Télécharger le fichier GPX de cet article
52.51666666666713.383333333333Map mag.png

Eurasie > Europe > Europe centrale > Allemagne > Est de l'Allemagne > Berlin

Berlin

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Berlin
Porte de Brandebourg
Porte de Brandebourg
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Code postal
Fuseau
Bureau d'information touristique
Localisation
Site officiel
Site touristique

Berlin est la capitale de l'Allemagne. Institutionnellement, c'est aussi une ville-État nommée Land de Berlin. Sa population dépasse les 3,6 millions d'habitants.

Comprendre[modifier]

Histoire[modifier]

Origines[modifier]

Empire allemand et République de Weimar[modifier]

Berlin en 1912.

Sous l'égide de la Prusse, les États d'Allemagne du Nord se fédérèrent à l'issue de la guerre de 1870 selon la « solution petite-allemande » ; l'Empire allemand fut proclamé au traité préliminaire de paix du 26 février 1871, avec le roi de Guillaume Ier de Prusse comme souverain, Otto von Bismarck comme chancelier et Berlin comme capitale. Berlin est alors une cité industrielle de 800 000 habitants. Or, les infrastructures n'avaient pas suivi la croissance de la population. On entreprit enfin en 1873 la construction du réseau d'égout, qui fut parachevé en 1893. Au décollage économique de la révolution industrielle succéda le krach de 1873 consécutif à l'Unité allemande, une crise liée à l'apport massif de liquidités correspondant au paiement de l'indemnité de guerre française. Le palais du Reichstag, dont la construction avait commencé en 1884, fut inauguré dix ans plus tard, le 5 décembre 1894.

La Première Guerre mondiale provoqua la famine à Berlin. Au cours de l'hiver 1916 – 17, 150 000 personnes souffraient de faim, et les grèves commençaient à se multiplier. Lorsque l'armistice fut signé à la fin de 1918, l'empereur Guillaume II abdiqua. À l'issue de la révolution de novembre, le socialiste Philipp Scheidemann et le communiste Karl Liebknecht appelèrent à la république. Dans les semaines qui suivirent, Berlin fut le théâtre de multiples émeutes de rues opposant spartakistes et corps francs, et qui s'achevèrent par l'écrasement du soulèvement spartakiste.

La République de Weimar a été proclamée au cours de la révolution de 1918, le 9 novembre 1918, soit deux jours avant la fin des hostilités de la Première Guerre mondiale. La constitution de cette république a été adoptée le 31 juillet 1919 et promulguée le 11 août suivant. Weimar, la ville où l'Assemblée nationale constituante rédigea la constitution, donna a posteriori son nom à la période historique dans son ensemble. L'État allemand continua durant cette période de porter le nom officiel de Reich allemand, comme sous l'Empire allemand précédemment.

Cette courte période de prospérité prit fin avec la crise économique de 1929. Le parti nazi d'Adolf Hitler remporta ses premiers sièges au parlement. Le gouvernement régional prussien dirigé par Otto Braun fut déposé le 20 juillet 1932 lors d'un coup d'État, le Preussenschlag : la république commençait à céder sous les coups conjugués des menées extrémistes de droite et de gauche.

Troisième Reich[modifier]

Guerre froide[modifier]

À l'issue de la conférence de Yalta, tenue du 4 au 11 février 1945, les Alliés s'accordèrent pour diviser l'Allemagne et Berlin en quatre zone. Les quatre puissances occupantes, responsables chacune d'un secteur, sont : les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, et l'Union des républiques socialistes soviétiques.

Berlin se retrouve finalement divisée en deux parties tant politiquement qu'administrativement, avec deux municipalités concurrentes : Berlin-Ouest et Berlin-Est.

Durant la guerre froide, Berlin constitue un point de discorde entre les deux blocs. L'URSS de Staline cherche à faire pression sur le bloc de l'Ouest en organisant le blocus de Berlin à partir du 24 juin 1948 : les Américains y répondent dès le lendemain par un pont aérien qui dure jusqu'à la fin du blocus en mai 1949, transportant près d'un 1,9 million de tonnes de ravitaillement (dont 80 % de charbon).

Réunification allemande[modifier]

En 1989, la chute du mur de Berlin.

