Télécharger le fichier GPX de cet article
47-73Map mag.png

De Wikivoyage
Aller à la navigation Aller à la recherche

Mauricie
Sentier des Falaises dans le parc national de la Mauricie
Information
Pays
Superficie
Population
Densité
Préfixe téléphonique
Localisation
Site touristique

La Mauricie est une région du Québec au Canada.

La Mauricie s'étend de la rive nord du fleuve Saint-Laurent, environ à mi-chemin entre Montréal et Québec, au plus profond les montagnes des Laurentides. Peuplée de colons français sous le régime de la « seigneurie » aux 17e et 18e siècles, elle compte certaines des plus anciennes villes et villages du Québec. La rivière Saint-Maurice, qui donne son nom à la région, prend sa source au Réservoir Gouin, puis serpente à travers la Mauricie jusqu'à son embouchure à Trois-Rivières.

Comprendre[modifier]

Région de contrastes, de beauté, d'histoire et de culture, la Mauricie promet un séjour énergisant. Le territoire, constitué à 85 % de grande nature, a de quoi ravir les amateurs de plein air. En plus de la rivière Saint-Maurice, quelque 17 500 lacs s'offrent aux mordus d'activités nautiques de toutes sortes. Près de 2 500 km de sentiers balisés attendent les motoneigistes et 1 125 km de pistes s'offrent aux amateurs de quad alors que 80 pourvoiries font le bonheur des chasseurs et des pêcheurs. La Mauricie abrite le plus important lieu de pèlerinage consacré à la Vierge Marie au Canada, le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, situé à Trois-Rivières. Dans la vaste vallée de son arrière-pays et au fil du chemin du Roy, première route carrossable du Canada, la Mauricie révèle aux voyageurs ses sites ancestraux, ses villes en fête et sa nature sauvage.

Histoire[modifier]

La Mauricie est considérée comme le berceau de l'industrialisation au Canada car vers 1730, les Forges du Saint-Maurice deviennent la première entreprise sidérurgique en Amérique du Nord.

Régions[modifier]

MRC et territoire équivalent de la région de Mauricie
Agglomération de La Tuque
Mékinac
Les Chenaux
Trois-Rivières
Shawinigan
Maskinongé

Villes[modifier]

  • 1 La Tuque Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Agglomération située à mi-chemin entre Shawinigan et la région du Lac-Saint-Jean avec trois réserves autochtones enclavées dans son territoire.
  • 2 Louiseville Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ville située sur la rive nord du lac Saint-Pierre qui porte le titre d'« hôtesse de la Mauricie » grâce à l'hospitalité de ses résidents. Elle est notamment connue pour son Festival de la galette. Elle comprend l'une des plus belles églises du Canada pour sa décoration intérieure.
  • 3 Saint-Tite Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Chef-lieu de la municipalité régional de comté de Mékinac dans le territoire de la Batiscanie particulièrement connu pour son festival western qui se tient depuis 1967 qui est le plus grand événement western de l'Est du Canada qui comprend une foule d'activités incluant un rodéo.
  • 4 Shawinigan Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ville situé au cœur de la Mauricie dans la vallée de la rivière Saint-Maurice connue pour ses chutes. Il s'agit d'un site majeur de l'histoire industrielle du Canada puisqu'elle est notamment la première ville du pays à produire de l'aluminium. Elle est également connue pour sa production hydroélectrique.
  • 5 Trois-Rivières Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Capitale régionale de la Mauricie. Elle est située en bordure du fleuve Saint-Laurent sur la rive nord entre Montréal et Québec. Ayant été fondée en 1634, elle est la deuxième plus ancienne ville du Canada. Elle est notamment connue pour son quartier historique et son parc portuaire.

