Télécharger le fichier GPX de cet article
45-75Map mag.png

Est de l'Ontario

De Wikivoyage
Amérique > Amérique du Nord > Canada > Ontario > Est de l'Ontario
Aller à : navigation, rechercher

Est de l'Ontario
​((en)Eastern Ontario)
Pont dans l'archipel des Mille-Îles
Pont dans l'archipel des Mille-Îles
Information
Pays
Région
Capitale régionale
Superficie
Population
Densité
Localisation

L'Est ontarien est la région de l'Ontario située à proximité de l'Outaouais, Montréal et le fleuve Saint-Laurent.

Comprendre[modifier]

Les premiers villages des immigrés européens en Ontario furent établis en 1673 - l'Orignal (près de Hawkesbury) et Cataraqui (maintenant Kingston) était d'origine française pendant que la présence anglaise était à la baie de Hudson (Moosonee/Moose Factory). Le fort Frontenac à Cataraqui était défaite en 1758 et la colonisation des loyalistes britanniques date surtout de 1784, un an après leur défaite à la révolution américaine. Plusieurs fortifications de la région date de l'ère de la guerre de 1812 ou un peu après. En 1800, Hull (maintenant Ottawa-Gatineau) n'était qu'un petit camp de bûcheron québécois établit par Philémon Wright, qui avait des ancêtres à Kingston-upon-Hull en Angleterre.

Le Canal Rideau était construit aux fins militaires après la guerre de 1812 par le colonel By et terminait à Bytown (maintenant Ottawa), reliant les Grands Lacs à la rivière des Outaouais pour éviter la frontière américane. La capitale canadienne, brièvement à Kingston en 1851, fut déplacée temporairement à Toronto, Montréal et des autres villes avant de s'installer de permanence à Bytown (Ottawa) pour s'éloigner de la région frontière où il y avait un fort risque d'attaque militaire.

La construction de la voie maritime Saint-Laurent en 1958 a ouvert les Grands Lacs aux grands navires; plusieurs très petits villages ontariens comme Aultsville et Moulinette devenait des villages perdus, inondés par le St. Laurent.

Maintenant comme toujours, la région occupe une position stratégique entre Montréal dans l'est et les Grands Lacs (et Toronto) dans l'ouest. L'est ontarien (à l'exception d'Ottawa comme un des cinq plus grandes métropoles canadiennes) reste quand même une région paisible avec plusieurs villages ruraux et petits lacs tranquilles.

Régions[modifier]

La région de la capitale nationale est divisée entre Ottawa en Ontario et Gatineau dans l'ouest du Québec. Au sud-ouest, la région d'Ottawa-Rideau comprend plusieurs petits lacs et le canal Rideau qui s'étend via Smiths Falls et Westport vers le fleuve Saint-Laurent.

Au sud-ouest, le canal se termine au fleuve Saint-Laurent à Kingston, près des Grands Lacs. La voie maritime Saint-Laurent s'étend vers l'est autour des Mille-Îles, Brockville et Cornwall.

Plus au sud-ouest, la région Quinte-Northumberland comprend Cobourg, Trenton-Belleville, Picton et Napanee.

Au nord-ouest d'Ottawa est la vallée de l'Outaouais, qui comprend Renfrew, Pembroke et Petawawa.

À l'est de la région de la capitale est le compté de Prescott-Russell, une grande région rurale avec une population francophone importante près de la route transcanadienne entre Ottawa et Hawkesbury.