Au mois d'octobre 1989, lors des festivités commémorant à Berlin-Est le 40e anniversaire de la RDA, l'invité d'honneur, Mikhaïl Gorbatchev, prononça un discours dans lequel il laissait entendre qu'il ne soutiendrait plus la politique répressive que le gouvernement de la RDA pratiquait à l'encontre des transfuges, lesquels à cette époque fuyaient le pays via la Hongrie et la Tchécoslovaquie. Le 9 novembre, les gardes-frontière de la Bornholmer Strasse, abusés par une interprétation incorrecte d'une allocution de Günter Schabowski, membre du Politbüro du Parti socialiste unifié d'Allemagne, laissèrent le passage à la foule qui s'était massée devant eux : ils croyaient que le Politbüro avait décidé l'ouverture des frontières, bien qu'aucune décision n'eût réellement été prise à ce sujet. Depuis la démission du chef du Parti socialiste Erich Honecker au mois d'octobre, les autorités de RDA étaient livrées à elles-mêmes.

Près de la porte de Brandebourg, plusieurs Berlinois grimpèrent sur le Mur et dansèrent dessus. Cette fois, il n'y eut plus d'intervention de blindés. Le Mur était franchissable et fut bientôt démantelé ici et là, plusieurs habitants empoignant marteau et burin pour détacher des éclats de ciment du mur, afin d'en faire des souvenirs : ces collectionneurs furent appelés Mauerspechte.

Le 3 octobre 1990, l'Allemagne, et Berlin avec elle, était réunifiée. Par la reconnaissance du traité de réunification, les Alliés renoncèrent à leurs droits sur un Berlin qui n'était jusque-là qu'un territoire de la RFA. Il s'ensuivit le 2 décembre les premières élections des conseillers municipaux de Berlin réunifiée. Berlin devint en 1991 la capitale fédérale de la République fédérale d'Allemagne. Le 7 septembre 1999, le Bundestag s'établit à Berlin, suivi le 29 septembre 2000 par le Bundesrat.

Climat[modifier]


Berlin
Diagramme des précipitations en mm
J F M A M J J A S O N D
Diagramme des températures en °C
3.3
-1.9


5
-1.5


9
1.3


15
4.2


19.6
9


22.3
12.3


25
14.3


24.5
14.1


19.3
10.6


13.9
6.4


7.7
2.2


3.7
-0.4



42 33 41 37 54 69 56 58 45 37 44 55
Temp. max. annuelles moyennes en °C
14
Temp. min. annuelles moyennes en °C
5.9
Précipitations annuelles en mm
571
Légende: Temp. maxi et mini en °CPrécipitation en mm
Les étés sont généralement agréables dans Berlin.

Berlin a un climat océanique tempéré, signifiant des étés chauds et des hivers froids. Les températures nocturnes tombent généralement sous le 0° en hiver et les chutes de neige sont fréquentes, bien que la neige s'accumule rarement pendant plus de quelques jours. Les étés sont généralement agréables, avec des températures diurnes vers 20°C et des températures nocturnes supérieures à 10°C. Berlin est une ville assez ventée par rapport à une grande partie de l'Allemagne du Sud, mais pas aussi venteuse que des villes côtières comme Hambourg ou Lübeck. Une veste coupe-vent est hautement recommandée, surtout pendant les saisons intermédiaires.

Quartiers[modifier]

Berlin map new.png
Mitte (Mitte, Tiergarten, Postdamer Platz)
Le centre historique de Berlin et le quartier du gouvernement.
Berlin Ouest (Charlottenburg, Wilmersdorf, Schöneberg, Friedenau, Moabit, Hansaviertel)
Centre-Est de Berlin (Friedrichshain, Kreuzberg, Prenzlauer Berg)
Nord de Berlin (Spandau, Reinickendorf, Weißensee, Pankow, Wedding)
Berlin Est (Lichtenberg, Hohenschönhausen, Marzahn, Hellersdorf)
Sud de Berlin (Steglitz, Zehlendorf, Tempelhof, Neukölln, Treptow, Köpenick)

Aller[modifier]

En avion[modifier]

Berlin est desservi par deux aéroports :

  • 1 Tegel (TXL) – C'est le plus grand aéroport et est desservi par les bus TXL (en direction de la station Hauptbahnhof et vers Alexanderplatz et le centre-ville). Sa fermeture est prévue à la suite de l'ouverture de l'Aéroport de Berlin-Brandenburg
  • 2 Berlin-Schönefeld – Il est relié au centre ville par les lignes de S-Bahn S9, S45 et les trains régionaux RB et RE7. Il suffit de s'acquitter d'un billet normal zones ABC à 3,3  pour le bus, métro et le S-Bahn (l'aéroport est depuis peu en zone tarifaire C). C'est sur le site de cet aéroport que sera ouvert le futur Berlin Brandenburg International « Willy Brandt » (BER). - Pas de nouvelle date prévue pour l'inauguration, repoussée à plusieurs reprises.

