent toutes les quelques heures. Un bus de Skopje prend environ 3,5 heures et coûte 520 MKD aller simple ou environ 750 MKD aller-retour. Horaires: Ohrid - Skopje: h**, h 30, h 15**, h 30, 10 h 45, 12 h 45, 15 h 00, 17 h 45, 19 h 00*, 20 h 30** Et pour revenir: Skopje - (Kičevo) - Ohrid: h 30, h, h 55*, h*, h, h 30*, h*, 10 h, 11 h, 14 h, 14 h 45, 15 h 30, 16 h, 16 h 30, 17 h 30, 18 h 30, 19 h 30* (* en été uniquement - du 01.06 au 31.09). En été, il est conseillé aux voyageurs à destination de Skopje d'acheter un billet un jour ou deux à l'avance.

Il existe également plusieurs bus par jour au départ de Bitola et quelques bus directs en provenance de plusieurs autres grandes villes macédoniennes.

Bus fréquents (40 MKD) et taxis partagés (100 MKD) pour Struga.

De l'Albanie, il y a une ligne de bus de Vlore (passant par Durrës et Tirana). Heure de départ d'Ohrid vers l'Albanie: 04h30 et 5h40. Depuis la gare routière internationale de Tirana, le bus pour Ohrid part à 13 h. le tarif, est de 20 . Il est également possible de voyager de Tirana ou Elbasan vers Struga avec l’un des différents bus quotidiens Tirana-Skopje, et de prendre un bus local de Struga à Ohrid.

C'est un peu plus compliqué d'arriver à Ohrid depuis la Grèce. De Thessalonique, le moyen le plus simple est de prendre un train pour Skopje, puis de prendre un bus pour Ohrid.

Si vous souhaitez rejoindre Ohrid et la Macédoine du Nord depuis le Monténégro, il existe un bus de nuit (opérant uniquement le dimanche) reliant Herceg Novi à Skopje via l'Albanie en passant par Kotor, Budva, Bar et Ulcinj. Le prix du billet varie selon les endroits au Monténégro et le plus cher est depuis Herceg Novi et coûte environ 25 .

En train[modifier]

Il n'y a pas de chemin de fer à Ohrid. Les gares passagères les plus proches se trouvent à Kichevo qui ne compte qu'un train par jour depuis Skopje et à Bitola (avec 5 trains à destination de Skopje). Du côté albanais, le chemin de fer menant à Pogradec a été fermé en 2012; la gare le plus proche est à Librazhd.

Circuler[modifier]

À pied[modifier]

Le centre-ville et la vieille ville sont assez compacts et se visite à pied. Une promenade intéressante qui comprend les principales attractions commence sur la place principale. Les musées de la ville sont dans ce quartier. De là, vous pouvez vous rendre à l'église Sainte-Sophie et au théâtre antique. Enfin, montez la colline jusqu'à la forteresse du roi Samuil. Plaoshnik et Saint Jean-Kaneo peuvent être visités lors du retour.

En taxi[modifier]

Les taxis à Ohrid sont peu coûteux et couvrent tous les quartiers de la ville. Les chauffeurs de taxi peuvent essayer de faire payer aux touristes des taux plus élevés, insistez pour un prix fixe.

En bateau[modifier]

Des excursions quotidiennes sont organisées en bateau vers le monastère de Saint Naum et quelques plages intermédiaires. Il quitte le port principal d'Ohrid à 10 h et à 15 h 30 le monastère de Saint-Naum, avec des excursions supplémentaires certains jours. L'excursion revient à 1 600 MKD.