Villes[modifier]

  • 1 Belleville—  Petite ville dans le Sud-Est de l'Ontario colonisée par les Loyalistes en 1789.
  • 2 Brockville—  Ville située sur la rive nord du Saint-Laurent principalement colonisée par les Loyalistes dans les années 1770 et 1780. La région a été l'un des fronts lors de la guerre de 1812. D'ailleurs, le nom de la ville est en l'honneur du général Issac Brock qui commandait des troupes anglo-canadiennes dans la région du Niagara au cours de ce conflit. Brockville est la porte d'entrée des Mille-Îles.
  • 3 Cornwall—  Petite ville sur la rive nord du Saint-Laurent.
  • Hawkesbury—  Petite ville bilingue située sur la rivière Ottawa près de la frontière avec le Québec à mi-chemin entre Ottawa et Montréal.
  • 4 Kingston—  Petite ville sur la rive nord du lac Ontario et du Saint-Laurent à mi-chemin entre Toronto et Montréal. Elle comprend un fort qui a été fondé en 1673 par les Français dont les fortifications sont toujours présentes. Pendant une brève période, elle a été la capitale du Canada-Uni. Il s'agit de l'une des villes les plus historiques du pays. Elle comprend aussi trois universités.
  • 5 Ottawa—  Capitale et sixième plus grande ville du pays avec près d'un million d'habitants. Il s'agit de la plus grande ville bilingue au Canada à l'extérieur du Québec. Les attractions principales incluent la colline du parlement ainsi que de nombreux musées nationaux.
  • 6 Pembroke—  Ville située dans la vallée de l'Ottawa sur la frontière avec le Québec à l'est du parc provincial Algonquin sur la route Transcanadienne entre North Bay et Ottawa.
  • 7 Petawawa—  Plus grande ville de la vallée de l'Ottawa dans l'Est de l'Ontario, située sur la rive sud de la rivière Ottawa. La ville existe presqu'exclusivement pour soutenir la base des Forces canadiennes Petawawa.
  • 8 Trenton—  Principale ville du Sud-Est de l'Ontario. Elle comprend la plus grande base aérienne du pays.

Autres destinations[modifier]

  • Mille-Îles - une région frontalière pittoresque entre l'Est ontarien et l'État du New York.

Parler[modifier]

40% des gens d'Ottawa peuvent s'exprimer en français et on écoute du français et de l'anglais dans plusieurs villages entre Ottawa et Montréal. Cornwall est quasiment bilingue.

Plus vers l'ouest, il faut comprendre l'anglais. Kingston n'est pas francophone qu'a 3% (surtout les militaires), bien que cette ville fût établie comme forteresse française en 1673. Son fondateur, Robert de la Salle, roule dans sa tombe.

Aller[modifier]

De Gatineau[modifier]

L'autoroute 50 québécoise passe de Mirabel via Gatineau vers Hull, un secteur qui se situe en pleine face du centre-ville d'Ottawa. Tous les ponts Hull-Ottawa se retrouvent au centre-ville; les autobus locaux font des correspondances au rue Wellington d'Ottawa (pour la STO gatinoise) et aux édifices fédéraux hullois (pour les OCTranspo ontariens) pour traverser la rivière des Outaouais.

Des connexions d'autobus interurbain et de train vers les autres villes de l'est ontarien sont disponibles à Ottawa.

De Montréal[modifier]

En voiture, il faut suivre la route transcanadienne (l'autoroute 40 québécoise, l'autoroute 417 ontarienne) vers l'ouest pour arriver à Ottawa ou l'autoroute 20 (la 401 ontarienne) pour suivre le fleuve Saint-Laurent vers Kingston et Belleville.

Les autobus entre Ottawa et Montréal roule une fois chaque heure; on peut aussi voyager en train de VIA Rail.

Les autobus et les trains entre Ottawa et Toronto font au moins une pause au mi-chemin à Kingston; certains trajets apportent des passagers vers Brockville, Belleville ou Cornwall.

Il n'y a que 200 km (deux heures de route) que sépare Ottawa-Gatineau de Montréal, alors les vols d'avion ne sont pas justifiables.

De Toronto[modifier]

En voiture, on suit l'autoroute 401 ontarienne vers l'est (Kingston et Montréal). Il faut quitter la 401 à Prescott-Ogdensburg (sortie 721, autoroute 416) pour accéder à Ottawa-Hull 75 km plus au nord. On peut conduire du centre de Toronto à Ottawa en cinq heures ou moins.