De nombreuses compagnies desservent ces aéroports, dont des compagnies à bas coût, comme TUIfly, Easyjet, Air Berlin ou Germanwings qui offrent généralement les meilleurs tarifs.

Pour rejoindre ensuite le centre-ville, vous pouvez ensuite utiliser l'un des nombreux service de transport en commun. Si vous souhaitez utiliser un service plus haut de gamme, il existe des services de voiture de luxe avec chauffeur à des prix très abordables.

Hauptbahnhof: Regional- et S-Bahn

En train[modifier]

Depuis Paris, on peut rejoindre Berlin en quelques heures seulement. Des trains de nuit permettent de parcourir ce trajet à des tarifs très économiques : à partir de 29  pour un billet place assise.

Depuis Bruxelles, il est possible de rejoindre Berlin pour moins de h de trajet. Si on s'y prend à l'avance, on peut bénéficier du tarif avantageux "Europa-Spezial-Belgien".

En voiture[modifier]

Sachez que la ville de Berlin est immense : 889 km2 (par comparaison, Paris : 105 km2). Toute pancarte indiquant "Zentrum" vous enverra vers le cœur historique de Berlin. Vous devriez pouvoir vous garer assez facilement vers la Mairie. De là, prenez les transports en commun si vous avez décidé de visiter la ville.

Attention, si vous voulez pénétrer en voiture dans le cœur de Berlin (délimité par le S-Bahn Ring), votre voiture doit posséder la pastille écologique verte.

En bus[modifier]

Eurolines relie quotidiennement Berlin à la France et à la Belgique.

Circuler[modifier]

En transport en commun[modifier]

Metro U3: Heidelberger Platz

Assez efficaces, il prennent des formes différentes selon l'endroit de la ville où l'on se trouve. On peut les classer par ordre de rapidité :

  • le S-Bahn (Stadtschnellbahn), équivalent du RER parisien ; il relie rapidement les différents points de le ville ; à noter, la présence du S-Bahn Ring, ligne circulaire autour de l'hypercentre ;
  • le U-Bahn (Untergrundbahn), métro dont le réseau est plus dense dans la partie occidentale de la ville ;
  • le tramway (Tram, Straßenbahn) et le MetroTram, sont à une exception présents dans la partie orientale ;
  • Le bus et le Metrobus, dont les réseaux couvrent toute la ville.

La tarification est structurée en 3 zones (A, B, C). Le prix du ticket à l'unité est de 2,8  pour les zones A et B (Berlin). Cependant, pour les courtes distances (3 stations de métro ou S-Bahn, 6 stations de tram et de bus), on préférera le ticket "Kurzstrecke" (trajet court) à 1,7 . Il existe également des tickets à la journée (AB : , ABC : 7,7 ), à la semaine (AB : 30 , ABC : 37,5 ). Tous les tarifs sont disponibles sur le site de la BVG.

La Berlin WelcomeCard permet de se déplacer pendant 2, 3, 4, 5, 6 jours dans les zones A+B ou A+B+C et de bénéficier de rabais pour certaines attractions.

La Berlin CityTourCard permet de se déplacer pendant 2, 3, 4, 5 jours dans les zones A+B ou A+B+C et de bénéficier de rabais pour certaines attractions.

Les tickets sont valables deux heures, ceux à la journée la journée jusqu'à h du matin suivant, ceux à la semaine pendant sept jours calendaires (jusqu'à minuit le dernier jour). Il y a des contrôles fréquents dans les wagons par des contrôleurs en civil. Il n'y a aucun tourniquet comme dans le métro parisien, mais il faut cependant poinçonner le ticket aux automates disposés à cet effet.

Autre avantage de taille : un très bon réseau de bus de nuit en semaine et le fonctionnement ininterrompu le week-end des U-Bahn et S-Bahn.

  • BVG Logo indiquant un lien vers le site web  – l'entreprise municipale de transports en commun de Berlin.

