Télécharger le fichier GPX de cet article
4120Map mag.png

Albanie

De Wikivoyage
Eurasie > Europe > Balkans > Albanie
Aller à : navigation, rechercher

Albanie
​((sq) Shqipëria)
Tirana Downtown from sky tower(66).JPG
Drapeau
Flag of Albania.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

L'Albanie est un pays des Balkans. Elle a une frontière terrestre avec le Monténégro, le Kosovo, la Macédoine et la Grèce. Elle est bordée par la mer Adriatique et la mer Ionienne, au-delà desquelles se trouve l'Italie.

Comprendre[modifier]

Régions[modifier]

Albania Regions map.png
Côte Albanaise
Une longue bande de 10 à 30 km de large le long de toute la côte, bordant les mers Adriatique et Ionienne.
Nord-Est de l'Albanie
L'intérieur des terres, au nord de la rivière Shkumbin, bordant le Monténégro, le Kosovo et la Macédoine.
Sud-Est de l'Albanie
L'intérieur des terres, au sud de la rivière Shkumbin, bordant la Macédoine et la Grèce, incluant les bords des lacs Ohrid et Prespa.

Villes[modifier]

  • 1 Tirana (Tiranë)—  La capitale et ses bâtiments colorés. Le musée national retrace l'histoire du territoire depuis la Préhistoire. Arbres et montagnes autour de la ville. Le mont Dajt est un endroit populaire des touristes avec une belle vue de la cité.
  • 2 Elbasan (Albanie centrale)—  Une grande et pauvre cité industrielle pleine de vie. Le marché est fascinant et le petit-déjeuner "Bugace" légendaire. La Via Ignatia, une ancienne route romaine vers Istanbul, traverse la ville.
  • 3 Berat—  Une des plus anciennes villes d'Albanie, classée au patrimoine de l'Unesco. Berat est connue comme la ville aux 1001 fenêtres à cause de son architecture unique, d'inspiration ottomane. La ville possède aussi une citadelle bien préservée, habitée encore aujourd'hui.
  • 4 Durres (Côte Albanaise)—  C'est le principal port d'entrée en Albanie et une des plus anciennes cités. L'amphithéâtre antique de la ville est le plus grand des Balkans.
  • 5 Fier (Côte Albanaise)—  Vivante cité du bord de mer à seulement 8 km des ruines de l'ancienne cité illyrienne d'Apollonia.
  • 6 Gjirokastër (Sud de l'Albanie)—  Une autre ville classée à l'Unesco et située au sud du pays. Elle est connue pour son style ottoman unique elle aussi et possède un grand château sur la colline qui a servi de prison pendant plusieurs générations. Un musée militaire et une galerie d'art s'y trouvent à présent. Gjirokastër est aussi la ville de naissance du dirigeant communiste Enver Hoxha et de l'auteur albanais le plus connu Ismail Kadare, leurs maisons sont maintenant des musées.
  • 7 Korce (Korça) (Sud-est de l' Albanie , pas très loin de la frontière Grecque)—  Cette ville est pleine de vie pendant l'été. Vous pouvez vous balader dans le parc principal Parku Rinia ou encore monter jusqu'au sommet de la montagne Moravia et voir la ville. N'oubliez par la brasserie de Korca (célèbre dans toute l'Albanie) qui parraine un festival de la bière d'une semaine au mois d'août.
  • 8 Kruje (Krujë)—  Ancienne cité du héros national Skanderbeg, entourée de belles montagnes. Le château de Skanderbeg est maintenant un musée. Kruje possède aussi un vieux bazar avec des commerces vendant des biens traditionnels au milieu des rues pavées. Kruja est connue pour ses tapis fait-main.
  • 9 Pogradec (Sud-est)—  Ombragé par ses voisines macédoniennes de l'autre côté du lac, la ville de Pogradec prend un nouveau souffle depuis peu.
  • 10 Sarandë (sud de la côte Albanaise)—  Une ville connue pour ces plages. Pas très loin du site du Butrint.
  • 11 Shkodër—  La plus grande ville du nord de l'Albanie. Shkodra est considérée comme la capitale de la culture albanaise. C'est ici qu'est localisé le théatre "Migjeni" le premier d' Albanie ainsi que la première course cycliste du pays, le premier match de football et les premières photographie d'Albanie (de Marubi). Le château Rozafa est une attraction majeure mais aussi la grande cathédrale, la mosquée Ebu Beker, etc.