Municipalités à l'ouest du Saint-Maurice[modifier]

MRC de Maskinongé - 16 municipalités et une ville
  • 6 Charette (Québec) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Bâtie au pied des Laurentides, Charette s'est surtout développé par l'agriculture et la sylviculture. Sa gare ferroviaire fut jadis un vecteur du développement économique.
  • 7 Louiseville Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ville de la rive nord du lac Saint-Pierre qui porte le titre d'« hôtesse de la Mauricie » grâce à l'hospitalité de ses résidents. Chef-lieu de la MRC de Maskinongé, cette ville est réputée pour son Festival de la galette sarrasin en octobre. Elle comprend l'une des plus belles églises du Canada. La halte annuelle des centaines de milliers d'oiseaux migrateurs au printemps et à l'automne attirent de nombreux visiteurs.
  • 8 Maskinongé (municipalité) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Localité à vocation surtout agricole avec des activités récréotouristiques (ex.: villégiature, navigation de plaisance, pêche, marinas, observation et chasse aux oiseaux migratoires) en bordure de la rivière Maskinongé et des rives du lac Saint-Pierre (particulièrement dans la zone des Îles de Sorel.
  • 9 Saint-Alexis-des-Monts Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Étant le dernier village-relais avant la réserve faunique Mastigouche, Saint-Alexis-des-Monts est un important centre d'activités récréotouristiques.
  • 10 Sainte-Angèle-de-Prémont Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une petite localité à vocation économique axée sur l'agriculture et la sylviculture.
  • 11 Saint-Barnabé (Québec) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Localité paisible dont l'économie est centrée sur l'agriculture.
  • 12 Saint-Boniface (Québec) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité résidentielle en banlieue de Shawinigan, dont l'économie est basée sur la sylviculture, l'agriculture, certains commerces, certains services publics et les activités récréotouristiques.
  • 13 Saint-Édouard-de-Maskinongé Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité récréotouristique axée sur le camping et le célèbre Zoo Animalia.
  • 14 Saint-Élie-de-Caxton Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Saint-Élie-de-Caxton est un terroir de nature et de culture. Les principales activités récréotouristiques sont: villégiature, camping, sentiers pédestres, VTT, motoneiges, vélo, chasse et pêche.
  • 15 Saint-Étienne-des-Grès Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Bien localisé entre Shawinigan et Trois-Rivières, et en bordure du Saint-Maurice, cette localité offre plusieurs attraits récréotouristiques: centrale hydroélectrique de La Gabelle et son parc nature, ses tours d'hydravion, ses campings, les sept parcs municipaux, les loisirs locaux, la vie sociale...
  • 16 Saint-Justin (Québec) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Localité axée sur l'agriculture, la sylviculture et des activités récréotouristiques reliées à la foresterie.
  • 17 Saint-Léon-le-Grand (Maskinongé) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Constituée civilement en 1855, cette municipalité de 928 habitants couvre 75,9 km2. La principale vocation économique du territoire est l'agriculture.
  • 18 Saint-Mathieu-du-Parc Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Dernier village-relais avant l'entrée sud-ouest du Parc national de la Mauricie. Cette localité a une grande vocation récréotouristique (parc national de la Mauricie, villégiature, camping, sentiers pédestres, observation de la flore et de la faune, érablières, VTT, motoneiges, vélo, chasse et pêche).
  • 19 Saint-Paulin (Québec) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité de loisirs, de culture et de vie associative. L'offre de services récréotouristiques est axé autour de la foresterie, par divers activités en nature. Le Baluchon Éco-villégiature, établi le long de la rivière du Loup, s'avère l'attrait principal.
  • 20 Saint-Sévère Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité ayant un cachet patrimonial et une vocation principalement agricole. Les touristes sont attirés particulièrement par deux domaines agroalimentaires et une boutique de vêtements et d'accessoires.
  • 21 Sainte-Ursule (Québec) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Le parc des chutes de Saint-Ursule est un attrait majeur dans cette localité où l'économie est basée sur la foresterie et l'agriculture.
  • 22 Yamachiche Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – une petite ville colonisée par des Acadiens déportés des Maritimes et par des Loyalistes fuyant les États-Unis.

