Télécharger le fichier GPX de cet article
45.07407.6728Map mag.png

Eurasie > Europe > Italie > Italie du Nord-Ouest > Piémont > Turin

Turin

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Turin
​((it)Torino, (pms) Turin)
Turin monte cappuccini.jpg
Informations
Pays
Région
Cours d'eau
Altitude
Superficie
Population
Population de l'agglomération
Densité
Gentilé
Code postal
Préfixe téléphonique
Localisation
Site officiel
Site touristique

Turin (en italien : Torino) est une grande ville d'environ 900 000 habitants. Elle est le chef-lieu de la région du Piémont dans le nord-ouest de l'Italie.

Comprendre[modifier]

Turin fut la première capitale de l'Italie moderne. Bien qu'elle ne soit pas aussi célèbre que Rome ou Florence, elle est aussi un centre culturel. La ville est traversée par le Pô et par la Doire baltée et est bordée par les Alpes italiennes.

Turin est une ville importante pour la technologie et l'industrie. Elle est la ville siège de FIAT (Fabbrica Italiana Automobile Torino). La ville a accueilli les Jeux olympiques d'hiver de 2006.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

La ville est desservie par le moderne et très efficient aéroport international Sandro Pertini de Caselle (à 17 km de Turin, liaisons : train de l'aérogare à la gare chemin-de-fer de Torino-Dora, ou bus jusqu'à la place de la gare de Turin Porta Nuova).

  • 1 Aéroport de Turin-Caselle

En train[modifier]

La ville possède trois gares principales : Porta Nuova, Porta Susa et Lingotto.

Le TGV "Parigi-Lione-Torino-Milano" (fièrement peint en lettres jaunes sur la rame) en provenance de Paris pour Milan s'arrête en gare de Porta Susa. Le trajet dure h 40 environ. Voie à grande vitesse entre Paris et Lyon Saint-Exupéry, puis petite vitesse, avec même des tronçons à voie unique. Beau paysage après Chambéry. À partir de 29 .

Pour s'y rendre depuis Modane (vallée de la Maurienne), on peut prendre ce même TGV (3 dessertes minimum par jour). Par ailleurs, la compagnie italienne Trenitalia propose des trains régionaux Modane-Turin pour un peu plus de l'aller. Pour venir de Modane, il faut d'abord prendre un petit autobus pour Bardonnèche, qui traverse le tunnel du Fréjus, et à Bardonnèche acheter les billets pour Turin. Renseignez-vous en gare de Modane ou dans une des gares proches pour obtenir les horaires. Pour les horaires, voir également le site http://orario.trenitalia.com/ entre Bardonecchia et Torino. Ce train régional arrive à la station Porta Nuova.

Depuis Nice, prendre le train jusqu'à Vintimille, puis le train jusqu'à Coni. Ensuite direct Coni-Turin. Le trajet dure environ h . Le tronçon Vintimille-Tende est souvent perturbé par des éboulements.

  • 2 Gare de Porta Nuova  – La principale gare de la ville.
  • 3 Gare de Torino-Lingotto
  • 4 Gare de Torino Stura
  • 5 Gare de Porta Susa

En bus[modifier]

Turin est desservi par les lignes Eurolines au départ de nombreuses autres villes européennes. La compagnie Trans-Alpes propose aussi des excursions depuis Modane, Saint-Jean-de-Maurienne, Saint-Michel-de-Maurienne, etc. vers Turin (voir http://www.trans-alpes.com/fr/organisation-voyages-programme.aspx).

