Télécharger le fichier GPX de cet article
5110Map mag.png

Allemagne

De Wikivoyage
Eurasie > Europe > Europe centrale > Allemagne
Aller à : navigation, rechercher

Allemagne
​((de) Deutschland)
Berlin Brandenburger Tor Nacht.jpg
Drapeau
Flag of Germany.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Forme de l'État
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

L'Allemagne est un pays européen situé en Europe centrale et faisant partie de l'Union européenne.

Comprendre[modifier]

Bien que l'Allemagne soit relativement petite à l'échelle planétaire, il s'agit d'un pays extrêmement intéressant. En plus d'être le plus grand pays d'Europe centrale, l'Allemagne est le moteur économique de l'Europe et l'état le plus peuplé du continent, si on exclut la Russie. Ce pays se prête très bien au tourisme urbain, avec ses nombreuses villes, toutes dotées d'un caractère unique.

La capitale politique, Berlin, joue pour sa part un rôle moins central que Londres dans le Royaume-Uni ou que Paris en France, mais elle est reconnue comme l'une des villes les plus intéressantes du globe.

La capitale financière du pays, Francfort-sur-le-Main, offre un horizon peu commun pour l'Europe avec ses nombreux gratte-ciels.

Leipzig jouit aussi d'une forte attractivité depuis quelques années et est en passe de devenir le "nouveau Berlin". Avec les millions d'euros investis dans son infrastructure, la ville est en train de devenir l'un des joyaux du pays.

La culture de la bière est très répandue à travers tout le pays, mais le festival le plus connu (et le plus visité d'Europe) est certainement l'Oktoberfest de Munich, au sud de l'Allemagne. On y sert traditionnellement la bière dans des chopes d'un litre entier. Des fêtes de la bière (Bierfest) ont cependant lieu au printemps dans de nombreuses villes, dont Ratisbone (Regensburg).

Régions[modifier]

Régions d'Allemagne
Nord de l'Allemagne (Brême, ville-État (Bremen), Basse-Saxe (Niedersachsen), Hambourg ville-État (Hamburg), Mecklembourg-Poméranie occidentale (Mecklenburg-Vorpommern), Schleswig-Holstein)
Ouest de l'Allemagne (Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Nordrhein-Westfalen), Rhénanie-Palatinat (Rheinland-Pfalz), Sarre (Saarland))
Centre de l'Allemagne (Hesse (Hessen), Thuringe (Thüringen))
Est de l'Allemagne (Berlin, ville-État, Brandebourg (Brandenburg), Saxe (Sachsen), Saxe-Anhalt (Sachsen-Anhalt ))
Sud de l'Allemagne (Bavière (Bayern), Bade-Wurtemberg (Baden-Württemberg))

Villes[modifier]

Carte de l’Allemagne
  • 1 Berlin Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  La capitale réunifiée de l'Allemagne. Elle est connue pour sa séparation en deux lors de la Guerre Froide et le mur de Berlin qui séparait autrefois sa moitié Est de sa moitié Ouest. Aujourd'hui c'est une métropole de la diversité, et le paradis des fans de shopping.
  • 2 Brême (Bremen) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Une des plus importantes villes du nord de l'Allemagne, et le plus petit Land du pays. Son vieux marché, le Schnoor, la Böttcherstraße, le Viertel, son ambiance maritime et son port en font une ville agréable.
  • 3 Cologne (Köln) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  La 4e ville d'Allemagne, vieille de 2000 ans avec son immense cathédrale, ses églises romanes et ses sites archéologiques, également célèbre pour son carnaval. N'oubliez pas d'essayer la cuisine locale, en particulier la bière, appelée Kölsch.
  • 4 Dresde (Dresden) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Ville de l'ex Allemagne de l'Est, célèbre pour son centre ville qui comporte des édifices baroques tel que la Hofkirche, un opéra magnifique, la Frauenkirche reconstruite entre 1993 et 2006 et le très bel ensemble Zwinger dont la galerie de peintures est célèbre dans le monde entier. La ville est située sur les bords de l'Elbe dans la Suisse saxonne.
  • 5 Francfort (Frankfurt am Main) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Centre financier de l'Allemagne, siège de la Banque Centrale Européenne, centre des activités multiculturelles (30% d'étrangers) et de nombreux musées de réputation internationale, ainsi que de théâtres. Ville natale de Johann Wolfgang von Goethe (Musée).
  • 6 Hambourg (Hamburg) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  2e ville d'Allemagne par la taille, est célèbre pour son port aussi bien que pour sa culture de l'indépendance et de la tolérance. Ne manquez pas la Reeperbahn avec ses boîtes de nuit et ses casinos. Hambourg est aussi populaire pour ses nombreuses comédies musicales.
  • 7 Munich (München) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Capitale de la Bavière et ville la plus importante du sud de l'Allemagne, site de la célèbre fête de la bière (Oktoberfest), et porte d'entrée vers les Alpes.
  • 8 Nuremberg (Nürnberg) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  2e ville de Bavière après Munich et l'un des principaux centres industriels d'Allemagne du sud. Cette ancienne ville impériale est dotée d'une forteresse avec une chapelle datant du 13e siècle. On peut y visiter le palais de justice où a eu lieu le procès de Nuremberg.
  • 9 Stuttgart Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Capitale du Bade-Wurtemberg.

