Télécharger le fichier GPX de cet article
6527
De Wikivoyage

Finlande
​((fi) Suomi / (sv) Finland)
Le lac Onkivesi depuis la colline de Väisälänmäki
Drapeau
Information
Capitale
Altitude minimale
Altitude maximale
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Mer
Altitude minimale
Altitude maximale
Forme de l'État
Langue(s) officielle(s)
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Plaques d'immatriculation
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

La Finlande, en forme longue la république de Finlande, est un pays d'Europe du Nord. Elle partage des frontières avec la Norvège, la Suède et la Russie.

La Finlande ( finnois : Suomi , suédois : Finlande ) est un pays de vastes étendues de nature préservée parsemées de petites villes confortables. Aplatie par des couches de glace au cours de plusieurs périodes glaciaires, la Finlande ne possède pas les montagnes et les fjords spectaculaires de ses voisins nordiques, mais compense avec 188 000 lacs et un nombre similaire d'îles. La Finlande s'étend jusqu'à l' Arctique , où l'on peut observer les aurores boréales et le soleil de minuit . On dit que la montagne mythique de Korvatunturi est la maison du Père Noël et il existe un Santaland à Rovaniemi .

Même si la Finlande est un État providence de haute technologie, les Finlandais adorent se rendre dans leurs chalets d'été pendant les mois les plus chauds pour profiter de toutes sortes de passe-temps relaxants, notamment le sauna , la natation, la pêche et le barbecue, pendant l'été court mais lumineux. La Finlande possède une langue et une culture distinctes qui la distinguent de la Scandinavie et de la Russie . Même si la culture finlandaise est ancienne, le pays n’est devenu indépendant qu’en 1917, peu après l’effondrement de l’Empire russe.

Comprendre[modifier]

Histoire[modifier]

" Nous ne sommes plus des Suédois, nous ne voulons pas devenir Russes, soyons donc Finlandais. »

On ne sait pas grand-chose des débuts de l'histoire de la Finlande, les archéologues se demandant encore quand et où une tribu de locuteurs finno-ougriens est apparue. Les premières preuves certaines d'établissement humain datent de 8900 avant JC. L'historien romain Tacite mentionne une tribu de chasseurs primitifs et sauvages appelée Fenni en 100 après JC, bien qu'il n'y ait pas unanimité quant à savoir s'il s'agit des Finlandais ou des Sami . Même les Vikings ont choisi de ne pas s'installer, craignant les célèbres chamanes de la région, et ont plutôt fait du commerce et pillé le long des côtes.

Au milieu des années 1100, la Suède commença sérieusement à conquérir et à christianiser les païens finlandais, Birger Jarl étendant son règne de la Finlande proprement dite à Tavastia au 13ème siècle. L'expansion se poursuit, rivalisant avec les orthodoxes de Novgorod . Alors que la population était de langue finnoise, les rois suédois installèrent en Finlande une classe de clergé et de nobles parlant suédois et imposèrent le christianisme occidental, réussissant à éliminer l'animisme local et, dans une grande partie, même l'orthodoxie russe. Des agriculteurs et des pêcheurs suédois se sont installés le long de la côte. La Finlande est restée partie intégrante de la Suède jusqu'au XIXe siècle, bien qu'elle ait connu une guerre quasi constante avec la Russie à la frontière orientale et deux brèves occupations. La Suède s'est convertie au protestantisme luthérien, ce qui a marqué la fin du Moyen Âge, a conduit à une alphabétisation généralisée en finnois et définit encore de nombreux aspects de la culture finlandaise. Après la dernière défaite désastreuse de la Suède lors de la guerre finlandaise de 1808-1809, la Finlande devint un grand-duché autonome sous domination russe .

La nation finlandaise s’est construite à l’époque russe, tandis que l’héritage suédois constituait le cadre politique. La langue, la littérature, la musique et les arts finlandais se sont développés, avec la participation active de la classe instruite (principalement suédophone). Le régime russe alternait entre bienveillance et répression et il y avait déjà un important mouvement d'indépendance lorsque la Russie s'est plongée dans la guerre et le chaos révolutionnaire en 1917. Le Parlement a saisi l'occasion (après quelques séries de conflits internes) et a déclaré l'indépendance en décembre, obtenant rapidement l'assentiment soviétique. mais le pays fut rapidement plongé dans une guerre civile brève mais amère entre les Blancs conservateurs et les Rouges socialistes, finalement gagnée par les Blancs.

Pendant la Seconde Guerre mondiale , la Finlande a été attaquée par l' Union soviétique lors de la guerre d'hiver , mais elle s'est battue jusqu'à ce que l'URSS conquière 12 % du territoire finlandais. La Finlande s'est alors alliée à l'Allemagne pour tenter de repousser les Soviétiques et de reconquérir le territoire perdu ( guerre de continuation ), et a été vaincue et, comme condition de la paix, a dû se retourner contre l'Allemagne ( guerre de Laponie ). Ainsi, la Finlande a mené trois guerres distinctes au cours de la Seconde Guerre mondiale. En fin de compte, la Finlande a perdu une grande partie de la Carélie et de la deuxième ville finlandaise, Vyborg ( Viipuri , Viborg ), mais les Soviétiques ont payé un lourd tribut avec plus de 300 000 morts. Le territoire perdu a été évacué lors d'une opération massive au cours de laquelle les anciens habitants, et donc la culture carélienne, ont été redistribués dans tout le pays. Cette perte reste un sujet sensible parmi certains des évacués et leurs descendants, ainsi que dans certains autres cercles.

Après la guerre, la Finlande se trouvait dans la zone grise entre les pays occidentaux et l'Union soviétique (voir Guerre froide en Europe ). Le Pacte finno-soviétique d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle engageait la Finlande à résister aux attaques armées de « l'Allemagne ou de ses alliés » (lire : l'Occident), mais permettait également à la Finlande de rester neutre dans la guerre froide et d'éviter un gouvernement communiste ou Varsovie. Adhésion au Pacte. En politique, on avait tendance à éviter toute politique et toute déclaration pouvant être interprétée comme antisoviétique. Cet exercice d'équilibre de la finlandisation a été défini avec humour comme « l'art de s'incliner devant l'Est sans s'incliner devant l'Ouest ». En pratique, la Finlande se trouvait à l’ouest du rideau de fer et voyager vers l’Ouest était facile. Ainsi, même de nombreuses personnes âgées connaissent l’anglais et l’allemand et ont des amis en Occident, tandis que le russe n’est pas obligatoire et n’est pas largement parlé. Malgré des relations étroites avec l'Union soviétique, la Finlande a réussi à conserver des élections multipartites démocratiques et est restée une économie de marché d'Europe occidentale, tissant des liens étroits avec ses voisins nordiques . Même s'il y a eu des moments tendus, la Finlande a réussi : au cours de ces décennies, le pays a réalisé une transformation remarquable, passant d'une économie agricole et forestière à une économie industrielle moderne et diversifiée mettant en vedette des géants de la haute technologie comme Nokia, et le revenu par habitant est désormais celui du monde. top 15.

Après l'effondrement de l'URSS, la Finlande a rejoint l' Union européenne en 1995 et a été le seul État nordique à rejoindre le système monétaire de l'euro lors de son lancement en janvier 1999. L'invasion russe de l'Ukraine en 2022 a mis fin à des décennies de débat sur la neutralité militaire, avec La Finlande rejoindra l'OTAN en 2023.

Politiquemodifier[modifier]

La Finlande est une république dotée d'un système multipartite. Le président a occupé une position forte jusque dans les années 1980, après quoi il a progressivement perdu la plupart de ses pouvoirs formels mais reste influent. Le Président, le Parlement, les conseils municipaux et, depuis 2022, les "conseils de zone sociale" sont élus directement, les assemblées au scrutin proportionnel (avec des circonscriptions électorales de taille provinciale pour le Parlement, pas de divisions pour les autres), où les votes sont présentés pour des candidats individuels mais regroupés au sein du parti ou de l'alliance électorale. Les votes personnels déterminent qui obtiendra les sièges d'un parti (ou d'une alliance). Il y a aussi des élections au Parlement européen comme dans toute l' UE . Il existe traditionnellement trois grands partis (quatre depuis 2011), chacun avec environ 20 % de soutien, ce qui se traduit par des gouvernements majoritaires de différentes coalitions et, jusque dans les années 2010, par une recherche de consensus entre la plupart des partis sur de nombreuses grandes questions. Il n’existe pas de cour constitutionnelle, mais une commission parlementaire permanente apolitique qui juge si la nouvelle législation proposée est constitutionnelle et quels amendements pourraient être nécessaires. En outre, les juges sont libres de ne pas appliquer une loi qu’ils jugent clairement inconstitutionnelle dans le contexte d’une affaire spécifique.

Les grands partis en 2022 sont la Coalition nationale (Kokoomus/Samlingspartiet ; droite), les sociaux-démocrates (Sosiaalidemokraatit/Socialdemokraterna ; centre-gauche), le Parti finlandais (Perussuomalaiset/Sannfinländarna ; populistes nationalistes conservateurs) et le Parti du centre ( Keskusta/Centern ; centre-droit, d'origine agraire). Parmi les autres partis figurent l' Alliance de gauche (gauche, verdâtre à partir de 2022), la Ligue verte (écologistes libéraux), le Parti populaire suédois (centre-droit social-libéral) et les démocrates-chrétiens (droite conservatrice chrétienne), les deux premiers avec un soutien d'environ 10%, ce dernier d'environ 5%. Les petits partis établis obtiennent souvent un siège au gouvernement pour permettre à une alliance (formée après les élections) d'obtenir la majorité. La Coalition nationale, les sociaux-démocrates et la Ligue verte ont tendance à avoir leur soutien dans les villes, tandis que le Parti finlandais et le Parti du centre dominent dans une grande partie des campagnes. Le parti suédois domine parmi les suédophones, mais bénéficie également d’un certain soutien au-delà de la barrière linguistique.

Le concept de droite et de gauche doit être replacé dans le contexte de l’Europe occidentale ou des pays nordiques : l’État-providence nordique bénéficie d’un solide soutien parmi la population et toute rhétorique sera ajustée pour s’adapter à ce consensus.

Géographie[modifier]

Contrairement aux régions escarpées de la Norvège et de la Suède, la Finlande se compose principalement de plaines basses, plates ou vallonnées, entrecoupées de lacs et de collines basses, avec des montagnes (en quelque sorte) uniquement à l'extrême nord et le point culminant de la Finlande, le mont Halti, ne culminant qu'à 1 328 m. . La Finlande se situe au cœur de la zone de la taïga, couverte de forêts de conifères, parsemées de terres cultivées, de villes, de lacs et de tourbières. La Finlande compte 187 888 lacs selon le Service géologique de Finlande, ce qui fait que le surnom de Pays aux mille lacs est un euphémisme (un tiers des plus grands lacs d'Europe se trouvent en Finlande). Le long de la côte et dans les lacs se trouvent – ​​selon une autre estimation – 179 584 îles, ce qui fait du pays une excellente destination de navigation également. Le Lakeland est plus ou moins un plateau, les lacs constituent donc des labyrinthes d'îles, de péninsules, de détroits et d'eaux libres, suivis par les archipels côtiers.

La Finlande ne fait pas partie de la péninsule scandinave et, malgré de nombreux liens culturels et historiques (notamment la langue suédoise, qui jouit d'un statut co-officiel aux côtés du finnois), elle n'est pas considérée comme faisant partie de la Scandinavie. Même les Finlandais prennent rarement la peine de faire la distinction, mais des termes plus corrects qui incluent la Finlande sont les « pays nordiques » ( Pohjoismaat , Norden ) et « Fennoscandia ».

En particulier dans les régions de l'est et du nord du pays, qui sont densément boisées et peu peuplées, vous trouverez davantage d'exemples de culture finlandaise traditionnelle et rustique. Le sud et l'ouest de la Finlande, qui ont des plaines et des champs cultivés, une majorité de suédophones et une densité de population plus élevée, ont en effet beaucoup de points communs avec la Scandinavie proprement dite - cela se voit clairement dans la capitale, Helsinki, qui a beaucoup des caractéristiques scandinaves, notamment en termes d'architecture.

Climat[modifier]

La Finlande a un climat tempéré, qui est en fait doux pour la latitude en raison de l'influence modératrice du Gulf Stream. Il y a quatre saisons distinctes : l'hiver, le printemps, l'été et l'automne. Des pluies (ou des chutes de neige) surviennent de temps en temps toute l'année, même si certaines périodes ont tendance à être plus sèches que d'autres. L'hiver est aussi sombre que partout sous ces latitudes, et les températures peuvent (très rarement) atteindre -30°C au sud et même descendre jusqu'à −50°C (−60°F) au nord, avec 0 à −25°C. °C (+35 à −15°F) étant normal dans le sud. La couverture neigeuse est courante, mais n'est pas garantie dans le sud du pays. Au début du printemps (mars-avril), la neige commence à fondre et les Finlandais aiment se diriger vers le nord pour faire du ski et des sports d'hiver. Plus tard au printemps, les gens se rassemblent autour des tables extérieures des cafés et des bars, ainsi que le long des quais. Le bref été finlandais est agréable, avec des températures diurnes autour de +15 à +25°C (parfois jusqu'à +35°C), et constitue généralement la meilleure période de l'année pour visiter. Juillet est le mois le plus chaud. Septembre apporte du temps frais (+5 à +15 °C), des gelées matinales et des pluies. La transition de l'automne à l'hiver en octobre-décembre – humide, pluvieux, parfois froid, pas de neige persistante mais peut-être de la neige fondante et du grésil, sombre et généralement misérable – est la pire période pour visiter. En Laponie, septembre est une saison populaire, avec les moustiques disparus à cause des gelées et les belles couleurs automnales. L'hiver nordique peut arriver en octobre, mais il fait sombre et la couverture neigeuse naturelle est souvent mince jusqu'à Noël environ. Il existe une différence notable entre les zones côtières et méridionales et les zones intérieures et septentrionales en ce qui concerne le moment et la durée de ces saisons : si vous voyagez vers le nord en hiver, la neige fondante à Helsinki se transforme souvent en neige à Tampere.

En raison de sa latitude extrême, la Finlande connaît le célèbre soleil de minuit près du solstice d'été, lorsque (si au-dessus du cercle polaire arctique) le soleil ne se couche jamais pendant la nuit et même dans le sud de la Finlande, il ne fait jamais vraiment nuit. Le revers de la médaille est la nuit arctique ( kaamos ) en hiver, lorsque le soleil ne se lève jamais du tout dans le nord (avec de bonnes chances de voir des aurores boréales à la place). Dans le sud, la lumière du jour est limitée à quelques heures pitoyables, le soleil grimpant à peine au-dessus des arbres avant de redescendre. En décembre, les Finlandais compensent en allumant des bougies, en mangeant des confiseries avec un bon ami et en profitant de la période de Noël.

Des informations sur le climat et les prévisions météorologiques sont disponibles auprès de l' Institut météorologique finlandais.

Cultuer[modifier]

Secouée par ses voisins pendant des siècles et absorbant les influences de l'ouest, de l'est et du sud, la culture finlandaise en tant qu'identité distincte n'est née qu'au XIXe siècle : « Nous ne sommes plus des Suédois, nous ne voulons pas devenir des Russes, soyons donc des Finlandais. ".

Le mythe de la création et l'épopée nationale finlandaise est le Kalevala , un recueil d'histoires et de poèmes caréliens anciens, en grande partie de l'autre côté de la frontière (à l'époque invisible) avec la Carélie russe , rassemblé par Elias Lönnrot en 1835. En plus de la création le livre comprend les aventures de Väinämöinen , un héros chamanique doté de pouvoirs magiques. Les thèmes du Kalevalan tels que le Sampo , une corne d'abondance mythique, ont été une source d'inspiration majeure pour les artistes finlandais, et les figures, scènes et concepts de l'épopée continuent de colorer leurs œuvres.

Bien que la religion d'État de la Finlande soit le luthéranisme , une branche du christianisme protestant, le pays jouit d'une totale liberté de religion et, pour la grande majorité, l'observance quotidienne est laxiste, voire inexistante. Pourtant, les enseignements de Luther concernant une solide éthique de travail et une croyance en l’égalité restent forts, tant dans le bien (droits des femmes, corruption inexistante) que dans le mal (conformisme, taux élevés de dépression et de suicide). Le caractère finlandais se résume souvent par le mot sisu , mélange d'admirable persévérance et d'entêtement face à l'adversité.

La musique finlandaise est surtout connue pour le compositeur classique Jean Sibelius , dont les symphonies continuent d'orner les salles de concert du monde entier. La pop finlandaise, en revanche, ne s'est que rarement aventurée au-delà des frontières, mais des groupes de rock et de heavy metal comme Nightwish , Children Of Bodom , Sonata Arctica , Apocalyptica et HIM sont devenus des noms assez importants de la scène musicale heavy mondiale et les monstres en latex Lordi a décroché un jackpot extrêmement improbable en remportant le Concours Eurovision de la chanson en 2006.

Dans les autres arts, la Finlande a produit le célèbre architecte et designer Alvar Aalto , les auteurs Mika Waltari ( L'Égyptien ) et Väinö Linna ( Le Soldat inconnu ) et le peintre Akseli Gallen-Kallela , connu pour ses illustrations du Kalevala . Il convient également de mentionner l'auteur et artiste Tove Jansson , dont les personnages Moomin sont devenus une partie importante de la culture finlandaise.