Autres destinations[modifier]

Rivière Valbona à Tropoja
Un des canyons à Skrapar
  • 1 Alpes Albanaises (Prokletije, Alpet Shqiptare) (Au nord, vers la frontière Albano-Monténégrine. description= Ce massif montagneux est riche en cascades, moutons, roches à nu et vues magistrales : immanquable. C'est un des endroits où, à moins de 10 km du village le plus proche, vous pouvez encore envisager un trajet d'une journée pour vous y rendre... À voir : Rugova Canyon, Dečani Canyon, Gashi Canyon, Cemi Canyon, Liqenat Lake. Points culminants : Maja Jezercë, Đeravica, Maja Grykat e Hapëta. On y trouve deux parcs nationaux : celui du Theth et celui de la vallée Valbona.)
  • 2 Riviera Albanaise—  Eau de couleur cristal, plages préservées et villages pittoresques, un peu ce que la côte méditerranéenne était auparavant.
  • 3 Butrint—  Premier site archéologique d'Albanie, classé à l'Unesco
  • 4 Bylis (Ballsh?)—  2éme plus grand site archéologique romain d'Albanie
  • 5 Dhërmi (Entre Vlore et Saranda)—  Une des plus belles plages de la route côtière, parfaite pour le camping.
  • 6 Ksamil (À la limite du parc national de Butrint)—  De très belles plages.
  • 7 Leskovik—  Ville dans les montagnes.
  • 8 Parc National Lura (Parku Kombetar i Lurës)—  Un parc national de 1,280 hectare avec hautes montagnes, collines et lac glaciaire.
  • 9 Shëngjin (nord-est Albanais)—  Une ville qui grandi, connu pour ses plages.
  • 10 Theth (Thethi) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Village et parc national
  • 11 Tomorr (pas très loin de Berat)—  Crête montagneuse. Cette partie du pays est faite de crêtes montagneuses parallèles (jusqu'à 2 000-2 500 m) séparées par des vallées. Malgré leurs longueur limitée, les crêtes offrent quelques jours de randonnées avec des vues superbes. Tomorr est une des crêtes les plus connues, avec un monastère et une chapelle Bektash au sommet.
  • 12 Vuno (Greek: Βουνό)
Un bunker en pleine campagne.
  • Les innombrables bunkers. Sous le régime d'Enver Hoxha, environ 700 000 bunkers ont été construits dans le but de répondre à une éventuelle attaque d'un des deux blocs. Ils sont visibles un peu partout en Albanie. Beaucoup sont abandonnés, certains ont été rasés et d'autres sont réaménagés de façon plus ou moins originale.

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

  • Ministères des affaires étrangères Logo indiquant un lien vers le site web —  Informations du ministères des affaires étrangères en anglais

Les ressortissants des pays suivant peuvent entrer en Albanie pour un séjour touristique sur présentation de la carte d'identité : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, Canada, Croatie, Danemark, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hong Kong (République populaire de Chine) *, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan *, Kosovo, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Monténégro, Malte, Macédoine, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Chypre, République de Corée, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Vatican (Saint-Siège), Singapour, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Nouvelle-Zélande, Suisse.

Les ressortissants des pays suivants sont dispensés de visa pour entrer en Albanie : Andorre, Argentine, Arménie *, Azerbaïdjan *, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Chili, Israël, Japon, Malaisie, Serbie *, États-Unis d'Amérique, Taïwan (République de Chine), Turquie *, Ukraine *, Antigua-et-Barbuda *, Bahamas *, Barbade *, Brunei *, Guatemala *, Honduras *, Costa Rica *, Maurice *, Mexique *, Nicaragua *, Panama *, Paraguay *, Salvador *, Seychelles *, Saint-Kitts-et-Nevis *, Uruguay *, Venezuela *, Macao (République populaire de Chine) *, Moldavie.

Pour la période du 25 mai au , le régime des visas à court terme est interrompu pour les citoyen de: Koweït, Oman, Qatar, Russie, Arabie saoudite, Émirats arabes unis.

