Télécharger le fichier GPX de cet article
49.12036.1778Map mag.png

Eurasie > Europe > France > Nord-Est de la France > Grand Est > Lorraine > Moselle > Metz

Metz

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Metz
La Moselle et le temple Neuf
La Moselle et le temple Neuf
Informations
Pays
Régions
Cours d'eau
Altitude
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Metz, ville du Nord-Est de la France (Lorraine) est âgée de 3 000 ans. Elle possède de ce fait un éclectisme architectural très étendu joignant l'Antiquité au XXe siècle. Son histoire est liée de très près à sa situation frontalière qui lui donne un visage à la fois français et germanique notamment avec son "quartier Impérial". Un patrimoine d'exception qui vaut au centre ville son inscription sur la liste indicative française du patrimoine de l'Unesco en 2014.

Son image populaire de ville-garnison grise et industrielle disparaît progressivement, car en contradiction avec la réalité d'une cité très commerçante et conviviale, naturelle et culturelle, dont les couleurs et la richesse témoignent d'une histoire remplie qui lui a donné une dimension pittoresque.

Comprendre[modifier]

Le nom de la ville se prononce comme "messe", la prononciation du "t" est très peu appréciée par les messins, tout comme pour la ville de Bruxelles qui se prononce quant à elle "brusselle". La ville présente une importante diversité architecturale, de l’antiquité au XXe siècle, riche d’un fort héritage médiéval et classique, d'influence française, mais aussi germanique, notamment dans le quartier impérial, aménagé lors de l'annexion de l'Alsace-Lorraine, représentatif de l'architecture wilhelmienne. Metz cherche à s'ériger comme plateforme pour l'art moderne et contemporain par des nouvelles politiques culturelles urbaines.

Aller[modifier]

Par avion[modifier]

Metz est desservie par l'aéroport régional Metz-Nancy-Lorraine[1] (ETZ), situé à Goin, à environ 25 km de la ville (20 min en voiture) et par l'aéroport de Luxembourg-Findel, situé à 30 min dans la banlieue de Luxembourg.

La gare de nuit

Par train[modifier]

La 1 Gare centrale se trouve à l'intersection des liaisons Benelux-Suisse-Italie, Paris-Francfort-Europe Orientale et est donc bien desservie. Paris se trouve à h 25m par TGV, Nancy est à une quarantaine de minutes, de même que Luxembourg-ville.

La gare qui s'ouvre à l'arrière sur le centre Pompidou-Metz et à l'avant sur le quartier Impérial n'est qu'à 10 min de l'hypercentre.

En voiture[modifier]

Desservie par l'autoroute A4, elle est facilement accessible de Paris, de Strasbourg ou de Sarrebruck (Allemagne), et par l'autoroute A31 qui relie la ville à Nancy par le sud (ensuite Dijon, Lyon et Marseille) et Luxembourg par le nord.
Ces deux autoroutes, reliés par le sud-est de la ville par une voie rapide, forment une rocade autour de l'agglomération messine, de même qu'un "ring" de boulevards encercle le centre-ville et facilite son contournement.

Embranchement de l'île du Saulcy : à droite le bras conduisant au Plan d'Eau, à gauche la Moselle non navigable et sa digue, en dehors du cadre à gauche se trouve l'extrémité sud du canal de la Moselle

Par bus[modifier]

La ville est desservie par le réseau interurbain TIM (Transports Interurbains de Moselle) au niveau départemental, mais également au niveau régional par des liaisons Métrolor assurées par la SNCF.
La desserte urbaine (et périurbaine) est quant à elle assurée par le réseau Le Met' (ancien réseau TCRM) depuis l'été 2013, qui s'accompagnera dès le mois d'octobre de deux lignes de transports en commun en site propre, le BHNS Mettis.