Voir[modifier]

Outre le lac, Ohrid est surtout célèbre pour ses anciennes églises, basiliques et monastères où les saints Kliment et Naum (étudiants de Cyrille et Méthode), avec l'aide du roi bulgare Boris I, ont écrit leurs enseignements et ont formulé l'alphabet cyrillique utilisé en Macédoine du Nord et dans les pays voisins, la Bulgarie, la Serbie et le Monténégro et jusqu’à la Russie, ainsi que de nombreux pays de l’ex-Union soviétique. La plupart de ces églises demandent une entrée qui, pour les touristes, est normalement le double de ce que paient les locaux, mais en vaut toujours la peine. Il est bien de se couvrir en entrant dans une église, mais la plupart des habitants comprendront les inconvénients liés à un été macédonien très chaud. Le sommet de la ville est couronné par une ancienne forteresse.

Lac[modifier]

Le lac d'Ohrid, d'une superficie de 358 km2 est connu pour son eau particulièrement transparente. En effet, l'eau du lac d'Ohrid ne contient que 4,5 microgrammes de phosphore au litre ce qui crée un effet impressionnant et permet de voir jusqu'à 22m de profondeur. Le lac est bordé d'une faune et d'une flore rare qu'on ne peut parfois trouver ailleurs. Plus de 200 espèces endémiques y ont été recensées. Il est possible de s'y baigner selon les saisons et le lac dispose de plusieurs plages, notamment celles de Gravice, de Gorica et de Saint-Stéphane qui sont toutes en dehors du centre-ville.

Fortifications[modifier]

La vieille ville est entourée de murs, qui sont surmontés par la forteresse du tsar Samuel.

  • 1 Forteresse de Samuel Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h - 16 h. Logo indiquant des tarifs 60 MKD. – La forteresse se dresse comme une couronne au-dessus de la vieille ville. Il a été construit au X siècle à l'époque où Ohrid était la capitale du Premier Empire bulgare par le tsar Samuel, bien qu'il ait probablement été construit sur les fondations d'une ancienne fortification datant du 4e siècle avant JC. Grâce à son positionnement au sommet de la colline d'Ohrid, il offre une vue imprenable sur la ville, le lac et les montagnes.

Les premières fortifications ont été construites au 5e siècle avant JC, mais les vestiges les plus anciens conservés datent du 3e siècle avant JC. Les fortifications ont été renforcées à plusieurs reprises au cours de l'histoire et ce qui existe aujourd'hui date en grande partie du X siècle. La ville possédait auparavant quatre portes:

  • Porte basse – Vous la rejoindrez rapidement après avoir marché depuis la place principale située dans la vieille ville, dans la rue «Car Samoil». C'était autrefois la porte par laquelle les visiteurs réguliers entraient dans la ville à l'époque antique et médiévale, il ne reste qu'une tour
  • 2 Porte supérieure (Горна Порта) – autrefois, elle était reliée au théâtre antique par un portique. Il est bien conservé grâce aux renforts réalisés au XVIe siècle
  • Porte principale (près de l'église sainte Marie celnica.) – De la porte principale, il ne reste aujourd’hui des traces.
  • Porte de l'eau – l'entrée dans la ville depuis le lac, l'endroit où elle se trouvait autrefois n'est pas connue.

Églises majeures[modifier]

