Télécharger le fichier GPX de cet article
37.4987139.9402Map mag.png

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aizuwakamatsu
​((ja) 会津若松)
Château d'Aizuwakamatsu
Château d'Aizuwakamatsu
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Aizuwakamatsu est la plus importante ville de la région d'Aizu de la préfecture de Fukushima, dans le nord de l'île de Honshū, la plus grande du Japon. Elle a une riche histoire guerrière s'étalant sur un millénaire, elle est notamment connue pour le Byakkotai, un groupe de jeunes de 16-17 ans qui se suicidèrent pendant la Guerre civile de Boshin. De nos jours, le saké et la laque sont les deux principales industries d'Aizuwakamatsu. La région d'Aizu jouit aussi de paysages naturels spectaculaires. La plupart des visiteurs font une visite au mont Bandai et à Inawashiro pour skier, pêcher ou profiter des sources chaudes (onsen).

Comprendre[modifier]

Aller[modifier]

En train[modifier]

  • 1 Gare d'Aizu-Wakamatsu (会津若松駅, aizu-wakamatsu-eki) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La gare principale de la ville.

Le moyen le plus rapide et le plus pratique de venir à Aizuwakamatsu est de prendre le Shinkansen de Tokyo à Koriyama, puis de changer pour la ligne Ban'etsu Saisen (environ h, 9 480 JPY).

En autocar[modifier]

JR East propose un autocar direct venant quasiment chaque heure de la gare routière de Shinjuku à Tokyo (près de la nouvelle sortie sud de la gare). Un nombre moins important relient Aizuwakamatsu à la gare de Tokyo. Cela prend environ h avec 2 pauses sur le trajet. Les tickets peuvent être achetés pour environ 2 500 JPY à n'importe quel guichet de la JR.

Circuler[modifier]

Pour visiter la plupart des sites touristiques, prendre le bus touristique depuis la gare ferroviaire d'Aizuwakamatsu (passe d'une journée à 500 JPY). Si vous êtes plus énergique, cela prend environ h pour faire le tour à pied des sites touristiques importants.

Voir[modifier]

  • 1 Château d'Aizuwakamatsu (会津若松城, aizuwakamatsu-jō; Château de Tsuruga, 鶴ヶ城, tsuruga-jō) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1-1 Ôtemachi, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 242-23-8000 Logo indiquant des horaires sam.- ven. : h 30 - 17 h 00. Logo indiquant des tarifs 410 JPY, 150 JPYde 6 à 15 ans. – Si un château y a été construit en 1593, le bâtiment actuel est une réplique en béton. Durant la fin de la période Edo, les soldats d'Aizu furent vaincus après avoir défendu le château pendant un mois. Le nouveau gouvernement (période Meiji) détruisit le château en 1874. Suivant la conception d'origine, le château fut reconstruit en 1965. On considère qu'il symbolise la culture samouraï d'Aizuwakamatsu. Il comprend 5 étages servant de musée d'histoire locale. Chaque étage est consacré à un thème : des objets liés au bouddhisme, des poteries et de la laque antiques, la Guerre civile de Boshin et le Byakkotai. Le dernier étage sert de plate-forme d'observation d'où vous pouvez profiter d'une vue splendide sur toute la vallée d'Aizu. Près de l'entrée du terrain du château se trouve un magasin de souvenirs vendant divers biens de la région d'Aizu, et au printemps le terrain du château est rempli de cerisiers en fleurs. Le belvédère du château est un bon endroit où envisager un exil: Shiba Gorō, l'auteur de « Souvenirs d'Aizu », quitta ce lieu de ses rêves avec les autres exilés de la culture d'Aizu qui furent les boucs émissaires de la résistance contre la restauration Meiji.
  • 2 Oyaku-en (御薬園, jardin royal d'Aizu Matsudaira) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 242-27-2472 Logo indiquant des horaires h 30 - 17 h. Logo indiquant des tarifs 320 JPY. – Construit en 1670 comme un jardin pour la maison de thé des seigneurs d'Aizu, il est bien connu pour sa culture des herbes médicinales: environ 400 différentes y sont encore cultivées.
  • 3 Mont Iimoriyama (飯盛山) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Après avoir été vaincus dans une bataille par les forces impériales, vingt adolescents du Byakkotai (« compagnie du tigre blanc »), se retirèrent sur cette colline. Quand ils virent brûler le château de Tsuruga, ils pensèrent qu'il était tombé à l'ennemi et se suicidèrent. Leurs tombes se trouvent sur cette colline où de l'encens brûle toujours en leur nom. On y parvient après avoir grimpé de nombreuses marches ou avoir pris un escalator pour 250 JPY. Il y a deux musées commémoratifs du Byakkotai et des habituels magasins touristiques.
  • 4 Musée préfectoral de Fukushima (福島県立博物館, fukushima kenritsu hakubutsukan) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Musée d'histoire naturelle, d'histoire et de la culture de la préfecture de Fukushima.

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Akabeko
  • Akabeko (赤べこ) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Dans le dialecte Aizu local, « Akabeko » veut littéralement dire « vache rouge ». C'est devenu le symbole de la région d'Aizu à cause de deux légendes locales. La première dit que lors de la construction du temple Enzō-ji, les vaches rouges travaillèrent inlassablement pour aider à déplacer le bois. Selon la seconde, les enfants possédant le jouet en bois Akabeko survécurent à une épidémie qui tua des milliers d'entre eux. On peut acheter des akabeko similaires à celles de cette dernière légende. Leur trait commun principal est un mécanisme permettant à la vache de hocher de la tête. On peut voir une grande Akabeko au dehors de la gare ferroviaire d'Aizuwakamatsu.

Manger[modifier]

  • Agemanju (揚げまんじゅう)  – Les « manjū » sont des petits gâteaux ronds fourrés à la pâte de haricot azuki, et donc les agemanju sont une version frite (« age »). C'est une friandise traditionnelle d'Aizuwakamatsu sucrée et molle, mais est riche en calories de par sa friture. Elle est très populaire auprès des enfants et des personnes âgées. On trouve de nombreux magasins en vendant pour environ 100 JPY.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Communiquer[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Aux environs[modifier]

  • 1 Mont Bandai (磐梯山, bandai-san) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Foyer du parc national de Bandai-Asahi, ski, sources chaudes et pêche.
  • 2 Lac Inawashiro (猪苗代湖, inawashiro-ko) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Le 4e plus grand lac du Japon. Stations balnéaires, baignade, camping, bateau.
  • 3 Kitakata (喜多方) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une ville proche d'Aizu-Wakamatsu et célèbre pour ses ramens et ses vieux entrepôts.


Routes via Aizuwakamatsu
Niigata O Ban-etsu Expwy Route Sign.svg E  KoriyamaIwaki
Niigata O Japanese National Route Sign 0049.svg E  KoriyamaIwaki
FIN O Japanese National Route Sign 0118.svg E  SukagawaDaigoMito
Yonezawa ← Kitakata ← N Japanese National Route Sign 0121.svg S  KinugawaUtsunomiyaMashiko
FIN N Japanese National Route Sign 0401.svg S  Oze


Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Fukushima (préfecture)