Télécharger le fichier GPX de cet article
36.75139.6Map mag.png
Eurasie > Asie > Asie de l'Est > Japon > Honshū > Kantō > Tochigi (préfecture) > Nikkō

Nikkō

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nikkō
​((ja) 日光)
Sculptures au Tōshōgū
Sculptures au Tōshōgū
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Nikkō est une petite ville japonaise, dans la préfecture de Tochigi. Son nom signifie « Lumière du Soleil ».

Comprendre[modifier]

Si vous séjournez à Tokyo, il est possible de visiter ses principaux sites sur une (longue) journée si les h de trajet aller ne vous rebutent pas. Si vous avez plus de temps, vous pouvez utiliser Nikkō comme base pour visiter Kinugawa, là où se trouve le parc à thème historique Edo Wonderland, et également de superbes randonnées et points de vue et des cascades près du lac Chūzenji (à h en bus de Nikkō).

Histoire[modifier]

Le premier temple de Nikkō fut fondé il y a plus de 1 200 ans sur les rives de la rivière Daiya. Cependant, en 1616, le Shogun Tokugawa Ieyasu, mourant, fit savoir à ses successeurs que son dernier souhait était «construisez un petit temple dans Nikkō et consacrez-moi en tant que Dieu. Je serai le gardien du maintien de la paix au Japon». En conséquence, Nikkō est devenu le lieu des mausolées de deux shoguns Tokugawa (Tokugawa Ieyasu et son petit-fils Tokugawa Iemitsu) qui sont sur ​​la liste des Patrimoines de l'UNESCO. Contrairement à la plupart des temples et des sanctuaires japonais, les bâtiments ici sont très voyants et fleuris, avec des sculptures multicolores et beaucoup de feuilles d'or, et montrent une lourde influence chinoise. Un certain sens de la dignité est rétablie par une magnifique forêt de plus de 13000 cèdres couvrant toute la zone.

Cependant, toute cette magnificence que les shoguns ont pu rassembler est maintenant éclipsée aux yeux de nombreux visiteurs par un trio de petites sculptures en bois sur un mur d'étable: les célèbres trois singes de la sagesse.

Aller[modifier]

Assez splendide?

Un célèbre proverbe japonais proclame «nikkō wo mizu shite kekkō to iu nakare». La majorité de la littérature touristique traduit cela comme «Ne dites pas «magnifique» jusqu'à ce que vous ayez vu Nikkō», mais il y a une autre dimension à ce jeu de mots japonais: il peut aussi signifier «Voir Nikkō et dire «assez»», car kekkō est utilisé en Japonais comme une manière très polie de décliner une offre et beaucoup trouvent les sanctuaires de Nikkō trop criards.

En avion[modifier]

Si vous atterrissez à Tokyo, vous pourriez préférer vous arrêter pour une nuit ou plus dans la capitale avant de vous diriger au nord vers Nikkō. Dans le cas où vous prévoyez d'aller à Nikkō tout de suite, comptez entre 3 et h depuis les deux aéroports en suivant ces itinéraires:

  • 1 Aéroport international de Narita (IATA: NRT, 成田空港 narita kūkō) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à près de 70 km à l'est de Tokyo)—  C'est la principale porte d'entrée internationale de Tokyo, située dans la ville de Narita, et couvert par un article distinct. Compter au moins h de trajet jusqu'à Nikko et au moins 2 changements. Prenez le train Narita Sky Access jusqu'à la gare d'Asakusa et changez pour l'un des trains Tōbu ci-dessous (3 990 JPY avec les liaisons les plus rapides). Cela prend également h environ avec la JR (Narita Express pour Tokyo, puis Shinkansen pour Utsunomiya, puis ligne Nikko) pour environ 8 700 JPY ce qui n'est avantageux qu'avec un JR Pass.
  • 2 Aéroport international de Tokyo-Haneda (IATA: HND, 東京国際空港 tōkyō kokusai kūkō) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (dans l'ouest de Tokyo)—  C'est l'aéroport domestique le plus important du pays, accueillant aussi un nombre plus réduit de vols internationaux. Comptez au moins h 40 de trajet pour Nikkō. Airport limousine buses opère deux aller-retour par jour (h, 3 300 JPY). En train, vous pouvez prendre la ligne Keikyu Airport en direction de Sengakuji où il continuera sans changement jusqu'à jusqu'à la station d'Asakusa sur la ligne de métro Asakusa ; ici, changez pour l'une des liaisons Tōbu ci-dessous (2 020 JPY-3 460 JPY selon si une réservation est nécessaire ou pas).