Bilinguisme[modifier]

Tableau de référence des rues
finlandais suédois Anglais
-katu -gata(n) rue
-cravate -väg(fr) route
-kuja -grand(fr) ruelle
-väylä -led(fr) chemin
-polku -stig(fr) chemin
-tori -torg(et) marché
-kaari -bagage(n) croissant
-puisto -park(fr) parc
-ranta -kaj(fr) quai
-rinné -brink(fr) rive (colline)
-aukio -plats(fr) carré

La Finlande compte une minorité suédophone de 5,5 % et est officiellement bilingue, les deux langues étant obligatoires à l'école. Trois langues sâmes (dont le sâme du Nord ), le romani et la langue des signes finlandaise sont également reconnues dans la constitution, mais ne sont pas des langues « nationales ». Les cartes et les annonces de transport donnent souvent des noms finlandais et suédois, par exemple Pietarsaari et Jakobstad sont la même ville. Cela aide le visiteur, car les anglophones trouvent généralement l'annonce suédoise plus facile à suivre, surtout si vous avez un peu d'allemand. Les panneaux routiers changent souvent de version, par exemple Turuntie et Åbovägen sont tous deux la même « Turku Road ». Ceci est courant à Helsinki et dans les zones côtières suédophones, alors que le suédois est beaucoup moins courant à l'intérieur des terres. Au nord de la Laponie , vous ne voyez presque jamais le suédois, mais vous pouvez voir des panneaux en sami (principalement du nord). Et si vous naviguez avec Google Map, vous ne savez pas quelle langue cela peut évoquer.

Bien que le pays ait été autrefois dirigé par une élite suédoise, la plupart des Finlandais de langue suédoise ont toujours été des roturiers : pêcheurs, agriculteurs et ouvriers industriels. La classe instruite est bilingue depuis le réveil national, tandis que le brassage de la population et l'industrialisation ont fait le reste. Dans les zones bilingues, les groupes linguistiques se mélangent amicalement. Même dans les régions de langue finnoise, comme Jyväskylä, Pori et Oulu, de nombreux finnophones apprécient les contacts avec le suédois qu'offre la minorité ; les quelques écoles suédoises de ces régions comptent de nombreux élèves finlandais et les garderies d'immersion linguistique sont populaires. En politique, le bilinguisme reste controversé : certains finnophones y voient un vestige de la domination suédoise, tandis que les suédophones s'inquiètent de la marginalisation de leur langue, par exemple lorsque de petites institutions suédoises fusionnent avec de plus grandes institutions finlandaises.

Vacances[modifier]

Les Finlandais ne sont généralement pas très en vogue lors des grands carnavals publics ; la plupart des vacances se passent à la maison, en famille. L'exception la plus notable est Vappu, du 30 avril au 1er mai, alors que des milliers de personnes (y compris des étudiants) remplissent les rues. Les jours fériés importants et événements similaires incluent :

  • Jour de l'An ( uudenvuodenpäivä et uudenvuodenaatto , nyårsdagen et nyårsafton ), 1er janvier. Discours du président, concert de Vienne et saut à ski de Garmisch-Partenkirchen.
  • Épiphanie ( loppiainen , trettondag ), le 6 janvier. La date coïncide avec le 24 décembre du calendrier julien utilisé par l'Église russe, ce qui contribue à l'afflux de touristes russes à cette époque (et donc à l'ouverture de nombreux magasins malgré la fête) – sauf depuis ils ont été interdits en 2022.
  • Pâques ( pääsiäinen , påsk ), dates variables ; Le Vendredi Saint et le lundi de Pâques sont des jours fériés et beaucoup passent Pâques, certains incluant toute la Semaine Sainte, dans les stations de ski de Laponie ou des Alpes. Concerts de la passion dans certaines églises et salles de concert, en plus des offices. Si vous souhaitez assister à un service orthodoxe, la veillée pascale pourrait être la plus spéciale. À Pâques sont liés le laskiainen , fastlagstisdag , 40 jours avant Pâques, normalement un jour saint qui donne le coup d'envoi du Carême, pratiquement le moment où les enfants et les étudiants universitaires descendent les pentes enneigées, et le jour de l'Ascension ( helatorstai , Kristi himmelsfärds dag ) 40 jours. après, juste un autre jour de fermeture des magasins.
  • La Nuit de Walpurgis ( vappuaatto , valborgsmässoafton ) et le 1er mai ( vappu , första maj , le mot finlandais souvent écrit avec un W majuscule), à ​​l'origine une tradition païenne qui coïncide avec une fête ouvrière moderne, est devenue une véritable fête géante pour les étudiants universitaires . qui portent leur salopette colorée emblématique, leurs casquettes d'étudiant blanches et parcourent les rues. Les diplômés portent également leurs casquettes blanches d'étudiant entre le 30 avril à 18h00 et jusqu'à la fin du 1er mai. Les chorales étudiantes accueillent le printemps avec des concerts gratuits en plein air (avec un public mixte). Ces derniers jours, les gens se rassemblent pour soigner leur gueule de bois lors de pique-niques en plein air, même s'il pleut ! C'est certainement une célébration amusante à voir, car les élèves proposent des façons de célébrer les plus particulières. Le 1er mai, des défilés et des débats sont également organisés par les partis de gauche, et les familles sortent acheter des ballons, des sifflets et d'autres produits du marché. Les petites villes organisent souvent un marché en plein air ou un événement dans un centre communautaire ouvert au public.
    • Midsummer ( juhannus , midsommar ), vendredi soir et samedi entre le 20 et le 26 juin. Organisé pour célébrer le solstice d'été, avec de nombreux feux de joie , des boissons et des réjouissances générales. Les villes se vident presque à mesure que les gens se précipitent vers leurs chalets d'été. Ce pourrait être une bonne idée de visiter l’une des plus grandes villes juste pour le sentiment étrange d’une ville vide – ou d’un village de campagne, où les habitants font la fête ensemble. La consommation imprudente d'alcool au cours de ce week-end particulier dans le "pays aux mille lacs" est considérée dans les statistiques finlandaises comme un pic annuel du nombre de personnes décédées par noyade. Le milieu de l'été marque le début de la saison des vacances en Finlande et, dans de nombreuses destinations estivales, « en saison » signifie du milieu de l'été jusqu'à l'ouverture des écoles.
    • Jour de l'Indépendance ( itsenäisyyspäivä , självständighetsdagen ), le 6 décembre. Célébration assez sombre de l'indépendance de la Finlande. Il y a des services religieux (celui de la cathédrale d'Helsinki, avec les dignités nationales, peut être vu à la télévision), des concerts et un défilé militaire organisé chaque année dans certaines villes. Un film de 1955, Le Soldat inconnu , est diffusé à la télévision. L'événement le plus populaire a lieu le soir : la réception du jour de l'indépendance , lorsque le président organise un bal pour les personnes importantes (par exemple les députés, les diplomates, les sportifs et les artistes finlandais méritants) que les moins importants regardent à la télévision – plus de 2 millions de Finlandais regardent le balle depuis chez eux.
    • Petit Noël ( pikkujoulu ). Les gens font la tournée des pubs avec leurs collègues de travail tout au long du mois de décembre. Ce n'est pas un jour férié officiel, juste une version viking de la saison des fêtes de Noël au bureau. Chez les suédophones, le lillajul (« petit Noël ») est le samedi du début de l'Avent et est principalement célébré en famille.
    • Noël ( joulu , juil ), du 24 au 26 décembre. La plus grande fête de l'année, où presque tout ferme pendant trois jours. La paix de Noël est déclarée dans certaines villes finlandaises, l'événement à Turku devant quelque 15 000 spectateurs en direct et retransmis à la télévision. Le Père Noël ( Joulupukki , Julgubben ) arrive la veille de Noël le 24 décembre, on mange du jambon et tout le monde va au sauna. Voir aussi L'hiver dans les pays nordiques#Noël .
    • Réveillon du Nouvel An ( uudenvuodenaatto , nyårsafton ), le 31 décembre. C'est l'heure des feux d'artifice !

La plupart des magasins et des bureaux sont fermés la plupart de ces jours fériés (même les lieux ouverts 24 heures sur 24 pour certains d'entre eux). Les transports en commun s'arrêtent pendant une partie de Noël et du solstice d'été ; les autres jours fériés, les horaires du dimanche sont généralement appliqués, avec parfois des écarts mineurs. La fête des mères ( äitienpäivä , morsdag ) est célébrée le deuxième dimanche de mai, tandis que la fête des pères ( isänpäivä , farsdag ) est célébrée le deuxième dimanche de novembre. Ceux-ci n’ont pas beaucoup d’importance pour les voyageurs.

Halloween n'est pas un jour férié en Finlande. Cependant, il est désormais très populaire auprès de la jeune génération. La célébration d'Halloween se concentre en grande partie à l'américaine le 31 octobre ou dans les jours suivants. Dans l'histoire finlandaise, l'équivalent le plus proche du festival celtique de Samhain est connu sous le nom de Kekri . La Toussaint ( pyhäinpäivä , allhelgonadag ) est solennellement célébrée par la visite des tombes familiales. Comme c'est de toute façon un dimanche, cela n'affecte pas les achats ou la circulation.

La plupart des Finlandais prennent leurs vacances d'été en juillet, contrairement au reste de l'Europe, où le mois d'août est la principale période de vacances. Les gens commencent généralement leurs vacances d’été au milieu de l’été. Durant ces journées, les villes seront probablement moins peuplées, les Finlandais se dirigeant vers leurs chalets d'été. Les écoliers commencent leurs vacances d'été début juin et retournent à l'école à la mi-août. Les dates exactes varient selon les années et les communes.

Informations touristiques[modifier]

  • Visitez la Finlande . (mis à jour en janvier 2024)

Régions[modifier]

Régions touristiques de Finlande.
Finlande méridionale (Helsinki, Lahti, Kotka)
Finlande occidentale (Turku, Rauma)
Pays des lacs de Finlande (Tampere, Kuopio)
Une régions parsemée de milliers de lacs, où de nombreux finlandais possèdent un chalet de vacance au bord de l'eau.
Finlande septentrionale (Rovaniemi, Oulu)
Régions sauvage et très peu peuplée, en grande partie recouverte de forêt boréale, à visiter pour découvrir la nature finlandaise. En hiver les jours sont courts mais l'été permet de profiter du soleil de minuit.
Åland (Mariehamn)
Archipel du golfe de Botnie formant un État en libre association avec la Finlande. Un archipel à parcourir en vélo et de préférence durant l'été.

Villes[modifier]

  • 1 Helsinki (Helsingfors, en suédois) – la capitale
  • 2 Turku (Åbo, en suédois) – port important, deuxième ville du pays, de tradition suédophone.
  • 3 Tampere (Tammerfors, en suédois) – la plus grande ville intérieure des pays nordiques entourée de lacs.
  • 4 Oulu (Uleåborg, en suédois) – la ville la plus peuplée du Finlande septentrionale.
  • 5 Kuopio – à l'est du pays, grande ville touristique sur le lac Kallavesi.
  • 6 Lahti – ville proche d'Helsinki, entourée du lac Vesijävi. Lahti est un important centre sportif.
  • 7 Rovaniemi – capitale de la Laponie, ville proche du Cercle Polaire. On y trouve le village du père Noël.
  • 8 Kotka – une ville portuaire importante située sur la côte orientale du golfe de Finlande.
  • 9 Rauma (Raumo, en suédois) – dont le cœur est l'un des plus magnifiques exemples de l'architecture en bois des pays nordiques. Il a d'ailleurs été inscrit, en 1991, sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
  • 10 Mariehamn (Maarianhamina, en finnois) – la capitale du territoire finlandais autonome d’Åland, située en mer Baltique.


Aller[modifier]

Formalités[modifier]

Voir aussi : Voyager dans l'espace Schengen

La Finlande fait partie de l'espace Schengen. Les citoyens de la Suisse et de l'Espace économique européen qui comprend l'Union européenne, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein ont seulement besoin d'une carte d'identité nationale ou d'un passeport valide. Ils n'ont besoin d'aucun visa pour rentrer ou circuler dans l'espace Schengen et sont généralement autorisés à rester aussi longtemps qu'ils le souhaitent.

Remarques

(1) Les ressortissants de ces pays ont besoin d'un passeport biométrique pour profiter de voyages sans visa.

(2) Les ressortissants serbes ayant un passeport délivré par la Direction de coordination serbe (résidents du Kosovo avec passeport serbe) ont besoin d'un visa.

(3) les ressortissants de Taïwan ont besoin que le numéro de leur carte d'identité (une lettre suivie de neuf chiffes) soit stipulé dans leur passeport pour profiter de voyages sans visa.

Les ressortissants des pays suivants n'ont pas besoin de visa d'entrée dans l'espace Schengen: Albanie(1), Andorre, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Australie, Bahamas, Barbade, Bosnie-Herzégovine(1), Brésil, Brunei, Canada, Chili, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Dominique, El Salvador, Émirats arabes unis, États-Unis, Grenade, Guatemala, Honduras, Israël, Japon, Macédoine du Nord(1), Malaisie, Maurice, Mexique, Moldavie(1), Monaco, Monténégro(1), Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Panamá, Paraguay, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Saint-Marin, Serbie(1,2), Seychelles, Singapour, Taïwan(3) (République de Chine), Timor oriental, Tonga, Trinité-et-Tobago, Uruguay, Vanuatu, Cité du Vatican, Venezuela ainsi que les titulaires d'un passeport de Hong Kong SAR, de Macao SAR et tous les ressortissants britanniques (y compris ceux qui ne sont pas citoyens de l'Union européenne).

  • Les voyageurs sans visa mentionnés ci-dessus et non membres de l'EEE ou de Suisse ne peuvent pas rester plus de 90 jours sur une période de 180 jours dans l'espace Schengen dans son ensemble et, en général, ne peuvent pas travailler au cours de leur séjour (bien que certains pays de l'espace Schengen permettent à certaines nationalités de travailler). Le comptage des jours commence une fois que l'on entre dans un des pays de l'espace Schengen et ne revient pas à zéro en quittant un pays Schengen pour un autre.
  • Les citoyens de Nouvelle-Zélande peuvent rester plus de 90 jours, mais sans travailler s'ils n'ont pas de permis de travail, dans certains pays de l'espace Schengen, à savoir l'Allemagne, l'Autriche, le Benelux, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Italie, l'Islande, la Norvège, le Portugal, la Suède et la Suisse

Si vous n'êtes pas un ressortissant de l'EEE ou de Suisse, même si vous êtes dispensés de visa, sauf si vous êtes Andorran, Monégasque, Saint-Marinais ou Vatican, assurez-vous que votre passeport est estampillé à la fois lorsque vous entrez et vous quittez l'espace Schengen. Sans un cachet d'entrée, vous pouvez être traité comme ayant dépassé la durée de votre séjour lorsque vous essayez de quitter l'espace Schengen. Sans un cachet de sortie, on peut vous refuser l'entrée, la prochaine fois que vous cherchez à entrer dans la zone Schengen car vous pouvez être supposé avoir dépassé la durée autorisée lors de votre visite précédente. Si vous ne pouvez pas obtenir un cachet dans le passeport, conservez des documents tels que cartes d'embarquement, billets de transport, etc. qui peuvent aider à convaincre le personnel de contrôle frontalier que vous avez séjourné dans l'espace Schengen légalement.

En avion[modifier]

L'aéroport principal est Helsinki Vantaa. Il est desservi par la plupart des compagnies régulières. Des navettes de bus permettent de rejoindre Helsinki en 20 min.

L'aéroport de Tampere est desservi par les aéroport de Liverpool, Londre (Stansted), Franckfort (Hakn) et Riga.

En bateau[modifier]

Des lignes régulières relient la Finlande à son voisinage :

Vers l'Estonie[modifier]

Trajet court -un ouvrage routier est même en projet !-

Vers la Suède[modifier]

Compter une nuit. Certains bateaux font une escale à Aaland, état associé suédophone proche des côtes suédoises.

  • Helsinki - Stockholm (Suède) ;
  • Turku (Åbo en suédois) - Stockholm (Suède) ;
  • Oulu - Umeå (Suède) ...

En train[modifier]

Au Nord du golfe de Botnie[modifier]

La ligne de train n'est pas continue entre Kemi et la Suède, il faut prendre des cars (synchronisation assurée et correspondance comprise dans le prix) : Boden (Suède, gare) ou Luleå (Suède, gare) ↔ Haparanda (Suède, frontière) ↔ Kemi (Finlande), via Tornio.

Bien descendre à la gare ferroviaire (dernier arrêt) et non routière (arrêt non systématique).

Au Sud, vers la Russie[modifier]

Il est possible de rejoindre Saint Pétersbourg (Russie) depuis Helsinki, moyennant visas, en h environ (7 en comptant le décalage horaire entre les deux villes).

En voiture[modifier]

Suede[modifier]

Le moyen le plus simple de se rendre en voiture de la Suède à la Finlande est le ferry (sauf dans l'extrême nord). La route européenne E18 comprend une ligne de ferry entre Kapellskär et Naantali . Il y a 3 à 4 ferries de croisière quotidiens sur le passage voisin Stockholm – Turku (dont la moitié pour la nuit) et deux sur le passage plus long Stockholm – Helsinki (pour la nuit). Plus au nord se trouve l' autoroute bleue /E12, avec un ferry (4 heures) d' Umeå à Vaasa , où l'E12 bifurque vers Helsinki en tant que route nationale finlandaise 3. Voir En bateau ci-dessus ; tous les ferries de croisière prennent des voitures.

Il existe également des postes frontières terrestres en Laponie à Tornio ( E4 ), Ylitornio , Pello , Kolari , Muonio et Karesuvanto ( E45 ).

Norvège[modifier]

Les routes européennes E8 , E45 et E75 et quelques autres routes relient le nord de la Norvège à la Finlande. Il y a des postes frontières à Kilpisjärvi , Kivilompolo (près de Hetta ), Karigasniemi , Utsjoki , Nuorgam et Näätämö . Pour les régions centrales et méridionales de la Norvège, passer par la Suède est plus pratique, par exemple par l'E10 (depuis Narvik via Kiruna, bifurquer quelque part en Suède), l'E12 (depuis Mo i Rana via Umeå) ou l'E18 (depuis Oslo via Stockholm ou Kapellskär). .

Russie[modifier]

En raison de la situation politique, il est conseillé de vérifier les informations de dernière minute sur d'éventuelles perturbations. L’accord sur la carte verte a été résilié, la plupart des voitures russes ont été interdites et les frontières ont été fermées dans de brefs délais.

La route européenne E18 (en Russie : route A181, anciennement partie de la M10), va de Saint-Pétersbourg via Vyborg jusqu'au poste frontière de Vaalimaa/Torfyanovka près de Hamina . De là, la E18 continue comme autoroute nationale finlandaise 7 jusqu'à Helsinki, et de là, le long de la côte comme autoroute 1 jusqu'à Turku. À Vaalimaa, les camions devront attendre dans une file d’attente persistante, mais cette file d’attente n’affecte pas directement les autres véhicules.

