Télécharger le fichier GPX de cet article
39.18118140.53711Map mag.png

Eurasie > Asie > Asie de l'Est > Japon > Honshū > Tōhoku

Tōhoku

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tōhoku
​((ja) 東北)
Tohoku-Region-Northern-Japan-ISS-Space.png
Information
Pays
Superficie
Population
Densité
Localisation

Tōhoku est la région comprenant le Nord-Est de Honshū, la plus grande île du Japon.

Préfectures[modifier]

Région du Tōhoku
Akita
Mer du Japon.
Aomori
La partie la plus septentrionale du Tōhoku.
Fukushima
Iwate
Miyagi
Entoure Sendai.
Yamagata
Des montagnes et une partie de la côte de la mer du Japon.

Villes[modifier]

  • 1 Akita (秋田)  – Capitale de la préfecture du même nom.
  • 2 Aomori (青森)  – Ville la plus septentrionale de Honshū.
  • 3 Fukushima (福島)
  • 4 Morioka (盛岡)  – Capitale d'Iwate avec de belles rivières.
  • 5 Sendai (仙台)  – La capitale de Miyagi et la plus grande ville du Tōhoku. Elle bénéficie de l'épithète « Mori no Miyako », la « ville-forêt », en raison de ses artères bordées de denses lignes d'arbres et de ses espaces publics forrestiers.
  • 6 Yamagata (山形)  – Avec le temple de la montagne de Yamadera à proximité.

Autres destinations[modifier]

Rivière Ohata, Péninsule de Shimokita
  • 1 Dewa Sanzan (出羽三山)  – Trois montagnes sacrées du culte ascétique shugendō.
  • 2 Kinkazan (金華山)  – Petite île avec un sanctuaire et des sentiers de randonnée.
  • 3 Matsushima (松島)  – Une des trois plus belles vues du Japon.
  • 4 Mont Bandai (磐梯山)
  • 5 Naruko (鳴子)  – Célèbre pour ses sources chaudes et ses poupées kokeshi.
  • 6 Péninsule de Shimokita (北半島 Shimokita-hantō)  – Avec la pittoresque vallée de Yagen ainsi que le mont Osore, l'entrée mythique de l'Enfer.
  • 7 Parc national de Towada-Hachimantai (十和田八幡平国立公園)  – Le pittoresque lac Towada, la magnifique vallée de la rivière Oirase et les sources chaudes du plateau Hachimantai.
  • 8 Nyūtō Onsen (乳頭温泉)  – Station populaire de hitō (source chaude secrète) dans un cadre rural à Akita.

Comprendre[modifier]

Traditionnellement, un trou perdu pauvre et rural au climat rude, le Tōhoku d'aujourd'hui offre au voyageur certains des meilleurs paysages du Japon. En hiver, le Pays de la neige (Yukiguni) de la côte ouest de la mer du Japon reçoit des chutes de neige parmi les plus élevées au monde, ce qui veut dire de bonne opportunité de ski et beaucoup de sources chaudes où se réchauffer. Le Tōhoku a également de nombreux châteaux et résidences de samouraïs, ce qui en fait un bon endroit en ce qui concerne l'histoire. C'est également un bon plan de secours pour voir les fleurs de cerisier, puisque les arbres fleurissent quelques semaines plus tard après la plupart du Japon.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

Il n'y a pas de grands aéroports au Tōhoku et la plupart des voyageurs arrivent par Tokyo. Les aéroports de Sendai et d'Akita accueillent des vols internationaux, principalement depuis la Chine et la Corée du Sud.

En train[modifier]

Le Shinkansen Tōhoku relie Tokyo, Sendai, Morioka et Aomori, avec un embranchement vers Akita et Yamagata. Il faudra h 40 depuis Tokyo jusqu'à Sendai avec les trains Komachi et Hayate (sur réservation), qui y vont sans s'arrêter après être parti d'Omiya dans la préfecture de Saitama. Les trains circuleront vers Hakodate à partir de 2015 sur la nouvelle ligne Shinkansen Hokkaidō.

En ferry[modifier]

Des ferrys relient les ports du nord du Tōhoku à Hokkaido et à Nagoya.

Circuler[modifier]

Le Tōhoku est étendu, montagneux et peu peuplé, et se déplacer dans les régions reculées peut prendre beaucoup de temps.

