Télécharger le fichier GPX de cet article
48.45-70.9
De Wikivoyage

Le Fjord-du-Saguenay
Village de Saint-Honoré, chef-lieu de la MRC Le Fjord-du-Saguenay
Information
Pays
Région
Capitale régionale
Superficie
Population
Densité
Préfixe téléphonique
Fuseau
Localisation
Site officiel

Le Fjord-du-Saguenay est une municipalité régionale de comté (MRC) administrant un vaste territoire de 38 934,175 km2 et comptant 23110 habitants, dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean, au Québec, au Canada.

Le territoire de cette MRC inclue les territoires non organisés (TNO) de:

Les principaux attraits de la MRC Le Fjord-du-Saguenay sont :

  • le fjord du Saguenay; il offre des panoramas atypiques, des croisières, de la navigation de plaisance, de la pêche, de la villégiature...;
  • son vaste arrière-pays composé de rivières, lacs, tourbières, forêts, montagnes offrant des panoramas bucoliques, des sites de chasse et de pêche, des sentiers de quads et de motoneiges, une faune sauvage variée et une flore boréale;
  • les expéditions dans l'arrière-pays (ex.: expéditions en canots ou kayaks, embarcations de plaisance, chasse (ex.: au caribou) et pêche, raquettes, ski de fond, pêche blanche, randonnées pédestres) offertes par des pourvoyeurs; généralement, les pourvoyeurs organisent des vols en hydravion à partir du sud québécois jusqu'au site de la pourvoirie;
  • sa bande côtière de la rivière Saguenay, généralement plus peuplée, présentant de magnifiques petits villages ou hameaux, et offrant divers services aux voyageurs; la ville de Saguenay offre de nombreuses commodités urbaines: centres d'achat, services gouvernementaux ou paragouvernementaux, services aux voyageurs, spectacles/festivals, hébergement, restauration, et de nombreuses activités récréotouristiques;
  • sa villégiature: la demande de lots pour fin de construction pour la villégiature sur les terres publiques s'accroit ainsi que la location et l'achat de biens immobiliers privés pour les mêmes fins; cette MRC est un grand centre de villégiature (chalets, camps de chasse et pêche);
  • le camping organisé pour vivre vraiment avec la nature avec les commodités ou apprécier les aventures du plein air grâce au camping sauvage;
  • son ciel nocturne pour l'observation des aurores boréales, des étoiles (sans pollution lumineuse) et le déplacement de gros satellites;
  • la cueillette de petits fruits sauvages tels bleuets, framboises, camarines noires, baies rouge;
  • ses événements publics: musées, centres d'arts, patrimoine religieux, festivals, tours guidés.

Villes et villages[modifier]

Quai de l'Anse-Saint-Jean sur la rivière Saguenay (rive sud)
Phare autonome sur la rivière Saguenay

Les municipalités de la MRC Le Fjord-du-Saguenay sont:

  • 1 Rivière-Éternité Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 2 Bégin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 3 Ferland-et-Boilleau Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 4 L'Anse-Saint-Jean Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 5 Larouche Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 6 Petit-Saguenay Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 7 Saint-Ambroise Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 8 Saint-Charles-de-Bourget Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 9 Saint-David-de-Falardeau Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 10 Sainte-Rose-du-Nord Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité de paroisse.
  • 11 Saint-Félix-d'Otis Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 12 Saint-Fulgence Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité.
  • 13 Saint-Honoré Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une ville.

Les territoires non organisés (TNO) de la MRC Le Fjord-du-Saguenay sont:

  • 14 Mont-Valin Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Un territoire non organisé.
  • 15 Lalemant Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Un territoire non organisé.
  • 16 Lac-Ministuk Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Un territoire non organisé.

