Télécharger le fichier GPX de cet article
-40.08-71.07Map mag.png

Chili

De Wikivoyage
Aller à : navigation, rechercher

Chili
​((es) Chile)
Cuernos del Paine from Lake Pehoé.jpg
Drapeau
Flag of Chile.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Langue officielle
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation

Le Chili, en forme longue République du Chili, est un pays d'Amérique du Sud, frontalier de l'Argentine, de la Bolivie et du Pérou.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

Le Chili a une géographie très particulière (4 300 km de long avec une largeur variant entre 90 et 440 km). Son amplitude nord/sud, rapporté à la longitude de l'Europe et de l'Afrique, irait de Copenhague à Nouakchott. Le nord est désertique (les précipitations sont quasi-nulles), Le centre plutôt tempéré, quasi méditerranéen, plus au sud la régions des lacs a un climat européen plus continental jusqu'à arriver en Patagonie où il fait plutôt frisquet. La végétation suit : nulle à l’extrême nord, puis cactus, vignes et palmiers au centre, forêts dans la régions des lacs et une espèce de toundra en Patagonie. Il y a au Chili environ 450 volcans dont une centaine en activités. Ils sont alignées sur un axe nord/sud le long de la Cordillère des Andes. Soit environ un volcan tout les 10 km et un actif tout les 50 km.

Climat[modifier]

L'étendue géographique du pays, tant en latitude qu'en altitude fait que l'on rencontre une très grande variation de climat, que ce soit au niveau des températures, des précipitations, ou de l’ensoleillement.

Histoire[modifier]

Avant l'arrivée des espagnols le territoire qui constitue aujourd'hui le Chili était habité par des nations autochtones de cultures diverses. Les Mapuche furent la civilisation la plus importante de cette région du continent. Vers 1450, les Incas envahirent le Chili actuel mais ne purent jamais occuper le territoire Mapuche. La présence inca dura peu de temps, bien moins d’un siècle, et ne laissa que peu de traces au Chili. Les Amérindiens vivaient principalement de l’agriculture et de la chasse.

La conquête espagnole

À l’initiative de Carlos I, roi d’Espagne.le portugais Magellan parti de Sanlúcar de Barrameda le 26 septembre 1520, Après avoir parcouru les côtes qui, après la conquête appartiendront au Brésil et à l'Argentine lui et son équipage traversent le détroit qui relie le Pacifique avec l’océan Atlantique, et qui porte son nom. En 1535, Diego de Almagro, lieutenant de Francisco Pizarro, maître du Pérou, commença la conquête du Chili. A nouveau, les Indiens Mapuches situés dans la partie du Sud de l’actuel Chili furent les seuls à résister farouchement aux Espagnols et mirent en déroute les troupes des conquistadors. En 1683, l’esclavage est aboli et cela permet d’établir des relations plus sereines entre les colons et les Mapuches. Par la suite, divers affrontements ont lieu jusque vers le milieu du XIXe siècle pour la possession de terres les plus australes. Le 18 septembre 1810 sera proclamée l´indépendance du Chili, mais celle-ci ne sera effective qu´en 1818, année où Bernardo O´Higgins et son homologue argentin, José San Martin libèrent le pays du joug espagnol. Suite à la découverte d'énormes gisements de salpêtre, matière première servant comme engrais naturel et poudre à  canons, la convoitise des chiliens mena à une guerre qui opposa le Chili à la Bolivie et l'Argentine. L'armée occupa Antofagasta anciennement province bolivienne en 1879, privant la Bolivie de tout accès à la mer. La victoire du Chili profita surtout aux Anglais qui achetèrent à bas prix les gisements de salpêtre. Mais le Chili s'empara des terres boliviennes où se situe l´actuelle mine de Chuquicamata, la plus grande mine de cuivre du monde et qui continue encore aujourd´hui d’enrichir son économie. Un gouvernement socialiste fut élu,à la suite d'une élection démocratique. A la tête de l'union populaire,le 24 octobre 1970 Allende fut confirmé dans un mandat présidentiel. Avec l'appui au Sénat du parti Démocrate chrétien il entrepris un réforme agraire et la nationalisation des entreprise minières. Des indemnisations promises pour compenser les pertes en profit furent réparties inégalement. Ce qui provoqua le mécontent des investisseurs étranges au point que le gouvernement américain imposa des sanctions économiques. Le coup d'état du 11 septembre 1973 renversa Allende. Celui-ci retrouvé sans vie dans le palais de Moneda par les puschiste, fut remplacé par une junte militaire dirigé par le Général Augusto Pinochet. Ce dernier dissout le parlement, interdit les partis politiques, le pouvoir judiciaire est soumis à une dictature militaire. Les droits humains sont bafoués et le gouvernement américains approuve une répression sanglante à grande échelle de l'opposition constitué par la "Coalicion " Pendant toute la durée de la dictature, la consommation moyenne par habitant n'a jamais retrouvé son niveau de 1972, et on observe une « diminution de la qualité de vie d'une partie importante de la population chilienne »

