Télécharger le fichier GPX de cet article
46.7793-72.9608Map mag.png

De Wikivoyage
Aller à la navigation Aller à la recherche

Parc national de la Mauricie
Le lac Wapizagonke vu du belvédère du « Passage »
Information
Pays
Région
Catégorie UICN
Administration
Lac
Cours d'eau
Superficie
Localisation
Site officiel

Le parc national de la Mauricie est un parc national du Canada situé en Mauricie, au Québec, Canada. Il a pour mission de protéger un échantillon représentatif des Laurentides.

Comprendre[modifier]

Le parc comporte une superficie de 536 km2. Il est situé dans le sud du Bouclier canadien bordant les basses terres du Saint-Laurent. Le parc compte 150 lacs et de nombreux étangs.

Le nom "Mauricie" dérive de la rivière Saint-Maurice qui coule à proximité, à l'est du parc. La rivière Matawin coule le long des limites ouest et nord du parc.

Contrairement à d'autres parcs nationaux, les chiens ne sont pas autorisés.

Heures de fonctionnement[modifier]

Saison Hiver 2017-2018 : Entrée Saint-Jean-des-Piles tous les jours du 9 décembre 2017 au 1er avril 2018

Saison été 2018 : Saint-Mathieu-du-Parc Entrée : tous les jours du 17 mai au 8 octobre 2018

Histoire[modifier]

Les premiers restes humains du parc datent de 7 000 à 3 000  AEC. Les 34 sites archéologiques « protohistoriques » suggèrent que les Amérindiens qui fréquentaient le parc vivaient en petits groupes familiaux. Une falaise du lac Wapizagonke possède certaines des rares peintures rupestres nord-américaines conservées de cette époque, qui témoignent de la spiritualité des anciens Amérindiens. Jusqu'au 17e siècle, les peuples attikamek et algonquin vivaient respectivement de piégeage et de chasse dans les bassins nord et sud de la rivière Saint-Maurice. Les Abénakis utilisaient le parc au milieu du 19e siècle pour la chasse et le commerce.

Au début du 19e siècle, les Canadiens d'origine européenne ont commencé à exploiter la région, coupant des pins blancs et rouges pour le bois d'œuvre. Cela dura jusqu'en 1925, date à laquelle les arbres de bon diamètre se firent rares. L'industrie forestière se tourne alors plutôt vers le bois pour le papier, ce qui fait de la Mauricie l'un des plus gros producteurs de journaux de la première moitié du 20e siècle. En plus de l'exploitation forestière, l'industrie a considérablement modifié l'équilibre des forêts en plantant l'épinette blanche sur 426 ha et en provoquant des incendies de forêt en 1910 et 1954.

Chalet Wabenaki

A la fin du 19e siècle, de riches touristes américains s'installent dans la région et ouvrent des clubs privés de chasse et de pêche. Le parc a été créé le 21 août 1970. Les pavillons Wabenaki et Andrew, propriétés du Laurentian Club, situés en bordure du lac à la Pêche (lac des Pêches), ont été acquis par Parcs Canada en 1972 et ont été convertis en dortoirs et chambres pour les visiteurs.

Paysage[modifier]

Le parc contient 150 lacs et de nombreux étangs. Le parc se trouve dans l'écorégion de transition forêt-boréale de l'Est. Les forêts de cette région ont été exploitées du milieu du 19e siècle au début du 20e siècle. Les forêts du parc ont repoussé et contiennent un mélange de conifères et d'arbres à feuilles caduques mixtes.

Flore[modifier]

Couleurs d'automne dans le sentier du lac Gabet

Le parc se trouve dans l'écorégion de transition forêt-boréale de l'Est. Les forêts de cette région ont été exploitées du milieu du 19e siècle au début du 20e siècle. Les forêts du parc ont repoussé et contiennent un mélange de conifères et d'arbres à feuilles caduques mixtes.

Le parc contient plus de 440 espèces de plantes vasculaires, 68 espèces de lichens et plus de 85 espèces de mousses. Le parc compte également 27 espèces de plantes rares ou d'intérêt particulier.