Municipalités à l'est du Saint-Maurice[modifier]

Agglomération de La Tuque - 2 municipalités et 2 réserves indiennes
  • 23 La Bostonnais Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité forestière qui se distingue par ses deux ponts couverts
  • 24 Lac-Édouard Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une petite localité réputée pour ses activités récro-touristique notamment la villégiature, le camping, les parcs protégés, les zecs, la chasse et la pêche, les activités nautiques
  • 25 Obedjiwan Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Réserve indienne des Atikamekw au nord du réservoir Gouin et enclavée dans l'agglomération de La Tuque.
  • 26 Wemotaci Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Réserve indienne des Atikamekw en bordure de la rivière Saint-Maurice et enclavée dans l'agglomération de La Tuque.
MRC de Mékinac - 10 municipalités et une ville
  • 27 Saint-Tite Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La ville du cuir et du Festival Western qui dure 10 jours en septembre.
  • 28 Trois-Rives Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Un vaste territoire pour les activités récréotouristiques: villégiature, camping, activités nautiques, pourvoiries, zecs et la réserve faunique du Saint-Maurice.
  • 29 Saint-Roch-de-Mékinac Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité d'activités nautiques (marinas) et de camping, comportant les plus belles falaises le long du St-Maurice.
  • 30 Grandes-Piles Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité pittoresque et récréotouristique (villégiature, activités nautiques, sentiers pédestres, camping) en bordure de Saint-Maurice
  • 31 Hérouxville Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Localité comportant trois centres d'activités récréotouristiques: Tavibois, Camp Val Notre-Dame et Lac-à-la-Tortue (partie est).
  • 32 Sainte-Thècle Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité pittoresque pleine d'activités récréotouristiques: camping, navigation de plaisance, chasse & pêche, VTT, motoneige, sports équestres...
  • 33 Lac-aux-Sables Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité super touristique pour la villégiature, le camping et d'autres activités récréotouristiques
  • 34 Notre-Dame-de-Montauban Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Localité du parc des chutes de Montauban sur la rivière Batiscan, du village minier de Montauban et d'une partie du sentier national de randonnées pédestres.
  • 35 Saint-Adelphe Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité atypique traversée par la rivière Batiscan qui est enjambée par un majestueux pont ferroviaire. Les activités récréotouristiques sont axées sur la rivière Batiscan (villégiature, navigation de plaisance, baignade, ski nautique, pêche) et sur la chasse sportive.
  • 36 Saint-Séverin (Mékinac) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La localité ayant eu d'anciens moulins (à scie et à farine) et un ancien barrage hydroélectrique au village. Les deux routes longeant la rivière des Envies offrent des paysages agricoles et forestiers du cours de la rivière.
MRC Les Chenaux - 10 municipalités
  • 37 Saint-Prosper-de-Champlain Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité pittoresque avec une grande histoire agricole, forestière et acéricole) dont le territoire est couvert de la plaine et de la moraine où plusieurs érablières sont en activité.
  • 38 Saint-Stanislas (Les Chenaux) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité ayant une grande histoire récréotouristique notamment grâce à la villégiature et aux activités nautique sur la rivière Batiscan. Le parc de la rivière Batiscan (à la limite de Sainte-Geneviève), les rapides du Manitou (à la limite de Saint-Adelphe) et la chute du moulin des Jésuites, sont des attraits distinctifs.
  • 39 Saint-Narcisse Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité chevauchant les seigneuries de Batiscan et de Champlain. Son patrimoine bâti traduit la grande histoire de toutes les époques. Ces cinq rivières, sa zone humide (partie nord), le parc de la Rivière-Batiscan, le barrage de Saint-Narcisse et la maison Dupont sont des traits distinctifs.
  • 40 Sainte-Geneviève-de-Batiscan Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Au pied de la moraine, cette localité est un foyer de villégiature, de camping et d'autres activités récréotouristiques. Le parc de la Batiscan met en valeur la rivière Batiscan et la rivière des Chutes. Sainte-Geneviève-de-Batiscan a un grand passé local à vous raconter .
  • 41 Sainte-Anne-de-la-Pérade Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Capitale mondiale du poulamon avec son village sur la glace (en janvier et février) qui accueille en moyenne 100 000 tourismes par an.
  • 42 Batiscan Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Localité avantagée par sa position en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Batiscan, lui conférant un grand attrait pour la navigation de plaisance, sa grande marina et ses plages. Le chemin du Roi permet d'admirer le fleuve et les maisons ancestrales restaurées. Circuits patrimoniaux, notamment le vieux presbytère.
  • 43 Champlain (Québec) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Localité pittoresque en bordure du fleuve Saint-Laurent et traversée par le chemin du roi. Les visiteurs visualisent la grande histoire de la vieille église en réalité virtuelle avec leur tablette ou téléphone intelligent. En été, la villégiature et la navigation de plaisance accroît significativement le nombre de résidents.
  • 44 Saint-Luc-de-Vincennes Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité attirante avec un cachet agricole ainsi que son architecture mixant les bâtisses ancestrales et modernes.
  • 45 Saint-Maurice (Les Chenaux) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité accueillante de la Basse-Mauricie ayant, à la fois, un cachet moderne et ancien et une activité agricole importante.
  • 46 Notre-Dame-du-Mont-Carmel Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une localité charmante, située en Basse-Mauricie, du côté sud de Shawinigan. Elle offre la proximité des commerces et des services au public, et des activités récréotouristiques variés: sentiers pédestres, infrastructures sportives, une nature sauvage en bordure de la rivière Saint-Maurice et divers loisirs pour les résidents et les touristes.