Par bateau[modifier]

L'accès à la ville est possible via la Moselle par le sud, avec possibilité d'accoster soit au quai des Régates du Plan d'Eau (ouest du centre-ville), soit au port Mazerolles aménagé dans le canal de la Moselle au nord de la ville.
Sinon par le nord également via la Moselle et ses portions canalisées (Canal des Mines de Fer de la Moselle ou Camifémo) entre Terville et Uckange puis entre Richemont et Maizières-lès-Metz avec cette fois-ci uniquement la possibilité d'accoster au port Mazerolles.

Circuler[modifier]

Carte présentant les principaux axes de circulation de la ville, Metz-Centre est représenté par le numéro 13.

La vieille ville est aux deux tiers entourée d'un "ring" formé d'une succession de quatre boulevards et avenues dont chaque extrémité est la bretelle d'accès à l'autoroute A31.

Le centre historique est également doté d'un plateau piéton de 52 000 m2 et donc voué à la marche à pied et au vélo (ainsi qu'aux riverains et certains bus), s'il n'est pas en zone piétonne le reste du centre-ville (situé à l'intérieur du ring) est placé en zone 30, c'est-à-dire que la vitesse des véhicules est limitée à 30 km/h.

Voir[modifier]

Metz est classée ville d'art et d'histoire. En 2009, la ville a été placée 39e au classement des villes à "absolument voir" par le New York Times.

Édifices religieux[modifier]

  • 1 Cathédrale Saint-Étienne Logo indiquant un lien wikipédia – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France La cathédrale de style gothique, possède de nombreux vitraux réalisés par Marc Chagall. Elle est considérée comme l'une des plus belles de France.
  • 2 Basilique Saint-Vincent Logo indiquant un lien wikipédia – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Basilique construite de 1248 à 1376, ancienne abbatiale avec son cloître et sa façade du XVIIIe siècle.
  • 3 Église abbatiale Saint-Pierre-aux-Nonnains Logo indiquant un lien wikipédia – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Plus vieille église de France, datant du Ve siècle.
  • L'église Saint-Maximin (XIIe XVe siècles) conserve la structure d'une église romane, adossée à elle la rue de la Baue (la rue la plus étroite de la ville) conserve les uniques arcs-boutants de l'église
  • L'église Saint-Martin (XIIIe XIVe XVIe siècles), est remarquable par son clocher néogothique, sa structure d'origine romane ainsi que la portion de rempart romain qu'elle a conservé sur sa façade
  • 4 Église Sainte-Ségolène Logo indiquant un lien wikipédia – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France L'église (XIIIe XIXe siècles) et sa façade harmonique réalisée par les Allemands.
  • L'église Saint-Livier (XIIIe XVe siècles), ruine d'une église conservée dans le cadre moderne du Pontiffroy
  • L'église Saint-Clément construite de 1635 à 1730, présente une étonnante association de l'architecture gothique et baroque
  • 5 Abbatiale Sainte-Glossinde Logo indiquant un lien wikipédia – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Unique exemple d'art rococo messin avec son palais épiscopal (XVIIIe siècle).
  • La chapelle des Templiers (XIIe siècle), cobstruite par l'ordre du temple, elle est étonnante par sa forme rotonde unique en ville
  • La chapelle Saint-Genest (XIIe XIIIe siècles) est un des plus anciens bâtiments gothiques de Metz ayant eu une vocation civile à l'origine (autrefois masquée par la maison de Rabelais disparue)
  • La chapelle de la Miséricorde (XIIIe siècle) anciennement intégrée à un couvent composé de réalisations de la Renaissance et du XIXe siècle, on imagine qu'il s'agissait à l'origine d'une simple salle voûtée faisant partie d'une maison aristocratique (elle se situe en face de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption, première église baroque messine)
  • Le temple de la Garnison construit de 1875 à 1881, il ne reste que la tour avec une hauteur de 91 mètres
  • 6 Temple neuf (nouveau temple protestant) Logo indiquant un lien wikipédia – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Construit de 1901 à 1904 dans un style néoroman au bord de la Moselle (d'une configuration similaire à celle de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris).
  • Le cloître des Récollets (XIVe siècle) conserve un jardin plusieurs fois centenaire spécialisé dans les plantes à vertu médicinale.
  • La synagogue de 1850, témoin de l'histoire du quartier Saint-Ferroy et du Rimport comme ghetto juif

