Aller au contenu

Télécharger le fichier GPX de cet article
41.1220.00
De Wikivoyage

Albanie
​((sq) Shqipëria)
Drapeau
drapeau de l'Albanie
Information
Capitale
Altitude maxi.
Altitude mini.
Superficie
Population
Densité
Forme de l'État
Langue(s) officielle(s)
Monnaie
Religion(s)
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Plaques d'immatriculation
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

L’Albanie est un pays des Balkans. Elle a une frontière terrestre avec le Monténégro, le Kosovo, la Macédoine du Nord et la Grèce. Elle est bordée par la mer Adriatique et la mer Ionienne, au-delà desquelles se trouve l'Italie.

Comprendre[modifier]

Capital Tirana
Devise Lek albanais (TOUS)
Population 2,7 millions (2022)
Électricité 220 volts / 50 hertz (Schuko, Europlug)
Code postal +355
Fuseau horaire UTC+01:00
Urgences 112, +355-127 (services médicaux d'urgence), 128 (pompiers), +355-129 (police)
Côté conduite droite
modifier sur Wikidata

Alors que la majorité relative de la population albanaise est d'origine musulmane (55 à 65 %), selon les sondages, environ 35 % des Albanais sont agnostiques ; 22 % sont athées ; 19 % sont musulmans ; 15 % sont orthodoxes ; 8% sont catholiques et 1% sont d'autres religions. Les mariages mixtes sont très courants.

La culture albanaise traditionnelle honore le rôle et la personne de l'invité. En échange de cette place d'honneur, le respect est attendu de la part de l'invité. Les Albanais aiment faire de longues promenades dans les rues de la ville, boire du café et, parmi les jeunes générations, participer à des activités nocturnes telles que se prélasser dans un café et danser.

L'Albanie est un pays pauvre selon les normes européennes.

Le nom anglais Albanie vient d' Albanoi , le nom grec d'une tribu illyrienne qui vivait dans la région pendant l'Antiquité. Les Albanais appellent leur propre pays Shqipëria , ce qui signifie « Terre des Aigles ». Le nom vient d'un vieux mythe selon lequel les Albanais descendent d'un aigle noir. Un aigle noir à deux têtes était utilisé comme insigne par le « Père de la Nation », Skanderbeg, dès le XVe siècle, et est encore visible sur le drapeau du pays.

Histoire[modifier]

À partir de 1385, l’Empire ottoman a pu prendre le contrôle de ce qui est aujourd’hui l’Albanie. En 1443, une révolte éclata, dirigée par George Kastrioti Skanderbeg. Cette révolte ne fut étouffée qu’en 1479. La fin de la domination ottomane en Albanie eut lieu en 1912 et l’Albanie redevint un pays.

En 1939, l’Albanie fut conquise par l’Italie fasciste et ensuite occupée par l’Allemagne nazie. Les Albanais ont protégé très efficacement leur petite population juive locale et quelques centaines de Juifs étrangers, donnant à l'Albanie la particularité d'être le seul pays occupé par les nazis à mettre fin à la Seconde Guerre mondiale avec plus de Juifs qu'avant la guerre.

Après la défaite des puissances de l’Axe à la fin de la Seconde Guerre mondiale, un gouvernement communiste fut établi, présidé par le chef de la résistance Enver Hoxha. L’Albanie était connue pour son isolement, non seulement par rapport aux démocraties de marché d’Europe occidentale, mais aussi par rapport à l’Union soviétique, à la Chine et même à la Yougoslavie voisine. Hoxha a également déclaré que l'Albanie était le premier « État athée », et ainsi l'anticléricalisme trouvé dans de nombreux partis communistes était encore plus prononcé en Albanie. Alors même que le rideau de fer tombait et que les communistes perdaient le pouvoir dans toute l’Europe centrale et orientale, l’Albanie semblait déterminée à maintenir le cap, seule.

Mais en 1992, plusieurs années après la mort de Hoxha, le Parti communiste a abandonné le pouvoir et l'Albanie a établi une démocratie multipartite avec un gouvernement de coalition. La transition a été difficile au début, alors que les gouvernements essayaient de faire face à un chômage élevé, à une infrastructure délabrée, à un crime organisé généralisé et à des opposants politiques perturbateurs. Catalysée par l’échec d’un vaste système pyramidal, une guerre civile a éclaté en 1997, entraînant l’intervention de l’ONU. Aujourd’hui, l’Albanie se rapproche du néolibéralisme, avec pour objectif l’intégration européenne ; L'Albanie a signé un accord de stabilisation et d'association (ASA) avec l'UE en 2006 et est devenue un pays candidat officiel en 2014, franchissant ainsi la première étape majeure vers l'adhésion. En 2008, l'Albanie a reçu une invitation à rejoindre l'OTAN et a rejoint cette alliance.

Climat[modifier]

Avec son littoral faisant face aux mers Adriatique et Ionienne, ses hauts plateaux adossés à la masse continentale élevée des Balkans et l'ensemble du pays se trouvant à une latitude soumise à une variété de régimes météorologiques pendant les saisons d'hiver et d'été, l'Albanie possède un grand nombre de régions climatiques pour un si petit territoire. Les basses terres côtières ont un climat typiquement méditerranéen ; les hauts plateaux ont un climat continental méditerranéen. Dans les basses terres et à l'intérieur du pays, le climat varie sensiblement du nord au sud.