Autres destinations[modifier]

Rive Ouest de la rivière Saint-Maurice[modifier]

  • 1 Parc national de la Mauricie Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Parc national du Canada couvrant une superficie de 536 km2 protégeant un échantillon représentatif du bouclier canadien niché dans la chaîne de montagnes des Laurentides. Il est possible d'y pratiquer une gamme d'activités récréatives dont la pêche sportive, la randonnée pédestre, le cyclisme, le canot, le kayak, la baignade, le ski de fond, la raquette à neige et le camping. Il offre 160 km de sentiers de randonnée pédestre. Une route de 64 km à travers le parc offre des vues spectaculaires notamment sur la rivière Maurice et le lac Wapizagonke.
  • 2 Réserve faunique du Saint-Maurice Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Parc administré par la Sépaq situé sur la rive ouest de la rivière Saint-Maurice et au sud de la rivière Matawin. Ce parc offre des services de location de chalet, de chasse au petit gibier, de pêche, de camping et de Prêt-à-camper. L'entrée principale est le pont Mékinac qui enjambe la rivière Saint-Maurice.
  • 3 Réserve faunique Mastigouche Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Parc administré par la Sépaq et situé sur la rive ouest de la rivière Saint-Maurice, au sud de la rivière Mattawin et à l'ouest du Parc national de la Mauricie. Ce parc offre plus de 135 lacs de pêche répartis dans 10 secteurs d'hébergement. Il offre des services de location de chalet, de chasse au petit gibier, de pêche, de camping et de randonnées pédestres. La Réserve faunique Mastigouche chevauche les régions administratives de La Mauricie et de Lanaudière.
  • 4 Réserve de biodiversité projetée des Basses-Collines-du-Lac-au-Sorcier Logo indiquant un lien wikipédia (Le territoire de cette réserve est ceinturé par la Réserve faunique Mastigouche.) – Cette réserve de biodiversité comporte les principaux lacs suivants: lac Régis, lac de la Rencontre, lac Oudiette, Grand lac des Îles, lac Bigorne et le lac au Sorcier. Cette dernière est traversée par la rivière des Îles. Le lac au Sorcier constitue le milieu du territoire de cette réserve.
  • 5 Réserve écologique Marie-Jean-Eudes Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette aire protégée abrite un peuplement d'érablière sucrière à bouleau jaune, un écosystème représentatif des moyennes Laurentides de la Mauricie. Réserve constituée le 15 avril 1992.
  • 6 Zec du Chapeau-de-Paille Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Sur la route 155, prendre le pont Mékinac (direction ouest), enjambant la rivière Saint-Maurice à la hauteur de Rivière-Matawin.) – Zone d'exploitation contrôlée (ZEC) créée en 1978 et située dans la MRC de Mékinac, en Mauricie. Cette zec couvre 1 270 km2, couvrant les cantons de Badeaux, Arcand, Seigneurie du Cap-de-la-Madeleine, Brehault, Livernois et Normand.
  • 7 Zec du Gros-Brochet Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d'exploitation contrôlée (ZEC) créée en 1978. Un premier poste d'accueil est situé à l'extrémité sud du territoire, soit juste au sud du lac des Pins-Rouges, donc accessible via la route 131 par Saint-Michel-des-Saints. Le second poste d'accueil est situé du côté Est du pont de la Rivière-aux-rats qui enjambe la rivière Saint-Maurice. Cette zec s'étend dans les cantons de Bisaillon, Dupuis, Laporte et Sincennes.
  • 8 Zec Frémont Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d'exploitation contrôlée (ZEC) situé au sud-ouest de la ville de La Tuque. Plus de 250 lacs ont été dénombrés dans le territoire de cette zec dont le principal est le lac Sincennes.
  • 9 Zec Wessonneau Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d'exploitation contrôlée (ZEC) couvrant les cantons Baril, Turcotte, Geoffrion et Polette. Le poste d'accueil de la zec Wessonneau est situé à l'ouest de la rivière Saint-Maurice, près du pont de la rivière aux Rats.