Parc national[modifier]

  • 17 Parc national des Monts-Valin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une parc national axé sur la protection du territoire et sur les activités récréotouristiques. Le parc national des Monts-Valin est un parc aux panoramas bucoliques, doté d'infrastructures récréotouristiques de premier plan et de sites naturels pour un magnifique séjour en plein air, bien connecté à la nature. Il est situé dans le territoire non organisé de Mont-Valin et une partie de la municipalité de Saint-David-de-Falardeau, dans la municipalité régionale de comté (MRC) Le Fjord-du-Saguenay.
  • 18 Réserve de biodiversité de la Vallée-de-la-Rivière-Sainte-Marguerite Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La réserve de biodiversité de la Vallée-de-la-Rivière-Sainte-Marguerite (jadis désigné jusqu'en 2022, la réserve aquatique de la Vallée-de-la-Rivière-Sainte-Marguerite), est une réserve de biodiversité du Québec (Canada) située au Saguenay–Lac-Saint-Jean et en Côte-Nord. Cette aire protégée de 321 km2 a pour mission de conserver les écosystèmes de la vallée de la rivière Sainte-Marguerite. La proximité de ces deux ensembles physiographiques favorise la diversité de la flore, dont plusieurs espèces sont à la limite nord de leur aire de répartition.

Zones d'exploitation contrôlée[modifier]

