Télécharger le fichier GPX de cet article
24.32690124.08684Map mag.png

Eurasie > Asie > Asie de l'Est > Japon > Okinawa > Îles Yaeyama > Taketomi

Taketomi

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Taketomi
​(竹富)
École élémentaire de Taketomi
École élémentaire de Taketomi
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Taketomi est une des îles Yaeyama d'Okinawa, au Japon. Cette petite île juste au nord des tropiques avec ses plages et son architecture pittoresques est une escapade populaire, surtout pour les visiteurs japonais. Loin dans la mer des Philippines et faisant partie du Royaume de Ryūkyū jusqu'à la fin du XIXe siècle, Taketomi propose des attractions que vous ne rencontrez pas dans les îles principales du Japon.

Comprendre[modifier]

Maisons traditionnelles au village
Photo aérienne (prise par le ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme du Japon)

Cette île est petite même parmi les autres îles de Yaeyaman. Taketomi (environ 300 habitants, 5,4 km²) reçoit un nombre disproportionné de visiteurs à cause de son emplacement pratique juste à coté d'Ishigaki et, avant tout, pour son village Ryūkyū (集落 shūraku) soigneusement préservé. De nombreuses maisons du village ont des toits d'argile rouge avec les lions gardiens shisa, un petit mur de corail autour d'elles et de vastes parterres de fleurs qui sont particulièrement beaux au printemps. La plupart des routes sont des ruelles non pavées de sable blanc et des buffles d'eau tirent des chariots remplis de touristes à travers la ville. Alors que l'île était à peine hors des sentiers battus touristiques, la popularité de Taketomi a monté en flèche en 2012 quand la NHK a diffusé la série Tsurukame Josan'in (つるかめ助産院), et les prix de logement se sont envolées de la même manière.

Attention: la région administrative de la ville de Taketomi Town (竹富町 Taketomi-chō) ne couvre pas seulement l'île de Taketomi, mais aussi l'île voisine et bien plus grande d'Iriomote et en fait toutes celles d'Yaeyama sauf Ishigaki et Yonaguni. Une adresse avec «Taketomi» dedans pourrait se trouver ailleurs dans l'archipel.

Histoire[modifier]

Cette île idyllique est habitée depuis plus de mille ans, mais ce n'était pas le meilleur endroit pour y subsister. Étant trop sèche pour la culture du riz, les villageois devaient ramer pendant plusieurs heures jusqu'à Iriomote pour aller s'occuper de leurs champs de riz et passer la nuit à Yubu à proximité pour éviter les moustiques paludéens d'Iriomote. De nos jours, le paludisme a été éradiqué, le riz est importé, et l'île cultive les touristes à la place: l'île dans sa totalité fait partie du parc national d'Iriomote-Ishigaki, et le village est soigneusement préservé en tant que lieu architectural historique. Les quelques structures en béton que vous verrez sur l'île sont en fait quelques-uns des bâtiments les plus anciens de l'île, étant donné que toute nouvelle construction (jusqu'aux sous-stations électriques) doit être conforme aux normes traditionnelles.

Aller[modifier]

Le seul moyen d'y arriver est par bateau. Anei Kankō, Yaeyama Kankō Ferry et Ishigaki Dream Tours forment un triopole confortable avec des ferries à grande vitesse (高速船 kōsokusen) durs à distinguer partant d'Ishigaki toutes les 30 min environ, de h 30 - 17 h 30 tous les jours, tous prenant juste 15 min et coûtant 690/1 330 JPY aller-simple/aller-retour. Chaque opérateur a également un ferry pour voitures (カーフェリー) deux fois par semaine, et ceux-ci sont plus lents mais un peu moins chers à 530 JPY l'aller. Ils ne sont pas listés dans les tables des horaires principales, donc vous devrez demander sur place ou parcourir les sites web.

En outre, chaque compagnie opère une desserte par jour entre Kohama et Taketomi (aller: 1 180 JPY; aller-retour: 2 260 JPY), et une desserte dans un sens depuis les ports d'Uehara et Ōhara à Iriomote (1 670 JPY). Celles-ci sont destinées principalement au repositionnement des ferries, et les réservations sont obligatoires.

Des forfaits incluant des balades en buffle se vendent beaucoup aux guichets, mais renseignez-vous ci-dessous avant de les choisir. Les retours ne sont valides qu'avec la même entreprise, et donc vous préférerez payer le supplément de 50 JPY et avoir la flexibilité de deux allers simples. Essayez de ne pas rater le dernier bateau, car si ça vous arrive vous serez coincé pour la nuit: aucun service à la demande n'est disponible.