Population[modifier]

Le Chili compte 18 000 000 habitants soit une densité de moins de 24 hab./km2, ce qui est assez peu, mais ne reflète pas la grande inégalité de densité de population. En réalité la quasi totalité du territoire est désertique, voir inhabitable. La région de Santiago concentre à elle seule 1/3 de la population du pays. Il y a environ 700 000 indiens natifs au Chili dont 600 000 Mapuches (centre et sud), 50 000 Aymaras (extrême nord ), 20 000 Atacameños (nord), selon le Grand Atlas du Chili qui cite le recensement 2003.

Fêtes et jours fériés[modifier]

Le Chili fête son indépendance, quelques victoires militaires et un nombre important de fêtes religieuses. Pour la première fois, en 1999, il n’y a pas eu de commémoration officielle du 11 septembre.

Date Remarques
lundi 1 janvier 2018 jour de l'an.
dimanche 1 avril 2018 Pâques.
mardi 1 mai 2018 fête du travail.
lundi 21 mai 2018 Jour de la marine : anniversaire de la bataille navale d’Iquique, un épisode de la guerre du Pacifique en 1879. Deux vieux navires en bois, l’Esmeralda et le Covadonga, affrontent victorieusement deux cuirassés péruviens.
lundi 18 juin 2018 Corpus christi
vendredi 29 juin 2018 San Pedro
mercredi 15 août 2018 Assomption.
mardi 11 septembre 2018 célébré officiellement jusqu’en 1998, était l’anniversaire de la prise du pouvoir par l’armée en 1973. Le jour n'est plus férié depuis 2002. Sa signification a évolué selon les régimes et gouvernement en place.
mercredi 12 septembre 2018 dit « Jour de la race » commémore la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, il est fêté dans tout le monde hispanique, mais pas par les Amérindiens, au Chili les Mapuches, pour qui le 12 septembre est un jour de deuil.
mardi 18 septembre 2018 Jour de l’indépendance. Cette date fait seulement référence à la première assemblée du gouvernement en 1810 après la démission du président nommé par Madrid, dans le cadre du Chili colonial.
mercredi 19 septembre 2018 le Jour des forces armées.
jeudi 1 novembre 2018 Toussaint.
vendredi 8 décembre 2017 Immaculée conception.
lundi 25 décembre 2017 Noël.

Régions[modifier]

Carte du Chili
Nord (Arica et Parinacota, Tarapacá, Antofagasta, Atacama et Coquimbo)
Le désert le plus sec du monde, des ruines archéologiques et les plateaux andins.
Centre (Valparaíso, Santiago, Libertador General Bernardo O'Higgins et Maule)
Le cœur du pays avec les principales villes, des vignobles et des stations de ski parmi les meilleures de l'hémisphère sud.
Sud (Biobío, Araucanie, Fleuves et Lacs)
La région des Mapuches, des lacs, des rivières et de la mythique île Chiloé.
Extrême-Sud (Aisén del General Carlos Ibáñez del Campo et Magallanes et Antarctique chilien)
La Patagonie occidentale avec ses fjords, ses glaciers, ses lacs et ses forêts.
Île de Pâques
Une île perdue au milieu de l'océan Pacifique, foyer d'une des plus mystérieuses civilisations du monde.

Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

Parcs Nationaux[modifier]

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

  •      Chili
  •      Carte d'identité nationale
  •      Exemption de visa
  •      Exemption de visa après payement d'une taxe de réciprocité
  •      Visa requis

En avion[modifier]

L'aéroport de Santiago est moderne et bien équipé. Les liaisons internes sont modernes. Pour aller dans le centre, ne pas être dupe avec les taxis. Très bonne solution pour ne pas se compliquer la vie, mais sachez qu'il y a des bus qui attendent à la sortie de l'aéroport et qui vous emmènent dans le centre pour 1700 pesos/aller et 3000 A/R valable 90 jours (contre 10 000 pour un taxi).

En bateau[modifier]

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Posséder le carnet de passage en douane si vous envisagez d'entrer avec votre propre véhicule.

Concernant l'assurance, il n'est possible de le faire que dans les organismes des villes situées non loin de la frontière.

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

Il existe deux compagnies d'avion internes :

  • SKY AIRLINES
  • LATAM

Possibilités de se rendre depuis Santiago :

  • Pedro d'Atacama
  • Purto Montt
  • Punta Arenas (environ 3h / à partir de 60000 le trajet)

En bateau[modifier]

  • NAVIMAG

Assure des trajets aller/retour Puerto Montt/Puerto Natales toutes les semaines. 3Jours/3nuits de voyages en patagonie à partir de 350 US$ tout compris.