Du sud au nord, d'autres postes frontaliers se trouvent à Nuijamaa/Brusnichnoye ( Lappeenranta ), Imatra / Svetogorsk , Niirala ( Tohmajärvi , près de Joensuu ), Vartius ( Kuhmo ), Kuusamo , Kelloselkä ( Salla ) et Raja-Jooseppi ( Inari ). Les quatre derniers sont très éloignés. Vérifiez les heures d'ouverture ; certains ne sont ouverts qu'en semaine, d'autres seulement quelques heures par jour. Les passages à niveau peuvent être fermés avec un préavis de 24 heures.

Estonie[modifier]

Certains ferries entre Tallinn et Helsinki prennent des voitures. Ils forment une extension de la route européenne E67, Via Baltica , qui relie la capitale polonaise Varsovie , via Kaunas en Lituanie et Riga en Lettonie , jusqu'à la capitale estonienne Tallinn. La distance entre Varsovie et Tallinn est d’environ 970 kilomètres, sans compter les détours. Il existe un service de ferry pour voitures et marchandises de Paldiski à Hanko .

Le moyen le plus simple de se rendre en voiture de la Suède à la Finlande est le ferry (sauf dans l'extrême nord). La route européenne E18 comprend une ligne de ferry entre Kapellskär et Naantali . Il y a 3 à 4 ferries de croisière quotidiens sur le passage voisin Stockholm – Turku (dont la moitié pour la nuit) et deux sur le passage plus long Stockholm – Helsinki (pour la nuit). Plus au nord se trouve l' autoroute bleue /E12, avec un ferry (4 heures) d' Umeå à Vaasa , où l'E12 bifurque vers Helsinki en tant que route nationale finlandaise 3. Voir En bateau ci-dessus ; tous les ferries de croisière prennent des voitures.

Il existe également des postes frontières terrestres en Laponie à Tornio ( E4 ), Ylitornio , Pello , Kolari , Muonio et Karesuvanto ( E45 ).

Norvège[modifier]

Les routes européennes E8 , E45 et E75 et quelques autres routes relient le nord de la Norvège à la Finlande. Il y a des postes frontières à Kilpisjärvi , Kivilompolo (près de Hetta ), Karigasniemi , Utsjoki , Nuorgam et Näätämö . Pour les régions centrales et méridionales de la Norvège, passer par la Suède est plus pratique, par exemple par l'E10 (depuis Narvik via Kiruna, bifurquer quelque part en Suède), l'E12 (depuis Mo i Rana via Umeå) ou l'E18 (depuis Oslo via Stockholm ou Kapellskär). .

Russie[modifier]

En raison de la situation politique, il est conseillé de vérifier les informations de dernière minute sur d'éventuelles perturbations. L’accord sur la carte verte a été résilié, la plupart des voitures russes ont été interdites et les frontières ont été fermées dans de brefs délais.

La route européenne E18 (en Russie : route A181, anciennement partie de la M10), va de Saint-Pétersbourg via Vyborg jusqu'au poste frontière de Vaalimaa/Torfyanovka près de Hamina . De là, la E18 continue comme autoroute nationale finlandaise 7 jusqu'à Helsinki, et de là, le long de la côte comme autoroute 1 jusqu'à Turku. À Vaalimaa, les camions devront attendre dans une file d’attente persistante, mais cette file d’attente n’affecte pas directement les autres véhicules.

Du sud au nord, d'autres postes frontaliers se trouvent à Nuijamaa/Brusnichnoye ( Lappeenranta ), Imatra / Svetogorsk , Niirala ( Tohmajärvi , près de Joensuu ), Vartius ( Kuhmo ), Kuusamo , Kelloselkä ( Salla ) et Raja-Jooseppi ( Inari ). Les quatre derniers sont très éloignés. Vérifiez les heures d'ouverture ; certains ne sont ouverts qu'en semaine, d'autres seulement quelques heures par jour. Les passages à niveau peuvent être fermés avec un préavis de 24 heures.

Estonie[modifier]

Certains ferries entre Tallinn et Helsinki prennent des voitures. Ils forment une extension de la route européenne E67, Via Baltica , qui relie la capitale polonaise Varsovie , via Kaunas en Lituanie et Riga en Lettonie , jusqu'à la capitale estonienne Tallinn. La distance entre Varsovie et Tallinn est d’environ 970 kilomètres, sans compter les détours. Il existe un service de ferry pour voitures et marchandises de Paldiski à Hanko .

Circuler[modifier]

La Finlande est un grand pays et voyager coûte relativement cher. Les transports en commun sont bien organisés et l'équipement est toujours confortable et souvent neuf, et les réservations à l'avance sont rarement nécessaires en dehors des plus grandes périodes de vacances, mais acheter des billets sur Internet à l'avance (de préférence dès que vous connaissez vos projets) peut donner lieu à des prix nettement inférieurs. .

Il existe plusieurs planificateurs d'itinéraire disponibles. VR et Matkahuolto fournissent respectivement un service d'horaires dans tout le pays pour les trains et les autocars, et il existe plusieurs planificateurs régionaux et locaux. Depuis 2020, Google Maps et Apple Maps ont une couverture nationale. Opas.matka.fi comprend le trafic ferroviaire, les vols intérieurs, les transports locaux de nombreuses villes et villages et le trafic d'obligations de service public (c'est-à-dire les services offerts pour le compte du gouvernement) dans les campagnes. Matkahuolto Reittiopas se concentre sur les bus et trains locaux, régionaux et longue distance. Il y a des lacunes dans la plupart ou dans la totalité des planificateurs, alors essayez différents noms (peut-être une ville intermédiaire, ou une qui devrait être plus tard sur la même ligne d'autocar) et des arrêts principaux si vous n'obtenez pas de correspondance, et faites un contrôle d'intégrité. quand tu en auras un. Vous souhaiterez peut-être également en cocher plusieurs lorsque les services affichés sont rares ou compliqués. Connaître la municipalité et son nom en finnois et en suédois est utile. Parfois, les connexions locales sont inconnues des services numériques.

Les « adresses postales » fonctionnent également avec de nombreuses cartes électroniques pour le paysage. Les "numéros de rue" hors agglomération sont basés sur la distance depuis le début de la route, en dizaines de mètres, avec les numéros pairs à gauche : "Metsätie 101" se trouve à environ un kilomètre du carrefour, à droite côté côté, distance de la route indiquée à la maison non comptée. De nombreuses routes changent de nom aux frontières des communes ; ce qui est Posiontie à Ranua devient Ranuantie à Posio. Les noms sont uniques dans une municipalité donnée. Une adresse « Rantakatu 12-16 A 15 » signifie les lots 12, 14 et 16 dans cette rue, cage d'escalier A (ou maison A), appartement numéro 15. La plupart des services de cartographie ne gèrent qu'un seul numéro. "Rantakatu 10 a" désigne le premier lot d'un lot original 10 qui a été divisé. La distinction entre les lettres majuscules et minuscules est ignorée dans certaines applications.

En avion[modifier]

L'avion est le moyen de transport le plus rapide mais aussi le plus cher, à moins que vous ne trouviez une bonne affaire. La plupart du temps, voler n'a de sens que si l'alternative prend toute la journée ou si vous effectuez un transfert d'un vol international à Helsinki. Cependant, il existe des vols au départ d'Helsinki vers des destinations dans tout le pays, ainsi que quelques autres services intérieurs.

Cela vaut la peine de réserver à l'avance si possible : sur le secteur Helsinki – Oulu , le plus fréquenté du pays, un billet aller-retour en classe économique, entièrement flexible, coûte la somme faramineuse de 251 €, mais un aller simple non modifiable acheté à l'avance peut descendre à 39 €, moins qu'un billet de train. Finnair propose généralement des tarifs moins chers lorsque vous réservez au moins trois semaines avant votre voyage prévu et que votre voyage comprend au moins trois nuits passées à destination ou une nuit entre le vendredi et le samedi ou le samedi et le dimanche. Vous pourrez peut-être également obtenir des billets intérieurs à prix réduit si vous voyagez vers la Finlande avec Finnair et réservez un billet combiné directement vers votre destination finale. Finnair propose également un billet jeunesse (16-25 ans) et un billet senior (âge supérieur à 65 ans ou décision de retraite) qui sont nettement moins chers et à prix fixe, quel que soit le moment où vous réservez.

Il existe deux grandes compagnies aériennes vendant des vols intérieurs :

  • Finnair , le plus gros et de loin. Dessert presque tout le pays, avec certains vols opérés par leur filiale Nordic Regional Airlines .
  • Norwegian Air Shuttle dessert Helsinki et Oulu et Rovaniemi.

En outre, il existe une poignée de petites compagnies aériennes, qui se contentent souvent de voler d'Helsinki vers un seul aéroport chacune. Ces services ont tendance à aller et venir.

En train[modifier]

VR (Valtion Rautatiet, « Chemins de fer de l'État ») exploite le réseau ferroviaire. Les trains sont généralement le moyen de transport interurbain le plus confortable et le plus rapide. D' Helsinki à Tampere , Turku et Lahti , il y a des départs plus ou moins toutes les heures pendant la journée.

Les classes de service suivantes sont disponibles :

  • Trains pendulaires Pendolino (code S ) souvent les plus rapides ; enfants et animaux dans des voitures normales
  • Trains express InterCity ( IC ) et InterCity2 ( IC2 ) ; ces derniers sont à deux étages, pour la plupart équipés d'une voiture familiale avec un coin jeux pour les enfants.
  • Express ordinaire ( pikajuna , P ), voitures anciennes ; quelques trains de nuit et correspondances sur des itinéraires éloignés
  • Trains locaux et régionaux ( lähiliikennejuna , lähijuna ou taajamajuna ), sans supplément, assez lents

Même si les différences entre les trains Pendolino, IC et express ne sont pas si cruciales – si vous avez besoin d'installations spécifiques, vous devriez quand même vérifier – les règles pour les trains régionaux (concernant les animaux, les vélos et les billets) peuvent différer de celles des trains longue distance, et certains les trains régionaux voyagent assez loin.

Les trains sont généralement très confortables, notamment les services interurbains et longue distance, qui peuvent disposer de voitures-restaurants et familiales (avec aire de jeux pour les enfants), de prises de courant et d'une connexion Wi-Fi gratuite. Les toilettes accessibles des trains IC2 font également office de chambres familiales. Vérifiez les services des trains individuels si vous en avez besoin, par exemple les installations pour les familles et les utilisateurs de fauteuils roulants varient considérablement. Des suppléments supplémentaires s'appliquent pour les voyages en première classe, marqués « Extra » sur certains trains, ce qui vous permet d'obtenir des sièges plus spacieux, des journaux et éventuellement une collation. Le Wi-Fi est parfois surchargé lorsque beaucoup utilisent le temps de trajet pour le travail, comme dans les trains du matin à destination d'Helsinki.

Certains trains (au moins les IC2) disposent de « cabines téléphoniques » pour que vous puissiez parler sur votre téléphone portable, afin d'épargner aux autres votre conversation. Parler avec les autres passagers n'est pas un problème, tant que vous n'êtes pas trop bruyant (ou en première classe, qui est désignée comme compartiment silencieux).

Formellement, deux grands bagages (80 × 60 × 40 cm) sont autorisés gratuitement dans les trains finlandais, en plus des petits bagages à main et d'une poussette ou d'un fauteuil roulant le cas échéant. Un sac à skis peut également être emporté gratuitement dans votre cabine. En pratique, personne ne vérifiera l’allocation à moins que vous ne causiez des ennuis. Pour les skis (max 30×30×220 cm), les snowboards et autres bagages supplémentaires (max 60×54×195 cm) transportés dans le coffre à bagages, 5 €/pièce sont facturés.

Des couchettes de nuit sont disponibles pour les itinéraires long-courriers et offrent un très bon rapport qualité-prix. Les oreillers, draps et couvertures sont fournis. Les voitures-lits modernes à destination de la Laponie disposent de cabines à 2 couchettes, dont certaines peuvent être combinées en paire pour une famille. Il y a des douches privatives dans les cabines de l'étage supérieur des trains de nuit modernes, les cabines du rez-de-chaussée utilisent des douches communes. Dans les cabines à 3 couchettes des anciennes voitures-lits « bleues », il n'y a pas de douche, seulement un petit lavabo dans la cabine ; ces voitures sont aujourd'hui principalement utilisées comme complément dans les trains "P" pendant les périodes de vacances les plus chargées. Dans chaque voiture-lits finlandaise moderne, une cabine est réservée à une personne handicapée et à son assistant. Un voyage d'une nuit d'Helsinki à la Laponie dans une cabine-lit coûte environ 150 à 250 € pour deux personnes (à partir de 2022 ; vous réservez toujours toute la cabine).

Les voitures-restaurants servent principalement des collations, du café et de la bière. Les itinéraires interurbains plus courts ne disposent généralement que d'un chariot avec un assortiment similaire. Sur certains itinéraires (comme ceux vers la Laponie), vous pouvez déguster de vrais repas simples (10 à 13,50 €). Il est interdit de boire des boissons alcoolisées que vous avez apportées. La nourriture à votre place ne devrait poser aucun problème tant que vous n'en faites pas de gâchis ou de spectacle ; apporter des repas à emporter, autres que pour les petits enfants, est devenu rare.

Les animaux domestiques peuvent être emmenés dans les trains (5 €), mais les places doivent être réservées dans les compartiments appropriés. Si votre animal est grand, réservez un siège avec plus d'espace pour les jambes (ou, sur certains trains, un siège séparé pour l'animal). Les animaux voyagent au sol (une couverture peut être utile ; prévoir de l'eau), sauf pour les chiens une cage est obligatoire. La vaccination, etc. devrait être de mise. Pour les transports régionaux, les règles sont différentes. Les trains-couchettes ont des cabines pour les passagers avec des animaux de compagnie (probablement une à l'étage et une à mi-hauteur dans chaque voiture-lits moderne, quelques cabines dans les voitures-lits plus anciennes et probablement un service de jour). Pour les trains de nuit, renseignez-vous auprès du conducteur sur les arrêts où vous pouvez descendre avec votre chien. Si vous venez en voiture, n'y laissez pas d'animaux.

La Finlande participe aux systèmes Inter Rail et Eurail . Les résidents européens peuvent acheter des pass InterRail Finlande offrant 3 à 8 jours de voyage illimité sur un mois pour 109 à 229 € (adulte 2e classe), tandis que le pass Eurail Finlande pour les non-résidents coûte entre 178 et 320 € pour 3 à 10 jours. Il faudrait cependant beaucoup voyager pour que l'un de ces avantages soit rentable ; à titre de comparaison, un billet aller-retour InterCity plein tarif à travers tout le pays, d'Helsinki à Rovaniemi et retour, coûte 162 €. Le prix pour un trajet typique de 2 heures, par exemple entre Helsinki, Turku et Tampere, est d'environ 20 €.

Les personnes âgées de plus de 65 ans et les étudiants titulaires d' une carte d'étudiant finlandaise ( cartes ISIC, etc. non acceptées ) bénéficient d'une réduction de 50 %. Les enfants de moins de 10 ans voyagent gratuitement dans les cabines-couchettes s'ils partagent un lit avec quelqu'un d'autre (largeur du lit 75 cm, des filets de sécurité peuvent être commandés, l'utilisation d'un lit parapluie est autorisée s'il est bien ajusté). Sinon, les enfants âgés de 4 à 16 ans paient un droit pour enfants dans les trains longue distance, ceux de 7 à 16 ans dans les trains de banlieue, généralement la moitié du prix ordinaire. Ayez sur vous votre carte d'identité ou votre passeport pour prouver votre âge.

Les billets de train peuvent être achetés en ligne, aux distributeurs automatiques des gares de taille moyenne et grande, aux guichets surveillés de certaines des plus grandes gares et, par exemple, aux kiosques R (pas tous les billets). Des frais de 1 à 3 € s'appliquent lors d'un achat au comptoir ou par téléphone. Il existe généralement des offres moins chères si vous achetez plusieurs jours à l'avance. Pour obtenir les billets les moins chers, achetez-les au moins deux semaines à l'avance. Habituellement, les billets doivent être achetés avant l'embarquement ; un siège est inclus dans le tarif.

Cela signifie que pour voyager sans rendez-vous dans de nombreuses gares de taille moyenne, vous devrez acheter un ticket à l'automate. C'est plus facile si personne n'essaye de vous aider ! Sinon, pensant vous être utiles, ils appuieront sur Aloita et vous serez confronté à un écran vous demandant de choisir entre Aikuinen , Eläkeläisen et Lapsi . Alors rejetez leur aide, revenez au début et appuyez sur « Démarrer » pour obtenir le processus en anglais, y compris les instructions du lecteur de carte bancaire. Ou si vous vous sentez aventureux, vous pouvez appuyer sur Börja car vous pouvez savoir si vous êtes vuxen, pensionär ou grange , mais vous devrez choisir "Åbo" pour obtenir un billet pour Turku . Les plus grandes machines acceptent les espèces, mais la plupart des gares provinciales n'en ont que de petites pour lesquelles vous avez besoin d'une carte de débit/crédit avec puce.

La procédure de vente offre une place, mais vous pouvez en choisir une vous-même si vous le souhaitez. Habituellement, la moitié des sièges sont tournés vers l’avant, l’autre moitié vers l’arrière. Les sièges avec un mur derrière eux ont moins d'espace pour les jambes lorsqu'ils sont inclinés et ne s'inclinent pas autant. Vous voudrez peut-être vérifier les options sur les trains IC2, surtout si vous êtes un groupe ou si vous souhaitez de l'intimité (quatre sièges avec une table entre les deux, cabines pour deux ou quatre, etc.). Sur la plupart des autres trains, les options sont limitées.

Dans certaines situations, votre groupe ou votre voyage n'a pas de sens pour le système de réservation (par exemple, si vous êtes un groupe et avez un animal de compagnie, il peut croire que vous en avez un chacun). Il existe généralement des astuces pour tromper le système et permettre ce que vous voulez faire, mais à moins que vous ne trouviez une solution, vous souhaiterez peut-être réserver par téléphone, pour laisser le problème à quelqu'un de plus expérimenté.