En train[modifier]

Nikkō possède deux gares principales, gérées par deux compagnies distinctes et distantes de 200 m l'une de l'autre et à 2 km des temples. Les deux ont des consignes à bagages.

Si vous venez de Tokyo comme la plupart des gens, le choix du transport dépend de votre budge et de si vous avez un passe régional ou national de la JR. Comptez environ h.

  • 3 Gare Tōbu Nikkō (東武日光駅, tōbu-nikkō-eki) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Où arrivent les trains de la Tōbu.
  • 4 Gare de Nikkō (日光駅, nikkō-eki) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Accueille les trains de la JR.

Avec la Tōbu depuis Asakusa[modifier]

Train limited express Revaty de la Tōbu desservant Nikkō depuis 2017.

Tōbu Railway assure un service fréquent vers Nikko à partir de leur terminal de la gare d'Asakusa, qui est reliée aux lignes de métro Toei Asakusa et Tokyo Metro Ginza. Avec les services de navette conventionnels, compter h 30-h selon l'heure de la journée et 1 360 JPY avec plusieurs correspondances nécessaires. Une façon plus pratique de se rendre à Nikkō est d'utiliser l'un des services limited express directs de la Tōbu qui prennent h et se font soit dans des trains plus anciens SPACIA (2 700 JPY) ou les plus récents Revaty (2 800 JPY). Les services partent toutes les 30-60 min et font un arrêt à la gare Tokyo SkyTree.

Les trains express limités qui offrent un service direct vers Nikko sont nommés « Kegon ». Vous pouvez aussi emprunter les trains « Kinu », mais vous devrez changer à Shimo-Imaichi pour un court trajet en train local jusqu'à Nikkō.

La Tōbu propose quelques passes pour les touristes étrangers qui souhaitent visiter Nikko et ses environs. On peut les acheter en ligne sur le site Web de Tōbu ou en personne au bureau d'information touristique de la Tōbu à la gare d'Asakusa. Les passes n'incluent pas l'admission aux sanctuaires et aux temples du patrimoine mondial.

  • Nikko Pass - World Heritage Area Logo indiquant des horaires durée: 2 jours. Logo indiquant des tarifs 2 000 JPY.—  Ce passe comprend des trajets illimités en train entre Tobu-Nikko, Shimo-Imaichi et Kinugawa Onsen, des trajets illimités en bus Tōbu entre Tobu-Nikko et les sites du patrimoine mondial et des réductions sur des attractions de Nikko et de Kinugawa.
  • Nikko Pass - All Area Logo indiquant des horaires durée: 4 jours. Logo indiquant des tarifs 4 520 JPYde mi-avril à novembre, 4 150 JPY aux autres périodes.—  En plus des caractéristiques du passe « World Heritage Area », celui-ci comprend un nombre illimité de trajets en bus entre Nikko, le lac Chuzenji, Yumoto Onsen et les chutes de Kirifuri.

Il y a deux autres passes disponibles pour tout le monde (pas seulement pour les touristes étrangers):

  • Marugoto Nikko Free Pass Logo indiquant des horaires durée: 4 jours. Logo indiquant des tarifs 4 150 JPY-4 520 JPY.—  Ce passe comprend un nombre illimité de trajets en train entre Shimo-Imaichi et Tobu-Nikko, et un nombre illimité de trajets en bus entre Nikko et les sites du patrimoine mondial, le lac Chuzenji, Yumoto Onsen et les chutes de Kirifuri.
  • Marugoto Nikko Kinugawa Free Pass Logo indiquant des horaires durée: 4 jours. Logo indiquant des tarifs 5 630 JPY-6 150 JPY.—  En plus des caractéristiques du « Marugoto Nikko Free Pass », ce passe comprend un nombre illimité de trajets en train entre Shimo-Imaichi et Kinugawa, et un nombre illimité de trajets en bus sur les lignes dans la région de Kinugawa.

Ces passes comprennent un aller-retour à partir du secteur d'Asakusa à bord de trains de banlieue standard. Vous pouvez acheter des billets de réservation séparés pour les services express limités directs sur le SPACIA (1 340 JPY aller) ou le Revaty (1 440 JPY aller). Une réduction de 20% est offerte sur ces billets si achetés avec un passe.