La forêt couvre 93 % du territoire. C'est à la limite des arbres au nord du Québec. Il existe 30 espèces d'arbres différents. Le parc fait partie d'habitats allant de l'érable au bouleau jaune (Acer saccharum et Betula papyrifera), qui occupe les pentes éclairées et les sols bien drainés. Les sapins baumiers (Abies balsamea) et les pins (Pinus sp) et épicéas (Picea sp) occupent les falaises rocheuses et les zones humides. Il comprend une espèce en voie de disparition, le noyer cendré (Juglans cinerea).

Faune[modifier]

La faune du parc comprend des orignaux, des ours noirs, des castors et des loutres. Il abrite un petit nombre de tortues des bois, rares au Canada. Au moins 50 espèces de mammifères habitent le parc, comme le coyote (Canis latrans), le renard roux (Vulpes vulpes), le lynx (lynx canadensis), l'orignal (Alces alces), l'ours noir (Ursus americanus), le lièvre d'Amérique (Lepus americanus) ), l'écureuil (Tamiasciurus hudsonicus), la petite chauve-souris brune (Myotis lucifugus) et la musaraigne cinereus (Sorex cinereus). Parmi ceux-ci, 2 sont des Artiodactyles, 13 carnivores, 16 rongeurs, 8 chauves-souris, 10 insectes et 1 lagomorphe. Une espèce considérée comme menacée est le loup de l'Est (Canis lyacaon).

Il existe également plus de 180 espèces d'oiseaux, dont au moins 81 espèces nicheuses. Parmi ceux-ci, il y a 12 espèces de rapaces et 34 espèces d'oiseaux aquatiques. Les forêts de conifères sont fréquentées par le Roitelet à couronne rubis (Regulus calendula), la Paruline du Tennessee (Oreothlypis peregrina), la Paruline de Nashville (Oreothlypis ruficapilla), la Paruline magnolia (Dendroica magnolia), la Grive solitaire (Catharus guttatus), le Gros-bec vespertina) et le Junco ardoisé (Junco hyemalis). Les forêts mixtes sont occupées par la gélinotte huppée (Bonasa umbellus), le geai bleu (Cyanocitta cristata), la mésange à tête noire (Poecile atricapillus) et le roselin pourpré (Carpodacus purpureus). L'oiseau fourmil (Seiurus aurocapilla), la paruline à gorge noire (Dendroica caerulescens), le veery (Catharus fuscescens), le viréo aux yeux rouges (Vireo olivaceus), le pioui des bois (Contopus virens) et le pic (Sphyrapicus divers) habitent les forêts de feuillus. Les rapaces les plus fréquemment observés sont (Pandion haliaetus) la buse à ailes larges (Buteo platypterus), la chouette rayée (Strix varia) et le grand-duc d'Amérique (Bubo virginianus). Les espaces aquatiques servent d'habitat de nidification au garrot à œil d'or (Bucephala clangula), au harle (Mergus merganser), au canard noir (Anas rubripes) et enfin au plongeon huard (Gavia immer), qui est l'emblème du parc. Le parc comprend huit espèces en péril, l'engoulevent bois-pourri (Caprimulgus vociferus), l'engoulevent d'Amérique (Chordeiles minor), le martinet ramoneur (Chaetura pelagica), le moucherolle à côtés olive (Contopus cooperi), la paruline du Canada (Wilsonia canadensis ), le faucon pèlerin (Falco peregrinus) et le quiscale rouilleux (Euphagus carolinus).

Le parc ne comprend que cinq espèces de reptiles : la tortue des bois (Glyptemys insculpta), la tortue peinte (Chrysemys picta) et trois espèces de serpent, dont la jarretière (Thamnophis sirtalis). Il est également fréquenté par quatorze espèces d'amphibiens dont six salamandres et huit grenouilles. Une espèce, la tortue des bois est considérée comme en voie de disparition.

La plupart des lacs ont une faune piscicole relativement pauvre en raison de la jeunesse du pays. L'omble de fontaine (Salvelinus fontinalis) est le plus répandu, surtout dans le nord du parc. L'Isaiah, le French et le Bérubé se trouvent à des altitudes plus basses, là où les lacs ont la plus grande biodiversité, ainsi que des populations d'épinoches (Pungitius pungitius) et de chabot spatule (Cottus ricei). Les lacs abritent également la seule population française d'ombles (Salvelinus alpinus) du parc. Cette population a été menacée par l'introduction au début du siècle de plusieurs espèces de poissons envahissantes, comme le chevesne (Semotilus atromaculatus). 19 espèces de poissons ont été introduites par l'homme au cours des 19e et 20e siècles.