En voiture[modifier]

  • Depuis Paris ou Lyon : arriver par l'A43 puis emprunter le tunnel du Fréjus. Méfiance car celui-ci est parfois fermé la nuit ou passe en régime de circulation alternée. Il convient de se renseigner sur les conditions de circulation avant de partir.
  • Depuis Marseille ou Monaco
    • Suivre l'autoroute Autostrada A6 Italia.svg depuis Vintimille et Savone.
    • Il est ainsi possible de passer la frontière italienne au niveau de Vintimille et du Tunnel de Tende (gratuit) avec un parcours essentiellement montagneux donc moins confortable mais très pittoresque.
  • Depuis Milan ou Venise : Suivre l'autoroute payante Autostrada A4 Italia.svg.
  • Depuis la Suisse et la Vallée d'Aoste : Suivre l'autoroute payante Autostrada A5 Italia.svg.
  • Depuis Gênes : Suivre l'autoroute Autostrada A26 Italia.svg puis l'autoroute Autostrada A21 Italia.svg à partir d'Alexandrie.
  • Depuis Rome ou Naples : Suivre les autoroutes Autostrada A1 Italia.svg puis Autostrada A21 Italia.svg à partir de Parme.


Destinations voisines de Turin dans Wikivoyage
Rose des vents Fxemoji u1F3D4.svg Aoste (115km) Milan (142km) Rose des vents
Tunnel du Fréjus (Modane) Tunnel icon2.svg (103km) N
O    Turin    E
S
Fxemoji u1F3D4.svg Coni (87km) Gênes (171km)

Circuler[modifier]

En voiture[modifier]

Comme dans la plupart des villes italiennes, il est difficile de se garer autour du centre ville et a fortiori de circuler au sein de ce dernier dans la mesure où il est une zone à trafic limité (en italien : Zona a traffico limitato ou ZTL) qui en autorise donc l'accès qu'aux seuls véhicules des résidents.

A noter que le parking est gratuit partout la deuxième quinzaine d'août, au moment où la ville s'est vidée de ses habitants pour les congés.

À pied[modifier]

Le centre ville et ses diverses attractions peuvent se rejoindre aisément à pied. Il est aussi agréable de se balader sous les nombreuses arcades ou dans les passages piétons entre les bâtiments.

En métro, bus et tram[modifier]

Il y a actuellement une seule ligne de métro, desservant en particulier la gare centrale (Porta Nuova) et la gare de Porta Susa (TGV). Ses terminus sont Fermi et la gare de Torino Lingotto dans le sud de la ville. Il s'agit d'un métro automatique. Le billet simple coûte 1,5  à l'unité. Il est rentable d'acheter un billet de libre circulation valable sur tout le réseau urbain pour une () ou deux (7,5 ) ou trois (10 ) journées. Le réseau de bus et trams est très dense. Ce sont les mêmes tickets pour ces trois moyens de transport urbain. Voir le site des transports de Turin (GTT). Les billets journaliers s'achètent de préférence dans les bureaux de tabac : il y a un bureau de la GTT à la gare de Porta Nuova, mais il y a toujours une grande queue. Ne pas acheter les billets à l'unité au chauffeur du bus, car ils sont beaucoup plus chers!

Torino Card[modifier]

Il s'agit d'une carte d'une validité de 48 ou 72 h et qui permet d'avoir des réductions et un accès gratuit pour les musées etc. Attention au niveau transport : elle inclut le bus touristique, la navette pour la Venaria Reale, la balade sur le Pô et le funiculaire pour la Basilique de Superga, mais pas le métro ni les bus ni les trams urbains. Son avantage dépend du nombre de visites prévues et si l'on possède une carte étudiant, elle ne vaut peut-être pas la peine. Pour un adulte, elle est très rentable.

Bus touristique[modifier]

Le service de bus touristiques (turismobus Torino) ne fonctionne pas tous les jours.

  • Linea A : Torino centro, presque chaque heure
  • Linea B : Torino inedite,
  • Linea C : Residenze reali, résidences royales.

Le point de départ se situe Piazza Solferino, au début de la Via Pô.

Voir[modifier]

Les attractions principales incluent des églises et palais baroques, de nombreuses rues en arcade, de fameux cafés-bars et plusieurs musées de renommée mondiale.

