Télécharger le fichier GPX de cet article
14.668-61.022Map mag.png

Amérique > Amérique du Nord > Antilles > Petites Antilles > Îles du Vent > Antilles françaises > Martinique

Martinique

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Martinique
​((gcf) Matinik)
La cathédrale Saint-Louis à Fort-de-France
La cathédrale Saint-Louis à Fort-de-France
Drapeau
Flag of the Territorial Collectivity of Martinique.svg
Information
Pays
Région
Chef-lieu
Mer
Altitude minimale
Altitude maximale
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Langue officielle
Autre langue
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

La Martinique, aussi surnommée « l’île aux fleurs », est un département d'outre-mer français situé dans les Caraïbes.

Comprendre[modifier]

Le peuple Martiniquais a des racines profondes et multiples, parfois contraires, souvent entremêlées. La population première, Kalinago, laisse peu de traces dans la population tant que dans la culture. Les vagues de colons qui ont pris possession de l'île à partir de 1635 ont fait venir des vagues de populations de tout l'ouest Africain, réduites en esclavage, dont le travail servile a créé une splendide et florissante industrie sucrière, au profit des colons et à celui de la puissance coloniale. Après l'interdiction du commerce triangulaire, les colons ont encore fait venir des travailleurs d'Inde. La fin de l'esclavage en mai 1848, fin dont la population servile s'est emparée avec fierté, anticipant la proclamation, a cependant figé les clivages coloniaux, lesquels ne s'estompent depuis que très lentement. A ce tableau se rajoutent aujourd'hui les cadres commerciaux ou administratifs, souvent venus de France continentale, et nous trouvons au XIXe siècle une Martinique à la population à la fois mélangée et cloisonnée, à la culture dense, qui mérite d'être découverte. La musique ou la gastronomie, les plages, le carnaval, les jardins, les les conversations, les randonnées, les activités sportives sont autant de pépites qui ne demande qu'à être savourées.

Pourtant, les vivantes cicatrices de l'histoire élèvent dans tout le spectre de la population des individus fiers et sensibles, qu'il faudra respecter, beaucoup, et apprivoiser, un peu. (Comme partout ! Mais peut-être un peu plus aux Antilles.) Dès lors, le touriste deviendra un ami, tombera amoureux de la Martinique, et saura, au fond de ses entrailles, pourquoi l'autre surnom de la Martinique est "l'île aux revenants". Et il y reviendra.

Villes[modifier]

La Martinique est surtout connue pour ses plages de sable blanc et sa mer aux couleurs turquoise, mais l'île présente en réalité une très grande diversité de paysages et propose une grande variété d'activité.

Les principales destinations touristiques sont :

Centre[modifier]

  • 1 Fort-de-France Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – la Capitale de la Martinique comme la plupart des communes de l'île s'étend sur un large territoire. Pour autant, son centre historique, entre la Place de la Savane et la Pointe Simon, permet une découverte à pied.
  • 2 Schœlcher Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Commune touchant Fort-de-France et abritant l'Université des Antilles-Guyane
  • 3 Le Lamentin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Commune d'implantation de l'Aéroport International Martinique Aimé Césaire
  • 4 Saint Joseph Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Commune située au nord de Fort-de-France et au cœur de l'île.

Centre-Atlantique[modifier]

  • 5 Le Vauclin Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Plages de Petite et Grande Anse Macabou
  • 6 Le François Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ilets et fonds blancs de la côte atlantique. Au large de la commune, on peut accéder à la baignoire de Joséphine.
  • 7 Le Robert Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ilet abritant des iguanes et ruines d'une habitation sucrière.
  • 8 La Trinité Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Presqu'île de la Caravelle et bourg de Tartane.
  • 9 Gros-Morne Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Habitation Saint-Étienne

Nord-Atlantique[modifier]

Nord-Caraïbe[modifier]

Sud[modifier]