Rive Est de la rivière Saint-Maurice[modifier]

  • 10 Réserve écologique Judith-De Brésoles Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Réserve écologique couvrant 10,9 km2, située au sud du village de Lac-Édouard en Haute-Batiscanie.
  • 11 Réserve écologique du Bog-à-Lanières Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Réserve écologique couvrant 4,3 hm2, située au sud-est du village de Lac-Édouard, en Haute-Batiscanie.
  • 12 Zec Borgia Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d'exploitation contrôlée (ZEC) située au nord-est de la ville de La Tuque. Plus de 194 lacs ont été dénombrés dans le territoire de cette zec, dont 59 exploités pour la pêche. Elle couvre un territoire de 556 km2
  • 13 Zec de la Bessonne Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d'exploitation contrôlée (ZEC) couvrant 524,5 km2, chevauchant les territoires de La Tuque, La Bostonnais et Lac-Édouard. Elle se situe à 10 km à l'est du centre-ville de La Tuque. Six rivières traversent son territoire.
  • 14 Zec de la Croche Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d'exploitation contrôlée (ZEC) située à 18 km au nord de La Tuque. Elle compte 97 lacs sur un territoire de 351,8 km2. Cette zec tire son nom de la rivière Croche qui la traverse.
  • 15 Zec Jeannotte Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d'exploitation contrôlée (ZEC) situé dans la municipalité de Lac Édouard, à une trentaine de kilomètres à l'est de la ville de La Tuque. Son territoire qui s'avère une île, est plus ou moins encadré par le lac Édouard, la rivière Jeannotte et la rivière Batiscan.
  • 16 Zec Kiskissink Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d'exploitation contrôlée (ZEC) située au nord-est de la ville de La Tuque. Elle couvre un territoire de 829,5 km2
  • 17 Zec Ménokéosawin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zone d'exploitation contrôlée (ZEC) située dans la municipalité de Lac-Édouard et de La Tuque. Elle compte 162 lacs sur un territoire de 298,5 km2.
  • 18 Zec Tawachiche Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Zec située principale dans la municipalité de Lac-aux-Sables (secteur d'Hervey-Jonction), et en partie dans les territoires non organisés de Lac-Masketsi et lac-Lapeyère. Cette zone est située au sud de la zec de la Bessonne. Les rivières Tawachiche et Tawachiche Ouest traversent son territoire. Cette zec de la Moyenne-Mauricie est populaire pour les activités récréotouristiques.

Aller[modifier]

En voiture[modifier]

À partir du Saguenay–Lac-Saint-Jean, il faut emprunter la route 155 vers le sud.