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

Voir aussi: Voyager dans l'espace Schengen

L'Allemagne fait partie de l'espace Schengen. Les citoyens de la Suisse et de l'Espace économique européen qui comprend l'Union européenne, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein ont seulement besoin d'une carte d'identité nationale ou d'un passeport valide. Ils n'ont besoin d'aucun visa pour rentrer ou circuler dans l'espace Schengen et sont généralement autorisés à rester aussi longtemps qu'ils le souhaitent.

Remarques

(1) Les ressortissants de ces pays ont besoin d'un passeport biométrique pour profiter de voyages sans visa.

(2) Les ressortissants serbes ayant un passeport délivré par la Direction de coordination serbe (résidents du Kosovo avec passeport serbe) ont besoin d'un visa.

(3) les ressortissants de Taïwan ont besoin que le numéro de leur carte d'identité (une lettre suivie de neuf chiffes) soit stipulé dans leur passeport pour profiter de voyages sans visa.

Les ressortissants des pays suivants n'ont pas besoin de visa d'entrée dans l'espace Schengen: Albanie(1), Andorre, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Australie, Bahamas, Barbade, Bosnie-Herzégovine(1), Brésil, Brunei, Canada, Chili, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Dominique, El Salvador, Émirats arabes unis, États-Unis, Grenade, Guatemala, Honduras, Israël, Japon, Macédoine(1), Malaisie, Maurice, Mexique, Moldavie(1), Monaco, Monténégro(1), Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Panamá, Paraguay, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Saint-Marin, Serbie(1,2), Seychelles, Singapour, Taïwan(3) (République de Chine), Timor oriental, Tonga, Trinité-et-Tobago, Uruguay, Vanuatu, Cité du Vatican, Venezuela ainsi que les titulaires d'un passeport de Hong Kong SAR, de Macao SAR et tous les ressortissants britanniques (y compris ceux qui ne sont pas citoyens de l'Union européenne).

  • Les voyageurs sans visa mentionnés ci-dessus et non membres de l'EEE ou de Suisse ne peuvent pas rester plus de 90 jours sur une période de 180 jours dans l'espace Schengen dans son ensemble et, en général, ne peuvent pas travailler au cours de leur séjour (bien que certains pays de l'espace Schengen permettent à certaines nationalités de travailler). Le comptage des jours commence une fois que l'on entre dans un des pays de l'espace Schengen et ne revient pas à zéro en quittant un pays Schengen pour un autre.
  • Les citoyens de Nouvelle-Zélande peuvent rester plus de 90 jours, mais sans travailler s'ils n'ont pas de permis de travail, dans certains pays de l'espace Schengen, à savoir l'Allemagne, l'Autriche, le Benelux, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Italie, l'Islande, la Norvège, le Portugal, la Suède et la Suisse

Si vous n'êtes pas un ressortissant de l'EEE ou de Suisse, même si vous êtes dispensés de visa, sauf si vous êtes Andorran, Monégasque, Saint-Marinais ou Vatican, assurez-vous que votre passeport est estampillé à la fois lorsque vous entrez et vous quittez l'espace Schengen. Sans un cachet d'entrée, vous pouvez être traité comme ayant dépassé la durée de votre séjour lorsque vous essayez de quitter l'espace Schengen. Sans un cachet de sortie, on peut vous refuser l'entrée, la prochaine fois que vous cherchez à entrer dans la zone Schengen car vous pouvez être supposé avoir dépassé la durée autorisée lors de votre visite précédente. Si vous ne pouvez pas obtenir un cachet dans le passeport, conservez des documents tels que cartes d'embarquement, billets de transport, etc. qui peuvent aider à convaincre le personnel de contrôle frontalier que vous avez séjourné dans l'espace Schengen légalement.

En Autocar[modifier]

Une compagnie française dessert un nombre important de destinations en Allemagne : Eurolines (http://www.eurolines.fr) à des tarifs parmi les plus bas du marché et en tout cas moins cher que les compagnies aériennes.

En avion[modifier]

La compagnie aérienne nationale est la Lufthansa.

Les aéroports les plus importants sont Francfort (FRA), Munich (MUC), Düsseldorf (DUS). Berlin (TXL) et Hambourg (HAM) sont également des points d'arrivée intéressants pour les voyageurs.

Certains aéroports sont directement connectés aux trains à grande vitesse ICE et à d'autres lignes ferroviaires (voir Circuler). Les autres ont également des correspondances avec la gare la plus proche ainsi que des lignes de transports en commun vers la gare centrale de la ville.