Les basses terres ont des hivers doux, avec une moyenne d'environ 7°C (45°F). Les températures estivales sont en moyenne de 24°C (75°F). Dans les basses terres du sud, les températures sont en moyenne environ 5°C plus élevées tout au long de l'année. La différence est supérieure à 5°C (9°F) en été et un peu moins en hiver.

Les températures intérieures sont davantage affectées par les différences d’altitude que par la latitude ou tout autre facteur. Les basses températures hivernales dans les montagnes sont causées par la masse d'air continentale qui domine le temps en Europe de l'Est et dans les Balkans. Les vents du nord et du nord-est soufflent la plupart du temps. Les températures estivales moyennes sont plus basses que dans les zones côtières et beaucoup plus basses à haute altitude, mais les fluctuations quotidiennes sont plus importantes. Les températures maximales diurnes dans les bassins intérieurs et les vallées fluviales sont très élevées, mais les nuits sont presque toujours fraîches.

Les précipitations moyennes sont abondantes, résultat de la convergence du flux d'air dominant de la mer Méditerranée et de la masse d'air continentale. Parce qu'ils se rencontrent généralement au point où le terrain s'élève, les pluies les plus fortes tombent sur les hautes terres centrales. Les courants verticaux initiés lorsque l'air méditerranéen s'élève provoquent également de fréquents orages. Beaucoup de ces tempêtes sont accompagnées de vents locaux violents et d’averses torrentielles.

Vacances[modifier]

  • 1er janvier : Jour de l'An
  • 7 mars : Fête des enseignants
  • 14 mars : Festival d'été
  • Pâques (mobile)
  • Eid al-Fitr et Eid al-Adha (fêtes islamiques)
  • 19 octobre : Fête de Mère Teresa
  • 28 novembre : Fête de l'Indépendance
  • 29 novembre : Jour de la Libération
  • 8 décembre : Journée de la Jeunesse
  • 25 décembre : Noël

Informations visiteurs[modifier]

  • Agence nationale du tourisme d'Albanie

Régions[modifier]

Carte des régions de Albanie
Côte Albanaise
Une longue bande de 10 à 30 km de large le long de toute la côte, bordant les mers Adriatique et Ionienne.
Nord-Est de l'Albanie
L'intérieur des terres, au nord de la rivière Shkumbin, bordant le Monténégro, le Kosovo et la Macédoine du Nord.
Sud-Est de l'Albanie
L'intérieur des terres, au sud de la rivière Shkumbin, bordant la Macédoine du Nord et la Grèce, incluant les bords des lacs Ohrid et Prespa.

Villes[modifier]

  • 1 Tirana (Tiranë)  – La capitale et ses bâtiments colorés. Le musée national retrace l'histoire du territoire depuis la Préhistoire. Arbres et montagnes autour de la ville. Le mont Dajt est un endroit populaire des touristes avec une belle vue de la cité.
  • 2 Elbasan (Albanie centrale) – Une grande et pauvre cité industrielle pleine de vie. Le marché est fascinant et le petit-déjeuner "Bugace" légendaire. La Via Ignatia, une ancienne route romaine vers Istanbul, traverse la ville.
  • 3 Berat  – Une des plus anciennes villes d'Albanie, classée au patrimoine de l'Unesco. Berat est connue comme la ville aux 1 001 fenêtres à cause de son architecture unique, d'inspiration ottomane. La ville possède aussi une citadelle bien préservée, habitée encore aujourd'hui.
  • 4 Durres (Côte Albanaise) – C'est le principal port d'entrée en Albanie et une des plus anciennes cités. L'amphithéâtre antique de la ville est le plus grand des Balkans.
  • 5 Fier (Côte Albanaise) – Vivante cité du bord de mer à seulement 8 km des ruines de l'ancienne cité illyrienne d'Apollonia.
  • 6 Gjirokastër (Sud de l'Albanie) – Une autre ville classée à l'Unesco et située au sud du pays. Elle est connue pour son style ottoman unique elle aussi et possède un grand château sur la colline qui a servi de prison pendant plusieurs générations. Un musée militaire et une galerie d'art s'y trouvent à présent. Gjirokastër est aussi la ville de naissance du dirigeant communiste Enver Hoxha et de l'auteur albanais le plus connu Ismail Kadare, leurs maisons sont maintenant des musées.
  • 7 Korce (Korça) (Sud-est de l'Albanie, pas très loin de la frontière Grecque) – Cette ville est pleine de vie pendant l'été. Vous pouvez vous balader dans le parc principal Parku Rinia ou encore monter jusqu'au sommet de la montagne Moravia et voir la ville. N'oubliez par la brasserie de Korca (célèbre dans toute l'Albanie) qui parraine un festival de la bière d'une semaine au mois d'août.
  • 8 Kruje (Krujë) – Ancienne cité du héros national Skanderbeg, entourée de belles montagnes. Le château de Skanderbeg est maintenant un musée. Kruje possède aussi un vieux bazar avec des commerces vendant des biens traditionnels au milieu des rues pavées. Kruja est connue pour ses tapis fait-main.
  • 9 Pogradec (Sud-est) – Ombragé par ses voisines macédoniennes de l'autre côté du lac, la ville de Pogradec prend un nouveau souffle depuis peu.
  • 10 Sarandë (sud de la côte Albanaise) – Une ville connue pour ces plages. Pas très loin du site du Butrint.
  • 11 Shkodër  – La plus grande ville du nord de l'Albanie. Shkodra est considérée comme la capitale de la culture albanaise. C'est ici qu'est localisé le théatre "Migjeni" le premier d'Albanie ainsi que la première course cycliste du pays, le premier match de football et les premières photographies d'Albanie (de Marubi). Le château Rozafa est une attraction majeure mais aussi la grande cathédrale, la mosquée Ebu Beker, etc.
  • 12 Vlorë  – Ville vivante de la côte, jolies plages au sud de la ville. Ferry reliant la ville à l'Italie.
  • 13 Laç Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 14 Lezhë Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 15 Peshkopi Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 16 Tropoje Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 17 Kukes Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 18 Burrel Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 19 Puke Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 20 Rreshen Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 21 Gramsh Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 22 Librazhd Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une petite ville située dans l'est de l'Albanie, perchée au-dessus de la rivière Shkumbin.
  • 23 Lushnje Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata

Autres destinations[modifier]

Rivière Valbona à Tropoja
Un des canyons à Skrapar
  • 1 Alpes Albanaises (Prokletije, Alpet Shqiptare) (Au nord, vers la frontière Albano-Monténégrine.) – Ce massif montagneux est riche en cascades, moutons, roches à nu et vues magistrales : immanquable. C'est un des endroits où, à moins de 10 km du village le plus proche, vous pouvez encore envisager un trajet d'une journée pour vous y rendre. À voir : Rugova Canyon, Dečani Canyon, Gashi Canyon, Cemi Canyon, Liqenat Lake. Points culminants : Maja Jezercë, Đeravica, Maja Grykat e Hapëta. On y trouve deux parcs nationaux : celui du Theth et celui de la vallée Valbona.
  • 2 Riviera Albanaise  – Eau de couleur cristal, plages préservées et villages pittoresques, un peu ce que la côte méditerranéenne était auparavant.
  • 3 Butrint  – Logotype du Patrimoine mondial Premier site archéologique d'Albanie, classé par l'UNESCO
  • 4 Bylis (Ballsh?) – 2e plus grand site archéologique romain d'Albanie
  • 5 Dhërmi (Entre Vlore et Saranda) – Une des plus belles plages de la route côtière, parfaite pour le camping.
  • 6 Ksamil (À la limite du parc national de Butrint) – De très belles plages.
  • 7 Leskovik  – Ville dans les montagnes.
  • 8 Parc National Lurë (Parku Kombetar i Lurës)  – Un parc national de 1 280 hectares avec hautes montagnes, collines et lac glaciaire.
  • 9 Shëngjin (nord-est Albanais) – Une ville qui grandi, connu pour ses plages.
  • 10 Theth (Thethi) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Village et parc national
  • 11 Tomorr (pas très loin de Berat) – Crête montagneuse. Cette partie du pays est faite de crêtes montagneuses parallèles (jusqu'à 2000 à 2 500 m) séparées par des vallées. Malgré leurs longueurs limitées, les crêtes offrent quelques jours de randonnées avec des vues superbes. Tomorr est une des crêtes les plus connues, avec un monastère et une chapelle Bektash au sommet.
  • 12 Vuno (Greek: Βουνό)
Un bunker en pleine campagne.
  • Les innombrables bunkers. Sous le régime d'Enver Hoxha, environ 700 000 bunkers ont été construits dans le but de répondre à une éventuelle attaque d'un des deux blocs. Ils sont visibles un peu partout en Albanie. Beaucoup sont abandonnés, certains ont été rasés et d'autres sont réaménagés de façon plus ou moins originale.

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

  • Ministères des affaires étrangères Logo indiquant un lien vers le site web  – Informations du ministères des affaires étrangères en anglais

Les ressortissants des pays suivant peuvent entrer en Albanie pour un séjour touristique sur présentation de la carte d'identité : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Bulgarie, Canada, Croatie, Danemark, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hong Kong (République populaire de Chine) *, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan *, Kosovo, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Monténégro, Malte, Macédoine du Nord, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Chypre, Corée du Sud, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Vatican (Saint-Siège), Singapour, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Nouvelle-Zélande, Suisse.

Les ressortissants des pays suivants sont dispensés de visa pour entrer en Albanie : Andorre, Argentine, Arménie *, Azerbaïdjan *, Bosnie-Herzégovine, Brésil, Chili, Israël, Japon, Malaisie, Serbie *, États-Unis, Taïwan (République de Chine), Turquie *, Ukraine *, Antigua-et-Barbuda *, Bahamas *, Barbade *, Brunei *, Guatemala *, Honduras *, Costa Rica *, Maurice *, Mexique *, Nicaragua *, Panamá *, Paraguay *, Salvador *, Seychelles *, Saint-Christophe-et-Niévès *, Uruguay *, Venezuela *, Macao (République populaire de Chine) *, Moldavie.

Ainsi que tous les ressortissants de tous pays tiers qui

  • sont porteurs d'un visa Schengen à entrées multiples valable et que ce visa ait déjà été utilisé pour entrer dans l'un des pays de l'espace Schengen ou ont une autorisation de séjour valable dans un des pays de l'espace Schengen,
  • sont titulaires d'un visa entrées multiples valable des États-Unis ou du Royaume-Uni et que ce visa a précédemment été utilisé dans ces pays respectifs ou ont une autorisation de séjour valable aux États-Unis ou au Royaume-Uni.

Pour les citoyens des pays avec un astérisque ont besoin pour obtenir un visa de type D pour un séjour de plus de 90 jours dans une période de six mois.