  • 3 Cathédrale Sainte-Sophie (Црква „Св. Софија“) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata, Logo indiquant un numéro de téléphone +389 46 267 403 Logo indiquant des tarifs 100 MKD. – Datant du IXe siècle, Sainte Sofie est la cathédrale de l'archevêché d'Ohrid. L'église actuelle a été construite entre 1035 et 1056. La façade avant avec les tours et les galeries ouvertes a été construite en 1317 sous l'archevêque Grégoire. Le porche latéral a été ajouté lorsque l'église a été transformée en mosquée par les Turcs. L'intérieur contient une importante collection de fresques du XIe siècle. L'autel principal contient des scènes de l'Ancien Testament et une procession émotionnelle d'anges s'inclinant devant la Vierge Marie. Les autels latéraux présentent des fresques des 40 martyrs et des portraits de patriarches de Constantinople, de Jérusalem et d'Antioche, d'archevêques d'Ohrid et de papes romains. La petite place en face d'elle était le principal forum des temps anciens et est encore utilisée aujourd'hui pour diverses manifestations culturelles.
  • 4 Église de Sainte Marie Perivleptos (Црква „Пресвета Богородица Перивлептос“) Logo indiquant des tarifs 100 MKD. – Cette église a été construite et peinte en 1295. Elle est dédiée à la Vierge Marie; "Perivleptos" (du grec ερίβλεπτος) est un attribut signifiant "l'omniscient et le clairvoyant". Le mécène ayant financé la construction était le beau-fils de l'empereur byzantin Andronicus II. L'église a été peinte par, deux jeunes peintres, Michael et Eutychius. Leur travail montre que les styles adoptés plus tard à la Renaissance étaient déjà courants dans l'art byzantin bien avant Gioto. Les fresques qu'ils ont peintes ont tous les éléments de l'art de la Renaissance, à l'exemption de la perspective. Parmi les fresques importantes figurent, sur le mur oriental, les portraits détaillés de saint Clément et Constantin Kavasila (ancien archevêque d'Ohrid) et la Lamentation du Christ peinte avec beaucoup d'émotions. Sur le mur ouest, la prière sur le mont des Oliviers, pendant que les apôtres dorment, jetez un coup d'œil à leur costume et à la manière dont les artistes ont travaillé avec les couleurs et en montrant la rondeur des corps. Sur le mur nord, dans la Mort de la Vierge Marie, afin de présenter la sainteté du moment, un groupe d'anges venant des portes du ciel prend son âme, au-dessus d'elle se tient Jésus tenant son âme. Les figures ne sont pas présentées à la manière byzantine traditionnelle, maigre et sans émotion. Les peintres ont également été les premiers artistes byzantins à signer leur travail (sur 20 colonnes différentes, jetez un œil sur l'épée et le tissu de deux guerriers sacrés sur les colonnes avant).
Il y a trois petites églises du XIVe siècle situées à côté de Sainte Marie Perivleptos :
  • 5 Église des Saints Constantin et Hélène (Црква „Св. Константин и Елена“) – Construite en 1477, cette église se trouve juste au sud-est de Sainte Marie Perivleptos. C'est une petite église à une seule nef. Tout l'intérieur est couvert de fresques.
  • 6 Église Saint Démétrios (Црква „Св. Димитриј“) – Juste à l'est de Sainte Marie Perivleptos se trouve cette église du XIVe siècle, dédiée à Saint Démétrios. L'église à trois nefs présentant des fresques de grande qualité.
  • 7 Église des Saints Côme et Damien (Црква „Св. Кузман и Дамјан“) – Plus au sud-est des Saints Constantin et Hélène, se trouve cette petite église, également construite au XIVe siècle. Elle contient de superbes fresques, dont l'une est représentée sur le billet de banque de 1 000 MKD. On y trouve également une iconostase en bois.
  • 8 Église Saint-Jean de Kaneo (Црква „Св. Јован Канео“)) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata, Logo indiquant un numéro de téléphone +389 46 230 455 Logo indiquant des tarifs 100 MKD. – Cette église du XIVe siècle est surtout connue pour son emplacement pittoresque, située sur une falaise au-dessus du lac Ohrid, ce qui en fait probablement la plus photographiée des églises de la ville. Son architecture se distingue par son influence arménienne avec la ligne en zigzag du toit de la coupole. Il ne reste que quelques fresques originales à l'intérieur de la petite église. Une plage est située juste en dessous de l'église.
  • 9 Église des Saint-Clément et Pantaléon (Црква „Св. Климент и Пантелејмон “) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Situé sur l'important site archéologique de Plaošnik, ce site est un important centre religieux depuis le début de l’époque chrétienne, voire avant. C’est le site de la première université d’Europe, elle a été ouverte au Xe siècle et l’endroit où l’alphabet cyrillique a été créé. L'église que vous voyez est en grande partie une reconstruction de l'église que Saint Clément a construite lorsqu'il est venu ici et a ouvert l'université. Les parties originales de l'église se distinguent facilement des parties reconstruites. À l'intérieur, certains tunnels d'origine sont visibles à travers un plexiglas. Lorsque Saint Clément a établi l'église, il n'existait que la petite chapelle ronde qui sert aujourd'hui d'autel. En raison du grand nombre de fidèles qui le suivirent, il agrandit l'église en construisant la partie centrale de l'église et en transformant l'église existante en une chapelle comportant l'autel. Il a dédié l'église à Saint Pantaléon (également orthographié Panteleimon), protecteur de la santé. Le porche fermé et le clocher ont été ajoutés plus tard au XIIIe siècle. Avant sa mort, saint Clément aurait creusé sa propre tombe à l'intérieur de l'église. Au début de la domination ottomane, les Turcs ont détruit l'église après une rébellion. Celle-ci attirant toujours un grand nombre de fidèles et de pèlerins, ils y ont donc construit une mosquée par-dessus.
    • 10 Église paléochrétienne  – Plaošnik, à côté de Saint Pantaléon, est une église en ruine construite au Ve siècle. L'édifice présente une forme à quatre feuilles. Des dispositions centrales comme celle-ci ont été élaborées en Syrie et en Mésopotamie et sont devenues courantes beaucoup plus tard en Europe, au Xe siècle. Cela montre qu'Ohrid avait à l'époque de grands liens avec les premiers centres chrétiens en orient et qu'il y avait un échange d'artistes et d'idée. Le centre était couvert d'un grand dôme (remarquez les 4 énormes bases de colonnes). Il y a aussi un petit baptistère à droite avec une forme à quatre feuilles avec de belles mosaïques.