  • 19 Zec Chauvin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Constituée en 1979, cette zone d'exploitation contrôlée (zec) de 619 km2, est située en partie dans le territoire non organisé du Mont-Valin, du côté nord-est de la rivière Saguenay. Cette zec est bornée par les rivières Sainte-Marguerite (au sud), et Sainte-Marguerite Nord-Est (à l'est et au nord-est). La zec est située tout près des zec Martin-Valin (à l'ouest) et Nordique (à l'est). Au sud du territoire, la route 172 longe la Sainte-Marguerite. Cette zec comporte 249 lacs, dont 231 sont exploités pour la pêche sportive. Elle compte 75 emplacements de camping défrichés munis de toilettes sèches et de puits absorbants. Ces sites sont conçus pour le camping avec roulotte. Les magnifiques chutes au lac Régis méritent le détour.
Vue aérienne du poste d'accueil de la zec Martin-Valin
  • 20 Zec Martin-Valin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Constituée en 1978 et établie en 1979, cette zone d'exploitation contrôlée (zec) de 1200 km2 offre de nombreuses activités récréotouristiques (camping, canot-camping, kayak, chasse et pêche). Située sur les terres publiques, au nord-est du Parc national des Monts-Valin, cette zec compte 650 lacs et de nombreuses rivières. Ce territoire entièrement forestier est partagé entre la paroisse de Sainte-Rose-du-Nord (située sur le littoral nord de la rivière Saguenay) et le lac Poulin-De Courval (situé à environ 45 km plus au nord). Le poste d'accueil de la zec Martin-Valin est située à proximité de la route 172 laquelle relie Saguenay (ville) à Tadoussac.
  • 21 Zec de l'Anse-Saint-Jean Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Crée en 1978, la zec de l'Anse-Saint-Jean est une zone d'exploitation contrôlée (zec) de 193,5 km2, située dans la municipalité de l'Anse-Saint-Jean. Les principales activités économiques de la zone sont la foresterie et les activités récréotouristiques. La Zec de la Rivière-Saint-Jean-du-Saguenay administre des segments de rivière Saint-Jean. Tandis que la "Zec de l'Anse-Saint-Jean" administre les terres publiques sur un territoire forestier autour de la rivière.
  • 22 Zec de la Rivière-Saint-Jean-du-Saguenay Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La Zec de la Rivière-Saint-Jean-du-Saguenay est une zec située dans la municipalité de L'Anse-Saint-Jean. La Zec de la Rivière-Saint-Jean-du-Saguenay administre des segments de rivière Saint-Jean. Tandis que la "Zec de l'Anse-Saint-Jean" administre les terres publiques sur un territoire forestier autour de la rivière.
  • 23 Zec du Lac-Brébeuf Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La zec du Lac-Brébeuf couvre 434 km2. Elle est située en partie dans le TNO Lalemant, dans la MRC Le Fjord-du-Saguenay et aussi dans la MRC Charlevoix-Est. Les principales activités économiques de cette zone créée en 1978 sont la foresterie et les activités récréotouristiques. Parmi les 152 lacs de cette zone d'exploitation contrôlée, les plus importants en superficie sont les lacs Brébeuf, Éternité et Desprez. Trois bassins versant drainent le territoire de la zec, soient les rivières Saint-Jean et ses affluents, Cami et Catin. Le poste d'accueil principal est celui de Saint-Félix-d'Otis, sur la route 170. La zec exploite trois terrains de camping rustiques comportant un total de 54 emplacements. Certains emplacements sont réservés à la location saisonnière alors que d'autres le sont pour des séjours de courte durée.
  • 24 Zec Mars-Moulin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La ZEC Mars-Moulin couvre 404 km2, dans le TNO de Lac-Ministuk. Elle est délimitée à l'ouest et au sud par la réserve faunique des Laurentides. Le territoire de la zec Mars-Moulin s'avère la porte d’entrée de la réserve faunique des Laurentides. Elle compte 93 lacs et plusieurs rivières. Le réseau routier praticable en VTT s'étire sur de 537 km. La zec compte 155 baux de villégiature. Le territoire de la ZEC Mars-Moulin se situe à la porte d’entrée de la réserve faunique des Laurentides. Ses deux principaux postes d'accueil sont localisés dans les municipalités de La Baie et Laterrière. Une entrée secondaire se situe au km 211 de l’autoroute 175 entre Saguenay et Québec. Une grande partie de la limite Est vers La Baie longe la superbe rivière à Mars, l’une des rivières à saumons de la région.
  • 25 Zec du Lac-de-la-Boiteuse Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Constituée en 1978 à la suite de l'abolition des clubs privés de chasse et pêche, cette zone d'exploitation contrôlée (zec) est située près de la Baie de la Boiteuse, dans le territoire non organisé du Mont-Valin, du côté nord de la rivière Saguenay. Cette zec compte 189 lacs (dont 95 lacs sont exploités pour fin de la pêche) et cinq rivières (dont trois exploitées pour la pêche sportive). La zec offre des perspectives de villégiature. Elle offre des forfaits et services pour la pêche, le camping (terrains aménagés et rustiques), la chasse et les activités de plein air (randonnée pédestre, cueillette de petits fruits sauvages, le circuit de canot en lacs et rivières...).
  • 26 Zec de la rivière-à-Mars Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une zone d'exploitation contrôlée (zec) située du côté sud de la rivière Saguenay, dans le TNO de Lac-Ministuk. Cette zec offre des forfaits de pêche aux saumons, dans des décors forestiers et montagneux. Les utilisateurs de la zec peuvent y observer une passe migratoire du saumon dans sa remontée du cours d'eau vers les zones de reproduction.
  • 27 Zec de la rivière Petit-Saguenay Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une zone d'exploitation contrôlée (zec) situé près du village de Petit-Saguenay et de la route 170 (reliant Saint-Siméon et la Ville de Saguenay (secteur La Baie), offrant notamment des séjours pour la pêche aux saumons, en chalet, yourte ou camping. Elle offre aussi des activités de canotage, des randonnées pédestres et un observatoire à saumon.
  • 28 Zec de la rivière Sainte-Marguerite Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une zone d'exploitation contrôlée (zec) située du côté nord de la rivière Saguenay, dans la vallée de la rivière Sainte-Marguerite laquelle prend sa source dans les Monts-Valin et s'écoule dans le majestueux Fjord du Saguenay. La zec offre de visiter des 4 observatoires à saumons et truites de mer. Elle offre 100 fosses à pêche sur 100 kms de rivière pour la pêche à la truite de mer et au saumon. La zec offre notamment, l'hébergement, la location d'équipement, l'émission de permis de pêche...
  • 29 Zec Buteux–Bas-Saguenay Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une zone d'exploitation contrôlée (zec) située aux portes de Charlevoix et de Saguenay. Elle offre des activités de chasse, de pêche, d'hébergement, de plein air, de camping et divers autres services (accessoires de chasse, accessoires de pêche, cartes du territoire, location d'embarcations de plaisance (canots, kayaks, chaloupe, site pour les caravanes, stationnement de longue durée).

Comprendre[modifier]

Aller[modifier]

Par la route[modifier]

L'automobile s'avère le moyen de transport le plus populaire pour se rendre au territoire de la MRC Le Fjord-du-Saguenay. Son chef-lieu, Saint-Honoré, est situé à 225 km du centre-ville de Québec (durée estimative de h 25).

Par train[modifier]

Aucun train ne circule dans le territoire de la MRC Le Fjord-du-Saguenay.

Par avion[modifier]

  • 1 Aéroport de Saint-Honoré Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 203 Rue de l'Aéroport, Saint-Honoré, QC G0V 1L0, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 418-673-4245 – Aéroport public régionale.