En avion[modifier]

Il y a peu d'avions directs de la France pour aller en Albanie. L'été, Transavia assure une liaison de Paris Orly à Tirana. Il existe une liaison aérienne directe entre Bruxelles et Tirana avec la compagnie italienne Belle Air [1]

Il y a presque toujours une escale, le plus souvent en à Munich avec la Lufthansa. Il existe également des vols avec escale à Vienne avec Austrian Airlines, ou Istanbul avec Air Albania.

En bateau[modifier]

  • Ferries de Durrës arrivent à Bari (h, 50 ) et Ancône (19 h, 70 ). Un service haute vitesse fonctionne à partir de Bari (h, 60 ). [2]
  • Il y a aussi un service de ferry de nuit fiable exploité par Skenderbeg Lignes de Brindisi à Vlore. Skenderbeg Lines [3].
  • Ferries de Corfou à Saranda chaque jour. [4]

En train[modifier]

Il n'y a pas de connexions ferroviaires avec l'international à l'heure actuelle.

En voiture[modifier]

Il est possible de rejoindre l'Albanie par la côte adriatique par le Monténégro. Une nouvelle autoroute reliant Tirana au Kosovo en moins de h a été construite.

Vous pouvez rejoindre l'Albanie en voiture en passant par les grandes villes des pays voisins tels que:

  • Podgorica, au Monténégro
  • Ohrid, en Macédoine
  • Prizren, Kosovo
  • Thessalonique, Grèce
  • Ioannina, en Grèce

L'agent des douanes délivrera un « certificat de taxe de circulation » une fois celle-ci acquittée, vous devez la garder jusqu'à ce que vous quittez le pays. Lorsque vous quittez le pays, vous paierez € 2 par jour écoulé et vous rendrez le certificat.

Pour entrer dans le pays, vérifiez que votre carte d'assurance internationale de l'automobile est valable pour l'Albanie (AL) avec l'immatriculation du véhicule et d'une procuration du propriétaire si la voiture n'est pas le vôtre. Les gardes-frontières sont très stricts pour interdire le passage des voitures sans ces documents.

La route entre Ioannina, en Grèce et Tirana (E853/SH4) est de qualité normale jusqu'à Tepelenë. Entre Tepelene et Fier il y a plusieurs sections en cours de construction et vous devez procéder avec extrême prudence (2011). La route est étroite à certains endroits, donc voyager avec prudence. Il s'agit de la principale route nord-sud entre le Monténégro et la Grèce.

La route entre Struga, Macédoine et Tirana (E852/SH3) est d'une qualité normale. Il y a beaucoup de véhicules lents le long de la route sinueuse de montagne donc la prudence doit être exercée surtout dans les virages. Une nouvelle autoroute est en construction entre Elbasan et Tirana (en 2014, des segments sont réalisés, on roule en alternance sur ceux-ci et sur la route de montagne).

La route entre Prizren (Kosovo) et Tirana (Albanie) (E851/A1) est à des niveaux de qualité trouvés dans d'autres parties de l'Europe. Une attention particulière doit être exercée sur certains ponts près de la frontière avec le Kosovo, car ils n'ont pas été élargis à deux chaussées. Il y a beaucoup de véhicules lents le long de la route sinueuse de montagne SH5.

La route entre Shkodër (frontière du Monténégro) et Tirana (E762/SH1) est d'une qualité suffisante pour la conduite, mais il y a beaucoup de véhicules lents et des points d'accès non contrôlés. Une partie entre Milot et Thumane a été élargie aux normes autoroutières à partir de 2012.

Il y a deux points de contrôle aux frontières dans le nord de l'Albanie avec le Monténégro. La route étroite de Ulcinj (Monténégro) à Shkoder via Muriqan / Sukobin (E851/SH41) est la plus utilisée par les habitants.

En bus[modifier]

Ils existent plusieurs lignes de bus internationales à destination de Tirana à partir de :

  • Istanbul, Turquie (20 h, 35  par passage)
  • Athènes, Grèce (10 h, 30 à 35 )
  • Sofia, en Bulgarie (22 h, 25 )
  • Tetovo, Macédoine (h, 15 )
  • Pristina, Kosovo (h, 10 à 15 )

Il existe un bus quotidien entre Ulcinj (Monténégro) et Shkodër. Il s'agit de la seule ligne régulière entre le Monténégro et Albanie. Il y a aussi un taxi collectif (mini bus) partant de la place de parking à côté du marché de Ulcinj. Il part à 13 h et coûte , il faut h 03. L'arrêt n'est pas marqué, une réservation peut être faite en trouvant le conducteur dans le café au coin de la place de parking. Demandez autour de vous et soyez persistant.

Il y a aussi des bus quotidiens d'Ioannina à la frontière à Kakavia (9 par jour, 5,7 , durée h). De là, il s'agit d'une courte promenade entre les points de contrôle grecs et albanais. Ne tardez pas trop à la frontière, car le fourgon (minibus) pour Gjirokastre n'attendra pas et vous serez obligé de marchander avec les chauffeurs de taxi. À Gjirokastre vous pouvez acheter un ticket de bus pour Athènes, la Grèce ou n'importe où entre les deux. Les bus sont neufs, pas chers, avec air conditionné, et s'arrêtent le long de certaines stations-service.

En taxi[modifier]

Du Monténégro il est possible de traverser la frontière à partir d'Ulcinj où il y a un bus par jour (hyper tôt le matin). Il est aussi possible de prendre un taxi qui nous mènera jusqu'à Shkoder pour une trentaine d'euro.

Circuler[modifier]

Carte d'Albanie

En avion[modifier]

Il n'y a pas de vols locaux, car l'Albanie compte un seul aéroport.