En voiture[modifier]


Voir[modifier]

Porte de Brandebourg

Les essentiels à voir sur Berlin :

  • 1 La Porte de Brandebourg (Brandenburger Tor) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Mitte) – Elle se trouve à l'entrée ouest de l'ancien Berlin et est un symbole de la ville, mais fut pendant presque trois décennies le symbole de la division de la ville : le monument faisait partie intégrante du mur de Berlin. Elle fut construite de 1788 à 1791 dans le style néoclassique, en s'inspirant du Propylée de l'Acropole d'Athènes.
  • 2 Le Reichstag Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Mitte) Logo indiquant des horaires réserver par Internet un créneau plusieurs jours à l'avance. – le Bundestag et sa rampe hélicoïdale qui donne sur un panorama en haut de sa coupole
  • 3 Mur de Berlin et Mémorial Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Bernauer Straße 119 (Mitte) Logo indiquant des tarifs entrée libre.
Vue depuis Potsdamer-Platz des stèles en béton du Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe.
  • 4 le Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe (Mémorial de l'Holocauste) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Cora-Berliner-Straße 1 (Mitte), Logo indiquant un numéro de téléphone +49 30 26 39 43 36, courriel : Logo indiquant des horaires Avril à septembre : mar.- dim. : 10 h - 20 h - Octobre à mars : mar.- dim. : 10 h - 19 h - Fermé les lundis, le 1er janvier et du 24 a 26 décembre - Stèles 24h/24h. Logo indiquant des tarifs Entrée libre. – Situé en plein cœur de Berlin, il s'agit du principal le lieu principal de commémoration de l'holocauste en Allemagne. L'idée de créer un lieu de commémoration né à la fin des années 1980 à l'initiative d'un groupe de citoyens menés par la journaliste Lea Rosh et l'historien Eberhard Jäckel. La décision de construire le mémorial est prise le 25 juin 1999. Sa construction débute le 1er avril 2003 et il ouvre au public le 12 mai 2005. Un des espace important est le champ de stèles qui s'étende sur 19 000 m² et qui accueille 2 711 blocs de béton. Dans le mémorial, il s'agit d'un parcours de 7 salles.

    Une visite commentée est proposée pour .

Les touristes se pressent à Checkpoint Charlie pour se faire photographier avec des figurants en uniforme.
  • 5 Checkpoint Charlie Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Mitte) – Il s'agit de l'un des postes-frontières de Berlin qui, lors de la guerre froide, permettait de franchir le mur qui divisait la capitale allemande entre le secteur Ouest et le secteur Est. Il se situait sur la Friedrichstraße, à la frontière entre les districts de Mitte (en secteur soviétique) et Kreuzberg (en secteur américain). Aujourd'hui, c'est un point de passage pour les touristes qui si pressent pour se faire photographier avec des figurants en uniforme.
  • 6 Alexanderplatz Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Mitte) – une place de Berlin-Mitte. L'Alexanderplatz est un haut lieu commercial de Berlin. Elle dessert la tour de la télévision (La Fernsehturm) qui donne un panorama à 360° sur Berlin. La pointe de la tour culmine à 368 mètres quand le restaurant et le tour panoramique sont au 207 et 203 mètres de haut.
Le château de Charlottenburg est un somptueux palais royal.
  • 7 Le château de Charlottenburg (Schloss Charlottenburg) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Berlin Ouest), Logo indiquant un numéro de téléphone +49 331 96 94 200, courriel : Logo indiquant des horaires De novembre à mars : mar.- dim. : 10 h - 16 h 30 - D'avril à octobre : mar.- dim. : 10 h - 17 h 30. Logo indiquant des tarifs 10  / pour le tarif réduit. – somptueux palais royal, et ses jardins.

    Commencé en 1695, le palais a été construit dans le style baroque par l'architecte Nering. Il fut commandé par la reine Sophie-Charlotte, l'épouse de Frédéric III, électeur de Brandebourg. Après le sacre en 1701 de celui-ci en tant que roi de Prusse, sous le nom de Frédéric Ier, le palais, conçu initialement comme résidence d'été (Sommerhaus), a été agrandi par l'architecte Johann Friedrich Eosander von Göthe en un magnifique bâtiment. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le palais fut gravement endommagé. Après 1945, il fut reconstruit.

    Outre le château, il faut se laisser le temps de visiter le grand jardin inspiré par les jardins de Le Nôtre.

  • 8 L'Île aux musées (Museumsinsel) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Mitte) – Logotype du Patrimoine mondial On y trouver le musée de Bode, le musée de Pergame, l'Altes Museum, le Neues Museum, l'Alte Nationalgalerie ainsi que la Cathédrale de Berlin et le Lustgarten.