Édifices civils[modifier]

  • Les thermes romains (thermes de Nord), datant de l'époque gallo-romaine conservés in situ au sein des musées de la Cour d'Or
  • L'hôtel Saint-Livier (XIIe - XIIIe siècles) plus vieux bâtiment civil attesté de la ville
  • L'hôtel de la Bulette (XIVe siècle) conserve sa façade restituée dans les années 1920 dans l'ensemble de l'hôpital Sainte-Croix
  • Vestiges de l'hôpital Saint-Nicolas du XIIIe siècle, notamment son portail flamboyant
  • L'hôtel de Heu (XIVe XVe siècles) et son alignement quasi inchangé de fenêtre gothiques
  • L'hôtel Gargan (XVe siècle) ancien théâtre messin
  • L'hôtel de Burtaigne (XVIe siècle) bâtiment de la Renaissance
  • L'hôtel de Gournay (XVIe siècle) conserve dans les murs de sa cour des vestiges d'avant sa construction
  • La maison des Têtes construite en 1529 et ses fenêtres décorées de bustes typiques de la Renaissance
  • La grange Chèvremont (XIIIe et XVIe siècle) et celle des Antonistes (XIVe siècle) greniers à blé symboles de la République messine médiévale
  • L'opéra-théâtre de Metz (XVIIIe) plus vieux théâtre encore utilisé de France (se situe place de la Comédie, proche du temple Neuf)
  • L'arsenal, datant du XIXe siècle sous le nom d'Arsenal Ney à été restitué en 1989 sous la forme d'une salle de spectacle
  • Les villas et immeubles de l'avenue Foch (début du XXe siècle), représentant un ensemble architectural éclectique typique de l'Annexion allemande, s'ajoute à l'ensemble du quartier Impérial

Édifices militaires[modifier]

  • La porte des Allemands (XIIe XVe siècles), la plus remarquable des deux grandes entrées conservées des remparts de Metz, il s'agit à l'origine d'une double porte reliée par un simple pont.
  • La porte Serpenoise (XIXe siècle) d'origine romaine, fut détruite au XVIe siècle et reconstruite au XIXe pour permettre l'accès à la gare.
  • Les remparts médiévaux subsistent par fragments dans la ville (tour Camoufle), mais la portion la plus complète est celle située le long de la Seille au nord de la porte des Allemands (remparts de l'Arsenal).
  • Le magasin aux vivres (XVIe siècle) témoin de l'ancienne citadelle
  • Le fort Bellecroix (XVIIIe et XIXe siècles) et sa double couronne réalisée par Cormontaigne fait écho au Fort-Moselle dont les fortifications ont disparu
  • Le fort de Queuleu (XIXe siècle) réalisé pendant le Second Empire pour résister aux Prussiens (première ceinture fortifiée de Metz), a servi de lieu d'internement nazi plus tard.
  • Le palais du Gouverneur construit de 1902 à 1905 dans un style né-renaissance flamande remarquable
  • Plusieurs ensembles de casernes du XVIIIe au XXe siècle

Édifices administratifs[modifier]

  • Le palais de justice (XVIIIe siècle) ancien palais classique du Gouverneur de Metz
  • La préfecture (XVIIIe siècle) ancien palais de l'Intendance de Metz
  • L'hôtel de ville (XVIIIe siècle) réalisé avec la place d'Armes par Belle-Isle face à la cathédrale
  • L'ancienne gare construite en 1878 sur l’emplacement de la gare de 1853 ayant brûlé (la première gare en bois datait de 1849).
  • La gare centrale construite construite de 1905 à 1908 dans le style néoroman de même que l'hôtel des Postes (1911) qui lui fait face

Places remarquables[modifier]