  • Horaires - Beaucoup d'attractions sont fermées le lundi. De plus, certaines observent une pause entre 12 h et 14 h, alors que d'autres ont des horaires irréguliers.

Musées[modifier]

  • Museo dell'Automobile-MAUTO  – ("Carlo Biscaretti di Ruffia", Biscaretti en abrégé), Corso Unità d’Italia 40. La collection abrite plus de 170 véhicules, depuis le XVIIIe siècle jusqu'aux formules 1 de course, beaucoup de belles voitures.
  • Museo d'Arte Egizio  – le plus important musée d'art égyptien du monde après celui du Caire.
  • Galleria Sabauda (Galerie de Savoie)  – Beaux-Arts. Un must pour les amateurs de peintures italiennes et flamandes.
  • Juventus Museum
  • Museo Nazionale del Risorgimento Italiano (Palazzo Carignano Logotype du Patrimoine mondial)  – Mémoire de ceux qui œuvrèrent pour l'Unité Italienne.
  • 1 Mole Antonelliana Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – est l'élément remarquable de la ville. Construit pour être une synagogue en 1888, cette tour de 167,5 mètres est le plus haut travail de maçonnerie en Europe. Le bâtiment contient maintenant le Musée National du Cinéma (très intéressant et sympathique). On peut monter tout en haut en ascenseur.
  • Musée du fruit  – 15 Via Pietro Giuria. Il renferme une immense collection de répliques de fruits (pommes, poires, abricots...) réalisés (en cire colorée, j'imagine) par Francesco Garnier au XIXe siècle. Le réalisme est impressionnant, certains fruits sont dans leur maturité, d'autres sont en état de décomposition. On les croirait tous vrais. On voit aussi la reconstitution de différents laboratoires de pomologie de cette époque, de la bibliothèque et du bureau du savant.
  • Musée d'anthropologie criminelle  – 15 Via Pietro Giuria. Petit musée consacré à l'anthropologie criminelle, dans le même bâtiment que le musée du fruit. Autant faire les deux en même temps, c'est gratuit avec la carte Torino+Piemonte. Un peu sinistre, puisque l'on y voit beaucoup de crânes, d'instruments qui étaient supposés, à partir des dimensions du crâne ou des os, dire si tel ou tel homme était bien un criminel. Grande exposition de portraits de criminels, qui font un peu peur, et qui tendent à conclure qu'un criminel "a la tête de l'emploi".
  • Fondazione Accorsi, Museo di Arti Decorative
  • Pinacothèque Giovanni e Marella Agnelli  – 26 chefs-d’œuvre provenant de la collection privée de Giovanni Agnelli.
  • GAM-Galleria Civica d'Arte Moderna e Contemporanea  – Il s'adresse aux amateurs d'art moderne.

Palais et maisons historiques[modifier]

Autour de la Piazza Castello, on trouve le palais royal et le palais Madame, ainsi que plusieurs autres bâtiments historiques. La place est aussi un endroit agréable pour se reposer un instant sur les nombreux bancs.