En train[modifier]

La principale voie du Tōhoku est la ligne de train à grande vitesse Shinkansen Tōhoku (東北新幹線) sur la côte est, reliant Tokyo à Aomori par Sendai, Fukushima, Morioka et Hachinohe, avec des embranchement vers Yamagata et Akita. Une extension à travers le détroit de Hakodate à Hokkaido est en cours de construction, mais ne sera pas ouvert avant 2015.

En dehors du réseau Shinkansen, les services ferroviaires ruraux du Tōhoku, surnommés affectueusement «donko», sont lents et peu fréquents. Il n'est pas rare d'avoir des temps d'attente de h ou même h entre les trains, en particulier pour les dessertes traversant l'intérieur des terres peu peuplé, et les bus sont souvent une choix plus rapide pour les trajets interurbains. Le paysage le long des routes de montagne sinueuses peut être magnifique ceci dit.

Alors que la JR a un quasi-monopole pour les liaisons entre toutes les grandes villes, le tronçon de voie ordinaire entre Morioka et Aomori appartient maintenant à une société privée, et il y a des bouts de chemins de fer privés autour des plus grande villes.

Rail Pass JR East[modifier]

Le JR East Rail Pass vous permet de voyager de manière illimitée sur ​​toutes les lignes JR Est, y compris le Shinkansen Tōhoku et ses embranchements, et est un bon choix si vous prévoyez de voyager beaucoup en train. Le coût du passe est de 22 000 JPY pour 5 jours de voyage sur une durée totale de 14 jours.

Le passe JR East couvre la zone autour et au nord de Tokyo sur Honshū, y compris Nikkō par exemple, et peut être utilisé sur le Shinkansen partant vers le nord depuis Tokyo. Contrairement au Japan Rail Pass, il couvre le réseau privé Izu-Kyuko de Ito à Shimoda, les trains limited-express de Tokyo à Nikkō et à Kinugawa par les lignes JR et Tōbu, les lignes Tōbu locales de Shimo-Imaichi à Nikkō et Kinugawa, et les lignes entre Hokuetsu Echigo Yuzawa et Naoetsu; toutefois, il ne peut pas être utilisé sur le Shinkansen Tōkaidō pour aller vers Kyoto et Osaka.

Si vous n'êtes pas pressé, vous pouvez aussi envisager le Seishun 18 Kippu, moins cher.

En bus[modifier]

Les bus sont souvent une alternative plus rapide et parfois même moins chère que les trains, surtout pour les déplacements est-ouest. Par exemple, les voyages en train de Morioka à Hirosaki prennent environ h, même si vous avez une correspondance courte, tandis qu'un bus direct partant toutes les heures couvre la même distance en un peu plus de h. Les bus partent généralement des grandes gares, et le plus grand opérateur est JR Bus Tohoku.

En voiture[modifier]

Le Tōhoku (en particulier au nord de Sendai) est l'un des rares endroits au Japon où vous voudrez peut-être louer une voiture. Les points de location sont situés à proximité des gares dans les grandes villes, étant donné que c'est le moyen qu'utilisent les voyageurs d'affaires locaux. Lors de la planification de vos trajets, comptez sur une vitesse de déplacement moyenne sur la route de 60 km/h. Tous les endroits d'excursion disposent d'un parking (peu coûteux par rapport aux villes du sud). Notez qu'en l'hiver de nombreuses routes sont complètement fermées, et même les grandes artères peuvent être bloqués temporairement par les fortes chutes de neige.

Pour les trajets de longue distance, la Tōhoku Expressway suit plus ou moins la route du Shinkansen, mais cela représente 10 bonnes heures de conduite pour les 900 kilomètres entre Tokyo et Aomori. Un bon point de départ pour explorer le Tōhoku est Morioka, qui peut être atteinte par le train depuis Tokyo en h 30 avec les trains Hayate ou Komachi.

Itinéraire[modifier]

Voir et faire[modifier]

Fleurs de cerisier encadrant le château d'Aizu-Wakamatsu
Aux sources chaudes en plein hiver, Shirabu Onsen

La plupart des visiteurs viennent au Tōhoku pour la randonnée, la nature, l'histoire et les sources chaudes, pas nécessairement dans cet ordre. Les endroits marquant comprennent les temples de Hiraizumi, les montagnes sacrées de Dewa Sanzan et les sources chaudes isolées de la péninsule de Shimokita. Les fortes chutes de neige en font également un haut lieu du ski en hiver, mais en raison des longs temps de trajet depuis les principales villes, les stations ont tendance à être moins développées (et moins bondées) que celles autour de Nagano.