En train[modifier]

Le réseau ferroviaire n'est pas beaucoup développé dans le pays. Les trains sont généralement extrêmement lents mais ont l'avantage d'être bon marché et de partir (à peu près) à heures fixes. Lignes principales : - Tirana-Durres (environ h pour 40 km - 5 A/R par jour) - Tirana-Shkoder (environ h 45 - 1 A/R par jour) - Tirana-Librazhd (environ h - 1 A/R par jour) - Tirana-Elbasan (environ h - 2 A/R par jour) - Tirana-Vlora (environ h - 1 A/R par jour) - Vlora - Librazhd (environ h - 1 A/R par jour)

En fourgon[modifier]

Le principal moyen de locomotion albanais reste le fourgon. Par fourgon, il faut entendre n'importe quel véhicule allant du break au minibus, mais la plupart du temps il s'agit de fourgons d'environ 9 places. Il s'agit d'un système relativement efficace, mais dont la plupart des règles sont tacites. Pour commencer, suivant la destination, les fourgons ne partent pas du même endroit, cependant les habitants pourront vous renseigner sans problèmes. Une fois sur place vous verrez des fourgons avec la destination inscrite sur des petits panneaux ; derrière le pare-brise. Néanmoins, le principal moyen d'information reste la criée.

Avant de monter dans le bus, il est recommandé de demander le tarif qui peut beaucoup varier d'un chauffeur à l'autre.

Le fourgon part quand le chauffeur l'estime assez rempli. Tout au long du trajet, le chauffeur continu à essayer de remplir son fourgon et peut s'arrêter fréquemment pour faire monter ou descendre des gens. Ne vous étonnez pas si le chauffeur fait monter des gens dans un fourgon plein. Un minibus 9 places peut facilement contenir une douzaine de personnes en se serrant un peu et une quinzaine avec les moyens du bord (poufs, chaises pliantes, banquettes rajoutée,etc.).

Attention, s'il est possible de trouver des fourgons aux aurores, Les derniers fourgons partent parfois très tôt (surtout en hiver, où certaines villes ne sont plus desservies après 16 ou 17 h). Renseignez-vous bien à l'avance sans quoi il vous faudra prendre un taxi !

En bus[modifier]

Bus de ville[modifier]

Comptez 20 ALL pour un trajet en bus dans Tirana. Le réseau de bus albanais est constitué de rebuts des parcs de bus de villes européennes (voir de beaucoup plus loin). Ne soyez donc pas surpris de voir passer des bus de la RATP parisienne ou du réseau TCL lyonnais.

Bus inter-cités[modifier]

Les bus fonctionnent un peu sur le mode des fourgons mais en plus gros. Il faut donc connaître les points de départs et attendre que le chauffeur estime son bus assez plein pour partir. En revanche, les tarifs sont souvent certifiés par des tickets, peu de risque de mauvaise surprise.

En voiture[modifier]

Limitations de vitesse générales.

Le réseau routier demeure en mauvais état alternant sans préavis entre bitume et pistes caillouteuses, le plus critique étant lors de travaux de la chaussée où la conduite devient un exercice de style. La signalisation est souvent absente (et de même souvent inexacte lorsqu'elle existe), les principaux panneaux répondent cependant aux standards européens. Les routes principales ont d'ailleurs reçu depuis peu une vraie numérotation facilitant ainsi les déplacements dans le pays.

Il existe désormais une voie express, gratuite pour tous les usagers, reliant Durrës à Tirana. Quelques rares aires de service jalonnent le parcours (équipées de stations-services et snacks) mais leurs accès sont parfois dangereux à cause de bretelles d'accès courtes. Il faut cependant rester conscient que vous pourrez doubler sur le bas côté des piétons, des vélos ou des carrioles tractées par un cheval. Vélos et piétons traversent également ces voies sans crier gare, il convient donc de rester vigilant.

La conduite des Albanais s'apparente souvent à celle des héros des courses automobiles, surtout lors des dépassements qui se font par n'importe quel côté. La prudence est donc de mise, par des contrôles fréquents des rétroviseurs, et les nerfs risqueront parfois d'être mis à rude épreuve. En cas d'accident, il faut savoir que la plupart des conducteurs n'assurent pas leur véhicule et que la situation peut vite dégénérer.

Usage du klaxon : ne soyez pas surpris lors de vos premiers kilomètres, en Albanie le klaxon s'utilise fréquemment et pas nécessairement pour signifier son agacement : il s'agit souvent de s'avertir (que l'on va doubler, que l'on cède le passage, que l'on remercie quelqu'un). Selon le cas de figure, le coup de klaxon est plus ou moins appuyé, répété plusieurs fois ou non.

Conduite de nuit : il est peu recommandé de conduire de nuit, en raison de l'état de certaines routes du pays ainsi que de l'état vétuste de la plupart des voitures (par exemple dépourvues d'éclairage). Il peut arriver que les plaques des bouches d'égout soient absentes, ce qui peut représenter un danger de nuit (repérage quasi-impossible dans la pénombre).

Pour vous guider, une bonne carte (difficile à trouver en France comme sur place : Internet est votre ami) et l'aide d'autochtones qui auront toujours à cœur de vous guider en chemin.

Malgré ces recommandations, en conduisant à une allure modérée et en étant vigilant dans tous les cas, la conduite en Albanie est bien entendue abordable pour un conducteur averti. Il est important de noter que le réseau routier est très hétérogène : en plaine le revêtement est plutôt de bonne qualité, ou en train d'être rénové. Cependant, à mesure que l'on quitte les plaines vers l'Est et que l'on rentre dans le relief, un véhicule surélevé (type 4x4) devient indispensable pour circuler. (Ne pas se fier aux "couleurs" des routes sur la carte, qui ne sont pas indicatives de leur fréquentation et de leur état).