L'Allemagne est l'une des capitales des compagnies aériennes bon marché. De nombreuses destinations européennes sont disponibles à partir de l'Allemagne à bas prix. Prendre l'avion peut être le moyen le moins cher d'arriver en Allemagne, particulièrement si les vols sont réservés longtemps à l'avance. Le vol Münster/Osnabrück pour Vienne, Autriche, coûte 29  l'aller simple, toutes taxes incluses, avec AirBerlin.

En bateau[modifier]

Des lignes de ferry desservent l'Allemagne à partir des pays Scandinaves, de Grande-Bretagne, de Suède ou encore de Russie. Ci-dessous une liste non exhaustive de connexions :

Scandinavie[modifier]

Russie[modifier]

Baltique[modifier]

Suisse[modifier]

En train[modifier]

ICE - Gare Francfort Hauptbahnhof

L'Allemagne est reliée à ses voisins par un réseau ferroviaire. Certains d'entre eux sont des trains rapides, tels que le Thalys entre Paris et Cologne, ou le train ICE qui relie Amsterdam à Francfort via Cologne et Düsseldorf, Bruxelles à Francfort via Cologne, Paris à Francfort via Sarrebruck.
Le TGV-Est relie Paris - Stuttgart via Strasbourg en 3 h 1/2 et Marseille à Francfort via Strasbourg

  • Deutsche Bahn Logo indiquant un lien vers le site web —  compagnie des trains allemands.

Quelques connexions:

  • Départ de Paris Nord 6 fois par jour pour Köln Hbf comme terminus. Le voyage dure environ h 15.
  • Départ de Paris Est 2 à 3 fois par jour pour München Hbf comme terminus. Le voyage dure environ h.
  • Départ de Paris Nord 20 h 46 avec un train de nuit pour Berlin Zoo comme terminus, arrivé h. Ce train s'arrête entre autres à Bruxelles et Hambourg.

En voiture[modifier]

France[modifier]

  • en provenance de Paris (vers Francfort et Munich...) : prendre l'autoroute A4 via Reims et Metz puis l'A320 près de Forbach, l'entrée sur le territoire allemand se fait à Sarrebruck via l'autoroute 6 qui conduit vers Mannheim et Heidelberg. Si vous ne souhaitez pas (ou le moins possible...) vous heurter aux fameuses barrières de péage, une autre possibilité vous est offerte par la N4 via Saint-Dizier et Nancy où l'on peut notamment franchir la frontière sur le Pont du Rhin entre Strasbourg et Kehl. On aboutit tout simplement sur la route 28 qui conduit vers Offenbourg par une voie rapide. De ces deux points d'entrée, il est aisé de rejoindre des villes comme Francfort, Stuttgart ou Munich par les autoroutes Autoroute allemande A5 et Autoroute allemande A8. La même chose reste possible par l'autoroute A4 où l'on peut bifurquer après Saverne sur l'A35 en suivant la direction de Karlsruhe et la route D4 au niveau de Soufflenheim, puis prendre l'autoroute 5 à Baden-Baden une fois passé la frontière.
  • en provenance d'Orléans et de Lyon : c'est par l'autoroute A36 via Besançon et Mulhouse qu'il est le plus facile de rejoindre l'Allemagne, l'entrée sur le territoire s'effectue par l'autoroute 5 au niveau de Mülheim. Une autre possibilité une fois arrivé à Mulhouse est de prendre l'A35 (entièrement gratuite) et suivre Strasbourg puis en ressortir par le Nord en empruntant l'A4 en direction de Metz. Peu après l'échangeur n°49, reprendre l'A35 (gratuite comme dans sa partie Sud) et suivre cette même autoroute qui mène tout juste à la frontière près de Lauterbourg, l'arrivée s'effectue sur la route 9 en direction de Landau au travers d'une forêt, l'autoroute 65 située 15 km après la frontière permet de rejoindre aussi bien Mannheim d'un côté que Karlsruhe de l'autre.
  • en provenance du Midi de la France : il est possible de rejoindre l'Allemagne via Lyon et Mulhouse par les autoroutes A6 et A36 ou bien via Metz par l'autoroute A31 si vous comptez entrer par Sarrebruck ou Trèves. Si votre destination est la Bavière, il peut être intéressant de "rester" dans le Sud de la France et de passer soit par la Côte d'Azur et la Riviera Italienne puis de remonter par la Plaine du Pô et la Suisse (attention, si vous voulez rouler sur les autoroutes suisses il faudra vous acquitter d'une vignette que vous pouvez achetez à la frontière et qui coûte 40 francs suisses, soit une trentaine d'euros) ou l'Autriche... soit de passer par Aix-en-Provence et de longer tout le Val de la Durance, passer la frontière italienne par le Col de Montgenèvre et suivre le reste du trajet transalpin comme dans la précédente option. L'arrivée en territoire allemand peut se faire par l'autoroute 96 qui mène tout droit vers Munich. Sachez qu'il n'y a que 25 kilomètres d'écart entre ces deux itinéraires, le nombre d'ouvrages techniques et le tarif des péages sont sensiblement identiques. L'emprunt des autoroutes en Suisse et en Autriche est soumise à l'achat d'une vignette différente pour chacun de ces pays.