Ainsi que tous les ressortissants de tous pays tiers qui

  • sont porteurs d'un visa Schengen à entrées multiples valable et que ce visa aie déjà été utilisé pour entrer dans l'un des pays de l'espace Schengen ou ont une autorisation de séjour valable dans un des pays de l'espace Schengen,
  • sont titulaires d'un visa entrées multiples valable des États-Unis ou du Royaume-Uni et que ce visa a précédemment été utilisé dans ces pays respectifs ou ont une autorisation de séjour valable au États-Unis ou au Royaume-Uni.

Pour les citoyens des pays avec un astérisque ont besoin pour obtenir un visa de type D pour un séjour de plus de 90 jours dans une période de six mois.

En avion[modifier]

Il y a peu d'avions directs de la France pour aller en Albanie. L'été, Transavia assure une liaison de Paris Orly à Tirana. Il existe une liaison aérienne directe entre Bruxelles et Tirana avec la compagnie italienne Belle Air [1]

Il y a presque toujours une escale, le plus souvent en Italie à Milan ou Rome avec Alitalia ou à Munich avec la Lufthansa. Il existe également des vols avec escale à Vienne avec Austrian Airlines, ou Istanbul avec la Turkish Airlines, et aussi via Ljubljana en Slovénie par Adria Airways.

En bateau[modifier]

  • Ferries de Durrës arrivent à Bari (h, 50  ) et Ancône (19 h, 70  ). Un service haute vitesse fonctionne à partir de Bari (h, 60  ). [2]
  • Il y a aussi un service de ferry de nuit fiable exploité par Skenderbeg Lignes de Brindisi à Vlore. Skenderbeg Lines [3].
  • Ferries de Corfou à Saranda chaque jour. [4]

En train[modifier]

Il n'y a pas de connexions ferroviaires avec l'international à l'heure actuelle.

En voiture[modifier]

Il est possible de rejoindre l'Albanie par la côte adriatique par le Monténégro. Une nouvelle autoroute reliant Tirana au Kosovo en moins de h a été construite.

Vous pouvez rejoindre l'Albanie en voiture en passant par les grandes villes des pays voisins tels que:

  • Podgorica, au Monténégro
  • Ohrid, en Macédoine
  • Prizren, Kosovo
  • Thessalonique, Grèce
  • Ioannina, en Grèce

L'agent des douanes délivrera un « certificat de taxe de circulation » une fois celle-ci acquittée, vous devez la garder jusqu'à ce que vous quittez le pays. Lorsque vous quittez le pays, vous paierez € 2 par jour écoulé et vous rendrez le certificat.

Pour entrer dans le pays, vérifiez que votre carte d'assurance internationale de l'automobile est valable pour l'Albanie (AL) avec l'immatriculation du véhicule et d'une procuration du propriétaire si la voiture n'est pas le vôtre. Les gardes-frontières sont très stricts pour interdire le passage des voitures sans ces documents.

La route entre Ioannina, en Grèce et Tirana (E853/SH4) est de qualité normale jusqu'à Tepelenë. Entre Tepelene et Fier il y a plusieurs sections en cours de construction et vous devez procéder avec extrême prudence (2011). La route est étroite à certains endroits, donc voyager avec prudence. Il s'agit de la principale route nord-sud entre le Monténégro et la Grèce.

La route entre Struga, Macédoine et Tirana (E852/SH3) est d'une qualité normale. Il y a beaucoup de véhicules lents le long de la route sinueuse de montagne donc la prudence doit être exercée surtout dans les virages. Une nouvelle autoroute est en construction entre Elbasan et Tirana (en 2014, des segments sont réalisés, on roule en alternance sur ceux-ci et sur la route de montagne).

La route entre Prizren (Kosovo) et Tirana (Albanie) (E851/A1) est à des niveaux de qualité trouvés dans d'autres parties de l'Europe. Une attention particulière doit être exercée sur certains ponts près de la frontière avec le Kosovo, car ils n'ont pas été élargis à deux chaussées. Il y a beaucoup de véhicules lents le long de la route sinueuse de montagne SH5.

La route entre Shkodër (frontière du Monténégro) et Tirana (E762/SH1) est d'une qualité suffisante pour la conduite, mais il y a beaucoup de véhicules lents et des points d'accès non contrôlés. Une partie entre Milot et Thumane a été élargie aux normes autoroutières à partir de 2012.

Il y a deux points de contrôle aux frontières dans le nord de l'Albanie avec le Monténégro. La route étroite de Ulcinj (Monténégro) à Shkoder via Muriqan / Sukobin (E851/SH41) est la plus utilisé par les habitants.

