Télécharger le fichier GPX de cet article
55.524Map mag.png

Lituanie

De Wikivoyage
Aller à : navigation, rechercher

Lituanie
​((lt) Lietuva)
Siauliai Hill of Crosses.JPG
Drapeau
Flag of Lithuania.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Forme de l'État
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation
Site officiel

La Lituanie est un des trois pays baltes d'Europe sur la rive orientale de la mer Baltique. Elle est frontalière de la Lettonie au nord, de la Biélorussie au sud-est, de la Pologne au sud-ouest et de la Russie à l'ouest avec l'enclave de l'oblast de Kaliningrad.

Comprendre[modifier]

Carte de Lituanie

Bien qu'elle fut jadis un puissant royaume, s'étendant alors jusqu'à la Mer Noire, on ne peut pas évoquer la Lituanie sans parler de ses occupations. Au fil des siècles, ce pays a été balloté entre les mains des Allemands, des Polonais, et des Russes. Indépendante entre les deux guerres mondiales, la Lituanie a été annexée par l'URSS en 1940. Le , la Lituanie devint la première des républiques soviétiques à déclarer son indépendance, mais cette proclamation ne fut reconnu partout qu'en septembre 1991 (après le coup d'état manqué à Moscou). Les dernières troupes russes partirent en 1993. Cependant, beaucoup de russes habitent encore en Lituanie, ce qui pose toujours des problèmes d'intégration.

Ce perpétuel changement d'occupation fait que les habitants n'ont eu que peu d'opportunités de développer une architecture spécifique. Le peu d'architecture lituanienne était visible dans les châteaux du Moyen Âge (ex: celui d'Ukmerge...), fait de bois (le sol lituanien ne contient pas de pierre à part "Puntukas" et "Puntukas brolis" (le frère de Putunkas), qui sont les deux seuls gros cailloux de Lituanie). Malheureusement il ne reste, aujourd'hui, de ces châteaux que la butte de terre où ils étaient installés. Les édifices sont donc d'influence allemande, polonaise ou russe. Aujourd'hui, ils sont fiers de leur indépendance durement acquise, et désirent se démarquer culturellement.

Les Pays Baltes sont entrés dans l'Union européenne, parmi 10 pays de l'Europe de l'Est, le 1er mai 2004.

Régions[modifier]

La Lituanie compte quatre grandes régions. - zemaitija , - aukstaitija, - dzukija, - suvalkija,

Villes[modifier]

  • 1 Vilnius Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  la capitale, offre une vieille ville médiévale rénovée et très agréable surtout en été quand les terrasses fleurissent. La ville, quoique marquée par l'architecture soviétique, est une étape agréable entre la Pologne et la Russie.
  • 2 Kaunas Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  rivale de Vilnius depuis toujours
  • 3 Šiauliai Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  et sa colline de croix
  • 4 Klaipėda Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  station balnéaire et le grand port de Lituanie
  • 5 Druskininkai Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (au sud, près de la frontière avec la Biélorussie)—  la station thermale lituanienne, aux multiples sources d'eau chaude salées et non salées, et son magnifique musée en plein air d'anciennes statues soviétiques "Grūtos Parkas"
  • 6 Nida Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à l'extrême sud-ouest de la Lituanie, sur la petite bande de terre en face de Klaipėda)—  ses dunes de sable à perte de vue (site protégé) et sa réserve naturelle.

Autres destinations[modifier]

Trakai (http://www.trakai.lt) est une ville qui vaut le détour. Située à mi-chemin entre Vilnius et Kaunas, elle est entourée d'une soixantaine de lacs et de forêts de conifères. Elle a la particularité d'abriter une communauté juive caraïte, peuple venu au Moyen Âge de Turquie. Vous pourrez y admirer ses maisons de pêcheurs au bord du lac, son château médiéval, et déguster les spécialités locales. La ville est très facilement accessible en train au départ de Vilnius (trajet d'une 30aine de minutes) et offre une détente appréciable aux habitants de Vilnius.