Avec la JR depuis la gare de Tokyo[modifier]

Vous pouvez rejoindre Nikkō depuis la gare de Tokyo en h environ en prenant le Shinkansen Tōhoku jusqu'à Utsunomiya et en changeant pour la ligne JR Nikkō.

Étant donné que le tarif aller simple démarre à 5 060 JPY sans réservation, ce choix est plus logique pour les détenteurs du Japan Rail Pass ou de l'un des passes régionaux de JR East, dont le Tokyo Wide Pass.

Avec la JR et la Tōbu depuis Shinjuku/Ikebukuro[modifier]

La JR et la Tobu exploitent des trains limited express communs quelques fois par jour à partir des gares de Shinjuku et d'Ikebukuro qui desservent Tobu-Nikko en h pour 4 000 JPY. Un service dessert directement Nikkō, tandis que les autres desservent Kinugawa et nécessitent un changement de train à Shimo-Imaichi.

Les passes régionaux JR East, dont le Tokyo Wide Pass, couvrent entièrement ce voyage. Les détenteurs du Japan Rail Pass national doivent payer un supplément pour la partie du trajet sur les voies de Tobu, auquel cas il peut être plus facile de prendre seulement la JR jusqu'à Tokyo ou Omiya où prendre le Shinkansen.

En autocar[modifier]

Tohoku Express Bus exploite un service aller-retour quotidien depuis la gare de Tokyo rejoignant la gare de Tobu-Nikko en h. Le trajet coûte 2 500 JPY aller simple ou 4 000 JPY aller-retour. Le bus de Tokyo part à h 50 et le retour de Tobu-Nikko à 16 h 00.

Il y a aussi un service de bus deux fois par jour à partir de la gare Yokohama, qui est le même que celui qui dessert Nikkō depuis l'aéroport de Haneda (h, 3 300 JPY).

Circuler[modifier]

Les gares JR et Tōbu ont toutes les deux un office de tourisme ouvert pendant la journée. Les deux stations sont à environ 2 km à l'ouest de la zone des sanctuaires.

Pour atteindre les sanctuaires, vous pouvez prendre un bus Tōbu (arrêt de bus 2C juste devant la gare ferroviaire Tōbu-Nikkō, pour un trajet d'environ 06 min. Le ticket de bus est inclus dans le Tōbu's World Heritage Pass. Descendre aux arrêts d'autobus 81-85 sur la ligne de bus Tōbu 2C vous emmènera à la zone des sanctuaires et temples.

Vous pouvez aussi vous familiariser avec le quartier en utilisant vos deux jambes et en suivant les panneaux pour piétons le long de la route principale (route 119). À mi-chemin entre les gares et les sanctuaires, il y a un autre office de tourisme (591 zone de Gokomachi ; tél. +81 288-53-3795) pour obtenir des cartes, poser des questions (l'anglais y est un peu parlé), accéder à Internet (100 JPY/30 min), et étancher votre soif. S'il pleut, ils vous prêteront très volontiers des parapluies si vous êtes en mesure de les déposer sur le chemin du retour. Prévoyez environ une demi-heure à pied pour aller de la gare à l'entrée des temples.

Voir[modifier]