Climat[modifier]

Mois Normal Plus chaud Plus froid
Janvier -14.4°C -8.3°C -20.4°C
Février -12.3°C -5.5°C -19.2°C
Mars -4.6°C 1.8°C -11.1°C
Avril 3.6°C 9.6°C -2.6°C
Mai 10.7°C 17.5°C 3.9°C
Juin 16.4°C 23.2°C 9.4°C
Juillet 18.9°C 25.5°C 12.3°C
Août 17.7°C 23.7°C 11.6°C
Septembre 12.6°C 18.1°C 6.9°C
Octobre 6.3°C 10.9°C 1.7°C
Novembre -1.1°C 2.6°C -4.8°C
Decembre -10.9°C -5.9°C -16.0°C

Le plus chaud est de 25,5°C et le plus froid est de -20,4°C La Mauricie peut même être à 12,3°C en hiver ! En été, elle passe de 9,6°C à 25,5°C.

Aller[modifier]

Le parc national de la Mauricie est à environ 15 km au nord de Shawinigan, à environ 45 km au nord de la ville de Trois-Rivières, 195 km au nord-est de Montréal et 160 km à l'est de la ville de Québec.

Ce parc est bordé par la rivière Saint-Maurice à l'est et la rivière Matawin au nord. Il est accessible depuis les villages de Saint-Jean-des-Piles et Saint-Mathieu-du-Parc. Un accès secondaire est également possible par Saint-Gérard-des-Laurentides.

  • Entrée Saint-Jean-des-Piles : Autoroute 55, sortie 226 via le panneau routier national Chemin du parc;
  • Entrée Saint-Mathieu-du-Parc : Autoroute 55, sortie 217 via Saint-Mathieu-du-Parc.
  • Park Bus Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +1-800-928-7101 Logo indiquant des tarifs Adultes 45$, étudiants et seniors 41$, enfants 23$. – Durant l'été, Park Bus propose des navettes à partir de l'Office de tourisme de Montréal au 1255, rue Peel (la station de métro Peel est à 200 m). Départ 08h00 (arrivée 30 min avant), arrivée au centre de services Rivière-à-la-Pêche à ~10h30. Départ retour 15h30, arrivée ~18h00.

En automobile[modifier]

  • 2 Entrée Saint-Jean-des-Piles  – Sur l'autoroute 55, prendre la sortie 226. Tourner vers l'ouest en direction de Saint-Jean-des-Piles. Continuer tout droit jusqu'à l'entrée du parc.
  • 3 Entrée Saint-Mathieu-du-Parc  – Sur l'autoroute 55, prendre la sortie 217. Tourner vers le nord. Suivre la route 351 jusqu'au chemin Saint-François. Tourner à droite et continuer sur le chemin Saint-François jusqu'à l'entrée du parc.

Frais et permis[modifier]

Frais journaliers (2021) :

  • Adulte 7,90 $
  • Aîné 6,90 $
  • Jeunes et enfants de moins de 18 ans gratuit
  • Famille/groupe 16,00$

Abonnements saisonniers/achetés avant le dernier dimanche de mai (2021) :

  • Adulte 40,06$/32,09$
  • Aîné 35,05 $/28,00 $
  • Jeunes et enfants de moins de 18 ans gratuit
  • Famille/groupe 80,23$/80,23$

Permis de pêche (2021) :

  • Tous les jours 9,80 $
  • Annuel 34,30 $

Le laissez-passer Découverte offre une entrée illimitée pendant une année complète dans plus de 80 sites de Parcs Canada qui facturent un droit d'entrée quotidien. Il permet une entrée plus rapide et est valable 12 mois à compter de la date d'achat. Tarifs 2021 (taxes incluses) :

Famille/groupe (jusqu'à 7 personnes dans un véhicule) : 139,40 $ Enfants et jeunes (0-17) : gratuit Adulte (18-64 ans) : 69,19 $ Aîné (65+) : 59,17 $

Le laissez-passer culturel : les personnes ayant obtenu leur citoyenneté canadienne au cours de la dernière année peuvent se qualifier pour l'entrée gratuite à certains sites.