Parler[modifier]

La langue officielle est l'allemand. Vous pouvez vous débrouiller presque partout en globish et, de façon beaucoup plus limitée, en français. Quelques expressions utiles :

  • Kohlensäure : (Prononcez Kô-lenn-soï-re) Bulles dans l'eau minérale. L'eau (Wasser) est vendue presque toujours mit Kohlensäure. Pour avoir de l'eau non gazeuse, vous n'avez qu'à dire ohne Kohlensäure.
  • Bier : Bière
  • Molle : Grande bière. Mot typiquement berlinois.
  • Currywurst : Saucisse de porc avec Ketchup et curry.
  • La Gazette de Berlin Logo indiquant un lien vers le site web  – journal francophone en Allemagne
  • Berlin Poche Logo indiquant un lien vers le site web  – le mensuel culturel en français pour Berlin. Au prix d'un euro, il vous donne des bons plans et l'agenda des sorties du mois, ainsi que des infos pratiques, insolites et utiles sur la ville.

Apprendre[modifier]

La plupart des Berlinois sont en mesure de bien comprendre l'anglais et, parfois même, le français, surtout à l'Ouest. Si vous voulez apprendre l'allemand, il est très facile de trouver plus d'une dizaine d'écoles de langue par quartier de la ville, la plupart offrant des leçons intensives et très abordables. Il est conseillé d'avoir des connaissances en allemand pour bien apprécier toutes les facettes de la ville. De nombreuses visites guidées sont également proposées en anglais.

  • École de langue Prolog Logo indiquant un lien vers le site web (arrondissement de Schönerberg)

Travailler[modifier]

Le taux de chômage à Berlin est relativement plus élevé que dans la plupart des autres Länder (13,3% en 2011). Il est recommandé d'avoir une bonne connaissance de l'allemand pour pouvoir y travailler facilement. Pour les travailleurs québécois, il vous faut également un visa de travail, disponible aux consulats d'Allemagne à Montréal, Toronto et Vancouver, ainsi qu'à l'ambassade d'Allemagne à Ottawa. Il est également possible d'en obtenir un directement en Allemagne, mais il est recommandé de l'obtenir avant le départ, pour éviter les attentes.

Les sites emploi en Allemagne sont différents des sites français.

Pour votre recherche d’emploi, consultez le site du Consulat de France : http://www.athenajob.de. Vous pouvez déposer votre CV sur la base de données du site, celle-ci est consultée régulièrement par les entreprises de la région. De plus, la conseillère emploi du Consulat accueille les personnes en recherche d’emploi et les guide dans leur recherche grâce à une aide personnalisée. Le Consulat de France peut également apporter une aide à la résolution de problèmes administratifs.

En Allemagne, un grande nombre de recrutement s’effectue par le biais d’agences d’intérim ou recrutement.

Concernant le recherche d'emploi pour des Français en Allemagne il existe également le site franco-allemand Connexion Emploi http://www.connexion-emploi.com, sur lequel on peut également déposer son CV, participer à Berlin une fois par an à des salons et journées emplois franco-allemand Site Emploi Franco Allemand et lire les offres touchant les francophones à Berlin. Un nouveau site vient de voir le jour. Il se spécialise dans les offres d'emploi à Berlin pour les francophones: http://www.jobinberlin.com. Ici également, on peut postuler aux offres directement, sans passer par un intermédiaire supplémentaire.

Fradeo est un cabinet de recrutement franco-allemand qui propose un accompagnement complet aux candidates et aux candidats en recherche d’emploi à Berlin et partout ailleurs en Allemagne. Les chercheurs d’emploi peuvent acheminer leurs CV directement aux recruteurs et se faire proposer des offres d’emploi d’entreprises clientes. Ils ont également la possibilité de s’inscrire aux Salons de l’emploi franco-allemand Connecti, dont Fradeo est co-organisateur, incluant une édition régionale à Berlin. Le jobboard de Fradeo permet également une recherche ciblée d’offres d’emploi destinés aux profils franco-allemands qui cherchent dans la grande région berlinoise.

D'autres sites comme http://www.berlinstellen24.de, http://www.monster.de, http://www.onlinemarketingjobs.de, http://www.timeworkers.de, http://www.deutschlandstellen24.de ou http://www.jobs.de permettent également d'effectuer une recherche d'emploi.

On peut également faire appel aux institutions françaises présentes localement ou aux associations franco-allemandes. Les consulats aident également à la résolution de problèmes administratifs.