Šventoji , petite ville du Nord-ouest de la Lituanie, sur la mer Baltique, elle est la station balnéaire connue pour ses belles plages, son grand ponton sur la Baltique et ses nombreuses animations, l'été (émissions de TV, fêtes, festivals...), très prisée des Lituaniens.

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

Voir aussi: Voyager dans l'espace Schengen

La Lituanie fait partie de l'espace Schengen. Les citoyens de la Suisse et de l'Espace économique européen qui comprend l'Union européenne, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein ont seulement besoin d'une carte d'identité nationale ou d'un passeport valide. Ils n'ont besoin d'aucun visa pour rentrer ou circuler dans l'espace Schengen et sont généralement autorisés à rester aussi longtemps qu'ils le souhaitent.

Remarques

(1) Les ressortissants de ces pays ont besoin d'un passeport biométrique pour profiter de voyages sans visa.

(2) Les ressortissants serbes ayant un passeport délivré par la Direction de coordination serbe (résidents du Kosovo avec passeport serbe) ont besoin d'un visa.

(3) les ressortissants de Taïwan ont besoin que le numéro de leur carte d'identité (une lettre suivie de neuf chiffes) soit stipulé dans leur passeport pour profiter de voyages sans visa.

Les ressortissants des pays suivants n'ont pas besoin de visa d'entrée dans l'espace Schengen: Albanie(1), Andorre, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Australie, Bahamas, Barbade, Bosnie-Herzégovine(1), Brésil, Brunei, Canada, Chili, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Dominique, El Salvador, Émirats arabes unis, États-Unis, Grenade, Guatemala, Honduras, Israël, Japon, Macédoine(1), Malaisie, Maurice, Mexique, Moldavie(1), Monaco, Monténégro(1), Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Panamá, Paraguay, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Saint-Marin, Serbie(1,2), Seychelles, Singapour, Taïwan(3) (République de Chine), Timor oriental, Tonga, Trinité-et-Tobago, Uruguay, Vanuatu, Cité du Vatican, Venezuela ainsi que les titulaires d'un passeport de Hong Kong SAR, de Macao SAR et tous les ressortissants britanniques (y compris ceux qui ne sont pas citoyens de l'Union européenne).

  • Les voyageurs sans visa mentionnés ci-dessus et non membres de l'EEE ou de Suisse ne peuvent pas rester plus de 90 jours sur une période de 180 jours dans l'espace Schengen dans son ensemble et, en général, ne peuvent pas travailler au cours de leur séjour (bien que certains pays de l'espace Schengen permettent à certaines nationalités de travailler). Le comptage des jours commence une fois que l'on entre dans un des pays de l'espace Schengen et ne revient pas à zéro en quittant un pays Schengen pour un autre.
  • Les citoyens de Nouvelle-Zélande peuvent rester plus de 90 jours, mais sans travailler s'ils n'ont pas de permis de travail, dans certains pays de l'espace Schengen, à savoir l'Allemagne, l'Autriche, le Benelux, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Italie, l'Islande, la Norvège, le Portugal, la Suède et la Suisse

Si vous n'êtes pas un ressortissant de l'EEE ou de Suisse, même si vous êtes dispensés de visa, sauf si vous êtes Andorran, Monégasque, Saint-Marinais ou Vatican, assurez-vous que votre passeport est estampillé à la fois lorsque vous entrez et vous quittez l'espace Schengen. Sans un cachet d'entrée, vous pouvez être traité comme ayant dépassé la durée de votre séjour lorsque vous essayez de quitter l'espace Schengen. Sans un cachet de sortie, on peut vous refuser l'entrée, la prochaine fois que vous cherchez à entrer dans la zone Schengen car vous pouvez être supposé avoir dépassé la durée autorisée lors de votre visite précédente. Si vous ne pouvez pas obtenir un cachet dans le passeport, conservez des documents tels que cartes d'embarquement, billets de transport, etc. qui peuvent aider à convaincre le personnel de contrôle frontalier que vous avez séjourné dans l'espace Schengen légalement.