Benelux[modifier]

  • en provenance du Luxembourg : deux possibilités s'offrent aux voyageurs... l'autoroute A13 (devenant l'autoroute 8 en Allemagne...) permet de rejoindre Sarrebruck, Francfort, Stuttgart et Munich en quelques heures, l'autoroute A1 (devenant l'autoroute 64 à la frontière...) dessert Trèves et Cologne en suivant successivement les autoroutes 1 et 48 après avoir parcouru une courte portion de la route 49.
  • en provenance de la Belgique : les autoroutes E42 et E40 permettent d'arriver en Allemagne par Aix-la-Chapelle, le sud du pays peut être facilement rallié par le Luxembourg.

Suisse[modifier]

Autriche[modifier]

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

En train[modifier]

ICE

ICE est le raccourci pour InterCityExpress, les trains rapides des chemins de fer allemands. Il s'agit de trains à grande vitesse avec des vitesses maximales de 230 km/h (ICE T), 280 km/h (ICE 1 et ICE 2) et 330 km/h (ICE 3). Les vitesses supérieures à 200 km/h ne peuvent être pratiqués que sur les tronçons de ligne construits pour supporter de telles vitesses (entre Cologne et Franckfort / Bonn). L'utilisation des ICE, comme pour le TGV en France, nécessite d’acheter des billets spéciaux qui sont légèrement plus coûteux que les billets normaux pour le trafic grandes distances. Ils contiennent la note ICE, et derrière l'indication des tronçons de lignes sur lesquels le train peut rouler à grande vitesse.

L'Allemagne dispose d'un dense réseau de trains, et à moins que vous ne disposiez d'une voiture, ce sera votre principal moyen de transport. La grande majorité du trafic est constituée par les trains de la Deutsche Bahn, certains de leurs trains locaux (Regio et S-Bahn) étant intégrés dans des réseaux régionaux de transport en commun. Voir Intern. Guests pour une information en anglais et en français, et http://reiseauskunft.bahn.de/bin/query.exe/fn pour les réservations en français. D'un point de vue tarif, le transport ferroviaire en Allemagne est plus cher qu'en France ; en contrepartie,

Toutes les grandes villes sont reliées par ICE (voir encadré) et par des trains normaux (IC, InterCity. Pensez à réserver votre place, en particulier le vendredi et le dimanche ! Les trains sont très souvent pleins à ces moments de la semaine, même en première classe.

Important : La réservation d'une place assise n'est pas comprise dans le prix d'un billet IC et ICE (mais les trains régionaux sont non-réservables). Comptez 8 € par siège, sur les deux trajets (un seul, si aller simple). En prenant vos billets sur Internet, vous pourrez choisir vos places sur le graphique virtuel du ICE choisi (en revanche, cela est impossible pour le IC).

Les destinations moins importantes sont reliées par les trains régionaux (Regionalbahn et Regional-Express). Ils sont souvent utilisés par les Allemands pour se rendre au travail et en revenir, évitez donc de les emprunter tôt le matin ou tard dans l'après-midi. N'hésitez pas à demander au guichet quelles sont les heures où les trains sont pleins au moment d'acheter votre billet. La plupart de ces trains disposent d'une première et d'une deuxième classe.

Si vous voyagez à 3 ou 5, utilisez les tickets de groupe de la Deutsche Bahn (DB). Ils se limitent aux trains régionaux mais il sont extrêmement rentables. C'est le moyen par exemple de faire Francfort-Berlin pour 8,4  par personne. Ils existent pour le land ou pour toute l'Allemagne (Quer-durch-Land) et le week-end le pass est étendu en durée et en espace. Sinon, si vous êtes seul, les pass de land sont assez rentables. Vous aurez par par exemple avec un Baden-Wurttemberg-Ticket accès à tous les trains régionaux, au bus et au tramway dans le land sur toute une journée pour environ 22 - 38  . C'est le moyen le plus fréquent de voyager pas cher en Allemagne, de plus il est fréquent de trouver en gare même des co-voitureurs pour partager un ticket de groupe.

Si vous disposez d'un pass interrail, ce sera super pratique. Seul l'ICE sprinter (Cologne-Francfort) nécessite le paiement d'un supplément (16  ). Pour les autres trains, le supplément n'est pas obligatoire. Le service est dense, des trains assurent les grandes liaisons même la nuit (par exemple, certaines nuits, un ICE assure la liaison Berlin[h 24]-Cologne[h 30]). Si vous aimez prendre un train sur un coup de tête vous n'aurez pas souvent un temps d'attente excessif.