Carburant : pas de problème pour s'approvisionner, comme en témoigne le nombre de stations-services implantées le long des routes principales. Des garages existent également et sont souvent très compétents et des stations de lavage pour les campings-cars font leur apparition.

Limitations de vitesse (rappelées par panneaux à la frontière...) :

  • Autoroute : 110 km/h
  • Voie rapide : 90 km/h
  • Route : 80 km/h (50 km/h avec remorque...)
  • Ville : 40 km/h (30 km/h avec remorque...)

Aucun taux d'alcoolémie n'est toléré en Albanie et quelquefois la maréchaussée effectue des contrôles de vitesse. Il vous arrivera peut-être d'être arrêté pour un simple contrôle, les policiers peuvent être assez familiers et vous serrer la main à travers la vitre baissée, il ne faut pas en être surpris. La France bénéficie de bonnes relations avec l'Albanie et certains contacts avec des policiers vous le montreront. Dans de rares cas il peut arriver que des agents cherchent à récupérer quelques euros (5 tout au plus) pour un motif souvent un peu farfelu. Si vous êtes certains d'être hors de cause et dans vos droits, soyez sereins et parlez d'ambassade pour vous justifier : l'évocation de ce mot montrera que vous êtes informés, et tout devrait rentrer dans l'ordre.

Le permis de conduire Français (B) est suffisant pour conduire en Albanie. Pour louer une voiture en Albanie, il faut avoir au minimum 18 ans et posséder le permis de conduire international.

Parler[modifier]

On parle l'albanais qui est une des plus vieilles langues d'Europe.

De nombreux Albanais connaissent l'italien, les jeunes parlent aussi l'anglais.

Attention, ne comptez pas trop sur la langue de Shakespeare si vous voulez discuter avec d'autres personnes que des professionnels du tourisme. La connaissance de l'italien est clairement un plus, mais un albanais rudimentaire est essentiel pour voyager cordialement dans ce pays. De plus, les Albanais sont souvent surpris et ravis d'entendre des étrangers parler leur langue.

Acheter[modifier]

Monnaie[modifier]

Billet de cent leks

L'unité monétaire de l'Albanie est le Lek. Souvent les gens parlent en anciens Leks (comme les anciens francs, x 10).

Taux de change ALL actuel
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

Cartes bancaires et distributeurs automatiques de billets[modifier]

Les cartes les plus connues (Visa, Mastercard, American Express, Dinner's) sont généralement acceptés par les commerçants et les établissements touristiques.

Des distributeurs de billets font leur apparition dans les principales villes du pays, les cartes bancaires internationales sont là aussi en général acceptées mais une commission est appliquée.

Manger[modifier]

Petit lexique de la nourriture français/albanais : pain = bukë (bouke) ; fromage = djathë (diath, prononcez le "th" à l'anglaise) ; tomate = domate (domaté ); viande = mish ; frite = patate të skuqura (pataté t' skouchoura) ; vin = verë (vére).

Comme partout dans les Balkans, on trouve le burek (écrit byrek en albanais), sorte de pain avec du fromage ou de la viande, très bon marché.

Boissons[modifier]

Les cafés dans les grandes villes sont très propres et très design (type hôtel Costes à Paris) et les prix sont les mêmes que dans les autres cafés (pour trouver des cafés aussi jolis en France, il faut aller dans les clubs des grands hôtels où les prix français sont prohibitifs.).

Se loger[modifier]

Dans les villes, les hôtels sont nombreux et les prix par nuit commencent à seulement 15 €. Les hôtels sont généralement propres et leur personnel dans les grandes villes parle généralement anglais et/ou italien .

En dehors des grandes villes, les hôtels sont moins courants, mais dans des endroits comme Gjirokastra, ils peuvent offrir un excellent rapport qualité-prix (par exemple, 1 000 lek). Si, pour une raison quelconque, vous ne trouvez nulle part où dormir, les Albanais ont toujours été connus pour leur hospitalité et vous traiteront comme des rois pendant votre séjour chez eux.

Hôtels[modifier]

Les hôtels se sont construits surtout depuis quelques années, les installations sont donc récentes et modernes généralement. Gare aux pannes de courant impromptues qui sévissent encore en Albanie, des groupes électrogènes prennent parfois le relais, mais ils sont souvent bruyants. Dans la plupart des endroits, vous pouvez trouver des hôtels tout à fait convenables à partir de 2 000 ALL pour une chambre double.

Camping[modifier]

Les terrains de camping sont malheureusement encore rares en Albanie. En revanche, comblés seront les adeptes du camping sauvage où la pratique est autorisée presque partout. Si toutefois vous avez l'étrange impression de monter votre tente sur un terrain privé, demandez l'autorisation à la première maison se trouvant à vue.

Apprendre[modifier]

Vous pouvez aller à Shkodër en Albanie du Nord et pour étudier l'albanais. Il y a des cours de langue pour les étudiants étrangers désireux d'apprendre l'albanais. Ils sont offerts en langue anglaise, italienne, française, allemande et espagnole.

Travailler[modifier]

Communiquer[modifier]

Mobile[modifier]

Depuis septembre 2021, Vodafone dispose de la meilleure couverture, avec la 4G à Tirana, les autres villes principales et les autoroutes entre elles. One et ALB ont la 4G à Tirana mais moins de couverture ailleurs. La 5G n'est pas déployée en Albanie.