Généralement, les trains sont plus fréquentés en début et en fin de week-end, c'est-à-dire le vendredi et le dimanche soir. Peu avant et à la fin des grandes fêtes comme Noël/Nouvel An et Pâques, les trains sont généralement très fréquentés, les billets voiture et couchette pour les services les plus populaires étant vendus immédiatement dès l'ouverture des réservations. Si vous essayez de réserver pour ces jours-là à une heure tardive, vous constaterez peut-être que le siège que vous réservez est parmi les moins souhaitables, par exemple sans inclinaison – et que de nombreux services sont complètement épuisés.

Même si les trains de VR peuvent être fluides, les trains en retard ne sont pas rares. Une grande partie du réseau étant à voie unique, les retards ont tendance à s'aggraver car les trains venant en sens inverse doivent attendre dans la boucle de dépassement. Si vous essayez d'établir une connexion de transfert, parlez au conducteur (bien qu'il ne doive être compréhensif que si vous avez réservé suffisamment de temps de transfert, il a tendance à l'être aussi). En cas de retards importants, les règles de l'UE s'appliquent. Des données sur le trafic ferroviaire en temps réel pour chaque gare de Finlande sont disponibles sur Internet et dans une application iOS.

En voiture[modifier]

Limites de vitesse générales

Il existe un vaste réseau de grandes routes (ce ne sont pas à proprement parler des autoroutes) dans la moitié sud du pays dont l'usage est gratuit pour tous les usagers. Certaines routes secondaires ne sont pas revêtues (mélange terre, sable, cailloux tout à fait pratiquable) et la police se montre assez sévère en ce qui concerne le respect des limitations de vitesses ainsi que le taux d'alcoolémie.

Limitations de vitesse :

  • Autoroute : 120 km/h ramenée à 100 km/h en période hivernale
  • Route : 80 km/h ou 100 km/h, en période hivernale, 80 km/h partout
  • Ville : 50 km/h

La vitesse est toujours limitée à 80 km/h hors agglomération (sur route et autoroute...) pour les véhicules tractant une remorque ainsi que pour les camping-cars.

Toute présence d'alcool dans le sang peut être pénalisée par une amende au delà de 0,5 g/l, de lourdes peines s'ajoutent en cas de dépassement de 1,2 g/l.

Dans le nord, les routes se font plus rares. Il faut être très vigilant car dans tout le nord de la Finlande (et de la Norvège), les rennes sont en liberté et ils causent de nombreux accidents du fait de leur comportement irraisonné (l'état rembourse même les dégâts en cas d'accident : à vérifier). En cas d'accident avec ce type d'animal, il est obligatoire d'avertir les autorités.

Chaque véhicule doit être obligatoirement équipé de pneus neige ou de pneus clous de mi-novembre à mi-mars (suivant les instructions officielles données chaque année). Il est par contre interdit de circuler avec des chaînes à neige en Finlande.

Obligation d'allumer les feux de croisement avant de prendre la route.

Le réseau de stations-service est bien réparti à travers le territoire, devenant moins dense dans le Nord où la distance entre chaque poste peut être espacé de plus de 100 kilomètres.

Les permis de conduire issus d'autres états européens et tiers sont généralement reconnus en Finlande, ainsi que la carte verte d'assurance internationale.

Parler[modifier]

Municipalités suedophones en Finlande

voir Guide linguistique finnois

La Finlande a deux langues officielles: le finnois et le suédois. Le finnois est utilisé par environ 93% de la population, le reste, surtout habitante des îles Åland et de la région de Turku (Åbo), est suédophone (les Finnsvensk).

Le finnois est une langue du groupe finno-ougrienne (finnois, hongrois...), autrement dit elle ne ressemble en aucun cas aux langues indo-européennes (comme le français, l'anglais...). Le finnois a cependant des ressemblances avec l'estonien. Prononciation : il faut prononcer toutes les lettres, et prolonger les voyelles et consonnes doubles. Le "f", "c", "b" sont quasiment inexistant en finnois.

  • ä : [æ]
  • ö : eu
  • y : u
  • u : ou
  • j : y
  • h : toujours aspiré
  • r : roulé

Voici quelques mots qui vous aideront lors de votre séjour :

  • Salut : Hei, Moi, Terve (Heï, Moï), Hei est un mot de salut très utilisé
  • Bonjour (le matin) : huomenta, hyvää huomenta
  • Bonjour (l'après-midi) : päivää, hyvää päivää (païvaa)
  • Bonsoir : hyvää iltaa
  • Bonne nuit : hyvää yötä (Ueutä)
  • Merci : Kiitos
  • Je suis Français : olen ranskalainen
  • J'ai 18 ans: olen 18-vuotias (18 : kahdeksantoista)
  • Au revoir: Hei, Moikka
  • À bientôt: nähdään
  • Je t'aime: minä rakastan sinua
  • Quelle heure est-il?: mitä kello on?
  • Ou puis-je trouver un hôtel?: Mistä löydän hotellin?
  • Au secours!: Auta! Auttakaa
  • Comment ça va? : Mitä kuuluu?
  • Renne : poro
  • Je ne parle pas finnois : en puhu suomea

Acheter[modifier]

Monnaie[modifier]

La Finlande utilise l’euro. C'est l'un des nombreux pays européens qui utilisent cette monnaie commune. Les billets et les pièces en euros ont cours légal dans tout le pays.

Pays qui ont l'euro comme monnaie officielle :

Ces pays sont appelées collectivement la « zone euro ».

Un euro est divisé en 100 eurocents ou centimes d'euro en abrégé cents ou centimes.

Le symbole officiel de l'euro est €, et son code ISO est EUR. Il n'y a aucun symbole officiel pour les eurocents.

Billets en Euro
Billets
Les billets en euros sont les mêmes dans tous les pays.
Pièces ordinaires
Tous les pays de la zone euro ont émis des pièces avec une face nationale distinctive d'un côté, et une face standard commune de l'autre côté. Les pièces peuvent être utilisées dans tous les pays, quel que soit le pays d'origine de la pièce utilisée, par exemple une pièce d'un euro de Finlande peut être utilisée au Portugal.
Pièces commémoratives de deux euros
Elles ne diffèrent des pièces normales de deux euros que sur leur face « nationale » et circulent librement comme monnaie légale. Chaque pays peut en produire une certaine quantité dans le cadre de leur production de pièces normales. Il existe aussi des pièces commémoratives de deux euros « à l'échelle européenne ». Elles sont produites pour commémorer des événements spéciaux, par exemple l'anniversaire de traités importants.
Retrait d'argent
Les retraits d'argent aux distributeurs de billets sont facturés au même prix qu'un retrait d'argent dans le pays d'origine pour les détenteurs d'une carte de banque d'un compte d'un pays de la zone euro. Les transferts d'argent entre deux comptes sont aussi considérés par les banques comme un transfert entre deux comptes d'un même pays.


Taux de change EUR actuel
XE.com: CAD CHF GBP USD
OANDA.com: CAD CHF GBP USD
fxtop.com: CAD CHF GBP USD

Manger[modifier]

La cuisine finlandaise est fortement influencée par ses voisins (voir Cuisine nordique et Cuisine russe ), les principaux aliments de base étant les pommes de terre et le pain accompagnés de divers plats de poisson et de viande. Les produits laitiers sont également importants, avec une grande variété de fromages, et le lait est une boisson courante, même pour les adultes. En raison du climat rigoureux, les épices finlandaises se limitaient historiquement au sel et au poivre, avec de l'aneth en été. Alors que la cuisine finlandaise traditionnelle est réputée fade, il y a eu une révolution culinaire dans les années 1990, avec un boom des restaurants chics expérimentant des ingrédients locaux, souvent avec d'excellents résultats. La cuisine finlandaise contemporaine comprend des goûts et des influences du monde entier, et la scène culinaire des grandes villes est devenue assez cosmopolite.

Comme les ingrédients constituent une grande partie de l'alimentation, en Finlande, les produits agricoles peuvent souffrir du climat froid, qui oblige bon nombre d'entre eux à être importés ou cultivés avec peu de lumière naturelle hors saison. Pourtant, en été, de nombreux produits bénéficient d’un soleil quasi éternel. Les poissons, bien que de petite taille, sont savoureux.

Les jours ouvrables, les habitants prennent généralement un petit-déjeuner copieux, un déjeuner (dans une cafétéria du lieu de travail, un restaurant voisin ou à emporter), un dîner après le travail et un dîner léger avant de se coucher. Si vous dînez à l'extérieur, il est pris plus tard et le repas du soir est sauté. Le week-end, le déjeuner et le dîner sont souvent combinés. L'hébergement en pension complète peut inclure le repas du soir, parfois sous forme de panier à manger en chambre ou dans les espaces communs.

Dans les hôtels appropriés, le petit-déjeuner inclus est copieux. Dans d'autres hébergements, si le petit-déjeuner est inclus, il suffit généralement à tenir jusqu'à un déjeuner tardif. Il comprend au moins du pain avec des garnitures et du café ou du thé, souvent aussi d'autres plats. Dans certains "B&B", le petit-déjeuner n'est pas inclus, mais doit être commandé séparément et peut être en libre-service.

Fruit de mer[modifier]

Avec des dizaines de milliers de lacs et un long littoral, le poisson est un aliment de base finlandais, et il y a bien plus au menu que le simple saumon ( lohi / lax ). Cependant, la plupart des poissons trouvés dans les magasins sont aujourd'hui importés ; la plupart des saumons sont élevés en Norvège. Le poisson domestique se trouve sur certains marchés, dans les magasins dotés d'un comptoir dédié aux poissons, dans certains hébergements et dans certains restaurants.

Saisissez l'occasion lorsqu'il y a du poisson fraîchement pêché et préparé en provenance des archipels ou de l'un des mille lacs. Les poissons locaux comprennent le sandre ( kuha / gös ), le brochet ( hauki / gädda ), la plie ( kampela / flundra ) et la perche ( ahven / abborre ).

Dégustez également du hareng (hareng de la Baltique et hareng de l'Atlantique mariné) servi dans de nombreuses variétés, du saumon fumé à chaud et du corégone (« muikku », un aliment de base des festivals et des marchés). Le kalakukko de Savonie , une tarte au seigle semblable à du pain et remplie de petits poissons entiers (souvent du corégone), est disponible sur les marchés de tout le pays et à tout moment en Savonie.

Si vous êtes en Finlande entre septembre et octobre, gardez un œil sur la foire du hareng ( silakkamarkkinat / strömmingsmarknad ), célébrée dans la plupart des grandes villes côtières. Outre les produits de la pêche, il existe de nombreuses autres spécialités, produits artisanaux et produits généraux à vendre sur ces marchés.

Plats de vianer[modifier]

La plupart des plats de viande sont courants dans la cuisine européenne. Lors d'occasions spéciales, on peut vous servir un ragoût carélien ( karjalanpaisti ; une version préparée à l'aide de raccourcis est courante dans les cafétérias).

La nourriture quotidienne comprend la cocotte de foie ( maksalaatikko / leverlåda ), que l'on trouve dans n'importe quelle épicerie et dont le goût est plutôt différent de ce à quoi vous vous attendez ; saucisses ( makkara/korv ) dans d'innombrables variétés ; des boulettes de viande ( lihapullat , lihapyörykät / köttbullar ), aussi savoureuses que chez la Suède voisine ; et du hachis suédois ( pyttipannu / pytt i panna ), un plat copieux composé de pommes de terre hachées, d'oignons hachés et de restes de viande disponibles dans de nombreux kiosques de grillades.

Les plats de renne ( poro ) ne font pas partie du régime alimentaire finlandais quotidien (sauf localement), mais constituent un incontournable touristique.

Produits laitiersmodifier[modifier]

Le fromage et les autres produits laitiers sont très populaires en Finlande. De grandes quantités de fromage ( juusto / ost ) sont consommées, dont une grande partie est produite localement, douce à moyennement affinée. Des fromages importés sont disponibles et des fromages fermiers locaux peuvent être dégustés et achetés sur les marchés en plein air ( tori / torg ) et dans les halles ouvertes toute l'année.

Les spécialités comprennent le "pain-fromage" plat et frit ( leipäjuusto ), généralement consommé froid dans une salade ou légèrement ramolli et avec de la confiture (de chicouté) en dessert, et le " fromage maison " ( kotijuusto ), couramment disponible dans les restaurants buffet, notamment pendant la période de Noël.

Les produits laitiers fermentés aident à stabiliser le système digestif, donc si votre système est perturbé, essayez-les :

  • Piimä ( surmjölk ), un type de boisson au babeurre, épaisse et aigre et contenant des bactéries lactiques naturellement saines ; de nos jours, certains sont souvent explicitement ajoutés ("AB").
  • Le Rahka ( kvarg ), un produit laitier dense à mi-chemin entre le yaourt et le fromage. Couramment utilisé dans les tartes et les tartelettes, mais également disponible prêt à manger avec des fruits ou des baies mélangées.
  • Viili ( fil , filbunke ), un type de caillé, agit comme un bubble-gum liquide super extensible mais a un goût similaire à celui du yaourt nature. Il est traditionnellement consommé avec de la cannelle et du sucre.

Le yaourt ( jugurtti ), souvent prémélangé avec de la confiture, est couramment consommé. Le kéfir , un yaourt à boire russe, est disponible en de nombreuses saveurs.

Autres plaer[modifier]

  • La soupe aux pois ( hernekeitto / ärtsoppa ) rivalise avec la soupe au saumon en tant que plat facile à préparer là où les équipements de cuisine sont limités, mais elle est également traditionnellement servie le jeudi avec un morceau de crêpe en dessert. Se déguste avec un peu de moutarde et un peu d'oignon émincé. Trouvé en version en conserve dans toutes les épiceries ; ajoutez une demi-boîte d’eau lorsque vous la faites chauffer.
  • Tarte carélienne ( karjalanpiirakka ) — une pâtisserie ovale de 7 x 10 cm, cuite traditionnellement avec de la farine de seigle, contenant de la bouillie de riz ou de la purée de pommes de terre, idéalement consommée garnie d'un mélange de beurre et d'œuf haché ( munavoi ). Les imitations sont vendues sous le nom de riisipiirakka (« tarte au riz ») ou perunapiirakka (« tarte aux pommes de terre »).
  • Bouillie ( puuro / gröt ), généralement à base d'avoine ( kaura ), d'orge ( ohra ), de riz ( riisi ), de blé (dans ce contexte : manne ) ou de seigle ( ruis ). La bouillie d'avoine finlandaise ( kaurapuuro ), un plat très courant au petit-déjeuner, est généralement préparée avec de l'eau (bien que le lait soit courant en Finlande proprement dite ) et garnie de baies ou d'une noisette de beurre salé. La bouillie de seigle aigre aux airelles ( ruis-puolukkapuuro ) est un déjeuner traditionnel dans les écoles finlandaises.

Pain[modifier]

Le pain ( leipä / bröd ) est servi à chaque repas en Finlande et se décline dans une vaste gamme de variétés. Différents types de pain de seigle ( ruisleipä , rågbröd ) sont populaires et beaucoup plus foncés, plus lourds et plus moelleux que le pain de seigle mélangé de style américain ou suédois. Certains sont acides, voire amers. Les spécialités comprennent le « pain noir » ( svartbröd ) lourd et sucré d'Åland, le « pain de l'archipel » ( skärgårdslimpa ) moins extrême de la mer de l'archipel, la rieska sans levain et les pains plats croustillants.

Spécialités de saison[modifier]

La tourte de Runeberg ( Runebergintorttu , Runebergstårta ) est une pâtisserie cylindrique avec un morceau de confiture entouré d'un anneau de pâte à sucre sur le dessus. Il s'agit d'une pâtisserie strictement saisonnière, disponible uniquement pendant quelques semaines en février, à l'occasion de la fête du poète national finlandais JL Runeberg.

Il n'y a pas de fête du Mardi Gras en Finlande, mais l'occasion est célébrée avec un déjeuner composé de soupe aux pois avec une crêpe et de la confiture . C'est aussi la saison du laskiaispulla / fastlagsbulle , un petit pain fourré à la crème fouettée et soit à la confiture, soit à la pâte d'amande, parfois servi avec du lait chaud.

Aux alentours de Pâques, gardez un œil sur le mämmi ( memma ), un type de pudding brun au seigle sucré et au malt. Il a l’air notoirement désagréable, mais il a en fait un goût plutôt bon (il est préférable de le manger avec du lait crémeux et du sucre). Un autre délice de Pâques d'origine russe est le paskha ( pacha ), un dessert à base de fromage blanc aigre-doux. Une spécialité sucrée du 1er mai est le tippaleipä ( struva ), un gâteau en entonnoir de la taille d'une paume, traditionnellement dégusté avec de l'hydromel.

Lors de la célébration de la Saint-Jean à la fin du mois de juin, il est courant de servir les premières pommes de terre de la récolte de cette année-là avec du hareng. De fin juillet à septembre, cela vaut la peine de demander des menus et des prix d'écrevisses ( rapu / kräfta ) dans les meilleurs restaurants. Ce n'est pas bon marché, vous ne vous rassasierez pas uniquement avec les écrevisses et de nombreux rituels sont impliqués, dont la plupart impliquent de grandes quantités de vodka glacée, mais cela devrait être essayé au moins une fois.

Aux alentours de Noël, un jambon de Noël cuit au four ( joulukinkku / julskinka ) est la star traditionnelle de la table, entouré d'une constellation de ragoûts. Certains restaurants proposent des buffets de Noël quelques jours avant les vacances.

Pendant les mois d'hiver, des blinis sont souvent disponibles dans les restaurants. Ce sont de petites crêpes moelleuses d'origine russe, mangées avec des œufs de poisson, de la crème sure et de l'oignon.

Desserer[modifier]

En dessert ou tout simplement en collation, les pâtisseries finlandaises abondent et s'accompagnent souvent d'un café après le repas.