Une application pour téléphones permet d'acheter des billets sur son téléphone: le contrôleur utilisera alors une tablette-scanner pour lire le code-barres sur votre téléphone. Votre téléphone aura besoin d'un accès internet lors de l'achat. Elle n'est pas nécessaire pendant le trajet, mais veillez tout de même à garder assez de batterie.

En voiture[modifier]

Limitations de vitesse générales

Ici, on respecte strictement le code de la route. Il n'est pas rare cependant d'assister à quelques folies de la part des conducteurs locaux, notamment dans les grandes agglomérations telles que Stuttgart ou Munich.

Cela explique par exemple, les nombreux ralentissements brusques à l'approche d'un panneau de limitation de vitesse. Pour cause, celles-ci sont rarement présignalées. Les contrôles radars de vitesse sont parfois effectués juste derrière ces panneaux, pas d'arrangement possible en cas d'interpellation.

Sauf si indiquée, la vitesse sur autoroute n'est pas limitée. Cela ne veut pas dire qu'on ne puisse pas vous arrêter pour conduite dangereuse si votre vitesse est manifestement inadaptée aux conditions météorologiques ou de densité de circulation. Il est conseillé de ne pas dépasser 130 km/h en l'absence d'indication, pour la simple et bonne raison que les compagnies d'assurances ont le droit de refuser toute prise en charge en cas d'accident après avoir roulé au delà d'une telle vitesse.

Les limitations sur les voies du réseau allemand :

  • Autoroutes : illimitée ou, si indication, 120 km/h
  • Routes nationales (y compris à 2x2 voies...) : 100 km/h mais souvent ramenée à 70 km/h
  • Ville : 50 km/h

Le taux légal d'alcoolémie est fixé à 0,05 grammes. En cas de contrôle, il faut pouvoir présenter un triangle de pré-signalisation ainsi que d'une trousse à pharmacie à bord du véhicule.

En cas d'accident avec un autre véhicule, prévenir impérativement la police afin qu'elle constate les dégâts sur place. Ceci n'est qu'une formalité normale et n'entraîne pas d'arrestation du moment qu'il n'y a pas de dégâts corporels.

Les pneus neige (ou pneus marqués M+S) sont obligatoires en cas de neige ou verglas. L'amende pour non-respect de la règle coûte 40  et en cas de panne ou d'accident elle passe à 80  , notamment si vous causez une gêne au trafic ou un suraccident.

Autoroute[modifier]

La plupart des radios locales et nationales donnent au début de chaque demi-heure après les infos, l'état du trafic en particulier sur les autoroutes, en allemand seulement. Les zones de travaux sont cependant nombreuses en raison d'un vaste programme de rénovation des chaussées, provoquant ainsi des embouteillages même en pleine campagne. Il est donc bon de disposer d'un appareil G.P.S. diffusant les informations routières en temps réel, tout simplement pour contourner les difficultés de la langue locale.

Il est possible de lire sur quelques panneaux, la mention "Autohof" qui signale l'approche d'un centre routier implanté entre une route fédérale et une autoroute.

Des aires de repos et de service sont implantées le long des autoroutes allemandes, leur intervalle d'implantation peut être rapprochée ou espacée (voire carrément nulle...) suivant l'axe où l'on circule. Chacune de ces aires portent un nom de la localité ou du site remarquable situé à proximité. On y trouve généralement une station-service (avec boutique...) ainsi qu'un restaurant en self-service si l'on désire prendre un vrai repas. Pour les voyageurs plus pressés, des en-cas sont proposés dans les station-services, des accessoires et ingrédients d'appoint sont également vendus sans compter sur un grand choix d'atlas routiers et de villes, très pratiques quand on n'a pas de G.P.S. Le prix des carburants et des produits de consommation sont cependant supérieurs à ceux pratiqués en France. Sachez également que l'utilisation des toilettes est généralement payante sur les aires de service, garder le reçu qui peut donner droit à une réduction du prix du repas au restaurant de la même aire.

Les aires de repos sont de simples parkings, seulement quelques-unes sont équipées de sanitaires plus ou moins entretenus et de tables de pique-nique.

L'utilisation du réseau autoroutier allemand est gratuit dans sa quasi-totalité (sauf pour les camions de + de 12 tonnes...). Ce sont les contribuables locaux qui participent financièrement à leur entretien, et ce qu'ils soient véhiculés ou non.

Les panneaux autoroutiers sont de couleur bleue, le n° de la voie est indiquée sans son préfixe ce qui peut surprendre au début. Les panneaux indiquant "Ausfahrt" signifient simplement "Sortie". La distance restante vers les villes principales est souvent indiquée le long de l'itinéraire.

Route[modifier]

La signalisation directionnelle des routes fédérales est de couleur jaune.