En Bus[modifier]

Ils existent plusieurs lignes de bus internationales à destination de Tirana à partir de :

  • Istanbul, Turquie (20hr, 35  par passage)
  • Athènes, Grèce (10 h, € 30-35)
  • Sofia, en Bulgarie (22 h, 25  )
  • Tetovo, Macédoine (h, 15  )
  • Pristina, Kosovo (4 hr € 10-15)

Il existe un bus quotidien entre Ulcinj (Monténégro) et Shkodër. Il s'agit de la seule ligne régulière entre le Monténégro et Albanie. Il y a aussi un taxi collectif (mini bus) partant de la place de parking à côté du marché de Ulcinj. Il part à 13 h et coûte , il faut 1.5 h. L'arrêt n'est pas marqué, une réservation peut être faite en trouvant le conducteur dans le café au coin de la place de parking. Demandez autour de vous et soyez persistant.

Il y a aussi des bus quotidiens d'Ioannina à la frontière à Kakavia (9 par jour, € 5.70 h). De là, il s'agit d'une courte promenade entre les points de contrôle grecs et albanais. Ne tardez pas trop à la frontière, car le fourgon (minibus) pour Gjirokastre n'attendra pas et vous serez obligé de marchander avec les chauffeurs de taxi. À Gjirokastre vous pouvez acheter un ticket de bus pour Athènes, la Grèce ou n'importe où entre les deux. Les bus sont neufs, pas chers, avec air conditionné, et s'arrêtent le long de certaines stations-service.

En taxi[modifier]

Du Monténégro il est possible de traverser la frontière à partir d'Ulcinj où il y a un bus par jour (hyper tôt le matin). Il est aussi possible de prendre un taxi qui nous mènera jusqu'à Shkoder pour une trentaine d'euro.

Circuler[modifier]

Carte d'Albanie

En avion[modifier]

Il n'y a pas de vols locaux, car l'Albanie compte un seul aéroport.

En train[modifier]

Le réseau ferroviaire n'est pas beaucoup développé dans le pays. Les trains sont généralement extrêmement lents mais ont l'avantage d'être bon marché et de partir (à peu près) à heures fixes. Lignes principales : - Tirana-Durres (environ h pour 40 km - 5 A/Rpar jour) - Tirana-Shkoder (environ h 45 - 1 A/R par jour) - Tirana-Librazhd (env. h - 1 A/R par jour) - Tirana-Elbasan (env h - 2 A/R par jour) - Tirana-Vlora (env. h - 1 A/R par jour) - Vlora - Librazhd (env. h - 1 A/R par jour)

En Fourgon[modifier]

Le principal moyen de locomotion albanais reste le fourgon. Par fourgon, il faut entendre n'importe quel véhicule allant du break au minibus, mais la plupart du temps il s'agit de fourgons d'environs 9 places. Il s'agit d'un système relativement efficace, mais dont la plupart des règles sont tacites. Pour commencer, suivant la destination, les fourgons ne partent pas du même endroit, cependant les habitants pourront vous renseigner sans problèmes. Une fois sur place vous verrez des fourgons avec la destination inscrite sur des petit panneaux ; derrière le part-brise avant. Néanmoins, le principal moyen d'information reste la criée.

Avant de monter dans le bus, il est recommandé de demander le tarif qui peut beaucoup varier d'un chauffeur à l'autre.

Le fourgon part quand le chauffeur l'estime assez rempli. Tout au long du trajet, le chauffeur continu à essayer de remplir son fourgon et peut s'arrêter fréquemment pour faire monter ou descendre des gens. Ne vous étonnez pas si le chauffeur fait monter des gens dans un fourgon plein. Un minibus 9 places peut facilement contenir une douzaine de personnes en se serrant un peu et une quinzaine avec les moyen du bord (poufs, chaises pliantes, banquettes rajoutée...).

Attention ! S'il est possible de trouver des fourgon aux aurores, Les derniers fourgons partent parfois très tôt (surtout en hiver, où certaines villes ne sont plus desservies après 16/17 h) ! Renseignez-vous bien à l'avance sans quoi il vous faudra prendre un taxi !