Autres églises[modifier]

L'église de Saint-Nicolas Bolnički
  • 11 Église Saint-Nicholas-Bolnički & Église de Sainte-Marie-Bolnička (Црква „Св. Никола Болнички “и Црква„ Св. Огородица Болничка “) Logo indiquant des tarifs 100 MKD. – Ces deux petites églises voisines ont été construites au XIVe siècle et sont entourées de dortoirs qui servaient de stations de quarantaine aux visiteurs de la ville. Après l'arrivée des Turcs, ils ont été transformés en hôpitaux. C'est de là que vient le nom "Bolnički" ("bolnica" signifie "hôpital"). L'église Saint-Nicholas-Bolnički a été construite en 1313. Le petit ajout sur le toit a été influencé par l'architecture adriatique et imite les clochers des églises de la côte adriatique. Les fresques sont en bon état et comprennent d’intéressants portraits de membres de la famille royale, de Saint-Nicolas et d’un archevêque d’Ohrid. Cherchez la fresque de la main de Dieu protégeant les âmes pures à l’intérieur d’une petite fenêtre. Les fresques de l'église Sainte-Marie-Bolnička sont en piteux état. Même si l'église est minuscule, elle possède une voûte transversale, de sorte que le toit est en forme d'une croix.
  • 12 Église Saint-Clément d'Ohrid (Црква „Св. Климент Охридски “) Logo indiquant des tarifs gratuit. – Cette petite église bien cachée, construite au XIVe siècle, se trouve à quelques pas des églises de Bolnički, au cœur de la vieille ville. L'église est historiquement importante car c'est ici que les os de Saint-Clément ont été cachés après que les Turcs eurent pris la ville et transformé Saint-Pantaleon en mosquée. Il a aussi des fresques bien conservées. L'église est fermée; demander la clé dans les maisons voisines.
  • 13 Église Sainte-Barbara (Црква „Св. Варвара “)  – Cette petite église a été construite en 1965, mais semble avoir été construite il y a plusieurs siècles.
  • 14 Église de Saint-Nicolas Gerakomija (Црква „Св. Никола Геракомија “)  – Construite en pierre et en calcaire, cette église a été achevée en 1860. Les fresques existantes n'ont pas encore été complètement peintes à l'intérieur, mais elles ont été réalisées par le célèbre artiste Dičo Krstev.
  • 15 Église de l'Assomption de la Vierge Marie (Црква „спение на Пресвета огородица“)  – Cette église, datant du XVIIe siècle, est située juste au-dessus de la principale rue commerçante du vieux bazar au centre de la ville. La majeure partie de la structure actuelle a été construite en 1832. Elle est dotée d’un dôme unique et contient d’impressionnantes fresques. La petite tour d'horloge de la ville datant du XVIe siècle se trouve à proximité.
  • 16 Église Saint-Érasmus (Црква „Св. Еразмо “) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata sur la route principale NE du centre d'Ohrid (juste à côté de l'autoroute A3 en direction de Struga) – . Les fouilles archéologiques suggèrent que les parties les plus anciennes du site de cette église-grotte et ancienne basilique chrétienne datent du 8ème siècle.
  • 17 Église Saint-Nicolas (Црква „Св. Никола “)  – L'église Saint-Nicolas est située dans la partie la plus récente de la ville, dans la rue Partizanska, à un pâté de maisons au nord du lac. Il a été construit en 1863 et a été étendu au fil des ans.
  • 18 Église Saint-George (Црква „Св. Георгиј “) Pitu Guli – Cette église construite en 1834 se situe dans les quartiers les plus élevés d'Ohrid. Certaines de ses fresques datent de cette époque, alors que son clocher a été construit en 1950.