  • Ducos :
  • Rivière Salée : Clubbing au Coconuts
  • Les Trois-Ilets : Bars et restaurants accessibles par ferry de Fort-de-France.
  • Les Anses d'Arlet – Bourg, Plages de Anse Noire et Anse Dufour, Plage de Grande Anse
  • Le Diamant : Longue plage de sable faisant face au célèbre Rocher du Diamant
  • Sainte-Luce : Visite de la distillerie Trois-Rivières et de son emblématique moulin
  • Rivière-Pilote : Combats de coqs au Pitt Cléry
  • Le Marin : Port de plaisance et marina, Plages de Cap Chevalier et Cap Macré
  • Sainte-Anne : Accès aux plus belles plages de sable blanc de l´ile (Grande Anse des Salines, Pointe Marin, etc.)

Aller[modifier]

Formalité[modifier]

La Martinique ne fait pas partie de l'espace Schengen, les ressortissants de l'Union européenne y compris la France peuvent s'y rendre sur présentation de leur carte d'identité ou passeport. Les étrangers doivent obtenir, non pas un visa Schengen, mais un visa de court séjour spécifique. Certaines nationalités peuvent être dispensées de visa en fonction du type de passeport.

Vous êtes dispensé de visa si vous possédez un titre de séjour ou un visa de long séjour de type D valide délivré par une autorité française ou d'un autre pays Schengen.

En avion[modifier]

L'Aéroport International Martinique Aimé Césaire est le principal point d'entrée et de sortie pour les visiteurs : il est situé au centre de l'île, sur la commune du Lamentin, à 10 km de Fort-de-France.

Au départ et à destination de Paris, 4 compagnies desservent la Martinique :

  • Air France [1]
  • Air Caraïbes [2]
  • Corsairfly [3]
  • XL Airways [4]

Les compagnies suivantes proposent également des vols à destination et en provenance des autres îles de l'arc antillais et des pays de l'espace caribéen en partenariat ou en complément de plusieurs compagnies régionales :

  • Air Antilles Express [5]
  • Liat Airline [6]
  • American Eagle [7]

En bateau[modifier]

Il est possible de se rendre dans les îles proches (Sainte-Lucie, Dominique ou Guadeloupe) par bateau : la compagnie l'Express des îles [8] fait la navette quotidiennement. La compagnie West Indies propose aussi des liaisons toute la semaine depuis Fort-de-France et le Marin à destination de Sainte-Lucie.

Circuler[modifier]

Transports en commun[modifier]

Plusieurs communes de Martinique ont mis en place un réseau urbain de transports en commun par bus reliant les différents quartiers (Le Lorrain, La Trinité, etc.), mais celui de Fort-de-France et son agglomération (Schoelcher, Le Lamentin, Saint-Joseph) reste le plus structuré (Réseau Mozaïk).

Sur ce réseau, qui comprend une trentaine de lignes, le bus passe en principe trois à quatre fois par heure en semaine et une à deux fois par heure le week-end. Il est possible d'acheter son billet à l'avance à un tarif moindre coût (1,1  au lieu de 1,3 ) à la Gare Multimodale de la Pointe Simon à Fort-de-France, dans les bureaux de Mozaïk et dans les points de vente agréés.

Après de très nombreuses années de retard, et des surcoûts très étonnants, un transport en commun sur site propre (TCSP) très fiable va de Fort-de-France à l'aéroport, avec quelques arrêts intermédiaires. Les grèves y sont parfois florissantes.

Taxis collectifs[modifier]

Toutes les communes sont desservies par des "taxicos" (taxis collectifs de communes) on peut payer la course en montant ou en sortant du taxi, cela dépend du chauffeur.

À la Gare Multimodale de la Pointe Simon à Fort-de-France, les chauffeurs des taxicos ne partent pas tant que le véhicule n'est pas rempli, ce qui peut faire attendre aux heures creuses. Il est donc préférable de le prendre sur la route, vers le Fort-Saint-Louis (Carénage) à Fort-de-France, vers la Messagerie (Ancienne poste principale du centre-ville) ou vers Dillon (au niveau de la station service).