En été, une large gamme de baies fraîches est disponible, y compris la délicieuse mais chère chicouté (finlandais : lakka / hilla / muurain / valokki , selon l'endroit ; suédois : hjortron , sami : luomi ), et un certain nombre de produits à base de baies sauvages sont disponibles. disponible toute l'année sous forme de confiture ( hillo / sylt ), de soupe ( keitto / soppa ), de bonbons ( makeinen / godis ) et d'un type de pudding gluant et clair connu sous le nom de kiisseli ( kräm ).

Pour obtenir des baies fraîches, à moins que vous ne les cueilliez vous-mêmes , rendez-vous au marché en plein air local. Il y a souvent des stands à l'extérieur de certains supermarchés. Les baies peuvent être utilisées telles quelles, avec un peu de crème (et du sucre, selon les espèces et vos goûts), avec de la glace vanille, sur une tarte, en confiture, ou selon vos préférences. Les airelles sont généralement écrasées, mélangées à du sucre et utilisées comme confiture au cours d'un repas, mais peuvent également être consommées telles quelles, comme les autres. Les camarines noires ont de grosses graines et sont principalement utilisées comme jus ou confiture, sans les graines.

Le chocolat finlandais est également plutôt bon, avec des produits Fazer dont leur emblématique barre Sininen (« Bleu ») et des bonbons Geisha exportés dans le monde entier. Une spécialité finlandaise est l'utilisation généralisée de la réglisse ( lakritsi / lakrits ). Les Finlandais sont particulièrement friands de la réglisse fortement salée ( salmiakki / salmiak ) qui tire son goût unique (et acquis, soyez prévenu) du chlorure d'ammonium.

Après un repas, il est courant de mâcher du chewing-gum ( purukumi / tuggummi ) contenant du xylitol, bon pour la santé dentaire. Jenkki est une marque nationale populaire. De nombreuses saveurs sont disponibles.

Des endroits pour manrer[modifier]

Finna mange beaucoup au restaurant à l'heure du déjeuner , alors que grâce à un système de coupons déjeuner parrainé par le gouvernement, les cafétérias d'entreprise et presque tous les restaurants de la ville proposent des déjeuners fixes ( lounas / déjeuner ), généralement composés d'un plat principal, d'un bar à salades, d'une table à pain et d'une boisson. , pour 8 à 15 €, avec de vrais restaurants dans le haut de gamme. Les cafés peuvent proposer un repas plus simple avec de la salade, de la soupe, du pain et du café. Les cafétérias universitaires, dont beaucoup sont ouvertes à tous, offrent un rapport qualité-prix particulièrement intéressant avec des repas pour les étrangers pour environ 9 € (3,20 € pour l'option principale pour les étudiants munis d'une carte d'étudiant finlandaise). Il existe également des cafétérias publiques dans les zones de bureaux, ouvertes uniquement pendant les heures de déjeuner les jours ouvrables. Bien qu'ils ne soient pas particulièrement élégants et parfois difficiles à trouver, ceux-ci proposent généralement un déjeuner buffet de haute qualité à un prix raisonnable. En fait, les restaurants du lieu de travail et des universités sont peut-être les meilleurs endroits pour goûter à ce que les Finlandais mangent réellement : une grande partie de leur nourriture est celle que les gens préparent pour les repas normaux à la maison. Tous les restaurants proposent des offres de déjeuner du lundi au vendredi de 11h00 à 14h00, tandis que certains les proposent par exemple de 10h30 à 15h00, très peu jusqu'à l'heure du dîner et très peu le week-end. Il existe certains sites Internet qui répertorient les offres de déjeuner pour la journée pour plusieurs restaurants d'une ville particulière, par exemple Lounasmenu . Vous pouvez en trouver beaucoup en effectuant une recherche avec le mot lounaslistat (listes de déjeuners).

Dîner au restaurant est plutôt une occasion et les restaurants « sympas » ont tendance à facturer plus de 20 € pour un repas. Dans les localités rurales et les petites villes, ces restaurants se limitent souvent à l'hôtel local ; Les restaurants des hôtels accueillent les clients qui n'y séjournent pas, mais ils peuvent fermer tôt (et il se peut qu'il n'y ait pas d'hôtel aux alentours). Malgré les prix élevés, les portions ont tendance à être assez petites, du moins par rapport à celles des États-Unis et du Canada , et même de nombreux pays européens . Les Finlandais sont habitués à prendre un petit-déjeuner copieux (inclus dans le prix des hôtels et de certains autres hébergements) et un déjeuner, le dîner n'a donc pas besoin d'être très copieux et peut être composé de deux ou d'un seul plat. Le dîner est pris assez tôt, parfois dès 16h00, mais généralement entre 17h00 et 18h00.

La plupart des restaurants essaient également de répondre aux besoins des familles avec enfants , certains faisant plus d'efforts que d'autres. Il existe souvent un menu pour enfants, généralement des boulettes de viande, des nuggets de poulet et des pâtes simples, bien que certains offrent la possibilité d'une portion pour enfant du menu normal à un prix réduit.

Le mot finlandais pour buffet est seisova pöytä (« table debout »), et bien que de plus en plus utilisé pour désigner les restaurants économiques à volonté, le sens traditionnel s'apparente au smörgåsbord suédois : une sélection de bonne taille de sandwichs, de poisson , viandes et pâtisseries. Il se déguste traditionnellement en trois portions : d'abord le poisson, puis la charcuterie et enfin les plats chauds – et c'est généralement le premier qui est la star du spectacle. Bien que cher et peu courant dans un restaurant, si vous avez la chance d'être officiellement invité chez un Finlandais, celui-ci aura peut-être préparé une tartinade pour ses invités, accompagnée de beaucoup de café. Le petit-déjeuner dans de meilleurs hôtels va également dans ce sens et il est également facile de manger suffisamment pour couvrir le déjeuner !

Le buffet de sushis a pris d'assaut la Finlande dans les années 2020 et toute ville qui vaut son wasabi en possède plusieurs. Le concept est simple : payez un forfait de 12 à 20 € (le dîner a tendance à coûter plus cher) et faites-vous plaisir avec des sushis préparés et des plats chinois comme du riz frit et du porc aigre-doux. La qualité a tendance à être au mieux médiocre, mais elle est sans doute plus saine que la plupart des alternatives de restauration rapide et il existe également des options végétariennes généralement raisonnables. Les principales chaînes incluent Luckiefun's et Konnichiwa .

Les options moins chères se limitent en grande partie à la restauration rapide générique (pizza, hamburgers, kebabs, etc.) dans la fourchette de 7 à 12 €. Pour manger sur le pouce, recherchez les kiosques de grillades ( grilli ), qui servent des saucisses, des hamburgers et d'autres plats portables, voire très soucieux de leur santé, tard dans la nuit à des prix raisonnables, avec une atmosphère locale en prime. En plus des hamburgers et des hot-dogs habituels, recherchez des tourtes à la viande ( lihapiirakka / köttpirog ), semblables à un beignet salé géant farci de viande hachée et de votre choix de saucisses, d'œufs au plat et de condiments. Hesburger est l'équivalent local de restauration rapide de McDonald's, avec un menu similaire. La plupart des chaînes internationales de restauration rapide sont également présentes. Les grillades et les chaînes de hamburgers peuvent proposer des interprétations « finlandaises » de certains plats, comme les hamburgers de renne en Laponie, ou remplacer les petits pains à sandwich par des petits pains au seigle aigre sur demande. Des pizzas sont également parfois proposées avec des touches similaires.

Si vous avez vraiment un budget limité, vous pouvez économiser beaucoup d'argent en vous occupant vous-même . Les ragoûts prêts à manger et autres plats de base pouvant être rapidement préparés au micro-ondes peuvent être achetés pour quelques euros dans n'importe quel supermarché. Notez que vous êtes généralement censé peser et étiqueter vous-même tous les fruits ou légumes (emballez-les, notez le numéro sur l'étiquette de prix, placez-les sur la balance et appuyez sur le bouton numéroté). Les panneaux verts signifient principalement des produits biologiques ( luomu / ekologisk ) peut-être plus savoureux mais certainement plus chers . De nombreux magasins étiquettent les produits à la date de péremption ou à proximité pour une réduction d'environ 30 %, souvent doublée en fin de soirée. Il existe souvent plusieurs marques d'un même produit, avec des prix parfois très différents ; lorsque vous avez trouvé la bonne étagère, regardez autour de vous.

Restrictions diététiquer[modifier]

La cuisine finlandaise traditionnelle repose en grande partie sur la viande et le poisson, mais le végétarisme ( kasvissyönti / végétarisme ) est de plus en plus populaire et bien compris, et posera rarement un problème aux voyageurs. Pratiquement tous les restaurants proposent des plats végétariens, souvent marqués d'un « V » sur les menus. Certaines cafétérias disposent d'une ligne distincte pour les plats végétaliens et végétariens. Notez que l'œuf ( kananmuna ou muna / ägg ) se trouve dans de nombreux aliments préparés, plats cuisinés et produits de boulangerie. Les repas végétaliens ne sont donc pas courants en dehors des restaurants sélectionnés, mais la sélection d'ingrédients bruts, de céréales de spécialité et d'aliments santé est adéquate pour la préparation. le tien. De même, la gélatine ( liivate ) dans les yaourts, les gelées et les sucreries est courante. Les deux seront toujours indiqués sur les étiquettes.

Deux maladies les plus courantes chez les Finlandais eux-mêmes sont l'intolérance au lactose ( laktoosi-intoleranssi , incapacité à digérer le sucre du lait, le lactose) et la maladie coeliaque ( keliakia / celiaki , incapacité à digérer le gluten). Dans les restaurants, les sélections sans lactose sont souvent étiquetées « L ». Les produits à faible teneur en lactose sont parfois appelés « Hyla » ou marqués « VL ». (Notez que le VL à faible teneur en lactose n'a rien à voir avec le V végétarien.) Les options sans gluten sont marquées d'un « G ». Cependant, le lait hydrolysé au lactose (marque EILA ou HYLA) ou la boisson lactée sans lactose pour les intolérants au lactose sont largement disponibles, ce qui signifie également qu'un plat sans lactose n'est pas nécessairement sans lait. Les allergies sont également assez courantes chez les Finlandais, de sorte que les employés des restaurants connaissent généralement bien ce qui entre dans chaque plat et il est souvent possible d'obtenir le plat sans certains ingrédients si cela est spécifié.

Les aliments casher et halal sont rares en Finlande et ne sont généralement pas disponibles en dehors d'un nombre très limité de magasins spécialisés et de restaurants destinés aux petites communautés juives et islamiques. Attention aux plats de viande hachée comme les boulettes de viande, qui utilisent très couramment un mélange de bœuf et de porc. La communauté juive d'Helsinki gère une petite épicerie casher à Helsinki .

Une gamme d'ingrédients qui ont des allergies plus courantes et des restrictions alimentaires qui leur sont associées peuvent être imprimées en gras dans la liste des ingrédients ( ainekset ou ainesosat / ingredienser ) sur tous les produits emballés, dans les restaurants et les marchés que vous devrez demander. Un problème lorsque vous cuisinez vous-même est que de nombreux produits contiennent des traces d' allergènes (par exemple, la plupart du chocolat contient des traces de noix, la plupart des flocons d'avoine contiennent des traces de gluten, etc.), ce qui signifie que vous devrez peut-être acheter des produits alimentaires coûteux spécifiquement pour ceux qui suivent votre régime. . La version suédoise de la liste est peut-être plus simple pour un anglophone, mais vérifiez les noms des aliments que vous souhaitez éviter.

Helsinki est plein de petits restos. Il y a autant de choix qu'en France pour un prix semblable. Pour les pressés, il y a énormément de fastfoods ou de vendeurs de kebabs.

  • le renne – C'est une viande forte qui est souvent accompagné de purée avec quelques fruits rouges, délicieux !
  • la vodka

Se loger[modifier]

L'hébergement en Finlande est cher, avec des chambres d'hôtel typiques autour de 100 €/nuit ou plus. De nombreux grands hôtels sont moins chers le week-end et en été. Les chaînes hôtelières étrangères sont rares en dehors de la capitale ; la plupart des hôtels sont gérés soit par des locaux, soit par une marque nationale. N’espérez donc pas accumuler vos points lorsque vous séjournez ailleurs que dans les grandes villes. Les chaînes hôtelières plus ou moins nationales comprennent Scandic , Finlandia et Sokos . La chaîne Omena propose des hôtels en libre-service, où vous réservez en ligne et obtenez un code d'accès pour votre chambre, sans enregistrement d'aucune sorte (et peu de service disponible). Si vous insistez pour un hôtel cinq étoiles, la note appartient à chaque hôtelier.

Lorsque vous recherchez des options économiques – et en dehors des villes – vérifiez si le petit-déjeuner et les draps sont inclus : ils se trouvent dans les hôtels classiques, mais pas dans de nombreuses options économiques. Les extras, comme le sauna, sont parfois également inclus dans les prix bon marché, et pratiquement tous les hébergements (à l'exception des cottages isolés) disposent aujourd'hui d'une connexion Wi-Fi gratuite.

Les chambres d'hôtes ne sont pas très connues en Finlande. À la campagne, il existe des hébergements similaires, ou utilisant le terme, mais aucun ne garantit aucune spécificité. Ils sont souvent agréables et peuvent être votre seule option, mais vérifiez à quoi vous attendre, par exemple si le petit-déjeuner est inclus ou si vous êtes censé préparer vous-même vos repas. Certains B&B confinent à l'agrotourisme . Certains proposent un dîner sur demande préalable.

Les familles d'accueil sont disponibles dans de nombreuses villes de taille moyenne à grande, qu'elles soient traditionnelles, où vous pouvez séjourner dans la maison de quelqu'un, ou dans des appartements dédiés ou dans une chambre séparée de la maison des propriétaires. Airbnb est légal en Finlande si les hôtes ont demandé un permis et constitue une option compétitive, en particulier si vous voyagez avec un groupe plus important ou si vous souhaitez cuisiner vous-même.

L'un des rares moyens de ne pas trop dépenser est de séjourner dans des auberges de jeunesse ( retkeilymaja / vandrarhem ou hostelli ), car Hostelling International dispose d'un réseau assez complet dans les villes, et un lit en dortoir coûte généralement moins de 20 € par nuit. De nombreuses auberges proposent également des chambres privées pour seulement 30 €, ce qui est une bonne affaire si vous souhaitez un peu plus d'intimité.

Il existe également des terrains de camping dans tout le pays. Les prix typiques sont de 10 à 20 € par tente ou caravane + 4 à 6 €/2 € par personne, bien qu'il existe des emplacements plus chers. Une carte de réduction peut être intéressante. Les températures nocturnes sont rarement un problème en saison (généralement entre 5 et 15 °C, bien que des températures glaciales soient également possibles au milieu de l'été, du moins en Laponie). La plupart des campings sont fermés en hiver, à moins qu'ils ne disposent de chalets adéquats pour la saison froide.

Une option encore moins chère consiste à profiter du droit d'accès de la Finlande , ou « droit de tout homme » ( jokamiehenoikeus / allemansrätten ), qui autorise le camping sauvage . Tenir hors de vue, ne pas déranger la faune, rester au maximum deux nuits, ne pas faire de feu de camp et ne laisser aucune trace . Un cueilleur de baies vous trouve sans problème, mais il n'aurait pas dû être alarmé par le bruit et votre camping devrait être bien rangé. Aux îles Åland, le droit d'accès est un peu plus limité que sur le continent. Notez que faire un feu à ciel ouvert nécessite toujours l'autorisation du propriétaire foncier et n'est jamais autorisé pendant les alertes d'incendie de forêt , qui sont courantes en été. De plus, le camping sauvage à proximité des villes n'est pas prévu, sauf le long des itinéraires de randonnée (où il peut y avoir des sites désignés gratuits). Pour des randonnées de plusieurs jours dans le nord, il y a généralement des « cabanes ouvertes en pleine nature » spartiates gratuites ( autiotupa ), voir ci-dessous.

Pratiquement tous les hébergements en Finlande comprennent un sauna pour les clients : ne le manquez pas ! Vérifiez cependant les horaires d'ouverture, car ils ne sont souvent chauffés que le soir et il peut y avoir des équipes séparées pour les hommes et les femmes. Dans les hôtels, il y a souvent un "sauna du matin" gratuit, tandis que le sauna du soir peut devoir être réservé et payé.

Cabines[modifier]

Pour avoir un avant-goût de la campagne finlandaise, une excellente option est de séjourner dans un cottage ou un chalet (finnois : mökki ; suédois : stuga , Ostrobothnia : villa ), dont des milliers parsèment les lacs et les bords de mer. Ceux-ci sont généralement meilleurs en été (et beaucoup sont fermés en hiver), mais il existe également de nombreux chalets autour des stations de ski de Laponie. En fait, dans certaines localités, la location d’un chalet n’est pas seulement la moins chère mais peut-être la seule option. Le standard varie de très petit ou basique à des logements de luxe entièrement équipés, avec la plupart des commodités que vous attendez d'une maison ou d'un hôtel et quelques extras.

Lors de la réservation, vérifiez attentivement ce qui sera inclus ou autrement fourni. Le ménage après votre séjour est généralement demandé vous-même, parfois le service est disponible moyennant un supplément. De même, les draps sont rarement inclus mais parfois disponibles en complément.

Même si tous les cottages, sauf les plus basiques, sont équipés de l'électricité, il est très courant qu'ils manquent d'eau courante ! De plus, le chalet peut disposer de toilettes communes, soit des toilettes standard dans un bâtiment de service, soit des toilettes sèches dans une dépendance. Vous êtes probablement censé utiliser une douche ou un sauna commun pour vous nettoyer. Les saunas des chalets sont souvent chauffés au bois ; vous devriez demander des instructions à moins que vous ne connaissiez la perceuse ou que les hôtes s'occupent du chauffage et du séchage. Dans les campings et dans les « villages de chalets », le sauna est généralement chauffé quotidiennement ou hebdomadairement, avec des équipes séparées pour les hommes et les femmes, et la possibilité de le réserver vous-même à d'autres moments. Certains chalets peuvent avoir leur propre sauna, et la plupart des chalets qui ne se trouvent pas dans un camping ou dans un « village de chalets » le seront.

avoir leur propre sauna, et la plupart des chalets qui ne se trouvent pas dans un camping ou dans un « village de chalets » le seront.