Vieux bazar[modifier]

Place du vieux bazar

Ohrid était un centre religieux et culturel majeur, mais pas vraiment un centre commercial important, ce qui laisse la ville avec un bazar relativement petit. C'est un simple bazar composé principalement d'une rue, la rue Saint-Clément d'Ohrid, qui regorge de touristes les soirs d'été. Elle est bordée de boutiques, de cafés et de restaurants. Le bazar commence par le marché à l'extrémité nord, suivi d'une place avec un arbre de 1 000  ans et une fontaine. En descendant le bazar, à gauche, vous trouverez deux magasins en pierre, qui constituent la partie des magasins la mieux conservée du bazar. Le bazar se termine avec la place principale nommée d'après Saint-Clément d'Ohrid qui fait face au port et au lac. Il y a quelques statues sur cette place.

  • 19 Mosquée Ali Pasha (Џамија Али Паша) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Bien qu'Ohrid soit connue pour ses églises, elle possède également des mosquées, dont une de l'époque ottomane. Située dans la rue piétonne principale du vieux bazar, la mosquée a été construite au XVe siècle. Il a une architecture plutôt simple avec un grand dôme et trois plus petits au-dessus du porche. Il avait à l'origine au moins un minaret qui n'existe plus de nos jours. La reconstruction du minaret, financée par le gouvernement turc, a été lancée en 2018, mais a suscitée des protestations. Néanmoins, il a été achevé et la mosquée rénovée est maintenant complètement illuminée la nuit.
  • 20 Tekkyie Zeynel Pasha (Зејнел паша-теќе)  – Un tekkyie est un lieu de retraite spirituelle dans l'ordre Bektashi, un type d'islam soufi. Datant de 1590, le tekkyie est situé au nord de la place avec l’arbre de plus de 1 000 ans. Il appartenait à l'ordre des derviches Halvet. Le bâtiment est de forme carrée avec un minaret. Le mausolée de Muhammad Hayati, fondateur de cet ordre de derviches, se trouve dans la cour du complexe. Le tekkyie a été rénové avec un financement turc en 2012.