En commune on peut arrêter le taxico n'importe où. Attention cependant, leur passage n'est pas régulier. Si la plupart des taxicos sont sur les routes depuis 5H30 du matin, le soir ils terminent très tôt vers 17H30-18H30. Le prix du taxico varie entre 1,3  et en fonction de la distance.

Taxis de place[modifier]

La Martinique est aussi desservie par des taxis privés ou taxis de place. Cela peut dépanner en cas de transport interrompu, mais cela reste cher.

Navettes maritimes[modifier]

Des navettes maritimes assurent la traversée entre les Trois-Ilets et Fort-de-France.

Location de voiture[modifier]

Tous les grands groupes de location de voitures sont présents sur l'île : Hertz, Budget, Europcar... mais les loueurs locaux (Saint-Pierre Location, Goodly, Locarent, Sea Sun Location de Voiture, Iode Locations ou encore Major Autopropose) proposent souvent des tarifs un peu plus intéressants. Les distances à parcourir étant courtes, le budget carburant n'est pas très élevé. La plupart des axes routiers passent par le centre-ville de chaque commune (comme c'était encore le cas dans la France continentale des années 1970), ce qui permet de ne rien rater des panoramas, mais qui entraîne de nombreux ralentissements sur chaque bourg (parmi les communes ayant des déviations : Sainte-Luce, ...). Le parc de véhicules automobiles des particuliers est fortement développé, d'où de nombreux embouteillages.

Auto-stop[modifier]

Cette pratique est assez répandue et nombre de Martiniquais pointent l'index (et non le pouce!). Après 18 h, c'est ça ou rentrer à pied. Si vous êtes en voiture, n'hésitez pas à prendre les stoppeurs. Prudence tout de même : les soirs de week-end, pas mal d'entre eux sont légèrement éméchés.

Parler[modifier]

Beaucoup de Martiniquais parlent créole entre eux, mais ils parlent aussi tous français et vous n'aurez aucun problème de communication.

Acheter[modifier]

Billets en Euro

La monnaie de la Martinique est l'euro (€, EUR).

Taux de change EUR actuel
XE.com: CAD CHF GBP USD
OANDA.com: CAD CHF GBP USD
fxtop.com: CAD CHF GBP USD

Vous trouverez, notamment au marché de Fort-de-France de nombreux fruits régionaux. Chaque commune possède sa halle de marché, il est préférable d'y aller le matin. Pour les souvenirs, le village de la poterie, entre trois îlets et Rivière Salée propose toute sorte d'objet d'art et artisanaux.

Il y a peu de restaurants gastronomiques, au sens strict. En revanche, il est facile de trouver des petits bars ou restaurants qui servent des plats traditionnels ou français.

Quelques bonnes adresses :

  • Le Pignon sur Mer - L'anse à L'ane.
  • Le Dostalino - Le François.
  • Le Jardin - Tartane (trinité)
  • Ti-Toque - Le Marin
  • Le Mélodie - Le Prêcheur
  • Le Petitbonum - Le Carbet
  • Ziouk à glace : glaces avec des fruits achetés frais le matin au marché (vu sur France Ô)

Près de la capitale, il y a de nombreux hypermarchés notamment sur la route qui mène au Lamentin ou la route qui mène vers Schœlcher. En revanche, dans le Nord et le Sud de l'île, il est plus difficile de trouver des supermarchés. Vous trouverez toutefois souvent une petite épicerie dans les villages (attention aux dates de péremption).

Boire un verre / Sortir[modifier]

Le rhum est la boisson reine, avec la Lorraine (bière locale). Il existe encore de nombreuses distilleries visitables :

  • Trois Rivières
  • Clément
  • Saint-James
  • La mauny
  • JM
  • Neisson
  • Depaz
  • Dillon
  • Bally
  • Duquesne
  • H.S.E. (Habitation Saint Étienne)
  • La Favorite

Se loger[modifier]

Apprendre[modifier]

Communiquer[modifier]

Des cartes téléphoniques prépayées sont en vente dans de nombreux endroits (stations service, poste, bureaux de tabac..) et vous permettent d'appeler la métropole à des tarifs vraiment avantageux. De nombreux opérateurs type "box" utilisant la téléphonie IP (Internet Protocole) permettent de téléphoner dans les D.O.M depuis la métropole sans supplément (destination déjà intégrée dans le forfait initial) !