Zone des temples de Nikkō. La gare se situe au sud-est.
Shinkyō
Aperçu sur le Shōyō-en, temple Rinnō-ji
  • 1 Tōshō-gū (東照宮) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires avr-oct h - 16 h 30, nov-mars h - 15 h 30. Logo indiquant des tarifs 1 300 JPY.—  Le lieu de sépulture de Tokugawa Ieyasu, fondateur de la dynastie éponyme et le plus extravagant de Nikkō. Ieyasu a été enterré ici immédiatement après sa mort en 1616, mais le complexe actuel a été construit seulement en 1634 sur ordre de son petit-fils Iemitsu. Le sanctuaire a pris 2 ans pour être terminé, grâce aux efforts de 15 000 travailleurs. Bien que le sanctuaire environnant soit très orné, le tombeau lui-même est étonnamment simple et sans prétention.
    • Après deux séries d'escaliers, vous atteindrez l'étable sacrée, abritant un cheval blanc. Le symbole le plus célèbre ici est la sculpture des trois singes de la sagesse, qui ne voient aucun mal, n'entendent aucun mal, ne disent aucun mal. Ils font partie d'une curieuse série de gravures sur le cycle de vie d'un singe, de l'enfance craintive à la vieillesse peureuse. À proximité, vous pouvez également trouver une approximation intéressante d'un éléphant, sculptée par un artiste qui n'en avait manifestement jamais vu un.
    • Hall Yakushi-dō (薬師堂), la salle du Bouddha de la médecine, est connue pour une peinture de dragon sur son plafond. Un moine est habituellement sur ​​place pour parler (en japonais uniquement, et dans un anglais approximatif si vous êtes chanceux) et frapper un bloc spécial qui produit un écho tranchant et perçant si on le frappe juste en dessous de la bouche du dragon. On dit qu'il est identique au cri d'un dragon - pas tout à fait le rugissement de la légende anglaise, mais captant tout de même l'attention.
    • Portail Yōmei-mon (陽明門) est un portail incroyablement orné avec plus de 400 sculptures.
    • À droite du hall principal se trouve le chemin vers le tombeau de Ieyasu, dont l'entrée coûte 500 JPY supplémentaires. Cherchez une autre sculpture célèbre, cette fois celle d'un chat endormi (Nemuri-neko). Il y a 200 marches (raides) de pierre, après lesquelles vous arriverez finalement à la tombe, elle-même étonnamment simple.
  • Taiyuin-byō (大猷院廟) Logo indiquant des horaires avr-oct h - 16 h 30, nov-mar h - 15 h 30.—  Iemitsu, le 3e shōgun Tokugawa et petit-fils de Ieyasu, est enterré ici. Plus petit mais beaucoup plus beau que le Tōshōgū. Le hall principal et le mausolée ne peuvent être vus que de l'extérieur.
  • 2 Temple Rinnō-ji (輪王寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires avr-oct h - 16 h 30, nov-mar h - 15 h 30. Logo indiquant des tarifs 300 JPY (jardin et maison du trésor), 400 JPY (Sanbutsudō).—  Fondé par Shōdō Shōnin, le moine ayant introduit de bouddhisme à Nikkō au VIIIe siècle. Connu pour ses trois grandes statues de Bouddha (dans la salle Sanbutsudō du temple Rinnō-ji) et pour le beau et paisible jardin Shōyō-en (逍遥園), le temple est fermé pour rénovation jusqu'en 2020. Le prix d'entrée vous permet de voir un des trois Bouddhas et les travaux de rénovation.
  • 3 Sanctuaire Futarasan (二荒山神社, futarasan-jinja) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (juste à l'ouest de Tōshōgū) Logo indiquant des horaires avr-oct h - 16 h 30, nov-mar h - 15 h 30. Logo indiquant des tarifs 200 JPY.—  Fondé en 782 par Shōdō Shōnin, le moine ayant introduit de bouddhisme à Nikkō au VIIIe siècle. La structure actuelle, construite en 1617, est la plus ancienne à Nikkō. Le sanctuaire est dédié aux esprits des trois montagnes saintes de Nikkō: le mont Nantai, le mont Nyohō et le mont Tarō.

Il y a quelques sites à proximité de la zone des temples:

  • Pont Shinkyō (神橋)—  Ce pont rouge, très souvent photographié, sépare les sanctuaires de la ville de Nikkō. Dans les temps féodaux, seul le shōgun était autorisé à traverser le pont, et aujourd'hui encore, il est interdit à la circulation des piétons - même s'il y a une bruyante route à 4 voies juste devant. Vous pouvez avoir une belle vue depuis le trottoir, mais pour mettre le pied sur le pont et regarder vers le bas dans la gorge qu'il surplombe, vous devrez acheter un billet de 350 JPY à la cabine à proximité.
  • Sanctuaire Takino-o (滝尾神社, Takino-o-jinja)—  Ce sanctuaire de montagne souvent négligé est situé un peu en haut en montagne derrière Tōshōgū et offre un répit bienvenu après les zones plus bondées de Sannai. Il tire son nom de la chute d'eau pittoresque qui vous accueille au pied de l'entrée. Vous pouvez vous y rendre en marchant pendant environ 15-20 min le long d'un chemin de pierre ancien et à l'atmosphère particulière qui commence derrière le shamusho (bureau) de Tōshōgū. Cette voie comporte également plusieurs autres sites remarquables tels que le hall Kyōsha-dō (香車堂; des pièces d'échecs japonais sont laissées ici comme offrandes dans l'espoir d'un accouchement sûr), la salle de culte Kaisan-dō et la tombe de Shōdō-Shōnin (ces deux derniers sont maintenus par le temple Rinnō-ji).
  • Abysse Kanmangafuchi (憾満ヶ淵)—  Une longue série de statues protectrices jizo sur le flanc d'une colline, certaines ornées de chapeaux et bavoirs, certaines tombant en ruine avec l'âge, avec une rivière, des petites cascades et des rapides en dessous. La légende raconte que les statues changent de place de temps en temps, et qu'un visiteur ne les verra jamais dans le même ordre à deux reprises. Cela peut être difficile à trouver - à Shinkyō, au lieu de monter les marches vers la zone des temples, suivez la route vers l'ouest (vers la gauche, si vous avez traversé le pont) et marchez environ une demi-heure en suivant la rivière - cherchez les indications tout au long du chemin. Vous vous retrouverez à marcher dans un quartier résidentiel. Si vous passez le Turtle Inn, vous êtes dans la bonne direction.
  • 4 Ancienne villa impériale Tamozawa (旧日光田母澤御用邸, kyū-nikkō tamozawa go-yōtei) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à 1,1 km à l'ouest du pont Shinkyō sur la route 120-122, et à 700 m du complexe de temple si vous rejoignez la route par les chemins à l'ouest), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 288-53-6767 Logo indiquant des horaires h - 16 h 30, fermé le mardi.—  Construite pour l'empereur Taishō, en 1899, l'ancienne villa impériale a également servi de cachette pour Hirohito pendant la Seconde Guerre Mondiale. On peut visiter son intérieur, constitué de salle de tatamis, et le jardin qui l'entoure. Elle se situe à côté du Jardin botanique.
  • 5 Jardin botanique de Nikkō (日光植物園 nikkō shokubutsuen) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 288-54-0206 Logo indiquant des horaires h - 16 h 30, fermé le lundi et de déc. à mi-avril.—  Il propose une bonne quantité de flore locale; on dit que ces jardins ont été les favoris de l'empereur Taishō. C'est maintenant une annexe à l'Université de Tōkyō.

Zone du lac Chūzenji[modifier]

On peut la rejoindre en prenant le bus 1 ou 2 aux gares Nikko et Tobu-Nikko, puis en restant dans le bus après la zone des temples. Le trajet de 20 km prend environ h.

À l'ouest, à environ de la zone des temples, à proximité du lac Chūzenji:

  • 6 Village de Chūzenji Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Un village de sources chaudes perché près du lac Chūzenji (中禅寺湖 Chūzenji-ko)
  • 7 Téléphérique d'Akechidaira (明智平ロープウェイ, Akechidaira Rōpuwei) Logo indiquant un lien wikipédia (sur le chemin vers le lac Chūzenji, arrêt de bus n°23) Logo indiquant des tarifs 520 JPY jusqu'à l'observatoire.—  Termine sa course à un observatoire d'où on a des vues fabuleuses sur le lac Chūzenji, les chutes de Kegon et le mont Nantai.
  • 8 Chutes de Kegon (華厳滝, kegon taki) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à 05 min à pied de l'arrêt de bus Chūzenji situé sur la route principale en direction opposée du lac de Chūzenji. Arrêt de bus n°24. Très bien indiqué.) Logo indiquant des horaires déc. - févr. h - 16 h 30, mars - avr. h - 17 h, mai - sept. h 30 - 18 h, oct. h 30 - 18 h, nov. h 30 - 17 h. Logo indiquant des tarifs ascenseur aller-retour: adultes 550 JPY, enfants 330 JPY.—  Une des trois meilleurs chutes du Japon. La cascade est large au début du printemps quand la neige fond.
  • 9 Lac Chūzenji (中禅寺湖) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Arrêt de bus n°26.)—  Le lac le plus élevé du Japon. Il a des températures fraîches en été et est entouré de villas d'été pour les gens riches. Les bateaux touristiques (chaque heure, h 30 - 15 h 30, en hiver 10 h 30 - 14 h 30) offre des vues spectaculaires.
  • 10 Chutes de Ryūzu (龍頭滝) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Arrêt de bus n°35.)—  Une cascade en bas d'escaliers rocailleux. Au printemps, cette chute d'eau est entourée d'azalées et en automne elle est bordée par de feuillage luxuriant coloré.
  • Plateau d'Odashirogahara (小田代ヶ原) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Arrêt de bus n°36.)—  Une zone de marais entourée de bosquets de chênes de Mongolie. Célèbre pour un bouleau solitaire connu sous le nom de Dame de Odashirogahara.
  • Plateau de Senjogahara (戦場ヶ原) (Arrêt de bus n°38.)—  Les marais, avec un chemin sur les planches de bois surélevées (boucle de h). Superbes fleurs.
  • 11 Chutes de Yudaki (湯滝) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Arrêt de bus n°40.)—  Une cascade de 70 m coulant du lac de Yunoko. Il y a un point de vue au bassin des chutes.
  • 12 Lac Yunoko (湯ノ湖) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Arrêt de bus n°41.)—  Un joli lac entouré par un sentier (h).