À partir de Montréal, il faut emprunter l'autoroute 40 vers l'est tandis que, à partir de Québec, il faut plutôt l'emprunter vers l'ouest. La Mauricie est à mi-chemin entre Montréal et Québec, soit à h 30 de ces deux villes.

L'autoroute 55 permet de rejoindre la Mauricie à partir de la rive sud du fleuve Saint-Laurent via le Centre-du-Québec.

En bus[modifier]

Un service d'autobus offre des liaisons entre Québec et Montréal via Trois-Rivières.

En train[modifier]

Via Rail Canada offre un service de transport par train, reliant:

  • Montréal à Senneterre via notamment Joliette, Shawinigan, Hervey-Jonction, La Tuque, Fitzpatrick, Windigo, Weymont, Casey, Parent et Clova;
  • Montréal à Jonquière, via notamment Shawinigan, Hervey-Jonction, Rivière-à-Pierre, Lac-Édouard, Lac-Bouchette et Chambord.

Note: Les voyageurs peuvent réserver sur le site Internet de VIA RAIL l'arrêt du train sur demande pour embarquer ou descendre du wagon de passagers. Il peut aussi avoir un arrêt du train pour embarquement d'un voyageur lorsque ce dernier fait un signalement d'arrêt et qu'il est aperçu par le personnel du train.

En avion[modifier]

Les aéroports les plus proches avec des services commerciaux sont à Montréal et à Québec. Néanmoins, l'aéroport de Trois-Rivières est fort active. En sus, plusieurs aéroports en Haute-Mauricie (ex.: La Tuque, Parent, Weymontachie, Kanawata...) permettent l'accès aux secteurs éloignés.

Circuler[modifier]

En voiture[modifier]

De Trois-Rivières, la route 55 vous amène à Shawinigan, où elle devient la route 155 et continue vers le nord jusqu'à La Tuque.

À vélo[modifier]

La Mauricie est une destination de cyclotourisme de choix, notamment grâce à:

Voir[modifier]

  • 1 Chemin du Roy Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs Gratuit. – Le Chemin du Roy a été construit sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, entre Québec et Montréal, à partir de 1660 et achevé en 1737. Découvrez les villages pittoresques et les quartiers historiques (notamment de Batiscan, Champlain, Trois-Rivières et Yamachiche), où de majestueuses demeures ancestrales ont survécu à trois siècles d'histoire. Vous observerez comment les noms de lieux et le riche patrimoine qui jalonnent ce parcours historique évoquent la vie des personnes qui s'y sont installées au fil du temps. En Mauricie, cette route longe sur 102 km de rives du Saint-Laurent de Maskinongé à Sainte-Anne-de-la-Pérade. Il passe par 23 attractions et 14 points d'intérêt.
La tour d'observation et le bâtiment principal du musée
  • 2 Cité de l'énergie de Shawinigan Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1882, rue Cascade, Shawinigan, Québec, Canada, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-536-8516, fax : 1+ 819-536-2982, courriel :  – Complexe muséal présentant des expositions sur la production de l'électricité, la visite d'un ancien pylône électrique transformé en tour d'observation d'une hauteur de 115 mètres et la visite d'une ancienne aluminerie et d'une ancienne centrale hydro-électrique. Pendant la période estivale, le musée présente en soirée des spectacles sur les arts du cirque.
  • 3 Musée québécois de la culture populaire Logo indiquant un lien vers le site web 200 Rue Laviolette Suite 1, Trois-Rivières, QC G9A 6L5, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-372-0406 – Le Musée québécois de la culture populaire à Trois-Rivières présente six expositions audacieuses et insolites dans un style typiquement québécois.
  • 4 Vieille Prison de Trois-Rivières Logo indiquant un lien vers le site web 200 Rue Laviolette, Trois-Rivières, QC G9A 6L5, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-372-0406 – La Vieille Prison de Trois-Rivières est classée monument historique. Des ex-détenus guident les visiteurs dans une visite qui offre un véritable aperçu de la vie en prison.
  • 5 Lieu historique national du Canada des Forges-du-Saint-Maurice 10 000 boul. des Forges, Trois-Rivières, QC G9C 1B1, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-378-5116 – Le Lieu historique national du Canada des Forges-du-Saint-Maurice à Trois-Rivières est le premier site de l'industrie sidérurgique et la première ville industrielle au Canada.
Sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap
  • 6 Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 626, Notre-Dame-Est, Cap-de-la-Madeleine, QC, G8T 4G9 (Aménagé en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saint-Maurice.), Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-374-2441 ext 0 – Lieu de culte et de rassemblement spirituel de confession catholique (ex.: pèlerinage). Musée du sanctuaire. Il comporte le deuxième plus vaste et important sanctuaire marial dédié à la Vierge Marie en Amérique du Nord, après celui de Notre-Dame de Guadalupe au Mexique; cette basilique a été érigé à partir de 1955. Pont des Chapelets, érigé en 1924. Chemin de croix illuminé. Le site compte 500 000 visiteurs par année.
Liste des lieux d'intérêt de la Mauricie sur Wikipédia