Le réseau routier est en bon état dans l'ensemble, des portions conséquentes de voies express quadrillent peu à peu l'ensemble du territoire. Les sorties des voies rapides et routes réservées aux véhicules motorisés sont signalées par les panneaux "Ausfahrt" (en jaune également...) de la même manière que sur les autoroutes.

Il faut préciser que l'usage de certaines voies rapides et routes ordinaires est payant pour les camions de + de 12 tonnes, depuis le 1er août 2012.

Ville[modifier]

Une précision pas des moins importantes pour ceux qui insistent pour circuler en ville en voiture...

Certains centres historiques des grandes villes sont soumis à des restrictions de circulation. Un périmètre nommé "Umweltzone" rappelée sur les panneaux signifie "zone écologique" et concerne aussi bien les Allemands que les étrangers.

Cela consiste en l'apposition d'une vignette portant le n° et la couleur suivant la classe de pollution de votre véhicule. Cependant, cette vignette ne pourra pas être délivrée si le véhicule est trop âgé.

Il est possible de se procurer le macaron (sur présentation de la carte grise...) auprès des station-services et les centres de contrôle technique en Allemagne, le prix se situe entre 5 et 15  . L'achat par certains sites internet tels que Dekra est également possible (prévoir un léger surcoût dû aux frais de port). L'avantage est que sa validité est directement chevillée à la longévité du véhicule. Il ne faut la changer que si l'immatriculation de votre monture venait à être modifiée endéans le laps de temps (celle-ci étant notée sur la même vignette...) ou en cas de changement de propriétaire.

Pénétrer dans ces zones sans apposer la dite vignette sur votre pare-brise (et à droite s'il vous plaît...) peut vous coûter 40  en cas de contrôle par les forces de police, pour le prix réduit de ce macaron ce serait vraiment dommage !

Plus d'explications, cartes et adresses pour obtenir la vignette environnement chez allemagnevoyage

Concernant le fonctionnement des feux tricolores, le passage au vert est toujours précédé de celui à l'orange afin que pouvoir vous préparer à redémarrer (surtout pour éviter l'usure rapide de l'embrayage des voitures...).

Côté stationnement, les agents passent souvent dans les rues afin de contrôler leur bon paiement et n'hésitent pas à verbaliser les contrevenants. Le tarif et le montant des amendes sont grandement variables d'une ville à l'autre. Même avec un véhicule immatriculé à l'étranger, sachez qu'il vaut mieux s'acquitter des ardoises restantes car les forces de l'ordre ont libre accès à ces informations.

Parler[modifier]

La langue officielle en Allemagne est l'allemand, sous sa forme standard (Hochdeutsch, Haut-Allemand). Tout le monde le comprend et la plupart le parlent. Cependant, certaines régions ont leurs propres dialectes, ce qui peut poser quelques problèmes au voyageur étranger.

La plupart des Allemands parlent anglais sans trop de problème, et dans l'industrie du tourisme vous trouverez souvent des interlocuteurs parlant français ou espagnol.

Comme dans la plupart des pays, les Allemands n'apprécient guère qu'on s'adresse à eux directement dans une langue étrangère, comme s'il était évident qu'ils doivent la parler. Mais ils seront heureux de retrouver le plus petit souvenir d'anglais ou de français pour vous aider, si vous prenez la peine de le leur demander en allemand: "Entschuldigung, sprechen Sie Englisch?" (Excusez-moi, parlez-vous anglais ?) et "Entschuldigung, sprechen Sie Französisch?" (Excusez-moi, parlez-vous français ?). Voir le Guide linguistique allemand pour la prononciation, et quelques autres phrases de base en allemand.

Méfiez-vous cependant, leurs accents diffèrent dans les régions et ils peuvent donc être difficiles à comprendre... De préférence, apprenez quelques bases allemandes et emportez avec vous un petit dictionnaire qui vous facilitera la compréhension!

Acheter[modifier]

Monnaie[modifier]

L' Allemagne utilise l'euro. C'est l'un des nombreux pays européens qui utilisent cette monnaie commune. Les billets et les pièces en euros ont cours légal dans tout le pays.

Pays qui ont l'euro comme monnaie officielle:

Un euro est divisé en 100 eurocents ou centimes d'euro en abrégé cents ou centimes.

Le symbole officiel de l'euro est €, et son code ISO est EUR. Il n'y a aucun symbole officiel pour les eurocents.