Il y a du transport ferroviaire Toronto-Kingston-Ottawa et Toronto-Kingston-Montréal (VIA Rail) et de l'autobus Toronto-Kingston-Montréal (Coach Canada/Megabus) et Toronto-Ottawa (Greyhound). On peut aussi voler de Toronto à Ottawa ou de Toronto (Malton) à Kingston (mais à 250 km entre Toronto-Kingston c'est plus facile de prendre l'auto).

De l'Ouest[modifier]

La route Transcanadienne, c'est-à-dire la route 17 en Ontario et la route 1 dans l'Ouest canadien, passe par la vallée de l'Outaouais pour entrer à Ottawa comme l'autoroute 417. On peut voler à Ottawa (IATA: YOW). Il y a des autocars entre Ottawa et North Bay.

Des États-Unis[modifier]

En voiture, il y a des ponts qui traversent le fleuve Saint-Laurent entre New York et Ontario aux Mille-Îles (l'autoroute I-81), à Prescott-Ogdensburg et à Cornwall-Massena. Il y a un traversier saisonnier privé entre Cape Vincent (New York) et l'île Wolfe (Ontario); un autre traversier part de l'autre coté de l'île Wolfe pour Kingston.

Il n'y a pas de service de train ou d'autobus entre Watertown-Syracuse et Kingston et peu de service d'autobus pour aller directement de Syracuse (New York) à Ottawa. Il y a des trains et autobus de New York vers Montréal et Toronto.

Circuler[modifier]

Dans les villes comme Ottawa et Kingston, il y a du transport en commun (des autobus, mais pas de métro). Le service d'autobus municipal est très limité dans des petites villes comme Brockville et Belleville et inexistant ailleurs.

Il y a deux trajets d'autobus Voyageur (Greyhound) par jour entre Ottawa et Kingston et du service ferroviaire.

Pour se rendre aux Mille-Îles, des bateaux touristiques font le tour à partir de Kingston, Gananoque et Brockville. Des traversiers part de Kingston vers l'île Wolfe et l'île Howe (et de Millhaven vers l'île Amherst).

Il y a une piste cyclable qui suit le promenade des Mille-Îles entre Gananoque et Brockville. On peut louer des vélos à Kingston ou à Gananoque. Pour circuler dans la ville d'Ottawa en hiver, on peut patiner au Canal Rideau.

Dans les régions rurales, il vous faut une auto, tout simplement. Pour les petites îles du parc aux Mille-Îles, il faut arriver en bateau privé. On peut accéder aux îles Hill (en Ontario) et Wellesley (au New York) par autoroute (au pont des Mille-Îles), on peut aller aux îles Wolfe, Simcoe, Howe et Amherst par traversier et au château Boldt (au New York) par bateau croisière touristique. Il n'y a pas de traversier vers les autres îles de la région des Mille-îles.

Voir[modifier]

  • Des musées. En tant que capitale canadienne, Ottawa-Gatineau vous en offre toute une gamme.
  • La colline parlementaire à Ottawa
  • Le Canal Rideau (Kingston-Ottawa) et les Mille-Îles (Kingston-Brockville)
  • Upper Canada Village, une ville historique d'antan (Morrisburg)
  • Les lieux historiques des années 1800 comme Fort Henry (Kingston) et Fort Wellington (Prescott)
  • La maison villa Bellevue, l'ancienne résidence du premier ministre John A. MacDonald (Kingston)

Faire[modifier]

  • Bal de Neige (hiver) et Festival des Tulipes (printemps) à Ottawa
  • Bateaux croisières touristiques à la rivière des Outaouais (Ottawa) et au Saint-Laurent (Mille-Îles)

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

  • Des érablières (cabanes à sucre) offrent du sirop d'érable en saison (printemps)
  • On peut récolter des fraises (début juillet) et des pommes à Picton, Adolphustown et Brighton

Boire un verre / Sortir[modifier]

Sécurité[modifier]

Aux environs[modifier]

Stars305.svg
L'article de cette région est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Ontario
Destinations situées dans la région