Faire[modifier]

Événements[modifier]

  • 1 Grand Prix de Trois-Rivières Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (bureau) 1450, rue de l'Hippodrome, C.P. 1606, Trois-Rivières (Québec) G9A 5L9, Canada, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819 370-4787 ou 819 380-9797 (billeterie), courriel :  – Le Grand Prix de Trois-Rivières au début du mois d'août est le plus grand événement de course automobile à se dérouler sur un circuit urbain dans les Amériques. Course ayant débuté en 1967.
  • 2 Classique internationale de canots de la Mauricie Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (bureau administratif) 253, 3e Rue de la Pointe, suite 207 Shawinigan, QC G9N 6T8, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 (819) 537-9221 Logo indiquant des horaires Compétition se déroulant annuellement lors de la fin de semaine de la Fête du travail, en début septembre. – La 88e édition de cette compétition de canot, kayak et rabaska s'est déroulée en 2021 entre La Tuque et Trois-Rivières.
  • 3 Festival Western de Saint-Tite Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia 581, rue St-Paul Bureau 107, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 418 365-7524, courriel : Logo indiquant des horaires Festivités sur dix jours, de la 2e à la 3e fin de semaine de septembre.. – Le plus important festival western de l'Est du Canada. Grands spectacles et concours équestres. La 53e édition s'est déroulé en septembre 2021.
  • 4 Festival de la galette de sarrasin de Louiseville Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 131, rang de la Petite Rivière, Louiseville (Québec) J5V 2H3, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 819-228-9993, courriel : Logo indiquant des horaires Annuellement, en début octobre sur 10 jours.. – Ce festival populaire se déroule depuis 1978 à Louiseville sur une dizaine de jour. Kiosques de produits du terroir.

Se loger[modifier]

Camping[modifier]

Si vous aimez le canoë-camping, ou le camping tout simplement, le Parc de la Mauricie vous est recommandé. Il s'agit d'un parc national. La remarque est importante, car la gestion n'y est pas la même que dans les parcs du Québec (SEPAQ). Parmi les différences, mentionnons les suivantes :

  • le bois est fourni sur les sites de Canoë-camping, pas besoin d'en acheter. Mais il peut être pourri/humide/inutilisable.
  • il n'y a pas de visite de courtoisie le soir, de la part des gardiens. Donc si vos voisins ont décidé de faire le party, pendant toute la nuit, c'est pas de chance!
  • pas moyen de réserver un emplacement par téléphone. C'est la règle du premier arrivé/premier servi. Donc pour un WE, il vaut mieux arriver jeudi matin pendant le mois d'août.

Heureusement les lacs Wapizagonke et Édouard sont de toute beauté! Le lac Édouard est plus tranquille, mais moins propice à la baignade, car on y trouve peu de plages. Sur Wapizagonke, il y a plein de plages, mais aussi plus de monde.

La meilleure période est début septembre : pas de monde, les couleurs sont magnifiques, moins de moustiques, et les couchers de soleil sont magnifiques.

Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de cette région est utilisable. L'article et les principales destinations de la région contiennent des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Québec
Destinations situées dans la région