  • 2 Palais Royal Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Logotype du Patrimoine mondial Vaste et somptueux palais de la maison royale de Savoie. Les appartements sont superbes, avec de belles décorations murales ou de magnifiques plafonds avec fresques. Mobilier imposant, XVIIIe siècle. L'ensemble intérieur est un grand palais très classique, mais il faut aussi faire la visite (guidée, uniquement en italien) des cuisines royales. On y voit l'envers du décor, là où tout était préparé pour les nobles convives. Intéressante exposition de vaisselle et d'ustensiles de cuisine, en plus des immenses fourneaux et autres tourne-broches. Impressionnante collections de verres en cristal.
  • 3 Palais Madame Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Logotype du Patrimoine mondial Nombreuses collections dans ce musée, en particulier Moyen Âge et Renaissance, avec de très belles peintures religieuses et mobilier d'églises, mais aussi avec l'époque baroque. L'aile du Sénat de Savoie a été reconstruite depuis un an, et on peut donc visiter le siège de cette assemblée (En 1848, sénat subalpin, puis siège du premier sénat du royaume unifié d'Italie en 1861). Par ailleurs, il faut absolument monter, avec le bel ascenseur vitré, en haut de la tour, pour avoir une belle vue sur Turin. Et surtout, n'oubliez pas de descendre au niveau zéro pour aller dans le petit jardin qui entoure une partie du palais.
  • 4 Palais Falletti di Barolo Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Via delle Orfane, 7, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 011 263 6111 – Il est le siège d'une association caritative fondée par Giulia Colbert, marquise de Barolo, descendante du célèbre ministre de Louis XIV. Il est plus intime que le Palais Royal. Les salons rivalisent entre eux, que ce soit au niveau des décors muraux (fresques, tapisseries, décors chinois, miroirs, mobilier…) que des plafonds peints avec leurs scènes mythologiques.
  • 5 Villa della Regina Logo indiquant un lien vers le site web Strada Comunale Santa Margherita, 79, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 011 819 4484 – Logotype du Patrimoine mondial Cette grande villa royale se trouve à 1,5 km de la place Vittorio Veneto, accessible par le bus 56 (arrêt Villa Regina ovest) suivi d’une montée de 200 m un peu raide. Entrée gratuite et visite libre. Une succession de beaux salons, belles décorations murales, cabinet chinois, beaux plafonds, beau mobilier.
  • 6 Palais Carignan Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Œuvre de Camillo-Guarino Guarini, le palais Carignan est parfois considéré comme l'un des plus beaux édifices de Turin. Il possède une façade curviligne surmontée d'une rotonde et consacrée aux exploits du régiment de Carignan-Salières. Il a été construit en 1679 pour les princes de Carignan affiliés à la maison de Savoie. Il abrite les séances de la chambre des députés du parlement du royaume de Sardaigne entre 1848 et 1861 et du Parlement italien entre 1861 et 1865. Il renferme aujourd'hui le musée du Risorgimento, qui contient notamment une reconstitution du cabinet de travail du comte Cavour.

Églises et autres bâtiments religieux[modifier]

  • 7 La Cathédrale Saint-Jean-Baptiste/Chapelle du Saint-Suaire (Duomo di San Giovanni Battista/ Cappella della Sacra Sindone) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Elle a été construite entre 1491 et 1498 et est adjacente à un campanile plus ancien (1470). La chapelle du Saint-Suaire, où est conservé le Suaire de Turin dans une châsse à haute technologie, fut ajouté à la construction entre 1668 et 1694 par Camillo-Guarino Guarini.
  • 8 Basilique de Superga Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La basilique domine la ville, et on a une vue époustouflante sur les sommets enneigés des Alpes. Il faut absolument y aller avec le train à crémaillère. Du centre de Turin, prendre le tram 15 ou le bus 61 jusqu’à l’arrêt « Sassi-Superga », compter 30 min maximum. De là, prendre le tram à crémaillère qui monte en 25 min à la basilique.
  • 9 Sanctuaire de la Consolata Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – L’entrée a une surprenante forme elliptique, construction de Guarino Guarini, et offre un beau débouché sur l’ensemble de la basilique. Dans une chapelle, se trouve l’image de la Vierge Consolatrice, protectrice à maintes reprises de Turin, portrait d’une grande douceur. Une grande collection d’ex-voto populaires traduit la foi des habitants en cette protectrice. Il s’agit très souvent de peintures naïves représentant une scène d’accident (à la ville ou à la campagne, voiture, tramway, charrette…) ou des scènes de guerre (personne sauvée lors d’un bombardement, prisonnier de guerre qui attend sa libération) ou des scènes de maladie de la vie courante.
  • 10 Église Saint-Laurent Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Chef d'œuvre de Guarino Guarini. Elle était considérée comme l'église de la maison royale. Elle est située sur la Piazza Castello au côté du Palazzo Reale.
  • 11 Sanctuaire de Marie Auxiliatrice Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Via Maria Ausiliatrice, 32, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 011 522 4822 – Le sanctuaire de Marie Auxiliatrice (c'est-à-dire qui vient en aide) est une basilique construite près de la maison pour les enfants pauvres fondée par Jean Bosco, ce sanctuaire abrite les restes de Don Bosco, et 6 000 autres reliques de saints.
  • 12 Basilique Mauriziana Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata

Parcs[modifier]

Bourg médiéval
  • 13 Parc et château du Valentino Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Grand parc en pleine ville, juste au sud de l'avenue Victor Emmanuel II, accessible d'un petit coup de tram. On y trouve un jardin botanique (en principe privé, car dépendant de l'Université, mais on peut y faire une rapide visite...), le château du Valentino, une très belle fontaine aux douze mois (une statue pour chaque mois de l'année), et de la verdure pour se promener ou se dorer au soleil. Le parc se termine au sud par un petit bourg médiéval, vestige d'une exposition universelle (rien d'authentiquement moyenâgeux, donc). Il est très agréable de s'y promener, et surtout d'aller dans le petit jardin (payant) qui s'y trouve. Belles fleurs et plantes médicinales, mais c'est tout petit. L'ensemble est au bord du Pô, et il y a un embarcadère. En regardant bien les horaires, on peut rentrer au centre ville (au niveau de la place Cavour) par un bateau-mouche.

Faire[modifier]

  • 1 Tram à crémaillère Sassi-Superga (Tranvia a dentiera Sassi-Superga) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires jeu.- mar. (horaire détaillé pour 2017). Logo indiquant des tarifs aller-retour lundi au vendredi : adulte , senior , gratuit pour enfant < 6 ans accompagné d'un adulte payant ; samedi, dimanche et jour férié : (aucune réduction). – Ligne de tram à crémaillère de 3,1 km qui relie la station de tram de Sassi (ligne no 15) à la basilique de Superga en 25 min.


Manger[modifier]

À l'heure de l'apéritif (vers 18 h, 19 h) certains bars ou cafés proposent un buffet à volonté pour l'achat d'une boisson à un prix un peu plus élevé que la normale (entre et ). Ces mêmes bars ferment assez tôt (vers 20 h - 21 h). D'autres bars continuent dans la soirée avec la même formule mais des buffets plus consistants, et des boissons plus chères ( ou plus).

  • 1 Il Giglio 4 via San Domenico, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 11 4365021 – Une trattoria comme on aimerait en trouver partout. Pas de chichis inutiles, mais probablement le meilleur "petit restaurant" de Turin. Accueil très sympathique, en italien ou en anglais (pas terrible sur le français, attention). La trattoria n’est pas très grande, et on voit la cuisine depuis la salle. On a l’impression que le père fait la cuisine, avec l’une des filles, et que le fils fait le service avec une serveuse. Le tout dans une ambiance très agréable, et avec un joli décor mural de paysages italiens.
  • 2 Bruschetteria Pautasso 4 Piazza Emanuele Filiberto, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 11 4366706 Logo indiquant des tarifs menu dégustation à 25 . – Excellente trattoria ouverte en particulier le dimanche soir, sur une place calme près de la place de la République et du sanctuaire de la Consolata. Joli décor, avec une salle au rez-de-chaussée et une salle à l'étage. Accueil très sympathique.
  • 3 Giusti Mauro via Maria Vittoria 21, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 11 8170604 Logo indiquant des horaires Fermé de 14 h - 19 h 30. – n'accepte que le paiement en espèces. Service efficace car le lieu est très fréquenté le midi par des cadres, très joli décor à l'intérieur, plats régionaux à prix raisonnables.
  • 4 Sfashion Cafè Via Cesare Battisti 13, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 11 5160085 Logo indiquant des tarifs midi menu à 10 . – Situé sur la Piazza Carlo Alberto, terrasse agréable. Pizzas et plats du Sud à prix raisonnables. Décoration kitsch sympa à l'intérieur.
  • Achats gastronomiques  – Sur les marchés "Mercato Porta Palazzo", "Mercato Crocetta", "Oasi dei Prodotti Tipici, "Oltremercato", "Balôn", "Gran Balôn" et "Mercato Piazza Benefica".

