Aller au contenu

Télécharger le fichier GPX de cet article
51.3480-65.889
De Wikivoyage

Rivière-Nipissis
Information
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Religion(s)
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Fuseau
Localisation
Site officiel

Rivière-Nipissis est un vaste territoire non organisé avec un plein couvert forestier dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Sept-Rivières, dans la région administrative de la Côte-Nord, au Québec, au Canada. Rivière-Nipissis est situé dans la région touristique québécoise de Duplessis.

Les principaux attraits du TNO Rivière-Nipissis sont :

  • son vaste arrière-pays composé de rivières, lacs, tourbières, forêts, montagnes offrant des panoramas bucoliques, des sites de chasse et de pêche, une faune sauvage variée et une flore boréale ;
  • le camping sauvage pour vivre une véritable aventure dans l'arrière-pays ;
  • les expéditions dans l'arrière-pays (exemples : expéditions en canots ou kayaks, embarcations de plaisance, chasse (exemple : au caribou) et pêche, raquettes, ski de fond, pêche blanche, randonnées pédestres) offertes par des pourvoyeurs ;
  • des sentiers de quads ou de motoneige, notamment en longeant le trajet du train ;
  • son ciel nocturne pour l'observation des aurores boréales, des étoiles (sans pollution lumineuse) et le déplacement de gros satellites ;
  • la cueillette de petits fruits sauvages tels bleuets, framboises, camarines noires et baies rouge ;
  • son train légendaire reliant Sept-Îles à Schefferville : ce trajet permet de découvrir l'arrière-pays.

Comprendre

[modifier]

La principale montagne ayant un toponyme est la Montagne de la Fourche située au nord-est de la confluence des rivières Moisie et Nipissis, soit près de l'ancien arrêt ferroviaire de Saumon.

Toute la limite ouest du TNO Rivière-Nipissis est le cours de la rivière Moisie qui coule prend sa source au lac Opocopa situé dans la MRC de Caniapiscau. Cette dernière se déverse du côté Est de Sept-Îles dans le fleuve Saint-Laurent.

Aller

[modifier]

Par la route

[modifier]

Le moyen de transport le plus convenable pour se rendre au TNO de Rivière-Nipissis s'avère la voiture (idéalement un VUS). Sept-Îles est située à 638 km de Québec (durée estimative de 7-h) et à 926 km de Montréal (durée estimative de 10-11 h).

Par train

[modifier]

Le train de Tshiuetin Rail Transportation circule vers le nord sur la ligne Québec North Shore & Labrador (QNS&L) de Sept-Îles en traversant le TNO de Rivière-Nipissis, en faisant une halte à Emeril au Labrador pour se rendre jusqu'à Schefferville, une communauté minière autrement inaccessible dans le nord du Québec. Cette ligne appartient à trois groupes des Premières Nations (Autochtones). « Tshiuetin » signifie « vent du nord » en langue naskapie. Cette ligne n'est pas reliée au reste du système ferroviaire nord-américain.

Cet ancien train de transport du minerai de fer de la QNS&L suit le trajet suivant en passant dans diverses vallées (segments de rivières) et plans d'eau (successivement du sud au nord en mentionnant les anciens arrêts ferroviaires, devenu des lieux-dits):

  • Sept-Îles: rivière Moïsie en traversant le canton de Moisie et la Réserve écologique de la Matamec: gare Tellier, Saumon (à la limite entre Sept-Îles et Rivière-Nipissis, correspondant à la confluence des rivières Moisie et Napissis et à proximité de la Montagne de la Fourche);
  • Rivière-Nipissis (TNO):
    *rivière Nipissis (haltes ferroviaire ou lieux-dits): Nicman, Nipisso;
    *la rivière Wacouno: Tonkas, Bybee, Premio (au Mille 80, face à un ancien terrain d'aviation abandonné), Canatiche (au Mille 90), terrain d'aviation de Mile 100, Waco (hameau) au Mille 100, Chico au Mille 110, lac-Dufresne au Mille 120, Sewage (au sud du lac Ethel);
    *rivière Magpie: Eric (le terrain d'aviation d'Éric est situé à environ 7 km au sud-est du lieu-dit Éric; une branche ferroviaire secondaire permettait de faire des manoeuvres avec les wagons entre le lac Ethel et la rivière Magpie).
    Note: Au Québec, la voie ferrée longe le lac Wacouno (un élargissement de la rivière Wacouno) sur 35,5 km.
  • Labrador (région Ouest du Labrador):
    *rivière Summit: Seahorse;
    *rivière Embarrassee: Embar (au Mille 165, à 5 km au nord de Grace Lake Aerodrome qui est au Mille 162), Pitaga;
    *rivière Ashuanipi: Oreway (face au lac Ashuanipi), Drylake (au Mille 193), Ashuannipi (Mille 203), Ross Bay Junction, Emeril (arrêt ferroviaire avec le Trans-Labrador Highway), Shabo, Talzie, Sawbill au Mille 264 (avec un terrain d'aviation à 5 km plus au sud), Esker, Livingsten (près d'un ancien terrain d'aviation abandonné), Faden (face aux lacs Menihek) et Menihek (face aux lacs Menihek);
    *rivière Gilling.
    Note: Au Labrador, la voie ferrée longe irrégulièrement (du sud au nord) le magnifique lac Ashuanipi (sur le cours de la rivière Ashuanipi) sur 61 km, le lac Wightman sur 11.7 km, le lac Molson sur 27.4 km et les lacs Menihek sur 88,7 km.