La page Emploi de l'Union des Français de l'Étranger (UFE) peut aussi proposer une aide à la recherche d'emploi : www.ufeberlin.de

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Berlin est une ville bon marché où l'on trouve de tout. La restauration rapide est très présente : il existe de nombreux stands de Döner Kebab ou de Currywurst qui vous permettent de vous rassasier pour moins de . Il est bon de noter que de nombreux stands proposent des sandwichs végétariens, voire végétaliens.

  • Döner Kebab et Falafel :

Dans les Imbisse ou Imbissstuben (stands/buvettes/snacks) : les fameux döner kebab, invention d'un travailleur immigré turc passée depuis dans le patrimoine gastronomique germanique, sont légion à Berlin. Le döner est un sandwich (kebab) ou un plat (Teller: plus cher) de viande de veau assaisonnée de diverses épices. Cette viande est coupée en fines lamelles à partir d’une pièce de viande fixée sur une broche tournante verticale. Le Döner Kebab (600 calories environ) constitue un repas à lui seul. Mais attention, méfiez-vous des vendeurs qui proposent des döner kebab ou falafels à seulement : de nombreuses enquêtes sanitaires allemandes ont signalé qu’il pouvait s'agir de viande avariée ou d’autres denrées pas forcément comestibles ! Un döner kebab ou un falafel ne devrait pas coûter moins de (plat : ). Le supplément pour le fromage de brebis (Schafskäse) est de 2,5  environ.

Les célèbres currywurst servis avec du pain
  • Currywurst

Il ne faut surtout pas hésiter à manger une Currywurst, saucisse agrémentée de sauce au curry et de ketchup, l'une des spécialités berlinoises. Un conseil : demandez une Currywurst sans peau (ohne Darm) et un petit-pain (Schrippe) ou frites.

  • Divers

Comme dans toutes les grandes villes européennes, on peut manger de la nourriture de toutes les nationalités à Berlin. Vous remarquerez également que, question nourriture, malgré la réunification de Berlin qui date de 1990, l'Est est encore et toujours un peu moins cher que l'Ouest en ce qui concerne la même qualité de plats.

Pour avoir une vue d'ensemble de la nourriture berlinoise, vous pouvez participer à la visite guidée culinaire.

Bon marché[modifier]

Maaßenstraße (U-Bahn Nollendorfplatz)
  • Jaipur, Rungenweg, [0] 30 / 4856
  • 1 Risotto Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Friedrichstraße 115 - 10117 Berlin, Allemagne, Logo indiquant un numéro de téléphone +49 173 7171626
  • Kleine Kneipe, Allers Weg, [0] 30 / 10059
  • Cadoro, Stollbergstr., [0] 30 / 26538
  • Golden Tweenis, Holzstraße, [0] 30 / 8120
  • Mykonos, Eichenweg, [0] 30 / 9407
  • Rizo, Ringstr., [0] 30 / 15944
  • Rama, Diebsweg, [0] 30 / 28738
  • Cafe Forum, Leopoldstr., [0] 30 / 28769
  • Satluss, Buschkoppel, [0] 30 / 10628
  • Chi Sing Restaurant, Rosenthaler Str. 62, 10119 Berlin-Mitte; Tel.+49 30 4200 892 84, daily 12.00-24.00H, Reservation are welcome! [1]
  • Chén Chè - Teahouse, Rosenthaler Str. 13, 10405 Berlin-Mitte; Tel.+49 30 2888 4282, daily 10.00-24.00H, [2]
  • Si An Restaurant, Rykestraße 36, 10405 Berlin-Prenzlauer Berg; Tel.+49 30 4050 5775, daily 12.00-24.00H, [3]

Prix moyen[modifier]

  • Zwölf Apostel (Douze apôtres). Très beau cadre. Les pizzas, parmi les meilleures de Berlin, y ont des noms d'apôtres... Bleibtreustraße 49 - 10623 Berlin-Charlottenburg (en face de la sortie du S-Bahnhof Savignyplatz), tél. 030 - 312 14 33 - également Georgenstraße 2 (sous les arcades du S-Bahn, station Friedrichstaße), 10117 Berlin-Mitte, tél. 030 - 201 02 22. Compter 15 à vingt euros au minimum avec les boissons.