Architecture résidentielle traditionnelle[modifier]

La maison familiale Robev

Quand les Turcs sont arrivés, ils se sont installés sur le terrain plat qui borde le lac et qui est devenu la partie musulmane de la ville. La partie située sur les collines à l’intérieur des murs est toujours la partie chrétienne, le bazar étant un lieu de rencontre. Alors que la ville grandissait et que les chrétiens n'étaient pas autorisés à construire en dehors des murs, Ohrid développa une architecture très spécifique avec des rues étroites et des tunnels (maisons construites sur les rues). Les maisons avaient des cours minuscules généralement enfermées au rez-de-chaussée et les maisons se développaient dans les rues des étages supérieurs, car les emplacements étaient petits. Le terrain escarpé permettait à tout le monde d'avoir une bonne vue sur le lac et, à cause de l'ensoleillement, les maisons étaient peintes en blanc afin de refléter la lumière du soleil. Les maisons d’Ohrid n’ont pas les mêmes espaces que les maisons traditionnelles d’autres villes de la Macédoine du Nord en raison des vents du lac plus fort que dans les terres.

On peut voir des maisons intéressantes partout dans la vieille ville, mais les meilleurs exemples sont les rues "Car Samoil" et "Ilindenska". Les maisons Robevci et Uranija sont les deux meilleurs exemples d'architecture traditionnelle. Ce sont des maisons de familles très riches car habituellement, les maisons n’étaient pas aussi grandes.

  • Maison Uranija Logo indiquant des tarifs Gratuit. – La maison Uranija a une architecture particulièrement riche, avec des entrées à différents niveaux et des galeries à l'intérieur. Elle a été transformée en musées aujourd'hui. Si vous n’avez pas le temps, ne faites que visiter Uranija.
  • 21 Maison Robev Logo indiquant des tarifs 100 MKD. – Le dernier étage de la maison Robev offre de superbes vues, de jolies sculptures en bois et du mobilier .
  • 22 Maison Kanevce (à droite de la façade principale de l'église Sainte-Sophie) – Cette petite maison appartenait à la famille Kanevce. Il a de belles proportions et c'est un bon exemple de la façon dont ils ont construit sur de petits emplacements.

La maison voisine de l'église Saint-Gerakomija est l'une des rares maisons traditionnelles joliment et soigneusement préservées. Elle a été transformée en hôtel.

Les autres quartiers historiques de la vieille ville comprennent:

  • Quartier de Mesokastro – Mesokastro est le quartier situé juste au-dessus du vieux bazar, entre le bazar et les remparts de la ville. Le nom tire son origine du terme latin «meco castrum», qui signifie la ville hors des murs de la ville, où vivaient les pauvres. Il est intéressant de noter que le terme a survécu depuis l’Antiquité. Les maisons de Mesokastro ont incorporé des parties des remparts et ne sont parfois pas visibles. Si vous avez le temps de vous promener, il y a encore quelques vieilles maisons et certaines rues offrent une vue magnifique sur le lac.
  • Quartier de Kaneo – Commencez la marche vers Kaneo depuis l'église Sainte-Sophie. Vous pouvez y accéder depuis Plaoshnik, mais vous rateriez les superbes vues et les rues calmes d'Ohrid. La colonie de Kaneo était le quartier des pauvres pêcheurs. C'est l'endroit le plus pittoresque d'Ohrid, situé sous le rocher sur lequel se trouve l'église Saint-Jean de Kaneo. Il y a une petite plage surpeuplée en été et quelques restaurants.

Autres sites[modifier]