Activités d'hiver[modifier]

(comprend les frais d'admission, le laissez-passer Découverte de Parcs Canada ne s'applique pas) (2021) :

Ski de fond - quotidien/saisonnier

  • Adulte 9,80$/ 49,00$
  • Aîné 8.30$/41.20$
  • Jeunes et enfants de moins de 18 ans gratuit

Raquettes et randonnées hivernales - journalier/saisonnier (2021) :

  • Adulte 7,80$/39,20$
  • Aîné 6,80 $/34,30 $
  • Jeunes et enfants de moins de 18 ans gratuit

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

  • Lac-Édouard  – Une belle plage et une aire de jeux pour les enfants. Sentier d'interprétation du Lac-Étienne. Cette zone répond, en outre, aux normes d'accès universel.
  • Aire de pique-nique de Shawenegan  – Un réseau de petits sentiers de randonnée. En plus de la baignade, location de bateaux, snack bar.
  • Wapizagonke  – Cette excursion d'une journée comprend 13 km (8 miles) de canoë sur le lac Wapizagonke et un minimum de 10 km (6 miles) de randonnée. Pas de portage. Vues spectaculaires sur les lacs Wapizagonke et Anticagamac, et les plus belles chutes d'eau du parc.
  • Centre de visiteurs  – Expositions multimédias et contexte historique sur les arbres, la faune et l'interaction des premiers explorateurs avec les peuples des Premières Nations.

Faire[modifier]

Lac de la Tourbière

Le parc est un endroit populaire pour le camping, le canoë et le kayak. Il existe de nombreux sentiers pour randonnée ou raquettes. Le parc offre un circuit de canot-camping permettant l'accès à une dizaine de lacs de l'arrière-pays reliés par de nombreux portages. Ce circuit permet d'accéder à quelque 200 emplacements de camping accessibles uniquement par bateau. Une route à travers le parc est d'environ 64 km et offre des vues spectaculaires sur la rivière Saint-Maurice et le lac Wapizagonke, et de nombreuses possibilités de camping, baignade, pique-niques, location de canots, randonnées en forêt et observation de la faune.

Acheter[modifier]

  • Location de canoë, kayak et stand-up paddle Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +1-819-523-3870, courriel : Logo indiquant des tarifs 43$-49$ par jour. – Réservations de location disponibles sur le site Web. Matériel neuf et d'occasion à vendre.

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Gîte[modifier]

  • Domaine Wabenaki – Andrew Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819 537 4555, courriel :  – Séjournez au Chalet Wabenaki ou à La Maison Andrew.
  • oTENTik , Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819 537 4555 – À mi-chemin entre une tente et un chalet rustique, les tentes oTENTik de Parcs Canada offrent un mélange de confort et d'aventure en plein air. 13 unités de 4 saisons sont disponibles au camping Rivière à la Pêche. 12 unités 3 saisons sont disponibles au camping Mistagance. Le site F-7 du camping Rivière à la Pêche a un accès universel.

Camping[modifier]

  • Les réservations de camping sont disponibles sur le site Web Parcs Canada.

Frais de camping par nuit (2018) :

  • Sans service avec toilettes et douches 25,50$.
  • Desservi avec électricité 29,40 $.
  • 1 Camping de la Rivière-à-la-Pêche , Logo indiquant un numéro de téléphone +1 877 737-3783 Logo indiquant des tarifs 25,5 $C. – Terrain de camping de 224 emplacements dont 62 avec électricités. Il s'agit du camping le plus éloigné des plages de baignades, il permet cependant d'accéder rapidement au sentiers pédestre et cycliste. Il est aussi accessible durant la saison hivernale.
  • 2 Camping Mistagance , Logo indiquant un numéro de téléphone +1 877 737-3783, fax : +1 866 787-6221à libérer avant 14 h. Logo indiquant des tarifs 25,5 $C. – Camping de 108 emplacements, à un kilomètre du pique-nique Shewenegan
  • 3 Camping Wapizagonke , Logo indiquant un numéro de téléphone +1 877 737-3783, fax : +1 866 787-6221à libérer avant 14 h. Logo indiquant des tarifs 25,5 $C. – 219 emplacements dont 29 accessibles seulement à pied. Plusieurs plages sont accessibles à partir du camping. Un dépanneur est situé au pique-nique Wapizagonke, à 1,5 km du camping.
  • 4 Gîtes Wabenaki et Andrew Logo indiquant un lien vers le site web 3000, Chemin du Lac-à-La-Pêche, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819 536-3180 disponible à partir de 15 h - 23 h, à libérer avant 12 h. Logo indiquant des tarifs 29 $C. – Les gîtes Wabenaki et Andrew ne sont pas accessibles en automobile. Pour s'y rendre, il est nécessaire de faire une randonnée de 3,5 km en skis, en raquettes, en canot, en vélo ou à pied