Luxe[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

  • 1 Tacheles Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Sur la rue Oranienburger Tor, près de la station de U-Bahn du même nom, ne manquez pas le Tacheles, énorme bâtisse (ancienne galerie commerciale construite au tout début du XXe siècle), jadis squattée par les punks et qui résista à la démolition. Ce bâtiment, ouvert à tous, était consacré aux artistes, qui pouvaient y louer un atelier. L'été, l'extérieur était converti en plage, et le 6ème étage était l'endroit parfait pour vous asseoir et vous relaxer avec une bonne bière, tout en discutant avec les Berlinois. Le lieu est désormais fermé depuis l'automne 2012 et a été confié à un investisseur.
  • 2 Club ADS (Anciennement Maria am Ostbahnhof) Logo indiquant un lien vers le site web Stralauer Platz 33 – C'est l'un des plus grands clubs techno de Berlin. L'entrée y est relativement chère (entre 5 et 15 ), mais vaut incontestablement l'entrée. Vous pouvez y dansez sur de la techno de 18 h - h.
  • 3 Oranienstraße – Sur Oranienstraße, à Kreuzberg, tout près de Kottbusser Tor (U-Bahn) : plusieurs cafés et bars dans cette rue. De plus, une référence de la musique punk se trouve au coin de Oranienstraße/Adalbertstraße : le Trinkteufel (http://www.trinkteufel.de).
  • 4 Café Moskau Logo indiquant un lien vers le site web Karl-Marx-Allee 34 – Sur la grande Karl-Marx-Allee. Le bâtiment vaut vraiment le détour.
  • 5 Kulturbrauerei Logo indiquant un lien vers le site web Prenzlauer Berg, Schönhauser Allee 36 – Vieille brasserie transformé en centre de théâtre/café/espaces artistiques etc.
  • 6 KitKatclub Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Légendaire boite de nuit berlinoise devenu célèbre par son concept unique mêlant de la très bonne musique trance/techno à la liberté sexuelle. Fondé en mars 1994, le KitKatclub est aujourd'hui considéré comme l'une des meilleures boîtes de nuit d'Europe, sinon une adresse berlinoise reconnue dans le monde entier.
  • 7 Berghain Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – À Berlin Est, la nouvelle cathédrale techno, club répute pour être le meilleur club techno du monde.

Se loger[modifier]

Bon marché[modifier]

  • 1 Pegasus Hostel Berlín Logo indiquant un lien vers le site web Straße der Pariser Kommune 35 – Lit entre 10 et 15,25  en dortoir, plus cher sinon, septième nuit gratuite. Petit déjeuner à 5,9  (possibilité d'utiliser la cuisine sinon). À dix minute de deux stations (ostbahnhof-central et une station de l'U5). Près de commerce (Lidl à 05 min, supermarché devant). Accueil plutôt sympathique.
  • 2 U Inn Berlin Hostel Logo indiquant un lien vers le site web Finowstraße 36 – est situé dans la Cœur de Berlin, près de l'Alexanderplatz. Vous pouvez passer votre nuits dans des chambres individuelles, doubles et dans des dortoirs. Petit déjeuner gratuit.
  • 3 Comebackpackers Logo indiquant un lien vers le site web Adalbertstrasse 97, Logo indiquant un numéro de téléphone +49 30 600 57 52 7, courriel : à libérer avant 13 h.
  • 4 Three Little Pigs Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Logo indiquant un lien twitter Stresemannstr 66, 10963 Berlin (S Anhalter Bahnhof), Logo indiquant un numéro de téléphone +49 30 26 39 588 0, fax : +49 30 26 39 588 16, courriel : chambre disponible à partir de 15 h, à libérer avant 11 h. Logo indiquant des tarifs dés 13 .
  • baxpax Mitte Hostel Berlin Logo indiquant un lien vers le site web Chausseestr. 102, Logo indiquant un numéro de téléphone +49 30 283906965, courriel : à libérer avant 11 h. Logo indiquant des tarifs dés 13 .
  • baxpax downtown Hostel Berlin Logo indiquant un lien vers le site web Ziegelstr. 28, Logo indiquant un numéro de téléphone +49 30 27874880, courriel : à libérer avant 11 h.
  • Hostel Spandau Logo indiquant un lien vers le site web Wasserstr. 4 + 8, Logo indiquant un numéro de téléphone +49 30 548 13 021, fax : +49 30 353 93 213, courriel : à libérer avant S+U Spandau. Logo indiquant des tarifs 15 .
  • Smarthostel Berlin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Genter Str. 53 a/b 13353 Berlin, Logo indiquant un numéro de téléphone + 49 30 454 86 454, fax : + 49 30 454 86 500, courriel :

Prix moyen[modifier]