Dans les années 1990, la plupart des chalets à louer étaient construits à l'origine pour un usage privé et, même si les installations étaient très basiques, ils étaient assez spacieux. Certaines d'entre elles sont d'anciennes fermes, avec une cuisine servant de salon (peut-être aussi avec des lits), une chambre et éventuellement d'autres pièces. D'autres ont été construits comme des cottages, avec une cuisine et un salon combinés ainsi qu'une ou deux chambres minimales étant assez courants. Les petites dépendances construites comme chambres d'hôtes pour l'été sont également assez courantes. Ces maisons et chalets ayant été construits pour un usage privé à la campagne, par une seule famille, ils sont souvent hors des sentiers battus et l'hôte peut vivre à distance, ne visitant qu'en cas de besoin.

Au cours des dernières années, les cottages privés ont été dotés de meilleures installations, avec l'électricité et l'eau courante omniprésentes dans les nouveaux et installées dans de nombreux anciens (bien que de nombreux Finlandais aiment revenir à l'essentiel et refusent tout cela). Ceux-ci peuvent être disponibles à la location lorsqu'ils ne sont pas utilisés par les propriétaires. D’un autre côté, de nombreux cottages sont construits pour des invités payants, souvent dans des campings, et ceux-ci sont souvent minimes – 6 m² pour deux personnes ne sont pas rares – à moins qu’ils ne soient destinés au marché du luxe. Habituellement, ces chalets sont disposés en groupes pour faciliter l'administration et le service, parfois avec juste assez d'espacement pour assurer l'intimité, parfois en enfilade à proximité du stationnement et des installations communes. Il y a peut-être quelques chalets un peu plus loin, peut-être construits plus tôt, pour ceux qui veulent plus d'espace et d'intimité. Les installations communes comprennent généralement une cuisine (souvent avec une kitchenette minimale dans la cabine), des toilettes à eau, des douches, un sauna et peut-être un café et un kiosque. Il peut y avoir un bateau à rames, une sorte de terrain de jeu et une infrastructure d'activités similaire. La plupart disposent d'une sorte de jetée ou de plage pour nager et se rafraîchir après les séances de sauna. Certains sont également un point focal pour les locaux, avec peut-être un bar et de la musique live le samedi soir.

Les chalets destinés à être utilisés en hiver et en saison intermédiaire sont plus grands, car l'isolation thermique et le chauffage deviennent relativement plus économiques en raison de leur taille, et les installations intérieures sont plus importantes en automne et en hiver. Ils peuvent être anciens (voir ci-dessus), construits dans les stations de ski ou comme base de pêche ou de chasse. Certaines sont d'anciennes cabanes en pleine nature (à l'usage du public ou des gardes-frontières), suffisamment éloignées pour que leur entretien pour un usage public ait été jugé non rentable. Tous ces cottages sont bien sûr disponibles également en été.

Les prix varient considérablement en fonction des installations, de l'emplacement, de la saison et de facteurs aléatoires : des cottages simples avec des lits et des équipements de cuisine peuvent coûter aussi peu que 20 €/nuit, bien que 40 à 80 € soient plus courants. Il en existe aussi de grands et même assez luxueux qui coûtent plusieurs centaines d'euros la nuit. Le prix dans les stations d'hiver peut plus que doubler lorsqu'il y a une saison de vacances d'hiver dans les écoles, et de nombreux chalets sont plus chers au milieu de l'été. Tous les cottages ne sont pas disponibles pour une seule nuit, il faut parfois rester au moins deux nuits ou une semaine, cette dernière surtout en été. En saison intermédiaire, des nuits simples peuvent être disponibles en semaine, tandis que les week-ends sont loués en unités.

La location d'une voiture ou d'un vélo peut s'avérer nécessaire car il se peut qu'il n'y ait pas d'installations (magasins, restaurants, etc.) à distance de marche et que les bus ne circulent pas très souvent dans les zones rurales de Finlande. Décidez si vous souhaitez acheter un chalet loin des gens, à proximité d'un village ordinaire, dans un "village de chalets" ou dans un compromis.

Les plus grands services de location de chalets sont Lomarengas et Nettimökki , qui ont tous deux des interfaces en anglais. Les chalets dans les campings, dans les « villages de chalets » et auprès d'une entreprise touristique sont souvent réservés via leur propre site Web ou un service lié à partir de celui-ci.

Dans les parcs nationaux, les zones sauvages et le long des itinéraires de randonnée populaires, l'administration forestière finlandaise ( Metsähallitus / Forststyrelsen ) entretient des refuges sauvages , en particulier dans le nord, la plupart d'entre eux sont ouverts et gratuits pendant un jour ou deux, sans frais pour toute personne venant de manière indépendante. à pied, à ski ou en canoë (libre-service, certains desservis uniquement tous les deux ans). Les retardataires ont le droit indiscutable de rester dans les cabanes ouvertes, donc s'ils arrivent tôt, vous voudrez peut-être monter votre tente. Il existe également des cabanes fermées à clé avec des lits réservables. Tout cela est très spartiate, voir Parcs nationaux finlandais # Sommeil et randonnée dans les pays nordiques # Sommeil pour savoir à quoi s'attendre.

Apprendre[modifier]

Les universités finlandaises sont généralement très appréciées et proposent de nombreux programmes d'échange. Bien que la Finlande ne soit pas l'une des principales destinations d'études, la plupart des universités comptent un certain nombre d'étudiants internationaux par rapport à la population locale. Les programmes d'échange sont souvent en anglais, tout comme certains cours avancés. Alors que les autres cours sont généralement dispensés en finnois (ou en suédois comme à Åbo Akademi ou Novia ), la plupart des manuels avancés sont en anglais, sauf là où la littérature internationale est moins pertinente. Il est souvent possible de suivre tous les cours grâce à des devoirs et des examens en anglais. Les universités offrent également la possibilité d'étudier le finnois (ou le suédois) à différents niveaux.

Pour les visiteurs, les universités ouvertes peuvent présenter un intérêt particulier. Ceux-ci peuvent être gérés directement par les universités ou par d'autres institutions employant des professeurs d'université pour les cours. Le public principal est le public intéressé par les études, y compris les professionnels souhaitant élargir leurs compétences et les personnes souhaitant approfondir leur compréhension des problèmes actuels. Au cours des semestres, les cours ont lieu plus ou moins comme les autres (bien que souvent en soirée), en été il y a des « universités d'été » dans des destinations d'été comme Hangö et Mariehamn . Les cours universitaires ouverts ne sont pas gratuits, mais les frais sont modestes.

Un autre établissement d'enseignement public est ce qu'on appelle les instituts ouvriers ou citoyens (finlandais : työväenopisto , kansalaisopisto ; suédois : arbetarinstitut , medborgarinstitut ). Ceux-ci proposent des cours de langues, d'artisanat, d'utilisation de base de l'ordinateur, de questions d'actualité et bien plus encore. La plupart des cours durent un semestre et il faut souvent être rapide au moment des inscriptions. Il existe également des cours individuels plus courts et des conférences individuelles. Les frais sont très modestes.

Il n'y a pas de frais de scolarité pour les étudiants réguliers, y compris les étudiants étrangers qui étudient en finnois ou en suédois et les étudiants en échange, mais des frais de scolarité (de l'ordre de 4 000 à 18 000 €/an en 2020) ont été introduits en 2017 pour les nouveaux pays hors UE/EEE. les étudiants qui étudient en anglais pour un baccalauréat ou une maîtrise. Un système de bourses a également été mis en place. À partir de 2023, il semble que les frais vont être fortement augmentés à l’avenir.

Dans les années 1990, l’éducation financée par le secteur privé est apparue, et plus tard, « l’exportation de l’éducation » financée par l’étranger est devenue une réalité. Dans ces programmes, les établissements d'enseignement agissent comme des entreprises et les règles normales, par exemple sur la validité des examens et la sécurité sociale des étudiants, ne s'appliquent pas, et il y a eu des scandales au sujet d'étudiants livrés à eux-mêmes, avec des factures énormes. Lisez les petits caractères et vérifiez si vous faites confiance à toutes les parties impliquées. Mieux encore : restez fidèle aux programmes financés par l’argent des impôts (que vous payiez ou non personnellement les frais de scolarité). Certains programmes impliquant des entreprises ou des financements externes sont certes bons, mais l’hypothèse générale selon laquelle les choses fonctionnent comme elles le devraient en Finlande n’est peut-être pas valable.

Il existe généralement de nombreuses activités pour les étudiants étrangers, organisées par les syndicats étudiants et les associations d'étudiants d'échange, y compris des activités sociales et des excursions dans d'autres régions du pays ou vers d'autres destinations intéressantes (la Laponie, Tallinn, Stockholm et Saint-Pétersbourg étant typiques). , en plus de toutes les activités pour les étudiants en général.

Le système d'enseignement supérieur finlandais suit le modèle allemand, ce qui signifie qu'il existe deux types d'universités : académique ( yliopisto / universitet ) et professionnelle ( ammattikorkeakoulu / yrkeshögskola , abrégé AMK en finnois ; beaucoup d'entre elles étaient autrefois connues sous le nom d'écoles polytechniques). Les étudiants d'Yliopisto devraient généralement obtenir une maîtrise ; le baccalauréat universitaire se veut une étape intermédiaire, à l'exception de quelques examens utilisables (comme pour les pharmaciens, dont certains seulement passent le master). Pour les étrangers, il existe quelques programmes de master en anglais. Les étudiants de l'AMK devraient obtenir leur baccalauréat et entrer directement sur le marché du travail. Un baccalauréat AMK ne se qualifie pas directement pour les programmes de maîtrise académiques ; en cas d'acceptation, environ un an d'études de transition supplémentaires sont nécessaires.

Un budget mensuel raisonnable (y compris le logement en dortoir) serait de 700 à 1 000 €. L'adhésion à un syndicat étudiant à environ 100 €/an est obligatoire pour les études de premier cycle. Des programmes d'échange et des logements similaires peuvent être organisés, mais sinon, l'obtention d'un logement relève de la responsabilité de l'étudiant. Les logements sont rares lorsque les étudiants arrivent à l’automne (ou dès que les étudiants de première année apprennent qu’ils sont acceptés) ; il y a des listes d'attente et certaines années un hébergement d'urgence dans des chambres partagées. Toutes les personnes venant de l'extérieur de la ville sont souvent prioritaires et, venant de l'étranger, vous pouvez être autorisé à éviter la file d'attente. De nombreux programmes d'échange subventionnent totalement ou partiellement l'hébergement dans des résidences étudiantes.

Les logements étudiants se trouvent généralement dans des locaux appartenant aux syndicats étudiants, soit directement, soit par l'intermédiaire de fondations, et coûtent entre 250 et 400 €/mois dans une chambre avec cuisine et salle de bain communes (aujourd'hui, ce sont principalement des appartements pour 3 personnes, ce qui entraîne souvent l'arrivée de deux amis). ) à environ 500-700 €/mois pour les appartements indépendants d'une pièce (des appartements plus grands sont également disponibles, principalement pour les familles). Les loyers sur le marché privé varient en fonction de l'emplacement, de sorte que dans le Grand Helsinki et en particulier à Helsinki, les prix réels peuvent facilement être deux fois supérieurs à ceux des emplacements moins chers ou des logements étudiants. Un couple d'amis partageant un appartement plus grand est assez courant, mais vérifiez comment rédiger le contrat pour éviter les pièges. Si vous êtes (compté comme) un couple cohabitant, les revenus de votre partenaire seront pris en compte dans d'éventuelles allocations de subsistance, et dans certaines configurations, vous pourrez devenir responsable des loyers impayés, etc.

Les soins de santé de base pour les étudiants nationaux (y compris ceux de l'AMK) sont organisés par une fondation fondée par les syndicats étudiants. À partir de 2021, la cotisation annuelle est versée à Kela/Fpa au lieu d'être incluse dans la cotisation du syndicat étudiant. Le service est comparable à celui des centres de santé municipaux, mais les soins dentaires de base sont également inclus. Seuls les étudiants titulaires d'un diplôme régulier (licence ou master) en Finlande continentale sont servis, pas ceux qui étudient à Åland, les étudiants en échange ou les étudiants de programmes non diplômants. Vérifiez les détails.

Les citoyens de l'UE/EEE peuvent simplement entrer dans le pays et s'inscrire en tant qu'étudiant après leur arrivée (s'ils sont acceptés dans un programme), tandis que les étudiants d'ailleurs devront organiser leur permis de séjour au préalable. Le CIMO (Centre pour la mobilité internationale) gère des programmes d'échange et peut organiser des bourses et des stages en Finlande, tandis que le Conseil national finlandais de l'éducation propose des informations de base sur les opportunités d'études.

L'éducation des enfants est d'un très bon niveau, comme le montrent plusieurs excellents résultats aux tests Pise . Les enseignants sont équipés pour accueillir et s'occuper des individus appartenant à des groupes hétérogènes, de sorte qu'un enfant étranger sera probablement considéré comme un enrichissement pour la classe plutôt que comme un problème, pour autant que l'enfant coopère (dans les écoles comptant de nombreux immigrants, il peut poser un problème). c'est déjà assez un défi, et un enfant issu d'une autre culture est probablement perçu différemment que dans des groupes plus homogènes). Les immigrants ont généralement six mois de préparation à l'éducation, mais les élèves en échange sont assez fréquents dans les classes supérieures. Connaître l'anglais est définitivement un avantage.

Il existe un choix de langue : le long de la majeure partie de la côte (et à Tampere), il existe des écoles où le finnois est la langue d'enseignement et d'autres où le suédois est la langue d'enseignement (dans l'extrême nord, l'enseignement en sâme est également une option, bien que particulièrement pertinent pour ceux qui connais au moins quelques Sâmes d'avant). Pour ceux qui connaissent l'anglais ou une autre langue indo-européenne, le suédois est plus facile et ouvre les portes de tous les pays nordiques, tandis que le finnois est la langue la plus pertinente pour la Finlande intérieure (où vous pouvez choisir : bien que le finnois soit la langue majoritaire, une entrer dans la communauté suédoise plus étroite présente d'autres avantages). Les plus grandes villes ont également des écoles dispensant un enseignement dans une autre langue, principalement l'anglais (et ensuite avec le baccalauréat international comme objectif ces dernières années – bien qu'il y ait une forte concurrence pour l'accès à l'enseignement post-9e en anglais). Les écoles où de nombreux élèves étudient très tôt une langue étrangère autre que l'anglais peuvent constituer un bon choix pour les enfants qui connaissent cette langue, même lorsque l'enseignement se déroule autrement en finnois.

Travailler[modifier]

Les citoyens de l'Union européenne, des pays nordiques, de la Suisse et du Liechtenstein peuvent travailler librement en Finlande, mais pour ceux d'autres pays, acquérir un permis de travail signifie se battre avec le tristement célèbre service finlandais de l'immigration ( Maahanmuuttovirasto ). Généralement, pour obtenir un permis de travail, il faut qu'il y ait une pénurie de personnes dans votre profession (ce qui est vrai dans de nombreux domaines, mais doit être démontré). Le gouvernement de droite de 2023 a l’intention d’introduire un salaire mensuel minimum pour l’obtention de visas de travail (ce qui fait que les emplois les moins bien payés et de nombreux emplois à temps partiel ne comptent pas) et de retirer les visas aux personnes qui se retrouvent au chômage pendant plus de trois mois. Les étudiants autorisés à étudier à temps plein en Finlande ont le droit de travailler à temps partiel (jusqu'à 25 h/semaine, à condition qu'ils soient en mesure de réussir leurs études) ou même à temps plein pendant les périodes de vacances. Si vous bénéficiez d'une sécurité sociale finlandaise, vérifiez si un revenu supérieur à un certain niveau l'affectera.

Le taux de syndicalisation finlandais est élevé (70 %), les salaires sont raisonnablement bons même pour des emplois simples et les lois du travail sont strictes. L’un des attraits est l’État providence généreux, particulièrement important pour les familles avec de jeunes enfants (ou impatientes d’avoir des enfants). Les enfants grandissent pour la plupart dans un environnement sûr et sain, avec des espaces verts également disponibles en milieu urbain, une bonne éducation – et des congés parentaux généreux.

D’un autre côté, trouver un emploi peut être difficile – et vivre, et surtout se loger dans la région de la capitale, est cher, tandis que les impôts sur les emplois bien payés sont élevés, même s’il peut y avoir des dispositions spéciales pour les étrangers. Il existe peu de travail informel et certaines catégories d'emplois exigent au moins un niveau de rattrapage en finnois et en suédois (bien que les étrangers puissent être exemptés de cette exigence). De nombreux emplois nécessitent des qualifications formelles reconnues ; un examen approprié et une expérience professionnelle à l’étranger peuvent ne pas compter. Pour certains emplois, il vous suffit de passer un test, ce qui peut être facile pour quelqu'un du domaine, et votre futur employeur peut vous aider. Pour d'autres emplois, vous aurez peut-être besoin d'un an ou plus d'études supplémentaires pour obtenir le diplôme finlandais équivalent.

Si vous souhaitez garantir l'engagement de votre employeur envers les termes équitables de votre convention collective, il est recommandé d'adhérer à un syndicat si vous avez déjà suivi une formation dans une profession. En Finlande, les syndicats, comme toutes les associations et individus, jouissent de la liberté d'association garantie par la loi et d'une position établie tant sur la plupart des lieux de travail que dans le processus décisionnel institutionnel de la société. Les cotisations syndicales sont déductibles d’impôt et les employeurs organisés en organisations patronales peuvent les percevoir directement sur les salaires des membres du syndicat et en rendre compte aux syndicats. En Finlande, les syndicats sont principalement organisés en trois organisations centrales : SAK , STTK et Akava .

En plus du permis de travail et d'éventuelles qualifications formelles spécifiques au poste (ou dispense, par exemple en matière d'exigences linguistiques), vous aurez besoin d'un compte bancaire (pour percevoir votre salaire) et d'une carte d'impôt sur le revenu ( verokortti / skattekort ) délivrée par les autorités fiscales. . Pour les obtenir, vous aurez probablement besoin d'un numéro de sécurité sociale finlandais. Pour traiter électroniquement avec les autorités (ce que vous souhaiterez faire), vous avez besoin de codes d'identification numériques, généralement les mêmes que ceux que vous utilisez pour gérer votre compte bancaire. Soyez prêt à affronter la bureaucratie et les éventuelles situations d’impasse.