Billets en Euro
Billets
Les billets en euros sont les mêmes dans tous les pays.
Pièces ordinaires
Tous les pays de la zone euro ont émis des pièces avec une face nationale distinctive d'un côté, et une face standard commune de l'autre côté. Les pièces peuvent être utilisées dans tous les pays, quel que soit le pays d'origine de la pièce utilisée, par exemple une pièce d'un euro de Finlande peut être utilisée au Portugal.
Pièces commémoratives de deux euros
Elles ne diffèrent des pièces normales de deux euros que sur leur face « nationale » et circulent librement comme monnaie légale. Chaque pays peut en produire une certaine quantité dans le cadre de leur production de pièces normales. Il existe aussi des pièces commémoratives de deux euros « à l'échelle européenne ». Elles sont produites pour commémorer des événements spéciaux, par exemple l'anniversaire de traités importants.
Retrait d'argent
Les retraits d'argent aux distributeurs de billets sont facturés au même prix qu'un retrait d'argent dans le pays d'origine pour les détenteurs d'une carte de banque d'un compte d'un pays de la zone euro. Les transferts d'argent entre deux comptes sont aussi considérés par les banques comme un transfert entre deux comptes d'un même pays.


Taux de change EUR actuel
Google Finance: CAD CHF GBP USD
Yahoo! Finance: CAD CHF GBP USD
XE.com: CAD CHF GBP USD
OANDA.com: CAD CHF GBP USD
fxtop.com: CAD CHF GBP USD

Souvenirs[modifier]

Rapportez du pain et de la charcuterie, ça vous rappellera de bons souvenirs. Des anguilles fumées si vous avez la possibilité de les garder au frais jusqu'à votre domicile. De la bière, mais sachez qu'en Allemagne, tout contenant est consigné ! De la porcelaine de Saxe si vous allez dans la région de Meissen et Dresden.

Manger[modifier]

Des plats à base de choux, de pommes de terre, de la charcuterie principalement.

Les allemands mangent énormément de soupe dans laquelle ils mélanges choux, pomme de terre, navet et haricots.

On mange également beaucoup de pain, il en existent des centaines de sortes différentes: du pain blanc, "Weissbrot" ou "Kastenbrot" (pour ne citer que deux exemples de noms parmi des dizaines; en fait, les noms varient en fonction de la région...), le pain complet ou "Graubrot" (appelé ainsi dans le nord de l'Allemagne), toutes sortes de pain aux céréales les plus diverses (pavot "Mohnbrot", cumin "Kümmelbrot", graines de tournesol "Sonnenblumenkernbrot" jusqu'au pain aux noix "Nussbrot" et du pain aux oignons "Zwiebelbrot". La liste est très longue, tous ces pains existent en plus en version petite, "Brötchen", pour le plus grand plaisir des adeptes du petit déjeuner copieux et varié. Finalement pour bien s'en rendre compte, mieux vaut faire un petit tour de l'autre côté du Rhin et y goûter soi-même!

Cependant, le pain n'est pas précisément utilisé comme en France. En Allemagne, le pain se mange le matin, au petit déjeuner; on le coupe en tranches fines que l'on décore ensuite de beurre, de confiture, de miel et de toutes autres sortes de sucreries. On n'hésite pas non plus à mettre sur son pain de la charcuterie (il en existe une centaines de sortes différentes!), du fromage, du fromage blanc ou des tomates avec des oignons, du sel et du poivre. Certains vont même jusqu'à couvrir la tranche de pain d'un petit filet de hareng ou de sardine alors que d'autres préfèrent des mélanges sucré/salé au moyen d'une tranche de fromage hollandais (très apprécié en Allemagne)qui recouvre la couche de confiture sur pain beurré ou mieux encore (encore une spécialité du nord )une tranche beurrée, tartinée de mélasse (sorte de sirop épais obtenu à partir de la betterave à sucre)et recouverte soit d'une tranche de fromage, soit d'une tranche de boudin... Le tout est généralement copieusement arrosé de café, plus léger que le café français car blond et souvent bu tout au long de la journée. Les enfants boivent du "faux-café" ou "Carokaffee", poudre lyophilisée faite de céréales (orge, ........).

Dans beaucoup de familles, on retrouve le soir les mets du petit déjeuner, sans les aliments sucrés, cependant. Parfois, on rajoute une salade qui ne se mange pas aussi vinaigrée qu'en France, mais qui est souvent assaisonnée avec du yaourt ou mieux, de la crème, mélangée avec du citron, du sel, du poivre, des fines herbes etc et toujours! un peu de sucre.

Au déjeuner, la pomme de terre a toujours et encore beaucoup de succès, sous toutes ses formes, d'ailleurs, en salade avec du hareng, cuite à l'eau, sautée à la poêle, roulée avec de la semoule ("Knödel" etc. Ensuite toutes sortes de légumes, mais souvent accommodés de sauce ou de crème et très souvent sucrés et bien sûr de la viande: beaucoup de porc: rôtis, pieds et jarrets (dans le nord comme dans le sud de l'Allemagne), des saucisses (et pas qu'à Frankfurt), mais aussi du poulet et surtout des boulettes de viande "Frikadelle", que l'on trouve à tous les coins de rues. En Allemagne du Sud on préfère les pâtes, surtout en forme de "Spätzle" ou "Knöpfle" au Baden-Württemberg (mais aussi à Strasbourg) .