Faire[modifier]

  • 1 Parc National de Nikkō (日光国立公園, nikkō kokuritsu kōen) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Offre de nombreuses opportunités de randonnées.
    • La route nationale 120 amène du centre de la ville jusqu'au parc, en passant le Mt. Nantai et le Lac Chūzenji (中禅寺湖 Chūzenji-ko) sur la route vers le plateau Senjōgahara, où les dieux du mont Nantai et du mont Akagi auraient lutté pour la possession du lac Chūzenji - les transformations d'animaux et d'insectes et la participation d'experts en tir à l'arc participant à la victoire finale du Mt. Nantai. Il y a une marche de 6,3 km sur le plateau; comptez un peu plus de h 30. Le lac Chūzenji lui-même est entouré de sentiers de randonnée allant de 4,6 km (h 30) à 19,7 km (h). La zone est parfois appelée Oku-Nikkō (奥日光 Oku-Nikkō), ce qui signifie "Intérieur de Nikkō".
    • On peut suivre la route 120 puis traverser par dessus la rivière Yukawa et passer les chutes Yudaki, le lac Yunoko et les spas et piste de ski de Yumoto au nord-ouest de la ville. On atteindra alors finalement le mont Shirane et lacs Kirikomi et Karikomi, qui ont leurs propres chemins de randonnée.
    • Une fois à l'intérieur du parc, des bus hybrides spéciaux « faible-pollution » circulent à partir d'un dépôt à Akanuma, près de la rivière Yukawa et des chutes Ryūzu, jusqu'à la réserve naturelle à Senjugahama, sur les rives occidentales du lac Chūzenji. Le stationnement est gratuit à Akanuma, mais la route est fermée à Senjugahama à tous les autres véhicules.
  • Randonnée du mont Nakimushi (鳴虫山 Nakimushiyama)—  Une courte marche vers le sud depuis le centre de la ville vous amènera sur un sentier de randonnée difficile mais gratifiant vers le sommet de cette montagne. Comptez quelques heures pour un aller-retour.
  • Akagane Shinsui Kōen (銅親水公園, parc hydraulique de cuivre)—  Les randonneurs aventureux pourraient vouloir prendre le bus jusqu'à la ville de Matō, en bas de la route nationale 122 dans le coin sud-ouest du territoire de la ville de Nikkō, afin de randonner à Akagane Shinsui Kōen, vendu comme le Grand Canyon du Japon, vu que la pollution a tué tous les arbres et a laissé la vallée nue. L'infâme mine de cuivre Ashio était située à proximité. (Voir Kiryu pour plus de détails.)
  • Woodsmans Village Logo indiquant un lien vers le site web 4401-1 Naka-Okorogawa, Nikko-shi, Tochigi, Japan (En voiture: De Tōkyō, prendre l'autoroute du Tōhoku vers la route à péage Nikkō Utsunomiya pendant environ h 30. Sortir à l'échangeur Imaichi. Il faut environ 20 min de Imaichi à Woodsmans Village; En train: De Asakusa/Tōkyō prendre le Limited express de la Tōbū Railways (ligne Nikkō) vers la gare de Shimoimaichi, cela prend environ h 30. Ensuite, vous avez deux options: à pied de la gare JR Imaichi (environ 10 min) et prendre le bus Okorogawa ou vous pouvez également prendre un taxi, qui devrait coûter environ 4 500 JPY.), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 288-63-3324—  Woodsman's Village (le village du bûcheron) est un endroit dans les belles collines de Nikkō, où l'on peut louer une cabane en rondins de bois pendant un certain temps pour y loger. Il y a de plus la possibilité de louer un barbecue.
  • 2 Station de ski de Nikkō Yumoto Onsen (日光湯本温泉スキー場) Logo indiquant un lien vers le site web (près du lac Yunoko et des sources chaudes Yumoto), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 288-62-2532
  • 3 Patinoire Nikkō Kirifuri (日光霧降アイスアリーナ, nikkō kirifuri aisurinku) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 2854 Tokorono, Nikko-shi, Tochigi, Japan (depuis la gare de Nikkō, accessible en bus ou taxi), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 288-53-5881 Logo indiquant des horaires fermé aux patineurs les jours de match. Logo indiquant des tarifs adultes: 1 310 JPY, enfants: 650 JPY.—  Là où officie l'équipe de hockey des Nikkō Ice Bucks du championnat d'Asie de hockey sur glace.