En Autocar[modifier]

La compagnie française Eurolines dessert la Lituanie : (http://www.eurolines.fr) Elle propose des tarifs parmi les plus bas du marché et en tout cas souvent moins cher que les compagnies aériennes.

La compagnie Ecolines propose aussi des trajets en partance de Paris pour Vilnius et dessert plusieurs ville de la Lituanie : (http://www.ecolines.net). Les tarif sont assez compétitifs aussi.

La compagnie LuxExpress assure divers trajets dans cette zone européenne : (https://luxexpress.eu/en).

En avion[modifier]

Air Baltic propose des vols Paris - Vilnius. Si vous emportez un vélo, une taxe de 75  vous sera demandée, même si vous le démontez. Il y a deux compagnies low Cost qui décollent et atterrissent à Vilnius (sans escale): Ryanair (http://www.ryanair.com/site/FR/) Wizzair a également des vols sans escale au départ de Paris à destination de Vilnius. Depuis la France d'autres compagnies (non low Cost) proposent des vols à destination de la Lituanie, mais une escale est nécessaire, par exemple à Stockholm.

En bateau[modifier]

Depuis Kiel, Lübeck ou Sassnitz, en Allemagne, avec les companies Lisco (http://www.lisco.lt/?en=start), avec arrivée à Klaipeda. Utile pour éviter la Pologne où les routes sont peu sures et souvent en mauvais état.

En train[modifier]

Depuis la France en tout cas, il n'est pas avantageux de prendre le train sur tout le trajet. On traverse l'Allemagne et la Pologne de part en part. Préférez l'ICE (TGV allemand), sous peine de devoir changer de train toutes les heures, en plus de la vitesse réduite. Par contre, sachez que les ICE n'acceptent pas les vélos non-démontés. De plus le passage de la frontière Allemagne-Pologne, s'il n'est pas fait en ICE, oblige à prendre un train de nuit et de s'arranger avec le contrôleur. En Pologne, il n'y a pas de train à grande vitesse.

Le train de nuit quotidien "Jan Kiepura" relie Bruxelles et Varsovie. Il est très confortable. Un autre train international de nuit PKP (trains polonais) INTERCITY circule entre Varsovie et Vilnius les lundis, mercredis et vendredis.

En voiture[modifier]

Depuis la France, la Suisse, l'Allemagne. On peut soit passer par Berlin, puis Varsovie en Pologne ( attention section à péages entre Berlin et Varsovie) ou passer par Nuremberg (All.), par Prague (rép. Tchèque)(à l'entrée en Rep. Tchèque, il faut acheter ( en bureau de tabac, poste de police...)une vignette comme en Suisse(sauf qu'elle est beaucoup moins chère) mais possibilité de prendre au jour , à la semaine au mois ou à l'année, sinon amende à la sortie du territoire) , puis Hradec Kralove (rép. Tchèque) puis Wroclaw (Pol.) et Varsovie (Pol.). Après de Varsovie (Pol.) à la Lituanie, on passe par Bialystok (Pol.)et Augustow (Pol.)et puis on arrive soit à Alytus (LT) soit à Marijampole (LT).

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

En train[modifier]

Comme dans les autres pays baltes, le réseau ferroviaire est peu utilisé. Il est pratiquement réservé au fret. Attention donc aux cartes. Les lignes représentées sont parfois inutilisables pour les passagers. Prudence de même aux frontières, que les trains ne traversent pas. Souvent, un ou deux trains seulement circulent par jour, et à des heures peu praticables, bien que souvent peu cher.

Les habitants leur préfèrent le bus, très développé.