    Dans les supermarchés, les petites épiceries, les boutiques de produits du terroir, les boulangeries et les pâtisseries.

  • 5 Eataly Logo indiquant un lien vers le site web Via Nizza, 230/14, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 11 19506801, courriel : Logo indiquant des horaires lun.- dim. : 10 h - 22 h 30. – Situé dans l'ex-usine de la firme Carpano. C'est le premier grand supermarché spécialisé en aliments de qualité où l'on peut acheter, manger et apprendre. On peut y trouver des produits introuvables dans les magasins habituels, labellisés Slow Food.

Se loger[modifier]

Petit budget[modifier]

  • 1 Doria  – Via Academia Albertina, 42 (pas loin de la station de train Porta Nuova, plutôt bien situé) +39 011 889300. Chambres simples 30 , doubles 50 . TV et toilettes dans les chambres.
  • 2 Bed and Breakfast Let e Colasion Logo indiquant un lien vers le site web Corso Brunelleschi 46, 10141 Turin, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 331 8083226 – La proximité de B&B au métro (moins de 05 min à pied), et au périphérique, vous donne la possibilité de visiter Turin ou de choisir des itinéraires étrangers à la ville très facilement.

Classe moyenne[modifier]

  • 3 Hotel Adriano Logo indiquant un lien vers le site web Via Pollenzo 41 Torino,10141 – L'hôtel est un établissement chaleureux et confortable dans une rue très calme dans le quartier de San Paolo à Turin, à proximité du Palazzo Ruffini et de Polytechnique.
  • 4 Holiday Inn Turin - Corso Francia Logo indiquant un lien vers le site web Piazza Massaua, 21, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 011 740187
  • 5 Hotel Artua'&Solferino Logo indiquant un lien vers le site web via Brofferio, 3, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 011 517 5301

Hôtels de luxe[modifier]

  • 6 Hotel Diplomatic Logo indiquant un lien vers le site web Via Cernaia 42, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 011 561 2444
  • 7 NH Lingotto Logo indiquant un lien vers le site web Via Nizza 262, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 011 6642000
  • 8 Boston Art Hotel Logo indiquant un lien vers le site web Via Andrea Massena, 70, Logo indiquant un numéro de téléphone +39 011 500359

Gérer le quotidien[modifier]

Représentations diplomatiques[modifier]

Sécurité[modifier]

Comme d'habitude, les gares très fréquentées (notamment Porta Nuova) et les lieux touristiques peuvent attirer les pickpockets. En général cependant, la ville est sûre.

Gendarmerie/Carabinieri: 112. Police secours: 113. Pompiers: 115. Assistance routière: 116. Urgences médicales en Italie: 118.

Hôpital Molinette Corso Bramante,88 390116331633 www.cittadellasalute.to.it

Aux environs[modifier]

  • Divers châteaux qui se visitent intérieurement : La Venaria Reale et surtout le Pavillon de chasse de Stupinigi. Tous deux sont accessibles en bus urbain. Il y a une navette directe pour la Venaria Reale, gratuite avec la Torino+Piemonte Card.
  • Le Château de Rivoli et son musée d'art contemporain
  • L'abbaye de La Sacra di San Michele, sur un piton rocheux à 962 m, accessible uniquement en voiture ou par une longue marche à pied assez rude depuis la gare de Sant'Ambrogio Torinese. On l'entrevoit depuis le TGV, sur la droite dans le sens Modane-Turin.
  • Des parcours gastronomiques.
  • Le Montferrat (Région autour de la ville d'Aste). Les Langhes (Région entre Aste et Coni)
Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Piémont