Une petite route forestière a été aménagée en suivant plus ou moins le trajet ferroviaire. Cette route sert à l'entretien de la voie ferrée ou à l'accès aux antennes de communications; elle peut servir aussi aux adeptes de chasse et pêche et comme sentier de VTTs ou de motoneiges. Le trajet de ce train compte au moins trois anciens terrains d'aviation dans Rivière-Nipissis.

De nos jours, les seuls hameaux dans Rivière-Nipissis sur le trajet du train sont:

  • Waco, situé sur la rive Est du lac Waco (altitude: 566 m);
  • Eric, situé sur la rive sud du lac Bright Sand.

Tshiuetin Rail Transportation Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +1 418 962-5530, +1 866-962-0988 (sans frais), courriel : Logo indiquant des horaires Départ de Sept-Îles : lundi & jeudi à 8h00. Départ de Schefferville : mar & ven à 8h00.. – 10-12 heures de paysages spectaculaires. Des sandwichs et des repas au micro-ondes sont disponibles dans une voiture-restaurant. Le serveur peut ne pas parler anglais ou français, alors rafraîchissez-vous sur votre naskapi. Le train en direction nord s'arrête à Emeril Jct (pas de services, pas de lieu peuplé, pas de signal de téléphonie mobile) vers 15h00 et en direction sud vers 12h00 (heure de Québec). Labrador City se trouve à 45 minutes en voiture sur l'autoroute 500 d'Emeril Jct, vous devriez donc organiser un transport pour vous rencontrer.

Par avion

[modifier]

L'avion est un bon moyen d'accéder à ce TNO. Certains pourvoyeurs nolisent de petits avions qui peuvent faire une halte à l'aéroport de Sept-Îles habituellement pour le plein d'essence, pour s'approvisionner ou pour les besoins de l'équipage et des passagers.

  • 1 Aéroport de Sept-Îles (IATA : YZV) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à 8,3 km à l'est de la ville) – Aéroport avec des vols à partir de Montréal, de Québec, de Wabush, de la Gaspésie, du Nord-du-Québec et du reste de la Côte-Nord. Classifié comme étant un point d'entrée par l'Agence des services frontaliers du Canada pour des aéronefs de 15 passagers et moins.

Circuler

[modifier]

La route 138 constitue la principale route le long du littoral de la rive nord du fleuve Saint-Laurent. Plusieurs routes d'accès au territoire ont été aménagées au nord de Sept-Îles pour la sylviculture, les infrastructures hydroélectriques (barrages et ligne à haute tension), l'exploitation minière et les activités récréotouristiques (chasse, pêche, camping, activités nautiques...).

Voir

[modifier]

Faire

[modifier]

Quelques pourvoiries offrent des expéditions de pêche (grand brochet, doré, touladi et omble de fontaine/truite mouchetée) et des expéditions de chasse au caribou. La plupart de ces opérations sont basées à l'extérieur de la région et transportent le visiteur vers un emplacement éloigné hors réseau ; quelques-uns volent de l'aéroport de Sept-Îles à un point autrement inaccessible.

  • 1 Pourvoirie Moisie Nipissis Logo indiquant un lien vers le site web 106, rue Napoléon, Sept-Îles, G4R 3L7 (bureau) (Pourvoirie située au confluent des rivières Moisie et Nipissis, à 20 km au nord de Sept-Îles), Logo indiquant un numéro de téléphone +1 418-962-1334, courriel :  – Pourvoirie offrant cinq chalets et un pavillon central au Camp principal de la Fourche; ce pavillon est une bâtisse rustique avec la salle à manger. Pêche au saumon de l'Atlantique.

Événements

[modifier]

Acheter

[modifier]

Manger

[modifier]

Boire un verre / Sortir

[modifier]

Se connecter

[modifier]

Les services de communication par satellite à basse altitude (ex. constellation de satellites Starlink) sont de plus en plus accessibles dans les régions éloignées comme la Côte-Nord; ils vous permettent, entre autres, de passer des appels vidéo, de jouer à des jeux en ligne, de visionner des vidéos en streaming et d'effectuer d'autres activités à haute vitesse. Dans les zones reculées, ces services de communication par satellite offrent sécurité et efficacité.