Le théâtre antique
  • 23 Théâtre antique (Антички амфитеатар) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – C'est le seul théâtre hellénistique restant en Macédoine du Nord, les trois autres datant de l'époque romaine. Construit en 200 avant JC, il a été découvert par accident dans les années 1980. Il avait à l'origine une partie supérieure mais seule la partie inférieure est conservée. Aujourd'hui, il redevient un théâtre, fréquemment utilisé lors du festival d'été d'Ohrid. Le théâtre a une belle vue dégagée sur le lac d'Ohrid.
  • 24 Galerie des Icônes (Галерија на икони) Logo indiquant des horaires mar.- dim. : h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 100 MKD. – Au sein du complexe de l'église Sainte-Marie-Perivleptos, cette galerie contient certains des meilleurs exemples d'art iconographique de Macédoine du Nord. Elle est considérée comme la deuxième collection d'icônes la plus importante et la plus précieuse au monde après la collection de Moscou.
  • 25 Basilique Mančev (Манчевци)  – Découvertes en 2009, ces ruines sont une basilique paléochrétienne datant du 4ème ou 5ème siècle. Les ruines comprennent des mosaïques au sol bien préservées ainsi que des piliers et des murs. Le site est situé près de l'église Sainte-Sophie.
  • 26 Tour de l'horloge d'Ohrid (Саат-кула (Охрид))  – La tour de l'horloge d'Ohrid est moins importante que d'autres villes comme Bitola, Prilep ou Skopje. Néanmoins, il s’agit d’un édifice historique construit en 1726. D’une hauteur de 12 m, il se situe dans la colline située sous le côté est de la forteresse, près de l’Église de l’Assomption de la Vierge Marie. La tour est construite en pierre, tandis que la partie supérieure, y compris l'endroit où se trouve l'horloge, est en bois.
  • 27 Musée national d'Ohrid Logo indiquant des horaires mar.- dim. : 10 h - 14 h et 18 h - 21 h. – Fondé en 1516, il est l’un des plus anciens musées du monde. Maintenant, il montre des représentants de l'histoire, l'archéologie et l'ethnologie.
  • 28 Atelier de fabrication artisanale de papier (près du musée national) Logo indiquant des tarifs entrée libre. – L'atelier fabrique du papier à partir de pâte de bois selon des méthodes traditionnelles, on peut aussi y voir une copie de la presse originale Gutenberg. Les dessins au trait et les impressions en couleur peuvent être achetés, imprimés sur leur propre papier.
  • 29 Galerie de photos et centre culturel "Cultura 365" Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (près des deux petites églises Saint-Nicholas-Bolnički & Église de Sainte-Marie-Bolnička.) Logo indiquant des horaires lun.- dim.. Logo indiquant des tarifs entrée libre. – Excellente exposition de photos. Ici, ils fournissent des informations touristiques, des guides touristiques, des cartes de la ville et des livres en anglais.
  • 30 Mosquée Haydar Pacha (Хајдар Паша џамија)  – Cette mosquée du début de l'ère ottomane est probablement la plus ancienne, construite en 1456 à Ohrid. Elle est située du côté nord-ouest de la ville, en direction de Struga. Elle comporte un toit en pente et un minaret.

Le long de la côte[modifier]

Le Musée de la baie des ossements présente une forteresse et une colonie néolithithiques sur pilotis reconstruite

La côte Est est la plus belle partie du lac d'Ohrid. On considère la région entre la ville d'Ohrid au nord jusqu'au monastère de Saint-Naum au Sud comme la "Riviera macédonienne". Le pays est enclavé, sans accès à la mer, mais vous l'oublierez sûrement lorsque vous visiterez cette région à couper le souffle. Elle forme la partie occidentale du Parc national de Galičica. Vous trouverez ci-dessous des sites touristiques remarquables le long de la côte.