En train[modifier]

Il n'existe quasiment plus de train de passager au Chili, si ce n'est une fois par semaine un train qui va de Santiago vers le sud. Un train transfrontalier va de Arica vers Pérou.

En autocar[modifier]

Bon marché, d'excellente qualité et offrant d'énormes possibilités (horaires, trajets). Il permet de prendre le temps de découvrir le paysage chilien - très riche -.
Deux grande sociétés qui pratiquent les même tarifs : Turbus (appartenant à la famille Pinoche) et Condor. Des bus confortables et en bon états avec des prix faibles.
Certains endroits ne sont accessibles qu'avec de petites compagnies locales qui utilisent des minibus 4x4 au confort rudimentaire, et à la sécurité aléatoire.

En voiture[modifier]

La signalisation respecte au plus près l'ensemble des normes internationales. Le panneau "STOP" comprend en réalité la mention "PARE". La plupart des routes sont en bon état, il est cependant recommandé de ne pas emprunter d'itinéraire non délimité (asphalte ou piste) à cause du risque de mines encore en activité, en particulier au nord du kilomètre 1500 de la RN 5.

Les cartes chiliennes indiquent souvent, outre la taille de la route, le type de revêtement, car une bonne partie du réseau n'est pas asphalté. Dans ce pays on ne raisonne pas en kilomètre, mais en temps, les chiliens vous diront "telle ville est à h 30 de telle autre".
Je vous recommande le Gran Atlas de Chile ediciones Turiscom, 400 pages de cartes routières et autres, plans de villes, histoire du pays, la faune, la flore, etc... Indispensable pour voyager au Chili - ISBN : 7806631000364 -
Il est parfois difficile de se procurer une carte chilienne précise en Europe, essayez sur internet. Si vous séjournez à Santiago allez à la Librairie Australis.

  • Libreria Australis Av Providencia 1670, Santiago de Chile (Galería del Patio Local 5A c'est dans un petit passage piéton arboré, au fond à droite.), Logo indiquant un numéro de téléphone +56 2 236 8054 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h 30 - 20 h & sam. : 10 h 30 - 15 h en Dec-Mar, lun.- ven. : 10 h - 19 h & sam. : 10 h 30 - 15 h 15 en Avr-Nov.—  Petite librairie du voyage tenue par Cecillia Pizarro, cartes et atlas du Chili et de l'Amérique du Sud (à Santiago tel:022368054)

Au Chili, il y a aussi des contrôles de vitesse par radar dans des voitures banalisées.
Limitations de vitesse :

  • Autoroute : 120 km/h
  • Route : 100 km/h
  • Ville : 50 km/h

Le taux d'alcoolémie autorisé est de 0,3 g/l de sang.

Le Chili est un pays désertique, et des portions de routes de 200 à 300 km peuvent être dépourvues de station de carburant, même sur des grands axes. En ce qui concerne les routes secondaires, les carburants sont rares, mais certains particuliers, épiceries, bars, peuvent vous en vendre à partir de leur réserve personnelle, attention au prix !!

Parler[modifier]

De bonnes bases d'espagnol sont nécessaires pour se débrouiller sur place. Les chiliens ont accent très marqué et il faut quelque temps pour s'y habituer. Les "s" à la fin des mots sont presque toujours inexistants, les "d" des participes passés également, les conjugaisons sont revues, etc... Quelques exemples :

  • Complicado se prononce " complica'o " ( y dado → da'o, etc..)
  • Hablas → " hablai" (cantas → cantai, etc...)
  • Mas o menos devient "ma'o'meno'"

Les phrases sont ponctuées de "cachai" ( traduit par "tu piges" ) et "po'huevon" ( "mec " )

bref, une fois tout cela maitrisé, on pourra apprécier largement la proximité et la générosité des chiliens.

Acheter[modifier]

La monnaie du Chili est le peso chilien ($, CLP).

Taux de change CLP actuel
Google Finance: CAD CHF EUR GBP USD
Yahoo! Finance: CAD CHF EUR GBP USD
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

Un temps d'immersion est nécessaire pour démarquer les "vrais" prix des prix pour touristes. Mais si nous nous comportons comme des touristes, il ne faut pas s'attendre à autre chose en échange. À priori, pas la peine d'essayer de marchander. Il existe des stands pour touristes et d'autres pour les locaux. À vous d'aller chercher ailleurs ce que vous voulez si vous vous sentez arnaqué, car si VOUS n'achetez pas, il y aura bien quelqu'un d'autre pour le faire à votre place.