Sécurité

[modifier]

En tout temps, les visiteurs des régions éloignées doivent prévoir d'être autonomes en termes de déplacements, d'hébergement, de nourriture, de réparations, de premiers soins, de communication (ex.: téléphones satellitaires, géolocalisation) et de sécurité en général (ex.: animaux sauvages, accidents), selon les activités pratiquées.

En été, les visiteurs devraient se prémunir particulièrement contre les insectes, la pluie; en hiver, se protéger du froid et des tempêtes en se renseignant sur les refuges disponibles ou en voyageant avec un guide expérimenté.

Aux environs

[modifier]
Destinations limitrophes de la TNO Rivière-Nipissis
  • 1 Sept-Îles Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (62 km à l'est de Port-Cartier (d'un centre-ville à l'autre)) – Plus grande ville de la région touristique de Duplessis. Sept-Îles est tout un paradis pour les amants de la nature. Les environs comprennent de nombreuses forêts, de nombreuses plages de sable, des lacs et des rivières de renommée mondiale (notamment pour la pêche au saumon). Sept-Îles est un important centre de services commerciaux, gouvernementaux (ex. santé), aéroportuaires, maritimes et routiers.
  • 2 Lac-Walker Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Situé au nord de Port-Cartier) – Vaste territoire non organisé de la MRC de Sept-Rivières, comprenant la zec Matimek et la Réserve faunique Port-Cartier-Sept-Îles. Ce territoire offre des activités récréotouristiques dans la forêt boréale de l'arrière-pays: expéditions en canots ou kayaks, embarcations de plaisance, chasse et pêche, raquettes, ski de fond, pêche blanche, randonnées pédestres...).
  • 3 Caniapiscau Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette MRC s'avère la deuxième plus grande MRC du Québec. Elle est composée des villes de Fermont et de Schefferville, avec les deux communautés autochtones de la Nation Innu de Matimekush-Lac John et la Nation Naskapi de Kawawachikamach. Cette MRC est un paradis nordique au nord du 52e parallèle, sur la Côte-Nord. Les visiteurs peuvent apprécier les panoramas forestiers et montagneux de la taïga à couper le souffle, ainsi que la beauté de la toundra alpine, les aurores boréales qui animent le ciel étoilé et la nature invitante dans toute sa splendeur. Les gens du milieu sont réputés accueillants et sont fiers de raconter l'histoire minière, l'arrivée de la route 389, les monts Groulx, la culture autochtones et les grandes aventures nordiques (chasse, pêche, expéditions sur les cours d'eau, tempêtes, périodes de froid sibérien, façon de vivre).
  • 4 Labrador Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Le Labrador est un grand territoire de la province de Terre-Neuve-&-Labrador, contigüe à la province de Québec (côté Est). Cet immense territoire souvent vierge comporte notamment, le Parc national des Monts-Torngat (créé en 2008), la route Translabradorienne reliant la frontière du Québec au détroit de Belle Isle, trois aéroports (Churchill Falls, Happy Valley-Goose Bay et Wabush), la Centrale de Churchill Fals, le Centre d'interprétation du Labrador, le lieu historique national de Battle Harbour, le Lieu historique national de Red Bay, le Musée de la Labrador Heritage Society, le Musée Right Whale Exhibit, le Phare de Point-Amour... En sus, les visiteurs ont accès à une variété de sites pour des randonnées pédestres, pratiquer le ski nordique, le ski de fond et la raquette à neige. Les expéditions sur la mer du Labrador permettent d'admirer l'immense et majestueuse côte riveraine dont les fjords, les baies parsemées d'îles...
  • 5 Lac-Jérôme Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Territoire non organisé et généralement non exploité hormis pour des coupes forestières, ainsi que pour la production et le transport de l'électricité. Ce territoire forestier est riche d'opportunités pour la chasse et la pêche, le camping en milieu sauvage ou la descente de rivières sauvages avec des embarcations légères (canots, kayaks).
  • 6 Rivière-au-Tonnerre Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Étant la porte d'entrée de la MRC de Minganie, cette municipalité est composée de deux villages pittoresques et modernes: Sheldrake et Rivière-au-Tonnerre. Fondamentalement axée sur la pêche, l'économie s'est transformée vers la villégiature (surtout les hameaux Rivière-Chaloupe et Rivière-aux-Graines) et les services aux voyageurs. Principaux attraits: nombreuses anses, les plages, l’église, les chutes, l’observation des baleines, la chasse et la pêche.
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de cette région est utilisable. L'article et les principales destinations de la région contiennent des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Duplessis