Circuler[modifier]

Il est assez facile de se déplacer sur Taketomi. Au bord nord-est de cette île circulaire, à environ un kilomètre du village central, se trouve le 1 terminal de ferry . Le meilleur moyen de se déplacer sur l'île est par vélo. Au port, plusieurs bus-navettes gérés par les loueurs de vélos vous attendrons pour vous amener au village à leur agence. Vous pourrez alors louer un vélo (comptez 300 JPY avec un plafond à la journée, payable au retour du vélo), et repartir en fin de journée avec la navette. Vous pouvez aussi marcher, mais cela demandera du temps pour arriver jusqu'aux emplacements plus éloignés comme les plages. Sagement, le village fait de son mieux pour minimiser la circulation motorisée, et donc les motos et voitures de location ne sont pas disponibles.

Une boucle de route goudronnée (環状線 kanjōsen) court à une distance respectueuse autour du village, avec de petits marqueurs uniquement en japonais à la plupart des intersections pointant vers les différents sites. Au sein du village, cependant, s'orienter peut être un peu un défi, étant donné que les rues de sable blanc et les bâtiments se ressemblent assez et que le peu d'indications est principalement en japonais manuscrits. La tour d'observation Nagomi-no-tō représente un point central utile.

Voir[modifier]

Commencez votre voyage en allant au centre des visiteurs juste à coté du dock, où vous pouvez récupérer une carte grossière ou acheter une meilleur (200 JPY). La plupart des sites du village ont un intérêt plutôt mineur, et il est généralement mieux de se balader au hasard et d'aller jeter un œil dans les petits magasins et cafés du village.

  • 1 Kihōin (喜宝院) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 98-085-2202 Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs entrée: 300 JPY. – Le temple le plus au sud du Japon, mais il n'y a pas grand chose à voir. Il abrite environ 3 000 artefacts historiques et objets d'artisanat local rassemblés de toute l'île. Sans aucune explication en anglais, les visiteurs pourraient lui trouver un intérêt limité; ceci dit, c'est essentiellement le musée de l'hitoire et de la culture de l'île.
  • 2 Nagomi-no-tō (なごみの塔) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (au centre du village) – Une tour de béton construite dans le but d'offrir une vue sur l'ensemble de l'île. Les marches sont très raides.
  • 3 Musée de l'artisanat populaire (民芸館, mingeikan) 381-4 Taketomi, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 98-085-2302 Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs gratuit. – A des habits traditionnels minsā de Yaeyama fait des parts artisans locaux.
  • 4 Yugafukan (ゆがふ館) Logo indiquant un lien vers le site web (près du terminal de ferry) Logo indiquant des tarifs gratuit. – Un musée instructif dirigé par l'autorité des parcs nationaux. Malheureusement, toutes les informations sont en japonais. Le film de 15 min et les enregistrements des histoires et chansons de Yaeyama restent intéressants.
  • 5 Quai ouest (西桟橋 Nishi-sanbashi)  – Ce quai désaffecté était l'endroit d'où partaient en canot les villageois de Taketomi pour s'occuper de leurs champs de riz à Iriomote. De nos jours, c'est le meilleur endroit à Taketomi pour voir le coucher de soleil, mais vous devrez séjourner pour la nuit sur l'île pour y assister.

Faire[modifier]

Le sable blanc aveuglant de la plage de Kondoi

Taketomi est le genre d'île où, de par sa conception, vous ne pouvez pas vraiment «faire» grand chose. Par exemple, il n'y a pas d'installations de sports nautiques à part pagayer et plonger en apnée.

Plages[modifier]

  • 1 Plage de Kondoi (コンドイ浜)  – Une spectaculaire étendue d'eau turquoise et de sable blanc, et la seule plage où la baignade est autorisée. Il y a des toilettes et des douches gratuites, et on peut louer toute sorte d'équipement de plage, mais à des prix élevés (ex: 1 500 JPY/jour pour un parasol ou un masque et un tuba).
  • 2 Plage de Kaiji (カイジ浜)  – Taketomi est l'une des deux îles au Japon (l'autre étant Iriomote) où ce «sable» formé par les coquilles de milliers de petits crustacés s'accumule. Alors que la plage du sable étoilé (星砂の浜 Hoshizuna-no-hama) désigne habituellement la plage de Kaiji, la plus accessible, vous pouvez également trouver ces trucs à celle d'Aiyaruhama (アイヤル浜), rarement visitée, près du complexe de Hoshinoya. Gardez à l'esprit que les gens ne sont pas autorisés à emporter le sable: vous devez ne prendre que les étoiles.

Balade avec un buffle[modifier]

Lent trafic dans les rues de Taketomi
  • Balade en charette Logo indiquant des tarifs adultes: 1 200 JPY, enfants: 600 JPY. – La façon touristique de voir Taketomi se fait en charrette tirée par un buffle d'eau (水牛車 suigyūsha), complétée par un guide racontant (en japonais) des histoires folkloriques et jouant sur un sanshin en même temps. C'est purement pour la visite touristique, et pas un moyen de transport pratique. La seule formule est une balade aller-retour de 30 min, y compris le transport depuis le port. Il y a deux compagnies offrant ces services:
    • 3 Nittan Kankō (新田観光) Logo indiquant un lien vers le site web  – L'opérateur originel, bien accepté par la communauté.
    • 4 Taketomi Kankō Center (竹富観光センター) Logo indiquant un lien vers le site web  – Ses débuts ont été tendus, occasionnant un peu de révolte dans le voisinage. En 2014, la plupart des maisons arboraient des panneaux noirs et rouges leur demandant de partir avant qu'un buffle ou qu'un bus navette blesse ou tue un enfant allant à l'école voisine.