Site du patrimoine mondial[modifier]

  • Shirakami-Sanchi : La plus grande forêt de hêtres naturels d'Asie
  • Hiraizumi : Sites bouddhistes de la Terre pure de l'ancienne capitale de la région de Tohoku.
  • Sites de la révolution industrielle Meiji au Japon: fer et acier, chantier naval et mine de charbon : Le site d'extraction et de fusion du fer de Hashino est l'un des nombreux sites qui composent cette inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

Châteaux[modifier]

Châteaux d'origine[modifier]

  • Château d'Hirosaki : Le plus septentrional des 12 châteaux authentiques du Japon et le seul situé dans la région de Tohoku, célèbre pour son festival des cerisiers en fleurs (Hirosaki).

Châteaux reconstruits[modifier]

  • Château d'Aizu-Wakamatsu : Le plus grand château de la région dans l'ancienne puissante province d'Aizu (Aizu-Wakamatsu).
  • Château de Yamagata : Au portail reconstruit, avec des fouilles en cours autour du site.
  • Château de Yokote : Un petit château connu pour ses cerisiers en fleurs au printemps et son festival d'igloos « kamakura » en hiver (Yokote)
  • Château de Shirakawa (Shirakawa)
  • Château de Kubota (Akita)

Ruines de château[modifier]

Temples et sanctuaires[modifier]

  • Dewa Sanzan - Un groupe de 3 temples servant de centre de culte shugendō en montagne, Hagurosan est célèbre pour sa pagode.
  • Temple Bodaiji - Connu comme la « porte de l'enfer » et un des trois sites spirituels les plus important. (Osorezan)
  • Temple Chusonji - Le plus célèbre des temples de Hiraizumi, connu pour son hall doré. (Hiraizumi)
  • Yamadera - L'un des temples de montagne les plus pittoresques du. Japon (Yamagata)
  • Zuihoden - Abritant la tombe du célèbre seigneur Date Masamune (Sendai)
  • Temple Zuiganji et hall Godaigo - Temples pittoresques autour de la baie de Matsushima (Matsushima)

Parler[modifier]

Les informations en anglais sont plutôt rares dans le Tōhoku rural, car les voyageurs étrangers sont rares dans ces régions; la plupart des gens ont aussi une appréhension des étrangers, même si vous pouvez parler japonais.

L'accent du Tōhoku rural, connu sous le nom «zūzū-ben» qui tend à transformer la prononciation des «s» en «z», peut parfois être difficile à comprendre, même si vous comprenez le japonais. La plupart des gens parlent bien le japonais standard (hyōjungo) appris à l'école, et l'anglais est aussi un peu parlé par les jeunes des villes.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Emincé de bœuf de Yonezawa bien persillé, sur le point d'être cuit comme sukiyaki

À l'origine de la nourriture de paysans pour les longs hivers, la nourriture du Tōhoku a tendance à être forte en saveur et salée; la région est célèbre pour ses légumes en saumure. Dans les régions de montagne, vous aurez certainement la chance de goûter le sansai-ryōri (山菜料理), préparé à partir d'herbes et de plantes récoltées dans les forêts et les collines. Le riz du Tōhoku est également célèbre, le sasanishiki (ササニシキ) de Miyagi et le Akita-komachi (秋田小町) d'Akita étant les variétés phares.

Le Tōhoku est une importante zone de production de fruits et produit la plupart des pommes (Aomori), des poires (Yamagata), des cerises (Yamagata) et des pêches (Fukushima) du Japon. Yonezawa à Yamagata est célèbre pour la viande bovine, et la langue de bœuf est une spécialité de Sendai. Akita est surtout connue pour le kiritanpo (きりたんぽ), un plat chaud avec du riz pilé et un bouillon de poulet. La viande chevaline est couramment consommée dans les régions montagneuses d'Iwate.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Contrairement au sud abondant en shōchū, le Tōhoku est le pays du saké et produit de bons vins de riz.

Sécurité[modifier]

Depuis l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-ichi le , une périmètre interdite de 20 km a été établit autour de celle-ci, et des tâches de contamination peuvent être présentes en dehors.

Aux environs[modifier]

  • Hokkaido, la principale île du nord du Japon, est à petite distance de la pointe nord du Tōhoku.
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de cette région est utilisable. L'article et les principales destinations de la région contiennent des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Honshū
Destinations situées dans la région