Généralement, Vodafone ou One seront le premier choix des voyageurs. Vous pouvez acheter une carte SIM prépayée locale à partir de 800 lek incluant quelques Mo de data – vous devrez toujours acheter un forfait au départ avec la carte SIM. Après cela, il existe des offres de 35 Go pour 2 000 lek, ou 6 Go pour 600 lek (par mois).

Notez que Vodafone et One proposent des offres spéciales où lorsque vous installez leur application, vous obtenez 10 Go supplémentaires pendant 1 mois, ou lorsque vous chargez de l'argent sur votre compte, vous obtenez des Go supplémentaires, comme 3 Go pendant un mois pour une recharge de 600. Lek avec One. En outre, il est logique de passer dans l'un de leurs magasins et de demander les promotions qu'ils proposent : ils proposent souvent des forfaits en magasin qui ne peuvent pas être sélectionnés via leur application mais qui ont un meilleur rapport qualité-prix, par exemple 32 Go pour 1 000 lek. avec Vodafone. Par conséquent, vous n’avez pas vraiment besoin d’un forfait coûteux de l’application chaque mois, comme mentionné précédemment.

Vous devez fournir un passeport pour acheter une carte SIM prépayée.

De nombreux opérateurs de téléphonie mobile dans les Balkans proposent une itinérance gratuite dans les pays des Balkans. Donc, si vous envisagez de traverser la frontière, renseignez-vous sur la manière d'utiliser la carte SIM locale dans d'autres pays des Balkans. Par exemple, une carte SIM One.al d’Albanie fonctionne parfaitement en Macédoine du Nord et au Kosovo avec un forfait albanais classique.

l'Internet[modifier]

De nombreux bars et restaurants disposent du Wi-Fi, il suffit de demander.

En plus de cela, Digicom (un fournisseur DSL) utilise le même mot de passe par défaut pour tous ses routeurs, à savoir « 20202020 ». Ainsi, chaque fois que vous voyez un WiFi nommé « Digicom.al 2,4 GHz » ou « Digicom.al 5 GHz », essayez simplement cette phrase secrète. En outre, de nombreux endroits, maisons d’hôtes ou restaurants semblent utiliser la phrase secrète « 12345678 », facile à retenir.

Gérer le quotidien[modifier]

Santé[modifier]

Il est préférable de boire de l'eau en bouteille , mais l'eau du robinet est généralement également potable. En été, un insectifuge doit être utilisé car les moustiques sont très actifs, notamment à proximité des anciens marécages et le long des basses terres de l'ouest. Soyez prudent sur les plages car les éclats de verre et les oursins sont fréquents sur les fonds marins. De plus, les pharmacies et autres magasins sont fermés de midi à 16h00 environ ; alors, apportez tous les médicaments nécessaires avec vous. Les dispensaires des petites villes ou des villages ne sont pas bien équipés, on peut donc s'attendre à des déplacements vers les villes voisines. De nombreux Albanais fument également des cigarettes. Le gouvernement a interdit de fumer dans les restaurants mais cette mesure n'est pas vraiment respectée.

Électricité[modifier]

L'électricité est disponible en 220 volt, 50 hertz avec des prises de type européenne, comme dans la plupart des pays européens.

Attention, les coupures d'électricité de plusieurs heures, même à Tirana sont fréquentes. Ces problèmes d'électricité devraient néanmoins disparaître avec la construction de nouvelles centrales électriques.

Officiellement 220 V 50 Hz. Les prises sont de la norme européenne CEE-7/7 ou de type CEE-7/16 « Europlug » compatible, mais non mis à la terre. De manière générale, les visiteurs américains et canadiens devraient emporter un adaptateur pour ces prises s'ils envisagent d'utiliser des équipements électriques nord-américains en Albanie.

Les pannes de courant inattendues sans avertissement préalable sont courantes en Albanie. Cela dépend largement de la quantité de précipitations que le pays reçoit au cours d'une année donnée, car la quasi-totalité de l'électricité est produite à partir de centrales hydroélectriques en Albanie. Mais cela devient de plus en plus rare. À Tirana, les pannes de courant sont rares, mais attendez-vous à ce qu'elles se produisent dans d'autres villes. Bien que toutes les grandes villes et la plupart des villages disposent de générateurs de secours, il est préférable de faire preuve de prudence et de demander au préalable si l'endroit dispose d'un générateur ou non afin de ne pas, par exemple, rester coincé dans un ascenseur. .

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Police : 129
Ambulance : 127
Pompier : 128

Prendre les précautions habituelles. Les étrangers ne sont généralement pas visés par les criminels locaux, attention tout de même aux pickpockets.

L'Albanie est généralement un endroit sûr à visiter, mais vous devez prendre certaines précautions de sécurité avant de visiter le pays.

  • Dans certaines villes albanaises comme Berat, il n'y a pas de feux de circulation et traverser la route peut donc être dangereux.
  • Évitez les endroits considérés comme des bidonvilles et peu fréquentés, des choses comme des vols à la tire peuvent se produire et des violences peuvent également survenir, alors évitez d'apporter des objets de valeur dans ces zones.
  • L'Albanie a des limites de vitesse, mais la plupart des gens ne les respectent pas. Si vous conduisez sur l’autoroute, vous devez faire particulièrement attention pour éviter les accidents de voiture . Si vous n'êtes pas un bon conducteur, il est fortement recommandé de prendre un bus.