  • La place Saint-Jacques, voisine du forum romain, la colonne Notre-Dame-de-Metz érigée pendant la première guerre mondiale trône en son centre
  • La place Saint-Louis, qui possède une étonnante rangée d'arcades gothiques à l'italienne érigées contre le rempart romain, unique en France
  • La place d'Armes qui marie le classicisme radical XVIIIe à la finesse gothique de la cathédrale
  • La place de Chambre, est une des plus vieilles places de la ville et offre une belle vue sur la cathédrale
  • La place Saint-Thiébault qui marque la rupture entre l'architecture française et allemande
  • La place Sainte-Croix, point culminant de la vieille ville, la colline Sainte-Croix était le berceau de la cité
  • La place Raymond-Mondon (ancienne place Déroulède) centre névralgique de la nouvelle ville allemande, accompagnée de l'hôtel des Arts et Métiers, de la Chambre de commerce de la Moselle et de l'hôtel Foch
  • La place de la République (anciennement place Royale), la plus grande place de Metz assurant la jonction entre l'hypercentre et quartier de la citadelle et ses jardins (Esplanade)

Parcs et jardins[modifier]

  • Jardin botanique de Metz, labellisé Jardin botanique de France et des pays francophones
  • Jardins Jean-Marie Pelt, anciennement appelé Parc de la Seille
  • Parc du Pas-du-Loup,

Apprendre[modifier]

Metz possède de nombreux collèges et lycées (dont Fabert et Georges-de-la-Tour ayant un réputation à rayonnement régional), ainsi qu'une université (désormais unie à celle de Nancy : l'université de Lorraine) répartie en plusieurs sites : Campus du Saulcy (bordure du centre ville), Campus Bridoux (quartiers est) et les grandes écoles du Technopôle.

Travailler[modifier]

Metz bénéficie du dynamisme économique Luxembourgeois, de l’implantation du Groupe PSA, d'EDF (Centrale nucléaire de Cattenom) ainsi que d'Arcelor. Parmi les secteurs économiques représentés à Metz, citons la métallurgie, la pétrochimie, l’automobile, la logistique, le commerce…

Acheter[modifier]

La ville est réputée pour son nombre important de commerces en centre-ville, pour la plupart regroupés dans la rue Serpenoise et la rue des Clercs ainsi que dans les voies adjacentes telles que : en Chaplerue, la rue de la Tête d'Or, en Fournirue, l'axe rue du Petit-Paris, du Palais et de la Pierre-Hardie ou encore la place Saint-Louis. L'hypercentre est également doté du centre commercial Saint-Jacques encadré par les rues de Ladoucette, de la Tête d'Or, en Fournirue et la place Saint-Louis.
Le quartier Outre-Seille rassemble lui aussi un bon nombre de commerces.Notamment dans la rue des Allemands, on y trouve quasi exclusivement des petites boutiques à l'inverse des grandes enseignes de la rue Serpenoise.

Manger[modifier]

Le quartier impérial est riche de restaurants en tous genres, qu'on retrouve en moindre quantité et de façon plus éparse dans le vieux centre en principe dans le Neufbourg ou Outre-Seille. D'autres restaurants sont souvent installés le long des voies de circulation dans divers quartiers de la ville.

De nombreux snacks et pizzerias sont dispersés dans la ville, notamment les kebabs très présents dans l’ensemble de Metz.

Bon marché[modifier]

Casa Ricci, 16 Rue Sainte-Marie, avec une cuisine Italienne, Méditerranéenne, Européenne.

Kashmir, 92 Rue du 20e Corps Américain, avec une cuisine Indienne, Moyen-Orient, Pakistanaise.

Classe moyenne[modifier]

Le chat noir, 30 Rue Pasteur à quelques centaines de mètres de la gare. Excellent restaurant français, très bon rapport qualité prix. Sole meunière à la carte délicieuse.