Communiquer[modifier]

Aux environs[modifier]

  • 1 Réserve faunique Mastigouche Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une réserve faunique au Québec administrée par la SÉPAQ et vouée à la conservation, à la mise en valeur et à l'utilisation de la faune ainsi qu'à la pratique d'activités récréatives. Cette réserve est située au nord de Saint-Alexis-des-Monts, Saint-Paulin et Saint-Mathieu-du-Parc.
  • 2 Réserve faunique du Saint-Maurice Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Parc administré par la Sépaq situé sur la rive ouest de la rivière Saint-Maurice et au nord de la rivière Matawin. Ce parc offre des services de location de chalet, de chasse au petit gibier, de pêche, de camping et de Prêt-à-camper. L'entrée principale est le pont Mékinac qui enjambe la rivière Saint-Maurice.
  • 3 Trois-Rives Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Depuis 1972, la municipalité de Trois-Rives (jadis désigné "Municipalité Boucher" comporte cinq hameaux ou village: Saint-Joseph-de-Mékinac, Rivière-Matawin, Olscamps, Grande-Anse et une partie de Rivière-aux-Rats. Sa vocation économique est axée sur la sylviculture, l'agriculture et les activités récréotouristiques (villégiature, chasse & pêche, baignade, motoneige, VTT, etc.). Le pont érigé sur la rivière Saint-Maurice, à la hauteur de Matawin, donne un accès privilégié à la Zec du Chapeau-de-Paille et à la Réserve faunique du Saint-Maurice.
  • 4 Saint-Roch-de-Mékinac Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Municipalité scindée en deux par la rivière Saint-Maurice. Depuis le milieu du XIXe siècle, son histoire est tributaire de l'exploitation forestière en Moyenne et Haute-Mauricie. Saint-Roch-de-Mékinac servait alors de poste de relais pour les travailleurs notamment les draveurs et les industries dérivées. Saint-Roch-de-Mékinac s'avère l'âme de la navigation sur le Saint-Maurice. Étant perché sur un promontoire, le village offre une vue panoramique sur la vallée du Saint-Maurice. Le long de la rive Est de la rivière Saint-Maurice, les falaises à couper le souffle sont admirées par les touristes, les plaisanciers et les automobilistes. Lorsque les forêts se parent de feuilles aux couleurs chaudes en automne, la vallée offre un spectacle naturel et féérique.
  • 5 Shawinigan Logo indiquant un lien vers le site web  – Shawinigan est désigné "Cité de l'énergie" en vertu de son passé hydroélectrique et industrielle (alumineries, papetières, usines de produits chimiques, etc.). Shawinigan délimite le début de la Moyenne-Mauricie. Cette ville offre de nombreux attraits pour des activités récréotouristiques: parc de la rivière Shawinigan, promenade du Capitaine (secteur Shawinigan-sud), centrale hydroélectrique de Grand-Mère, ses vieilles églises, le centre des arts de Shawinigan, et la Cité de l'énergie, établie sur l'ïle Melville.
  • 6 Saint-Alexis-des-Monts Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Localité dont les activités économiques sont axées sur les activités récréotouristiques (villégiature, chasse & pêche, baignade, motoneige, VTT, etc.) et sur la sylviculture.
  • 7 Saint-Mathieu-du-Parc Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Située en banlieue nord de Shawinigan, cette municipalité est centrée sur une vocation résidentielle et sur des activités récréotouristiques grâce au parc récréoforestier Saint-Mathieu et au poste d'accueil du Parc national de la Mauricie.
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de ce parc est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques arriver, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Mauricie