En dessert, l'Allemand aime les crèmes, "Pudding" et surtout les crèmes gélatineuses, vertes ou rouges, "rote und grüne Grütze", les fromages blancs sucrés avec ou sans fruits, avec ou sans crème fouettée, "Sahne" ou "Schlagober" mais la fameuse forêt noire, "Schwarzwälderkirschtorte", ne serait jamais dégustée en dessert! Pour elle, il faudra attendre trois heures, l'heure du café "Kaffeetrinken". C'est à ce moment-là que les Allemands aiment servir leurs magnifiques gâteaux, véritables chefs-d'œuvre: gâteau aux pommes "Apfelstrudel", biscuit à la crème vanillée, "Bienenstich", et les vrais beaux gâteaux comme la "Eierlikörtorte", la "Philadelphiatorte", la "Himmelstorte", la "Sachertorte"...

  • Restaurants d'Allemagne inscrits au Guide Michelin Logo indiquant un lien vers le site web


Boissons[modifier]

Naturellement la bière, elle est produite par une multitude de brasseries. L'Allemagne produit également des vins, dans les régions suivantes: la Franconie au nord de la Bavière, la Vallée du Rhin, du Neckar ou encore de la Moselle. Les allemands aiment beaucoup les boissons pétillantes (soda), et boivent beaucoup d'eau gazeuse. On peut retrouver sur l'ensemble du territoire une boisson sans alcool appelé "Apfelsaftschorle" qui est un mélange de jus de pomme et d'eau gazeuse.

Enfin l'automne est souvent l'occasion de nombreuses Winzerfest, fêtes des vignobles, dans de nombreuses agglomérations de la vallée du Rhin. Non seulement c'est l'occasion de goûter les productions locales, mais également, dans certains villages, de se mêler véritablement au folklore local en traversant les vignes attablé dans une carriole mangeant et buvant "Weck, Worscht und Woi" (pain, saucisse et vin en dialecte).

Se loger[modifier]

Les allemands sont très accueillants. Il est possible de louer un appartement à Berlin et dans les grandes villes allemandes. Par ailleurs, ces derniers reçoivent volontiers les touristes chez eux. Les chambres d'hôte en Allemagne sont en pleine expansion.

Si le nom d'un hôtel commence par « Hotel Garni », ce dernier mot signifie que le petit déjeuner est inclus. Par conséquent, si vous demandez comment rejoindre le vôtre, précisez bien le nom complet et pas seulement « Hotel Garni ».

  • Auberges de Jeunesse en allemagne (Deutsches Jugendherbergswerk) Logo indiquant un lien vers le site web

Travailler[modifier]

Les sites emploi en Allemagne sont différents des sites français.

Concernant le recherche d'emploi pour des français en Allemagne il existe également le site emploi franco-allemand Connexion Emploi http://www.connexion-emploi.com sur lequel on peut également déposer son CV, participer à Munich une fois par an à des salons et journées emplois franco-allemand Site Emploi Franco Allemand et lire les offres touchant les francophones en Bavière.

D'autres sites comme http://www.monster.de, http://www.Jobscout24.de ou http://www.onlinemarketingjobs.de permettent également d'effectuer sa recherche d'emploi.

Pour votre recherche d’emploi, visitez le site du Consulat de France: http://www.athenajob.de. Vous pouvez déposer votre CV sur la base de données du site, celle-ci est consultée régulièrement par les entreprises de la région. De plus, la conseillère emploi du Consulat accueille les chercheurs d’emploi et les guide dans leur recherche grâce à une aide personnalisée. Le Consulat de France apporte également une aide à la résolution de problèmes administratifs.

En Allemagne, un grande nombre de recrutement s’effectue par le biais d’agence d’interim ou recrutement.

Communiquer[modifier]

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Tous services d'urgence : 112
Police : 110

Peu de problème d'insécurité à déplorer en Allemagne.

La délinquance est moindre que celle que l'on peut observer dans d'autres pays européens et les quartiers dits "sensibles" sont relativement peu nombreux. Cela n'est pas une raison de négliger les règles essentielles lors de tout voyage, surtout dans les foules compactes. Pas la peine d'attiser de quelconques tentations !

Sachez que la délation est de rigueur, que ce soit pour un simple larcin ou une agression caractérisée (physique ou verbale...).

En dépit de certaines idées populaires, les français sont généralement les bienvenus Outre-Rhin.

Attention cependant aux neo-nazis dans certaines villes et au comportement parfois inadapté envers les communautés gay et lesbiennes.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Respecter[modifier]

De façon générale, les Allemands sont très respectueux de la loi, de l'autorité, ainsi peu de personnes traversent quand le petit bonhomme est rouge, les automobilistes sont particulièrement respectueux des piétons. De même, un Allemand ira souvent à sa place numérotée, même si le cinéma est vide.

Stars305.svg
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Europe centrale
Destinations situées dans la région