Même si la scène est assez pittoresque, les amoureux des animaux peuvent avoir des doutes, étant donné que les buffles eux-mêmes ne sont pas très heureux d'avoir à traîner de lourds chariots dans la chaleur de midi et que de petits fouets sont utilisés de manière plutôt généreuse pour les encourager.

Acheter[modifier]

Des boutiques d'artisanat haut de gamme jonchent discrètement les rues de Taketomi. Parmi les achats populaires on trouve le tissu local «minsā», qui est très cher si tissé et teints à la main en indigo, et le sable étoilé plus abordable pour environ 30 JPY la cuillère cuillère à café.

Il n'y a pas de supermarchés ou de magasins de proximité sur l'île, donc approvisionnez-vous avant de venir. Les boutiques de souvenirs vendent l'essentiel pour la plage comme la crème solaire.

Manger[modifier]

Restaurant de nouilles Takenoko
Nouille au porc sōki soba à Takenoko

L'île possède une demi-douzaine de cafés et de restaurants qui font un commerce florissant à midi et sont calmes le reste de la journée. Ceux qui passent la nuit prennent généralement le dîner et le petit déjeuner à leur hébergement. La grande partie du sud de l'île est occupée par une ferme qui cultive le kuruma-ebi (車えび), un type de crevette, et donc pas de surprise sur ce que vous allez trouver dans votre assiette au dîner.

  • 1 Shidame-kan (しだめー館) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant des horaires 10 h - 22 h. Logo indiquant des tarifs Plats à partir de 700 JPY. – Un charmant petit café-restaurant-bar juste en dessous de la tour Nagomi-no-to, servant une large variété de plats de base d'Okinawa et du Japon. Surtout connu pour son rafti-don (ラフティ丼, 1 000 JPY), un bol de riz débordant de délices de porc, et pour ses donuts maison sata-andagi (2 pour 100 JPY). Reste ouvert tard, avec des clients y traînant après le dîner pour boire de l'awamore et grignoter des snacks.
  • 2 Takenoko (竹の子) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant des tarifs Soba 700 JPY+. – Peut-être le resto le plus connu de l'île, Takenoko est justement célèbre pour leur interprétation des Yaeyama soba, qu'ils servent depuis 1975. Commandez la variante soki avec des côtes de porc fondant dans la bouche, épicez les avec un zeste de leur poivre piyashii maison ou une gorgée prudente d'awamori kuchu infusée avec du piment, puis rafraîchissez vous avec un bol de glace pilée (kakigōri).

Boire un verre / Sortir[modifier]

Taketomi a un seul établissement dédié à la boisson:

  • 1 Bar Take-To-Me (près de la maison d'hôte «Je t'aime»), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 980-85-2555 Logo indiquant des horaires h - 23 h 30, ouvert uniquement en haute saison. – Oubliés les comptoirs de marbre et les serveurs en costume: c'est une plate-forme de bois en plein air avec des chaises de jardin en plastique et entourée de fleurs d'hibiscus. Commandez un awamori normal (à partir de 500 JPY) ou transformé en un cocktail (900 JPY), détendez-vous, regardez le ciel étoilé et profitez du calme de l'île Taketomi la nuit.

Se loger[modifier]

L'hébergement sur l'île est limité et cher, donc la plupart des visiteurs font une excursion d'une journée depuis Ishigaki à la place. Cependant, une nuit sur l'île est la seule façon de découvrir la beauté du village au calme (après le congé d'un jour) et vu que le dernier bateau est à environ 17 h 30, vous pourrez profiter de plages désertes avant le coucher du soleil.

  • 1 Taketomi Guesthouse Je t'aime (竹富ゲストハウス ジュテーム) Logo indiquant un lien vers le site web Taketomi 321-1, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 980-85-2555 Logo indiquant des tarifs lits en dortoir 1 800 JPY. – Auprès des jeunes routards se prélassant dans des hamacs avec du reggae en arrière-plan, «Je t'aime» est probablement la chose au Japon qui ressemble le plus à une maison d'hôte de type thaïlandais. Le propriétaire chante et joue de la sanshin et est particulièrement mortel avec le sanba (castagnettes d'Okinawa à trois feuilles).

Aux environs[modifier]

Le seul moyen de partir de cette île est de repartir par ferry pour Ishigaki.


Cet article reprend du contenu de l'article en:Taketomi Island de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Îles Yaeyama