Circuler[modifier]

La route 172 constitue la seule route principale en parallèle du littoral de la rive nord de la rivière Saguenay.

Voir[modifier]

Faire[modifier]

Diverses pourvoiries offrent des expéditions de pêche (grand brochet, doré, touladi et omble de fontaine/truite mouchetée) et des expéditions de chasse au caribou. La plupart de ces opérations sont basées à l'extérieur de la région et transportent le visiteur vers un emplacement éloigné hors réseau ; quelques-uns volent de l'aéroport de Baie-Comeau à un point autrement inaccessible.

Sentier pédestre au Parc nation du Fjord-du-Saguenay.
Vu de la vallée de la rivière Sainte-Marguerite, à partir d'un point d'observation de la Montagne Chapeau
Chute Murailles
Navette fluviale circulant sur la rivière Saguenay
Vue panoramique de la Pourvoirie-Cap-au-Leste (Sainte-Rose-du-Nord) avec la rivière Saguenay en arrière-plan

Événements[modifier]

Acheter[modifier]

Offre de services aux voyageurs[modifier]

Localité Hébergement Camping organisé Repas Épicerie/dépanneur Essence Réseau cellulaire
Rivière-Éternité Oui Non Non Non Non Non
Bégin Non Non Non Non Non Non
Ferland-et-Boilleau Non Oui Non Non Non Non
L'Anse-Saint-Jean Oui Oui Oui Oui Oui Oui (au village)
Larouche Oui Non Non Non Non Non
Petit-Saguenay Oui Oui Oui Oui Non Oui (au village)
Saint-Ambroise (TNO) Oui Non Oui Oui Oui Oui (au village)
Saint-Charles-de-Bourget Oui Non Non Non Non Non
Saint-David-de-Falardeau Oui Non Oui Non Non Non
Sainte-Rose-du-Nord Oui Oui Oui Oui Oui Oui (au village)
Saint-Félix-d'Otis Oui Oui Oui Oui Oui Oui (au village)
Saint-Fulgence Oui Non Oui Oui Oui Oui
Saint-Honoré Oui Non Oui Oui Oui Oui

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se connecter[modifier]

Les services téléphoniques par antennes cellulaires terrestres sont habituellement opérationnels dans les zones de village; et intermittents selon les endroits le long des routes provinciales.

Les services de communication par satellite à basse altitude (ex. constellation de satellites Starlink) sont de plus en plus accessibles dans les régions éloignées comme la MRC Le Fjord-du-Saguenay; ils permettent, entre autres, aux voyageurs de passer des appels vidéo, de jouer à des jeux en ligne, de visionner des vidéos en streaming et d'effectuer d'autres activités à haute vitesse. Dans les zones reculées, ces services de communication par satellite offrent sécurité et efficacité.

Sécurité[modifier]

En tout temps, les visiteurs des régions éloignées doivent prévoir d'être autonomes en termes de déplacements, d'hébergement, de nourriture, de réparations, de premiers soins, de communication (ex.: téléphones satellitaires, géolocalisation) et de sécurité en général (ex.: animaux sauvages, accidents), selon les activités pratiquées.

En été, les visiteurs devraient se prémunir particulièrement contre les insectes, la pluie; en hiver, se protéger du froid et des tempêtes en se renseignant sur les refuges disponibles, en voyageant avec un guide expérimenté et en vérifiant la météo avant d'entreprendre un déplacement.

Aux environs[modifier]

Routes via Le Fjord-du-Saguenay
Métabetchouan-Lac-à-la-CroixSaguenay (arrondissement Chicoutimi) ← W  E  Rivière-ÉternitéSaint-Siméon
AlmaSaguenay O  E  Sacré-CoeurTadoussac
Saguenay (arrondissement Chicoutimi)Stoneham-et-Tewkesbury N  S  Lévis (arrondissement "Les Chutes-de-la-Chaudière-Est") → Saint-Lambert-de-Lauzon
Saguenay (arrondissement La Baie)Ferland-et-Boilleau N  S  Saint-UrbainBaie-Saint-Paul