  • Piotr Room Berlin Detmolderstrasse 7 – Berlin. Chambre privée à partir de 39,9 .
  • City Guesthouse Pension Berlin Logo indiquant un lien vers le site web  – Cet hôtel de Berlin est un Bed & Breakfast de qualité qui deviendra votre second foyer dans la capitale. Il bénéficie d'un emplacement privilégié près de l'Alexanderplatz, le cœur de la capitale, dans le quartier de Berlin-Prenzlauer Berg. Le quartier est très apprécié pour sa vie culturelle intéressante et ses vieilles demeures du tournant du XXe siècle. De véritables habitants de Berlin vous accueillent dans une atmosphère chaleureuse typique de la ville.
  • 5 Hotel Indigo Ku'damm Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Logo indiquant un lien twitter Hardenbergstrasse 15, 10623 Berlin, Logo indiquant un numéro de téléphone +49 30 8609090, fax : +49 30 860 909-999, courriel :

Sécurité[modifier]

En décembre 2016, Berlin a subi une attaque terroriste islamiste au camion-bélier qui s'est déroulée au marché de Noël de la Breitscheidplatz. Il est recommandé d'avoir une attitude générale de prudence notamment dans les lieux publics aux heures de grande affluence.

Si la délinquance est assez faible, il est constaté un développement de la petite délinquance avec des vols à la tire dans les zones touristiques, dans les aéroports et dans les gares.

Les femmes peuvent généralement voyager seules. Il faut faire preuve de la même prudence habituelle.

En cas d'urgence, pour obtenir une ambulance ou le secours des pompiers, il faut faire le 112. Pour la police, il faut faire le 110.

Communiquer[modifier]

  • Institut français Logo indiquant un lien vers le site web

Gérer le quotidien[modifier]

Religions[modifier]

  • Paroisse catholique francophone de Berlin Logo indiquant un lien vers le site web
  • Communautés musulmanes à Berlin Logo indiquant un lien vers le site web
  • Les Bouddhistes à Berlin Logo indiquant un lien vers le site web
  • Paroisse protestante francophone de Berlin Logo indiquant un lien vers le site web
  • Communauté juive de Berlin Logo indiquant un lien vers le site web
  • Autres religions, communautés et églises Logo indiquant un lien vers le site web

Représentations diplomatiques[modifier]

  • Belgique 1 Belgique Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Logo indiquant un lien twitter Jägerstrasse 52-53, 10117 Berlin, Logo indiquant un numéro de téléphone +49 30 206420, +49 173 9548881 (numéro d'urgence pour les Belges uniquement), courriel : Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h - 12 h 30 et 13 h 30 - 17 h, consulat : lun.- ven. : h - 12 h. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Ambassade
  • France 2 France Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia 5, Pariser Platz, 10117 Berlin – Ambassade
  • Malawi Malawi Westfalische Strasse 86, 10709 Berlin, Logo indiquant un numéro de téléphone +49 30 8431 540, fax : +49 30 8431 5430, courriel :
  • Canada Canada Logo indiquant un lien vers le site web Leipziger Platz 17, Logo indiquant un numéro de téléphone +49 (30) 20 312 - 0
  • Suisse Suisse Logo indiquant un lien vers le site web Otto-von-Bismarck-Allee 4A, Logo indiquant un numéro de téléphone +49 30 390 40 00

Aux environs[modifier]

Si vous avez au moins 3 jours à Berlin restez-y ! Il serait pure folie de quitter cette ville ! Certains cependant estimeront que vous ne pouvez pas manquer de faire un passage obligé à Potsdam, la capitale du Land de Brandebourg, situé à l'extérieur de Berlin. Pour vous y rendre, vous n'avez qu'à prendre le S-Bahn S7, S1 qui se rend à Wannsee.

  • 1 Palais de Sans-Souci (Schloß Sanssouci) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia – Palais d'été du roi de Prusse Frédéric II, renommé pour son style rococo et ses jardins. Il est situé à Potsdam, à vingt-six kilomètres au sud-ouest de Berlin.


Cet article reprend du contenu de l'article Histoire de Berlin de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.
Cet article reprend du contenu de l'article République de Weimar de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.
Cet article reprend du contenu de l'article Checkpoint Charlie de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.
Cet article reprend du contenu de l'article Château de Charlottenbourg de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikivoyage en anglais intitulé « Berlin » (voir la liste des auteurs)

Stars305.svg
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Est de l'Allemagne
Destinations situées dans la région