Manger[modifier]

Goûtez les merveilleuses empanadas. Le défi est ensuite de savoir où trouver les meilleures...

Beaucoup de stand donnant sur la rue, ou à même le trottoir pour acheter des encas. Les chiliens mangent beuacoup de sandwich (appelé completo avec avocat/tomate/saucisse), fritures de pommes de terre et autres, empadadas le matin, le midi ou le soir. Compter environ 1000 à 2000 pesos pour un encas.

Vous ne trouverai pas d'eau à table (mais vous pouvez en demander). Les chiliens boivent (enormement!) de bebidas (=sodas/ souvent du coca) très souvent compris dans les menus.

Le café se trouve de partout. Souvent du nescafé en poudre. A partir de 500 pesos dans la rue à 2000 dans un café ou restaurant.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Selon la durée du séjour et les moyens de chacun, l'on trouvera de tout. Les endroits les moins chers sont les "residenciales" ou "hospedajes". Ce sont des chambres chez l’habitant. Les propriétaires louent en général entre trois et dix chambres dans de grandes maisons ou appartements. Il y a des hôtels très peu chers également. Pour de plus longues durées, on trouvera facilement des colocations, dont les annonces couvrent les murs du centre ville ou les universités. À partir de 3500 pesos par jour, le loyer moyen mensuel est de 100 000 pesos pour un endroit plus que correct. Ceci correspond à une "vraie" immersion à Santiago. Pour le tourisme habituel, compter le double. (pour les quartiers chics)

  • Camping à partir de 7000/pers.
  • lit en dortoir à partir de 7000/pers.
  • hospedaje environ 20000-30000 /la chambre pour 2 ou 3.
  • hostal environ 20000-30000 /la chambre pour 2 ou 3.
  • hotel à partir de 30000 / la chambre

Les auberges, hospedaje et hostal proposent très souvent un petit-déjeuner inclus. Le wifi est présent presque partout. Et enfin vous trouverez régulièrement un accès à cuisine (de la bouilloire d'eau chaude à la cuisine de la maison) très pratique pour se faire à manger soi-même. Le petit-déjeuner se compose pour la plupart de pain, jambon, fromage en tranche, confiture (maison si vous de la chance). Jus et fruits rarement. Café/thé bien sur.

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Communiquer[modifier]

  • Centre d'appel, un peu partout dans les villes
  • Wi-Fi, de partout dans les restaurants, les hostals, les centres internet.

Les chiliens utilisent très couramment l'application what's app. De nombreux prestataires touristiques ont un numéro accessible sur l'application; ce qui évite d'utiliser une connexion de téléphone portable.

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Police : 133
Ambulance : 131
Pompier : 132

Bien que le centre de Santiago donne l'impression d'une ville européenne au niveau de vie "correct", il ne faut pas oublier que les quartiers sud sont habités par de personnes à faible niveau de vie. Aussi, même dans Santiago, le touriste, avec ses appareils photos, ses bijoux, ses liasses de pesos fait envie: rester prudent, cacher ses bijoux, son argent, ses appareils. À Valparaiso, qui fut un grand port, mais est aujourd'hui une ville plus ou moins pauvre (les bateaux ne passent plus par le Cap Horn, et donc ne font plus escale) redoublez de vigilance. Dans le nord, moins de craintes, mais rester prudent quand même. Dans le sud (à partir de Temuco) la situation change, le niveau de sécurité va mieux.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Santé[modifier]

Valparaiso n'a pas la splendeur du siècle passé, mais est le principal port pour l'exportation des fruits et des légumes de la vallée centrale. Les fruits du Chili et aussi ses vins se trouvent dans tous les marchés du monde.

Respecter[modifier]

Voyager avec des enfants[modifier]

Le chili est un pays sur et facile d'accès; il est donc adapter à un voyage avec enfants. Par contre le chili est particulièrement attirant pour les paysages et les trecks. Pas toujours facile d'accès, ou campement nécessaire sur place; c'est à prendre en compte suivant les activités et lieux visités.

Vous trouvez sensiblement la même chose qu'en France pour un bébé dans tout les supermarchés : couche, lait en poudre, lingette. Il y a de nombreux espaces publics aménagés : structures de jeux, plages, parcs en ville...

Pas de danger ou restrictions particulières. Il y a des médecins, pharmacie dans toutes les grandes villes. Toute la famille devra se protéger du soleil sérieusement, le soleil est réputé extrêmement fort car près du "trou" de la couche d'ozone.

De nombreuses hospedaje et hostal proposent des chambres avec trois lits ou 1 grand lit+1petit lit pour le même prix qu'une double. Les chiliens sont de manière générale très accueillants avec les bébés et les enfants.

Stars305.svg
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Cône Sud
Destinations situées dans la région