Luxe[modifier]

Hôtel-Restaurant La Citadelle, restaurant étoilé.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Bars, pubs et autres cafés sont très présents dans la vie messine : dispersés dans les rues du centre-ville et beaucoup aussi dans les quartiers ou changeant les places Saint-Jacques et Saint-Louis en terrasses été comme automne, ils sont très appréciés des messins qui profitent souvent des quelques cafés-concerts en cours de disparition.

Se loger[modifier]

Bon marché[modifier]

  • Campanile Metz Centre Gare, au pied du centre Pompidou et de la gare SNCF Site.
  • Hôtel Le Mondon, proche de la vieille ville, 3 étoiles Site.
  • Hotel Bristol, face a la gare de Metz, entièrement rénove Site.
  • Hotel The Originals Metz Moderne, situé au centre historique de Metz Site.
  • Alerion Hotel, au cœur du quartier impérial et en face de la gare Site.

Luxe[modifier]

  • Hotel La Citadelle Metz - MGallery By Sofitel, Hôtel 4 étoiles au cœur de Metz Site.
  • Mercure Metz Centre, avec un décor contemporain inspiré de la cathédrale St-Etienne Site.

Rester en contact[modifier]

  • Bar Saint Jacques, 10 Place Saint Jacques, l'un des plus vieux bars de Metz, bonne ambiance, café avec wifi.
  • DIACOM, 20 Rue Gambetta.
  • Pad'panic, 2 bis Rue Mozart.

Conserver la santé[modifier]

Plusieurs hôpitaux assurent la prise en charge des patients à Metz.

Deux publics :

  • l'Hôpital de Mercy, en banlieue est de la ville (CHR de Metz-Thionville)
  • l'Hôpital militaire Legouest, à Plantières (forte proximité avec le centre ville)

Et d'autres privés :

  • le groupe hospitalier des "Hôpitaux Privés de Metz" (HPM) divisé en trois sites en centre ville (Saint-André, Sainte-Blandine et Belle-Isle) regroupera ses fonctions dans le futur Hôpital-Robert-Schuman en banlieue est de Metz
  • l'hôpital Claude-Bernard à Borny

Gérer le quotidien[modifier]

Vivre à Metz, c'est aussi s'adapter à un climat souvent capricieux et pluvieux, mais qui laisse toujours s'installer le Soleil, permettant à la ville d'irradier de sa couleur d'or grâce à la pierre de Jaumont, et à ses habitants de profiter des innombrables espaces verts présents partout dans la ville et ses quartiers.

Aux environs[modifier]

À proximité[modifier]

  • Le château de Courcelles de Montigny-lès-Metz et le jardin botanique.
  • Les deux ceintures des forts de Metz se déploient autour de la ville comme à Saint-Julien-lès-Metz, au Mont-Saint-Quentin ou encore à Verny.
  • Les vestiges de l'aqueduc romain de Gorze à Metz situés de part et d'autre de la Moselle, respectivement à Jouy-aux-Arches et Ars-sur-Moselle
  • Les cités lacustres des étangs d'Outre-Moselle, notamment à Vaux.
  • Les jardins fruitiers de Laquenexy
  • Les châteaux d'Urville et de Landonvillers sur la commune de Courcelles-Chaussy

Dans la région[modifier]

  • Les musées de la mine d'Aumetz et de Neufchef
  • Le Haut-Fourneau U4 d'Uckange
  • La vieille ville de Thionville et sa place du marché.
  • La vieille ville castrale de Briey.
  • La ville-citadelle de Longwy, également célèbre pour ses émaux
  • Sarreguemines et sa cité des faïenciers.
  • La citadelle de Bitche.
  • Le parc archéologique gallo-romain de Bliesbruck-Reinheim
  • Le château de Malbrouck à Manderen
  • La vieille ville de Verdun ainsi que ses environs, mémoires de la première guerre mondiale.
  • La ville fortifiée de Toul et sa cathédrale.
  • Le pays des étangs (étang de Lindre, du Stock, de Gondrexange) et Sarrebourg
  • Le Saulnois : Marsal, Château-Salins, Vic-sur-Seille
  • Nancy, la cité des ducs de Lorraine
Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Moselle