  • 31 Eglise de Saint-Étienne Pancir (Црква „Св. Стефан “- Панцир) village de Šipokno – Cette église-grotte du XIVe siècle se situe en aval du village de Šipokno et au-dessus des hôtels Sileks, Aura et Aqualina au bord du lac. L'église a été construite dans la grotte naturelle et ses fresques, fortement endommagées, datent du 14ème siècle. La position élevée de la grotte de l'église lui donne une belle vue sur le lac.
  • Peštani – ce village de pêcheurs, autrefois calme, a été abandonné au tourisme, avec presque toutes les maisons transformée en logement touristique et de nombreux restaurants et cafés. L'hotel Desaret a une plage bien organisée. Si vous n'aimez pas le camping mais aimez profiter des superbes plages et des fêtes de Gradište, c'est un endroit pour vous.
  • 32 Musée de la baie des ossements (Musée de l'eau; Музеј на вода „Залив на Коските“) entre Peštani et Trpejca – Dans une petite baie près du camping Gradište et de la plage, un village néolithique a été reconstruit au dessus de l'eau, avec des fortifications et un musée sur terre. La ville flottante contient des maisons préhistoriques reconstruites avec divers objets à l'intérieur pour illustrer la vie à cet endroit il y a de nombreuses années. Les preuves archéologiques suggèrent que le lac Ohrid était autrefois riche en colonies de peuplement. Depuis son ouverture en 2008, il est devenu l'une des attractions les plus populaires d'Ohrid. Le site propose également un centre de plongée sous-marine. Le musée est facilement accessible depuis la route menant à Saint-Naum et les bateaux du port d'Ohrid s'y arrêtent également.
  • Trpejca – en raison de son emplacement entre les rochers, ce petit village de pêcheurs a réussi à préserver son charme et à échapper à la prolifération du tourisme. Il y a une grande plage longue mais étroite avec les eaux les plus propres du lac. Il a quelques bons petits restaurants de poisson et de barbecue au bord du lac et un bar sur le côté gauche de la plage. Si vous n'aimez pas la plage ou si vous avez l'impression qu'il y a beaucoup de monde, prenez l'un des petits bateaux et demandez à être conduit vers l'une des plages isolées autour du village et profitez du lac par vous-même. Le bateau reviendra pour vous à l'heure convenue (de 50 à 100 MKD).
Le parc national de Galičica offre une vue imprenable sur le lac d'Ohrid

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Les restaurants et les hôtels de toute la Macédoine du Nord affichent fièrement sur leurs menus la truite d'Ohrid (Ohridska pastrmka) car elle est délicieuse, mais il est interdit de pêcher ce poisson le long du littoral macédonien du lac Ohrid. Ne soutenez ou n'encouragez la consommation de la truite. La truite d'Ohrid, une espèce ancienne de poisson vivant est en grave danger d'extinction. Il existe également une autre espèce de truite appelée Belvica.

  • 1 Belvedere, Logo indiquant un numéro de téléphone + 389 46 265117 – Dans le centre-ville
  • Gino (en centre-ville), Logo indiquant un numéro de téléphone + 389 46 253 568 – Restaurant italien
  • Dalga, Logo indiquant un numéro de téléphone + 389 46 25 999 – avec une terrasse sur le lac dans la vieille ville
  • Villa St. Sofija (dans la vieille ville près de la cathédrale, l'église Sainte-Sofia), Logo indiquant un numéro de téléphone +389 46 254 370
  • Galeo (dans le centre-ville), Logo indiquant un numéro de téléphone +389 46 285 631 – Restaurant de poisson
  • Biljanini Izvori (signifie sens des sources de Biljana) (à 2 km du centre-ville, près des sources de Biljana), Logo indiquant un numéro de téléphone +389 46 265 141
  • The Big Blue (centre-ville), Logo indiquant un numéro de téléphone +389 46 261 242 – PizzaCafe
  • St. Petka Ul. Ilidenska 143 Ohrid (En dehors de la ville), Logo indiquant un numéro de téléphone +389 78 288 906, +389 46 288 160, +389 75 335 411 – Etno Restaurant, nourriture traditionnelle biologique.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

  • Sunny lake Hostel Logo indiquant un lien vers le site web Clement's University 27, Logo indiquant un numéro de téléphone +389 75 629 571 – Offre un environnement hyper agréable, hamacs, terrasse, cour arrière, grand espaces, cuisine et petit déjeuner hyper copieux fait par la maman de Gjoko le gars qui s'occupe de tout à l'hostel.

Communiquer[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Aux environs[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Macédoine du Nord occidentale