En voiture[modifier]

Le réseau routier principal est en bon état (similaire à la France), les routes secondaires beaucoup moins. Les autoroutes sont gratuites, par contre, il peut être un peu déroutant de circuler la-bas (par rapport à en France, par exemple), car les piétons ont le droit de traverser l'autoroute (passage piéton, à proximité des arrêts d'autobus) et possibilité de faire demi-tour sur autoroute (voie de décélération à gauche). En cas d'accident, ne surtout pas bouger le véhicule, seule la Police est habilitée à faire un constat (les constats à l'amiable sont prohibés).

En autobus[modifier]

Il existe un réseau de bus avec plusieurs compagnies, qui permettent de traverser le pays de part en part.

À vélo[modifier]

La Lituanie a un réseau routier en très bon état près des grandes villes ou des grands axes mais en état moyen près des frontières et dans les endroits reculés. Il est en constante amélioration, grâce à des travaux de rénovation, subventionnés par l'UE. Le réseau est divisé en trois :

  • les axes principaux. Ils relient toutes les grandes villes, mais sont dépourvus de piste cyclable. Se rapprochant de nos nationales voire de certaines autoroutes (2 fois 2 voies comme en Bretagne...), ils sont tous goudronnés et souvent (au vu de la taille du pays) en 2 fois 2 voies, (de Vilnius à Klaipeda (300 km environ) et de Vilnius à Panevėžys (environ 150 km).
  • les routes secondaires sont très souvent goudronnées mais très étroites (passage à une seule voiture et donc bas-côté en sable ou gravier, des fois avec des trous, attention !). Quand elles ne le sont pas, elles sont en gravier, ou pire, parfois en sable. Il est très pénible de les emprunter.
  • les routes plus petites sont toujours en sable. Néanmoins, elles sont parfois nécessaires pour rentrer dans certains parcs naturels.

Étudiez donc la carte attentivement, et attention aux cartes occidentales, notamment IGN, qui n'ont pas toujours les informations de revêtement. Pire, elles comportent parfois des ponts "fantômes" !

Autres conseils :

  • côté pneu, l'emploi de pneus semi-slicks (ou ville) est un compromis. Mais préférez des pneus plus rugueux si vous comptez vous aventurer sur les pistes secondaires.
  • attention aux pièces de rechanges. En effet peu de villes sont pourvues de magasins de vélos. Il faut parfois faire une cinquantaine de kilomètres.

Parler[modifier]

Le lituanien est une langue balte à alphabet latin agrémentée de quelques signes diacritiques. C'est la langue officielle mais beaucoup de gens en Lituanie parlent le russe et le comprennent, à cause de l'occupation soviétique. De même que l'anglais est très souvent parlé dans les endroits touristiques et dans la capitale. Ainsi vous pouvez vous débrouiller si vous connaissez un peu l'anglais. Des universités comme celle de Kaunas (http://internet.ktu.lt/en/), proposent des formations dont tous les cours sont dispensés en français, anglais ou allemand. De plus, la culture et la langue française sont assez présentes dans la capitale (http://www.centrefrancais.lt/index.php/pageid/748).

Acheter[modifier]

La Lituanie utilise l'euro. C'est l'un des nombreux pays européens qui utilisent cette monnaie commune. Les billets et les pièces en euros ont cours légal dans tout le pays.

Pays qui ont l'euro comme monnaie officielle:

Un euro est divisé en 100 eurocents ou centimes d'euro en abrégé cents ou centimes.

Le symbole officiel de l'euro est €, et son code ISO est EUR. Il n'y a aucun symbole officiel pour les eurocents.

Billets en Euro
Billets
Les billets en euros sont les mêmes dans tous les pays.
Pièces ordinaires
Tous les pays de la zone euro ont émis des pièces avec une face nationale distinctive d'un côté, et une face standard commune de l'autre côté. Les pièces peuvent être utilisées dans tous les pays, quel que soit le pays d'origine de la pièce utilisée, par exemple une pièce d'un euro de Finlande peut être utilisée au Portugal.
Pièces commémoratives de deux euros
Elles ne diffèrent des pièces normales de deux euros que sur leur face « nationale » et circulent librement comme monnaie légale. Chaque pays peut en produire une certaine quantité dans le cadre de leur production de pièces normales. Il existe aussi des pièces commémoratives de deux euros « à l'échelle européenne ». Elles sont produites pour commémorer des événements spéciaux, par exemple l'anniversaire de traités importants.
Retrait d'argent
Les retraits d'argent aux distributeurs de billets sont facturés au même prix qu'un retrait d'argent dans le pays d'origine pour les détenteurs d'une carte de banque d'un compte d'un pays de la zone euro. Les transferts d'argent entre deux comptes sont aussi considérés par les banques comme un transfert entre deux comptes d'un même pays.