La Finlande est connue pour le faible nombre d’immigrants par rapport aux pays voisins. Il existe néanmoins des communautés d'étrangers originaires de nombreux pays dans la plupart des villes universitaires et dans certaines communes plus rurales. Dans certains métiers, les professionnels étrangers sont assez courants.

Pour les emplois, vous voudrez peut-être consulter le ministère du Travail . La plupart des offres d'emploi publiées sont décrites en finnois, vous aurez donc peut-être besoin d'aide pour la traduction, mais certaines offres d'emploi sont en anglais. Les postes affichés publiquement sont généralement très compétitifs et nécessitent généralement à la fois un diplôme ou une qualification professionnelle et une expérience de travail spécifique. Ainsi, les canaux informels ou l’aide d’un local expérimenté sont précieux. Contacter directement des employeurs potentiels peut révéler des offres d'emploi qui ne sont publiées nulle part. Un travail saisonnier dans les stations est souvent disponible, à condition d'avoir l'attitude et les compétences appropriées et d'établir le contact suffisamment tôt.

Comme les locaux parlent généralement bien l'anglais, un poste d'enseignant de l'anglais nécessite généralement des qualifications particulières ; les étrangers ne sont pas recrutés pour l’enseignement de base, mais dans certains scénarios. La plupart des postes pour étrangers se trouvent dans des écoles de langues privées pour enfants et étudiants, dans des cours ESP pour adultes, dans des écoles maternelles et dans quelques écoles internationales. Pour les emplois d'enseignant dans les écoles ordinaires, vous avez besoin d'un examen d'enseignant reconnu localement. Les élèves sont généralement motivés. Le salaire d'un enseignant dans une école publique est de 2 600 à 4 300 €/mois (y compris les vacances d'été, mais les enseignants temporaires peuvent ne pas en bénéficier). Dans l'école polyvalente, attendez-vous à environ 20 heures/semaine en classe et à peu près la même chose pour la préparation et les autres travaux connexes, les heures supplémentaires en classe étant payées, les heures supplémentaires pour le reste ne le sont généralement pas. En tant que visiteur étranger, il est peu probable que vous obteniez un emploi à temps plein, donc une moyenne de 1 200 à 2 000 €/mois peut être réaliste. Cela peut inclure des cours particuliers pour 10 à 30 €/heure.

Une tendance qui se développe rapidement en Finlande, notamment parmi la jeune génération, consiste à travailler pour des agences de placement. Bien qu’il y ait eu une vague massive de privatisation d’entreprises publiques au cours des dix dernières années, cette tendance semble être alimentée par la demande croissante d’horaires de travail plus flexibles ainsi que par la liberté de travailler de façon saisonnière ou sporadique – et la difficulté d’obtenir des contrats réguliers. emplois. En raison de la nature de ces types d’agences ainsi que du type de travail qu’elles proposent, il est courant qu’elles embauchent des non-Finlandais. Certaines agences incluent Adecco, Staff Point, Manpower, Aaltovoima et Biisoni.

Pour les emplois d'été , comme les postes de stagiaires pour étudiants universitaires et les emplois d'été dans les hôtels et cafés, la recherche commence très tôt, vers janvier, et la période de candidature se termine fin mars. Les positions de dernière minute ouvertes en mai sont très peu nombreuses et rapidement prises.

Pour les jeunes nordiques (18-28/30) – ou les autres citoyens de l’UE/EEE qui connaissent le suédois, le norvégien ou le danois – il existe le Nordjobb . Axé sur les emplois d'été comme les échanges culturels, il propose désormais également d'autres postes.

Si vous êtes invité à un entretien d'embauche , n'oubliez pas que la modestie est une vertu en Finlande. Les Finlandais apprécient les faits et la franchise, alors restez sur le sujet et soyez honnête. L’exagération et la vantardise sont généralement associées au mensonge. Vous pouvez vérifier les salaires attendus auprès du syndicat de votre domaine ; ils ont généralement un salaire minimum défini – il n'y a pas de salaire minimum national à part celui-ci, mais 10 €/heure, correspondant à 1 640 €/mois, a été suggéré. Les salaires varient de 1 200 € à 6 500 € par mois (2010) pour la plupart des emplois à temps plein, la médiane étant de 3 000 à 3 500 €. Les frais d'assurance obligatoire, de sécurité sociale et de retraite sont partagés entre l'employeur et l'employé et ne peuvent pas être sélectionnés ou gérés par l'employé (il peut également y avoir des avantages volontaires négociables). Des impôts sur le revenu d'environ 30 % (augmentés en fonction du niveau de revenu) sont également déduits des salaires nominaux. Le travail à temps plein dure nominalement 36 à 40 heures par semaine, les heures supplémentaires, le travail de nuit et le dimanche étant rémunérés pour les cols bleus et les cols blancs inférieurs. La pause déjeuner peut être incluse ou non, selon le secteur d'activité. Les mineurs ne peuvent pas effectuer d'heures supplémentaires ni de nuit, ceux de moins de 15 ans uniquement à horaires réduits.

Une catégorie de travail informel est la cueillette de baies , soit dans une ferme, soit en cueillant des baies sauvages. Pour obtenir un tel emploi, vous devez surtout convaincre l'employeur que vous allez travailler dur, plus dur que la plupart des Finlandais ne sont prêts à le faire. La cueillette des baies sauvages et leur vente sont exonérées de taxes et vous êtes libre de faire ce commerce vous-même (comme les locaux), mais vous ne le ferez probablement que si vous souhaitez une manière amusante de gagner de l'argent de poche. Si vous venez pour gagner un revenu, quelqu'un s'occupera de tout (y compris le logement et le transport) et vous ne serez indépendant que formellement (en prenant le risque économique : pas de salaire, juste quelqu'un qui achète les baies ; vous pourrez peut-être prouver un emploi de facto, mais seulement avec un bon avocat). De nos jours, vous devriez avoir la garantie d'un revenu net minimum. En raison d’abus généralisés, les lois entourant la cueillette des baies sauvages évoluent à partir de 2023 ; consultez les derniers développements. En travaillant dans une ferme, vous devez être formellement employé : toujours un travail à la pièce faiblement rémunéré, mais le droit du travail s'applique ; certains employeurs ont même tenté de se soustraire à ces obligations.

Depuis la pandémie de COVID-19, il y a une pénurie de cuisiniers, de serveurs et d'autres employés des cafés et des restaurants , à tel point qu'il n'est pas toujours nécessaire de connaître le finnois ou le suédois, surtout pendant la saison estivale. Alors que vous êtes majoritairement en concurrence avec des étudiants à la recherche d'un job d'été, un examen professionnel reconnu ou le « passeport hygiène » peuvent être nécessaires. Le test de certificat est souvent passé à la fin d'un cours d'un week-end ; Des connaissances en microbiologie de niveau gymnase peuvent suffire pour passer le test après une lecture rapide du support de cours : exemple de test .

Vous devriez toujours demander un contrat de travail écrit . Ce n'est pas obligatoire, mais aucun employeur sérieux ne devrait s'opposer à vous en donner un et, en tant que personne moins familiarisée avec le marché du travail finlandais, vous êtes plus susceptible d'entrer en contact avec ceux qui ne respectent pas les règles (conservez-en une copie dans un endroit sûr si vous ne le faites pas). ne faites pas confiance à votre employeur, ou juste au cas où). Une tendance inquiétante dans les années 2020 consiste à embaucher des travailleurs en tant qu’entrepreneurs plutôt qu’employés, ce qui leur confère beaucoup moins de droits, parfois sans vous le dire. Un contrat de travail est une belle preuve que vous étiez réellement employé, même si de facto, l'emploi compte, indépendamment des formalités administratives. Demandez à votre syndicat (ou à un ami local) de vérifier le contrat au moins superficiellement si vous avez des doutes, et demandez-leur de l'aide si vous avez été trompé – même s'ils servent principalement leurs membres, ils ont intérêt à tenir à distance le marché noir.

Les heures supplémentaires et le travail de nuit (et leur rémunération), les vacances, les assurances, les avantages sociaux (y compris les cotisations de retraite), la résiliation des contrats, etc. sont strictement réglementés. Sauf indication contraire au contrat, vérifiez la convention collective (le cas échéant) ou les lois pertinentes. Vous devez régulièrement obtenir des documents sur votre salaire ainsi que sur les cotisations de sécurité sociale et les taxes associées payées par votre employeur. Il peut y avoir une certaine flexibilité non officielle, par exemple dans les horaires de travail, mais il devrait y avoir une flexibilité correspondante lorsque vous avez besoin de temps libre – et vous devriez être satisfait de tout écart par rapport à ce qui a été initialement convenu et indiqué dans le contrat. Vous devriez être libre pendant votre temps libre. Prendre des notes et conserver les preuves de toute demande déraisonnable ou inattendue ; ils pourraient s’avérer précieux en cas de résiliation illégitime de votre contrat. N’hésitez pas à discuter des dispositions avec vos collègues et à obtenir des conseils extérieurs – s’il y a des indices suggérant que de telles mesures ne sont pas autorisées, il est temps d’obtenir une aide sérieuse. Si vous avez peur d'être expulsé ou que votre permis de travail soit révoqué, vous souhaiterez peut-être contacter un groupe qui aide les personnes sans papier – ils devraient comprendre votre situation et pourraient être en mesure de vous donner des conseils sur ces risques. Par exemple, la Croix-Rouge ou l' Église devraient pouvoir établir des contacts de manière confidentielle.

Le paiement en espèces n'est généralement pas possible (trop de problèmes pour l'employeur), vous aurez donc besoin d'un compte bancaire finlandais. Malheureusement, la volonté des différentes banques de les délivrer aux étrangers varie. Vous aurez peut-être également besoin d'un numéro de sécurité sociale finlandais ( henkilötunnus ) délivré par le maistraatti (bureau d'état civil) local ; consultez le site Web du bureau d'enregistrement pour plus d'informations. Pour les chantiers de construction, un numéro fiscal est nécessaire ; voir les informations de l'administration fiscale sur les numéros fiscaux .

En savoir plus sur le sujet Travailler en Finlande .

Communiquer[modifier]

Roaming européen[modifier]

Depuis le 15 juin 2017, le "roaming européen" a été introduit. Il permet à tous les détenteurs de cartes SIM appartenant à l'un des pays européens membres de maintenir les mêmes conditions tarifaires que dans le pays d'origine.

Les appels téléphoniques et la navigation sur Internet sont valables sans surcoût dans tous les pays européens, sauf autorisation des autorités nationales (généralement des opérateurs mineurs) ou un dépassement d'un seuil de Gbit données qui augmente d'année en année. Pour utiliser ce service, activez simplement l'option d'itinérance sur votre téléphone mobile.

Les pays participants sont ceux de l'Union européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie , Irlande , Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède), ceux de l'Espace économique européen (Islande, Liechtenstein et Norvège) et de certains territoires d'outre-mer (Açores, Canaries, Gibraltar, Guadeloupe, Guyane, Madère, Martinique, Mayotte, La Réunion, Saint-Martin).

Gérer le quotidien[modifier]

Santé[modifier]

Signes à surveiller (en finnois et en suédois)
vaara, vaarallinen, fara, farlig
danger, dangereux
sortumisvaara; rasrisk, rasfara
risque d'effondrement/glissement de terrain
Hengenvaara, livsfara
danger mortel
tulipalo, eldsvåda
feu
kielletty, förbjuden, -et
interdit
pääsy kielletty, privé, tillträde förbjudet
Entrée interdite
pysäköinti kielletty, parking förbjuden
Parking interdit
hätäuloskäynti ou hätäpoistumistie, nödutgång
ISSUE DE SECOURS
lääkäri, läkare
médecin
poliisi, polis
police
terveyskeskus, hälsocentral
clinique municipale
sairaala, sjukhus
hôpital
apua! salut!
aide!

Il est peu probable que vous ayez des problèmes de ventre en Finlande, car l'eau du robinet est toujours potable (sauf dans les trains, etc., et il y aura des avertissements dans ces cas-là) et généralement assez savoureuse, et les normes d'hygiène dans les restaurants sont strictes. Les produits laitiers sont presque toujours pasteurisés. Si vous avez des allergies, de nombreux restaurants affichent souvent dans leur menu les ingrédients les plus courants auxquels les gens sont généralement allergiques. Exemples : (L) = Sans lactose, (VL) = Faible en lactose, (G) = Sans gluten, si vous n'êtes pas sûr, demandez simplement à la serveuse ou à un autre personnel du restaurant.

Aux chalets et dans la nature, différentes considérations s'appliquent ; la qualité de l’eau provenant des sources locales varie. Dans une grande partie du pays, même l’eau des lacs et des rivières est potable et savoureuse, mais cela varie et il n’y a aucune garantie. Il est généralement recommandé de la faire bouillir pendant quelques minutes, même si les randonneurs boivent souvent de l'eau de belle qualité, non traitée. S'il y a de l'eau du robinet provenant d'un puits local, votre hôte devrait être en mesure de dire si elle est potable (cette information est incluse dans les dossiers d'information des refuges en pleine nature).

Ravageuer[modifier]

Les ravageurs les plus dangereux sont les tiques (finnois : puutiainen ou familièrement punkki , suédois : fästing ), qui peuvent être porteuses de la maladie de Lyme (borréliose) ou de l'encéphalite virale transmise par les tiques (TBE). Ils sont plus communs dans les zones côtières, mais peuvent être rencontrés dans la majeure partie du pays, jusqu'à Simo , et sont actifs lorsque la température dépasse +5°C.

Il existe également un certain nombre d'insectes irritants, mais si vous prévoyez de séjourner dans le centre des grandes villes, il est peu probable que vous les rencontriez. En été, les moustiques ( hyttynen , mygga , sami : čuoika ), qui apparaissent en horde en été, en particulier dans le nord de la Finlande, où ils et leurs congénères sont connus sous le nom de räkkä , constituent une nuisance sérieuse en été . Il existe également des mouches noires ( mäkärä , nodet , muogir ), beaucoup plus petites et également abondantes en Laponie, et des mouches à taon ( paarma , broms ; communes là où il y a du bétail). Les cerfs ( hirvikärpänen , älgfluga ), apparaissant à la fin de l'été, mordent rarement, mais rampent après avoir perdu leurs ailes et sont difficiles à se débarrasser.

Les guêpes se rassemblent parfois pour partager votre collation en plein air. Ne les mangez pas avec le jambon et le jus (ce qui rend leur piqûre dangereuse), mais mordez-les à tour de rôle – ils sont fascinants, s'envolant avec un gros chargement de petits cubes de jambon – ou partez si vous ne les supportez pas. Les bourdons et les abeilles peuvent également piquer, mais uniquement lorsqu'ils sont provoqués. En automne, les guêpes sont irritables et il vaut mieux les laisser tranquilles.

Qualité de l'air[modifier]

La qualité de l'air est généralement bonne dans les villes et excellente en dehors des centres-villes, mais dans les villes, il peut y avoir des rues et des horaires problématiques. Quelques semaines au printemps constituent la pire période dans de nombreuses villes, lorsque la neige a disparu et que les rues sont sèches, mais que la poussière de l'hiver reste. L'inversion se produit dans certaines villes mais constitue généralement un problème mineur. L'institut météorologique surveille la qualité de l'air .

Soins de santémodifier[modifier]

Les médicaments sont strictement réglementés. Tous les médicaments non triviaux, tels que les antibiotiques, nécessitent une ordonnance. En outre, la plupart des produits pharmaceutiques sans ordonnance doivent être achetés en pharmacie (ou par des arrangements spéciaux dans les zones reculées). Si vous apportez le vôtre, munissez-vous de l’emballage d’origine et de votre ordonnance. Surtout si vous avez acheté un médicament sans ordonnance ou si le médicament peut être considéré comme un stupéfiant (comme le cannabis), vérifiez les règles. La plupart du temps, vous ne pouvez pas commander de médicaments à l’étranger.

Les soins de santé finlandais sont principalement publics , en particulier les soins de santé intensifs, avancés et d'urgence. Il est désormais administré par des « zones de protection sociale » régionales, généralement dotées d'un hôpital central ( keskussairaala /centralsjukhus¨ ; souvent un hôpital universitaire) dans la ville principale et d'une ou plusieurs cliniques dans chaque municipalité ( terveysasema / hälsocentral ). Les dentistes travaillent en dehors de ce système et sont pour la plupart privés.

Il existe également des cliniques privées ( lääkäriasema / läkarstation ou lääkärikeskus / läkarcentral ), qui permettent souvent de fixer un rendez-vous avec moins d'attente, avec des frais plus importants (les résidents sont généralement remboursés). Si vous n'êtes pas résident de l'UE/EEE, la différence de prix peut être moins importante, car vous paierez vous-même les frais des soins publics ; Vérifiez auprès de votre compagnie d'assurance. Les cliniques peuvent toutefois devoir orienter le patient vers un hôpital public si des services avancés sont nécessaires.

En cas d'urgence , appelez le 112. Sinon, contactez le terveyskeskus ou une clinique privée. Chaque municipalité devrait disposer d'une clinique ouverte 24 heures sur 24, mais elle se trouve parfois dans une ville voisine, tandis que la clinique locale a des horaires limités là où la population est clairsemée. Vous pouvez obtenir des conseils par téléphone. Les visites chez un médecin doivent généralement être réservées, tandis que vous pourrez peut-être voir une infirmière simplement en entrant (demandez par téléphone). Les numéros de réservation de temps fonctionnent souvent grâce à une infirmière qui rappelle (généralement au bout d'une heure environ) après qu'une machine a répondu à votre appel et vous a donné la possibilité de spécifier le service dont vous avez besoin. Il suffit de le laisser parler jusqu'à ce qu'il raccroche pour que l'appel soit enregistré.

Les étudiants universitaires et AMK ont accès aux soins de santé de base organisés par les syndicats étudiants, y compris les soins dentaires. Les services ne sont cependant plus disponibles pour les étudiants en échange. Voir Apprendre ci-dessus.