En Bus[modifier]

Bus de ville[modifier]

Comptez 20 leks pour un trajet un bus dans Tiranë. Le réseau de bus albanais est constitué de rebuts des parcs de bus de villes européennes (voir de beaucoup plus loin !). Ne soyez donc pas surpris de voir passer des bus de la RATP parisienne ou du réseau TCL lyonnais.

Bus inter-cités[modifier]

Les bus fonctionnent un peu sur le mode des fourgons mais en plus gros. Il faut donc connaître les points de départs et attendre que le chauffeur estime son bus assez plein pour partir. En revanche, les tarifs sont souvent certifiés par des tickets, peu de risque de mauvaise surprise !

En voiture[modifier]

Limitations de vitesse générales.

Le réseau routier demeure en mauvais état alternant sans préavis entre bitume et pistes caillouteuses, le plus critique étant lors de travaux de la chaussée où la conduite devient un exercice de style. La signalisation est souvent absente (et de toute façon inexacte...), les principaux panneaux répondent cependant aux standards européens. Les routes principales ont d'ailleurs reçu depuis peu une vraie numérotation facilitant ainsi les déplacements dans le pays.

Il existe désormais une voie express, gratuite pour tous les usagers, reliant Durrës à Tirana. Quelques rares aires de service jalonnent le parcours (équipées de stations-services et snacks...) mais leurs accès sont parfois dangereux à cause de de bretelles d'accès courtes. Il faut cependant rester conscient que vous pourrez doubler sur le bas côté des piétons, des vélo ou des carrioles tractées par un cheval. Vélos et piétons traversent également ces voies sans crier gare, il convient donc de rester vigilant.

La conduite des Albanais s'apparente souvent à celle des héros des courses automobiles, surtout lors des dépassements qui se font par n'importe quel côté. La prudence est donc de mise, par des contrôles fréquents des rétroviseurs, et les nerfs risqueront parfois d'être mis à rude épreuve. En cas d'accident, il faut savoir que la plupart des conducteurs n'assurent pas leur véhicule et que la situation peut vite dégénérer.

Usage du klaxon : ne soyez pas surpris lors de vos premiers kilomètres, en Albanie le klaxon s'utilise fréquemment et pas nécessairement pour signifier son agacement : il s'agit souvent de s'avertir (que l'on va doubler, que l'on cède le passage, que l'on remercie quelqu'un...). Selon le cas de figure, le coup de klaxon est plus ou moins appuyé, répété plusieurs fois ou non.

Conduite de nuit : il est peu recommandé de conduire de nuit, en raison de l'état de certaines routes du pays ainsi que de l'état vétuste de la plupart des voitures (par exemple dépourvues d'éclairage...). Il peut arriver que les plaques d'égout soient absentes des bouches d'égout, ce qui peut représenter un danger de nuit (repérage quasi-impossible dans la pénombre).

Pour vous guider, une bonne carte (difficile à trouver en France comme sur place : Internet est votre ami) et l'aide d'autochtones qui auront toujours à cœur de vous guider en chemin...

Malgré ces recommandations, en conduisant à une allure modérée et en étant vigilant dans tous les cas, la conduite en Albanie est bien entendue abordable pour un conducteur averti. Il est important de noter que le réseau routier est très hétérogène : en plaine le revêtement est plutôt de bonne qualité, ou en train d'être rénové. Cependant, à mesure que l'on quitte les plaines vers l'Est et que l'on rentre dans le relief, un véhicule surélevé (type 4x4) devient indispensable pour circuler. (Ne pas se fier aux "couleurs" des routes sur la carte, qui ne sont pas indicatives de leur fréquentation et de leur état).

Carburant : pas de problème pour s'approvisionner, comme en témoigne le nombre de stations-services implantées le long des routes principales. Des garages existent également et sont souvent très compétents et des stations de lavage pour les campings-cars font leur apparition.

Limitations de vitesse (rappelées par panneaux à la frontière...) :

  • Autoroute : 110 km/h
  • Voie rapide : 90 km/h
  • Route : 80 km/h (50 km/h avec remorque...)
  • Ville : 40 km/h (30 km/h avec remorque...)