Chiens errants[modifier]

L'Albanie est l'un des pays où les chiens errants peuvent poser problème. Cela peut être particulièrement préoccupant lorsque vous partez en randonnée dans des zones reculées, où les chiens ne restent pas toujours sur leur territoire ou où vous devez même vous promener sur leur territoire.

En plus des chiens errants dans les villes (notamment à Shkoder), dans les zones rurales, de nombreux endroits et fermes ont des chiens, mais ceux-ci n'ont généralement pas tendance à quitter leurs locaux. Cela peut encore arriver et ils pourraient vous bloquer le chemin. Dans les deux cas, si vous sentez qu’un chien s’approche trop près pour une raison quelconque, même s’il semble inoffensif, ramassez une ou deux pierres ; la plupart des chiens comprendront le geste, reculeront et disparaîtront au loin. Si cela ne suffit pas et qu'un chien court vers vous en aboyant de manière agressive, utilisez les pierres pour vous défendre.

Consultez l' article sur les chiens agressifs pour plus d'aide sur ce sujet.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Logo représentant le drapeau du pays Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web  – Consulat à Lushnje
  • Logo représentant le drapeau du pays Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web  – Consulat à Tirana
  • Logo représentant le drapeau du pays France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web  – Ambassade à Tirana
  • Logo représentant le drapeau du pays Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web  – Ambassade à Tirana

Respecter[modifier]

Les Albanais sont très hospitaliers. Plus encore que dans le reste des Balkans, les hommes âgés attendent du respect en raison de leur âge. Les hommes de la famille doivent être particulièrement respectés. Serrez-leur la main et ne discutez pas sur des sujets tels que la religion et la politique. Certains sujets sont strictement tabous ; l'homosexualité en est un bon exemple. Ne parlez pas des droits des homosexuels, quoi qu'il arrive. La situation change beaucoup selon le lieu (village ou ville) et les personnes avec qui on parle également. Bien sûr, dans le Nord caché, évitez les sujets qui dépassent la compréhension locale, mais sachez qu'à Tirana vous trouverez des gens très cosmopolites et aussi ouverts aux nouvelles idées que les citoyens d'Europe occidentale.

Parfois, si vous restez une nuit ou deux chez quelqu'un, ne soyez pas surpris si vous voyez une Kalachnikov AK-47 accrochée au mur. Il est assez normal que les Albanais gardent des armes à la maison.

Traditions

Date du ramadan

  • du 11 mars au 9 avril 2024 (Année 1445 de l'hégire)
  • du 28 février au 29 mars 2025 (Année 1446 de l'hégire)
  • du 17 février au 19 mars 2026 (Année 1447 de l'hégire)

La majorité des musulmans insiste sur l'observation locale du croissant de lune pour marquer le début du ramadan, mais d'autres insistent sur le calcul de la nouvelle lune ou sur la déclaration saoudienne pour déterminer le début du mois. Puisque le premier croissant après la nouvelle lune n'est pas visible partout en même temps, les dates de début et de fin du mois dépendent de ce qui est visible dans chaque lieu. Par conséquent, les dates varient d'un pays à l'autre, mais généralement d'un jour seulement.

En Albanie, il est courant que les hommes embrassent les joues d'hommes de leur âge ou plus jeunes, même la première fois qu'ils les rencontrent. Cela est particulièrement vrai pour les régions de Fier, Tepelena, Vlora et Gjirokastra. Dans le nord de l'Albanie, ils se touchent simplement les joues, mais ne les embrassent pas. Les femmes aussi s'embrassent, parfois dès la première rencontre, mais les hommes et les femmes ne s'embrassent pas sur la joue à moins qu'ils ne soient amis de longue date. Les baisers sur les joues entre jeunes de 15 à 20 ans sont cependant très courants. Si vous êtes un homme ou une femme avec un groupe d'hommes, ne complimentez pas les femmes, sauf si elles ont moins de 10 à 12 ans.

Si un bébé est dans la famille, demandez toujours à le voir et n'oubliez pas d'ajouter un compliment (généralement « Genka i shendetshem, me jete te gjate » ou « What a sweet baby » fonctionne mieux).

Si vous parlez une langue où il existe différents mots formels et informels pour « vous » au singulier et « vous » (comme l'italien, le grec, l'allemand, etc.), sachez que certains Albanais n'utilisent pas la forme formelle dans leur langue. Parfois, même le Premier ministre est appelé « ti » (le mot informel pour « vous », « tu » en italien, « Du » en allemand ou « Esi » en grec), si le journaliste est un de ses amis. Cependant, lorsque vous rencontrez des gens pour la première fois, il est préférable de leur parler avec le mot formel, même s'ils vous demanderont peu de temps après de leur parler avec le mot informel.

Les policiers albanais sont souvent polis. Ils n'arrêtent généralement jamais les voitures étrangères, mais si vous louez une voiture, ils peuvent vous arrêter. Cependant, lorsqu'ils verront que vous êtes un touriste étranger, ils vous diront immédiatement de continuer (généralement avec un "Ec, ec, rruge te mbare" qui peut se traduire par "Continuez. Bon voyage"). Lorsque cela se produit, il est très poli de répondre par un « Faleminderit » (« merci » en albanais).

Les Albanais adorent danser, surtout lors des mariages. Si vous assistez à une fête, n'ayez pas peur de danser. Peut-être que vous ne connaissez pas les danses traditionnelles, mais essayez de les apprendre.

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Balkans
Destinations situées dans la région