Télécharger le fichier GPX de cet article
34.69137133.75343Map mag.png

De Wikivoyage
Aller à la navigation Aller à la recherche

Sōja
​((ja) 総社)
Château de Ki
Château de Ki
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Localisation
Site officiel

Sōja (総社) est une ville de la préfecture d'Okayama, sur l'île principale de Honshū du Japon.

Aller[modifier]

En train[modifier]

  • 1 Gare de Sōja (総社駅, sōja-eki) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (côté ouest de la piste cyclable)
  • 2 Gare de Bizen-Ichinomiya (備前一宮駅, bizen-ichinomiya-eki) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (côté est de la piste cyclable)

Vous pouvez vous rendre directement de la gare d'Okayama à la gare de Sōja via la ligne JR Kibi (410 JPY, 40 min), la ligne JR Hakubi (500 JPY, 30 min) ou JR Limited Express Yakumo 16 (1 570 JPY, 20 min). Cette dernière permet également de venir de Yonago, au nord dans la préfecture de Tottori, pour 4 420 JPY.

La line JR Hakubi peut être empruntée pour accéder à Sōja depuis de nombreuses villes de la préfecture. De Kurashiki, vous pouvez arriver à Soja pour seulement 240 JPY. De Takahashi, il en coûte 410 JPY, et de Niimi il en coûte 970 JPY.

En voiture[modifier]

La route 180, qui s'étend de Okayama à Yonago, passe directement par Sōja. L'autoroute Okayama Expressway passe aussi par Sōja. Ceux qui voyagent du nord du Japon peuvent la rejoindre via Maniwa et la Chūgoku Expressway; au sud, elle mène à la San'yō Expressway.

Circuler[modifier]

Pour la piste cyclable entre les gares de Sōja et de Bizen-Ichinomiya d'Okayama, voir dans la page dédiée à Okayama.

Voir[modifier]

Gorge de Go
  • 1 Sanctuaire Sōja (總社) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (À 05 min à pied de la gare de Higashi Sōja), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 86-693-4302 Logo indiquant des tarifs gratuit. – La ville a été nommée d'après ce sanctuaire.
  • 2 Temple Iyama Hōfuku-ji (井山宝福寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (depuis la gare de Sōja, à 2,5 km au nord le long de la voie ferrée côté ouest, sur un parcours plat) Logo indiquant des tarifs gratuit. – Le prêtre Sesshū, l'un des peintres les plus célèbres du Japon, a étudié ici étant enfant. Une légende dit qu'il a peint une souris en utilisant uniquement ses larmes, et c'est là que cet événement aurait eu lieu. Un temple bouddhiste calme comprenant plusieurs bâtiments dont une pagode et aux magnifiques couleurs en automne. Vaut bien un petit détour avant ou après avoir parcouru la piste cyclable de Kibi.
  • 3 Tumulus de Komori-zuka (こうもり塚古墳, kōmorizuka-kobun) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs gratuit. – Bien que le monticule soit assez petit, ce tumulus vous offre l'occasion de jeter un œil à l'intérieur du tombeau. Ce tombeau daterait du VIe siècle. En dehors de cela, on ne sait pas grand chose d'autre.
  • 4 Temple Bicchū Kokubun-ji (備中国分寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs gratuit. – Les temples Kokubun-ji sont des temples spéciaux qui ont été désignés par l'empereur Shōmu comme temples provinciaux. Celui-ci est le temple provincial de la région de Bitchū (ouest de la préfecture d'Okayama). La grande pagode à cinq étages, construite en 1844, est l'un des points marquants de la piste de Kibi. La zone qui entoure le temple est connue en tant que parc forestier préfectoral de Fudoki-no-oka Kibiji. Pour ceux qui souhaitent voir ce temple sans se déplacer le long de la piste cyclable, vous pouvez prendre un bus depuis la gare de Sōja.
  • 5 Tumulus de Tsukuriyama (作山古墳, tsukuriyama-kobun) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs gratuit. – À ne pas confondre avec le tumulus plus célèbre situé à proximité d'Okayama, dont le nom se prononce pareil mais s'écrit avec les kanjis 作山古墳. Comme celui d'Okayama, les visiteurs sont libres de se promener au sommet de cette butte…
  • 6 Château de Ki (鬼ノ城, Ki-no-jō) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ce site est de ceux liés à l'histoire de Momotarō. On dit que le démon Ura aurait utilisé ce château, dont il ne reste que les murs, comme base pour piller le village voisin.
  • 7 Gorge de Gō (豪渓, gōkei) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une gorge pittoresque qui est particulièrement populaire en automne quand les feuillages de la vallée deviennent rouges, jaunes et oranges.

Faire[modifier]

  • Vélo dans la plaine de Kibi Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette piste cyclable, qui se trouve entre les gares de Sōja et de Bizen-Ichinomiya d'Okayama, et les locations de vélos sont décrits dans la page dédiée à Okayama; vous y trouverez aussi la liste des attractions situées sur le chemin dans le quartier de Kibiji d'Okayama.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Communiquer[modifier]

Aux environs[modifier]

  • Kurashiki (倉敷) (à seulement 15 min) – Une charmante ville célèbre pour son vaste quartier historique bien conservé et le plus ancien musée d'art du Japon.
  • Okayama (岡山)  – Qu'on peut atteindre en vélo via la piste cyclable Kibiji; le centre-ville comprend le jardin Kōraku-en, le château et une variété de musées
  • Takahashi (高梁)  – connue pour le château de Bitchū Matsuyama, l'un des seuls douze châteaux d'origine restant au Japon et également le château le plus élevé
  • Yakage (矢掛)
  • Ibara (井原)
  • Fukuyama
  • Niimi (新見)  – une ville célèbre pour la ravine Ikura et la grotte Maki
  • Tsuyama (津山)  – connue pour le parc Kakuzan, le meilleur endroit pour voir les cerisiers en fleurs dans la préfecture d'Okayama, ainsi que pour son historique rue Joto et son jardin Shūraku-en.
Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Okayama (préfecture)


Cet article reprend du contenu de l'article 総社市 de Wikipédia (ja). Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.