Destinations limitrophes de la MRC Le Fjord-du-Saguenay
  • 1 Caniapiscau Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette MRC s'avère la deuxième plus grande MRC du Québec. Elle est composée des villes de Fermont et de Schefferville, avec les deux communautés autochtones de la Nation Innu de Matimekush-Lac John et la Nation Naskapi de Kawawachikamach. Cette MRC est un paradis nordique au nord du 52e parallèle, sur la Côte-Nord. Les visiteurs peuvent apprécier les panoramas forestiers et montagneux de la taïga à couper le souffle, ainsi que la beauté de la toundra alpine, les aurores boréales qui animent le ciel étoilé et la nature invitante dans toute sa splendeur. Les gens du milieu sont réputés accueillants et sont fiers de raconter l'histoire minière, l'arrivée de la route 389, les monts Groulx, la culture autochtones et les grandes aventures nordiques (chasse, pêche, expéditions sur les cours d'eau, tempêtes, périodes de froid sibérien, façon de vivre).
  • 2 Charlevoix Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une MRC de la région administrative de la Capitale-Nationale offrant une gamme étendue d'attraits récréotouristiques par son relief terrestre majestueux (montagnes, falaises, rivières, fjord, les rives du fleuve Saint-Laurent), ses sentiers de toutes catégories, ses circuits découvertes, ses arts (boutiques, galeries/ateliers d'art, exposition d'artistes et d'artisans), sa culture (spectacles, festivals, musiques), son patrimoine, les activités récréatives en foresterie, les activités nautiques (plans d'eau, rivières, fleuve), ses parcs enchanteurs, ses activités de plein air en hiver (ski alpin, ski de randonnée, raquettes, quads/motoneige, patinage, pêche blanche)... et le célèbre astrolabe de Charlevoix.
  • 3 Charlevoix-Est Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La MRC Charlevoix-Est regroupe sept municipalités (Saint-Aimé-des-Lacs, Notre-Dame-des-Monts, Saint-Irénée, Clermont, La Malbaie, Saint-Siméon et Baie-Sainte-Catherine) et deux territoires non organisés (Sagard et Mont-Élie). Son territoire est situé au sud-ouest de l'embouchure du Saguenay. Il occupe la moitié nord-est du territoire de l'astroblème de Charlevoix. Dans cette MRC surtout forestière et récréotouristique (haltes routières, campings, hébergement, boutiques, restaurant, musées, activités nautiques, tours guidées), les commerces assurent divers services aux voyageurs de la route 138 (Côte-Nord du fleuve) et 172 (rive nord du Saguenay).
  • 4 Eeyou Istchee Baie-James Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une municipalité du Nord-du-Québec et la plus grande du Québec, offrant une grande évasion pour défier l'horizon au coeur de l'immensité. Les visiteurs y découvrent la culture Cri traditionnelle et attrayante (des expériences autochtones), des aventures et du plein air, des excursions en motoneiges (à la conquête des sentiers), de forêt boréale, de festivals et d'événements, de centrales hydroélectriques (notamment à Radisson avec le Centre d'interprétation des milieux, la Centrale La Grande-1, l'aménagement Robert-Bourassa (LG-2), le Parc commémoratif des bâtisseurs, le rallye des visites), la chasse et la pêche (notamment sur les majestueux lacs Mistassini et Albanel)... En plus des arts et des produits du terroir... L'aventure vers le nord commence à Chapais et Chibougamau. Grâce aux services de communication par satellite, cet immense territoire est connecté au reste du monde. Eeyou Istchee Baie-James offre aussi d'emprunter en moto la route Billy-Diamond vers les projets hydroélectriques et les communautés cries de la côte; ou encore, d'avoir une aventure fascinante sur la route Transtaïga et ses paysages époustouflants. De nos jours, les véhicules modernes et les moyens de communications permettent de faire de longues expéditions vivifiantes et sécuritaires.
  • 5 La Côte-de-Beaupré Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une MRC de la région de la Capitale-Nationale, située à l'est de la ville de Québec. Cette MRC s'avère de berceau de la Nouvelle-France; son patrimoine bâti ancien est mis en évidence par ses musées, la restauration des immeubles, ses monuments, ses infrastructures à caractère historique...