Taux de change EUR actuel
Google Finance: CAD CHF GBP USD PLN RUR
Yahoo! Finance: CAD CHF GBP USD PLN RUR
XE.com: CAD CHF GBP USD PLN RUR
OANDA.com: CAD CHF GBP USD PLN RUR
fxtop.com: CAD CHF GBP USD PLN RUR

Manger[modifier]

La cuisine lituanienne se distingue par ses plats aux côtés véritablement campagnards à base de porcs, de farine, de pommes de terre ou de chou.

Le plat national est le cepelinai, en forme de zeppelin. C'est une boule de pommes de terre râpées qui tient en forme grâce à l'amidon, fourrée à la viande ou au fromage. Il se mange seul, souvent arrosé de crème fraîche et de lardons.

Le "šaltibarščiai", la traditionnelle soupe froide à la Betterave, rafraichissante l'été. Les "Blinai" , sorte de " crêpe épaisse" à base de pomme de terre revenue à la poêle, servie avec de la crème fraîche et des lardons (ou du lard) grillés.

Tout ceci se boit naturellement avec de la "degtinė" (vodka), parfois aromatisée ou de la bière lituanienne.

Les Pays Baltes possèdent de nombreuses brasseries, aux différents types de bières douces, fortes, blondes, blanches, rousses.....

Boire / Sortir[modifier]

Les rayons "boissons" des magasins sont assez développés et proposent beaucoup de choix. En Lituanie, les deux grandes catégories de boissons sont la bière (alus en lituanien) et la vodka (degtine en lituanien).

Quasiment chaque grande ville a sa propre brasserie (souvent, mais pas à chaque fois)(bières Vilkmergė pour la ville d'Ukmergė, bières Utenos pour la ville d'Utena...) et propose différents types de bières (blonde, original, ekstra, blanche, douce, forte, aromatisée....)

Coté vodka (même si ce n'est souvent écrit sur la bouteille), on trouve des vodkas de différents pays (vodka russe, vodka lituanienne, vodka polonaise...) qui ont chacune leur particularité gustative. Certaines sont aromatisées (fruits des bois, herbes, groseilles....).

On trouve aussi les alcools de différentes plantes ou fruits (environ 40° comme la vodka), qui, là-bas portent le nom générique de degtinė.

À goûter :

Vodka: degtinė Gera (nature), Lithuanian degtinė (nature)

Bière: Švyturys Ekstra, Švyturys Baltas , Utenos (toutes), Vilkmergė original

La "Gira", sorte de bière pas encore "faite" qui a un léger gout de caramel (sans alcool, ou 1, 2°).

Se loger[modifier]

Les logements sont bon marché. On peut trouver une chambre confortable à Vilnius pour avec un standing respectable.

Le camping sauvage est autorisé dans les pays baltes. Cependant, il est préférable de demander l'autorisation à un fermier de planter sa tente dans son champ. N'ayez pas peur des habitants : bien que peu démonstratifs au premier abord (une constante dans les pays de la nouvelle Europe), ils se révèlent être des hôtes très courtois.

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Tous services d'urgence : 112

Il y a très peu de risques d'agression physique dans le pays (évitez simplement de laisser trainer vos affaires, de parler aux gens rôdant près des gares et stations de bus).

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Respecter[modifier]

Communiquer[modifier]

Stars305.svg
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Pays baltes
Destinations situées dans la région