Aucun taux d'alcoolémie n'est toléré en Albanie et quelquefois la maréchaussée effectue des contrôles de vitesse. Il vous arrivera peut-être d'être arrêté pour un simple contrôle, les policiers peuvent être assez familiers et vous serrer la main à travers la vitre baissée, il ne faut pas en être surpris. La France bénéficie de bonnes relations avec l'Albanie et certains contacts avec des policiers vous le montreront. Dans de rares cas il peut arriver que des agents cherchent à récupérer quelques euros (5 tout au plus) pour un motif souvent un peu farfelu. Si vous êtes certains d'être hors de cause et dans vos droits, soyez sereins et parlez d'ambassade pour vous justifier : l'évocation de ce mot montrera que vous êtes informés, et tout devrait rentrer dans l'ordre...

Le permis de conduire Français (B) est suffisant pour conduire en Albanie. Pour louer une voiture en Albanie, il faut avoir au minimum 18 ans et posséder le permis de conduire international.

Parler[modifier]

On parle l'albanais qui est une des plus vieilles langues d'Europe.

De nombreux Albanais connaissent l'italien, les jeunes parlent aussi l'anglais.

Attention, ne comptez pas trop sur la langue de Shakespeare si vous voulez discuter avec d'autres personnes que des professionnels du tourisme. La connaissance de l'italien est clairement un plus, mais un albanais rudimentaire est essentiel pour voyager cordialement dans ce pays. De plus, les Albanais sont souvent surpris et ravis d'entendre des étrangers parler leur langue.

Acheter[modifier]

Monnaie[modifier]

L'unité monétaire de l'Albanie est le Lek ( = 139 lek). Souvent les gens parlent en anciens Leks (comme les anciens francs, x 10).

Taux de change ALL actuel
Google Finance: CAD CHF EUR GBP USD
Yahoo! Finance: CAD CHF EUR GBP USD
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

Cartes bancaires et distributeurs automatiques de billets[modifier]

Les cartes les plus connues (Visa, Mastercard, American Express, Dinner's...) sont généralement acceptés par les commerçants et les établissements touristiques.

Des distributeurs de billets font leur apparition dans les principales villes du pays, les cartes bancaires internationales sont là aussi en général acceptées mais une commission est appliquée.

Manger[modifier]

Petit lexique de la nourriture français/albanais: pain = bukë (bouke); fromage = djathë (diath, prononcez le "th" à l'anglaise); tomate = domate (domaté); viande = mish; frite = patate të skuqura (pataté t' skouchoura); vin = verë (vére).

Comme partout dans les Balkans, on trouve le burek (écrit byrek en albanais), sorte de pain avec du fromage ou de la viande, très bon marché.

Boissons[modifier]

Les cafés dans les grandes villes sont très propres et très design (type hôtel Costes à Paris) et les prix sont les mêmes que dans les autres cafés (pour trouver des cafés aussi jolis en France, il faut aller dans les clubs des grands hôtels où les prix français sont prohibitifs...).

Se loger[modifier]

Hôtels[modifier]

Les hôtels se sont construits surtout depuis quelques années, les installations sont donc récentes et modernes généralement. Gare aux pannes de courant impromptues qui sévissent encore en Albanie, des groupes électrogènes prennent parfois le relais mais ils sont souvent bruyants. Dans la plupart des endroits, vous pouvez trouver des hôtels tout à fait convenables à partir de 2000 leks (~14  ) pour une chambre double.

Camping[modifier]

Les terrains de camping sont malheureusement encore rares en Albanie. En revanche, comblés seront les adeptes du camping sauvage où la pratique est autorisée presque partout. Si toutefois vous avez l'étrange impression de monter votre tente sur un terrain privé, demandez l'autorisation à la première maison se trouvant à vue.

Apprendre[modifier]

Vous pouvez aller à Shkodër en Albanie du Nord et pour étudier l'albanais. Il y a des cours de langue pour les étudiants étrangers désireux d'apprendre l'albanais. Ils sont offerts en langue anglaise, italienne, française, allemande et espagnole.

Travailler[modifier]

Communiquer[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Électricité[modifier]

L'électricité est disponible en 220 volt, Hertz avec des prise de type Européenne, comme dans la plupart des pays européens.

Attention, les coupures d'électricité de plusieurs heures, même à Tirana sont fréquentes. Ces problèmes d'électricité devrait néanmoins disparaître avec la construction de nouvelles centrales électriques.

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Police : 129
Ambulance : 127
Pompier : 128

Prendre les précautions habituelles. Les étrangers ne sont généralement pas visés par les criminels locaux, attention tout de même aux pickpocket.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Respecter[modifier]

Stars305.svg
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Balkans
Destinations situées dans la région