Acheter[modifier]

Outre les habituels porte-bonheurs des sanctuaires et les boutiques de souvenirs vendant des dragonnes de téléphone d'Hello Kitty portant des habits locaux, il existe plusieurs boutiques d'occasion intéressantes le long Hippari Dako, vendant des kimonos de seconde main, des antiquités et des bibelots. Beaucoup de magasins vendent aussi du yuba (la «peau» qui se forme au dessus lors de la fabrication du tōfu) dans des paquets qui peuvent être ramenés à la maison pour être consommés.

Manger[modifier]

Le yuba, la «peau» qui se forme sur le dessus lors de la fabrication du tōfu, semble être partout à Nikkō. Même si vous n'êtes pas un fan de tōfu, il a un très bon goût, surtout avec des soba (nouilles de sarrasin dans un bouillon de soupe). Le yuba est aussi l'un des omiyage (petit cadeau-souvenir) comestible les plus typiques de Nikkō.

  • Hippari Dako (sur la rue principale, juste avant les sanctuaires) Logo indiquant des tarifs Plats à partir de 500 JPY..—  Inscrit dans le Lonely Planet, tous les autres touristes étrangers à Nikkō semblent s'arrêter ici pour des yakitori (brochettes de poulet japonaises), de sorte que vous pourriez également vous joindre à la foule. Tout l'espace disponible est recouvert de cartes de visite et griffonné de recommandations des visiteurs. Leur menu comprend ainsi plusieurs choix végétariens. Leur restaurant n'est généralement pas recommandé par les gens du coin et semble prospérer de par le fait qu'ils parlent anglais.
  • Gurumans Wagyu Logo indiquant un lien vers le site web Tokorono 1541 (À 3-4 minutes en taxi de la gare de Nikkō), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 288-53-3232 Logo indiquant des horaires 11 h 30 - 14 h, 17 h 30 - 19 h 30.—  Restaurant de steak de wagyu (bœuf japonais) à Nikkō. Réservation obligatoire. Le code vestimentaire n'est pas trop strict, mais pas de sandales, ni de vêtements de jogging.
  • Shiawaseya Hakuun (幸せ家 白雲) (tourner à droite en sortant de la gare Tōbū Nikkū, c'est presque le dernier magasin sur votre droite avant le feu de signalisation.)—  Un endroit idéal pour prendre une tasse de thé et quelque chose de sucré en attendant votre train ou votre bus. Du thé vert à volonté accompagne toute commande. Essayez l'anmitsu (400 JPY), un dessert composé de fruits, de confiture de haricots et de mélasse.

Boire un verre / Sortir[modifier]

L'ancienne brasserie de Nikkō (Nikkō Beer) a apparemment fermé ses portes après le séïsme [1].

Il y a un petit magasin d'alcool en face de la station qui est géré par un couple âgé et qui a une intéressante sélection de bières du monde.

Se loger[modifier]

Nikkō peut être visité en faisant une excursion d'une journée bien remplie à partir de Tokyo, mais c'est aussi un bon endroit pour passer la nuit, surtout dans un cadre d'un ryokan, une maison d'hôte traditionnelle japonaise. L'atmosphère des sanctuaires est très spéciale tôt le matin et au crépuscule, quand les bus touristiques ne sont pas là.

Bon marché[modifier]

Il y a plusieurs campings à Nikkō, bien que seuls Narusawa (+81 288-54-3374) et Ogurayama (+81 288-54-2478) soient ouverts toute l'année, plusieurs autres le sont à partir de la mi-avril à novembre, ou en juillet et août.