Roaming européen[modifier]

Depuis le 15 juin 2017, le "roaming européen" a été introduit. Il permet à tous les détenteurs de cartes SIM appartenant à l'un des pays européens membres de maintenir les mêmes conditions tarifaires que dans le pays d'origine.

Les appels téléphoniques et la navigation sur Internet sont valables sans surcoût dans tous les pays européens, sauf autorisation des autorités nationales (généralement des opérateurs mineurs) ou un dépassement d'un seuil de Gbit données qui augmente d'année en année. Pour utiliser ce service, activez simplement l'option d'itinérance sur votre téléphone mobile.

Les pays participants sont ceux de l'Union européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie , Irlande , Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède), ceux de l'Espace économique européen (Islande, Liechtenstein et Norvège) et de certains territoires d'outre-mer (Açores, Canaries, Gibraltar, Guadeloupe, Guyane, Madère, Martinique, Mayotte, La Réunion, Saint-Martin).

Gérer le quotidien[modifier]

Santé[modifier]

Hygiène et santé de niveaux européens, donc rien à craindre et pas de vaccin préconisé.

Citoyens européens[modifier]

Exemple de carte européenne d'assurance maladie

Les citoyens de l'Union européenne (UE), qui tombent malade inopinément pendant un séjour temporaire, les études ou un séjour professionnel, ont droit aux mêmes soins médicaux que dans leur pays de résidence. Il est toujours utile de prendre avec soi la Carte européenne d'assurance maladie (CEAM) qui constitue la preuve matérielle de votre assurance dans un pays de l'UE. Cependant, si vous n'avez pas la carte avec vous ou si vous ne pouvez pas l'utiliser (comme dans les cas d'assistance privée), vous avez toujours droit à être soigné, mais vous êtes obligé de payer les frais sur place, par la suite vous demanderez le remboursement à votre retour.

Les pays dans lesquels la couverture santé est fournie sont tous ceux qui sont membres de l'Union européenne (Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie , Irlande , Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède), ceux de l'Espace économique européen (Islande, Liechtenstein et Norvège), la Suisse et les territoires d'outre-mer membre de l'Union européenne (Açores, Canaries, Gibraltar, Guadeloupe, Guyane, Madère, Martinique, Mayotte, La Réunion, Saint-Martin).

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Police : 17
Ambulance : 15
Pompier : 18

Sur la route, un peu de laxisme de la part des conducteurs. Des radars fixes et mobiles, mais surtout la densité de la circulation, calment les ardeurs. Malgré des campagnes d'affichages régulières, vitesse et consommation d'alcool restent néanmoins sources de graves accidents de la route.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Logo représentant le drapeaux du pays Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web

Respecter[modifier]

Les Martiniquais sont très accueillants mais sont soucieux d'être considérés. Après près de 200 ans d'esclavage, ils ne supportent pas d'être pris de haut par des "zoreils" (sobriquet réunionnais désignant les métropolitains dont les oreilles rougissent rapidement sous le soleil de Martinique).

Dire bonjour le matin et bonsoir dès midi. Quand on rentre dans un endroit public (salle d'attente, bars), il est d'usage de saluer l'assemblée. De même, il est impératif de répondre à leurs bonjours.

Hormis les spectacles, demandez l'autorisation avant de prendre quelqu'un en photo, même lorsqu'il est habillé en costume traditionnel à l'intention des touristes.

Si les Martiniquais semblent un peu susceptibles au premier abord, saluer, remercier et surtout sourire, permet de dénouer les tensions.

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Antilles françaises
Destinations situées dans la région