  • 6 Lac-Saint-Jean-Est Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une MRC couvrant la moitié est du lac Saint-Jean. Ses TNO qui sont situés au sud d'Hébertville et de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, comportent environ 250 chalets de villégiature forestière. Les hautes terres de cette MRC constituent le massif Laurentien caractérisés par un relief montagneux et une pleine couverture forestière. Tandis que les basses terres, forment les contreforts qui bordent le nord et le sud de la MRC. Ces basses terres forment la plaine argileuse du lac Saint-Jean et sont traversés par des rivières importantes: Saguenay, Péribonka, Belle-Rivière, Métabetchouane, la Petit Décharge, la Grande Décharge. Cette MRC est un paradis d'activités nautiques (navigation de plaisance, plages immenses, natation, pêche) et d'activités terrestres: randonnées pédestres, vélos, chasse, camping, cueillette de petits fruits sauvages...
  • 7 La Haute-Côte-Nord Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La MRC La Haute-Côte-Nord s'étend vers le nord-est sur la Côte-Nord à partir de la confluence de la rivière Saguenay et du fleuve Saint-Laurent. Elle se déploie sur 160 km de littoral. Cette MRC est le joyau de la Côte-Nord avec un arrière-pays de plus de 10 000 km2 de forêts, le lacs et de rivières, et des paysages qui font vibrer. Son territoire comprend huit municipalités dont Tadoussac, et une communauté innue. L'offre d'infrastructure et de services récréotouristiques est en pleine croissance: croisières aux mammifères marins, activités nautiques, randonnées (pédestres, vélo, ski de fond, raquettes à neige, motoneige, quad), chasse, pêche sportive, villégiature, musée et patrimoine historique.
  • 8 Manicouagan (municipalité régionale de comté) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette MRC est composée du TNO de Rivière-aux-Outardes, ainsi que des municipalités de Baie-Trinité, Baie-Comeau, Franquelin, Ragueneau, Chute-aux-Outardes, Godbout, Pointe-aux-Outardes, Pointe-Lebel et Pessamit. Elle comporte 140 km de littoral. Cette MRC présente une offre touristique variée, autant sur l'eau que sur la terre ferme Aveca ses pourvoiries, ses zecs (zones d'exploitation contrôlée), ses infrastructures municipales en récréotourisme, ses parcs, ses centres d'art, ses musées, sa capacité d'hébergement, sa restauration et ses nombreuses activités récréotouristiques (chasse, pêche, activités nautiques (kayak, canots, pontons, embarcations de plaisances), randonnées pédestres, randonnées de ski de fond ou de raquette à neige, randonnées en motoneiges ou quads, festivals...
  • 9 Maria-Chapdelaine Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette MRC du nord du lac Saint-Jean se considère le pays des bleuets. Ces attraits naturels sont reliés à la foresterie. Son territoire est presqu'aussi grand que la Suisse et au 5e rang en termes d'étendue au Québec. Sa population est surtout concentrée dans la zone sud du territoire, ainsi que l'agriculture. La zone riveraine du nord du lac Saint-Jean (entre le cours de la rivière Mistassini et celui de la rivière Péribonka) offre plusieurs opportunités récréotouristiques (navigation de plaisance, villégiature, camping, chasse, pêche, randonnées pédestres, vélos, cueillette de bleuets...). L'agrotourisme y est développé notamment avec les bleuetières qui attirent des milliers de cueilleurs annuellement en fin d'été.
  • 10 Saguenay Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une ville de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean existant depuis le 18 février 2002, par la fusion des villes de Chicoutimi, de Jonquière, de La Baie et de Laterrière ainsi que les municipalités de Lac-Kénogami et de Shipshaw. Traversée par la rivière Saguenay, elle est la métropole régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle est une ville institutionnelle (écoles, Cégep, université), commerciale, industrielle, administrative, avec un volet agricole, forestier, maritime, militaire, aéroportuaire, portuaire (avec des croisières sur le Saguenay)... Elle offre la villégiature, ainsi que de nombreuses infrastructures et services récréotouristiques pour bien accueillir les visiteurs en termes d'activités sportives ou socio-culturelles, de restauration, d'hébergement, d'attractions touristiques, d'événements publics...
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de cette région est utilisable. L'article et les principales destinations de la région contiennent des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Saguenay–Lac-Saint-Jean