  • 1 SPACE riverhouse Logo indiquant un lien vers le site web Minami Okorogawa, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 80-1215-4018, courriel : chambre disponible à partir de 16 h, à libérer avant 12 h. Logo indiquant des tarifs 4,000¥.—  Une auberge éloignée, en pleine nature au bord de la rivière avec un salon avec une ambiante de détence et vue sur la rivière. Bon petit déjeuner occidental.
  • 2 Nikko Suginamiki Youth Hostel (日光杉並木ユースホステル) Logo indiquant un lien vers le site web 2112-7 Kiwadashima, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 288-26-0951, fax : +81 288-26-1775, courriel : chambre disponible à partir de 16 h - 21 h ; 18 h pour ceux y dînant, à libérer avant 10 h. Logo indiquant des tarifs 3 112 JPY pour les membres Hostelling International, 3 667 JPY pour les autres.
  • 3 Nikko Minshuku Narusawa Lodge Logo indiquant un lien vers le site web 1462-22 Tokorono, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 80-6636-0288, fax : +81 28-333-1038, courriel : chambre disponible à partir de 15 h, à libérer avant 10 h. Logo indiquant des tarifs 3 675 JPY.—  Une maison d'hôte japonaise traditionnelle.
  • 4 Nikko Guesthouse Sumica Logo indiquant un lien vers le site web 5-12 Aioi-cho, courriel : chambre disponible à partir de 16 h, à libérer avant 11 h. Logo indiquant des tarifs 2 600 JPY à 3 800 JPY.—  Une maison d'hôtes japonaise traditionnelle, située à quelques minutes des stations Tōbū et JR. Propriétaires sympathiques.
  • 5 Nikkō Tokansō Logo indiquant un lien vers le site web 321-1431 Tochigi, Nikkō, Sannai 2335, Logo indiquant un numéro de téléphone +81-288-54-0611 Logo indiquant des tarifs 3 600 JPY/pers..—  Une maison d'hôtes traditionnelle japonaise, 05 min à pied des sanctuaires. Personnel serviable et sympathique, chambres sont très propres, et futons confortables. Demi-bains privés (lavabo + WC). Baignoire principale/onsen partagée entre les invités, mais possibilité de réserver le «bain familial» privé pour 50 min sans frais supplémentaire - une excellente façon d'obtenir une expérience de onsen privé; lavabo et sèche-cheveux dans l'antichambre de l'onsen privéè. Dîner (3 000 JPY/pers, servi dans une salle à manger commune; réservez l'heure du dîner à l'arrivée, premier arrivé, premier servi - la réservation du dîner possible également à la réservation de la chambre) d'une grande valeur (de nombreux plats) et une expérience culturelle. Petit déjeuner disponible pour 1 000 JPY, premier service à h 30. Café et thé gratuit dans le hall, ordinateur avec accès internet. Leurs brochures d'information (dans la chambre) sont traduites en anglais, mandarin, coréen et espagnol.

Aux environs[modifier]

  • Chūzenji—  Lacs, temples et cascades.
  • Kirifuri Highlands—  Cascades, randonnées et ski.
  • Kinugawa—  Sources chaudes et parcs à thèmes peu conventionnels Tōbū World Square/Edo Wonderland.
  • Yumoto (à 30 min plus dans les collines)—  Un complexe de sources chaudes perché près du lac de Yunoko où plonge la chute de Yudaki.
  • Ceux qui ont un intérêt pour les locomotives à vapeur ou la poterie peuvent profiter de Mashiko sur le chemin du retour à Tōkyō.


Routes via Nikkō
FIN N Tobu Nikko Line (TN) symbol.svg S  TochigiKasukabe → rejoint Tobu Skytree Line (TS) symbol.svgTokyo Skytree
Aizu Wakamatsu ← rejoint Yagan Railway ← Shin Fujiwara ← Kinugawa N Tobu Nikko Line (TN) symbol.svg S  FIN
FIN O Nikko-Utsunomiya Road Route Sign.svg E  → Imaichi → Utsunomiya
FIN O Japanese National Route Sign 0119.svg E  → Imaichi → Utsunomiya
NumataKatashina W Japanese National Route Sign 0120.svg E  FIN
YonezawaAizu WakamatsuKinugawa N Japanese National Route Sign 0121.svg E  UtsunomiyaMookaMashiko
FIN N Japanese National Route Sign 0122.svg S  KiryuOtaTatebayashi
FIN O Japanese National Route Sign 0461.svg E  DaigoTakahagiHitachi


Stars310.svg
L'article de cette ville est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Tochigi (préfecture)


Cet article reprend du contenu de l'article 日光市 de Wikipédia (ja). Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.