Les pharmacies fonctionnent comme un supermarché, mais le personnel est attentif. Les ordonnances sont traitées séparément : prenez un ticket de file d'attente. Dans les grandes villes, certaines pharmacies ont généralement de longues heures d'ouverture, mais si vous recevez une ordonnance alors qu'elles sont fermées, vous pourriez recevoir un petit paquet de vos médicaments du médecin. Vous pouvez demander quelle est la pharmacie la plus pratique lorsque vous recevez l’ordonnance. Dans les campagnes, où les pharmacies sont rares, les médicaments peuvent être livrés à d'autres commerces selon des modalités particulières, renseignez-vous si nécessaire.

La plupart des ordonnances sont électroniques. Les ordonnances peuvent porter sur un médicament générique ou sur une marque spécifique ; le pharmacien pourrait vous demander si vous voulez le moins cher au lieu de celui qui vous a été prescrit, alors demandez au médecin ce qu'il vous a prescrit et pourquoi – certains utilisent le nom de marque par négligence.

Citoyens européens[modifier]

Exemple de carte européenne d'assurance maladie

Les citoyens de l'Union européenne (UE), qui tombent malade inopinément pendant un séjour temporaire, les études ou un séjour professionnel, ont droit aux mêmes soins médicaux que dans leur pays de résidence. Il est toujours utile de prendre avec soi la Carte européenne d'assurance maladie (CEAM) qui constitue la preuve matérielle de votre assurance dans un pays de l'UE. Cependant, si vous n'avez pas la carte avec vous ou si vous ne pouvez pas l'utiliser (comme dans les cas d'assistance privée), vous avez toujours droit à être soigné, mais vous êtes obligé de payer les frais sur place, par la suite vous demanderez le remboursement à votre retour.

Les pays dans lesquels la couverture santé est fournie sont tous ceux qui sont membres de l'Union européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie , Irlande , Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède), ceux de l'Espace économique européen (Islande, Liechtenstein et Norvège), la Suisse, le Royaume-Uni et les territoires d'outre-mer membre de l'Union européenne (Açores, Canaries, Gibraltar, Guadeloupe, Guyane, Madère, Martinique, Mayotte, La Réunion, Saint-Martin).

Sécurité[modifier]

Risques en Finlande

Crime/violence : Faible

La plupart des violences sont liées à l'alcool et/ou domestique – marcher dans la rue est généralement sûr même la nuit

Autorités/corruption : Faible

La police est généralement courtoise et parle un peu (ou un bon) anglais. Ils n'acceptent pas de pots-de-vin.

Transport : Faible à modéré

Routes et trottoirs verglacés en hiver, orignaux et autres animaux traversant occasionnellement les routes

Santé : Faible

Piqûres de tiques et de moustiques

Nature : Faible à modérée

Blizzards en hiver, se perdre lors de randonnées en forêt

Remarque : Bien que la Finlande soit limitrophe de la Russie et sympathise avec l'Ukraine, il n'y a aucune menace envers la Finlande et ne devrait pas l'être envers les Russes en Finlande. Néanmoins, vous voudrez peut-être éviter de parler russe là où les gens peuvent être ivres et agressifs. Si vous êtes visé et ukrainien, le déclarer devrait suffire à calmer la situation.
(Informations mises à jour le 15 novembre 2023)

Crimemodifier[modifier]

La Finlande bénéficie d'un taux de criminalité relativement faible et constitue généralement un pays très sûr pour voyager. Il n’y a pas de quartiers interdits, même la nuit.

Faites preuve de bon sens la nuit , en particulier le vendredi et le samedi, lorsque la jeunesse finlandaise descend dans la rue pour se saouler et, dans certains cas malheureux, chercher des ennuis. Ne laissez pas vos objets de valeur ou votre boisson sans surveillance dans les boîtes de nuit.

Le racisme n'est généralement pas une préoccupation pour les touristes, mais certaines personnes ivres qui cherchent des ennuis peuvent être plus susceptibles de cibler des personnes d'apparence étrangère. Éviter les disputes avec des gangs ivres peut être plus important si vous correspondez à cette description. Il y a eu une augmentation des opinions racistes, certains parlementaires étant même reconnus coupables de discours de haine, mais vous devriez généralement être en sécurité dans la rue.

Des vols à la tire sont organisés , surtout pendant les mois touristiques d'été. Dans les restaurants, y compris lors des petits-déjeuners à l'hôtel, ne laissez jamais votre téléphone, ordinateur portable, tablette, clés ou portefeuille sans surveillance.

Les voleurs de vélos sont partout. Ne laissez jamais votre vélo déverrouillé, même pendant une minute.

La légitime défense n'est généralement autorisée qu'en dernier recours et une force excessive ne doit pas être utilisée. Les armes de légitime défense (y compris le gaz poivré) ne sont pas autorisées.

La police finlandaise ( poliisi / polis ) est respectée par le public, respectueuse même envers les ivrognes et les voleurs, et non corrompue. Si quelque chose devait arriver, n'hésitez pas à les contacter. Outre la police proprement dite, les gardes-frontières ( rajavartiolaitos / gränsbevakningsväsendet ) et les douaniers ( tulli / tull ) ont des pouvoirs de police ; le garde-frontière agit au nom de la police dans certaines zones peu peuplées. Tous ces éléments devraient normalement être en uniforme. Ils ont le droit de vérifier votre identité et votre droit de rester dans le pays. Si vous pensez qu'une question pourrait compromettre votre vie privée, n'hésitez pas à le dire poliment. Si vous recevez une amende, le paiement sur place n'est jamais possible. Un « policier » demandant de l’argent serait un signe évident qu’il n’est pas de vrais policiers.

Les douanes et la police sont strictes en ce qui concerne les drogues, notamment le cannabis. Les chiens renifleurs sont utilisés dans les ports et les aéroports et un marquage positif entraînera toujours une fouille complète. La consommation de cannabis n’est généralement pas tolérée au sein de la population.

Le personnel de sécurité privé, comme les videurs des boîtes de nuit, doit porter un badge, un gilet ou un bandeau clairement visible. Comptez sur eux pour vous refuser l'accès, vous expulser ou vous détenir jusqu'à l'arrivée de la police. Ils ne devraient pas être violents, mais ne leur donnez pas de raisons de le faire. Ils sont autorisés à vous fouiller dans des cas très limités, par exemple s'ils doivent vous détenir en toute sécurité.

La prostitution n’est pas illégale et n’est généralement pas réglementée. Cependant, il est illégal de recourir aux services d’une prostituée victime de la traite des êtres humains, mineure ou autrement incapable de consentir légalement. L'âge du consentement dans d'autres contextes est généralement de 16 ans.

Natuer[modifier]

Il existe peu de risques graves pour la santé en Finlande. Votre principal ennemi sera le froid , surtout en hiver et en mer. De nombreuses prévisions ne citent que les températures diurnes, alors qu'il fait souvent 10 à 15 °C (20 à 30 °F) de moins la nuit et tôt le matin.

Dans les villes, le froid est rarement un danger, mais sans vêtements et chaussures adéquats, il peut être difficile de profiter du temps dehors. Les routes et trottoirs glissants constituent un risque réel dans les pires moments, lorsqu'il peut être intéressant d'acheter du matériel anti-dérapant pour environ 10 à 20 €, le plus facilement auprès d'un cordonnier ( suutari / skomakare ; petits ateliers dans des endroits centraux).

La Finlande est un pays peu peuplé et, si vous partez en pleine nature, il est impératif que vous soyez correctement équipé et que vous enregistriez vos projets auprès de quelqu'un qui contactera les services de secours si vous ne revenez pas dans un délai convenu. Préparez-vous aux éventuels changements de temps, emportez une boussole et notez où vous diriger si vous vous perdez.

En hiver, les lacs et la mer sont gelés . Marcher, patiner ou même conduire une voiture sur la glace est courant, mais les accidents mortels ne sont pas rares non plus, alors renseignez-vous et tenez compte des conseils locaux. Au ski au printemps, n'ignorez pas le risque de cécité des neiges , surtout si vous prévoyez de passer des journées entières à l'extérieur.

Si vous êtes sur les lacs et la mer, n’oubliez pas que le vent et l’eau vous rafraîchiront plus rapidement que l’air froid. Sécurité dans les petits bateaux : Ne buvez pas d'alcool, restez assis (déplacez-vous un à la fois si nécessaire) et portez un gilet de sauvetage en tout temps. Si votre bateau chavire, gardez des vêtements pour rester au chaud et accrochez-vous au bateau. Les petits bateaux sont faits pour être insubmersibles.

Il existe un serpent venimeux, la vipère. Leurs morsures sont rarement dangereuses pour les adultes en bonne santé, mais si vous êtes mordu, restez calme, appelez le 112 pour obtenir des conseils et rendez-vous dans un poste de santé. En attendant le transport, reposez-vous.

Les guêpes, frelons, abeilles et bourdons peuvent piquer. Habituellement, c'est juste douloureux, mais soyez prudent si des guêpes partagent un sandwich ou une boisson avec vous, car une piqûre près de la trachée peut être dangereuse. Restez calme et surtout, ils le feront aussi. À la fin de l’été, les guêpes peuvent devenir une nuisance, mais autrement, ces insectes ont tendance à laisser les gens tranquilles s’ils ne sont pas dérangés.

Quant aux autres animaux sauvages dangereux , les ours bruns, les loups, les lynx et les carcajous sont présents dans toute la Finlande, mais vous avez de la chance si vous voyez l'un de ces grands carnivores ! Discuter avec votre compagnie en forêt devrait suffire à les éloigner, notamment pour éviter de se mettre entre une ourse et ses petits. Si vous voyez un ours, reculez calmement.

Gardez également vos distances avec les autres animaux sauvages, comme les wapitis – ou les oiseaux défendant leurs nids. Le pire risque est cependant d'en croiser un sur la route . Appelez toujours le 112 après une collision, même si vous n'avez pas été blessé, comme l'animal l'a probablement fait.

Les orties ( nokkonen ) sont très communes en été, avec une préférence particulière pour les endroits ensoleillés comme les bords des sentiers piétonniers. En cas de piqûre, évitez de frotter. Vous pouvez verser de l’eau sur la zone pour laver les poils ou aller nager. Mieux encore : le sauna, car la sueur lave les poils ainsi que les substances injectées. Le sauna est également un bon remède contre les piqûres de moustiques.

En cas d'urgener[modifier]

Le 112 est le numéro de téléphone national de tous les services d'urgence . Le numéro fonctionne avec ou sans carte SIM. L'opérateur répondra en finnois ou en suédois, mais passer à l'anglais ne posera pas de problème.

Il existe une application 112 qui utilisera votre GPS pour obtenir votre position lorsque vous l'utiliserez pour appeler les services d'urgence. L'application connaît également certains numéros de téléphone associés. La version mise à jour est disponible pour Android et iPhone dans les magasins d'applications respectifs. Faites-le installer avant d’en avoir besoin ! Il repose sur des données mobiles et n'est donc pas fiable dans certaines régions éloignées, et la position GPS n'est pas fiable à moins que le GPS ne soit allumé depuis un certain temps. Mais le long des routes principales, où vous ne connaîtrez probablement pas votre position, la couverture mobile est bonne.

Pour toute demande de renseignements sur les poisons ou les toxines (provenant de champignons, de plantes, de médicaments ou d'autres produits chimiques), appelez le Bureau national d'information sur les toxines au +358 9 471-977 .

Le temps d'arrivée des secours peut être assez long dans les zones peu peuplées (environ une heure, plus dans les zones extrêmes ; dans les villes quelques minutes seulement), il est donc logique d'avoir des fournitures de premiers secours de base à portée de main lors de la visite de chalets ou de la nature. La formation aux premiers secours est assez courante, une aide amateur peut donc être disponible. En cas d'arrêt cardiaque, des défibrillateurs publics (finnois : defibrillaattori ) sont souvent disponibles ; commencez quand même la RCR immédiatement, au mieux de vos capacités, après avoir dit à quelqu’un d’appeler le 112.

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Tous services d'urgence : 112

Pas de problème d'insécurité mais gare aux pickpockets qui peuvent habilement visiter vos poches dans le centre des grandes villes.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Logo représentant le drapeau du pays Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeau du pays Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeau du pays France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeau du pays Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Respecter[modifier]

Les Finlandais ont généralement une attitude détendue à l'égard des bonnes manières et de leur tenue vestimentaire, et il est peu probable qu'un visiteur les offense par accident. Le bon sens suffit dans la plupart des situations, mais il y a quelques points qu’il faut garder à l’esprit :

Les Finlandais sont un peuple réputé taciturne qui a peu de temps pour bavarder ou pour les politesses sociales, alors ne vous attendez pas à entendre trop souvent des phrases comme « merci » ou « de rien ». Ils se mettent généralement directement au travail. La langue finnoise ne dispose pas d'un mot spécifique pour « s'il vous plaît », de sorte que les Finlandais oublient parfois de l'utiliser lorsqu'ils parlent anglais, sans intention d'être impoli. Il manque également en finnois la distinction entre « il » et « elle », ce qui peut prêter à confusion. Parler fort et rire fort n'est pas normal en Finlande et peut irriter certains Finlandais. Le silence occasionnel est considéré comme faisant partie de la conversation et non comme un signe d'hostilité ou d'irritation. En effet, vous devrez peut-être vous taire de temps en temps pour que vos connaissances finlandaises puissent discuter.

Notez que bien que l'expression mitä kuuluu se traduise par « comment allez-vous », elle a un sens littéral en finnois, c'est-à-dire qu'une discussion plus longue est attendue ; cela ne fait pas partie de la salutation comme en anglais, et on ne s'attend pas à ce que des étrangers posent des questions sur leur santé ou leurs proches.

Cela dit, les Finlandais sont généralement serviables et polis, et heureux d'aider les touristes confus si on leur le demande. Le manque de subtilités a davantage à voir avec le fait que dans la culture finlandaise, l'honnêteté est très appréciée ; il ne faut ouvrir la bouche que pour dire ce qu'on s'apprête à dire. Ne dites pas « peut-être plus tard » alors qu’il n’y a pas de date ultérieure à prévoir. Il est peu probable qu'un visiteur reçoive beaucoup de compliments de la part des Finlandais, mais il peut être quasiment sûr que les compliments reçus sont authentiques.

Une autre vertu très appréciée en Finlande est la ponctualité . Un visiteur doit s’excuser même pour son retard de quelques minutes. Être en retard plus longtemps nécessite généralement une brève explication. Dix minutes sont généralement considérées comme le seuil entre un retard « acceptable » et un retard très important. Certains quitteront les points de rendez-vous aménagés au bout d'un quart d'heure. Avec l’avènement des téléphones portables, envoyer un SMS même si vous n’êtes que quelques minutes en retard est désormais la norme. Être en retard à une réunion d'affaires, même d'une ou deux minutes, est considéré comme impoli.

La salutation standard est une poignée de main . Les câlins ne sont échangés entre membres de la famille et amis proches que dans certaines situations, les baisers, même sur la joue, pratiquement jamais. Les attouchements sont généralement réservés aux membres de la famille. La distance entre étrangers est d'environ 100 mètres. 1,2 m et entre amis env. 70cm.

Si vous êtes invité dans une maison finlandaise, la seule mauvaise erreur que les visiteurs peuvent commettre est de ne pas retirer leurs chaussures . Pendant une grande partie de l’année, les chaussures transportent beaucoup de neige ou de boue. Il est donc d’usage de les retirer, même en été. Pendant la saison des pluies, vous pouvez demander à mettre vos chaussures dans un endroit pour les faire sécher pendant votre séjour. Les occasions très formelles dans des maisons privées, telles que les baptêmes (souvent effectués à domicile en Finlande) ou la fête du 50e anniversaire de quelqu'un, font exception à ces règles. En hiver, cela signifie parfois que les invités apportent des chaussures propres et séparées et les enfilent tout en laissant leurs chaussures d'extérieur dans le hall. Apporter des cadeaux tels que des pâtisseries, du vin ou des fleurs à l'hôte est apprécié, mais pas obligatoire.

En Finlande, il existe peu de code vestimentaire . La tenue générale est décontractée et même lors des réunions d'affaires, la tenue vestimentaire est un peu plus décontractée que dans certains autres pays, même si des vêtements de sport lors d'une réunion d'affaires seraient toujours de mauvaise tenue. Les bains de soleil féminins seins nus sont acceptés mais peu courants sur les plages en été. Bien qu'il soit courant d'aller au naturel dans les saunas et même de nager au bord d'un lac ou dans des chalets en bord de mer, les Finlandais ne sont pas très adeptes du nudisme en soi et il existe très peu de plages nudistes dédiées . Sur les plages publiques normales, le maillot de bain est attendu pour toute personne de plus de 6 ans.

Les Finlandais sont très égalitaires . Les femmes participent à la société, y compris à des postes de direction jusqu'à la présidence. Le même respect doit être accordé à tous les sexes, et il existe peu de ségrégation formelle entre les sexes. Le rang social n'est généralement pas une partie importante du code social, c'est pourquoi un Dr Roger Spencer est généralement appelé simplement "Spencer", ou même "Roger" parmi ses collègues, plutôt que "tohtori Spencer" ou "herra Spencer". , sans vouloir manquer de respect.

Les Finlandais sont plutôt nationalistes . Ce ne sont ni des Suédois (pas même des suédophones) ni des Russes, ni un mélange des deux. Malgré leur longue histoire commune avec leurs pays voisins, de nombreux Finlandais sont fiers de leurs racines finno-ougriennes et de leur identité nationale.

Lorsque vous voyagez en transports en commun , il est inhabituel de s'asseoir à côté d'un inconnu alors qu'il y a encore des bancs vides. Ne vous attendez pas à ce que les gens vous donnent une place, même si vous en avez besoin – vous devrez peut-être demander « est-ce que cette place est libre ? pour qu'une personne retire son sac. Entamer une conversation avec un inconnu est inhabituel ; certains apprécieront de vous parler, mais notez toute indication contraire. Lorsque vous parlez avec des amis, parlez bas – pas besoin de chuchoter, mais ne criez pas et ne riez pas trop fort.

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Pays nordiques
Destinations situées dans la région